Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Trop de compersion? Juste bizarre?

Jalousie
#

Anya (invité)

le lundi 13 février 2017 à 13h41

Bonjour à tout le monde, j'espère que vous allez tous bien. :)

Quand un de mes amoureux rencontre une nouvelle amoureuse, je saute au plafond. Quand une de leurs histoires se passe bien, j'éprouve une joie intense. Je suis heureuse de rencontrer leur.e.s ami.e.s, comme s'ielles faisaient parti.e.s de ma famille.

D'ailleurs quand ils n'ont pas d'autres amours de leur côté, je m'inquiète pour eux, je n'aime pas être la seule. Je n'aime pas les savoirs en manque de câlins, alors que je suis assez solitaire. Moi même, je me sens un peu célibataire quand je ne vis qu'une seule histoire en même temps.

C'est déjà "bizarre" par rapport à la norme, mais ça le encore plus quand on sort de mes relations polyamoureuses. Quand j'ai une aventure (même épisodiques) avec des hommes en situation d'adultère (la morale là-dedans est un grand débat déjà abordé dans ce forum...), c'est comme si j'ajoutais leur copine dans mes méta-amours. Alors qu'elles ne sont pas au courant et que si elles l'apprenaient elles seraient probablement très blessées, j'éprouve étrangement pour elles plus d'affection (et oui, on fréquente le même homme, on a des goûts et des amitiés en commun, non?) et une envie de me faire aimer par elles. Et plus j'aime l'homme, plus j'aimerai la copine, et plus je tiendrai à ce que leur relation se passe bien...

Bref, quand on a été élevé dans une morale monogame ça n'a aucun sens. Et dans la morale polyamoureuse non plus d'ailleurs. Bref je sais pas quoi faire de ces sentiments qui n'ont aucun sens. Ce n'est pas un chagrin en soit, mais plus une impression irritante de n'être pas claire avec moi-même, de me cacher des choses si vous voyez ce que je veux dire... Que quelque chose m’échappe... :/

#
Profil

TrioBulle

le mardi 14 février 2017 à 10h31

Ouh là, c'est compliqué effectivement !

Je ne sais pas trop quoi te dire, parce que je ne suis pas sûre d'arriver un jour à ce point là. Être contente pour mon amour qu'il ait un autre amour, je pense pouvoir y arriver, mais aimer la personne avec qui je dois le partager... pas si évident.

Mais... est-ce que cela te dérange d'éprouver ces sentiments ?

#
Profil

gdf

le mardi 14 février 2017 à 17h57

Ça me fait penser à ce classique de Brassens, à l'ombre des maris

george
A l'ombre des maris mais, cela va sans dire,
Pas n'importe lesquels, je les tri', les choisis.
Si madame Dupont, d'aventure, m'attire,
Il faut que, par surcroit, Dupont me plaise aussi!

Pas du tout du polyamour, mais toujours rafraichissant ;)

#
Profil

TrioBulle

le mardi 14 février 2017 à 19h24

Je ne connaissais pas cette chanson de Brassens...

#

Anya (invité)

le mardi 14 février 2017 à 23h13

Merci pour vos réponse :)

J'aime beaucoup cette chanson, et même si elle est écrite humoristiquement il y a peut-être un peu de ça ^^.

Je n'arrive pas à mettre le doigts sur ce qui me dérange avec ce sentiment, mais oui quelque chose me dérange. Je sais pas quoi. D'être trop en décalage ? De ne pas savoir d'où ils viennent/ne pas les comprendre ? D'imposer mes sentiments aux "légitimes" sur des bases biaisées et asymétriques ? Ou est-ce que c'est mon insécurité affective qui me fait des tours étranges ?

Je pense être à l'aise avec mon côté compersif quand il se manifeste en milieu polyamoureux (même s'il est parfois trop enthousiaste), mais je trouve que dans le milieu monogame il devient un peu incontrôlable ?

#
Profil

Nidomy

le jeudi 17 janvier 2019 à 02h01

Anya
Bonjour à tout le monde, j'espère que vous allez tous bien. :)

Quand un de mes amoureux rencontre une nouvelle amoureuse, je saute au plafond. Quand une de leurs histoires se passe bien, j'éprouve une joie intense. Je suis heureuse de rencontrer leur.e.s ami.e.s, comme s'ielles faisaient parti.e.s de ma famille.

D'ailleurs quand ils n'ont pas d'autres amours de leur côté, je m'inquiète pour eux, je n'aime pas être la seule. Je n'aime pas les savoirs en manque de câlins, alors que je suis assez solitaire. Moi même, je me sens un peu célibataire quand je ne vis qu'une seule histoire en même temps.

C'est déjà "bizarre" par rapport à la norme, mais ça le encore plus quand on sort de mes relations polyamoureuses. Quand j'ai une aventure (même épisodiques) avec des hommes en situation d'adultère (la morale là-dedans est un grand débat déjà abordé dans ce forum...), c'est comme si j'ajoutais leur copine dans mes méta-amours. Alors qu'elles ne sont pas au courant et que si elles l'apprenaient elles seraient probablement très blessées, j'éprouve étrangement pour elles plus d'affection (et oui, on fréquente le même homme, on a des goûts et des amitiés en commun, non?) et une envie de me faire aimer par elles. Et plus j'aime l'homme, plus j'aimerai la copine, et plus je tiendrai à ce que leur relation se passe bien...

Bref, quand on a été élevé dans une morale monogame ça n'a aucun sens. Et dans la morale polyamoureuse non plus d'ailleurs. Bref je sais pas quoi faire de ces sentiments qui n'ont aucun sens. Ce n'est pas un chagrin en soit, mais plus une impression irritante de n'être pas claire avec moi-même, de me cacher des choses si vous voyez ce que je veux dire... Que quelque chose m’échappe... :/

Salut, je ne sais pas si tu verras mon message, mais j'aimerais pouvoir te parler. Je pense que tu m'aiderais grandement. Je veux vraiment que ça marche entre nous trois.

#
Profil

Nidomy

le jeudi 17 janvier 2019 à 02h06

Salut, je ne sais pas si tu verras mon message, mais j'aimerais pouvoir te parler. Je pense que tu pourrais grandement m'aider. Je veux vraiment que ça marche. J'aimerais apprendre à être comme toi: plus compersif.

#

Anya (invité)

le jeudi 17 janvier 2019 à 15h49

Je pense pas que je serai une très bonne professeur de compersion. Comme je n'ai jamais été vraiment jalouse, et bien je n'ai jamais eu besoin de surmonter ce sentiment.

Quel est ton problème ?

#
Profil

calinou696

le jeudi 17 janvier 2019 à 15h55

As tu eu des réponses à tes interrogations Anya ?

#
Profil

pdp

le samedi 19 janvier 2019 à 03h11

Bonjour Anya,

Dans mon cas, je suis en train de travailler sur le sujet du polyamour avec une amie, G, qui au fil des années est devenue une personne que j'aime d'amour. Récemment, j'ai ressenti quelque chose de similaire à ton expérience, d'une certaine façon : elle avait des propos durs avec son "home boy" (son copain qui vit dans sa ville) et je lui ai dit que j'avais de la peine pour lui (alors que je ne le connais pas) du fait de la dureté de mon amie pour lui. Comme si c'était un méta-amour, quoi. Et du coup elle s'est sentie coupable et a modéré ses propos vis à vis de lui.

Bref, ce n'est pas la même chose mais j'ai naturellement ce sentiment de vouloir le bien être des méta amours : "les amour de mes amours sont mes amis". Alors je pense comprendre ton sentiment et je ne le trouve pas du tout bizarre :)

#
Profil

Sif

le lundi 21 janvier 2019 à 01h03

Pdp, Anya,
Vous êtes inspirants!
En chemin vers la polyacceptance, j'aurais aimé être capable de ressentir cette compersion dont vous faites preuve. C'est quelque chose de beau, soyez en fiers!
Pour ma part je sais que je ne peux être compersif sans une communication de qualité. J'aurais aimé rencontrer l'amour de M ainsi que son autre relation par exemple, ça m'aurait permis de moins me faire de films et d'avancer sur mon cheminement. J'ai appris trop tard que ça n'avait jamais été dans son programme d'avoir une relation de qualité ensemble ^^'. Tout ça pour dire, pour moi qui suis encore a des années lumières de ce que vous pouvez ressentir, je ne vous trouve pas étranges, juste beaux / belles :D

#
Profil

bonheur

le lundi 21 janvier 2019 à 08h14

Je pense que ça aide, la compersion. Je suppose qu'il faut être bien avec soi-même, se sentir aimer et en "sécurité" relationnelle pour l'éprouver. Si on doute de soi, on se dévalue et on ne peut alors que se sentir minime face à de la concurrence. Un jour on m'a parlé de "rivalité saine"... pour moi ça n'existe pas (et je dis bien pour moi). Il y a harmonie et entente, un état qui s'installe de lui-même, ou pas. Je suis une bisounours, je sais :-D

#
Profil

fyckie

le samedi 02 février 2019 à 23h20

Wouaouw Anya, c'est vrai que c'est original ! Mais beau. Dommage que tu te sentes bizarres, mais c'est ton ressenti donc il peut être fondé :)
Est-ce que tu as déjà été dans une relation où la personne était dingue de toi ? Où on t'aurait dit "ça me fait mal d'être avec toi", car la personne n'avait que toi dans sa vie, et ça t'aurait blessé ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion