Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Faut-il et comment lui dire ?

Famille
#
Profil

doisjeledire

le mercredi 24 juillet 2019 à 01h38

bonjour à tous.
Je découvre votre univers poly-XXXX et cela m'ouvre la possibilité de vous soumettre mon cas que je n'ai pas vu traiter dans le forum à ce jour.
La plupart des cas exposés correspond à des gens qui se sont identifiés poly très tôt.
Moi c'est l'inverse (exposé un peu long, je vous prie de me pardonner)
Homme en couple et marié avec ma femme depuis 30 ans environ, je suis l'archétype du couple hétéro, bien comme il faut : enfants, maison, bon job, etc ...
mais je confesse ici, que j'ai toujours été attiré par les jolies femmes.
Il y a 15 ans environ j'ai fait une rencontre coup de coeur et j'ai quitté ma femme (que j'aimais toujours mais avec moins de passion). J'ai aimé passionnément, physiquement et intellectuellement, cette femme (et je l'aime toujours en mon fors intérieur) mais au bout de quelques mois, la raison m'a ramené chez mon épouse pour reprendre notre vie commune.
Cette crise nous a amené à reposer les bases de notre couple et nous sommes repartis plus heureux qu'avant. Ma femme a été admirable par son pardon, son amour et son soucis de nous appaiser.
j'ai eu cependant plusieurs rencontres sporadiques essentiellement physiques, toutes décevantes car "bloqué" (impuissant) psychologiquement par une culpabilité omniprésente et en réalité une incapacité à me mobiliser sexuellement pour des personnes meme très attirantes, mais avec lesquelles je n'avais pas de communion intellectuelle.

Depuis quelques mois, ma relation avec ma femme s'est distendue sur le plan sexuel, elle-meme étant moins active et demandeuse que moi (et la ménopause n'est certainement pas étrangère à cette situation).
une rencontre issue d'une sollicitation de la part d'une femme divorcée a déclenché un processus qui m'a a nouveau chamboulé.
je suis à nouveau sérieusement tombé amoureux d'elle et notre relation physique comme intellectuelle est très enthousiasmante.
J'ai dès le début clairement formulé dès le 1er instant que je n'avais aucune intention de quitter ma femme avec qui j'ai l'intention de continuer à vivre et cela semble bien assumé par ma maitresse (c'est le bon terme ?). Celle-ci vivant seule avec ses enfants, est très disponible et tout en respectant ma situation, est désireuse de passer davantage de temps avec moi, ce que j'aimerais pouvoir faire, sans délaisser ma propre famille.
jusqu'à présent, je dissimule tout, ce qui n'est pas très "poly" selon les principes exposés ici.
En me documentant sur le sujet, je me reconnais assez bien dans cette disposition, mais je ne sais pas comment gérer cela avec ma femme. L'idée de re-provoquer une crise très douloureuse ne m'enchante pas.
Je ne sais pas si je dois prendre le risque de dévoiler cela à ma femme, et encore moins comment le faire.
vos expériences et avis me seraient utiles je crois.

Merci

#
Profil

ourscalin

le mercredi 24 juillet 2019 à 06h56

Bonjour et bienvenue.
Ne pas lui dire est de l'adultère à mon sens.

Tu respectes ton épouse, ça ressort dans tes écrits, et c'est très beau. Celle-ci t'aime et te l'a déjà prouvé. Ce qui ressort aussi est que tu as un grand besoin intellectuel pour éprouver du désir.
Étant dans ce domaine, il me semble utile que tu lui en parles très vite,tu sauras trouver les mots pour cela. Être avec cette seconde personne ne te fera pas délaisser ta femme, ni ta famille, bien au contraire car c'est un complètement dont tu as viscéralement besoin et ton équilibre à venir s'en ressentira.
Courage à toi

#
Profil

Aina

le jeudi 25 juillet 2019 à 21h28

Dois-je le dire?
Tu sais très bien que tu dois le dire, non?
La question est peut-être plutôt «  Comment le dire? »
Perso ce que je déteste le plus, plus que le fait que mon homme fréquente d’autres femmes, c’est de passer pour le dindon de la farce.
Je lui en veux dix fois plus de me mentir que d’avoir une autre relation.
Être amoureux d’une autre, qq part, pour moi, il n’y peut rien, il n’a pas choisi, c’est comme ça. Tout au plus peut-il tenir le couvercle sur la marmite qui bout, mais un jour ou l’autre elle explosera de toute façon. On ne peut marcher très longtemps contre son propre courant.
Mais les mensonges, ça, il y peut qqc. Ça demande du courage, certes, je dis pas que c’est facile et je ne minimise pas l’effort que ça lui demande d’etre honnête avec moi, et je ne rentre pas dans un jeu de pouvoir avec ça, simplement, j’ai besoin de me sentir respectée pour laisser l’amour circuler.
Qd il me ment, tous ses gestes, ses mots, ses bouquets de fleurs, sont teintés de culpabilité. Ça transpire. L’amour se met à coller aux parois. Ça circule plus.
Ta deuxième chérie, elle va vouloir du temps, des virées à deux, tu pourras pas toujours lui donner les miettes. Elle aussi a besoin d’etre respectée. Alors va falloir prendre ton courage à deux mains. Aie confiance en votre amour...

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Aina

le jeudi 25 juillet 2019 à 21h32

Et entre nous, si tu dégages cette culpabilité omniprésente de ton être, tu vas être un nouvel homme!!! :-)
Quant au «  Comment lui dire », je peux seulement te dire ce qui m’a plus ou moins convenu à moi pour que tu fasses à ta convenance, c’est toi qui connais ta femme et ses réactions,
Cela ne m’a pas convenu qu’il me mente et continue mordicus à me mentir alors que je savais pertinemment qu’il trouvait une énergie nouvelle ailleurs.
Cela m’a convenu qu’il passe du temps avec moi, avec mes enfants, qu’on retrouve une forme de complicité avant de cracher le morceau. J’ai vu qu’il s’investissait et qu’il était heureux d’etre avec nous, ce n’etait pas seulement des mots, je le voyais réellement.
Quand il a fini par me le dire, c’etait pendant une insomnie commune. Impossible de dormir tous les deux, je crois que le moment était juste venu. Il m’a rappelé les choix qu’il avait faits de construire avec moi, a réaffirmé son engagement, puis m’a rappelé les relations passées, ce que ça avait généré entre son ex et lui, entre moi et lui. Puis a exprimé son besoin.
Énergétiquement ça a fait comme un ballon qui se dégonfle et je me suis sentie mieux : je n’etais pas folle, il y avait bel et bien à nouveau d’autres relations en cours. Je me suis sentie mieux en moi. Je lui ai demandé si lui se sentait mieux aussi. Il a dit oui.
On a pris le temps de poser ce qui était acceptable pour moi, et j’ai exprimé mes craintes. En fait perso j’en ai une majeure: être la femme confortable qui s’occupe de la maison et des enfants et que tous les moments chouettes en amoureux ce soit pour les autres!!!!!
Voilà, je crois qu’on a besoin d’energie pour ce genre d’aveu, tous les deux, alors prépare le moment en lui donnant du temps et de l’amour d’abord, pour que votre lien soit fort, votre confiance en la relation à son maximum. Sois honnête, franc, dis la vérité et les émotions qui vont avec. Dis les pourquois. Dis les doutes. Sois humain.

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

artichaut

le vendredi 26 juillet 2019 à 07h43

Bienvenue ici @doisjeledire.
(Quelque chose me dit, que tu va changer de pseudo bientôt…)

Je te réponds de bas en haut, à ton message :

doisjeledire
jusqu'à présent, je dissimule tout, ce qui n'est pas très "poly"

pas du tout "poly", tu veux dire !

(car par convention ce que l'on nomme "polyamour" implique de ne pas dissimuler. Juste aimer plusieurs personnes à la fois, ce n'est pas du "polyamour" mais peut-être, si tu veux le nommer, du "multi-amour")

doisjeledire
Depuis quelques mois, ma relation avec ma femme s'est distendue sur le plan sexuel, elle-meme étant moins active et demandeuse que moi (et la ménopause n'est certainement pas étrangère à cette situation).

Pas la peine d'accuser la ménopause, une relation de 30 ans suffit amplement à expliquer cela.
En outre la ménopause peut être un moment difficile à passer, où elle peut avoir besoin d'aide justement pour redécouvrir son corps autrement.
Et le fait que ce soit justement à ce moment là, que tu aille voir ailleurs sera difficile à encaisser.

doisjeledire
Cette crise nous a amené à reposer les bases de notre couple et nous sommes repartis plus heureux qu'avant. Ma femme a été admirable par son pardon, son amour et son soucis de nous appaiser.

Et il n'y a pas de raison, que ce ne soit pas la même chose, une fois encore.
Par contre autant tu as été très clair avec ta maîtresse (tu as dès le début clairement formulé que tu n'avais aucune intention de quitter ta femme) et du coup avec toi-même (et ce que tu désires)… autant tu as menti à ta femme. Et ça il va falloir l'assumer, le reconnaître …et en assumer les conséquences.
Raconter à ta femme, ne devrait pas être juste une manière de te débarrasser de ce poids que tu as sur la conscience, mais bien une manière d'être enfin sincère et aimant (sincèrement aimant et amoureux sincère).

#
Profil

artichaut

le vendredi 26 juillet 2019 à 07h56

Aina
j’ai exprimé mes craintes. En fait perso j’en ai une majeure: être la femme confortable qui s’occupe de la maison et des enfants et que tous les moments chouettes en amoureux ce soit pour les autres!!!!!

Et comme @Aina elle risque de vivre la même chose.

D'ailleurs il n'est pas inutile de t'interroger : est-ce ta femme que tu aime, ou le confort qu'elle t'apporte ?


Si c'est bien ta femme que tu aimes, tu sauras quoi faire pour la ménager, prendre soin d'elle, arrêter de lui mentir, l'accompagner pour transcender sa ménopause, lui demander de quoi elle a besoin, l'écouter, partager des moments chouettes en amoureux, etc, etc (et idem pour ta maîtresse d'ailleurs).
Il ne s'agit pas d'aller tout lui balancer et "démerdes-toi avec ça".
Bien au contraire, tu va avoir un gros travail à faire sur toi, pour reconnaître sincèrement tes tords, pour accepter de radicalement changer, pour prendre en compte les avis et les ressentis de ces deux personnes que tu aime, etc.

#
Profil

doisjeledire

le vendredi 26 juillet 2019 à 17h21

merci à tous pour vos retours.
cela est très utile et d'un grand réconfort de pouvoir échanger sur ce sujet crucial, librement et sans arrière pensée.
Meme si je dois admettre que je suis obligé d'édulcorer un peu le tout (comme d'autres probablement) pour éviter une identification trop facile en cas de visite inopinée d'un proche.
Je souhaite rebondir sur le message d'Artichaut car cela n'est pas si simple.
Je comprends bien le principe de non dissimulation attaché au polyamour. Mais dans mon cas, après 30 ans de vie commune, on ne s'improvise pas polyamoureux et on le déclare pas de but en blanc à son conjoint, pour ensuite aller chercher un deuxième amour. C'est l'expérience vécue qui nous met dans cette situation et état de fait. Il faut ensuite gérer et voir comment "régulariser".
Dans mon cas, riche de notre expérience précédente et en voyant les couples autour de nous se désagréger suite à des aventures extraconjugales, ma femme m'a souvent répété qu'elle préférait ne pas savoir, préférant ignorer toute aventure inutile qui la blesserait (et hélas, on a des retours d'expérience fréquents ces derniers temps)

Je comprends parfaitement sa vision.
En cherchant à lui ouvrir totalement mon coeur, mon côté "noir", je risque de lui faire énormément de mal, meme si en théorie, c'est pour une relation plus équilibrée et saine.

Et contrairement à ce qui est dit il me semble, il n'y a aucun manque de respect de ma part, bien au contraire.
La chance que j'ai pour le moment, c'est que mon travail m'offre une très grande liberté qui permet de ne pas porter préjudice à mon couple, tout en m'offrant la liberté de passer du temps avec mon deuxième amour.
La seule difficulté immédiatement visible est que j'aimerais (et elle aussi) passer "un peu" plus de temps avec mon deuxième amour, par ex un WE par mois, au détriment de ma famille.
Cela n'est clairement pas possible en l'état actuel des choses.
Et en allant sur ce chemin du "un peu plus", je suis en train de mettre le doigt dans une machine que je risque de ne pas pouvoir contrôler.

bref, pour le moment, je pèse le pour et le contre (et je risque de garder mon pseudo pour quelques temps) et vos avis m'importent pour m'aider à forger ma décision.
ainsi que pour me décider à solliciter un accompagnement psy si jamais je pataugeais trop.
Et à moins que mon premier amour tombe "par hasard" sur ce forum ;)

Au plaisir de vous lire

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 26 juillet 2019 à 17h32

doisjeledire
ma femme m'a souvent répété qu'elle préférait ne pas savoir, préférant ignorer toute aventure inutile

C'est donc une aventure inutile ? Ca veut donc dire que tu peux t'en passer aisément ?

#
Profil

doisjeledire

le vendredi 26 juillet 2019 à 17h47

bidibidibidi
C'est donc une aventure inutile ? Ca veut donc dire que tu peux t'en passer aisément ?

Bon, d'accord, "inutile" était peut-être inutile

#
Profil

artichaut

le vendredi 26 juillet 2019 à 18h18

doisjeledire
C'est l'expérience vécue qui nous met dans cette situation et état de fait. Il faut ensuite gérer et voir comment "régulariser".

Tu es l'unique responsable de ce que tu nommes cet état de fait.

Si tu penses que tu n'a rien à te reprocher et qu'il s'agit juste de "régulariser", effectivement peut-être qu'il vaut mieux ne rien dire… car là vous partez droit dans le mur. Mais dans ce cas, je doute que tu sois sur le bon forum pour trouver du soutien (ni pour cautionner le mensonge, ni pour aller droit dans le mur).

doisjeledire
Dans mon cas, riche de notre expérience précédente et en voyant les couples autour de nous se désagréger suite à des aventures extraconjugales, ma femme m'a souvent répété qu'elle préférait ne pas savoir, préférant ignorer toute aventure inutile qui la blesserait (et hélas, on a des retours d'expérience fréquents ces derniers temps)

"souvent" = combien de fois ?
et la dernière fois remonte à quand ?
Il faut précis dans ces choses là, car on a tendance à n'entendre que ce que l'on veut entendre.

Et comme le demande ironiquement @bidibidibidi, penses-tu vraiment que ceci est une aventure inutile ?
Dans pareil cas — pas une-simple-histoire-passagère mais bien une histoire d'amour et de sexe que ta femme aurait avec un autre homme, ou une autre femme —, voudrais-tu ne pas savoir ??

doisjeledire
Et contrairement à ce qui est dit il me semble, il n'y a aucun manque de respect de ma part, bien au contraire.

hum… là encore, ton histoire me semble mal barrée…
et en tout cas il n'y a qu'elle qui peut dire si oui ou non, tu lui a manqué de respect… et comme tu ne lui demande pas…

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 29 juillet 2019 à 10h56

De ma lecture, tu es dans une situation relativement confortable. Tu as une aventure extraconjugale, qui se gère relativement bien. Tu voudrais pouvoir y accorder plus de temps, mais c'est pas primordial. De l'autre côté, ta femme ne sait rien, et tu arrives à te convaincre que c'est pour son bien.

Une erreur que les gens font quand tout va bien c'est de ne surtout pas bouger. Tout va bien, on profite. Or, on devrait faire exactement l'inverse : Tout va bien, attaquons-nous aux grands chantiers. Après tout, tu es dans une situation unique pour en profiter : 2 personnes qui t'aiment, un boulot qui te donne de la liberté, du temps pour négocier ça proprement. Tire de ces deux amours l'énergie pour faire les choses proprement, plutôt que d'attendre une crise pour que tout se barre en quenouille et que tu perdes bien plus que nécessaire.

Et arrête de te mentir. Oui, tu manques de respect à ta femme (tu lui mens). Non, ce n'est pas une aventure inutile, c'est un tremblement de terre majeur, c'est bien pour ça que tu as du mal à lui en parler. A lui ouvrir ton côté "noir", tu lui permettras de connaître l'homme avec lequel elle est mariée. Et accessoirement, tu lui permettras plus facilement d'ouvrir son côté "noir" à elle. Et ici, tu n'es pas venu chercher la réponse à ta question, tu es venu chercher le soutien pour t'attaquer à cette lourde tâche. Et le soutien, tu l'auras, dans la mesure de nos moyens. Si tu lis les autres sujets, tu verras que l'on aide toujours ceux qui s'attaquent à la lourde tâche d'assumer leur besoin d'aimer.
Par contre, si tu veux de notre part une quelconque caution morale vis-à-vis d'une infidélité, tu risques d'avoir d'autres messages comme les deux précédents.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion