Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Monogame jusqu'à présent, mais.... ?

#

(compte clôturé)

le mercredi 14 juillet 2010 à 11h09

C'est compliqué si on se complique la vie.
Il faut prendre ce qu' on nous donne au bon moment et donner toujours donner ,le maximum de ce qu' on a.
Accepter d'etre ce qu'on est sans barriéres et sans contrainte.
La vie quoi a cent pour cent juste histoire de se faire du bien et de ne pas passer a coté de nos reves!

#

(compte clôturé)

le samedi 17 juillet 2010 à 16h23

il est parti en vacances pour 3 semaines
c'est peut être pas plus mal que je me retrouve juste en famille
mais... il va me manquer ! il me manque déjà en fait !

#

(compte clôturé)

le samedi 17 juillet 2010 à 22h06

Bonsoir Lyly, je suis ton histoire avec intérêt car je suis dans la même situation en ce qui concerne tenter d'expliquer à mon compagnon, qu'on peut aimer plusieurs personnes à la fois. Il trouve que c'est du bon sens, mais je me rend compte que dans les faits, si je lui annonçais que j'ai fait une rencontre ( ce qui est le cas !.. ) la pilule ne passerait pas bien du tout ! alors je t souhaite plein de courage et bonne chance ... :)

#

(compte clôturé)

le samedi 17 juillet 2010 à 22h07

pour le moment, d'ailleurs, je n'ai pas encore eu le courage d'aborder le problème de front. Je lui ai fait lire le livre de françoise Simpère, ce qui l'a inquiété je crois, donc, je le laisse reposer et digérer ... :-/

#

(compte clôturé)

le samedi 17 juillet 2010 à 23h12

waouw !
ben tu es plus avancée que moi là
ça fait des mois que je stagne

Il était resté cool il y a quelques jours quand je lui parlais que c'était possible qu'un de nous deux tombe amoureux tout en s'aimant encore.
Il est d'abord dit "je n'ai aucune raison d'avoir quelqu'un d'autre, je suis bien avec toi, je t'aime, si on va voir ailleurs c'est que quelque chose ne va pas"
Je lui ai dit que je ne parlais pas d'aller voir ailleurs parce que un truc manque ou ne va pas à la maison, mais juste des rencontres qui font qu'on peut tomber amoureux, comme ça
Sa réaction: "non, c'est pas possible, c'est qu'on n'aime plus le/la premier(e)"
Puis: "il faut faire attention pour pas tomber amoureux"
ce à quoi j'ai rigolé en lui rétorquant qu'on ne faisait pas exprès de tomber amoureux, qu'on ne choisit pas de tomber amoureux ou pas, je lui ai demandé si il avait choisi de tomber amoureux de moi ou pas
Là il a admis que c'est vrai c'est des sentiments qui ne se controlent pas, ça nous tombe dessus comme ça
Et il a dit, il faut se protéger à cause des maladies

mais hier, je sais plus comment la discussion est arrivée là, il a dit que si j'avais un amant le mec se prendrait son poing dans la tronche

j'ai l'impression qu'il admet ce fait, mais chez les autres, pas chez nous

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 18 juillet 2010 à 14h51

Je me demande toujours ...

Pourquoi ? c'est plus difficile de parler a son homme, l'éventualité d'avoir un autre amoureux, Alors que nous les femmes , nous acceptons plus facilement le partage ?

Pour ma part, j'ai accepté de partager, mais lui ne veut surtout pas que j'ai un autre amoureux..(jalousie ou exclusivité)....

#
Profil

tentacara

le lundi 19 juillet 2010 à 10h53

madeline59
Je me demande toujours ...

Pourquoi ? c'est plus difficile de parler a son homme, l'éventualité d'avoir un autre amoureux, Alors que nous les femmes , nous acceptons plus facilement le partage ?

Il me semble que l'exemple de Tigre démontre que ce n'est certainement pas plus facile pour les femmes que pour les hommes. J'aurais plutôt tendance à croire l'inverse.
On a socialement intégré la possibilité pour les hommes d'avoir une maîtresse, la plupart d'entre eux ont intégré l'idée qu'ils pouvaient aimer plusieurs femmes différemment mais en même temps. Du coup, même si l'instinct du "propriétaire" se réveille lorsque leur femme commence à s'appliquer cette idée, ils y restent accessibles au moins intellectuellement. D'ailleurs, j'ai l'impression d'avoir lu beaucoup plus de témoignages ici d'hommes dont la femme était tombée amoureuse d'un autre et qui cherchaient le moyen de ne pas balayer toute leur vie pour autant.
Beaucoup de femmes sont convaincues que si leur homme couche ailleurs ou tombe amoureux d'une autre, c'est soit qu'il ne les aime plus, soit qu'elles sont tombées sur un "enfoiré affectif" (on a les références qu'on peut :-) )

Je crois surtout que chacun, homme ou femme doit intégrer ces idées à sa propre construction.. et se rendre compte qu'elles sont rarement compatibles.
Pour tous le problème est de savoir si l'on remet en question sa construction, ses croyances fondamentales, sa conception de l'amour, ou si l'on rejette en bloc les idées qui y contreviennent.
La seconde solution semble évidemment plus facile. La seule motivation réelle dans ce genre de cas est de placer son amour pour son compagnon ou sa compagne au dessus de ses principes ou de son éducation.

#
Profil

Boucledoux

le lundi 19 juillet 2010 à 11h19

tentacara
(...) restent accessibles au moins intellectuellement. D'ailleurs, j'ai l'impression d'avoir lu beaucoup plus de témoignages ici d'hommes dont la femme était tombée amoureuse d'un autre et qui cherchaient le moyen de ne pas balayer toute leur vie pour autant.(...)

impressions aussi, il faudrait qu'un-e sociologue se penche sur une véritable étude statistique des témoignages nombreux de polyamour.info pour qu'on ait plus précis mais j'ai un peu les mêmes que Tentacara et en complément l'impression aussi que

- les femmes témoignent souvent soit de leur situation de polyamoureuse et s'interrogent sur comment gérer leur compagnon mono au mieux, soit de situations de compagnons infidèles mais plutôt polygames-tradis ou adultère bourgeois classique que polyamoureux
- les hommes témoignent plutôt dans le sens que dit Tentacara.

Ce sont des impressions sur des tendances, bien sûr, par des vérités valables pour tous, Tigre par exemple n'entre pas du tout dans ce cadre.

Quand à l'interprétation... difficile et passionnante question. Une autre hypothèse moins optimiste en complément de celle de Tentacara : il est plus facile pour un homme car plus intégré dans les doubles standard habituels et "normaux" de se vivre en situation d'adultère traditionnel, voire de le faire accepter comme une liberté non réciproque, inégalitaire mais consentie. Au contraire ce sont les femmes qui ont plus tendance à chercher une solution qui leur permette de sortir réellement du modèle mono+adultère ?

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 19 juillet 2010 à 12h25

lyly


j'ai l'impression qu'il admet ce fait, mais chez les autres, pas chez nous

Message modifié par son auteur il y a 2 jours.

ça c'est une réaction qu'on retrouve souvent ! :-)

Pour moi, c'est pareil ... Mon compagnon a été le premier à me dire qu'on est pas à l'abri d'une autre rencontre... Il a bien conscience aussi que, m'étant mariée à 21 ans et pour 28 ans sages, j'ai sauté une étape de liberté qu'il m'est en quelque sorte, nécessaire de rattraper ... mais au moment où il pourrait s'y trouver confronter, il semble oublier tout ! :-/ et c'est pas gagné ... :-/

#
Profil

LuLutine

le lundi 19 juillet 2010 à 14h58

Boucledoux
il est plus facile pour un homme car plus intégré dans les doubles standard habituels et "normaux" de se vivre en situation d'adultère traditionnel, voire de le faire accepter comme une liberté non réciproque, inégalitaire mais consentie. Au contraire ce sont les femmes qui ont plus tendance à chercher une solution qui leur permette de sortir réellement du modèle mono+adultère ?

C'est ce que dit souvent Françoise : elle a reçu beaucoup de témoignages de femmes ravies de découvrir la solution des amours pluriel(le)s, alors que certains hommes lui disaient qu'ils trouvaient quand même plus simple de tromper leur partenaire de manière "classique".

#
Profil

titane

le lundi 19 juillet 2010 à 15h04

le classique faisant partie de l'amour multiple à condition de lui enlever cette étiquette moralisatrice et culpabilisante...

L'impasse de Tigrecroche le démontre !

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Clown_Triste

le lundi 19 juillet 2010 à 15h21

titane
le classique faisant partie de l'amour multiple à condition de lui enlever cette étiquette moralisatrice et culpabilisante... L'impasse de Tigrecroche le démontre ! Message modifié par son auteur il y a 10 minutes.

On sait bien titane que tu "défends" le droit à l'adultère dit classique. Et pourquoi pas, les manières de faire et de vivre sont multiples elles aussi :)
Reste que, même sans étiquette moralisatrice et culpabilisante, cette forme "classique" de relations multiples implique la grande majorité du temps le mensonge, la dissimulation, l'impossibilité de partager des choses... et le stress qui va avec. Et cela peut être source de tristesse et de difficultés pour ceux qui le vivent ainsi, non ?

Je ne suis pas certain que Tigrecorche serait mieux loti s'il s'était lancé dans un adultère ordinaire, donc que sa situation démontre quoi que ce soit en la matière.

C.T.

#
Profil

titane

le lundi 19 juillet 2010 à 17h57

Reste que, même sans étiquette moralisatrice et culpabilisante, cette forme "classique" de relations multiples implique la grande majorité du temps le mensonge, la dissimulation, l'impossibilité de partager des choses... et le stress qui va avec. Et cela peut être source de tristesse et de difficultés pour ceux qui le vivent ainsi, non ?

Sauf que si cette façon d'aimer est la seule possible et qu'elle est assumée alors cela devient moins stressant!

Garderait-on des reliques judeo-chretiennes en soi??

Ce qui stresse c'est la non acceptation de cette réalité : de devoir mentir sans l'assumer et en culpabilisant.

Je préfère cet inconfort que de me priver d'une belle histoire d'amour!

Encore une fois: un choix! Parfois, c'est l'amant(e) qui exige la discrétion.

Pourquoi ne pas utiliser le mot pudeur ou discrétion au lieu de mensonge et tromperie.

Remplace ces mot dans ce fil et tu verras que la problématique apparaitra sous une autre réalité.

#
Profil

Clown_Triste

le lundi 19 juillet 2010 à 18h49

Oui, je comprends ton raisonnement.
Tu as raison d'évoquer la pudeur et la discrétion, qui peuvent être très importantes pour préserver chacun, mais je n'irai pas toutefois jusqu'à en faire des équivalents du mensonge et de la tromperie. Ce n'est pas une simple question de vocabulaire.
Celui qui est pudique et/ou discret choisit de ne pas aborder tel ou tel sujet pour éviter de créer un malaise chez lui-même ou chez les autres (avec le risque d'effets secondaires liés à ces non-dits).
Celui qui ment raconte des histoires fausses et des contre-vérités pour dissimuler sa vérité (avec le risque d'effets secondaires si le mensonge est éventé).

Je pense aussi que, comme pour la jalousie, nous ne sommes pas tous égaux face au mensonge : il y en a pour qui c'est assez facile et peu stressant, d'autres pour qui l'incapacité à être vrai gâche le plaisir du moment présent.

D'un point de vue moral, on nous apprend que "mentir c'est mal" mais, pour ma part, j'ai constaté après réflexion que mon choix d'éviter le mensonge n'est pas tant moral que destiné à rendre ma vie plus naturelle et plus simple. Une choix égoïste, en somme ;)

C.T.

#
Profil

titane

le lundi 19 juillet 2010 à 19h06

Je comprends et j'adhere volontier. Le mensonge ce n'est pas le pied et pas confortable. Donc à éviter égoïstement.

Mais aimer de façon inconfortable reste un plaisir!

Donc parfois, why not!

Pas inventer, mais cacher... Si les autres veulent savoir alors qu'ils assument... Sinon, je peux aimer caché sans trop de problème.

#
Profil

aime_mi_trente

le lundi 19 juillet 2010 à 20h08

Pudeur et discrétion c'est assez bien vu... Bon j'ai un peu l'impression en passant d'un idéal poly-amoureux à une réalité adultère cachée, de passer de la Ligue des Champions à la L2... mais en tant que supporter du PSG je sais gérer ce type de déception ;-)

#
Profil

Clown_Triste

le lundi 19 juillet 2010 à 20h18

aime_mi_trente
Pudeur et discrétion c'est assez bien vu... Bon j'ai un peu l'impression en passant d'un idéal poly-amoureux à une réalité adultère cachée, de passer de la Ligue des Champions à la L2... mais en tant que supporter du PSG je sais gérer ce type de déception ;-)

Ne nous voilons pas trop la face non plus en changeant de vocabulaire :)
De mon point de vue, la pudeur et la discrétion font place au mensonge quand tu sais que l'autre voudrais savoir ce que tu caches. C'est un mensonge par omission, si l'on veut, mais un mensonge quand même (puisque l'on sait très bien les conséquences qu'auraient la vérité).

C.T.

#
Profil

aime_mi_trente

le lundi 19 juillet 2010 à 20h39

Clown_Triste quand tu sais que l'autre voudrais savoir ce que tu caches.

Mais justement, dans mon cas, "l'autre" rêverait de ne RIEN savoir. Mais ça me semble impossible, le doute est toujours là. Quand elle me voit "trop gai", elle soupçonne tout de suite une raison extérieure, même si ce n'est pas du tout le cas, la plupart du temps.

Bref, ça craint, car le mensonge (ou la présomption du mensonge) contamine même les bons moments.

#
Profil

titane

le lundi 19 juillet 2010 à 20h44

Merci de la précision! Il sagissait bien de répondre à une proposition de ne pas savoir... Donc une demande claire de mentir et de cacher... C'est donc elle qui veut se mentir et se cacher une réalité qu'elle ne veut ou peut accepter pour l'instant.

#
Profil

aime_mi_trente

le lundi 19 juillet 2010 à 20h47

Je parle ici de mon cas. Je m'en voudrais de vampiriser le topic de subimago... Même s'il/elle semble avoir disparu de la circulation ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion