Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Première expérience.... Et confusion... Suis-je trop idéaliste ?

Sexualités
#
Profil

Daenerys1977

le lundi 15 octobre 2018 à 17h40

Tout d'abord, bonjour à toutes et à tous.....

Je suis une femme mariée de 41 ans, qui vient de traverser une année très difficile sur tous les plans ( licenciement, problèmes relationnels importants avec ma belle-fille de 8 ans, immixion dans notre vie de l'ex de monsieur, et pour finir violence conjugale sur ma personne, et oui, quel cocktail.... )

Nous sommes mariés depuis le mois de janvier seulement, et notre relation date de presque 3 ans. Pour avoir débroussaillé le sujet avec une psy, disons que nous sommes un couple sauveuse/ enfant immature, c'est à dire que mon mari a un comportement d'enfant boudeur , impulsif et pas franchement responsable. Il se victimise et fuit toute discussion mature et adulte.

De mon côté, je suis une incorrigible "Saint-Bernard" , ce qui n'est pas ici une qualité , puisque je me sens investie de devoir porter à bout de bras mon mari, et donc, j'entretiens son côté immature au lieu de le laisser prendre ses responsabilités ... Résultat : il ne "grandit" pas, et moi, j'étouffe, je m'épuise....

Apothéose au début du mois d'août : il me frappe , parce que j'ai voulu l'empêcher de prendre le volant (il était alcoolisé) . Mon fils de 16 ans entend mes cris, et lui hurle de me lâcher. Il se rue sur mon fils et tente de l'étrangler !!!!

J'ai porté plainte, et cette plainte ira à son terme, ne serait-ce que par respect pour mon fils et pour toutes les personnes qui sont victimes tous les jours de violences...

Bref.... Nous entamons une procédure de divorce, mais j'ai toujours l'espoir qu'il va être contraint à se soigner psychologiquement par la justice.... C'est la seule , unique fois ou il a été violent.

Mon désir pour lui a disparu, la douleur et la rancoeur sont trop fortes, mais parfois je reve que le temps cicatrise tout ce cauchemar et que l'on reprenne une vie normale...

J'ai toutefois envie de me sentir exister, en tant que femme, j'ai envie de découverte, de frisson...

Je fais la connaissance de Vincent sur un site de rencontres. En instance de divorce, il a mon age. Nous nous mettons rapidement d'accord sur le fait que l'on ne cherche pas de relation exclusive, et qu'il s'agit plus de "récréation" . Mais j'insiste sur le fait que cette vision n'est pas incompatible, et encore heureux, avec le respect, la délicatesse et l'absence de goujaterie.

Nous nous sommes rencontrés samedi, à l'hôtel, deja premier hic, il voulait venir chez moi... Hors de question, c'est totalement imprudent !!!

Nos échanges par messages et appels avaient pourtant été agréables et lui m'a donné au départ l'impression d'être très courtois, assez " à l'ancienne", interessé par les longs préliminaires et la sensualité...

Nous nous voyons, physiquement il est moins beau qu'en photo, mais il n'est pas laid non plus... En guise de longs préliminaires, il m'embrasse dans le cou à la vitesse de l'éclair, et hop, pénétration ( j'avoue par contre qu'il m'a donné un certain plaisir car malgré sa précipitation il a su détecter mon point G à la vitesse de l'éclair.... Un peu bestial, mais pas désagréable finalement)

Ce qui m'a vraiment déçue, ce n'est même pas tant ce côté précipité, c'est
sa façon de ne parler que de lui après : et son métier, et sa maison, et son fils, et blabla bla..... Mais il ne m'a quasiment rien laissé dire.

OK, nous étions là pour du sexe, ca je le conçois parfaitement, mais comme je l'ai écrit le coït de base, ça ne m'interesse pas plus que çà !!

Je recherchais un minimum de calinerie, de côté tactile, d'effleurement, de caresses.....

Bref, je suis tellement nulle, que même le truc le plus vieux du monde, à savoir prendre un amant, je le rate ! Et il y a des femmes plus bêtes, plus moches que moi qui y arrivent bien! C'est que je suis pire qu'elles, je commence à me le demander....

Au lieu de me remonter le moral, de me faire sentir désirable et de m'évader, je me sens utilisée, nulle, sale, et moche à l'intérieur comme à l'extérieur....

Alors, erreur de casting ? Que dois-je remettre en cause chez moi pour simplement avoir une relation complice, sans pour autant s'enfermer ?

Je suis juste paumée depuis samedi....

Merci d'avoir eu la patience de me lire, j'attends vos réponses avec impatience....

Tessa

#
Profil

Caoline

le lundi 15 octobre 2018 à 18h43

Bonjour,

Je m'interroge sur la raison pour laquelle tu écris ce post sur un forum polyamour car ça ne signifie pas uniquement non exclusivité.Si ce que tu souhaites c’est pouvoir avoir plusieurs relations mais avec un certain engagement quand même, en toute transparence, dans le respect de chacun... il ne faut peut-être pas dire juste non-exclusive.

Quelques suggestions cependant pour essayer d'éviter ce genre de rencontre pas top.
Déjà un rendez-vous directement à l'hôtel me semble très risqué, un lieu public pour discuter et voir si on a vraiment envie d'aller plus loin est beaucoup plus indiqué. Ou un club libertin, au moins on est pas seule et il y a une certaine surveillance surtout si on le demande à l'entrée.
Apprendre à dire non, stop, je ne suis pas d'accord que ça se passe comme ça... pas facile mais indispensable malheureusement si on veut être respectée. C'est valable aussi pour les confidences sur l'oreiller, savoir dire qu'on est pas intéressée quand c’est le cas.

En tout cas on est rien obligée d'accepter et oui on peut trouver des personnes respectueuses même si c'est juste pour passer un moment de plaisir mais en effet il faut faire beaucoup de tri, discuter longuement... Une première rencontre sans passer au sexe fait un bon premier tri, ce qui cherchent juste à tirer un coup ne se donnent pas souvent cette peine.

Voilà ce qui me vient à l'esprit pour le moment. Bon courage

#

Piwii (invité)

le lundi 15 octobre 2018 à 19h12

La rencontre à l'hôtel dès le début n'était peut être pas une bonne idée..de ce que je peux lire , il t'a juste dit ce que tu voulais entendre pour te mettre dans son lit. :-/ il faut apprendre à dire non et surtout à détecter ce genre de personne sinon tu te feras toujours utiliser.
Je m'interroge aussi sur le choix du forum, il ne me semble pas être sujet de polyamour ou alors j'ai mal compris.
Mais peu importe , je suis content de voir que tu a su prendre la bonne décision au sujet de ta relation avec ton mari, subir sans agir aurait été la pire des choses à faire.bravo.
Pour ta relation avec Vincent , tu es clairement tombé sur la mauvaise personne.
(D'ailleurs je ne comprendrai jamais ces gars qui ont la chance d'entretenir une relation avec une forte complicité sans exclusivité et qui bousille tout car ne veulent que du sexe ...alors qu'il y a tellement à la clé)

#
Profil

raz

le lundi 15 octobre 2018 à 19h46

Je n'ai pas de réaction particulière sur ton témoignage par contre, je comprends qu'on puisse mettre ce type de témoignage sur le forum même s'il n'est pas centré sur la non exclusivité.
Tout simplement parce que trouver une certaine qualité d'écoute et des réactions moins jugeantes et moins normées que la moyenne, c'est particulièrement difficile quand on parle de relations affectivo-sexuelles.
Pour ma part, si je connais des espaces IRL (comme on dit maintenant) où trouver cette approche, sur internet je n'en vois pas d'autres que ce forum.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

Ame-Ours

le lundi 15 octobre 2018 à 20h36

Pour commencer, ton histoire de départ (ton mariage, ton divorce) me touche énormément. Elle est encore extrêmement récente (tu parles bien d’août cette année ???) et je SAIS ce qu’elle représente (sans m’étaler, j’ai vécu le même printemps et été que toi, avec les mêmes rôles mais les sexes inverses, et après 20 de vie commune - je compatis, vraiment)..

Du coup si tu es sensible comme moi, je conçois bien que cette expérience récente décevante fasse mal, si proche des autres blessures pas totalement cicatrisées... Et un bon gros dégât dans la confiance en soi.

Mais il y a lieu de relativiser. Tu envisageais une rencontre ‘légère’, elle a eu lieu et elle n'était pas totalement horrible si je comprends bien. Par contre tu avais aussi d’autres attentes, d’autres besoins, et là c’est très décevant. Mais pas rabaissant pour autant ! Ce n’est pas toi qui a raté quelque chose dans ce rendez-vous, ni qui a été nulle...

Même dans ce qu’il aurait fallu faire pour éviter ça (hormis un premier rencard dans un bar comme déjà souligné) tu l’as fait juste si je te lis bien, puisque vous avez échangé pas mal de messages où vous avez discuté vos attentes et goûts (préliminaires, sensualité...) - et honnêtement dans un bar il aurait juste continué à te servir le même rôle probablement...

Bin voila. La réalité de votre premier rendez-vous montre que vous ne parliez pas le même langage. Même si ça te blesse profondément vu les circonstances et c’est compréhensible, c’est ‘juste’ une divergence d’attentes, qui n’a rien d’une faute ou faiblesse de ta part. Il s’est montré égoïste, peut-être manipulateur, il n’est pas intéressant (ou alors tu le lui expliques et lui laisses une autre chance, mais d’ici en lisant ton récit ça ne donne pas l’impression d’être une bonne idée).

Par contre tu ne te dénigres pas, parce que je ne vois pas de bonne raison de le faire.

Oh et je ne vois pas le problème de poster ici. La non exclusivité, le polyamour, les relations libres sont un long chemin, il faut toujours commencer quelque part et aller chercher des conseils de temps en temps, à tous les stades. Ce que tu as vécu peut être le début d’un long parcours positif sur ce chemin, alors on va essayer de laisser ouvert le portail de départ !

Fais une petite pause, digère tranquillement sans paniquer, et..... recommence en mieux !

#
Profil

alinea7

le lundi 15 octobre 2018 à 21h32

Daenerys1977

OK, nous étions là pour du sexe, ca je le conçois parfaitement, mais comme je l'ai écrit le coït de base, ça ne m'interesse pas plus que çà !!

Je recherchais un minimum de calinerie, de côté tactile, d'effleurement, de caresses.....

Bref, je suis tellement nulle, que même le truc le plus vieux du monde, à savoir prendre un amant, je le rate ! Et il y a des femmes plus bêtes, plus moches que moi qui y arrivent bien! C'est que je suis pire qu'elles, je commence à me le demander....

Au lieu de me remonter le moral, de me faire sentir désirable et de m'évader, je me sens utilisée, nulle, sale, et moche à l'intérieur comme à l'extérieur....

Alors, erreur de casting ? Que dois-je remettre en cause chez moi pour simplement avoir une relation complice, sans pour autant s'enfermer ?

Je suis juste paumée depuis samedi....

Merci d'avoir eu la patience de me lire, j'attends vos réponses avec impatience....

Tessa

Ton récit me parle beaucoup parce que j'ai/ai eu du chemin à faire pour me définir et m'affirmer. J'ai compris que les situations dans lesquelles je me sentais nulle, salie, utilisée étaient celles dans lesquelles JE ne m'étais pas respectée.
La suite je la déduis peut-être à tort : tu n'avais pas envie que ça aille si vite ou comme ça et tu n'as pas mis ta limite. C'est une vraie question que tu devrais te poser : pourquoi ? Pourquoi as tu renoncé à TON désir, que ça aille plus doucement ou autrement ?

Son envie était clairement différente et c'est son droit, mais il aurait aussi pu se conformer à ton envie si c'était non négociable, et il en aurait peut-être même retiré quelque chose. Ou vous auriez su que vos attentes étaient incompatibles.
Toi en tout cas il me semble que tu aurais peut-être été déçue de cette incompatibilité mais que tu ne te serais pas sentie utilisée. Tu aurais gardé ton respect.

Je cite beaucoup ce site parce que je le trouve très clair et bien formulé : l'expression qui epanoui

Et si je suis à côté de la plaque je suis désolée ! ^^

Dans tous les cas, ça va sans dire mais ça va mieux en le disant : tu n'es pas nulle, tu mérites de trouver un amant qui respecte tes envies voire même qui les partage !! Et tu y parviendras sûrement, en attendant je t'envoie des ondes positives...

#
Profil

Daenerys1977

le mardi 16 octobre 2018 à 08h20

Merci du fond du coeur pour vos messages qui m'ont fait énormément réfléchir.....

Pourquoi avoir posté ici? La réponse m'est venue d'un coup : oui, effectivement, l'écoute et la pertinence des réponses ( sans compromis, mais sans bashing non plus) sont bien supérieures à ce que l'on peut connaître sur d'autres sites ( que je ne citerai pas) .

Mais il y a une autre raison : inconsciemment, derrière cette envie de vivre une relation "non exclusive" "légère", n'y a til pas le désir de vivre un jour un vrai polyamour, moi qui est tellement assoiffée de sentiments ? Je ne renie pas avoir cherché du plaisir physique avec un autre, mais dans le fond, après cette année catastrophique, est ce que je ne me suis pas finalement en recherche de toujours plus d'amour ?

En vous lisant et en me relisant, je réalise en plus à quel point j'ai été imprudente et plutôt naïve en rencontrant cet amant à l'hôtel directement...
Sur la base d'une bonne impression par messages interposés, et dire que je ne voulais pas le recevoir chez moi par prudence, effectivement l'hôtel ce n'est pas plus futé ;-)

Alors, peut-être que ma quête me menera un jour vers le polyamour, pourquoi pas, c'est quelquechose qui ne me paraît pas anormal, malsain ou extravagant ( encore heureux !) mais plutôt je l'envisage comme un "surcroît" d'amour..... Une interprétation parmi d'autres, mais c'est celle qui me plaît le mieux....

Ce qui est certain c'est que je vais d'abord tenter de reprendre des forces, de la confiance en moi , et ne plus me jeter dans la gueule du loup sans véritable contact "face to face" avant.... Ca ne va pas se faire en un jour mais rien que d'en prendre conscience, ca me booste....

J'ai posté ici, complètement paumée, triste, vide, mettre des mots à permis de mettre mes idées au clair et surtout d'avoir de précieux avis, sans être jugée.....

Merci , je me sens déjà un peu moins mal.....

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 16 octobre 2018 à 10h04

Je suis du côté masculin de ce genre de rencontres. Mais je pense qu'au final c'est assez similaire.

Des fois, ces rencontres sont décevantes, et ce même quand, sur le papier, la personne nous intéresse. Différence de sensibilités sexuelles. Et des fois c'est très bien. Je ne crois pas qu'on puisse le déterminer à l'avance.

Le fait de se rencontrer dans un hôtel n'est pas, à mes yeux, une mauvaise idée. J'ai connu des rencontres avec des entrées en matière très courtes qui furent assez mémorables (une de mes plus mémorable rencontre n'a eu aucune entrée en matière). Bon, bien entendu, dans tous les cas pour moi, il y a communication préalable. Il faut quand même qu'il y ait un feeling. Mais quand le feeling est là, faut y aller !

Je suis vraiment contre tout ce qui consiste à retarder la partie de jambes en l'air pour éliminer les mauvais coups. Ca n'éliminera pas que les mauvais coups. Et ça fait suer tout le monde en brouillant le discours.

Et pour finir, quand je discute avec certaines copines très sexuelles, j'ai l'impression que les mecs qui maîtrisent un minimum sont... rares. Par contre, toutes sont assez claires sur le fait qu'à force de tester des choses, elles en sont venues à améliorer au fur et à mesure la qualité de leurs ébats (et de leurs amants). Il doit y avoir des signes qu'on apprend à repérer.

Enfin, personnellement, j'adore parler cul :-)
Donc si tu veux, n'hésite pas à me poser des questions (ici ou par mp).

#
Profil

calinou696

le mardi 16 octobre 2018 à 14h58

C'est ca, malheureusement il n'y a qu'avec l'expérience qu'on apprends à choisir/trouver son/ses partenaires amoureux/sexuels.
Difficile de le faire sans écueils, alors pas de regrets... et puis si, en l'occurence tu as trouvé quelqu'un qui a trouvé ton point G, c'est au moins ca de pris! ^^
Pour le reste "next" :D

#
Profil

Caoline

le mercredi 17 octobre 2018 à 14h37

bidibidibidi
Le fait de se rencontrer dans un hôtel n'est pas, à mes yeux, une mauvaise idée. J'ai connu des rencontres avec des entrées en matière très courtes qui furent assez mémorables (une de mes plus mémorable rencontre n'a eu aucune entrée en matière). Bon, bien entendu, dans tous les cas pour moi, il y a communication préalable. Il faut quand même qu'il y ait un feeling. Mais quand le feeling est là, faut y aller !

Je suis vraiment contre tout ce qui consiste à retarder la partie de jambes en l'air pour éliminer les mauvais coups. Ca n'éliminera pas que les mauvais coups. Et ça fait suer tout le monde en brouillant le discours.

C'est intéressant ton témoignage, il montre bien que si on veut juste tirer un coup, potentiellement avec un goujat, en tout cas avec des personnes pour qui l'autre est un bon ou mauvais coup, aller direct à l’hôtel, ça évite de perdre du temps ! Moi ça me donne la nausée rien que le vocabulaire.

Si on veut tout autre chose, et on peut vouloir partager des moments de plaisir sexuel mais avec un tout autre contexte, des façons de faire très différentes, il est préférable de prendre du temps en réel avant.

Pleins de raisons pour ça :
- avoir plus de temps et un contexte plus facile pour dire non si on ne le sens pas
- avoir le temps de sentir si feeling ou pas car ça peut être parfait à distance et qu'il n'y ai aucune attirance en réel
- ça élimine les pressés qui seront probablement aussi trop pressés dans la relation sexuelle. Ce n’est pas une garantie mais ça minimise les risques et si ça fait louper quelques uns qui auraient été corrects dans les actes, c'est bien moins un problème que se sentir après utilisée par un goujat.

#
Profil

Caoline

le mercredi 17 octobre 2018 à 14h55

bidibidibidi

Et pour finir, quand je discute avec certaines copines très sexuelles, j'ai l'impression que les mecs qui maîtrisent un minimum sont... rares. Par contre, toutes sont assez claires sur le fait qu'à force de tester des choses, elles en sont venues à améliorer au fur et à mesure la qualité de leurs ébats (et de leurs amants). Il doit y avoir des signes qu'on apprend à repérer.

Qui maitrisent quoi au juste ? Je n'ai pas l'impression que ce soit principalement une question de compétence ou d'incompétence de l'homme, je doute d'avoir eu la chance de ne rencontrer que des hommes qui maitrisent.

Il me semble que le souci est beaucoup plus que les femmes n'osent pas, ne parviennent pas à dire non, stopper, ralentir, demander, exprimer leurs envies...
Après quelle est la part de culture, d'éducation ou d'écoute ou non écoute de l'homme là-dedans, c'est complexe voir impossible à déterminer.

Ce que je sais, c'est que moi qui n'ai pas trop de souci à exprimer tout ça et qui suis plutôt active qu'étoile de mer, lors de ma période libertine, je n'ai eu que 2 rencontres pas terribles (même si pas catastrophique, j'ai bien jouis mais clairement pour moi ça ne suffit pas à ce qu'une relation soit satisfaisante) sur... quelques dizaines.

Donc apprendre à oser s'exprimer, c’est peut-être le conseil le plus important.

Pour relativiser mon expérience, il y a visiblement des femmes pour qui la réussite d'une rencontre à visée du plaisir sexuel dépend de la taille du sexe et de la maitrise de certains actes. C'est inconcevable pour moi.
Dans mon cas ça dépend du relationnel, du partage, de l'écoute de l'autre même pour une rencontre ponctuelle. Mon organe sexuel principal c’est mon cerveau, ceci explique peut-être cela.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 17 octobre 2018 à 15h45

@Caoline : Je vois qu'on est pas mal en opposition sur ce point là. Je vais tenter de mieux définir mon point de vue.

Premièrement, je ne considère pas que les autres sont comme moi. J'ai aucun jugement sur ce qu'à fait Daenerys. Si c'est une manière de faire qui lui convient et lui suffit, je n'ai pas à juger. Je réagissais au fait qu'on lui déconseille d'user de cette manière, qui m'a l'air tout à fait acceptable. Donc je lui signalais que c'était, pour moi, une manière acceptable.

Deuxièmement, je suis contre tout ce qui floute le discours du fait de croyances.
Par flouter le discours, j'entends d'user de stratagèmes ou de techniques plutôt que de se laisser porter par le moment et son envie. Pour la personne en face, c'est très déroutant, voir stressant. Personnellement, si je sens une nana pas claire, j'arrête net, pour des tonnes de raisons.
Par croyances, j'entends le fait qu'un goujat n'attendra pas : on est d'accord, c'est une croyance, il n'y a aucune étude qui signale qu'un goujat ne peut pas attendre. Le concept disant qu'un homme vertueux attend, c'est un truc bien crade à mes yeux, qui a tendance à me faire m'emporter ;-)

Ensuite, par mauvais coup, je parlais pas de la personne, je parlais de l'expérience. Je pourrais aussi parler de ce qui pourrait être un bon et un mauvais coup en parlant d'une personne, mais c'est un sujet qui ne remportera pas facilement l'unanimité. Par contre, un mauvais ou bon coup pour qualifier l'expérience, ça, c'est facilement définissable. Dans le cas présent, Daenerys a vécu un mauvais coup, sans jugement sur le mec.

Caoline
Si on veut tout autre chose

Si on veut tout autre chose, on procède autrement. Mais je ne sentais pas chez Daenerys un désir de remettre en cause son but (du sexe sans trop de prise de tête au premier abord). Donc si elle ne veut pas autre chose, je ne vois pas pourquoi procéder différemment.

Caoline
Il me semble que le souci est beaucoup plus que les femmes n'osent pas, ne parviennent pas à dire non, stopper, ralentir, demander, exprimer leurs envies...

Je suis 200% d'accord avec cette phrase. Mais je ne pense pas que ce soit que féminin. Pour moi, il y a une vision classique de l'acte sexuel, et les hommes comme les femmes ont énormément de mal à exprimer leur désir en dehors de ce stéréotype.
Je connais moins les hommes que les femmes, mais je sais que des femmes qui savent exprimer clairement et précisément leurs désirs sont la minorité. La majorité me laissent la charge de trouver leurs désirs. Comprendre son désir, et savoir le chercher dans l'acte, c'est pour moi primordial pour vivre des relations sexuelles épanouissantes. Et je pense que c'est pourquoi mes copines très sexuelles ont amélioré la qualité de leurs ébats au fur et à mesure du temps : Par une meilleure connaissance de ce qu'elles désirent, et donc une meilleure maîtrise durant l'acte.

Caoline
Ce que je sais, c'est que moi qui n'ai pas trop de souci à exprimer tout ça et qui suis plutôt active qu'étoile de mer, lors de ma période libertine, je n'ai eu que 2 rencontres pas terribles (même si pas catastrophique, j'ai bien jouis mais clairement pour moi ça ne suffit pas à ce qu'une relation soit satisfaisante) sur... quelques dizaines.

J'ai des statistiques assez similaires, de l'ordre de 10% pour moi. C'est aussi pour ça que j'encourageais Daenerys à continuer sur sa voie. Un échec n'est pas suffisant pour dire que sa démarche fut mauvaise. Bon, si ça se répète, il peut y avoir remise en question.

Caoline
Qui maitrisent quoi au juste ? Je n'ai pas l'impression que ce soit principalement une question de compétence ou d'incompétence de l'homme, je doute d'avoir eu la chance de ne rencontrer que des hommes qui maitrisent.

Je finis en répondant à cette phrase, parce que clairement j'exprime une opinion, et que donc je ne peux donner de vrais arguments pour la supporter.
A mes yeux, en croisant la presse "spécialisée" et mon expérience, plus des témoignages de quelques copines de-ci de-là, il y a clairement des différences en terme de compétences au lit. C'est assez difficile à définir, et ça mériterai un sujet séparé. Libre à toi de ne pas aimer ce point de vue, mais c'est le mien. Et on peut en parler en privé, ou sur un sujet spécialisé sur le forum.

#
Profil

calinou696

le mercredi 17 octobre 2018 à 16h15

Euh.. c'est pas en pratiquant le libertinage qu'on peut faire des stats sur les "bons coups" et les mauvais...
Forcement, dans le milieu libertin on a plus de chance de tomber sur des partenaires qui savent y faire...
Encore une fois, l'expérience y fait grandement, on trouvera, par exemple, rarement des gens qui se sont éclatés lors d'un dépucelage.

Et sinon personnellement, j'ai autant de mal avec le terme "goujat" qu'avec le terme "salope."
Tant qu'on est entre adultes consentants, chacun fait ce qu'il veut, et je me permettrai pas de juger l'un ou l'autre.

Et la croyance populaire inculquée aux jeunes princesses qu'il faut faire poireautter le prince charmant, finalement quel est l'utilité?

#
Profil

Toinou

le mercredi 17 octobre 2018 à 16h22

calinou696
Forcement, dans le milieu libertin on a plus de chance de tomber sur des partenaires qui savent y faire...

Euh... non. Pas plus de chance.

#
Profil

calinou696

le mercredi 17 octobre 2018 à 16h59

Pas de bol pour toi ! ;(

Blague à part, chacun son vécu, ses expériences, mais pour moi en dehors des milieux libertins, et une minorité de personnes qui s'adonnent massivement au sexe via des sites de rencontres (parce qu'ils ont un bon profil) ou IRL, la plupart des gens ont 2 ou 3 partenaires dans leur vie.
L'expérience y fait, pour moi c'est indéniable.

#
Profil

Toinou

le mercredi 17 octobre 2018 à 17h02

oui l'expérience y fait, bien sûr. Mais encore faut il vouloir apprendre. Ce qui n'est pas le cas de tous.
Mais bon après, on n'a pas de stats officiels, que notre ressenti, donc le débat pourrait être sans fin. ;)

#
Profil

Caoline

le mercredi 17 octobre 2018 à 17h05

bidibidibidi
@Caoline : Je vois qu'on est pas mal en opposition sur ce point là. Je vais tenter de mieux définir mon point de vue.

Je pense qu'on a / a eu pour moi* des recherches différentes et des positions différentes dans ce type de rencontre ceci explique probablement cela.

* je ne comprends même plus comment j'ai pu vivre ce genre de rencontre même si je ne regrette rien, ça correspondait à mon besoin de ce moment là

bidibidibidi
Premièrement, je ne considère pas que les autres sont comme moi. J'ai aucun jugement sur ce qu'à fait Daenerys. Si c'est une manière de faire qui lui convient et lui suffit, je n'ai pas à juger. Je réagissais au fait qu'on lui déconseille d'user de cette manière, qui m'a l'air tout à fait acceptable. Donc je lui signalais que c'était, pour moi, une manière acceptable.

Je n'ai aucun jugement non plus. C'est juste parce que ce qu'elle a obtenu quelque chose qui ne lui a pas convenu, qui lui laisse pour le moins un gout amer que j'évoque des pistes pour essayer d'obtenir autre chose.

bidibidibidi
Deuxièmement, je suis contre tout ce qui floute le discours du fait de croyances.
Par flouter le discours, j'entends d'user de stratagèmes ou de techniques plutôt que de se laisser porter par le moment et son envie. Pour la personne en face, c'est très déroutant, voir stressant. Personnellement, si je sens une nana pas claire, j'arrête net, pour des tonnes de raisons.
Par croyances, j'entends le fait qu'un goujat n'attendra pas : on est d'accord, c'est une croyance, il n'y a aucune étude qui signale qu'un goujat ne peut pas attendre. Le concept disant qu'un homme vertueux attend, c'est un truc bien crade à mes yeux, qui a tendance à me faire m'emporter ;-)

J'ai bien dit que ce n'est pas une garantie, mais il me semble qu'il y a quand même bien moins de risque d'un goujat et plus de chance de quelqu'un qui prend son temps. Et puis j'ai évoqué d'autres raison de partager un moment en réel dans un lieu public pour commencer.

bidibidibidi
Si on veut tout autre chose, on procède autrement. Mais je ne sentais pas chez Daenerys un désir de remettre en cause son but (du sexe sans trop de prise de tête au premier abord). Donc si elle ne veut pas autre chose, je ne vois pas pourquoi procéder différemment.

Il ne me semble pas moi que ce qu'elle a obtenu lui convient. On peut vouloir un moment de partage de plaisir sexuel sans engagement (je n'ai jamais compris ce que signifie sans prise de tête) mais que ça ne signifie pas juste une pénétration si jouissive soit-elle.

bidibidibidi
Je suis 200% d'accord avec cette phrase. Mais je ne pense pas que ce soit que féminin. Pour moi, il y a une vision classique de l'acte sexuel, et les hommes comme les femmes ont énormément de mal à exprimer leur désir en dehors de ce stéréotype.

En effet mais ce stéréotype étant de type "l'homme agit, la femme se laisse faire", ça me semble encore bien plus compliqué pour les femmes.

bidibidibidi
A mes yeux, en croisant la presse "spécialisée" et mon expérience, plus des témoignages de quelques copines de-ci de-là, il y a clairement des différences en terme de compétences au lit. C'est assez difficile à définir, et ça mériterai un sujet séparé. Libre à toi de ne pas aimer ce point de vue, mais c'est le mien. Et on peut en parler en privé, ou sur un sujet spécialisé sur le forum.

Je n'ai pas envie de créer un sujet séparé car je trouve ça hors sujet sur le forum. Mais il me semble que ça peut être un intéressant hors sujet pour Daenerys qui aurait donc sa place dans ce fil.
Les compétences qui me semblent les plus utiles sont l'écoute, les capacités de communication. Je n'ai pas eu l'impression que tu pensais à ça.
Après oui, il y a des hommes qui ont beaucoup d’expérience, ou des dons peut-être, ou des atouts physiques (je pense à des petites mains) ça peut faire des petits plus au niveau plaisir mais de mon point de vue, ce n'est vraiment pas ça qui va faire une rencontre réussie ou pas.

#
Profil

Caoline

le mercredi 17 octobre 2018 à 17h38

calinou696
Euh.. c'est pas en pratiquant le libertinage qu'on peut faire des stats sur les "bons coups" et les mauvais...
Forcement, dans le milieu libertin on a plus de chance de tomber sur des partenaires qui savent y faire...

Les 2 relations d'un soir non satisfaisantes, je les ai eu dans le milieu libertin.
Je pense au contraire que le fait d'envisager une relation suivie incite à être plus attentif.ve à l'autre et donc donne des moments plus satisfaisants même quand finalement pour des raisons diverses, ça ne dure pas.

calinou696
Encore une fois, l'expérience y fait grandement, on trouvera, par exemple, rarement des gens qui se sont éclatés lors d'un dépucelage.

Bon, ça m'ennuie car ça me fait beaucoup raconter ma vie mais d'un autre coté je sais que moi c’est les témoignages de vécu des autres qui m'aident le plus dans ma réflexion donc... je partage.
Ma première fois, c'était chouette. Pas grandiose au niveau plaisir physique mais pour ça j'ai du attendre mes 35 ans (et sans changer de partenaire), mais vraiment un bon souvenir.
La première fois que j'ai fait vivre à un jeune homme alors que j'avais moi beaucoup d'expérience, ça a été grandiose pour les 2. Je pense que c’est juste du au fait qu'il avait à cœur de bien faire, d'être à l'écoute et que moi j'avais à coeur que ce soit un très bon souvenir pour lui.

Je pense vraiment que pour les premières fois comme pour les autres, le souci c'est le manque d'écoute et d'expression des envies des partenaires.

calinou696
Et sinon personnellement, j'ai autant de mal avec le terme "goujat" qu'avec le terme "salope."

Personnellement je n'ai aucun problème avec aucun des 2, je suis une salope éthique et j'en suis fière. Dépucelage par contre, je trouve ça très moche donc chacun ses goûts et dégoûts / blocages...

calinou696
Tant qu'on est entre adultes consentants, chacun fait ce qu'il veut, et je me permettrai pas de juger l'un ou l'autre.

Tout à fait d'accord, le souci c’est quand il n'y a pas réellement de consentement mais que son absence n'est pas exprimée ou entendue

calinou696
Et la croyance populaire inculquée aux jeunes princesses qu'il faut faire poireautter le prince charmant, finalement quel est l'utilité?

J'ai longtemps pensé aucune, je considérais que si j'avais envie pourquoi attendre.
Et puis finalement las des rencontres sans lendemain qui ne sont pas ma recherche (ceci étant clairement exprimé et réciproque dans le discours), j'ai décidé de tenter pour voir. Eh bien 2 fois, c’est assez récent comme décision, alors que l'homme était hyper demandeur d'une relation sexuelle tout de suite lors de la première rencontre, il n'a pas donné suite même la fois où j'ai proposé de se revoir le lendemain. Donc autant quand je faisais des rencontres libertines, puisque l'objectif principal était un moment de plaisir partagé, je n'ai jamais remis à plus tard, autant maintenant je crois que ça sera systématique.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 17 octobre 2018 à 17h39

Caoline
En effet mais ce stéréotype étant de type "l'homme agit, la femme se laisse faire", ça me semble encore bien plus compliqué pour les femmes.

C'est toujours dur de définir la complexité relative de deux choses aussi différentes. Je trouve qu'il y a un imaginaire relationnel et sexuel qui dessert grandement les hommes (les femmes aussi, bien entendu). A titre d'exemple :
- Si tu jouis, c'est que t'as aimé.
- La seule partie érogène du corps masculin c'est son sexe (pour les hétéros).
- Un homme doit nécessairement être actif.
- Tant qu'il peut tirer son coup, un mec se taperait n'importe quoi.
Etc..
Beaucoup de ces stéréotypes nuisent à la sexualité de ceux qui ne rentrent pas dedans, et limite celle de tous les hommes.

Caoline
J'ai bien dit que ce n'est pas une garantie, mais il me semble qu'il y a quand même bien moins de risque d'un goujat et plus de chance de quelqu'un qui prend son temps.

Premièrement, je ne pense pas (vu que les goujats sont aussi au courant de ce genre de règles). Et surtout, je pense que ça dessert tout le monde. Par sécurité, on diminue le plaisir global. Au final, il vaut mieux avoir quelques "goujats" au milieu de mec bien sans utiliser cette règle que d'utiliser cette règle et finir avec moins de plaisir globalement.
Et puis, surtout, cette utilisation du terme goujat... On est encore dans cette vision qu'un homme gagne dans l'acte sexuel alors que la femme perd. J'ai connu des expériences sexuelles plutôt négatives. Je mets certains échecs sur mon dos, d'autres sur ma partenaire. Mais à aucun moment j'ai la sensation d'avoir "gagné" quoi que ce soit, même plutôt l'inverse, une certaine tristesse que ça ne soit pas à la hauteur de mes envies.
Et je ne suis pas un goujat, et mes partenaires n'étaient pas des goujats, c'est juste que l'univers sexuel de deux personnes n'est pas garanti de se retrouver. Alors, multiplier les rendez-vous, s'attacher à une personne, pour découvrir qu'elle aime être soumise alors que tu aimes être dominé, c'est que du temps de perdu pour rien.

Caoline
Les compétences qui me semblent les plus utiles sont l'écoute, les capacités de communication. Je n'ai pas eu l'impression que tu pensais à ça.

Ma pensée est plus élaborée que ce que tu ne penses. Oui, clairement, l'intuition est une qualité primordiale pour faire un bon partenaire sexuel. Une bonne maîtrise du toucher aussi. De la capacité d'évocation, du charisme, surtout si tu veux jouer à des jeux un poil élaborés (jeux de rôle, BDSM, etc...).
Après, une qualité qui s'avère tout aussi primordiale : l'endurance. Et les corollaires, comme le fait d'avoir une faible durée de période réfractaire, voire pas de période réfractaire du tout.
On peut aussi y mettre toutes les qualités qui augmentent le désir : Beauté, charisme, intelligence (chez les sapio-sexuels), etc...
Bien sûr, l'expérience. Notamment la maîtrise de multiples outils sexuels, te permettant de t'adapter à une partenaire plus facilement.
Et puis, tes centres d'intérêt dans le sexe. On peut avoir toutes les qualités du monde, si notre seul objectif est de tirer notre coup, on ne donnera guère de plaisirs à qui que ce soit d'autre que nous.

Edit car tu as posté entre temps :

Caoline
Et puis finalement las des rencontres sans lendemain qui ne sont pas ma recherche (ceci étant clairement exprimé et réciproque dans le discours)

Ce n'était pas, au premier abord, la recherche de Daenerys. Je pense qu'on ne parle pas des mêmes choses, et donc on ne peut guère avoir le même point de vue.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

Caoline

le mercredi 17 octobre 2018 à 18h14

Punaise bidi, tu parles des stéréotypes qui nuisent mais je te trouve vraiment à fond dedans dans ta troisième partie.
Et je trouve quand même assez fou que tu ai toujours besoin de plaindre les pauvres hommes. Et pourtant je suis loin de trouver leur situation enviable. Enfin bon, je vais prendre ça pour de la solidarité masculine.

Je pense que les goujats (j'entends par la personne qui ne cherche que son plaisir sans se préoccuper de celui de l'autre) sont vraiment facilement décourageables puisqu'ils se moquent de l'autre, il trouveront quelqu'un d'autre avec qui c’est plus facile.

Tu dis ". Au final, il vaut mieux avoir quelques "goujats" au milieu de mec bien sans utiliser cette règle que d'utiliser cette règle et finir avec moins de plaisir globalement." pour toi peut-être, pour moi vraiment vraiment pas.

Je reviens plus tard, je dois partir.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion