Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Première rupture polyamoureuse

Poly/Mono
#
Profil

crocolutin

le mercredi 24 mars 2021 à 20h58

Bonjour,

Marié depuis 25 ans (relation socle), j'ai eu une 2° relation depuis 2 ans.
Je dis "eu" car cette relation s'est terminée, elle n'adhère plus au polyamour, et souhaite rester exclusive, c'est son choix.
Je vis cela comme une difficile rupture.

Par ailleurs, jusqu'à présent, ma femme souhaitait rester mono, mais elle vient récemment d'avoir une autre relation. Ce que je comprends puisque nous souhaitons ouvrir notre couple (qui reste socle).

Difficile pour 1 seul homme...

J'expérimente un nouveau chemin du polyamour, que je ne connaissais pas encore : gestion d'une rupture d'un côté et compersion des 2 côtés.
J'avais investi beaucoup d'énergie dans ce mode de relation.
De fait, cela me perturbe émotionnellement.

Comment arriver à gérer au mieux cette étape ? Ne pas être en rejet de la polyamorie ?
Je suis en recherche de ressources, échanges, en toute bienveillance.

Merci :)

#
Profil

artichaut

le mercredi 24 mars 2021 à 22h48

Une bonne nouvelle (ta femme à une nouvelle relation) vient en atténuer une moins bonne (une de tes relations vient de se terminer). Tu es un homme chanceux dans ton malheur.

Bien sûr ça ne suffit pas à compenser. Mais tu peux être heureux pour ta femme, donc pour toi-même. Tout le monde n'a pas cette chance là.

Bienvenu en metamorie !

(tu avais fait la moitié du chemin, il te reste l'autre moitié à parcourir)

#
Profil

crocolutin

le jeudi 25 mars 2021 à 11h14

Merci pour ton retour et pour le lien.

Je n'arrive pas à me dire chanceux car cette tristesse s'accompagne d'un important besoin de sécurité, d'un recentrage sur soi, voire sur notre couple.
Le peu d'expérience explique probablement cela ?

#
Profil

artichaut

le jeudi 25 mars 2021 à 11h31

crocolutin
Je n'arrive pas à me dire chanceux

C'est un peu le drame de l'occident (ou des personnes trop habituées à être privilégiées en tout)…

crocolutin
d'un important besoin de sécurité, d'un recentrage sur soi, voire sur notre couple.

L'important besoin de sécurité est normal, on en a toutes et tous besoin, juste on tend à l'oublier et on ne fait pas l'effort de chercher à combler ce besoin par nous-même (on attend que d'autres le fasse à notre place… comme quand on était bébé).

Le recentrage sur soi est généralement une très bonne chose. Car c'est bien de là que tout commence (la tristesse, comme la joie). Prendre soin de soi-même est sans doute le meilleur début pour retrouver comment répondre à notre besoin de sécurité.

Le recentrage sur ton couple, est signe que tu ressent le couple comme faisant partie de toi. C'est bien ou pas bien selon ce que ça fabrique pour toi (en terme de sécurité mais aussi de dépendance, etc). Ça peut aussi être bien à court terme mais pas à long terme (ou le contraire). À toi de jongler avec ça et savoir quel place y accorder.

#
Profil

RnR

le jeudi 25 mars 2021 à 11h47

Bonjour Crocolutin,
Je m'identifie un peu à ce que tu traverses. Je subi également mon premier remous en polyamour. Je suis en relation avec la mère de mes enfants depuis 15 ans et ça fait 3 ans que j'ai une autre relation. Cette dernière ma annoncé qu'elle a rencontré quelqu'un d'autre, et comme je ne veux pas d'autres enfants, elle désire se focaliser sur la recherche d'un partenaire avec qui construire une famille (c'est quoi une famille? Mes amis, mes enfants, mes partenaires font partie de ma tribu, mais bon c'est un autre sujet). Le hic c'est qu'elle me cache de peur de faire fuir les premiers nouveaux venus. Des polyamoureux acceptant un projet familial avec quelqu'un qui est déjà amoureuse, ça ne pousse pas sur tous les arbres. Au vu de l'énergie déployée pour ne pas invisibiliser ma dernière relation, ça a du mal à passer, même si je comprends. Je ne me sens pas hyper considéré, et j'ai peur d'être la relation qui va sauter si elle avance dans son autre relation. En tout cas, lui n'est pas invisibilisé auprès de moi, mais moi oui. Et puis la version amant caché me débecte. Alors que je n'ai que de la compersion et de la bienveillance à l'égard de la mère de mes enfants qui fréquente un autre homme, je suis étonné d'éprouver autant de passions tristes envers ma dernière relation. Je me bats contre moi-même, mes certitudes d'avoir avancé sur la non exclusivité, c'est pas facile. Je suis preneur de conseil si de ton côté tu arrives à trouver des solutions!
bon courage

#
Profil

Intermittent

le vendredi 26 mars 2021 à 09h04

Difficile pour 1 seul homme...

Intéressant comme expression ....

Ça ne voudrait pas dire plutôt "difficile pour un homme seul" ?

Cette deuxième relation ne te permettait t'elle de ne pas te sentir "seul" dans ton couple d'origine ?

#
Profil

crocolutin

le samedi 27 mars 2021 à 08h51

Intermittent
Difficile pour 1 seul homme...

Intéressant comme expression ....

Ça ne voudrait pas dire plutôt "difficile pour un homme seul" ?

Cette deuxième relation ne te permettait t'elle de ne pas te sentir "seul" dans ton couple d'origine ?

Ça l'a été bien au début, mais ce n'est plus le cas.
Bien sûr que le sentiment d'insécurité augmente, mais l'ordre est bien celui ci...

#
Profil

crocolutin

le samedi 27 mars 2021 à 08h52

RnR
Bonjour Crocolutin,
Je m'identifie un peu à ce que tu traverses. Je subi également mon premier remous en polyamour. Je suis en relation avec la mère de mes enfants depuis 15 ans et ça fait 3 ans que j'ai une autre relation. Cette dernière ma annoncé qu'elle a rencontré quelqu'un d'autre, et comme je ne veux pas d'autres enfants, elle désire se focaliser sur la recherche d'un partenaire avec qui construire une famille (c'est quoi une famille? Mes amis, mes enfants, mes partenaires font partie de ma tribu, mais bon c'est un autre sujet). Le hic c'est qu'elle me cache de peur de faire fuir les premiers nouveaux venus. Des polyamoureux acceptant un projet familial avec quelqu'un qui est déjà amoureuse, ça ne pousse pas sur tous les arbres. Au vu de l'énergie déployée pour ne pas invisibiliser ma dernière relation, ça a du mal à passer, même si je comprends. Je ne me sens pas hyper considéré, et j'ai peur d'être la relation qui va sauter si elle avance dans son autre relation. En tout cas, lui n'est pas invisibilisé auprès de moi, mais moi oui. Et puis la version amant caché me débecte. Alors que je n'ai que de la compersion et de la bienveillance à l'égard de la mère de mes enfants qui fréquente un autre homme, je suis étonné d'éprouver autant de passions tristes envers ma dernière relation. Je me bats contre moi-même, mes certitudes d'avoir avancé sur la non exclusivité, c'est pas facile. Je suis preneur de conseil si de ton côté tu arrives à trouver des solutions!
bon courage

Bon courage à toi aussi.
Le chemin est tortueux

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion