Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Démarrage en polyamour ?

Besoin d'aide
#
Profil

libellulle

le mardi 04 février 2020 à 09h14

Bonjour à tous,
C'est la première fois que je participe à une discussion via internet et que je m'autorise à exposer mon cas. Je sens beaucoup de bienveillance sur ce site et cela m'encourage à le faire.
Ma situation est la suivante. Je suis en couple depuis bientôt 17 ans. Mariée depuis 2 ans et maman de 3 enfants de 6 ans, 3 ans et qqs mois. Peu après la naissance de mon dernier enfant, j'ai découvert par hasard que mon mari avait une relation amoureuse avec une autre femme depuis plusieurs mois. Je venais d'accoucher. J'ai été très choquée par cette découverte. Mon mari m'avait tout caché et vivait cette relation dans le secret. Il avait retrouvé cette femme à plusieurs reprises même dans les jours qui ont suivi mon accouchement.
Je vous passe les détails de ce que nous venons de vivre mais pour résumer, suite à cette découverte, mon mari m'a assuré avoir rompu avec cette femme. Nous avons vécu 4 mois très difficile parce que je ne le reconnaissais plus et que je n'arrivais pas à croire à la fin de cette relation. Aucun signe n'allait dans ce sens. A plusieurs reprises, il a fini par m'avouer l'avoir revu mais simplement poru échanger avec elle (ce qui en fait n'était pas vrai). J'avais le sentiment de me battre et me débattre dans le mensonge. Finalement depuis qqs semaines, mon mari est sorti du mensonge. Il m'a confirmé que leur relation n'avait jamais cessé. J'ai vécu un état de sidération. Sidération de voir sa capacité à me mentir. Mon mari a fait des choses que je ne pensais pas possible...
Ce que nous avons compris aujourd'hui, et ce qu'il a compris, c'est que ce n'est pas tant sa relation qui a été problématique mais son attittude vis-à-vis de moi et son manque de respect par le mensonge. Son accouchement de la vérité a été un réel soulagement pour moi même s'il a fait des choses très difficilie à accepter à mes yeux. Mais ce n'est pas tant ce qu'il a fait qui m'est difficile aujourd'hui mais comment il l'a fait.

Bref. Aujourd'hui, nous constatons que nous sommes toujours amoureux. Que nous souhaitons poursuivre notre relation. Lui me dit avoir besoin de relations à l'extérieur. Pour ma part, je ne l'avais jamais envisagé mais je me pose des questions.
Pour nous, tout est à construire, à penser, à imaginer.
QUel conseil me donneriez vous? Par quoi commencer? Comment savoir de quelles règles nous avons besoin entre nous pour que cela fonctionne?
J'ai le sentiment pour ma part que j'ai besoin de beaucoup de transparence, de partage, de consentement. Mais je ne suis pas sure de ce que je vais être capable d'accepter... Comment le savoir. Et pour moi qui n'ait jamais envisagé de relation en dehors de mon couple, des possibles s'ouvrent. Mais comment savoir de quoi je vais être capable. Est-ce que je saurai être amoureuse de plusieurs personnes en même temps. Où sont mes limites à moi?
Des conseils?

Pour finir, je voulais préciser qu'après m'avoir expliqué ce qui finalement venait de se passer. J'ai demandé à mon mari un temps de répis pour savoir comment envisager les choses à présent. Je lui ai demandé de mettre un terme à cette relation pour nous permettre de nous retrouver et de décider ensemble comment avancer à présent. IL m'a exprimé son besoin de revoir cette femme pour pouvoir lui expliquer la situation et mettre un terme à leur histoire. Nous avons donc convenu ensemble du lieu et du moment de leur recontre. J'ai plutôt bien vécu ce moment.

Je vous remercie

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

Ellea

le mardi 04 février 2020 à 15h13

Bonjour Libellule,
Dans les grandes lignes je suis un peu dans ta situation, en couple avec mon mari depuis 17 ans et il y a un peu plus d'un an qu'il entretien une relation avec une femme et me l'a appris il y a 4 mois.
Tout d'abord, discusssions +++++, sincérité et confiance, se sont les mots maîtres pour que cela fonctionne.
Moi je viens de faire un déni avec acceptation de leur relation et là, du jour au lendemain, le rejet total de la relation de mon mari. j'avais réalisé les conséquences sur notre vie de famille mais là, je viens de réaliser les actes d'amour entre eux (d'ou le déni jusqu'ici).
Moi, j'ai vraiment beaucoup de mal a accepter cette situation, mais je la tolère quand même car nous souhaitons continuer à vivre notre amour aussi.
il n'est pas facile de réimaginer et reconstruire un projet de vie commun dans lequel une autre personne vient prendre place.
Je n'ai pas trop de temps mais reviendrai en discuter avec toi si tu veux bien.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 04 février 2020 à 19h02

Bonjour Libellulle,

C'est en effet difficile, de concevoir du polyamour, lorsqu'il y a eu mensonges auparavant.

Je n'ai pas de recul sur ta situation. Déjà, sans mensonge, c'est délicat de considérer l'inclusion d'un tiers.

As-tu vu le film "garde alternée" ? Si tu lis, je peux te proposer des références de livres sur le polyamour et/ou sur le développement personnel.

Il faut du temps pour opérer une telle démarche de transition de vie amoureuse. Je compare souvent cela à faire le deuil du passé et surtout de ses illusions construites.

Je sais que réinventer sa vie n'est pas aisé. Surtout que tu n'avais rien demandé. Aussi, vous êtes parents.

Un peu d'optimisme dans mon discours : je vis avec un homme mono polyacceptant. Il n'aspire pas à des amours plurielles, ni affectivement comme moi, ni sexuellement. Donc, ce n'est pas parce que ton mari envisage peut-être le polyamour, que tu te dois de suivre le même chemin. Pas d'obligation !

J'admire ton courage et le fait que tu affrontes la situation. Prend soin de toi...

#
Profil

libellulle

le mardi 04 février 2020 à 22h27

Merci pour retours.
Ellea, oui pas de problème pour échanger plus en détails, nos situations sont proches.
Bonheur, effectivement je me reconnais quand tu parles de faire le deuils de ses illusions construites. C'est exactement ce que je lui ai écris peu après avoir découvert leur relation.

Il m'a poussé et il me pousse sur un autre chemin que celui que j'avais imaginé. Mais pourquoi pas, J'ai bien conscience que mon chemin était certainement fait d'illusions même si ce n'est pas tous les jours évident à accepter.

Aujourd'hui et chaque jour je bouillone de questions, je vais souvent plus vite que lui dans mes pensées. De son côté, il n'a pas du tout théorisé ce qui lui arrive et n'est pas toujours bien capable d'expliquer ce qu'il se passe pour lui et ce qu'il souhaite.

J'ai l'impression qu'il est sorti du mensonge en ce qui concerne les faits mais j'ai parfois le sentiment qu'il n'est toujours pas complètement clair avec moi sur ce qu'il a ressenti, comment il a ressenti les choses avec cette femme. Quel type de relations il envisageait, il envisagerait. Il ne s'explique pas non plus complètement comment il a pu me mentir à ce point. Il est allé vraiment loin dans le mensonge alors que je l'ai harcelé et dit très souvent que j'avais besoin de vérité même si elle me faisait mal. Il a pu constater aujourd'hui que la vérité a été un soulagement pour moi. (même si elle est très dure)

J'ai l'impression d'avoir besoin encore de plus de clareté et d'explications quant à ce qu'il a vécu. De son côté, il souhaiterait que nous tournions la page et réfléchissions à l'avenir et la construction de notre couple.
Je ne sais pas si je dois insister pour mieux comprendre ce qu'il a vécu. Je n'arrive pas toujours à faire la part des choses. Est-ce que je veux savoir pour comprendre et mieux construire (même si parfois, entendre certaine chose me fait souffrir). Ou bien est-ce que je dois tourner la page sur cette histoire et comme il dit nous concentrer sur le maintenant et après.
J'ai parfois le sentiment que mon besoin de savoir est une manière de m'approprier cette relation pour mieux l'accepter. Je n'accepte pas qu'il ait de jardin secret? Je ne suis pas sure que ce soit toujours très sain.

Je ne suis pas sure d'être toujours bien claire. Nous vivons dans un tel brouillard depuis plusieurs mois que je m'y perds moi même...

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

Motoza

le jeudi 06 février 2020 à 08h14

Bonjour
Je te comprends très bien et je vis exactement la même situation en tant qu’homme vis-à-vis de ma femme.
C’est très compliqué et pour ma part le brouillard reste présent il semble ne jamais vouloir se dissiper.
J’ai aussi envie de tout savoir à fin de mieux m’approprier ce problème, mais ceci est vu comme de l’ingérence de la part de ma femme.
Le besoin de transparence et permanent, Mais il est très difficile à faire comprendre à la partie adverse.
Il est très difficile et très confus de se retrouver pousser dans une telle situation surtout quand à la base on n’y est pas volontaire.
Il faut savoir maîtriser sa souffrance, son besoin de communication, Afin de réussir à instaurer la confiance de toi
Cependant tout comme pour moi, très difficile d’instaurer la confiance alors qu’il y a eu du mensonge auparavant
Surtout quand ce mensonge n’est pas réellement Assumer par notre conjoint. Il est à nous de faire le plus gros du travail, et en sommes-nous réellement capable ? Ici se situe la question de fond pour moi.
Je te souhaite beaucoup de courage

#
Profil

libellulle

le jeudi 06 février 2020 à 09h11

Bonjour Motoza,
Et merci pour ta réponse. ça me fait beaucoup de bien de voir que je ne suis pas seule à me débattre avec tout ça.
Est-ce que ta femme arrive à expliquer pourquoi elle ne souhaite pas assumer ce qu'elle vit et sortir du mensonge? Est-ce qu'elle a pu expérimenter avec toi qu'en te disant la vérité, elle t'apaise? Si c'est le cas, comment explique-t-elle qu'elle ne souhaite pas t'apaiser?
Depuis que mon mari est sorti du mensonge, il y a une dizaine de jours, je crois ne pas me tromper en disant qu'à présent je peux lui faire confiance.
Je crois qu'il a beaucoup souffert de son mensonge sans même s'en rendre compte et que pouvoir s'ouvrir aujourd'hui complètement lui fait énormément de bien. Pour ma part, contrairement à ce que je pensais, j'arrive assez bien à écouter ce qu'il a à me dire. Cela me fait du bien de pouvoir partager cela avec lui même s'il n'en peut plus parfois parce que c'est sans fin, je lui en demande toujours plus. CEla dit, cela ne fait que 10 jours qu'il est sorti du mensonge et je dois à présent déconstruire tout ce qu'il m'a fait croire pendant 4 mois pour reconstruire la réalité... pas évident.
Ce qui se pose à moi comme question par rapport à notre dernière discussion, c'est de savoir s'il se découvre polyamoureux ou non. Dans un premier temps, j'ai pensé que oui puisqu'il m'a toujours dit qu'il nous aimait toutes les deux et il est vrai que depuis 17 ans que nous sommes ensembles, je sais qu'il est tombé amoureux à plusieurs reprises d'autres femmes (sans qu'il ne se passe rien à ma connaissance).
Je l'ai toujours considéré comme un séducteur et lui comme un amoureux des femmes... Mais nous avions un équilibre me semble-t-il, un accord tacite qui faisait que les choses n'allaient pas plus loin.
Cette fois, il a franchi le pas. Il m'a dit une fois s'être autorisé à vivre ce qu'il s'est retenu de faire pendant 17 ans. IL n'a eu aucune limite dans ce qu'il s'est autorisé: la voir qqs jours avant et après mon accouchement, s'autoriser un week end en amoureux avec elle, qqs jours après que je découvre sa relation, me laisser seule gérer mes 3 enfants dont mon nouveau né de 10 jours alors que j'étais très fatiguée pour aller la rejoindre, l'inviter à un spectacle que je lui avait offet à lui à noël... Tout ça en me le cachant, en me mentant.
PEndant qu'il faisait ça, il disait m'aimer, qu'il essayer de l'oublier...
Je ne sais plus s'il m'aimait vraiment. Comment manquer autant de respect à une personne que l'on dit aimer.
CE qui est très complexe, c'est qu'en même temps la veille de la naissance de notre enfant, mon mari perdait aussi son père.
Mon mari est une personne très entière. Il est allé au bout de lui même. Il a exprimé une espèce de rage...
Aujourd'hui, il me dit être toujours amoureux d'elle et de moi.
Peut-on dire qu'il est polyamoureux? Est-ce que le contexte actuel de notre vie: décès, naissance, 3 enfants en bas-âge nous empêchent d'avoir une certaine lucidité quant à notre situation.
Je ne sais plus bien quoi en penser.

#
Profil

Ellea

le jeudi 06 février 2020 à 11h26

Ça fait beaucoup de chose à gerer en même temps, il vous faut du temps, tout ne se fera pas en quelques jours, moi ça fait 4 mois, et je ne m'en sors pas et suis encore très déstabilisée par cette situation.
Nos conjoints nous aimes mais en aimes d'autres aussi. .. il faut l'accepter et vivre avec cette nouvelle réalité.. se reconstruire après un déni et une dépression ou l'on réalise les causes, les conséquences et les actes..
Bon courage à nous Tous

#
Profil

Caoline

le jeudi 06 février 2020 à 12h05

libellulle
Je lui ai demandé de mettre un terme à cette relation pour nous permettre de nous retrouver et de décider ensemble comment avancer à présent.

Il me semble que faire cette demande revient à prendre un énorme risque qu'il continue à mentir car si il l'aime c'est probablement intenable.

Bon courage

#
Profil

Motoza

le jeudi 06 février 2020 à 13h00

Je comprends très bien ta demande de faire une pause afin de se reconstituer combien même elle revient à limiter la liberté de ton mari.
Si ton mari t’aimes réellement il comprendra à quel point ceci est nécessaire pour toi et que l’effort qu’il consent à le faire pourrait être le pendant de l’effort que tu fais à comprendre son poli amour.
J’en reviens un élément fondamental le poli amoureux à tout le temps raison que le mono amoureux. Pour ton couple puisse survivre il faut qu’un consensus puisse te retrouver dans les deux sens il n’y a pas que le poli amoureux à contenter sous réserve de ne pas restreindre la liberté.Si tu pars dans ce sens là tu ne reviens qu’à flatter son égoïsme cacher derrière un immense altruisme.
La seule sortie de cette situation et la communication et la transparence afin que chacun Y trouve son compte en voyant les efforts faits réciproquement.
Si tu es la seule à assumer ta douleur toi aussi tu deviendras frustré, pourquoi ne penser qu’à éviter la frustration de ton mari poli amoureux. Tu existes aussi.

Je sais que c’est facile à dire pour ton cas car dans le fond je ne suis pasMieux et je tente de porter tout sur mes épaules en recréant une confiance sur une terre brisé.
Pour ma part j’en souffre beaucoup et n’ai pas le droit d’en parler

#
Profil

bonheur

le jeudi 06 février 2020 à 13h14

C'est sans doute qu'une question de vocabulaire. Toutefois, en matière d'amour, de sentiments, d'émotions, de ressentis, "si" revient à placer un conditionnel.

En ce qui me concerne, lorsque l'on met en cause l'amour que j'exprime et déclare, je m'interroge négativement. Et puis, une réciprocité dépendante de conditions.

Question de vocabulaire encore. Mélanger incompatibilités dans le lien ou la relation ET l'amour lui-même ?

#
Profil

libellulle

le jeudi 06 février 2020 à 13h55

C'est clair que je ne remets pas en question son amour vis-à-vis de F (appelons là ainsi pour simplifier la compréhension).
Par moment, en revanche, je remets en doute son amour vis-à-vis de moi. Il me semble que s'il n'y a plus d'amour envers moi. Effectivement, il risque de retourner vers elle et peut être dans le mensonge encore. Si c'est le cas, notre relation arrivera certainement à son terme.
En revanche, s'il ressent encore des sentiments pour moi (et c'est vrai que quand je l'interroge là dessus, il s'interroge négativement comme tu le dis bonheur). IL me semble qu'il devrait être capable de respecter ce compromis pt être temporaire d'arrêter cette relation avec F afin de nous laisser le temps de trouver un compromis et une manière de faire, ou pas.
Je me retrouve dans ce que tu dis Motoza, pourquoi serions nous les seuls à devoir faire un effort d'acceptation de qq chose qui au départ nous est imposé.
Si nous souhaitons tous les deux sortir de cette crise ensemble et trouver une issue, il se doit de respecter aussi mes besoins.

#
Profil

Caoline

le jeudi 06 février 2020 à 14h10

libellulle
Effectivement, il risque de retourner vers elle et peut être dans le mensonge encore. Si c'est le cas, notre relation arrivera certainement à son terme.
En revanche, s'il ressent encore des sentiments pour moi (et c'est vrai que quand je l'interroge là dessus, il s'interroge négativement comme tu le dis bonheur). IL me semble qu'il devrait être capable de respecter ce compromis pt être temporaire d'arrêter cette relation avec F afin de nous laisser le temps de trouver un compromis et une manière de faire, ou pas.

Je ne pense pas que ce soit une question d'amour pour toi ou pas. D'ailleurs si c'était juste une question d'amour pourquoi devrait il te respecter toi et pas du tout elle, c'est ça que tu lui demandes. Bien sûr il y a des tas d'autres choses à prendre en compte qui pourrait le faire faire des efforts pour ralentir pour peut-être ne plus la voir un temps pour te laisser le temps de digérer...
Je n'aurais jamais pu me trouver dans sa situation puisque je ne peux rien cacher aux personnes que j'aime donc il n'y a jamais pour les autres de mensonges à accepter. Par contre, j'ai toujours pensé que si un jour un de mes amours me demandait d'arrêter ma relation avec un.e autre, c'est avec la personne qui demande que je quitterai puisqu'elle ne m'accepterait plus comme je suis.

#
Profil

Intermittent

le jeudi 06 février 2020 à 14h33

D'ailleurs si c'était juste une question d'amour pourquoi devrait il te respecter toi et pas du tout elle, c'est ça que tu lui demandes. Bien sûr il y a des tas d'autres choses à prendre en compte qui pourrait le faire faire des efforts pour ralentir pour peut-être ne plus la voir un temps pour te laisser le temps de digérer...

17 ans de couple, marié, 3 enfants dont un en bas âge, ne mérite pas un effort, même temporaire, vis à vis d'une relation passionnelle débutante ?

Ça ne s'appelle pas un peu, le sens des responsabilités ?

#
Profil

Caoline

le jeudi 06 février 2020 à 14h49

Intermittent
D'ailleurs si c'était juste une question d'amour pourquoi devrait il te respecter toi et pas du tout elle, c'est ça que tu lui demandes. Bien sûr il y a des tas d'autres choses à prendre en compte qui pourrait le faire faire des efforts pour ralentir pour peut-être ne plus la voir un temps pour te laisser le temps de digérer...

17 ans de couple, marié, 3 enfants dont un en bas âge, ne mérite pas un effort, même temporaire, vis à vis d'une relation passionnelle débutante ?

Ça ne s'appelle pas un peu, le sens des responsabilités ?

Si mais justement, c’est les autres éléments ça.
Ce que je veux dire c'est qu'il peut très bien ne pas réussir à interrompre sa relation tout en aimant sa femme ou y réussir sans l'aimer. Il me semble que c'est plus une question de responsabilité ou de peur de perdre son image, sa vie de famille...

#
Profil

libellulle

le jeudi 06 février 2020 à 14h50

Merci intermittent. Il me semble aussi qu'il doit assumer aussi ses choix de vie anterieure... enfants...etc
Maintenant, si ce que je lui propose ne lui convient, libre à lui aussi de me quitter et de vivre sa vie comme il l'entend.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 06 février 2020 à 19h31

Tous les choix sont à respecter. Sauf que, en quoi aimer en dehors de son couple, remet en cause l'existant ?

Pardon, mais là je ne comprends pas :-(

Parler de choix et de monogamie séquentielle est différent du polyamour. Quand on débat, surtout d'un sujet aussi important, et lourd en décision, il faut mettre sur la table commune de la discussion le vrai motif de la discussion. Si l'un dit : "au nom du passé et de notre construction de vie, tu dois (faire l'effort) nous privilégier et quitter cette tierce personne" et que l'autre dit "je vous aime, et perçoit un avenir avec toutes les personnes que j'aime" (celui-ci n'ayant rien de commun, du fait de la construction de vie). Je trouve que ça donne un dialogue de sourd. Aimer une tierce personne ne signifie pas abandonner sa vie initiale et fuir ses responsabilités. Je dirai plutôt endosser de nouvelles responsabilités (aimer revêt aussi la responsabilité de présence, d'écoute, d'attention, d'affection…). Les poly endossent au pluriel !
Evoluer dans sa vie, remet en question les choix de vie précédent ? Pourquoi ?

Une chose qui me dérange : La tierce personne est un être vivant. Merci d'en tenir compte. J'ai déjà été le doudou que l'on sort du placard quand ça toque. C'est extrêmement désagréable ! Style quand avec Madame tout va bien, bonheur se demande pourquoi elle n'a pas de nouvelles, si tout va bien ET quand ça clash avec Madame, bonheur devient la 7ème merveille du monde et reçoit des nouvelles tous les jours, limite avec "frénésie". Désolée, mais ce type de comportement très inconstant, berk ! Je demande un peu de respect pour les relations extérieures au "couple".

#
Profil

Intermittent

le jeudi 06 février 2020 à 21h47

Style quand avec Madame tout va bien, bonheur se demande pourquoi elle n'a pas de nouvelles, si tout va bien ET quand ça clash avec Madame, bonheur devient la 7ème merveille du monde et reçoit des nouvelles tous les jours, limite avec "frénésie". Désolée, mais ce type de comportement très inconstant, berk ! Je demande un peu de respect pour les relations extérieures au "couple".

Bienvenue dans le monde réel ....Le polyamoureux n'est pas toujours "fidèle" à la définition du modèle amoureux affiché.....
Un comble, non ?

#
Profil

bonheur

le vendredi 07 février 2020 à 06h37

Ben justement, cet homme qui s'est mis en couple avec une autre femme, ce que j'ai respecté, étant moi-même mariée, n'était pas poly. C'est la seule fois de ma vie que j'ai été co-responsable d'un "adultère affectif".

Cet homme n'a jamais envisagé, compris, mon attitude de transparence, honnêteté… Il indiquait qu'il ne voulait pas faire souffrir "inutilement". Autrement dit, l'amour est source de souffrance à ses yeux et surtout inutile…

C'est l'optique NON POLY que j'ai décrit !

Avec mon chéri de vie, la clarté était faite et le sujet abordé. On pouvait mettre en lumière les valeurs, les pourquoi, les émotions, les ressentis, les désagréments, les sujets, tous les sujets.

Avec cet homme s'investissant dans le non-dit, aucune discussion possible. La seule discussion sérieuse qu'il ai eu, ce fut avec mon chéri. Qui l'eu crut ? Il a dit à mon mari qu'il m'aimait mais à moi, jamais.

D'ailleurs, le terme polyamour est inscrit trop souvent sans fondement sur une personne qui peut ne pas se reconnaitre poly. Parmi les intervenants ici, qui sont face à une situation d'amour en dehors du couple, et qui viennent chercher des réponses sur l'acceptance, combien sont en situation réellement posée de polyacceptation ? La personne qui vit des amours ne se sent pas obligatoirement poly. Parfois, elle ne cherche même pas à se définir du tout, juste à vivre. C'est l'acceptant qui met ce terme pour qualifier. Ce n'est pas un reproche, c'est justifier. Mais les histoires qui atterrissent ici n'ont pas toute comme objet le polyamour et cette philosophie de la vie amoureuse très particulière.

Et puis, les poly s'autorisent à tomber leurs œillères pour aimer d'une façon claire et nette et bienveillante. Toutefois, les personnes dont elles tombent amoureuses ne le sont pas nécessairement. Le polyamour comme critère de "sélection" ? Donc, oui, bienvenu dans le monde réel, j'en conviens.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

libellulle

le vendredi 07 février 2020 à 11h13

bonheur
Tous les choix sont à respecter. Sauf que, en quoi aimer en dehors de son couple, remet en cause l'existant ?

Pardon, mais là je ne comprends pas :-(

Parler de choix et de monogamie séquentielle est différent du polyamour. Quand on débat, surtout d'un sujet aussi important, et lourd en décision, il faut mettre sur la table commune de la discussion le vrai motif de la discussion. Si l'un dit : "au nom du passé et de notre construction de vie, tu dois (faire l'effort) nous privilégier et quitter cette tierce personne" et que l'autre dit "je vous aime, et perçoit un avenir avec toutes les personnes que j'aime" (celui-ci n'ayant rien de commun, du fait de la construction de vie). Je trouve que ça donne un dialogue de sourd.
.

Bonheur,
Je suis d'accord pour dire qu'aimer en dehors du couple peut ne pas remettre en cause l'existant. Mais cela peut aussi le remettre en question.
Dans notre cas, et dans cette situation qui est nouvelle pour nous. Je pense qu'il est normal et sain de se poser la question. Comme tu dis, parle-t-on de monogamie séquentielle? De polyamour?
J'ai besoin de l'interroger là dessus pour y voir clair.
Au vu de ses réponses, il me semble qu'il s'agit plutôt de polyamour le concernant.
Effectivement, c'est surtout moi qui ait besoin de mettre de mots pour comprendre, plus que lui. Mais j'imagine que nos échanges l'aident aussi à y voir plus clair.
En ce qui concerne ses engagements passés. La seule chose que je lui demande pour l'instant, c'est qu'étant donné que la situation est nouvelle pour nous et afin de nous laisser le temps, à lui comme à moi, de savoir quels sont nos besoins et ce que nous sommes en capacité d'accepter ou non, dans cette phase de transition, et à partir du moment où il ne souhaite pas quitter notre foyer, c'est de respecter mes besoins actuels et notre vie de famille en mettant entre parenthèse sa relation en dehors.

Mise en parenthèse afin de prendre le temps de se comprendre, de réfléchir, de nous retrouver et de faire le point sur la suite.

J'entends ce que tu dis Caoline, quand tu sépares amour et prise de décision. Effectivement, il s'agit de deux éléments distincts.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 07 février 2020 à 11h57

libellulle
En ce qui concerne ses engagements passés. La seule chose que je lui demande pour l'instant, c'est qu'étant donné que la situation est nouvelle pour nous et afin de nous laisser le temps, à lui comme à moi, de savoir quels sont nos besoins et ce que nous sommes en capacité d'accepter ou non, dans cette phase de transition, et à partir du moment où il ne souhaite pas quitter notre foyer, c'est de respecter mes besoins actuels et notre vie de famille en mettant entre parenthèse sa relation en dehors.

Mettre en parenthèse sa relation.
Moi, ça me fait toujours penser à Friends : "We were on a break!".
Honnêtement, j'ai jamais vraiment vu de relation qui se mettait entre parenthèse, surtout pendant une période de temps non définie. Je ne sais quels sont les désirs de F. mais je la vois difficilement accepter d'attendre sur le côté.

Et je pense que c'est ce qu'il vit et ressent. Il doit avoir peur de perdre son autre amoureuse en mettant sa relation entre parenthèse.
Pour moi, tu ne peux lui demander de casser avec son amoureuse sans lui apporter le soutien nécessaire. Tu lui demandes le premier sacrifice : Celui d'un amour. C'est pas une demande superficielle. Il faut l'accompagner sur ce chemin.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion