Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Peur de ce que je suis

Témoignage
#

(compte clôturé)

le lundi 02 novembre 2015 à 21h47

Bonsoir à tous
Ça fait quelques semaines que je vous lis et je trouve que souvent vous avez la bonne manière de raisonner. Aussi j'aimerais vous exposer "mon cas" pour avoir vos avis, vos conseils.
Alors tout d'abord je suis mariée depuis 9 ans et j'ai 2 enfants. A de nombreuses périodes de ma vie, j'ai dû lutter contre mes "pulsions". En fait je suis quelqu'un d'entier et les coups d'coeur sont courants chez moi. Mon mari ne conçoit pas de me partager. Il dit que sinon il aurait l'impression que je suis sale. Alors je faisais mon possible pour résister mais il y a quelques semaines j'ai rencontré un homme sur internet et on s'est vu et on a fait ce qu'on a fait et je suis tombé amoureuse... Je n'aime pas moins mon mari et je ne souhaite pas le quitter. Mais cet homme me fait un effet dingue. Je ne sais pas si c'est réciproque. Il est "poly" comme j'ai pu lire ici et m'a expliqué son fonctionnement des le début. Alors de ma situation, je ne peux pas me considérer comme tel puisqu'il n'est pas au courant. Ça fait donc de lui un cocu et de moi une salope. Bref! Si c'était possible je lui dirais tout et je lui laisserais également la liberté dont il a besoin.
Tout cela me fait me poser de nombreuses question tout d'abord sur moi... Et puis sur ce garçon que j'ai rencontré et du comment ça va se passer. J'ai peur de le perdre. Je suis preneuse de vos avis et n'hésitez pas si vous avez des questions. J'ai peut être pas été très clair... Merci

#
Profil

coquelicot

le lundi 02 novembre 2015 à 22h59

Cocu et salope sont de bien grands mots non?

disons plutot que tu as la possibilité de lui faire comprendre ce que tu est ce que tu as envie de vivre mazis surtout de vouloir le partager avec lui !

ca parait compliqué mais en fait c est assez simple tout est dans la facon que tu auras de lui dire de lui expliquer !

si c est vraiment ce que tu souhaite vivre tu trouveras les mots ici ou dnas le plus profond de ton coeur !

si il t aime et qu nil voit aussi quil ne te perdras pas au contraire qu il aura une femme epanouie il comprendras !

ne t inquiete pas trop des consequences car il y en a toujours mais aie confience en toi vis ce que tu as a vivre ....
ce conseil n engage que moi tu en auras d autres tous differents et variés mais dis toi juste que la solution est entre tes mains a toi et toi seule !

que quel que soit le chemin que tu prend ce sera le tien .....

bon courage et belles lectures !

#
Profil

tentacara

le mardi 03 novembre 2015 à 08h52

Bonjour Missflo,

Tout d'abord, il me semble important de comprendre ce que tu es en train de vivre sur le plan émotionnel. Ta relation avec ce jeune homme, telle que tu la décris relève de ce que dans notre jargon on appelle la NRE : New Relationship Energy. C'est la phase hormonale qui nous laisse tout chamboulé-e lorsqu'on débute une relation amoureuse. C'est la phase la plus difficile à passer parce qu'on est tiraillé-e entre l'euphorie de l'amour naissant qui peut vite devenir obsessionnelle et la culpabilité de ne pas ressentir des émotions aussi fortes pour un partenaire déjà installé de longue date. C'est parfaitement normal mais pas moins déstabilisant et compliqué.
Le fait d'avoir "consommé" cette nouvelle idyllle sexuellement est un problème certain. Ton mari ne fait pas mystère de son rejet face à ce genre de choses et tu vas le mettre devant le fait accompli. Du coup, tu réduis les choix qui s'offrent à lui en ne lui permettant pas de prendre des décisions difficiles en se sentant en sécurité.
Qu'il te dise que te savoir dans les bras d'un autre te rend "sale" à ses yeux est la marque d'une profonde intériorisation d'un schéma patriarcal traditionnel. Le sexe est une souillure dans un cadre extra-conjugal. C'est un schéma très délicat à déconstruire car il est probable qu'une immense partie de son système de valeurs repose dessus.
Pour être honnête, j'ai du mal à être optimiste dans ce genre de situation. Ce n'est pas une raison pour ne pas essayer tout en gardant à l'esprit qu'il est fort possible que ton adultère soit une faute insurmontable à ses yeux.

Sur le plan pratique, les solutions qui s'offrent à toi sont :

Continuer ton aventure en te cachant avec le risque que ton mari s'en aperçoive et soit blessé à double titre par l'adultère et par le mensonge qui s'en suit (et plus ça dure, plus c'est grave).

Mettre un terme à ton aventure et reprendre ta vie avec le risque de reprocher à ton mari (sans qu'il sache pourquoi) de te trouver très malheureuse d'avoir dû renoncer à une perspective heureuse.

Suspendre l'aspect charnel de ta relation le temps de mettre les choses au clair avec ton mari. Ton amoureux poly est très probablement en mesure de comprendre cette nécessité et d'attendre que tu puisses prendre en toute connaissance de cause des décisions qui peuvent très sérieusement chambouler ta vie, celle de ton mari et celles de vos enfants.

Dans ce dernier cas, tu peux aller voir ton mari en lui expliquant la situation :
Tu as rencontré quelqu'un, c'est allé plus loin que tu l'avais envisagé et tu es dans l'impasse. Cette nouvelle histoire te fait du bien, cette personne, son regard sur toi t'ouvrent des perspectives nouvelles sur toi-même et tu n'as pas envie de renoncer à cette richesse. Mais tu es consciente non seulement d'avoir failli à ta parole envers lui, mais aussi de la façon dont lui, ton mari, peut percevoir cette relation (comme "sale", donc). Que tu l'aimes toujours et désires toujours construire ton avenir avec lui mais qu'il te serait très douloureux de renoncer à une relation qui t'apporte beaucoup sur le plan émotionnel. Qu'enfin, tu es placée devant des décisions que tu ne peux pas prendre seule et que ce n'est pas à toi de décider à sa place de ce qu'il peut envisager de vivre, comment et dans quelles conditions. Tu es consciente que c'est en théorie pour lui un motif de divorce mais que comme souvent, la pratique peut demander un peu plus de subtilité.
En ce qui concerne la sexualité, tu peux lui expliquer que tu n'as pas la même vision que lui du sexe "sale". C'est avant tout un échange émotionnel et physique avec une personne qui peut générer une forme d'intimité. Tu peux aussi lui indiquer que le mode de vie de ton amoureux (bon, ne lui donne pas ce titre devant ton mari, si tu veux mon avis) ne le place pas en position de rival en termes de construction familiale. Ton mari est le père de tes enfants, ton compagnon depuis plusieurs années. Le lien qui existe entre vous est très fort et pas nécessairement aussi vulnérable qu'il peut le craindre à l'attrait de la nouveauté. Certes les émotions que tu vis avec ton autre amoureux sont très vives, mais cette phase hormonale une fois apaisée, la relation reste à construire et c'est clairement une autre paire de manches.

Encore une fois, l'honnêteté m'oblige à te prévenir qu'il est très rare qu'une situation comme la tienne puisse se rattraper une fois engagée. Tu peux t'attendre, quoi que tu décides à une périodre pour le moins agitée dans ta vie. Ne perds pas de vue que tu es à l'origine de ces bouleversements et que c'est sur toi que repose la plus lourde responsabilité. Les réponses de ton mari risquent d'être très virulentes : tu as manqué à ta parole et il doit remettre en question tout le système de valeurs sur lequel il est construit sans l'avoir choisi (oui, la déconstruction forcée c'est très difficile et douloureux). Essaye de trouver dans ton euphorie l'empathie nécessaire pour entendre la souffrance qu'il ne manquera pas d'exprimer et d'y apporter les réponses les plus aimantes, rassurantes et compréhensives possibles.

Bonne chance à toi.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

gdf

le mardi 03 novembre 2015 à 09h44

tentacara
Encore une fois, l'honnêteté m'oblige à te prévenir qu'il est très rare qu'une situation comme la tienne puisse se rattraper une fois engagée.

Pour apporter une note d'optimisme, ça a été mon cas. J'ai fait les choses dans le désordre. J'ai entamé une relation, puis j'ai découvert le principe du polyamour. J'ai mis en standby, car je ne me sentais pas bien dans le mensonge, puis j'en ai parlé à ma femme. D'abord sur le principe, et elle a dit c'est bizarre mais pourquoi pas. Puis je lui ai dit qu'il y avait eu quelqu'un et ça est très mal passé. Nous avons eu une passe très difficile. J'ai choisi de rester avec elle, avec l'exclusivité comme contrainte. J'ai eu la chance qu'elle choisisse aussi de rester avec moi.
L'eau a coulé sous les ponts. J'en ai reparlé régulièrement, pour dire que j'y pensais mais que j'attendrais qu'elle soit d'accord. Et cette année, elle a rencontré quelqu'un, et nous sommes donc officiellement devenu un couple ouvert (enfin, officiellement entre nous, parce qu'on n'en est pas encore à partager l'information avec notre entourage).
Une fin heureuse donc.
Avec un petit bémol à prendre en compte : ça prend beaucoup de temps. Des mois de conflits ouverts. Deux ans de relations difficiles, trois ans de maturation. Cela fait 5 ans que je lui en ai parlé la première fois, et ce n'est que le mois dernier que nous avons passé le pas.
C'est long, mais à l'échelle une vie, finalement, c'est pas grand chose...

Gdf

#
Profil

tentacara

le mardi 03 novembre 2015 à 10h33

Ton exemple illustre tout à fait la difficulté de surmonter ce genre d'épreuve. GDF, tu es la preuve que c'est possible, même si je maintiens que c'est très rare (selon mes statistiques personnelles). Il me semble évident qu'il faut tout tenter pour rééquilibrer la situation mais qu'il faut garder à l'esprit la complexité de l'entreprise. Après, à l'amour sincère, rien n'est impossible (pardon, je file me laver la bouche au savon : pour sortir des cucuteries pareilles, ça doit être les hormones de grossesse). Bisous

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Paul-Eaglott

le mardi 03 novembre 2015 à 10h38

Bonjour Missflo,
Je voudrai réagir sur le titre que tu as donné à ce fil de discussion : "Peur de ce que tu es".
Il me semble utile de rappeler que ton corps t'appartient, totalement et absolument, et qu'il est légitime que tu en fasses ce que bon te semble. En soi, ce n'est pas mal de chercher à satisfaire un désir, et -- que ton mari soit informé ou pas, qu'il soit d'accord ou pas -- tu n'as pas à avoir honte de ton attirance pour quelqu'un, ni peur d'avoir une aptitude au désir et au plaisir : c'est beau, c'est sain, c'est potentiellement épanouissant et sans doute un élément de ton bonheur.

Ensuite, la situation dans laquelle tu es, même s'il n'y a pas à en avoir honte, est certainement délicate : tu cours le risque d'une crise ouverte avec ton mari, et tu es confrontée à une série de choix pas faciles du tout (en parler ou pas à ton mari, rompre une des relations ou poursuivre les deux...), sans qu'aucune option soit clairement satisfaisante.

Certes l'idéal serait que ton mari trouve tout naturel que tu aies un autre partenaire, mais pour l'instant ça semble inaccessible : comme toi (et comme moi), il a grandi dans une société qui lui a inculqué un certain nombre de préjugés sur ce que doivent être un "homme comme il faut" et "une femme comme il faut", et pour l'instant il n'a pas remis en question certains de ces préjugés. En particulier, il voit encore ta liberté (sur le plan sexuel en tout cas) comme quelque chose de "sale"... Et, même avec de la bonne volonté, il lui faudra du temps pour déconstruire ces préjugés-là.

Je n'ai pas de solution à te présenter pour sortir de cette situation délicate, mais je voulais insister sur le fait que tu n'as pas à te regarder comme fautive ou "criminelle". Ceux qui te reprocheront d'aimer ont certainement des excuses (le conditionnement social et culturel qui leur a mis ce genre de choses dans la tête), mais c'est eux qui ont tort.

Bonne chance à toi, quel que soit le chemin que tu prends.

#
Profil

bonheur

le mardi 03 novembre 2015 à 13h14

Il existe tellement de livres sur le développement personnel et l'estime de soi, qu'il n'y a que l'embarras du choix. Après, il faut s'offrir le luxe de faire la démarche d'apprendre à se découvrir et d'apprendre à se connaître. En général, c'est dans ce genre de situation que l'on s'aperçoit que l'on a un énorme déficit dans ce domaine. Relever ses manches et évoluer !

#

(compte clôturé)

le mercredi 04 novembre 2015 à 09h48

Merci pour vos réponses. Je pense que je dois faire un travail sur moi même avant de décider quoi que ce soit. Histoire d'assumer mes actes ou mes non actes. Dans tous les cas, les témoignages que je lis me donne envie d'y croire et me rassure malgré tout. Je vous tiendrais au courant si quelque chose bouge.
Merci encore

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion