Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Doit-on aimer ses metamours ?

Besoin d'aide
#
Profil

Rosedewitt

le mardi 27 septembre 2022 à 15h30

Bonjour,
Pour faire simple j'aime mes metamours, je les respecte et leur fait confiance. J'apprends à les connaître, je nous trouve des points communs, des valeurs communes, toutes sortes de choses qui créent un lien positif. Je ne relationne pas romantiquement avec eux mais je les aime en tant qu'humains et c'est sur ces bases de tendresse et d'amitié que repose la compersion que je ressens pour mes partenaires.

Mais voilà depuis quelques mois, une amoureuse entretient une relation avec une personne que je respecte, pour qui je peux même ressentir une certaine tendresse mais je ne lui fait pas confiance. On ne se ressemble en rien, on a une grande différence d'âge, on ne partage ni valeur, ni intérêt. En toute transparence nous avons essayé toutes sortes de liens, de rapprochements pour s'entendre, pour communiquer sereinement tout simplement. Mais on y arrive pas et la relation avec notre amoureuse commune en pâtit.

À bout d'idées et d'énergie j'ai souhaité quitter cette amoureuse mais en essayant de redéfinir notre nouvelle relation, je réalise que je ne souhaite pas qu'elle change tant que ça.

Ce que je veux vraiment c'est rompre avec ce metamour!
Je ne souhaite aucun mal à mon amoureuse, je ne veux pas attendre que les choses tournent mal avec ce metamour. Je voudrais simplement ne plus avoir à dealer avec elle, qu'elle ne fasse plus partie de ma vie. Je n'ai pas d'animosité simplement plus d'autre solution.

Est ce stupide ? Vain ? Impossible ? Égoïste ?
J'aimerais avoir des pistes de réflexion pour avancer sur ce sujet ou des retours d'expériences similaires.

Merci de m'avoir lu.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

artichaut

le mardi 27 septembre 2022 à 19h32

Pourquoi devrais-tu te forcer à aimer qui que ce soit ?
La seule chose que tu doit c'est te respecter toi. Le reste est en option.

#
Profil

Topper

le jeudi 29 septembre 2022 à 13h05

Bonjour @Rosedewitt, tu n'as aucune obligation à apprécier tes métamours. Ne te mets pas la pression avec ça.

Tes métamours sont des gens. Tu n'aimes pas tous les gens que tu croises. Là, c'est pareil. Mis à part un respect attendu pour des relations cordiales et bienveillantes, tu ne dois rien à tes métamours ni à tes partenaires qui attendent à ce que tu aimes leurs partenaires.

Il n'y a rien de stupide ou d'égoïste de ne pas vouloir entretenir une relation avec des métamours. C'est juste normal. Il y en avec qui te peux avoir une belle complicité, d'autres avec qui il est préférable de n'avoir aucun contact.

Certaines personnes ne veulent pas avoir de relation avec les métamours. C'est un choix tout à fait valable, qui peut d'ailleurs éviter certaines difficultés, comme l'implication dans des histoires qui ne nous concernent pas directement.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 05 octobre 2022 à 09h27

@Rosedewitt : je crois comprendre qu'avoir un lien affectif avec tes métamours est pour toi une stratégie émotionnelle pour ne pas les percevoir comme "corps étrangers" à ton intimité.
C'est sans doute difficile de te priver toi de ce confort psychologique...
Si ton lien avec ton amoureuse tient bien, que tu sais comment le sécuriser en non-exclusivité, alors ton ressenti envers tes métamours n'est pas obligatoirement affectueux.
Par contre, je vois un stress possible à passer à un extrême inverse, une inimitié telle que ta demande à ton amoureuse serait de l'occulter.
J'imagine qu'on peut distinguer des degrés de perméabilité
- amical/intime qui semble être ton fonctionnement par défaut ("kitchen-table poly")
- fonctionnel-cordial (on se croise, comme avec des collègues qu'on connait sans être proche, on fait rien ou très peu ensemble)
- loin du coeur ET des yeux, mais on mentionne pour pas avoir à se cacher
- black-out total, "don't ask don't tell".

Du moment que l'accord est honnête sur "pourquoi on fait comme ça", chacun peut choisir ce qui marche le mieux pour lui.

J'avoue être plutôt méfiant quand même avec le dernier fonctionnement. En général parce que ça peut mener à des injonctions contradictoires (tu m'as dit de pas dire mais tu me reproches de faire par la suite) ; et dans ton cas particulier parce que passer à ça après une phase plus personnelle, c'est possiblement une déclaration de conflit ou de complication plus ou moins avouée.
Si c'est le cas, je crois qu'il faut vraiment aller au fond des choses, de toi à toi puis avec ton amoureuse, pour être au clair sur vos besoins.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion