Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Coming out mono

Coming out
#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 16 novembre 2019 à 13h48

Au départ on était deux. Depuis la reprise de notre couple cet été, mon copain a décidé de ne se consacrer qu'à moi, et de mettre des distances avec l'autre fille. Ça m'a rassurée un temps, mais il a continué de la voir en tant que pote ("pote" pour laquelle il a tjs du désir) et à chaque fois, la plaie qu'ils ont laissé en moi s'ouvre de plus belle : peur, tristesse, humiliation, colère...

J'ai pris une décision radicale, mais salvatrice (1 an 1/2 que j'aurais dû la prendre... Ou plutôt l'appliquer !) : si je ne peux pas l'obliger à couper les ponts avec elle, il ne peut pas non plus continuer à m'imposer cette situation qui me bouffe. Je prends mes responsabilités : je me barre. Une décision terrible car on s'aime et tout se passe bien par ailleurs, vraiment bien... Mais je suis arrivée au bout du chemin : la deconstruction de la jalousie a ses limites.

Une semaine de flottement, et contre toute attente, il me choisit moi (il ne l'a verra plus, ne l'appellera plus, ne lui écrira plus...), pour lui, c'était une évidence : il veut rester avec moi, c'est un sacrifice qui lui coûte bien moins que de me perdre moi (je précise qu'il est mono à la base, du moins ne s'était jms posé la question avant le début de notre relation). Mais le plus fort, c'est qu'il a enfin reconnu que si la situation était inversée, ça l'aurait rendu fou alors que jusqu'ici, il avait tjs minimisé en disant que c'est moi qui donnais plus d'importance à cette fille qu'elle en avait vraiment pour lui ! Il a fallu qu'on en arrive là pour qu'il se mette dans ma peau et admette que ma jalousie était justifiée, et légitime ! J'ai enfin la reconnaissance que j'attendais depuis tout ce temps...

Mais ça se serait arrêté là, malgré la peine, j'aurais été sereine au fond car j'ai su identifier mes besoins, les exprimer et les assumer (ne pas en avoir honte comme en assumer les conséquences).

J'ai écrit ce post simplement pour me resituer dans le polyamour en général et sur ce forum en particulier. Je pense, après 2 ans de pratique et de déconstruction, que ce n'est pas pour moi (du moins, pas dans cette relation là). Je me demande, du coup, si j'ai tjs ma place ici. J'ai peut être fait mon temps ;)

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

bonheur

le samedi 16 novembre 2019 à 15h04

hihihi !!! Tout le monde peut avoir sa place pour peu que le polyamour ne soit pas mal considéré. Enfin c'est mon opinion.

Il n'y a que toi @HeavenlyCreature qui peut savoir. Tu es plus conciliante et plus compréhensive de la philosophie poly que nombre de personnes répondant les "critères" de la définition du polyamour. Et puis, tu as ce talent pour justement contrebalancer et donner un regard à part sur des situations soumises ici.

Pour moi, tu as tout à fait ta place ici (+) .

#
Profil

artichaut

le samedi 16 novembre 2019 à 17h30

HeavenlyCreature
Depuis la reprise de notre couple cet été, mon copain a décidé de ne se consacrer qu'à moi, et de mettre des distances avec l'autre fille. Ça m'a rassurée un temps, mais il a continué de la voir en tant que pote ("pote" pour laquelle il a tjs du désir) et à chaque fois, la plaie qu'ils ont laissé en moi s'ouvre de plus belle : peur, tristesse, humiliation, colère...

Une relation est une relation. "pote" avec du désir, c'est une relation. Même juste pote c'est une relation. "Ex" aussi.
Et toute relation quelle qu'elle soit peut provoquer de la jalousie.
Surtout s'il y a du déni sur l'importance de la relation, ou sur le fait qu'elle puisse provoquer de la jalousie.

HeavenlyCreature
J'ai enfin la reconnaissance que j'attendais depuis tout ce temps...

Voilà selon moi le noeud du problème. La question n'était pas tant une histoire de "poly ou mono", qu'une histoire de déni ou de reconnaissance.

HeavenlyCreature
Je me demande, du coup, si j'ai tjs ma place ici. J'ai peut être fait mon temps ;)

C'est toi, et toi seule, qui décide si tu a envie de rester ici. Être "mono" ou "poly" n'a rien à voir dans l'histoire (et heureusement).
Si tout les "monos" du site s'en allaient, on serait bien à l'étroit dans notre bulle autosatisfaite à se regarder le nombril.

#
Profil

HeavenlyCreature

le samedi 16 novembre 2019 à 18h38

Wahou, Artichaut, ça me touche vachement qu'un polyamoureux convaincu reconnaisse cette souffrance. J'ai tant culpabilisé de ma jalousie, alors ne parlons pas de l'ultimatum que j'ai posé à mon copain ! C'est terrible pour qqun comme moi d'être à l'origine de ce renoncement. Certes, je ne lui ai rien imposé du tout (j'avais fait MON choix, il était libre de faire de faire le SIEN) mais quand même, c'est pas évident à assumer. J'espère qu'il ne m'en voudra pas. Mais je ne pense plus, pcq il est sorti du déni et a reconnu qu'à MA place, il aurait pas supporté cette situation. De là, je pense qu'il a pris sa décision pcq ça lui semblait JUSTE et non uniquement par peur de me perdre. Ça fait toute la différence je trouve, et ça me fait sentir vachement moins coupable.

Merci également Bonheur pour ton joli message. J'essaie d'être la plus juste possible fasse aux situations décrites.

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

artichaut

le samedi 16 novembre 2019 à 21h10

HeavenlyCreature
il est sorti du déni et a reconnu qu'à MA place, il aurait pas supporté cette situation.

Dommage qu'il ai fallu en arriver une telle extrémité pour qu'il se mette "à ta place" et admette ta souffrance.
Mais au moins, as-tu réussi à le faire bouger.
Je te/vous souhaite que ça crée de la confiance entre vous et qu'à l'avenir les choses soient +simples (car vécues avec une meilleure compréhension mutuelle).
Qu'importe que vous soyez "poly" ou "mono", ce qui compte, c'est que vous puissiez vous comprendre et vous soutenir mutuellement. Sinon, à quoi bon…

#
Profil

bonheur

le samedi 16 novembre 2019 à 22h28

Je crois que c'est YA Thalmann qui parlait dans l'un de ses livres que peu importe la forme, ce qui importe c'est l'amour. Perso, si l'amour est ni méprisé, ni honteux !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion