Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

De "La douce joie d'être trompée", Catherine Laborde

Jalousie
#

(compte clôturé)

le lundi 01 juin 2009 à 12h13

Il y a quelques semaines, on avait échangé avec Sam au sujet de ce livre. Mon avis tranché sur le message véhiculé par cet opuscule l'a peut-être découragé d'en parler ici; quoi qu'il en soit, en faisant de l'ordre, je retrouve le bouquin en question.

Et j'ai envie de solliciter les avis divers, car tout ce que j'y ai trouvé, c'est non pas la joie de voir son partenaire se ressourcer et vivre sa vie (librésie / compersion et Cie), mais une espèce de sublimation malsaine et auto-centrée par procuration, si j'ose dire.
De l'ordre du martyr en chemin de croix, de l'arrangement avec soi-même pour ne pas faire un constat d'échec, du "Plus de la même chose, il suffit d'insister" de Watzalvick (dans "Faites votre malheur vous-même"): quand quelque chose ne marche pas, histoire de ne pas trop souffrir, il est nécessaire de continuer de la même manière, comme justification de ce qu'on a choisi de faire jusqu'alors, histoire de rester en sécurité. C'est d'ailleurs le jugement le plus indulgent que je puisse formuler à l'égard du livre, et du sentiment que j'ai vis-à-vis de la démarche de cette femme: une étape (j'espère!) dans la croissance de l'être.

C'est très loin de ma philosophie personnelle, qui me dit plutôt que chacun a sa propre vie à développer, sans occulter ses intérêts, sans se centrer sur un être qui tôt ou tard probablement, trouvera cet univers étouffant. Ce n'est ni la première ni la dernière femme qui se met à l'ombre d'un homme pour récolter des miettes de soleil... ou se met au service du projet de l'autre en s'oubliant en route. Et qui au pire se fait poser au carrefour suivant comme l'encombrant fan non-nourricier de la relation qu'elle est devenue.

Le quotidien d'une muse, c'est à choix ou en cumulé, d'être belle pour nourrir le désir, d'être intendante et nounou pour se nourrir de tâches supposées affriolantes pour la paire de chromosomes XX... et j'en passe et des meilleures.

Ce que je dis ici est valable aussi pour n'importe quel couple où l'un des deux laisse l'autre aller en quête du viatique qui nourrira l'un par effet direct, et l'autre par osmose et manque de différenciation. Si le deuxième désapprend à se nourrir seul, ce n'est plus de la loyauté, mais une espèce de toile d'araignée qui se tisse peu à peu.

Je voudrais reprendre ici le fil de cette réflexion, à cause des choses qu'on a posées dans d'autres topincs sur la jalousie, le fait d'entretenir la passion, etc.

#
Profil

titane

le lundi 01 juin 2009 à 14h55

J'avais l'intention de le lire, mais à chaque fois que je suis à la FNAC j'oublie le titre !

Vais le lire surtout après cette belle pub !... je reconnais en toi cette coquette attitude de te méfier avant tout... même si cette femme n'a fait une étape elle devrait avant tout être reconnue pour cela, non?

Je crois qu'il ne faut pas se moquer des femmes ou des hommes qui cherchent à sortir dans une grande douleur souvent de leur idoles alors qu'ils n'ont rien demandé.

Se sentir "trompée" par son mari est déjà un sacré choc... vouloir réagir pour soi et non en fonction des autres est déjà une grande force !! puis, chercher peu à peu à se reconstruire alors que tout se détruit en soi est aussi un sacré chemin...

Un chemin de croix? certainement, mais pas subi ! volontaire ! Non pas par masochisme, mais parce que quelque chose en nous nous dit que c'est une voie... peut-être la plus "vraie"... et pui c'est une passion !

Celle du Christ n'a pas été subie non plus ! Elle a été volontaire... peut-être pour nous montrer justement qu'il faut en baver pour nous libérer volontairement de nos idoles , croyances, peurs et possessions... cracher sur ceux qui portent volontairement leur croix, me parait déplacé... n'avons-nous pas une poutre dans notre œil, nous mêmes?

Si ce livre a été écrit de façon maladroite, peut-être... mais déjà la volonté de l'écrire et de le diffuser est déjà un certain courage... chapeau ! il invite surement (au moins de part son titre) à expérimenter une "autre" attitude face à la douleur de se sentir "trompée"...

Bravo !

#
Profil

titane

le lundi 01 juin 2009 à 14h56

mais encore une fois je parle de quelque chose que je ne connais pas !!

J'adore !

#

(compte clôturé)

le lundi 01 juin 2009 à 16h54

Ouais... va le lire d'abord... Et sois assuré que je ne me moque pas, ça me désole et me consterne plutôt; prendre le but de quelqu'un d'autre pour le sien parce qu'on l'aime, ce n'est pas suffisant pour moi. Il y a des générations de femmes conditionnées pour devenir l'ombre de leur homme.
Je vais dire un truc rude... tu es peut-être du côté de celui qui a été suivi, parce qu'aimé ? Celui qui a le plus de libertés, sans même s'en rendre compte?
Quelle femme est vraiment libre de vivre sa vie, quand à force de tenir l'intendance et la nursery, même quand c'est son plaisir et sa joie! elle perd pied avec le monde du travail?

Il y a des lois tacites même en amour, et dont on éprouve tout le poids quand la séparation pointe son nez, que tout-à-coup une activité secondaire jusque là doit devenir un moyen de subsistance et qu'il faut défendre son travail pour ce qu'il vaut, et se rendre compte que des années de cotisations à la retraite ne reviendront jamais, qu'on a préparé sa propre paupérisation le nez dans l'amûûûûûr; quand l'oeuvre d'une vie part vivre sa vie à son tour...

Derrière tout ça, il y a beaucoup plus que "juste l'amour" - mais oui c'est beau... de là à en faire sa raison d'être, y'a de la marge - il faut au moins de l'amour inconditionnel comme celui que le Christ avait.

#
Profil

LuLutine

le lundi 01 juin 2009 à 17h12

Clementine
il faut au moins de l'amour inconditionnel comme celui que le Christ avait.

L'amour inconditionnel c'est bien, mais j'ai compris un truc : ça ne doit pas m'empêcher de vivre ma vie et d'être autonome, sinon je me perds, je disparais, et tout ce qui fait mon identité meurt...et comme tu le dis, on risque de se retrouver un jour avec rien, parce qu'on s'est oublié pour (dans ?) l'autre....ma devise maintenant, c'est "plus jamais ça".

L'autonomie n'empêche pas l'amour inconditionnel, alors je prends les deux ! (et regarder ceux qu'on aime devenir autonomes, ça c'est beau aussi...bon là je crois que c'est plus la peine de me demander pourquoi j'aime enseigner hein...accompagner les jeunes vers leur autonomie c'est exactement ça, une vocation en somme !)

#

(compte clôturé)

le lundi 01 juin 2009 à 17h27

Ah toi aussi! :-)))

#
Profil

OiseauBleu

le lundi 01 juin 2009 à 17h56

Je me retrouver dans certaines fraises de Clementine, de titane et je reprendrens une petite de Lulutine:

moi ce que je desirer pas seulement pour moi mais pour mes partenaire aussi est: L'autonomie, l'independence et la liberte...

Bizzz a toutes les trois ;)

#
Profil

titane

le lundi 01 juin 2009 à 21h30

Et les filles... je reconnais là votre sororité, dont je profite par mégarde (Hé oiseau bleu, je suis bien un povmec)...

Mais on dit toutes (majorité oblige) la même chose: c'est justement de l'amour inconditionnel que naît non seulement la liberté de l'autre, mais aussi sa propre autonomie !... Car l'inconditionnalité va aussi vers soi... j'aime sans me sentir prisonnier... sans conditions pour toi comme pour moi... juste le désir qui nous guide, nous invite et nous rapproche pour nos instant à nous...

Sinon, chacun sa vie car de toutes les façons c'est chacun sa vie !

Bises à vous troises

#

(compte clôturé)

le mardi 02 juin 2009 à 09h09

J'hésite entre célébrer Krishnamurti (beaux textes) et mon leitmotiv préféré: restons les pieds sur terre... mais quand même, la sororité a bon dos et ta supposée "pôvmecquitude" aussi. :-)))

D'autant plus que je viens de quitter avec des mots bien sentis un forum de féministes où l'on est traître quand on pense ce qu'on pense; par exemple, que les responsabilités sont partagées pour ce qui est du malaise social... et que les cerveaux féminins et masculins présentent des différences, suite au formatage de milliards d'années... même en assortissant le propos d'un de mes credo "Faut pas prendre l'effet pour la cause".

L'essentialisme étant la bête noire des féministes, entre autres, et une bonne accroche pour mettre des points Godwin!

"La guerre des sexes est la plus grande ânerie du siècle", j'adhère complètement à cette affirmation de Benoîte Groult!

N'D' jieu va!

#

(compte clôturé)

le mardi 02 juin 2009 à 09h14

OiseauBleu
Je me retrouver dans certaines fraises de Clementine, de titane et je reprendrens une petite de Lulutine [...]

Adorable, le lapsus!

#
Profil

OiseauBleu

le mardi 02 juin 2009 à 13h16

Salut les filles; ben desole, ce n'est pas un lapsus: j'ai mal ecrit frases pour fraises, et puis reprendrens en lieu de reprends...

je m'excuser, le français est très complique à ecrire, je ne suis pas francophone, la prochain fois je ferais moins de sororités ;)

et je vais lire le livre en question dans cette discution.

en tout cas gros bisous a vous les trois,

#
Profil

OiseauBleu

le mardi 02 juin 2009 à 13h19

un tout cas notre bon Boaws aurait bien faire a metre en ligne un petite dico pour ses pots qui n'osent pas ecrire en français

n'est ce pas boaws?

#

(compte clôturé)

le mardi 02 juin 2009 à 13h28

Hé, pas de souci, on a compris ce que tu voulais dire. Mais quand même, des fraises pour une mandarine, c'était très joli de les trouver dans le même panier!

(Au passage, on écrit "phrases". Ha, maudit français!)

#
Profil

oO0

le jeudi 11 juin 2009 à 04h15

...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 11 juin 2009 à 06h54

Mais c'est ton avis et je le respecte, Sam.

Pour être claire, si on me demande mon avis sur un bouquin, heuh... je le donne, sur la forme et sur le fond. Contente qu'il t'ait inspiré, et qu'il m'ait permis de m'exprimer de mon point de vue propre.

#
Profil

oO0

le vendredi 12 juin 2009 à 05h16

...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 12 juin 2009 à 10h08

Mais c'est aussi ton avis et je le respecte, Sam.

Pour être claire, si on me demande mon avis sur un bouquin, heuh... je le donne, sur la forme et sur le fond. Contente qu'il t'ait inspiré, et qu'il m'ait permis de m'exprimer de mon point de vue propre.

#
Profil

oO0

le vendredi 12 juin 2009 à 10h26

...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 12 juin 2009 à 10h31

Repose-moi la question en ne m'enfermant pas dans une alternative ou une case de réponse à cocher, et surtout en me laissant la place de m'exprimer et je le ferai...peut-être...

#
Profil

lutevain

le vendredi 12 juin 2009 à 13h39

Match nul, la balle au centre… je vous aime!!!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion