Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Anecdotes plurielisantes, amoureuses ou amusantes

#
Profil

Nounours

le mardi 30 mars 2010 à 20h21

Merci pour ton texte et le style Tantacara (+) , pour l'épilogue ou la suite mon imagination fera le reste, je trouve que les possibilités sont plus nombreuses, amusante et agréable! :-)

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 30 mars 2010 à 22h17

#
Profil

lam

le mardi 30 mars 2010 à 23h41

BenjaminL
www.utopique.ch/images/img/enlargePeniche.png

:-D :-D :-D

#
Profil

Junon

le mardi 30 mars 2010 à 23h52

Ah ah, ça va plaire à mon second amoureux, ça, pas vrai Pullmarin? (+)

#
Profil

tentacara

le mercredi 31 mars 2010 à 00h25

BenjaminL
www.utopique.ch/images/img/enlargePeniche.png

HA HA HA!!! Génial!!

@Clementine : je me suis surprise moi-même.. mes limites sont donc plus élastiques encore que je ne le pensais.

Aux autres.. Vous êtes drôles de parler de la chute d'un drame en trois actes à la quatrième scène de l'acte 2!

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 31 mars 2010 à 08h29

chic

#

(compte clôturé)

le mercredi 31 mars 2010 à 09h11

tentacara


@Clementine : je me suis surprise moi-même.. mes limites sont donc plus élastiques encore que je ne le pensais.

Mmhh. Si j'ai bien compris, les circonstances ont beaucoup exercé ta capacité de résilience: après tous ces bouleversements, la situation était plus claire, tes limites "réactivées", des échanges sur la difficulté de la situation ont eu lieu, toussa bien assoupli et on est toujours très content d'avoir pu surmonter des épisodes pareils... et à ces ébats-là, tu avais été préparée depuis un moment déjà.

#
Profil

tentacara

le mercredi 31 mars 2010 à 11h41

C'est exactement ça.. même si les circonstances n'étaient pas prévues. Ces "ébats-là" ont eu lieu au milieu d'une soirée tellement difficile qu'il m'ont fait l'effet, non plus d'un moindre mal, mais d'une bouffée d'air!

#

(compte clôturé)

le mercredi 31 mars 2010 à 12h40

:-)

Donc c'est relatif, ces choses-là... C'était pour dire qu'il ne faut pas se croire à l'abri "parce qu'on a déjà vécu ce genre de choses". A d'autres moments, et en d'autres lieux, ça pourrait faire douche froide.

Vigilance, Hortense... :-D

#
Profil

tentacara

le mercredi 31 mars 2010 à 16h35

Je vigile, je vigile, Odile! :-D

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 31 mars 2010 à 19h23

Je sais que tu vas ouvrir l'oeil et le bon, Margoton ^^

#
Profil

ERIC_48

le mercredi 31 mars 2010 à 20h40

Clémentine : 2 points
Tentacara : 1 point
C'est Clémentine qui mène la danse ?
Là, je l'ai pas créé le troll, il existait déjà, j'ai juste participé.

#
Profil

tentacara

le samedi 03 avril 2010 à 12h42

Acte 3

Scène 1 Six poly sur un bateau (bis)

La nuit avait feutré de son obscurité les conversations qui devaient se tenir. Ce sont des corps groggy par le manque de sommeil mais des âmes apaisées par le dialogue renoué que le matin brumeux vint timidement cueillir.
Malgré un solide repas et de nouveau des rires, une armure encore devait se fissurer.
L'insouciance n'est pas un vaccin imparable aux tempêtes du coeur, mais l'amour et la tendresse savent sécher les pleurs.

Ce dernier récif passé, le bateau flottait encore. Le temps reprit son vol et aux heures propices, subtilement, à nouveau, les regards coulissèrent, les pensées, les envies, se firent plus légères.

Un éclair de peau blanche, une serviette qui glisse, le signal est donné des délices de Cythère.

Scène 2 Sur la route du retour

Un dernier baiser à notre hôtesse, un dernier regard à l'abri de nos aventures et mes amours et moi reprîmes le chemin des frimas parisiens à bord de notre fidèle Shortbus.
Un arrêt sur la route s'imposa pour épancher les larmes qui embuaient le regard (et gênaient la conduite) de mon Maladroit. Le trajet du retour se fit sans encombres.. sans paroles ou presque, aussi ; chacun trouvant en soi-même un peu de silence et de paix... ou pas.
La nuit était déjà bien entamée lorsqu'enfin nous rendîmes nos corps fourbus et nos âmes cabossées au sommeil réparateur qu'ils réclamaient.

Nous avions survécu au week end de tous les dangers, évité le naufrage, redessiné les cartes et forcément, en arrivant au port, nous avions changé.

RIDEAU.

#
Profil

Junon

le samedi 03 avril 2010 à 14h32

Bravo et merci Tentacara pour cette pièce... de résistance, si j'ose dire.

#
Profil

tentacara

le lundi 05 avril 2010 à 18h28

Merci de m'avoir lue. J'espère avoir été utile :)

#
Profil

Junon

le lundi 05 avril 2010 à 23h13

Eh bien, oui. On en reparlera bientôt, justement, ma douce.

#
Profil

ERIC_48

le mardi 06 avril 2010 à 00h47

tentacara
Merci de m'avoir lue. J'espère avoir été utile :)

J'ai pas encore tout lu, mais t'es toujours utile, donc je ne m'avance pas trop à dire que oui.

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 mai 2010 à 00h13

Ce week-end, une amie que je n'ai guère vu que deux fois ces deux dernières années m'invite à passer la nuit chez elle, quand elle apprend par une amie commune que je suis de passage à Lyon.

J'accepte.

Dans son appartement en collocation, on passe la soirée à discuter de nos dernières histoires. Je ne cache pas que les histoires amoureuses occupent la plus grande part.

Pendant ce temps là notre amie commune, fatiguée et un peu à la rue ces derniers temps, va se coucher dans le lit qu'elles partagent pour quelques semaines. Un peu avant d'aller nous coucher, il s'est passé une scène que je ne sais comment prendre, et qui m'a laissé une impression étrange, qui m'a agréablement émue.

Dans sa chambre, le plus discrètement possible pour ne pas réveiller la dormeuse, nous déroulons tous les deux un tapis de sol et un duvet pour moi. Elle, elle s'est changée pour dormir. Elle porte un vieux tee-shirt élargi et un petit short pas du tout assorti. Elle a ce charme défait de ces filles à qui tout va bien.
Le couchage convenablement étalé au sol, nous nous retrouvons à genoux sur le duvet, face à face.

« Bonne nuit, mon p'tit Benjamin. », me dit-elle. Et sur ces mots, elle me prend par les doigts, et me fait… un baise-main. ^^

Je le lui retourne. Et elle part simplement se coucher aux côtés de notre amie.

(Et puis j'avoue : c'est une occasion de faire remonter ce fil de discussion)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Junon

le mercredi 12 mai 2010 à 00h26

Joli moment Benjamin :-D

Moi j'adore le "bon on va se coucher?" de l'un de mes amoureux à l'autre quand on passe la nuit ensemble, ça m'émeut toujours <3

#

(compte clôturé)

le mercredi 12 mai 2010 à 09h38

C'est vraiment mignon ça Benjamin ! :-)
Le genre de petit moment qui échappe à la banalité.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion