Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Prévention mst/ist

#
Profil

Paul-Eaglott

le dimanche 07 mars 2010 à 18h53

A propos de papillomavirus, pour ceux qui n'ont pas regardé , en gros une majorité de la population sexuellement active (hommes et femmes) est porteuse du HPV (Human PapillomaVirus).
Une fois porteur, on ne peut pas s'en débarrasser à coup sûr, et on peut facilement le transmettre. Le virus peut rester indéfiniment dans l'organisme, en créant ou non des lésions un jour ou l'autre, et finir ou non par être détruit par le système immunitaire. Une fois que l'on a le virus,
- les femmes risquent de développer des cancers de l'utérus.
- les hommes ne risquent rien (à nuancer, d'ailleurs : le HPV est un facteur favorisant les cancers du rectum, avec un impact notable dans la population homosexuelle.)

Comme il n'y a pas de façon de se protéger de la contamination par le HPV, il n'y a pas grand chose à faire :
- pour les femmes, faire un frottis annuel, ce qui permet de détecter les lésions si elles apparaissent, et de les traiter avant qu'elles ne deviennent dangereuses.
- pour les hommes, en parler à leurs partenaires pour les informer, sans dramatiser ni culpabiliser, en insistant sur l'importance du frottis annuel.

Toutefois, il y a un point sur lequel il me semble qu'une faille existe, si on me passe l'expression : la sodomie multiplie le risque de présence du HPV dans le rectum, ce qui accroît les risques de cancer. Or, il ne me semble pas qu'il y ait de dépistage couramment proposé de ce côté-là (par frottis ou autre), que ce soit pour les hommes ou les femmes. Sodomie = danger ?

#
Profil

Paul-Eaglott

le dimanche 07 mars 2010 à 19h02

Siestacorta
Oui, mais c'est aussi de penser que quoi que je fasse, à moins que la médecine ne progresse, je le serai toujours ! A toutes mes futures, je vais devoir déballer ça, et je connaitrai pas la tranquillité d'esprit de faire l'amour sans devoir aborder le sujet.

C'est pas si grave, mais c'est chiant.

Certes, mais (à moins que tu ne sois spécialisé dans l'initiation des jeunes vierges) il y a tout de même de fortes chances que tes futures soient porteuses du HPV avant de te rencontrer.
Au moins, si elles te rencontrent, certaines d'entre elles auront la chance d'entendre pour la première fois parler de HPV et de savoir quoi faire pour se protéger, non pas du HPV, mais au moins du cancer de l'utérus (frottis annuel).
Sois fier de ce que tu es, Siesta ! :-D

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 mars 2010 à 19h27

Nounours
On ne va pas tatouer sur le sexe des enfants à la naissance "Le sexe peut tuer" comme sur les paquets de cigarettes ! :-D

On ne peut pas dire que lire le fil donne envie de vivre une des plus belles chose qui soit sur terre...

Sans compter que autant il y a des infos très précises dont il est certain qu'on est pas nombreux à les connaitre, autant parfois j'ai l'impression de lire des trucs qu'on sait genre depuis l'âge de 18 ans en moyenne.

Ensuite, je trouve ça hyper triste de lire qu'un mec n'a jamais fait l'amour sans préservatif. Ou qu'une femme ne sent aucune différence s'il y en a ou pas.

Certes, quand il y a eu l'explosion du nombre de décès liés au SIDA, je n'étais pas encore concernée. Mais justement, je connais le mot SIDA depuis que je connais l'expression "faire l'amour" ou presque. J'ai été martelé par les consignes de prévention. Je n'ai pas l'impression de prendre des risques importants ni d'en faire prendre. Quand j'ai suivi la marche des Fiertés LGBT l'année dernière, j'ai passé un bon moment près de Sida Info Service et un autre dont j'ai oublié le nom, et j'ai fait par deux fois un sit-in avec une minute de silence. J'ai fait plusieurs fois la morale à mes soeurs plus jeunes qui n'étaient pas très attentive.
Bref...je ne me pense pas irresponsable, mais je ne peux pas comprendre un monde qui ne ferait l'amour qu'avec capotes, digues, gants, etc. A ce compte là, je préfère m'endormir tranquille dans les bras de l'autre sans sexe mais avec des montagnes de tendresse 0 risque.

Et je trouve le symbole du thème Sexualités commençant par les MST...bof bof.
J'espère avoir le temps et l'humeur à rajouter vite un autre fil plus...vibrant, sensuel.

#
Profil

Junon

le dimanche 07 mars 2010 à 20h00

Pourquoi est-ce triste une femme qui ne voit pas la différence avec un préservatif ou sans?
Autant je préfère sans parce j'aime le contact du sperme, autant je dois dire que moi même je ne vois pas énormément de différences sur le plan purement sensitif.
Et je le vis bien, hein :-D

#
Profil

Nounours

le dimanche 07 mars 2010 à 20h11

Désolé pour le manque de glam. <3 et le trop de réalisme :-/ !
Je fais aussi cela pour vérifier certaines info en ma possession et pour informer si besoin ! (+)
J'ai quand même lu sur l'autre fil parlant du même sujet qu'il y avait une jeune femme qui ignorait que les préservatifs avaient une date limite et qu'il ne fallait pas les ranger dans n'importe quel endroit ! (Poche, etc..)

#
Profil

Nounours

le dimanche 07 mars 2010 à 20h22

Merci LuLutine, erreur corrigée ! (+) Honte à moi! :-/

Nounours
L'utilisation des préservatifs est fortement conseillé pour les rapports par la porte de service,..

Petit complément: Ce n'est pas valable que pour le sexe des hommes, les préservatifs dans ce cas se mettent aussi sur les toys (Plaisirs solitaires, entre filles, plaisir à plusieurs,...) Le préservatif a aussi l'avantage de protéger vos jouets, car suivant le type de lub., il y a risque de détérioration. (Voir fil sur les lubrifiants)

Un chiffre: la sodomie présente trois fois plus de risques de transmission d'IST que le rapport vaginale! Sans protection!

Dans le même ordre d'idée, il y a aussi l'anulingus, donc l'utilisation du préservatif coupé dans la longueur tel qu'indiqué par Pulmarin, il ne faut pas transporter les germes, parasites et infections intestinales (Pour le donneur et pour le vagin du receveur)

Nounours
La muqueuse anale n'est pas naturellement lubrifié comme la muqueuse vaginale et donc le frottement répété peut provoquer des lésions favorisant la transmission des MST.

Aussi valable pour les femmes dont le vagin reste sec.

Toujours désolé pour le réalisme !

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Tchu

le dimanche 07 mars 2010 à 20h29

Junon
Pourquoi est-ce triste une femme qui ne voit pas la différence avec un préservatif ou sans ?
Autant je préfère sans parce j'aime le contact du sperme, autant je dois dire que moi même je ne vois pas énormément de différences sur le plan purement sensitif.
Et je le vis bien, hein :-D

Pareil.

C'est pas triste. C'est juste the way it is.

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 mars 2010 à 20h31

Junon
Pourquoi est-ce triste une femme qui ne voit pas la différence avec un préservatif ou sans ?
Autant je préfère sans parce j'aime le contact du sperme, autant je dois dire que moi même je ne vois pas énormément de différences sur le plan purement sensitif.
Et je le vis bien, hein :-D

Tant mieux :-)
Et je ne doute pas que beaucoup de femmes le vivent très bien. Je trouve juste qu'il y a un phénomène de société "se protéger à tout prix", même au prix de la vraie fusion entre un homme et une femme (et autres schémas de couple). Et que je sache nous ne sommes pas nés avec un préservatif...
En même temps, je respecte tout à fait l'angoisse des MST qu'on peut ressentir, surtout quand on a des proches qui ont été touchés.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 mars 2010 à 20h34

Nounours
Désolé pour le manque de glam. <3 et le trop de réalisme :-/ !
Je fais aussi cela pour vérifier certaines info en ma possession et pour informer si besoin ! (+)
J'ai quand même lu sur l'autre fil parlant du même sujet qu'il y avait une jeune femme qui ignorait que les préservatifs avaient une date limite et qu'il ne fallait pas les ranger dans n'importe quel endroit ! (Poche, etc..)

C'était moi, il me semble...je n'avais pas fait attention aux dates. Ceci dit en en utilisant je l'aurai vu, je ne suis pas stupide. Disons que j'en ai jeté deux qui trainait dans un placard.
Je ne dis pas que je sais tout ou que je ne peux pas faire d'erreur de jugement.
Mais je ne m'attends pas trop non plus à être comprise quand je dis que faire avec ou sans, question sensation, il est fondamentalement impossible que ce soit pareil.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 mars 2010 à 20h42

Nounours
Dans le même ordre d'idée, il y a aussi l'anulingus, donc l'utilisation du préservatif coupé dans la longueur tel qu'indiqué par Pulmarin, il ne faut pas transporter les germes, parasites et infections intestinales (Pour le donneur et pour le vagin du receveur) Nounours
(...) Toujours désolé pour le réalisme !

Ne sois pas désolé, de toute façon on ne peut pas parler de tout ça sans utiliser les mots précis.
Mais bon là pour moi on est dans la 4ème dimension (mis à part s'il s'agit de soirées libertines etc...) mais dans le cadre de relations suivies PA (c'était quand même la base du fil de discussion)...une digue je ne sais quoi là...pour faire un cunnilingus ou un anulingus...non mais non quoi...(soupir)
Fabriqué ou acheté, ça rime à rien. Où est la sensualité, la spontanéité ?

#
Profil

ERIC_48

le dimanche 07 mars 2010 à 20h48

insognare
Mais je ne m'attends pas trop non plus à être comprise quand je dis que faire avec ou sans, question sensation, il est fondamentalement impossible que ce soit pareil.

Non seulement je comprend, mais en plus je suis d'accord, t'as qu'à voir. J'attendais juste que quelqu'un le dise avant moi pour l'ouvrir, courageux le mec, mais pas téméraire.

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 mars 2010 à 20h58

insognare
Ensuite, je trouve ça hyper triste de lire qu'un mec n'a jamais fait l'amour sans préservatif.

qui a écrit ça ?

insognare

Certes, quand il y a eu l'explosion du nombre de décès liés au SIDA, je n'étais pas encore concernée. Mais justement, je connais le mot SIDA depuis que je connais l'expression "faire l'amour" ou presque. J'ai été martelé par les consignes de prévention. Je n'ai pas l'impression de prendre des risques importants ni d'en faire prendre. Quand j'ai suivi la marche des Fiertés LGBT l'année dernière, j'ai passé un bon moment près de Sida Info Service et un autre dont j'ai oublié le nom, et j'ai fait par deux fois un sit-in avec une minute de silence. J'ai fait plusieurs fois la morale à mes soeurs plus jeunes qui n'étaient pas très attentive.
Bref...je ne me pense pas irresponsable.

personne n'a accusé personne de quoi que ce soit il me semble...
et je ne sais pas pourquoi mais j'ai comme l'impression que tu as senti le besoin de te justifier, peut-être que je me trompe :-/

insognare

Et je trouve le symbole du thème Sexualités commençant par les MST...bof bof.

ma question initiale ne portait pas sur les mst mais plutôt comment les polypartenaires font pour s'en protéger, quelles précautions prendre si on décide de suivre cette voie.
certes on aurait pu commencer par "j'ai baisé dans mes escaliers, j'entendais les télés des voisins branchées sur la nouvelle star, c'était super chaud et tellement ban..." ou "... la douce chaleur des derniers rayons du soleil qui caressait nos corps déjà presque nus en cette fin d'après-midi, nous éloigna, ma compagne et moi quelques instants du chemin principal. elle était belle, sensuelle, son corps tout entier..." sauf que quand on se prépare à escalader le mont-blanc, c'est avant de partir qu'on écoute attentivement le briefing du guide et qu'on s'assure d'avoir d'avoir son casque, son harnais, son piolet, ses mousquetons... après on peut toujours crier au secours si on a été imprudent mais ça ne sert plus à grand-chose.

j'ai jamais fait partie de cette assoc' aux méthodes remarquables mais je sais que les membres d'act-up, lorsqu'ils allaient faire de la prévention dans les backrooms du marais ou de bonsergent, distribuant ici du gel, là des fascicules, étaient rarement les bienvenus et se faisaient souvent jeter, accusés de casser "l'ambiance"...

#
Profil

ERIC_48

le dimanche 07 mars 2010 à 20h59

Inso : il faut dire que c'est plus facile de parler technique et science que d'amour, à moins d'être un(e) grand(e) littéraire, ou d'écrire un roman.

C'est bien de souligner que ça manque de spontanéité et de rêve, mais c'est bien aussi de souligner que c'est intéressant de savoir ces choses là. Donc le problème n'est pas d'enlever l'un ou l'autre, mais d'y mettre les deux. Par ailleurs, ça peut être amusant (complice) de partager tout cet attirail et ces techniques avec quelqu'un. C'est une question d'approche.

Cela dit, je suis bien content que tu intervienne car je commençais à me demander si j'étais le seul.

#
Profil

Junon

le dimanche 07 mars 2010 à 21h07

insognare
Tant mieux :-)
Je trouve juste qu'il y a un phénomène de société "se protéger à tout prix", même au prix de la vraie fusion entre un homme et une femme (et autres schémas de couple).

Message modifié par son auteur il y a 20 minutes.

Je ne sais pas mais moi, la "vraie fusion" ça ne tient pas à quelques millimètres de muqueuses en moins. Plutôt au niveau des fantasmes ;)
Et puis se protéger un minimum (je suis plutôt échelle de risques que gants mapa à tous crins) ça me paraît relever du minimum de respect pour ses partenaires, non?
Comme on dit chez le véto, je l'aime, je le protège ;)

#
Profil

Junon

le dimanche 07 mars 2010 à 21h11

Et puis, pour en avoir longuement discuté avec les militants d'AIDES, les protections peuvent faire partie du processus sensuel.

#
Profil

ERIC_48

le dimanche 07 mars 2010 à 21h25

Junon
Je ne sais pas mais moi, la "vraie fusion" ça ne tient pas à quelques millimètres de muqueuses en moins. Plutôt au niveau des fantasmes ;)

A mon avis c'est vrai. Reste à savoir si les fantasmes passent à travers les quelques millimètres.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 07 mars 2010 à 21h27

Junon
Et puis, pour en avoir longuement discuté avec les militants d'AIDES, les protections peuvent faire partie du processus sensuel.

Tutafé !
Tant qu'à faire de la confidence un peu crue...
Je suis circoncis, comme je le disais. Il y a des circoncisions plus ou moins poussées... La mienne me laisse pas beaucoup de, hm, marge épidermique. Certains mouvements de masturbations sont insatisfaisants sans lubrifiant, préservatif ou autres supplétifs de va et vient ... american pie... peau de banane (qui voit la références à Weeds ?).

Et je me suis aperçu, donc, en utilisant le préservatif pour mon propre usage, que l'étape du déroulage m'excitait. J'en ai fait, à la longue (heu...), un palier érotique.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Junon

le dimanche 07 mars 2010 à 21h28

ERIC_48
A mon avis c'est vrai. Reste à savoir si les fantasmes passent à travers les quelques millimètres.

Si, si, je le jure! :-D

#
Profil

Junon

le dimanche 07 mars 2010 à 21h29

Siestacorta
Tutafé !
(qui voit la références à Weeds ?).


Message modifié par son auteur il y a quelques instants.

Moi...mais où est le micro ondes? :-)

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 mars 2010 à 22h10

@arnaud : C'est Benjamin je crois qui a dit qu'il n'avait jamais fait l'amour sans préservatif. Et un autre seulement la 1ère fois, bref, il doit y en avoir pas mal dans le même cas.
Du coup je me demande si en effet je n'essaye pas de me justifier, mais en toute franchise je n'en sais rien. Je pense plutôt que je me suis sentie très seule dans mes ressenties en lisant tous les posts ce we sur le fil. J'ai eu l'impression d'être complètement décalée.
Act-up, voilà, j'avais fait une partie de la marche LGBT avec eux, eh bien je trouve leur travail extraordinaire, et qu'il est fort dommage qu'ils soient parfois mal reçus.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion