Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Monogame et amoureuse d'un homme marié et souhaitant discuter avec lui du polyamour

Monogamie
#
Profil

Aelis

le vendredi 23 novembre 2012 à 19h47

Bonjour,

Voilà, étant nouvelle sur le site, je suis contente de l'avoir trouvé.

Depuis deux mois, j'ai une relation avec un homme vivant en couple et père de famille. J'insiste sur le terme "relation".

Aux yeux de la morale, je suis sa maîtresse, j'en suis bien consciente mais lui me considère comme sa seconde femme secrète.

Je suis pas naïve, je sais qu'il ne quittera pas sa compagne, il me l'a dit, chose que les infidèles ne le disent pas tout le temps, et les maîtresses hélas en souffrent et se berçent d'illusions pendant des années.

Et je suis pas du genre à demander à mon homme de quitter sa femme.

Je l'aime, çà ne fait aucun doute. Mais autant je ne me vois pas briser une famille, autant je ne me vois pas vivre dans le secret et le mensonge toute ma vie et encore moins avoir un enfant dans ces conditions.

Au cours d'une discussion informelle entre lui et moi aujourd'hui, je lui ai parlé du polyamour et du fait que tout en étant monogame, çà me dérangait pas qu'il est une autre relation.

Mais je ne lui ai pas proposé de devenir polyamoureux.

Il m'a juste dit que s'il commence à dire qu'il a une femme cachée, il pense qu'autour de lui ce sera très mal vécu et pour le coup il le vivrait très mal à son tour. Ce que je peux comprendre, il culpabilise beaucoup. Mais peut-être peut-il changer d'avis? Le risque est énorme pour lui.

Mais il recherche une vraie relation depuis des années, et non une maîtresse.

J'aimerais bien lui en parler un jour, mais je n'attendrai pas des années avant d'aborder le sujet. Je prends le risque de le perdre s'il refuse d'envisager le polyamour.

Et de mon côté, je suis pas fermée à d'autres rencontres car je souhaite fonder une famille. Et là encore, pas évident de trouver un homme qui accepterait que je sois polyamoureuse car je serais bien capable de le devenir. Mais si cet homme que je n'ai pas encore rencontré refuse que mon compagnon actuel partage ma vie, le choix sera vite fait. Je choisirai sans aucun doute cet homme libre. Je refuse de mentir et je pense être capable d'être fidèle par amour.

Bref, j'anticipe beaucoup mais je préfère être honnête et hélas, les souffrances sont inévitables.

Je sais bien que c'est à moi de prendre la décision d'en parler à mon homme de ce concept mais quelques avis me seraient utiles.

#

Yann (invité)

le vendredi 23 novembre 2012 à 20h09

Bonsoir Aelis,
Ta discussion me semble très intéressante. J'ai moi-même lancé un sujet semblable ("Elle souffre mais est amoureuse") à propos d'une amie qui est dans un cas similaire au tiens depuis 18 mois et le vit très mal. Elle a déjà 3 enfants donc elle n'en désire pas spécialement d'autres mais se pose en gros les mêmes questions que toi, "Comment moi qui est à cheval sur le respect je peux sortir avec un homme qui trahit la confiance de sa femme", "Je serai toujours la seconde et nous n'aurons jamais de projets en commun"... J'essaie de l'aider mais en vain jusqu'à ce jour. Elle est très amoureuse de cet homme malgré le fait qu'elle sache que cette relation la détruit peu à peu.
Tu est amoureuse toi même d'une personne dans le même cas et si tu veux bien, j'aimerai que tu me dise ce qui te fais "craquer" pour cet homme actuellement "disponible à ses heures". Je pourrai peut être mieux comprendre mon amie et lui apporter des réponses plus adaptées à son ressenti.
Merci

#
Profil

Aelis

le vendredi 23 novembre 2012 à 20h25

Bonjour Yann,

Au départ rien ne faisait craquer chez cet homme. C'était juste une liaison basée sur le sexe en attendant que je rencontre un homme.

Je le lui avais dit et çà lui posait aucun problème. D'autant qu'il n'était pas le seul amant que j'avais! Et pour lui, j'ai mis fin à l'autre liaison et aux aventures d'un soir. Faut dire aussi que je me suis lassé des plans sexe vu que j'ai envie de me stabiliser.

Mais les sentiments sont venus petit à petit, compliquant les choses.

C'est un homme franc avec qui je discute beaucoup. Nous avons quelques points communs et pour l'instant la même vision de la vie, je dis bien pour l'instant car je veux pas vivre ainsi toute ma vie.

Chaque histoire est différente, je sais pas si je t'ai aidé.

Mais pour avoir lu plein de témoignages de maîtresses, ce genre d'histoires se finit toujours mal. L'homme quittant rarement son épouse pour son amante.

Mieux vaut rester lucide dans ce type de relation/liaison. Je pense l'être suffisamment pour déjà envisager une rupture, je passe de bons moments avec lui mais s'il n'y a pas d'accord pour qu'il soit polyamoureux et que donc il en parle avec sa femme, je le quitterai à regret.

#

Yann (invité)

le vendredi 23 novembre 2012 à 20h49

Merci Aelis,
Tu sais je suis preneur de toutes les expériences afin de petit à petit comprendre les choses.
Mais je me pose 2 ou 3 questions...
La première c'est que je me demande si tu as laisser tes autres relations pour lui de ton propre choix ou parce qu'il te l'a demandé. Parce là où j'ai du mal, c'est comment un homme qui se partage entre 2 femmes peut demander l'exclusivité de ces dernières.
Ensuite quand tu dis qu'il est franc, je veux bien mais je pense que la franchise englobe certaines choses qu'il ne respecte pas comme l'honnêteté vis à vis de sa femme par exemple.
"L'homme quittant rarement son épouse pour son amante." Je suis d'accord avec cela, surtout quand il le dit dès le départ, ainsi il a le sentiment de s'être dédouané et dire qu'il avait été franc dès le départ et ne t'avait pas fait miroiter un avenir commun à deux. Mon amie me dit aussi qu'elle sait cela mais, pour le moment ce n'est pas ce qui la fait changer d'optique.

Je précise que je ne juge pas, ce sont justes des choses qui dans ma façon de fonctionner me questionnent...

#

(compte clôturé)

le vendredi 23 novembre 2012 à 21h21

Bon, un truc comme ça vite fait : j'ai été une maîtresse cachée. C'est infernal.

Mais c'est infernal pas parce qu'on sait qu'on ne vieillira pas avec le monsieur. En réalité quand on est dedans c'est le cadet des soucis.

Ce qui est invivable et ingérable c'est la clandestinité. Et là je n'ai aucun conseil à donner, juste éventuellement celui de faire attention parce que si le pli a été pris de mentir, c'est difficile de s'en défaire - surtout si le monsieur se sent à l'aise avec son mensonge et n'éprouve pas, lui, le besoin d'en sortir.

Alors il me semble que l'urgence dans ce genre de situation, ce n'est pas de chercher à aménager plus de temps ou quoi que ce soit d'autre du genre : c'est de mettre à plat cette question du mensonge.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 23 novembre 2012 à 21h24

Dans l'absolu, en polyamour, aucun participant ne cache ou n'est caché.

Maintenant, ça dépend un peu de ce que tu attends pour la suite : être reconnue et acceptée, et là, soit tu lui demandes à lui d'être polyamoureux, ce qu'il n'a pas vraiment l'air de chercher - ou tu demandes d'avoir le droit toi de l'être, c'est à dire la possibilité d'avoir d'autres relations, courtes ou plus suivies. Ce qui, selon sa réponse, changerait beaucoup la donne, indépendamment de ce que tu ferais effectivement.

C'est quelque chose qu'on entend quand même assez souvent, cette situation où le mari demande une compréhension pour sa double vie affective mais refuse cette même compréhension à sa maîtresse.

C'est très bien que les moeurs évoluent doucement vers une étape où on envisage de ne pas être l'objet unique des attentions d'un amoureux. Mais c'est pas une baguette magique qui transformerait un adultère en amour libre...
Ca peut arriver, mais il ne faut pas se bercer avec l'idée qu'un homme adultère est un polyamoureux qui s'ignore, alors que ce qu'il cherche, c'est aussi le côté secret du jardin. J'ai le sentiment, dans les témoignages comme le tien, que c'est une façon de ménager la vision qu'on a de l relation et de soi-même : "non mais je suis pas dans la position classique, j'aime une personne à l'esprit libre, et moi, je suis conscient et partie prenante".

Aelis, ce que je décris là n'est peut-être pas ton cas, ni celui de ton amant. Mais il y a un certain nombre de gens qui vient témoigner de situation similaire, et à force, un lecteur mal informé (ou ayant envie de comprendre ce qu'il lit dans un sens qui le conforte) pourrait se dire qu'il y a plein de polyamoureux dans ce cas-là, que leur situation est peut-être pas grave puisqu'on pourrait l'appeler polyamour...
Je crois que dans le polyamour, il y a un équilibre des libertés amoureuses et une honnêteté, et que le secret serait plus l'exception pratique que la règle commune.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Aelis

le vendredi 23 novembre 2012 à 21h32

Yann

Il ne m'as pas demandé de mettre fin à ma précédente liaison mais je sais que çà le dérangeait.

Quand je dis qu'il est franc, c'est qu'il l'est avec moi et ne l'est pas évidemment avec sa compagne et çà me chiffonne.

Au moins, dans ma situation, je ne me fais aucune illusion.

Janis

"c'est de mettre à plat cette question du mensonge. "

De quel côté? du mien où du sien?

Siestacorta

"et là tu lui demandes à lui d'être polyamoureux, ce qu'il n'a pas vraiment l'air de chercher - "

Je pense que cette idée ne lui a jamais effleuré l'esprit. Ca fait longtemps qu'il cherche une autre relation sans qu'elle n'empiète sur sa relation principale. Il sera toujours infidèle de toute façon puisqu'il a déjà eu des maîtresses mais aucune n'a accepté une vraie relation cachée.

Et je sais que ma situation n'est pas du tout du polyamour. Mon amant est un homme infidèle et le polyamour n'est pas non plus une solution à toutes les situations. Néanmoins, je l'envisage sérieusement.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 23 novembre 2012 à 21h36

Ce que tu envisages, c'est de toi avoir d'autres relations ?
Ou tu veux parler de "faire éclater la vérité" de façon unilatérale ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 23 novembre 2012 à 21h40

Mettre à plat des deux côtés : en parler franchement et prendre une décision...

#
Profil

Aelis

le vendredi 23 novembre 2012 à 22h03

Janis

C'est tout à fait çà, soit nous devenons polyamoureux en même temps soit il refuse et dans ce cas, inutile de poursuivre. Je préfère que les choses soient équitables.

Siestacorta

J'envisage d'avoir une autre relation, mais pas plusieurs, deux me suffiraient, celle que l'ai actuellement et une autre si bien sûr les personnes concernées sont ok.

Je veux pas que la vérité éclate unilatéralement, juste que mon amant en parle comme d'une hypothèse à sa compagne, bien sur c'est encore lui mentir, car notre relation a déjà commençé. Si cette dernière refuse et elle en a parfaitement le droit, alors là ce sera fini. Mais encore faut-il qu'il accepte de lui en parler et c'est pas gagné.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 23 novembre 2012 à 22h32

Tu peux aussi être une maîtresse libre de tes mouvements : avoir une autre relation (ou la possibilité d'en chercher une) compenserait le déséquilibre du triangle époux/ maîtresse. Ca pose le droit d'avoir un emploi du temps qui ne soit pas juste fait en fonction d'un seul.

#
Profil

Aelis

le vendredi 23 novembre 2012 à 22h45

Tout à fait et je suis pas à la disposition de mon amant, je sais qu'il me ferait pas la tête si jamais on pouvait pas se voir.

Nous discutons en ce moment même par sms et si j'avais gardé mon autre amant, çà l'aurait pas gêné donc je pense que c'est envisageable mais uniquement de mon côté.

Libre à lui d'en parler à sa compagne.

#
Profil

Aelis

le samedi 24 novembre 2012 à 16h05

Après en avoir en discuter, mon amant ne veut pas me bloquer au risque que je le quitte car je pourrais vivre mal la situation.

C'est déjà çà.

Je n'ai pas pu lui donner les raisons car je n'ai pas pu lui répondre par mail pour des raisons techniques.

Bref comme quoi le communication a sons importance.

#
Profil

LuLutine

le samedi 24 novembre 2012 à 17h15

Aelis
J'envisage d'avoir une autre relation, mais pas plusieurs, deux me suffiraient

Pour ma part, une seule relation me "suffirait" peut-être, mais je suis amoureuse de et/ou ai envie de vivre des choses qui "dépassent" la simple amitié avec plusieurs personnes.

Alors ? Je ne vois pas un instant pourquoi je me l'interdirais, même si ce n'est pas une question de besoin absolu.

Du coup, je pense qu'il faut être prudent(e) avec ce genre d'affirmation : "Deux relations me suffiraient".

Suffiraient oui, probablement, mais tu ne sais pas ce que l'avenir te réserve.

Je dis ça surtout en m'imaginant que ça pourrait rentrer dans vos discussions, ton amant et toi, et que s'il se dit : "Bon ok elle peut en voir un autre, ça ne me dérange pas car je fais pareil", mais que plus tard tu as deux autres amants (ou plus), il ne faudrait pas que ça pose - un peu bêtement je trouve - un souci...

En résumé ce que je me dis c'est : ne pas faire trop de pari sur l'avenir...surtout sur les liens affectifs.

#
Profil

Aelis

le samedi 24 novembre 2012 à 18h38

Bien evidemment mais je suis sérieuse quand je dis deux, je ne me vois pas gérer de multiples partenaires.

Ce ne sont que des hypothèses pour le moment. J'y ai déjà réfléchi, je n'imposerai rien à personne. Je peux aussi bien rencontrer un homme qui refusera que je sois polyamoureuse mais je veux pas qu'on m'impose quoi que ce soit. Je peux juste garantir que je serai honnête.

Je préfère anticiper et envisager tous les cas de figure.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 25 novembre 2012 à 01h37

Aelis
Bien evidemment mais je suis sérieuse quand je dis deux, je ne me vois pas gérer de multiples partenaires.

Oh, je n'ai pas dit que tu n'étais pas sérieuse.
Pour ma part il y a beaucoup beaucoup de choses que je ne me voyais pas gérer et... ;)

La vie réserve des surprises.

#
Profil

Aelis

le dimanche 25 novembre 2012 à 12h03

Lulutine

Je sais que c'est pas l'endroit pour en parler mais je t'ai envoyé un message privé au sujet d'une soirée.

Personnellement, avoir deux hommes dans ma vie me conviendrait mais plus de deux, je pense pas que je pourrais arriver et je me demande comment les personnes polyamoureuses qui ont plus de 2 conjoints y parviennent. Ca doit pas être facile.

Mais pour l'instant, tout çà n'est qu'hypothèse.

#
Profil

Pinklady

le dimanche 25 novembre 2012 à 12h06


Ca peut arriver, mais il ne faut pas se bercer avec l'idée qu'un homme adultère est un polyamoureux qui s'ignore, alors que ce qu'il cherche, c'est aussi le côté secret du jardin.

Pour en avoir fait les frais , j’adhère. Souvent l'amante que l'on est aime à penser cela. L'amante représente l'espace de liberté et de transgression qui donne du sel à la vie de son amoureux. Et, il arrive parfois que l'homme quitte sa femme mais une fois libre l'ex amante n'a plus d'intérêt ou pire encore quitte sa femme légitime pour une autre femme . Dur dur à vivre je t'assure même quand on est poly.
Je pense qu'il faut se questionner sur ce qui fait qu'en nous on reste en amour aussi longtemps avec quelqu'un qui donne si peu.

#
Profil

Aelis

le dimanche 25 novembre 2012 à 13h27

Voilà pourquoi je tenterais bien le polyamour mais mon amant ne peut pas être polyamoureux vu sa situation maritale.

Je pense aussi que j'ai une vision, comme beaucoup de gens ici, très anticonformiste du couple.

Autant que je peux comprendre que mon amant veuille une relation secrète et je l'accepte, autant je ne veux pas vivre dans le secret et le mensonge toute ma vie d'où l'idée d'avoir quelqu'un d'autre dans ma vie pour équilibrer tout çà mais sans rien imposer.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 25 novembre 2012 à 13h35

aelis
mon amant ne peut pas être polyamoureux vu sa situation maritale.

Non, non, non. Ton amant ne VEUT pas être polyamoureux parce qu'il a peur des conséquences s'il fait sortir le cadavre du placard. C'est son droit mais il n'y a là-dedans aucune nécessité. Je suis mariée, je suis poly avec tout ce que ça implique et mon mari aussi - et JAMAIS il ne me cacherait une nouvelle rencontre, ni moi.
Faut pas confondre les limites des gens et les limites des situations.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion