Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Dire je t’aime

#
Profil

Aki

le mercredi 09 novembre 2022 à 16h58

Aiemama
Avez-vous déjà dit je t’aime un peu trop rapidement ?
Qu’est-ce que cette phrase signifie vraiment pour vous ? Est-ce aisé de le dire ?

Personnellement, je ne dis plus "je t'aime" depuis des années (et surtout plus juste après du sexe !). Je trouve qu'il y a dans ces quelques mots quelque chose de trop simple, de trop réducteur, de trop "facile". L'amour se vit : c'est dans les actes, dans la présence, dans les attentions, que l'amour s'exprime pour moi. Il me semble donc superflu de l'annoncer quand c'est une évidence. Je n'ai pas besoin de lui dire.

#
Profil

Alabama

le jeudi 10 novembre 2022 à 11h28

Pourquoi faire une séparation entre le dire et le faire ?
On peut dire je t’aime, et le montrer de diverses manières.
Je n’ai jamais trop compris pourquoi l’un et l’autre devraient s’exclure.
Je t’aime c’est facile oui, mais pas pour tout le monde déjà.
Moi quand on me le dit ça me fait chaud au cœur, si c’est sincère et que c’est cohérent avec la manière dont la personne se comporte avec moi. Aimer c’est un tout. Je remarque aussi que c’est souvent plus difficile pour les hommes de le dire que pour les femmes. Qu’il y a beaucoup de peurs derrière ces mots.

#
Profil

jeanluc66

le jeudi 10 novembre 2022 à 11h45

Alabama
Pourquoi faire une séparation entre le dire et le faire ?
On peut dire je t’aime, et le montrer de diverses manières.
Je n’ai jamais trop compris pourquoi l’un et l’autre devraient s’exclure.
Je t’aime c’est facile oui, mais pas pour tout le monde déjà.
Moi quand on me le dit ça me fait chaud au cœur, si c’est sincère et que c’est cohérent avec la manière dont la personne se comporte avec moi. Aimer c’est un tout. Je remarque aussi que c’est souvent plus difficile pour les hommes de le dire que pour les femmes. Qu’il y a beaucoup de peurs derrière ces mots.

Je ne suis pas sûr que ce soit de la réelle peur, j'opterais plutôt pour un schéma masculin de la société qui montrerait par cette parole une faiblesse (féminine de surcroit). Moi, je suis content de mon côté "féminin" qui m'ouvre à ce genre de parole. Et comme le dit @Alabama , pourquoi ne pas montrer les 2, paroles et actes...

#
Profil

Aki

le lundi 14 novembre 2022 à 16h17

C'est vrai que la parole n'est qu'un des nombreux modes d'expression. Il y a plein de manières (au moins 5) de montrer son amour à quelqu'un, qui ne sont pas exclusives.

Ca n'est peut-être pas "difficile" pour les hommes, ni une crainte d'avoir un comportement catalogué comme ""féminin"" ... c'est peut-être simplement qu'ils en ont moins (voir pas du tout) envie, peut-être parce qu'ils ne sont pas éduqués de la même façon (ce qui n'est plus à démontrer). "Les" hommes ne s'expriment pas de la même manière et dire "je t'aime" est probablement perçu par certains comme une attente de la part des femmes, voir comme une injonction à communiquer de la même manière (verbale).

Cette expression est un peu "fourre-tout" et chacun lui donne un sens différent. Qu'est-ce que ça veut dire au fond ?

Je t'aime, là maintenant tout de suite ? Je t'aime depuis qu'on se connait ? Je t'aimerais demain ? Je t'admire, je te respecte, je trouves que tu es une personne agréable, j'aime que tu m'aimes, tu me plais, je veux continuer à relationner avec toi, je pense à toi, etc ?

#
Profil

Alabama

le lundi 14 novembre 2022 à 18h04

Ben justement, les 5 langages de l'amour, une des utilités du truc, c'est de parler le langage de l'autre. Si mon amoureux me dit demain, qu'une des manières dont il se sent aimé, c'est quand on lui offre des fleurs, t'inquiète que ça tombera pas dans l'oreille d'une sourde et que je lui en offrirai dès que j'ai l'occasion. Je serai super contente de savoir quoi faire pour qu'il se sente aimé de moi ! Donc j'aimerais bien que si à l'inverse, je dis que moi, c'est qu'on me dise "je t'aime" qui me fait me sentir aimée, il ne voit pas ça comme un injonction mais plutôt comme une opportunité que je comprenne qu'il m'aime. Ou simplement pour le plaisir de faire plaisir, aussi :)

Quant au sens fourre-tout du je t'aime, c'est ce qui me plaît dans l'expression justement :) Mais si on aime pas ne pas savoir, ben, c'est possible d'en discuter : ça veut dire quoi pour toi, que comprend tu quand je te le dis, qu'exprime tu quand tu le dis, etc...

Quant à la construction en tant qu'homme, mon avis c'est que ça mérite d'être déconstruit, justement. Qu'est-ce qui fait que c'est perçu comme une injonction ? Comment on peut faire pour que ça n'en soit pas une ? Qu'est-ce qui fait que les hommes ont moins envie de dire je t'aime ? Certes la construction, mais justement cette construction se fait par opposition au féminin, et dire je t'aime est associé au féminin donc je trouve ça complètement pertinent d'évoquer cette crainte "de ne plus être un homme", mais qui peut se traduire individuellement de manière totalement singulière et inconsciente. Cela rejoint l'expression des émotions et sentiments, de manière générale, c'est bien plus large que le "je t'aime". Après, si les partenaires en question sont tranquilles avec ça, y a pas de sujet.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 14 novembre 2022 à 20h02

Et si c'était une question personnelle, trop personnelle pour être traitée d'une manière collective, avec quoi, une vérité ?

#
Profil

Aki

le mardi 15 novembre 2022 à 15h44

C'est intéressant, en effet, de discuter de ses propres "langages de l'amour" dès le début d'une relation. Ne pas le faire, c'est prendre le risque d'être déçu, d'avoir des frustrations dans la communication.

Ce n'est pas évident pour tout le monde d'adopter un mode de communication qu'il n'utilise pas (ou peu), quand bien même ça serait pour faire plaisir à l'autre et/ou renforcer le lien. Il y a des gens (hommes, femmes, autres) qui n'aiment pas faire des cadeaux, d'autres qui ne sont pas tactiles, d'autres qui expriment peu leurs sentiments, etc.

Attendre de notre partenaire qu'il communique de la façon dont on l'espère peut être inconfortable, voir coûteux, pour lui (même avec la meilleure volonté du monde). Il est donc plus facile de se tourner vers des personnes pour qui c'est naturel et simple

Par exemple, est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux rechercher des hommes qui parlent de leurs émotions (et qui potentiellement exprimeraient facilement leur amour de façon verbale) plutôt que des hommes "normaux" qui eux ne le font pas ?

#
Profil

Alabama

le mardi 15 novembre 2022 à 19h56

@Aki : c’est une des solutions oui, celle que j’ai choisie pour ma part, et si on ajoute encore d’autres conditions de deconstruction de la relation heteronormée, force est de constater qu’il y a peu de candidats.

D’où mon questionnement. Cette différence est loin d’être anodine, et loin d’être une particularité individuelle (même si, dans de moindres proportions, on peut trouver des personnes pas hommes qui n’aiment pas dire je t’aime ou exprimer leurs émotions de manière générale)

Nos goûts, nos choix relationnels, nos personnalités sont pétries de construction sociale, et très genrées. Dire juste «  je suis comme ça, il suffit de trouver quelqu’un qui correspond », c’est ok dans un sens, si personne ne souffre de la situation. Mais je trouve plus intéressant, et même indispensable dans la perspective de construire un monde plus féministe (ben oui hein moi je veux un monde sans oppressions), de réfléchir au pourquoi du comment y compris dans un «  je t’aime ».

#
Profil

bonheur

le mardi 15 novembre 2022 à 20h24

Dès le début d'une relation, on n'a encore rien découvert :-/ . Une évolution se veut dans la découverte. Une relation fluide (ce n'est pas mon mot, celui d'un amoureux) revient à entendre, surtout si l'on aime les mots.

#
Profil

Aki

le lundi 21 novembre 2022 à 16h17

@Alabama : il y a peu de candidats, en effet, mais il y en a. Preuve que tout n'est pas foutu. Il va falloir plusieurs générations avant de réussir à "déconstruire" des millénaires et des millénaires d'éducation genrée et patriarcale. En attendant, c'est un peu chercher l'aiguille dans la botte de paille et nombreuses sont les femmes qui se plaignent que leur conjoint n'exprime pas assez leurs émotions, ne leur témoigne pas assez d'affection ou ne verbalisent pas assez leur amour.

A-t-on des statistiques sur les langages de l'amour, par sexe, notamment concernant l'expression des sentiments ?

#
Profil

Alabama

le mardi 22 novembre 2022 à 09h55

@Aki: aucune idée pour les stats !
Par contre il existe des essais universitaires sur le sujet.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion