Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Il est poly, moi non

Monogamie
#

Serena (invité)

le mardi 30 janvier 2018 à 23h31

Bonjour,

C'est la toute première fois que j'écris quelque chose sur un forum, et j'espère y trouver de bons conseils..

Je suis monogame, monoamoureuse et J'ai rencontré quelqu'un il y a un peu plus de 3mois (virtuellement), avec qui nous avons beaucoup discuté et avec qui ça a tout de suite très bien collé. Il m'a annoncé être (pas réellement polyamoureux mais plutôt) "poly-relationnel".

Il a une relation "vraie" avec qui il se définit en couple, envisage un avenir, des projets. Et il a des relations secondaires, qui ne sont pas "que des plans sexes car il y a de l'attachement" mais qui ne sont pas des relations amoureuses car "il n'y a pas de développement de sentiments d'amour, il y a comme un plafond qui empêche ça d'arriver". 1 relation de couple, 3 relations secondaires (2 ponctuelles, 1 plus régulière).

Au fil de nos discussions je sentais que j'avais de plus en plus envie de le rencontrer mais je savais aussi que ce style de vie ne me convenait pas, j'ai cependant fini par le voir en me disant qu'on pouvait simplement passer un week-end agréable et en rester là. Seulement voilà. Nous n'en sommes pas restés la, nous nous revoyons, et très régulièrement. Je suis chez lui une semaine sur 2 et ça dure depuis 2mois maintenant. Nous avons passé le nouvel an ensemble, nos anniversaires et la St Valentin qui arrivent nous le prévoyons ensemble également.

Un peu avant que l'on se voit ce fameux week-end, il s'est séparé de sa relation principale (sa copine, son couple donc) pr des raisons qui leur sont propres mais également en me disant que le fait de me parler mettait l'accent sur des divergences entre eux. Environ 2 semaines après ce week-end, il a arrêté de voir une de ses relations secondaires pour la même raison. Il m'a également annoncé ne pas souhaiter rencontrer de nouvelles personnes depuis que j'étais entrée dans sa vie.

Il a découvert les relations multiples 2 très longues relations exclusives qui l'ont beaucoup marqué, et ce, négativement. Après en avoir discuté avec lui, il m'a avoué avoir l'impression qu'il pourrait être maintenant à la recherche de ces types de relations notamment en réaction à ses échecs, et qu'il n'était pas sûr de vivre comme ça toute sa vie, bien que ce soit le cas en ce moment.

Je me suis retrouvée malgré moi embarquée dans cette relation car nous avons développé des sentiments et il est donc très dur de faire machine arrière. Il me dit qu'avec moi il ne se met pas de barrière au niveau des sentiments, qu'il nous considère en couple et que les 2 autres qu'il voit encore (bien que la fréquence ait fortement diminué puisque nous nous voyons très souvent) restent "secondaires", qu'il ne s'imagine jamais leur dire qu'il les aime un jour alors que moi oui, qu'il s'est bien plus et plus fortement attaché à moi en peu de temps qu'à elle depuis longtemps.

J'ai rencontré quelqu'un d'autre récemment, et je me suis donc demandée si je devrais également essayer, mais l'idée m'a vite mise mal à l'aise et l'homme que je vois a été totalement fermé à cette idée. Il voit d'autres femmes mais idéalement souhaiterait que les femmes ne voient que lui. Il ne m'a pas interdit de voir cet homme mais à été assez dissuasif et m'a dit et fait comprendre que si je le voyais, cela changerait quelque chose entre nous. J'ai donc finalement coupé les ponts avec cet autre homme.

Je ne suis donc qu'avec lui, mais lui n'est pas qu'avec moi. Je lui ai dit que si je finissais par tomber amoureuse, je n'arriverai plus du tout à vivre cette situation (que je subis déjà totalement), et qu'il faudrait changer quelque chose. Qu'il ne devait pas oublier ma façon d'être et que j'aurais malheureusement besoin qu'elles partent ou moi de partir. Il a dit qu'il n'était pas fermé à l'idée qu'il n'y ait plus que nous deux au bout du compte.

Je me retrouve donc confrontée à la situation où je suis très attachée à lui mais où chaque jour je me demande si je ne devrais pas m'enfuir en courant tant j'ai peur. J'ai peur car malgré tout ça, il n'envisage pas de quitter ces filles. Je sais que je ne peux pas lui demander, mais j'aimerais tant pouvoir le faire.. Je suis malheureuse, incroyablement malheureuse de le savoir ou de l'imaginer avec d'autres, mais le quitter n'est pas aussi facile. Alors je reste et j'espère qu'un jour viendra où il n'y aura plus que nous deux...

Pouvez vous me conseiller ? À la lecture de cette histoire, pensez-vous qu'il soit en fait réellement poly ? Pensez-vous qu'il puisse ne s'agir là que d'une phase ? Que dois-je faire ? Que dois-je penser ?

Je sais que mes questions sont très vagues mais je suis totalement perdue et me sens complètement impuissante.

Merci

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 31 janvier 2018 à 09h50

Je vais te donner le point de vue d'un polyamoureux :

Au premier abord, oui, il a l'air poly. Il est très très peu probable que ce ne soit qu'une phase. Il est en NRE (new relationship energy, début de relation) avec toi, donc il est assez normal qu'il se sépare/s'éloigne de ses autres relations, mais quand votre relation sera stabilisée, il y reviendra très certainement comme avant.
Que dois tu faire ? Personnellement (point de vue poly), je t'encouragerai à travailler avec lui sur ta jalousie, repérer ce qui te fait souffrir et voir avec lui comment diminuer la chose. Sur ce sujet, je te conseille cet article absolument excellent : hypatiafromspace.com/la-jalousie-vue-comme-une-pie...
C'est à vous de choisir les règles qui vont régir votre relation et la façon dont il doit te présenter ses autres relations. Certaines personnes aiment tout savoir, d'autres aiment que ça reste secret, il n'y a pas de courant majoritaire dans le domaine.
Que dois tu penser ? Et bien, t'ouvrir à cette nouvelle manière d'aimer, accepter que ce n'est pas une bizarrerie ou la preuve d'un manque, mais une vraie façon d'aimer, qui définit certaines personnes autant que la monogamie en définit d'autres. Et, surtout, que son amour pour toi ne dépend à aucun moment de ses autres amours. Votre histoire s'écrit indépendamment de ses autres histoires.

Voila.

#
Profil

bonheur

le mercredi 31 janvier 2018 à 10h36

Bonjour Serena,

Difficile de conseiller. Déjà nous ne sommes pas professionnel, seulement des personnes ayant étudié le sujet. Et nous ne sommes pas tous en adéquation les uns avec les autres, même si on se recoupe souvent.

Je recommande également le livre d'Hypatia, d'autant qu'il est financièrement très abordable et disponible en version Kindle.

Je ne reviens pas sur les propos de bidibidi. Les personnes qui aiment (mais pas d'après eux) et qui en fait disent ne pas aimer existent. Ils ont leur raison pour cela. L'amitié et l'amour sont proches (différents mais proches) et certains amis font l'amour comme d'autres jouent aux jeux vidéos. Aussi, ce n'est pas de l'amour suivant leurs critères, sauf que d'une façon conceptuelle, ce n'est pas de l'amitié non plus.

Je suis dubitative sur ces étiquettes, puisque certaines personnes aiment sans sexualité (comme moi par exemple).

Nous sommes tous différents. Toi et ton amoureux êtes manifestement très différents. Lui vit les expériences pour savoir ce qui lui convient (ou pas) et toi tu ressens avant de tenter les expériences et tu es à l'écoute de ta petite voix intérieur.

Dans la théorie, l'état naissant amoureux (ou NRE) permet un rapprochement et est une phase première à la relation. Si tu as cette petite voix alors que tu es dans une phase d'état naissant, alors il est heureux que tu t'interroges. Avoir une réponse toute faite me semble hasardeux.

Certaines personnes aiment vivre cet état naissant, ce sont des amoureux en série, c'est à dire qu'une fois cette période passée, ils s'ennuient, restent, jusqu'à la nouvelle personne qui leur apportera de nouveau cette sensation d'ivresse. Du coup, ils passent pour des instables, des girouettes. Juste ils satisfont leur "appétit amoureux" dans une période réduite au lieu de transformer cette phase en autre chose. La période que vous vivez ne pourra perdurer en l'état.

Attention, ce que j'indique est une possibilité, et je suis peut être extrêmement éloignée de la réalité.

Un conseil : apprendre sur le polyamour en général ne peut être que bénéfique pour toi, à titre individuel et personnel. Comprendre que chaque lien est unique. Comprendre que notre environnement est non réceptif et donc non évolutif par rapport aux amours plurielles. Ceci n'impliquent pas que l'on doive se confiner à vivre aveuglément suivant cet environnement. En matière amoureuse, il n'y a pas de bonnes ou mauvaises questions, et encore moins de bonnes ou mauvaises réponses. Chacun détient sa vérité, elle est en nous, le tout étant de la faire remonter en surface et de l’appréhender avec une neutralité accueillante. Je dis souvent autour de moi "prends soin de toi". C'est une belle façon de prendre soin de soi que de se connaitre, et pour cela il faut bosser dur. On n'a rien sans rien.

Ce sont dans les moments "charnières" comme celui que tu vis, que l'on doit faire ce travail. Une relation demande que l'on se découvre (ou se connaisse) en profondeur et qu'autrui soit également dans cette démarche. On ne connait pas l'autre, c'est faux. Déjà l'autre, se connait-il suffisamment lui-même. C'est pour cela que les poly indiquent souvent que la communication (en profondeur, pas "t'as pris le pain ?") est indispensable en matière relationnelle.

#
Profil

Heika

le mercredi 31 janvier 2018 à 11h06

Bonjour Serena,

J'abonde dans le même sens que Bidibidibidi et je partage son analyse (notamment sur la NRE) : ton homme me parait poly à sa façon, bien qu'ayant gardé pas mal de réflexes "mono".
C'est aussi mon cas à vrai dire et c'est assez courant (encore plus quand on commence à avoir des projets genre famille/enfants, etc.) C'est effectivement ce qu'on appelle souvent "relation primaire" (je déteste ce terme qui, je trouve, dévalorise les autres relations, dites secondaires), ou parfois "nesting partner".
Mais il faut se faire une raison je pense, et ne pas se voiler la face : aussi primaire et au dessus des autres relations soit-elle, votre relation est poly puisqu'elle vit parallèlement à d'autres.

Apres c'est pas sans espoir pour autant. Une relation ça se construit à deux et vous devriez continuer d'en discuter ensemble. A toi de voir si le jeu en vaut la chandelle. Il est possible (et même certain) qu'il y aura quelques souffrances ça et là, mais quelle relation amoureuse (voire amicale ou familiale) n'a jamais causé la moindre souffrance à un moment ?
Essayez de voir ce que vous pouvez "offrir" l'un à l'autre, voyez quelles règles qui vous conviennent à tous les deux vous pourriez mettre en place (il n'est pas nécessaire que vous suiviez les mêmes d'ailleurs, tant que les deux parties sont d'accord sur chaque règle qui s’applique à elle). SI vous essayez ça, gardez à l'esprit que ce "contrat" doit être librement consentit, qu'il est susceptible (et même appelé) à évoluer au fil du temps et des cheminements personnels et de la relation, et qu'il ne doit surtout pas être une suite de sacrifices mortifiants pour l'un et l'autre, mais une suite de compromis acceptables pour chacun.

Essaye de réfléchir de ton coté, à qu'est ce qui te fait souffrir dans ses relations secondaires et comment réduire ça ?
Peut-etre peut-il limiter de certaines manières ses relation ? Est-ce le coté sentimental qui te gêne ? Le coté sexuel ? L'idée qu'il soit trop complice avec d'autres que toi ? Pourquoi ? As-tu peur d’être remplacée ? Dévalorisée ? De le perdre ? D’être comparée à elles ? De lui être "insuffisante" ? A quel point pourrais-tu envisager que ces relations secondaire prennent un place "temporelle" dans sa vie ? Une semaine sur deux ? 2 We par mois ?
Et lui pareil, que peut-il faire pour te rassurer ? Quelles choses est-il prêt à diminuer pour s'investir plus dans votre relation ?

En tout cas, sache que ses sentiments pour toi ne sont pas "bornés" ou "limités" en quoi que ce soit par les sentiments qu'il peut avoir ou non "à coté". L'amour n'a pas de limite. Les seules ressources limitantes, ce sont le temps, l'argent, l'énergie, etc... Les choses matérielles. Mais rappelle toi que ses relations secondaires ne sont pas le symptôme d'un mal-etre dans votre relation, d'un manque de ta part, d'un ennui ou que sais-je que nos peurs primitives nous poussent à croire.

N'hésite pas à partager ici, j'espere qu'on ne te noie pas plus ^^
Sache que beaucoup ici on vécu des soucis similaires d'un coté ou de l'autre (tu peux lire les fils de conversation, beaucoup concernent justement les relation mono-poly). On a pas la vérité absolue (si elle existe ?) mais des tranches de vie et d'expérience à t'offrir pour t'aider à faire la tienne.
Bon courage à vous deux :)

#
Profil

LeaBridou

le mercredi 31 janvier 2018 à 11h13

Bonjour Serena,
Il y a une chose qui m'a frappée dans votre texte ". Il voit d'autres femmes mais idéalement souhaiterait que les femmes ne voient que lui. ".
Donc il est poly.. mais faut pas que sa compagne le soit trop ? :)
Je ne dis pas qu'on doit tous être polys, loin de là. Mais quand on est heureux de pouvoir profiter de plusieurs partenaires, c'est peut être quand même la moindre des réciprocités de laisser ses partenaires avoir la liberté de le faire ?
Certes nous vivons encore trop souvent dans une société où "les hommes avec plusieurs partenaires" sont beaucoup mieux acceptés qu'une femme ayant le même comportement. Voire nous nous sommes formatés ainsi. Mais quand on creuse au fond de soi ce n'est plus une histoire de sexe(H/F) mais de besoins, ai-je besoin de garder cette liberté d'avoir d'autres partenaires ou pas ?

Je rejoins les autres sur l'histoire de la NRE, en début de relation, un poly peut très bien ressentir le besoin de s'isoler avec sa nouvelle partenaire. Mais une fois la NRE après au bout de quelques mois, 2 ans...ce besoin de liberté reviendra.

Pour en revenir au fait qu'il ne souhaite pas que vous ayez d'autres partenaires,
on vous conseille de travailler sur votre jalousie.. souvent on peut s'appuyer sur le partenaire plus habitué au polyamour , qui a déjà effectué ce chemin.... sauf que là... vu sa réaction, je ne crois pas qu'il pourra vous aider.
Du coup vous voilà tous les 2 à la case zéro de la découverte de la jalousie.
Et dans le fond, que vous décidiez de devenir monos ou polys, ensemble ou séparément , voilà une superbe opportunité pour vous 2 de vous lancer dans cette découverte de votre propre jalousie et de celle de l'autre.
Parce que la jalousie est un puissant outil d'introspection pour en apprendre plus sur soi, découvrir et soigner ses peurs et ses blessures...
Bon courage...

#
Profil

Camille_B

le mercredi 31 janvier 2018 à 11h59


Il ne m'a pas interdit de voir cet homme mais à été assez dissuasif et m'a dit et fait comprendre que si je le voyais, cela changerait quelque chose entre nous. J'ai donc finalement coupé les ponts avec cet autre homme.

J'ai vraiment tiqué sur cette phrase. Personnellement, je la trouve très violente. De la part de quelqu'un qui se dit "polyrelationnel", ne pas accepter que ses amantes aient des amoureux ça ressemble pour moi furieusement à un réflexe "polygame".

Sachant que la NRE va probablement passer ( elle peut ne pas passer, mais on est sur autre chose à ce moment là, et ça dépasse le cadre de cette discussion, et probablement de ce forum ), je crains que tu risques de te retrouver avec quelqu'un qui continue de voir d'autres filles tout en te dissuadant d'avoir cette liberté de ton côté. Si en plus tu deviens sa "relation primaire", le risque que cela soit plus que de la "dissuasion" et vire vers une vraie interdiction avec les clashs que cela suppose, me semblent élevés.

J'ai envie de te dire : fais attention à toi.

#
Profil

bonheur

le mercredi 31 janvier 2018 à 12h56

Je m'aperçois d'une erreur de ma part. Hypatia from Space a écrit un ouvrage complet intitulé "compersion : transcender la jalousie dans le polyamour". Bidibidi a fait allusion à un article, repris certainement par l'auteur dans son livre. Méprise de ma part, désolée !

#

Serena (invité)

le mercredi 31 janvier 2018 à 14h23

Merci pour vos réponses !

Je consulte les liens que vous avez joint à vos messages..

Effectivement je pense que cette sensation de nouveauté, cette phase lune de miel (NRE) joue beaucoup dans ce que nous vivons, d'autant plus que je suis quelqu'un qui avance très doucement d'habitude dans mes relations amoureuses et là tout va très vite. Alors il y a cet effet boule de neige où on a la sensation que la relation a très vite pris une très grande place.

Effectivement je pense qu'il est poly, mais d'une certaine manière.. J'ai du mal à savoir s'il s'agit là de polyamoureux...
... puisque précisément, ses relations n'ont pas les mêmes statuts, pas les mêmes sentiments, pas les mêmes engagements. Mais évidemment elles existent ! (et je pense oui, qu'il est plus facile pour moi des fois de ne pas regarder la réalité en face en me disant que ça lui passera..)

Et là ou je me questionne aussi c'est quand, lorsqu'il a été question que je vive autre chose à côté, il a montré une vraie inquiétude, voire une imperméabilité. Car il me disait être là pour moi si je finissais vraiment par rencontrer cet autre homme, mais il dénigrait beaucoup cet homme, disait qu'il me manipulait, qu'il avait l'impression qu'il me forçait (quand ce n'était pas du tout le cas !). En fait, il disait me soutenir mais agissait totalement à l'inverse. Jusqu'à ce qu'on en discute clairement et qu'il me dise confirme que si je le voyais, cela changerait les choses entre nous et bloquerait sûrement quelque chose (le développement de sentiments, d'une histoire), et que bien qu'il sache que c'est égoïste, idéalement il aimerait que je ne vois que lui.

(j'ai donc, comme mentionné dans mon 1er message, coupé les ponts avec cette personne, par qui je m'étais notamment laissé séduire en pensant-sans doute à tort- que cela m'aiderait à mieux vivre la situation de poly de l'homme que je vois)

Il m'a ensuite reproché de ne pas le soutenir dans son mode de vie car "je tolére simplement et ne l'encourage pas". Là dessus nous nous sommes expliqués (disputés..) car je lui ai justement fait remarquer son attitude à l'encontre de cette autre relation que j'aurais pu avoir, et au fait que moi je subissais le fait qu'il voit d'autres femmes en souffrant dans mon coin, certes en ne l'encourageant pas car cela me fait mal, mais en ayant pas d'autre option que de faire avec, puisqu'il ne compte pas arrêter.

Donc en fait j'ai l'impression de devoir faire beaucoup d'efforts (accepter qu'il voit ces femmes est vraiment ce qui me demande le plus d'effort tant c'est peu naturel pour moi, couper les ponts avec l'autre homme, prendre sur moi à chaque fois que je suis malheureuse...) par peur de le perdre, pour ne pas le blesser et que ça nous éloigne, mais lui absolument pas. Il sait que ça me blesse au quotidien, mais n'envisage pas de quitter les autres. J'ai la sensation que lui se ficherait de me perdre.. Ou que tout du moins ce serait moins grave que de perdre les autres. C'est à moi de m'adapter et je trouve ça très injuste et très dur à vivre.

En tout cas merci encore de vos réponses.. Je suis toujours perdue mais cela me fait du bien de vous lire car j'ai la sensation que lui reste imperméable à ma peine..
Merci.

#

Serena (invité)

le mercredi 31 janvier 2018 à 14h29

J'ai peur pour la suite..

Je ne veux pas qu'il ne soit pas lui même et qu'il soit malheureux avec moi.
Je ne veux pas ne pas être fidèle à moi même et donc être malheureuse avec lui (le cas présent.).
Je ne veux pas que nous nous séparions simplement.

#
Profil

artichaut

le mercredi 31 janvier 2018 à 15h25

Bienvenue Serena.

Puisqu'il ne te sécurise pas, il est normal que tu aille chercher de la sécurité ailleurs. Et oui, fréquenter un autre homme, pourrait t'aider à mieux vivre la situation de poly de l'homme que tu vois (ça peut aider à comprendre ce que vit l'autre) ...mais uniquement si il y a de part et d'autre : acceptation, empathie et dialogue.

Oui tu fais beaucoup plus d'efforts que lui, et c'est très très genré comme cas de figure

S'il y a qq qui manipule dans l'affaire, ça me semble plutôt lui, que cet autre homme : dénigrer l'autre et te reprocher de ne pas le soutenir dans son mode de vie car "tu le tolére simplement et ne l'encourage pas", je trouve ça carrément abusé. Toi tu ne dénigre pas ses autres relations, et lui ne tolère même pas ton éventuelle seconde relation, encore moins t'y encourage !!

M'est avis qu'il va falloir tapoter du doigt sur la table… eh mon p'tit gars, tu va pas me rouler dans la farine…

#
Profil

calinou696

le mercredi 31 janvier 2018 à 15h40

Ya des mecs qui se font pas chier quand même...
(c'est ma réaction au vue de ce que tu racontes... mais sinon d'accord avec ce qui a été répondu).

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 31 janvier 2018 à 15h46

Perso, je me permettrais pas de juger. Chacun est différent. C'est pas parce qu'on fait quelque chose qu'on accepte que les autres le fassent. Et au moins, il est honnête avec ça (alors que plein de gens ont des comportements qu'ils ne supporteraient pas chez les autres en ayant même pas l'honnêteté de le reconnaître).

Dans tous les cas, une fois le problème reconnu, il n'y a qu'une seule recette : La communication. C'est la seule façon de s'en sortir.
Fondamentalement, la situation ne me paraît pas bloquée. Elle est délicate, mais pas bloquée.

#
Profil

Heika

le mercredi 31 janvier 2018 à 15h55

Hmm, je me rend compte que j'avais mal compris l'histoire de l'homme qui ne voulait pas que tu en fréquente d'autres : j'avais cru qu'il s'agissait de ton "2eme".

Même si les "accords" entre les parties dans une relation n'ont pas nécessairement à être identiques /égaux, ils devraient néanmoins être équitables. Personnellement j'ai vraiment du mal avec les "moi j'ai le droit de faire ça mais toi je te l'interdit". Dans un accord asymétrique ça devrait plutôt être (de mon avis qui n'engage que moi) : "je sais que toi tu supportes pas que je fasse ça donc ok je le fait pas ; sache que moi ça me gêne pas que toi tu le fasse donc si l'envie t'en prend, n'hésite pas".
Si tu as besoin / envie de non-exclusivité et qu'il te la refuse (surtout d'une manière aussi pernicieuse/détournée, la franchise devrait primer dans ce genre de situation !) alors que lui l'exige de toi, ça me parait déjà partir d'un mauvais pied.
Surtout que c'est un peu le monde à l'envers : c'est lui le poly et toi la mono à la base et ai lieu d'essayer de se "monoïser" un peu pour toi tout en te faisant de "polyïser" un peu pour que chacun fasse un pas vers l'autre, il exige de toi un comportement qu'il ne supporte pas pour lui et vice-versa.

A la lecture de ton témoignage ça donne quand même beaucoup l'impression que cet homme n'est pas prêt à beaucoup de compromis alors qu'il en attend(/exige ?) énormément de ta part.

Bref, je ne veux pas avoir l'air de juger ton homme ou de le blâmer mais j'ai quand même l'impression, au vu de ce que tu décris, qu'il te prend un peu pour la bonne poire qui va faire la gentille petite femme rien qu'à lui qui l'attend sans rien faire/dire pendant qu'il va s'amuser et batifoler comme il veut (c'est très bien de batifoler hein, mais pourquoi priver les autres de le faire, et surtout ceux qu'on aime ?)

Mon conseil serait d'essayer de prendre un peu de recul (difficile avec la NRE) et de réfléchir vraiment à quelques points sur toi et la relation :
- qu'est ce que t'apporte cette relation ?
- qu'est ce que tu attends d'une/cette relation ?
- quels sont les compromis que tu peux faire ?
- quels sont les sacrifices auxquels tu n'est pas prête, tes limites ?
- quels actes/compromis pourraient faire cet homme et qui te permettrait de mieux vivre son poly amour/te sentir secure, et donc retrouver ton bonheur (limiter le temps passer avec les secondaires? Leur nombre ? Les actes posés avec elles ? beaucoup de pistes possibles)

#

Monopolly (invité)

le samedi 17 août 2019 à 22h54

Je sais que la discussion date un peu mais je me sens concernée car je vis un peu la même situation que Serena : je suis amoureuse d'un homme qui se veut polyamoureux et a une autre relation...aussi monogame que moi ! Donc nous nous détestons cordialement (ce dernier mot est largement de trop). Je pense que je devrais m'enfuir mais il y a beaucoup de beaux et tendres moments, et il affirme qu'il ne veut perdre aucune de nous deux. C'est moi qu'il voit le plus souvent (et je ne devrais donc pas me plaindre selon lui) mais pour ma part, je n'ai pas envie d'avoir une autre relation car je me sens incapable de m'investir affectivement ou sexuellement ailleurs. J'ai beau lire sur le sujet, je n'adhère pas à la philosophie du polyamour.
Je peux sans peine identifier les ressorts de ma jalousie : peur de le perdre, peur d'être comparée à l'autre à mon détriment, peur d'être remplacée...et peur qu'il n'ait pas de sentiments réels pour moi (ou pour l'autre).
Je précise que j'ai pourtant des amis avec lesquels la relation peut devenir "horizontale" par moments mais que ce n'est pas régulier du tout (eux se définissent comme libertins mais ont néanmoins des relations suivies avec certaines de leurs complices).
Si vous avez des avis ou des conseils, je suis preneuse, merci.

#
Profil

ourscalin

le mardi 20 août 2019 à 07h07

Bonjour, oui quand la jalousie est là, il est difficile de raisonner. Je connais bien cela pour le vivre lorsque mon épouse sort. Mais j'arrive peu à peu et elle aussi à passer outre en se disant que si l'autre revient c'est que les sentiments sont là. On profite ainsi des bons moments ensemble et on les savoure encore plus. La complicité n'est que plus forte. On oublie ainsi les absences.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion