Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Dire je t’aime

#
Profil

bonheur

le mercredi 25 septembre 2019 à 12h15

Pour moi "je t'aime" est au contraire l'expression de mon émotion. Et remercier quand on reçoit, je trouve cela le minimum.

#
Profil

artichaut

le mercredi 25 septembre 2019 à 12h22

bonheur
Pour moi "je t'aime" est au contraire l'expression de mon émotion. Et remercier quand on reçoit, je trouve cela le minimum.

Pourquoi remercier ?
On me fait part d'une émotion. Je l'entends et répond "ok" ou je souris. Ça me semble suffisant. Ou souvent je ne réponds rien.

Et je comprends le "c'est cool" dont parle @HeavenlyCreature (et je pense que je serais cap' de le dire… avec un sourire) :

HeavenlyCreature
Faut dire que mon 1er "je t'aime" au bout de 7 mois de relation a été gratifié d'un "c'est cool" (j'attendais pas spécialement de réponse, mais certainement pas ça..!).

À la limite on peut remercier la personne de le dire. Car le dire c'est pas toujours facile (suis bien placé pour le savoir). Mais on va pas la remercier de ressentir ça !

C'est comme pour la jalousie, dans l'autre sens. On va pas en vouloir à une personne d'être jalouse, donc on va pas remercier une personne de nous aimer.

#
Profil

bonheur

le mercredi 25 septembre 2019 à 12h48

Oui, comme je crois que je l'avais déjà expliquer, je n'ai pas préciser. Je et je dis bien JE considère que le fait d'être aimé est un cadeau. C'est spontané et ça me fait plaisir de l'être, de recevoir et j'insiste sur cette notion de RECEVOIR. Oui, c'est vrai qu'un sourire indique que ça fait plaisir. Mais j'aime que les mots accompagnent. Je suis ainsi.

Parfois, ce plaisir vient compléter ce que je ressentais déjà, mais pas encore exprimé. J'ai tendance à trop verbaliser, parfois. Alors, je ne verbalise pas systématiquement. Du coup, le "je t'aime" que je reçois légitimise le non exprimer. Alors, dans ce cas, un "moi aussi" sortira naturellement.

Non que je ne comprenne pas intellectuellement la difficulté à exprimer, j'ai parfois un blocage, une boule dans la gorge quand je dois dire quelque chose qui sera "sensible". Après, j'avoue que "je t'aime", chez moi, sort plutôt aisément. C'est libérateur, en fait. C'est comme offrir, faire la surprise de l'instant. Aussi un effet boule de neige d'une situation, d'un instant vécu particulièrement beau. J'associe "je t'aime" à la beauté de l'amour et la joie de recevoir. C'est en lien avec la gratitude. Après tout, se réjouir c'est quand même beau. L'instant est beau. L'amour, son émotion, est à l'origine de ce beau et par conséquent, je me sens en beauté (pas physique) de moi. Un élan aussi, de part la spontanéité. L'allégresse et la légèreté liée.

Faut que je parte, désolée :-/

#
Profil

Mark

le mercredi 25 septembre 2019 à 14h21

Victor Hugo
L'esprit s'enrichit de ce qu'il reçoit, le coeur de ce qu'il donne.

#
Profil

bonheur

le jeudi 26 septembre 2019 à 07h52

Recevoir est tellement beau ! Tant pis pour Victor Hugo. Dans quel contexte inscrit-il ceci ?

#
Profil

artichaut

le jeudi 26 septembre 2019 à 18h01

Je suis tombé par hasard sur ce vieux post de 2013. Je vous le partage : Libérons le verbe aimer ! ☺

#
Profil

Noe

le jeudi 26 septembre 2019 à 18h10

artichaut


Alors des fois maintenant je dis aussi "Je nous aime". D'abord car c'est +vrai (ce que j'aime c'est souvent notre relation) et ça évite de configurer ce truc injonctif pénible.


C'est amusant, c'est ce que je dis aussi de plus en plus souvent, pour les mêmes raisons

#
Profil

artichaut

le jeudi 26 septembre 2019 à 18h12

Noe
C'est amusant, c'est ce que je dis aussi de plus en plus souvent, pour les mêmes raisons

Ce n'est pas de moi. J'avais piqué l'expression je ne sais plus où (dans un podcast il me semble). Et oui on doit être quelque un·e·s à faire ça !

#
Profil

Noe

le jeudi 26 septembre 2019 à 18h14

Et merci pour le partage

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 26 septembre 2019 à 19h19

artichaut
et par contre ce que je n'aime pas c'est justement ça :

Si on ne me le dit pas dans la vie, je n'aime pas du tout qu'on me le dise au pieu.

Pour moi c'est comme si c'était pas sincère. Comme si ça échappait, dans un moment d'extase ou d'état de conscience modifiée (orgasme ou autre).

Je comprends ton raisonnement, mais dans mon cas c'est totalement différent. Mon copain et moi on s'aime très fort mais on est hyper pudiques sur nos sentiments (lui il est un peu comme toi avant, quoi qu'il a déjà vachement changé, il s'est ouvert de ouf : le jour et la nuit, bref !). Du coup, le sexe, c'est un peu comme l'alcool, on tombe les barrières. Ya un côté déshinibant. Je me verrai pas lui dire "je t'aime" en dehors de ce contexte, ça serait très mal-aisant pour lui comme pour moi.

Sinon mtnt que j'y pense je dis même pas "je t'aime" mais "je t'aime tellement..."

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

artichaut

le jeudi 26 septembre 2019 à 19h23

HeavenlyCreature
le sexe, c'est un peu comme l'alcool, on tombe les barrières. Ya un côté déshinibant.

Merci pour ce parallèle. Je ne me l'étais jamais dit comme ça !

Et l'on comprends mieux le lien entre les deux. Que l'un mène (un peu trop souvent) à l'autre (ou soit "nécessaire" pour en arriver là).

En fait les gens qui boivent, c'est des gens qui voudraient faire du sexe… (??) (ou !!)
—désolé pour la généralisation / j'aime bien ce genre de raisonnement absurde —

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 26 septembre 2019 à 19h50

artichaut
Merci pour ce parallèle. Je ne me l'étais jamais dit comme ça !

Et l'on comprends mieux le lien entre les deux. Que l'un mène (un peu trop souvent) à l'autre (ou soit "nécessaire" pour en arriver là).

En fait les gens qui boivent, c'est des gens qui voudraient faire du sexe… (??) (ou !!)
—désolé pour la généralisation / j'aime bien ce genre de raisonnement absurde —

Oh oh .. J'ai rien compris ^^'

#
Profil

bonheur

le jeudi 26 septembre 2019 à 19h51

Il m'arrive de verbaliser : "si tu savais comme je t'aime !" L'autre ne sait pas, il ne lit pas en nous. Suivant si l'on est empathe, hypersensible, on peut au mieux imaginer, mais c'est quelque chose que je regretterai toujours : ne pas savoir comment autrui m'aime. Aucun mot, aucun geste ne peut me le faire ressentir. Après, il y a des "unisson" (je ne trouve pas d'autres mots), des instants magiques. J'avais lu ce descriptif dans "l'ultime secret" de Bernard Werber. Ca reste l'exception malgré tout.

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 26 septembre 2019 à 19h57

Mais quand même, oui, je vois bien le lien dans mon cas. Depuis mes 17 ans peut-être, je n'ai pas conclu avec un mec sans avoir bu avant (je parle pas d'être complétément bourrée mais boire juste assez pour être déhiniber, ça craint qd même). Boire et être dans un contexte festif, ça me donne du courage ! Je sais pas faire autrement, je serais bien incapable de faire le 1er pas autrement, pudeur et peur de l'échec oblige.. v.v' )

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

artichaut

le jeudi 26 septembre 2019 à 20h34

ah bah tu vois, que t'as compris !

#
Profil

bonheur

le vendredi 27 septembre 2019 à 08h37

Après, on peut opter pour des "variantes" comme reprendre des paroles de chansons : "Et ça brille dans mon cœur !"

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 27 septembre 2019 à 09h56

artichaut
ah bah tu vois, que t'as compris !

Et alors, toi qui connaît ça, c'est quoi la solution pour s'ouvrir à l'autre, ne plus avoir peur de dire je t'aime, de le penser et/ou de l'entendre ?

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le vendredi 27 septembre 2019 à 13h07

Il existe toujours un livre :-)

"Osez dire je t'aime (le secret des couples épanouis)" de Sarah MOSTREL

#
Profil

artichaut

le vendredi 27 septembre 2019 à 13h25

HeavenlyCreature
Et alors, toi qui connaît ça, c'est quoi la solution

…je suis comme tout le monde (enfin beaucoup de monde) : je galère comme les autres…

plutôt, ma solution c'est de dire les choses avant de les faire, et de les dire dans des moments calmes, avec pas trop d'émotions, et pas trop d'alcool —du coup jamais en soirée

chais pas si c'est une bonne solution, mais c'est la manière de faire que j'ai trouvé me convenant le mieux

#
Profil

Aiemama

le dimanche 29 septembre 2019 à 21h48

Je me suis mal exprimée, j’aime le dire et ai besoin de le dire dans l’intimité comme dans le quotidien. Je le dis très facilement quand je le pense mais ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde et parfois ça fait mal...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion