Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Démarrage en polyamour ?

#

Moonam (invité)

le vendredi 07 février 2020 à 12h28

l’ouverture du couple au polyamour demande une base solide, dont la confiance est nécessaire.

Quand la demande vient après une tromperie, la confiance n’est plus là, la base du couple n’est plus solide.
De mon point de vue, il faut en premier re solidifier le couple avant et il est compliqué de le faire si l’un des deux n’y est pas à 100%.

Les deux envies, demandes sont légitimes. Autant le besoin de reconstruire le cocon à deux et de ne pas vouloir sacrifier un/e amoureux

#
Profil

libellulle

le vendredi 07 février 2020 à 12h30

Pour l'instant F de son côté ne souhaite pas poursuivre leur relation dans les conditions dans laquelle celle-ci existait. C'est à dire dans le mensonge et la tromperie.
Mon mari m'explique que F n'avait pas conscience qu'il m'avait caché et menti complètement concernant cette relation. En le sachant et en le comprenant, elle a souhaité mettre fin à leur histoire.
Je ne sais pas quelle serait la position de F aujourd'hui si j'acceptais leur relation. Est-ce qu'elle souhaiterait poursuivre? Ni mon mari ni moi ne le savons pour l'instant.
En ce qui concerne la deuxième partie de votre mail, je suis d'accord bidibidibidi pour dire qu'il a besoin de soutien dans cette perte pour lui. Nous en parlons, il me parle de son manque.
Je trouve tout de même qu'en disant cela, vous ne prenez pas en compte ma souffrance à moi et mon chemin à moi. Ne doit-il pas lui aussi me soutenir et m'accompagner sur ce chemin? Ma perte d'illusion, la révolution qui est en cours pour notre couple, l'acceptation du mensonge? le manque de respect qu'il a eu vis-à-vis de moi en choisissant le mensonge? N'a-t-il pas été égoïste?
Je trouve parfois que la posture du poly amoureux (qui est aussi par moment la sienne) de dire, comment tu peux réagir comme ça face à un sentiment si noble qui est celui de l'amour est une posture qui nie la personne qui est en face et la souffrance que peut générer l'irruption d'un tiers dans un couple.
Oui, je suis consciente de sa perte, de ce que je lui demande. Et lui est-il conscient de ma perte à moi? m'accompagne-t-il sur ce chemin?

Message modifié par son auteur il y a 9 jours.

#
Profil

bonheur

le vendredi 07 février 2020 à 12h32

Besoin de temps, c'est certain ! Pourquoi ?

On part du principe qu'il délaisse son autre relation, voir même qu'il rompt. Il prendra sur lui sa souffrance, l'enfouira… La vie redevient "comme avant" et tout le monde est heureux. Enfin, sur le papier.

Un jour, l'un de vous deux croise à nouveau l'amour.
Si c'est lui, le passé resurgira ET il encaissera dans l'enfouissement à nouveau. Il cumulera et surtout n'externalisera pas. Enfin, tout du moins, pas dans une complicité de couple.
Si c'est toi ? Je te laisse te projeter ! Mais ce serait le comble que tu demandes ce que lui s'est refusé.

Une vie qui se constitue sur une base de "ne rien changer" ; "prendre sur soi" ; "fermer les yeux"...

Chacun a le droit d'avoir son opinion concernant le polyamour. On peut même devenir poly en ignorant l'existence de ce mot et faire sienne la philosophie sans la formalité impliquée. C'est toutefois complexe de faire sienne une philosophie hors cadre, sans les "outils" d'expression et d'implication.

Déjà, les personnes qui interviennent ici, disposent d'un outil qui leur ouvre la porte à d'autres outils. L'évolution en polyamour, la transition, se fait au sein de l'existant. L'extérieur, la tierce personne, comme source de conflit ?

@libellulle : les réponses à vos difficultés sont interne à votre couple. F et l'amour qui lui ai offert est le révélateur d'une dissonance au sein de votre couple. Extraire F ne revient pas à résoudre la dissonance* révélée. Elle était sous-jacente, mais non mise en lumière. Donc, même si il rompt avec F, la dissonance demeure et refera certainement surface, avec plus de clarté, d'affirmation…

Si la parenthèse te fait du bien, alors exprime le. L'expression "accompagner sur le chemin" cité ci-dessus est juste, si elle est réciproque. On peut parfaitement marcher ensemble sur un chemin qui est ombragé d'un côté et ensoleillé de l'autre. Les personnes comme moi qui ne supportent pas le soleil, iront instinctivement du côté qui leur convient. Ensemble ne veut pas dire avec un chemin uniforme et tout le temps.

*Littéraire. Manque d'harmonie, désaccord entre des idées, des caractères, des sentiments. Je mets la définition pour que l'on interprète bien mon propos.

#
Profil

libellulle

le vendredi 07 février 2020 à 12h40

On part du principe qu'il délaisse son autre relation, voir même qu'il rompt. Il prendra sur lui sa souffrance, l'enfouira… La vie redevient "comme avant" et tout le monde est heureux. Enfin, sur le papier.

Une vie qui se constitue sur une base de "ne rien changer" ; "prendre sur soi" ; "fermer les yeux"...

Je ne sais pas si c'est ce que j'ai laissé entendre, mais je ne crois pas que ce soit le voie que nous ayons choisi...

#

Monnema (invité)

le vendredi 07 février 2020 à 12h40

Il ne s’agit pas de tout enfouir et de refuser quoique ce soit, il s’agit de prendre son temps pour réparer la cassure au sein du couple.
Pour permettre de reprendre confiance en son partenaire et son couple.
Sans cette confiance je ne vois pas comment le couple peut avancer.

Une fois la confiance restaurée, il est temps de parler au sein du couple d’une ouverture ou non. De mettre à plat les besoins et envies de tous les membres. De trouver des compromis et surtout d’avancer ensemble.

#
Profil

libellulle

le vendredi 07 février 2020 à 12h43

Moonam
l’ouverture du couple au polyamour demande une base solide, dont la confiance est nécessaire.

Quand la demande vient après une tromperie, la confiance n’est plus là, la base du couple n’est plus solide.
De mon point de vue, il faut en premier re solidifier le couple avant et il est compliqué de le faire si l’un des deux n’y est pas à 100%.

Les deux envies, demandes sont légitimes. Autant le besoin de reconstruire le cocon à deux et de ne pas vouloir sacrifier un/e amoureux

Oui, je me reconnais bien dans ton propos.

#
Profil

bonheur

le vendredi 07 février 2020 à 13h11

Libellulle
Je ne sais pas si c'est ce que j'ai laissé entendre, mais je ne crois pas que ce soit le voie que nous ayons choisi...

Ce propos ne t'était pas adressé directement. J'abordais en début de post aucun cas particulier.

Si tu es, @libellulle, dans une optique de renouveau, de réinvention de votre existant, alors bravo !

J'aime beaucoup les propos de Moonema. Mais là encore, je tique sur le 100 %, s'il est signifié qu'il s'opère dans le délaissement de l'amour.

Je n'ai que mon vécu comme compréhension. Toutefois, faire le deuil de la tierce personne et être dans la complicité d'un renouveau n'est possible que si ce deuil est possible et s'intègre à l'intérieur du renouveau. Le deuil dans son coin inspire-t-il à l'évolution d'un commun ? Autrement dit, il ne serait pas plus aisé de faire une transition sans le tiers, qu'avec. Et puis, F peut être impliquée en qualité de métamour -bon ok, mon côté "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil"-

C'est peut être lié à ma personnalité, toutefois, opposer pour avancer me laisse perplexe. L'effort que peut faire le poly, puisqu'on lui demandait de faire un effort, c'est d'être sur tous les fronts à la fois. Ca oui, car la transition est à ce prix. Quand on tient à un avenir, on se donne autant que possible les moyens de vivre suivant ses aspirations. Les révélations sont les déclencheurs.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 07 février 2020 à 13h56

libellulle
En ce qui concerne la deuxième partie de votre mail, je suis d'accord bidibidibidi pour dire qu'il a besoin de soutien dans cette perte pour lui. Nous en parlons, il me parle de son manque.

Il est difficile d'accompagner l'autre quand on souffre soit-même. C'était surtout ce que je voulais mettre en avant.
La situation est difficile. D'un côté, monsieur est dans une mauvaise passe, mais ça reste une passe. De l'autre côté, tu as l'obligation de redéfinir une grosse partie de ta vie.

J'aurais envie de te poser la question : Qu'est ce que tu souhaiterais, libellulle ? Tu as l'opportunité de mettre ton couple à plat. Ca peut aussi être l'occasion de te demander ce que toi tu veux.

#
Profil

bonheur

le vendredi 07 février 2020 à 19h02

Quand les deux souffres, ce qui fut notre cas dans mes débuts poly (mon autre amour ayant fuit la situation), parfois le soutien mutuel justement, permet des s'accompagner l'un l'autre. Nous étions en deuil, finalement. Lui de ses illusions et le besoin de s'assurer du non abandon de ma part ET moi à la fois de l'incompréhension de moi (je sortais de la norme sans le savoir, difficile pour l'estime de soi) et dans le deuil de cet amour pour lequel j'avais pourtant mis involontairement (j'agis avec mon cœur, pas mon cerveau) l'existant en péril, alors que j'y tenais.

Redéfinir ensemble, chacun à sa façon (+)

#
Profil

libellulle

le vendredi 07 février 2020 à 21h37

Difficile de répondre à ta question bidibidibidi. Qu est-ce que je souhaite moi ?
Je ne me sens pas en capacité d y répondre simplement en qqs phrase... Mais ça me donne envie d y réfléchir sérieusement.
Bonheur, je me reconnais dans ton expérience. Et il me semble qu'il a lui aussi voué à l echec sa relation tierce dans la manière qu il a eu de la mener...
Donc oui souffrance pour nous deux. Pt être va t on reussir à s epauler l un, l autre...

#
Profil

bonheur

le samedi 08 février 2020 à 09h00

Libellulle
Pt être va t on reussir à s epauler l un, l autre...

@libellulle : Je vous le souhaite sincèrement.

Votre réflexion d'avenir se fera-t-elle avec la possibilité que la situation se reproduise ? C'est un questionnement, pas obligatoirement à répondre immédiatement.

Ta venue ici te permettra de percevoir différemment, d'appréhender avec moins de "carcans" liés à ce qui est inculqué communément.

Comprendre que rien n'est impossible. Le seul obstacle au possible, c'est nous-mêmes et nos "croyances".

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion