Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin d'un avis extérieur

Poly/Mono
#

quiproquo888 (invité)

le dimanche 31 juillet 2022 à 22h04

Bonsoir,

J'aimerais avoir un avis extérieur -et bienveillant- de la part de personnes qui ont peut être vécu la même situation que la mienne. Et je les en remercie par avance. Bien que chacun soit unique, je me trouve dans une situation assez originale et j'aimerais avoir l'avis de personnes qui ont pu vivre des choses semblables car je me sens parfois assez déroutée...

Je suis tombée très amoureuse d'un homme très différent de moi et avec qui nous avons une relation par intermittence. Il s'est présenté à moi comme étant poly amoureux et a toujours été honnête dès le départ. Je ne fonctionne pas ainsi et quand je suis amoureuse ce n'est que d'une personne et, en l'occurrence, je suis très amoureuse de lui. Nous nous sommes quittés à de nombreuses reprises car je ne supportais pas la situation. Je dois dire aussi que pendant longtemps il n'a pas toujours été très respectueux vis-à-vis de moi qui en demandait aussi de mon côté certainement trop. Bref, ça ne marchait pas, j'étais en souffrance, ce que l'on vivait n'était pas ce que j'attendais d'une relation. C'était trop superficiel à mon gout, moi qui n'aspire qu'a l'amour et à la passion.

Je me suis beaucoup éloignée de cet homme pour diverses raisons et notamment en raison d'une trop grande souffrance et d'une trop profonde insatisfaction.

La vie a fait que nous nous sommes recroisés. Et la vérité c'est que je suis toujours aussi attirée par lui (même après tout ce que j'ai pu vivre avec lui), j'ai toujours envie de passer du temps avec lui, je le désire toujours autant. Nous nous sommes revus, nous avons fait à nouveau l'amour, et j'aime les moments que nous passons ensemble, j'ai envie de le connaitre. J'étais très heureuse de le revoir.

Seulement, même si nous en avons un peu parlé et que nous ne souhaitons pas reproduire le passé, J'ai peur de m'investir dans cette relation car j'ai peur de ne pas pouvoir le supporter et j'en suis très peinée. Je vis une espèce de conflit entre mon désir pour lui, bien réel, et un désir d'amour qui soit satisfaisant pour moi.

J'ai beaucoup réfléchi et je pense être capable d'accepter qu'il ait une certaine liberté. Avant tout par conviction car je suis convaincue de l'importance de la liberté de chacun et que je ne souhaite rien lui imposer. Comme je ne voudrais pas que l'on m'enferme dans un schéma ou que l'on m'impose quoi que ce soit contre ma volonté.
Mais j'ai peur qu'il ne veuille pas s'investir comme je le souhaiterais moi-même, qu'il soit détaché, qu'il ne m'accorde pas assez de temps. En fait je crois que j'ai besoin d'être assurée de son amour ce qui a l'air compliqué pour lui (et puis bon... comment être sur de l'amour de qqn?)... J'ai besoin de lui faire confiance et son besoin de liberté comme le passif que nous avons ensemble m'insécurise.

Et en théorie c'est très sympa de laisser de la liberté à l'autre mais c'est difficile en pratique de le savoir avec qqn d autre... bien que j'ai aussi d'autres occupations, d'autres amis et que jeune passe pas mon temps à me morfondre.

Alors je me demande si une véritable relation peut fonctionner entre nous... si je peux accepter de lui laisser de la liberté tout en nous faisant confiance...si lui souhaite davantage s'investir dans la relation que nous avons...
Je suis un peu perdue... j'ai très peur de souffrir... mais je pense qu'il faut accepter le fait que dans tout amour il y a une part de souffrance...

J'en parle bien évidemment avec lui je crois que c'est le plus important.
Mais parfois je me demande si une relation aussi compliquée peut mener à quelque chose... c'est à dire à une relation heureuse et satisfaisante pour moi et pour lui.

Je suis bien consciente du fait que l'insécurité que je ressens pourrait également se déployer dans une relation exclusive. Après tout je pourrais être en couple exclusif et ne pas faire confiance.
Mais j'ai quand même l'impression que cette configuration n'arrange pas les choses...

Est ce que quelque chose de véritablement authentique est possible entre nous?
Je pense que c'est qqn qui a beaucoup souffert d'une relation passée et qui a du mal à s'engager dans une nouvelle relation en prenant le risque de souffrir et en se donnant plus, en s'investissant plus.

Mais j'aimerais tellement qu'on prenne ce risque...

Merci de m'avoir lue.

#
Profil

GeorgyPorgy

le dimanche 31 juillet 2022 à 23h02

Hello @quiproquo888

Peut-être une première chose à faire serait de préciser, réflechir à vos intentions respectives quant à votre relation. La préciser en soi / pour soi, puis ensemble d'en discuter pour parvenir à déterminer s'il y a des elements oú vous vous recontrez.

Il se peut que faire cet exercice vous permette de comprendre, ensemble que vous n'avez pas les mêmes attentes (ou au contraire, que vous ayez des similaires).

Dans ce que tu exposes, tu sembles "céder" sur la non-exclu dans le but de conserver la relation (c'est ma lecture, désolé si elle est incorrecte). Pose toi la question peut etre de savoir si voir ce compagnon trouver son epanouissement dans d'autres relations serait plutot source de satisfaction ou au contraire, de mal etre? (Au dela de l'acceptation purement intellectuelle, philosophique...)

Lui, s'il veut que la relation fonctionne, doit aussi pouvoir trouver les moyens de te faire te sentir en sécurité, en confiance. Quitte à trouver avec toi, les modalités pratiques de parvenir à faire cela...

Les phases oú vous êtes éloignés peuvent être éclairantes aussi je pense. Tu dis avoir beaucoup souffert quand vous vous fréquentiez : qu'en est-il des moments oú vous étiez en distance? T'es tu sentie mieux, plus épanouie, moins en souffrance?

Il est possible que ce qui puisse manquer après une rupture soit plus le désir en lui-même que faisait naitre cette personne en nous, par rapport à la personne / relation elle-même. On peut chercher à faire renaître, entretenir cette sensation de désir en réactivant la relation, sans se rendre compte que c'est plus le désir suscité par l'histoire que la personne en tant que telle qu'on recherche. Le distingo entre besoins et strategie...

Message modifié par son auteur il y a 15 jours.

#

quiproquo888 (invité)

le dimanche 31 juillet 2022 à 23h24

Merci pour ta réponse GeorgyPorgy,

Je crois que je ne suis pas très au clair sur mes intentions, puisque nous venons de recommencer en quelque sorte cette histoire. J'aimerais pouvoir vivre mon amour pleinement, être épanouie. Mais c'est sans doute une intention un peu vague...
Lui m'a dit ne pas savoir ce qu'il voulait.

Je ne suis pas sure de céder sur la non exclu... Je n'ai pas vraiment l'impression de céder sur quelque chose en étant avec lui vue que j'ai très envie d'être avec lui. Maintenant c'est sur que cette configuration ne correspond pas à un idéal pour moi... mais on ne vit pas de ses idéaux...
Ce qui est certain c'est que cela ne va pas de soi pour moi. Je ne suis pas soulagée ou enthousiaste à l'idée qu'il ait d'autres relations. Et je pense que ça aurait plus tendance à m'angoisser dans le sens où je n'ai personnellement aucune envie de fréquenter quelqu'un d'autre et que j'aurais l'impression de me trahir en faisant cela. De trahir l'amour que je lui porte. La question est : est ce que je peux accepter le fait qu'il en soit autrement pour lui?

Je pense que j'ai vécu la relation que nous avions sur un mode très passionnel. En souffrance lorsque nous étions ensemble car ça ne fonctionnait pas, en souffrance quand nous n'étions plus ensemble car je pensais toujours à lui. Cela dit, je ne souhaite pas revenir à ce type de fonctionnement beaucoup trop destructeur pour moi.
Je me suis ensuite beaucoup éloignée de lui en coupant les ponts pour pouvoir passer à autre chose. La vie a fait que j'ai vécu des choses difficiles et je n'ai fait aucune nouvelle rencontre dans laquelle j'aurais pu me projeter (cela dit je n'étais pas spécialement en recherche de relation amoureuse).

Je pense que ce que je souhaite c'est une relation amoureuse authentique que je puisse investir pleinement. Et j'ai peur que ce ne soit pas réciproque.

En ce qui concerne le désir. J'éprouve véritablement du désir pour cette personne. Je ne pense pas du tout que ce qui m'attire soit le désir de désirer à nouveau. Vraiment pas.
Je ne comprends pas l'allusion au besoin et à la stratégie.

#
Profil

GeorgyPorgy

le dimanche 31 juillet 2022 à 23h37

Desole pour la fin qui t'a parue enigmatique. C'etait pour appuyer ma question sur le désir. On a souvent tendance a confondre besoins et strategie. Ainsi (c'est tres schematique), on peut avoir l'impression d'avoir le besoin d'aller au restaurant avec son amoureux. Mais au final, aller au restaurant n'est qu'une des strategies possibles pour repondre à mon "vrai" besoin qui est en fait de passer du temps de qualité avec cette personne. Repondre a ce besoin peut se faire donc via differente strategies, meme si on n'en qu'une en tête.

Mais ta reponse laisse penser que c'est bien avec cette personne que tu as envie d'entretenir une relation, donc ca semble plutot clair pour toi...

Sur le fait de "céder" : certes, mais avoir la relation dans ce que tu nous decris implique de facto pour toi d'accepter quelque chose qui a priori ne te convient pas, t'as fait souffrir...ca ressemble quand même un peu à ça dans ce que tu écris.

#

quiproquo888 (invité)

le dimanche 31 juillet 2022 à 23h49

Vraiment désolée mais je ne comprends toujours pas...
Je pense que je vais au restaurant par envie et par désir effectivement de passer un bon moment avec une personne.

Si j'ai un besoin c'est plutôt celui de manger pour ne pas crever de faim (mais je ne suis pas à la rue donc ça ne m'arrive pas).
J'essaie d'être authentique dans mes relations et ej ne pense pas du tout en terme de stratégie. Stratégie dans quel but d'ailleurs...

Mais je pense que tu parles de tout autre chose...

Oui mon désir pour lui pour le coup est assez clair...Je ne crois pas avoir une difficulté particulière à me séparer. Je supporte très bien le fait d'être célibataire, je ne cherche pas à tout prix à me caser ou sauver une relation. J'ai vraiment beaucoup de désir et j'aime la compagnie de cet homme là en particulier.

Ce que j'ai vécu avec cet homme ne me convenait absolument pas (il n'était pas du tout investi dans la relation, me proposait d'être sex friend, ce que je ne recherche absolument pas dans la vie). Maintenant peu être qu'un autre type de relation plus investi serait possible... encore faut il qu'il en ait envie.

Je pense qu'il y a des cas de figures aussi très différents. Sans doute peut on faire plusieurs rencontres dans une vie et avoir de véritables sentiments... mais parfois on peut aussi chercher à se protéger en évitant de s'investir pour ne pas souffrir...

#
Profil

GeorgyPorgy

le lundi 01 août 2022 à 09h06

Hello

Encore désolé si je n'arrive pas à faire passer ma pensée. Il ne faut pas entendre "stratégie" comme quelque chose de forcément calculé consciemment. C'est simplement l'action qui se met en place pour assouvir un besoin. Et on peut souvent confondre les 2, ce qui peut etre soit source de conflit avec l'autre soit avec soi meme.

Ce texte semble expliquer plus finement ce que j'essaie d'exprimer
https://matransformationintérieure.fr/differencie...

Pour faire suite à la fin de ton message, je pense qu'on en revient à ma première réponse sur les intentions respectives... tu sembles assez claire la dessus, c'est probablement quelque chose qu'il doit preciser à ton egard, envers votre relation. Que souhaite-t-il mettre dedans? ( tu as évoqué l'aspect sexfriend de son côté, c'est peut être qqchose de très clair pour lui, mais qui au final ne te convient pas... vous auriez donc des intentions totalement différentes...c'est juste des interrogations que ca m'evoque)

#
Profil

Topper

le lundi 01 août 2022 à 09h39

Bonjour quiproquo888, en te lisant, je trouve qu'il y a un élément commun à beaucoup de monogames qui se retrouvent à relationner avec une personne polyamoureuse. C'est une manière différente de vivre les relations et qui ne correspond pas au codes habituels de la monogamie. Ce sont des codes avec lesquels nous nous sommes construits dans une société monogame. Nous baignons tous tellement là dedans en permanence que nous savons à peu près tous comment nous conformer à ces codes, notamment en ce qui concerne la séduction et la démonstration d'affection ou d'amour. Nous avons en quelque sorte un langage relationnel commun qui est composé d'un nombre invraisemblable de comportements dont nous n'avons même pas conscience.

Ainsi, en tant que personne monogame, il y a certaines attentes relationnelles que ne comblent pas une personne polyamoureuse : l'exclusivité sexuelle, l'exclusivité amoureuse, la durée de temps passé ensemble, la dépendance à l'autre, etc. Forcément, lorsque tous un tas de comportements sont des preuves d'amour dans un relation monogame, lorsqu'ils sont inexistants ou parcellaires dans une relation polyamoureuse, c'est susceptible de créer des angoisses. C'est exactement ce que je perçois dans tes questionnements.

quiproquo888
Mais j'ai peur qu'il ne veuille pas s'investir comme je le souhaiterais moi-même, qu'il soit détaché, qu'il ne m'accorde pas assez de temps. En fait je crois que j'ai besoin d'être assurée de son amour ce qui a l'air compliqué pour lui (et puis bon... comment être sur de l'amour de qqn?)... J'ai besoin de lui faire confiance et son besoin de liberté comme le passif que nous avons ensemble m'insécurise.

Comment être sûr de l'amour de quelqu'un ? C'est simple, tu ne peux pas.

Une personne peut te dire qu'elle t'aime, tu ne peux te baser que sur sa parole. Tu ne sauras jamais ce qu'elle ressent vraiment au fond d'elle. Est-ce qu'elle est influencée par la situation ? Est-ce qu'elle dit ça parce que tu es demandeuse ? Est-ce que vous avez la même signification de l'amour ? Est-ce que c'est vraiment réciproque ? Et puis ce qui est dit aujourd'hui, sera-t-il valable demain ? Et ceci concerne n'importe qui, qu'il soit monogame ou polyamoureux.

Cette incertitude fait que l'on cherche d'autres preuves d'amours, notamment dans les actions (les attentions, le dévouement, les cadeaux), et le sacrifice d'exclusivité ou l'envie d'exclusivité (selon comment chacun le ressens). Le problème est que dans un contexte polyamoureux, il y a beaucoup de comportements dont tu ne peux te servir pour te rassurer, et tu peux te retrouver perdue et pleine d'insécurités.

Comme dans une relation monogame, tu ne peux pas avoir de certitude sur l'amour que te porte l'autre. Comme dans une relation monogame, il faut faire confiance. Et parfois, même dans une relation monogame, tu t'aperçois au bout d'un certain temps que la personne ne t'aimait pas tant que ça, ou pas comme tu le souhaitais.

quiproquo888
Est ce que quelque chose de véritablement authentique est possible entre nous?

Qu'est-ce que tu mets dans une relation "véritablement authentique" ? Est-ce que c'est une relation monogame ?

quiproquo888
Mais j'aimerais tellement qu'on prenne ce risque...

Qu'est-ce qu'implique ce risque pour toi ?

Je pense que pour que cela fonctionne, il est nécessaire que tu changes de paradigme. On n'aborde pas une relation polyamoureuse de la même manière qu'une relation monogame. Si tu as les mêmes attentes que dans une relation monogame, tu seras toujours en décalage et en souffrance. Ce n'est pas parce qu'une personne polyamoureuse ne passe pas tout son temps avec toi, qu'elle ne t'aime pas. Ce n'est pas parce qu'elle est indépendante qu'elle ne t'aime pas. Ce n'est pas parce qu'elle partage l'intimité d'autres personne qu'elle ne t'aime pas. Ce n'est pas parce qu'elle ne partage pas le déjeuner de famille du dimanche qu'elle ne t'aime pas. Une personne polyamoureuse est libre. Libre d'être là et libre de ne pas être là. Si elle revient toujours alors qu'elle n'a pas d'obligation relationnelle de le faire, elle se sent bien avec toi. Pour ce qui est des sentiments amoureux ou d'attachement, communiquez-les à votre façon.

Ensuite, il n'y a pas une seule façon de vivre le polyamour. Les gens sont différents par leur construction, leur histoire, leur personnalité et n'ont pas les mêmes besoins et envies. Il y a des personnes polyamoureuses qui peuvent se voir une fois par semaine, une fois par mois, tous les semestres, d'autres qui vivent ensemble. Lorsqu'une relation débute, il faut essayer de trouver cet équilibre qui va convenir à chacun. Communiquez sur vos envies et attentes à court terme et à long terme. Voyez si c'est possible d'avancer en fonction de ça. Surtout ne vous mettez pas dans le déni juste pour rester ensemble. Si il y a des divergences importantes, elles vous déchireront tôt ou tard.

Il se peut qu'il ne soit pas possible de trouver cet équilibre parce que les attentes ne sont pas compatibles et il faut s'y résoudre. Ce n'est pas grave. C'est comme ça. Vous pourrez vous dire que vous avez essayé et vous n'aurez pas de regrets d'avoir pu passer à côté d'une jolie histoire.

#
Profil

Ayna

le lundi 01 août 2022 à 10h31

@Topper très belle réponse. Je plussoie !
Je pense effectivement qu’un changement de paradigme est nécessaire et que pour donner une chance à cette relation, avoir conscience de ça est indispensable. Si tu pars avec les mêmes présupposés, repères, codes que précédemment, tu ne créeras rien de «  nouveau ». Se faire accompagner pour atténuer ses réactions aux blessures primales (rejet, abandon, trahison, injustice, humiliation) me paraît une bonne idée aussi car dans une relation poly, en tout cas dans mon expérience (4 ans de polyacceptance), elles sont toutes fréquemment réactivées! Je suis passée en 4 ans du tsunami aux vaguelettes en réaction aux mêmes stimuli, comme quoi nous sommes responsables de notre propre souffrance. C’est notre état intérieur / degré d’estime de soi / connaissance de soi aussi, qui conditionnent l’impact émotionnel de telle ou telle situation sur nous.
Chaque relation est une occasion inespérée de grandir, d’évoluer, de guérir. C’est mon point de vue. Je n’attends pas d’absolu dans une relation, je n’attends pas «  le rêve » (voir carte Osho zen), je n’attends pas que l’autre me «  comble », je suis curieuse et enthousiaste de tout ce qu’il va me faire découvrir sur moi-même !!!! Changer de paradigme, ça veut dire ça aussi. Depuis quelle part de moi je regarde ma vie se dérouler. Être observateur de sa propre vie, c’est déjà sortir d’un schéma où l’on a l’impression de «  subir » les événements.
Courage sur ce beau chemin ! L’amour est le guide suprême : l’amour de l’autre certes, mais avant tout l’amour de toi!

Message modifié par son auteur il y a 14 jours.

#

quiproquo888 (invité)

le lundi 01 août 2022 à 17h42

GeorgyPorgy

Oui effectivement je pense que l'on doit mettre les choses au clair. Evidemment que le côté sexfriend ne me convient pas. Je suis amoureuse de lui. (et lorsque je ne suis pas amoureuse, le sexe m'ennuie profondément, je n'ai pas de désir).

Topper

Merci pour ta longue réponse.

Je ne pense pas être très sensible aux normes ou aux codes. J'ai toujours été romantique certes. Mais je n'ai jamais eu l'impression de faire les choses, sur un plan amoureux ou autre, parce que l'on attendait qqch de moi à un niveau sociétal. Et j'essaie de rester ouverte d'esprit.
Je ne pense pas chercher à combler qqch... tout simplement parce qu'il manque toujours quelque chose. C'est ainsi. Et c'est pour cela que le désir est possible.

Je n'ai pas l'impression que l'exclusivité sexuelle soit fondamentale pour moi. Je pense qu'elle l'ait pour certaines personnes, pas du tout pour d'autres et qu'elle ne représente strictement rien. Maintenant c'est un fait que cet homme a des rapports sexuels avec d'autres personnes. Et je ne crois pas, sincèrement, que cela me dérange. Je n'ai pas ce genre d'exigence pour autrui. (je veux dire ça ne me rend pas malade, je ne me fais pas des films, et je pense que c'est en partie du au fait que j'adore faire l'amour avec lui et que cela marche très bien entre nous sur ce plan).
Maintenant, je crois que c'est le coté plus logistique qui me pose problème. Est ce que nous allons passer assez de temps ensemble pour que cela me convienne? Je pense que, quelle que soit la relation, il est nécessaire de faire des choses en dehors, et je suis assez occupée de mon côté. Et cela me fait peur. Est ce que nous aurons toujours envie de nous revoir?
Et si je le laisse libre, est ce que ça lui permettra de me retrouver avec plus de désir? Ou est ce qu'il est poly simplement pour ne pas s'impliquer dans une histoire, ne pas investir son temps et son désir? C'est cela ma crainte.

Je suis tout a fait d'accord avec ce que tu écris sur les preuves d'amour. Je ne pense pas que ce soit en rapport avec son mode de vie. Tout cela pourrait se présenter dans le cadre d'une relation monogame.

En plus j'ai peur de le faire fuir d'autant plus avec ce genre d'angoisses...

Pour moi une relation authentique c'est une relation d'amour, ou l'on prend soin de l'autre, et ou l'on s'investit un minimum, en temps par exemple. Construire qqch ensemble. S'il y a d'autres personnes en jeu de son cote, il faut que cela me convienne aussi par rapport à mes envies.

Je pense que l'on est libre même lorsque l'on n'aime qu'une seule personne. Il n'y a pas d'obligation à rester avec qqn. On est toujours libre de partir, de changer de partenaire, de rester seul etc.
Je ne vois pas en quoi un poly amoureux serait plus libre en ce sens... Au contraire de mon point de vue, plus on a de relations, plus on a d obligations vis a vis de telle ou telle personne surtout si l'on est amoureux...
Je ne comprends pas trop ce raisonnement sur la liberté...

Je suis tout à fait d'accord sur le fait que chacun soit singulier.
Effectivement, en dehors de mon coté dépendant et insécure (à rattacher à ma propre vie), est ce que l'on ales mêmes attentes et les mêmes envies. Avant ce n'était pas le cas. Ca peut peut être changer si chacun y met du sien.
Mais je pense qu'un compromis se fait à deux. Il faut être deux dans une relation pour que ça marche. Et ce qui me déplaît lorsque je lis ce forum, c'est que j'ai souvent l'impression que qqn d'amoureux d'une personne doit faire une montagne d'effort tandis que la personne qui a plusieurs relations me parait détachée et peu prête à s'investir...mais je suppose que cela dépend des cas.

Enfin je n'ai pas de religion, ni mono ni poly, mais j'ai foi en l'amour.

#

quiproquo888 (invité)

le lundi 01 août 2022 à 17h53

Ayna,

Quel bilan fais tu de ces 4 années?
Est ce que ta relation fonctionne toujours?

Merci par avance.

#
Profil

GeorgyPorgy

le lundi 01 août 2022 à 18h10

"Ou est ce qu'il est poly simplement pour ne pas s'impliquer dans une histoire, ne pas investir son temps et son désir? "

Je pense que tu as mal perçue le fond de l'éthique poly si on s'en tient à cette phrase. Ou que cette personne t'a induite en erreur en utilisant le mot "polyamour". Car justement, vivre un polyamour implique de s'impliquer dans les différentes relations (pas au sens evident auquel on pourrait s'y attendre comme l'a expliqué Topper)

Il y a pas mal de gens je pense qui utilisent le terme de manière abusive, sans en appliquer la philosophie ou l'ethique qu'il suppose.

De nombreux posts ici en temoignent, comme tu le soulignes.

Message modifié par son auteur il y a 14 jours.

#

quiproquo888 (invité)

le lundi 01 août 2022 à 18h25

GeorgyPorgy

Ce sont ses propres mots il a du mal à s'investir. De plus je lui connais beaucoup d'histoires sans lendemain.

Je ne cherche pas à comprendre une idéologie, poly ou autre. C'est cet homme là qui m'intéresse.
Je n'appartiens à aucune idéologie.

C'est sans doute la limite de ce type de forum, je ne peux voir cela qu'avec lui. Et avec moi-même.

Mais merci pour vos retours.

#
Profil

GeorgyPorgy

le lundi 01 août 2022 à 18h29

Je comprends tout a fait. Je cherchais juste a t'eclairer (un peu)...

Je ne pense pas qu'on puisse parler d'ideologie pour le polyA. Il s'agit plus d'un ensemble d'outils possibles, d'experiences variees, positives ou negatives qui permettent a des gens de naviguer dans la vie quand ils se comprennent qu'ils ont des sentiments amoureux pour plus d'une personne. Cela repose sur la bienveillance, la communication, le respect des autres et de soi-meme avant tout.

Il y a 1000 facons de bien ou mal le vivre, en fonction des individus impliqués et de leur comportement.

J'espere que tu trouveras les moyens de trouver la voie pour vivre cette relation sereinement :)

Message modifié par son auteur il y a 14 jours.

#

quiproquo888 (invité)

le lundi 01 août 2022 à 22h39

Je pense effectivement que je ne peux que voir avec lui...

Je ne suis pas contre la liberté. Je pense d'ailleurs que cet homme me plait en partie pour cela. Je ne veux pas me sentir prisonnière de qui que ce soit.
Maintenant je suis très investie dans mes relations, quelles qu'elles soient, et je ne supporte pas la superficialité, la négligence, le manque d'attention. Je n'aime pas la tiédeur.

Je suppose qu'accepter ce genre de relations libres et, de mon point de vue, matures, demande une certaine exigence. Et sans doute tout le monde n'en est-il pas capable. Surtout certains qui font la promotion de ce concept.

Je pense aussi qu'il faut réussir à distinguer les erreurs qui peuvent être faites et réajustées d'un véritable manque de considération et d'une véritable maltraitance.

Puis je ne souhaite pas devenir la mère d'un homme immature qui me demanderait sa bénédiction pour aller voir ailleurs (relation qu'il me semble avoir par ailleurs avec une autre femme). D'ailleurs, cet homme n'est pas père. C'est un enfant je crois.
Moi aussi par certains côtés...

#
Profil

GeorgyPorgy

le lundi 01 août 2022 à 23h22

On dirait presque que tu t'adresses à lui dans tes lignes ici (?).

#

quiproquo888 (invité)

le lundi 01 août 2022 à 23h27

Je crois qu'écrire me permet plutôt de faire le point avec moi-même...

Qui peut savoir à qui je m'adresse vraiment...

#
Profil

GeorgyPorgy

le mardi 02 août 2022 à 00h05

Personne à part toi.

Mais on sent que tu as beaucoup de choses à dire, à exprimer envers cette personne. Peut-etre comme tu le disais plus haut, vous avez besoin de communiquer de toi a lui, et de lui a toi...

#
Profil

Ayna

le mardi 02 août 2022 à 23h47

Mon bilan de 4 années de polyacceptance :
Il transparaît dans ma réponse précédente
Si je dois reformuler : il est positif parce que je suis entrée de plein gré dans ce process, que je l’ai vécu jusqu’au bout, que c’était dur, mais qu’aujoud’hui mon émotionnel a maturé et c’est très agréable. Ça me change la vie. Ce que je trouve dur aujourd’hui c’est que peu de personnes l’ont réellement fait ce process… cette relation de 4 ans s’est terminée… et moi l’éternelle mono je suis aujourd’hui passée de l’autre côté… avec un mono polypasacceptant

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

Topper

le mercredi 03 août 2022 à 11h13

@Ayna Tu peux m'expliquer la formulation "mono polypasacceptant" ?

#
Profil

Ayna

le mercredi 03 août 2022 à 23h06

@Topper
Mon chéri depuis quasi deux ans est mono, et pas du tout polyacceptant. Moi j’étais dans ma relation précédente mono aussi, mais polyacceptante. Mon compagnon de l’époque avait d’autres amoureuses et je l’acceptais. J’en ai fait l’occasion d’un travail intérieur sur mes «  blessures ».

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion