Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Elle / il est déjà là... Il / elle arrive, oulala !

Jalousie
#

(compte clôturé)

le dimanche 18 avril 2010 à 20h48

J'ai cette impression, qu'il est plus facile d'accepter un(e) amoureuse déjà présente que d'accepter un(e) qui arrive après soi. En tout cas pour moi, je ressens ça. Mais pourquoi ?
J'aimerais savoir comment cela se passe, ou c'est passé pour vous ?

#
Profil

LuLutine

le dimanche 18 avril 2010 à 21h00

J'ai un amoureux, à la base monogame, qui a au départ accepté mon autre amoureux parce que celui-ci est là depuis plusieurs années.

De l'autre côté, mon autre amoureux a un peu de mal à accepter le second, mais c'est surtout parce que de son côté, lorsqu'il fait des avances à une fille, jusqu'à maintenant aucune n'a répondu favorablement (je précise que de mon côté j'ai aussi pris de nombreux "râteaux", et mon second amoureux est le premier avec qui les sentiments sont réciproques).

Maintenant, il se trouve que mon premier amoureux et moi étions exclusifs à la base, et je pense que ça joue pas mal : on ne s'attendait pas à "devoir" un jour "partager" l'autre, on n'est pas préparé....lorsque mon second amoureux m'a dit qu'il avait fait une autre rencontre, je lui ai dit que j'étais contente pour lui et c'était sincère. Je n'ai vraiment ressenti aucune jalousie.

Je pense que lorsque mon premier amoureux rencontrera quelqu'un, et même si je l'y encourage fortement, j'aurai par contre un petit pincement...parce que notre relation n'avait pas débuté sur ces bases-là.

Conditionnement quand tu nous tiens !

J'ajouterais qu'inconsciemment peut-être (c'est une hypothèse), celui qui arrive en second va se voir à la place de l'amant (ordinairement caché dans une société monogame) et donc peut-être se considérer "illégitime" alors que le premier amoureux serait "légitime" (parce qu'il était là avant).
En temps ordinaire, les amants ne se plaignent pas forcément de la présence du mari ! Par contre on voit souvent le mari ("légitime" car premier venu) se plaindre d'avoir découvert que sa femme a un amant ! (En tout cas, la plupart des gens trouveraient cela normal.)

#

(compte clôturé)

le dimanche 18 avril 2010 à 21h06

Ben, c'est peut-être que dans le premier cas, on fait partie de la nouvelle relation, l'énergie est différente... Dans le deuxième, il faut faire de la place, alors que dans le premier, on la prend.

#

(compte clôturé)

le dimanche 18 avril 2010 à 21h22

LuLutine


Maintenant, il se trouve que mon premier amoureux et moi étions exclusifs à la base, et je pense que ça joue pas mal : on ne s'attendait pas à "devoir" un jour "partager" l'autre, on n'est pas préparé....

De l'autre côté, mon autre amoureux a un peu de mal à accepter le second, mais c'est surtout parce que de son côté, lorsqu'il fait des avances à une fille, jusqu'à maintenant aucune n'a répondu favorablement (je précise que de mon côté j'ai aussi pris de nombreux "râteaux", et mon second amoureux est le premier avec qui les sentiments sont réciproques).

Quand tu as rencontré ton second amoureux, vous aviez décidé d'ouvrir votre couple, à d'éventuel d'autres relations ou pas ?

LuLutine

J'ajouterais qu'inconsciemment peut-être (c'est une hypothèse), celui qui arrive en second va se voir à la place de l'amant (ordinairement caché dans une société monogame) et donc peut-être se considérer "illégitime" alors que le premier amoureux serait "légitime" (parce qu'il était là avant).
En temps ordinaire, les amants ne se plaignent pas forcément de la présence du mari ! Par contre on voit souvent le mari ("légitime" car premier venu) se plaindre d'avoir découvert que sa femme a un amant ! (En tout cas, la plupart des gens trouveraient cela normal.)

Oui c'est peut être ça, à la différence que je ne me sens pas illégitime, d'être arrivé en seconde sauf si c'est inconscient ;) je ne peux répondre ;)

#
Profil

LuLutine

le lundi 19 avril 2010 à 01h32

lisea
Quand tu as rencontré ton second amoureux, vous aviez décidé d'ouvrir votre couple, à d'éventuel d'autres relations ou pas ?

Oui, sur le papier le polyamour était déjà "établi".
J'avais eu une relation que je qualifierais de "un-peu-plus-qu'amicale" avec quelqu'un, plusieurs mois auparavant. Mon amoureux n'ayant pas forcément bien vécu la chose (comme on l'a déjà dit sur le forum, entre la théorie et la pratique....c'est pas toujours évident !)
(Chose qu'il avait peut-être pressentie, j'ai découvert après coup que cette personne espérait que je quitte mon amoureux pour lui, bien que je lui ai dit le contraire ; il a même essayé de nous monter l'un contre l'autre mais ça n'a pas marché. Je crois que ça a contribué à renforcer la relation que j'ai avec mon premier amoureux aujourd'hui : de la façon dont je vois les choses, je dirais qu'il y a un lien qui existera toujours entre nous ; ce lien était peut-être même là avant, mais cette histoire fait partie des événements qui l'ont mis à jour.)

lisea
Oui c'est peut être ça, à la différence que je ne me sens pas illégitime, d'être arrivé en seconde sauf si c'est inconscient ;) je ne peux répondre ;)

Pas forcément "illégitime"mais peut-être "moins légitime", et en même temps comme je le disais c'est juste une hypothèse ! :)

Peut-être que d'une certaine façon, quand on arrive en second, on se dit que "ça ne se fait pas" de prendre la place (en un sens) du premier, d'espérer une exclusivité, alors que lorsqu'on est "arrivé" en premier, on a justement l'impression que le second prend (ou pourrait prendre) notre place...hypothèse encore hein...

(Je ne sais pas si je suis claire...)

Il y a aussi le fait que celui qui arrive second perturbe un équilibre, une situation établie, ce qui est peut-être ressenti par le premier. Alors que pour le second, le premier ayant été "là avant", la situation établie est justement celle où sa copine a (déjà) un autre copain.

(J'ai pris l'exemple d'une femme qui aurait deux amants mais ça marche dans l'autre sens hein... ^^ )

Je crois que l'une de mes deux hypothèses correspond plus ou moins à ce que dit Clem plus haut.

#

(compte clôturé)

le lundi 19 avril 2010 à 21h22

Lulutine, (+) si si tu es claire !

Clémentine, c'est donc plus facile de prendre que de laisser ;)

Et je pense que quand tu es le second, tu choisis d'accepter le premier, en toute conscience, tu t'es préparé d'une certaine façon. Alors que quand le second arrive, même si tu sais que cela peut arriver, cela surprend plus, et il y a des donnés que tu ne connais pas.

(je suis pas sur d'être claire non plus :)

Après j'imagine, que les réactions sont différentes en fonction des individus évidement, en fonction d'où en ai la relation avec ton amoureux, et de la façon dont c'est amené.

#
Profil

LuLutine

le mardi 20 avril 2010 à 07h24

lisea
(je suis pas sur d'être claire non plus :)

Moi j'ai compris en tout cas, enfin je crois.

#

(compte clôturé)

le mardi 20 avril 2010 à 08h03

lisea
Lulutine, (+) si si tu es claire !

Clémentine, c'est donc plus facile de prendre que de laisser ;)

Et je pense que quand tu es le second, tu choisis d'accepter le premier, en toute conscience, tu t'es préparé d'une certaine façon. Alors que quand le second arrive, même si tu sais que cela peut arriver, cela surprend plus, et il y a des donnés que tu ne connais pas.

(je suis pas sur d'être claire non plus :)

Après j'imagine, que les réactions sont différentes en fonction des individus évidement, en fonction d'où en ai la relation avec ton amoureux, et de la façon dont c'est amené.

Absolument; c'est pourquoi je trouve important d'être conscient qu'on n'est pas un méchant E.T. quand on ressent des choses qui semblent politiquement incorrectes à ressentir quand on essaie de trouver ses marques avec le mode PA... On a tous des backgrounds différents, et s'il suffisait de dire ou de se persuader qu'il n'yakapas être jaloux, blessé, interloqué, etc., c'est aussi tartignolle que de demander à quelqu'un de cesser d'avoir les yeux bleus.

Comme si on y pouvait quelque chose... le seul truc sensé dans l'histoire, c'est de travailler sur ces sentiments, en cherchant d'où ils viennent; du coup, on a plus de chance de pouvoir composer avec. Il y a des chevronnés ici, qui savent et expriment régulièrement que c'est pas une piscine d'eau de rose, le PA.

#
Profil

poete

le mardi 20 avril 2010 à 18h34

ben a mon humble avis cela s'apparente au trio MARI FEMME AMANT,la femme prenant un amant mais restant attachée encore davantage a son mari, alors que ce soit mari ou ami ou concubin ou pacsé cest la meme situation, non?l'éternelle situation tant racontée dans les vaudevilles des boulevards, mais a notre époque on en parle davantage, c'est plus étalé au gd jour, plus accepté aussi moins hypocrite
mais je remarque que l'on parle plus du mari ,de la femme etd e l'amant que des cas où c'est le mari ,la femme et la maitresse du mari, de meme que le candaulisme (menage a 3 ...HHF.. et autre)est plus souvent le fait que le mari jouit de savoir ou voir sa femme avec un autre homme plutôt qu une femme voir son mari avec une autre f,
finalement les h sont plus généreux en amour et/ou en s exe moins possessifs, moins exclusifs que les femmes , non? oui? votre avis svp???ou alors plus excités..???

#

(compte clôturé)

le mardi 20 avril 2010 à 18h40

Mon avis? Ben sors vite tout les lieux communs que tu peux, on va te proposer un petit coup de torchon ^^

#

(compte clôturé)

le mardi 20 avril 2010 à 18h57

cher poete, pouet...

Soyons claire, je parle de polyamour !!!!!

Alors je sors mon torchon, et un petit coup pour balayer tout ces lieux communs et revenons au sujet... merci.:-)

#

(compte clôturé)

le mardi 20 avril 2010 à 18h58

poete

finalement les h sont plus généreux en amour et/ou en s exe moins possessifs, moins exclusifs que les femmes , non ? oui ? votre avis svp???ou alors plus excités..?? ?

Il y a un autre fils pour tout ça...

#
Profil

poete

le mercredi 21 avril 2010 à 08h56

bon bon où je ne comprends pas ou vous ne me comprenez pas,,, ah lalla la communication entre les êtres humains n'est pas facile hein??? e t c'est facile aussi de mélanger, amour, polyamour, libertinage etc, enfin ce me semble, la frontière est fragile et fluctuante
au fait LISE il y a un "fils" dis tu pour cela, où ça? où ça?

#

(compte clôturé)

le jeudi 22 avril 2010 à 19h02

poete
bon bon où je ne comprends pas ou vous ne me comprenez pas,,, ah lalla la communication entre les êtres humains n'est pas facile hein?? ? e t c'est facile aussi de mélanger, amour, polyamour, libertinage etc, enfin ce me semble, la frontière est fragile et fluctuante.

Oui pas toujours facile de se comprendre, de plus par écrit.
c'est surement facile de mélanger pour toi... Après moi, j'ai pas envie de mélanger... mon questionnement est lié aux relations polyamoureuses non libertine.

#

(compte clôturé)

le jeudi 22 avril 2010 à 19h20

Clementine
Absolument; c'est pourquoi je trouve important d'être conscient qu'on n'est pas un méchant E.T. quand on ressent des choses qui semblent politiquement incorrectes à ressentir quand on essaie de trouver ses marques avec le mode PA... On a tous des backgrounds différents, et s'il suffisait de dire ou de se persuader qu'il n'yakapas être jaloux, blessé, interloqué, etc., c'est aussi tartignolle que de demander à quelqu'un de cesser d'avoir les yeux bleus.

ouf,(+) merci Clementine ;)

Clementine

Comme si on y pouvait quelque chose... le seul truc sensé dans l'histoire, c'est de travailler sur ces sentiments, en cherchant d'où ils viennent; du coup, on a plus de chance de pouvoir composer avec. Il y a des chevronnés ici, qui savent et expriment régulièrement que c'est pas une piscine d'eau de rose, le PA.

C'est vrai que le forum aide pas mal, avec les témoignages des chevronnés. Après quand tu te trouves dans la situation, ou que celle-ci est abordé, tu dois effectivement apprendre à composer avec qui tu es.
Je me pose surement cette question, bien trop tôt car je ne me suis pas retrouvé dans cette situation...
je ne suis que la seconde pour l'instant ;)

Mais naturellement, elle m'est venue, après une discussion ( je vous dis pas quand cela sera une réalité concrète ;), où j'ai ressenti de la jalousie, moi qui clame haut et fort que je ne suis pas jalouse:(.
Et cela va dans le sens de mon questionnement par rapport à moi et le polyamour.
Peut être est ce une façon pour moi, d'essayer d'anticiper et de cheminer pour vivre au mieux la situation si elle doit se produire un jour.:-)

Je me demande aussi, si ce n'est pas lié à, où en est la relation. Si elle commence, il y a plus d'inconnu, ou si je suis avec la personne depuis un moment, quelque part il y une forme de sécurité et de confiance en la relation.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Tchu

le jeudi 22 avril 2010 à 20h25

Tu es la seconde dis tu ? Intéressant.

Comment tu ressens / vis ça ?

#
Profil

Drya

le jeudi 22 avril 2010 à 22h40

lisea
Peut être est ce une façon pour moi, d'essayer d'anticiper et de cheminer pour vivre au mieux la situation si elle doit se produire un jour.:-)

Essayer d'imaginer la situation à l'avance, ça peut aider je pense, on est moins démuni "intellectuellement" peut-être le jour où ça arrive, mais le jour J, difficile de contrôler sa vraie réaction!

Je me demande aussi, si ce n'est pas lié à, où en est la relation. Si elle commence, il y a plus d'inconnu, ou si je suis avec la personne depuis un moment, quelque part il y une forme de sécurité et de confiance en la relation.

A mon avis, c'est plus dur de modifier une relation existante de façon aussi radicale, c'est toute la géométrie des rapports personnels qui change (sans compter la question "qu'est-ce qu'on dit et montre aux autres?"), on "s'oblige" à respecter consciemment l'indépendance de l'autre, même si avant on le faisait sans réfléchir, on n'avait pas peur de demander s'il avait passé une bonne soirée où on était pas... J'ai l'impression de détruire la relation pour reconstruire autre chose avec la même personne, qui elle aussi a changé avec tous ces chamboulements.
Quand la situation est déjà comme ça dès le départ, ça me semble plus facile, car on s'adapte à la situation en même temps qu'à la personne, c'est un tout.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 22 avril 2010 à 22h49

Tchu
Tu es la seconde dis tu ? Intéressant.

Comment tu ressens / vis ça ?

Je le vie bien. Cette relation est à ses débuts. Je n'ai pas d'attente particulière, je vie les choses comme elles viennent, j'aime chaque moment passé avec lui.

Il y a 8 ans, j'ai eu une relation avec un homme qui avait déjà une amoureuse, qui dans les premier temps n'était pas au courant de mon existence. Il ne vivait pas ensemble, en général on se voyait la semaine et il la voyait les we. J'ai été au courant de la situation dès le début, je l'ai accepté et cela ne me posait pas de problème d'avoir la place de "maitresse".

Au bout de quelques mois, elle a découvert mon existence, après beaucoup de cris, de pleurs, de discussion, elle a semblé accepter. Je crois que je me suis permise de complètement l'aimer. Comme le disais Lulutine, je me suis sentie "légitime", du faite qu'elle sache et l'accepte.
Notre relation a pris en intensité, si je peux m'exprimer ainsi. On a fait des projets, divers et variés dont celui de partir en vacances ensemble.

Ouïe, ouïe... quand elle l'a appris, elle lui a dit "je ne veux pas que tu vives avec elle, les même choses qu'avec moi !". A ce moment là, je me suis sentie jalouse,que la seconde, en colère contre elle mais aussi contre lui ; tiraillé entre nous, il a décidé d'annuler nos vacances. Je l'aimais et j'ai accepté.

Ensuite, dans pleins de petits évènements, je ne sentais pas notre relation libre, elle était là.
Notre histoire s'est finie pour pleins de raisons dont celle-là mais pas seulement.
Je ne sais pas si c'était vraiment une relation polyamoureuse, mais ça y ressemble;).
Avec du recul, je pense que sous couvert de l'amour nous avons tous accepté beaucoup de choses qui n'étaient pas viable à long termes.

En écrivant, je me dis que cette histoire aurait du me dégoûter ;). Soit je suis maso ;) , soit je crois ou j'espère que les choses peuvent être vécu autrement.

Voilà, je sais pas si j'ai vraiment répondu à ta question.:-)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 22 avril 2010 à 23h54

Drya

A mon avis, c'est plus dur de modifier une relation existante de façon aussi radicale, c'est toute la géométrie des rapports personnels qui change (sans compter la question "qu'est-ce qu'on dit et montre aux autres?"), on "s'oblige" à respecter consciemment l'indépendance de l'autre, même si avant on le faisait sans réfléchir, on n'avait pas peur de demander s'il avait passé une bonne soirée où on était pas... J'ai l'impression de détruire la relation pour reconstruire autre chose avec la même personne, qui elle aussi a changé avec tous ces chamboulements.
Quand la situation est déjà comme ça dès le départ, ça me semble plus facile, car on s'adapte à la situation en même temps qu'à la personne, c'est un tout.

Message modifié par son auteur il y a une heure.

je suis d'accord avec toi.
Dans ma réponse précédente, je partais d'une relation polyamoureuse, à la base. je me dis: tant que la relation est à ses balbutiments, il est peut être plus difficile d'excepter l'arriver d'une 3 ème personne. je sais pas en faite.... on verra ou pas ;)....
Mais c'est vrai qu'il est toujours intéressant de savoir comment cela se passe pour les autres.

#

(compte clôturé)

le vendredi 23 avril 2010 à 05h11

lisea
Avec du recul, je pense que sous couvert de l'amour nous avons tous accepté beaucoup de choses qui n'étaient pas viable à long termes.

Alors là, tu mets le doigt sur un truc très présent et qu'on a pourtant tendance à balayer sous le tapis.

Si dans la tête il est (relativement ) facile d'accepter certains principes de liberté, les tripes continuent à vivre leur vie propre. Sublimer, ce n'est qu'une solution provisoire... et en effet, si comme dans votre cas, une seule des trois personnes est dans la complaisance ou la résignation, c'est une bombe à retardement. On peut pas faire ce genre de travail interne pour quelqu'un d'autre. Accepter que son mari ait une autre relation, ce n'est pas aimer la situation ou même être OK avec: tolérer n'est pas légitimer.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion