Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Faire des rencontres... mode d'emploi ?

#
Profil

bonheur

le jeudi 25 août 2022 à 19h07

@Topper. Sans doute parce que c'est un non sujet, sauf que je le ressens systématiquement ainsi. Les uns viennent montrer les autres du doigt, c'est récurrent. Il suffit de relire ce fil de discussion.
Est-ce faut de dire que l'on s'inscrit sur un site spécifique aux rencontres dans un but précis ? Et par conséquent (et je répondais à cela), il y a un calcul dans cette démarche ?

Après, ça ne changera pas ma vie.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 26 août 2022 à 17h25

C'est marrant, parce que je lisais aujourd'hui des articles sur les stratégies de reproduction des animaux. Et je pense que, d'une certaine façon, ça peut être transposé à l'être humain.

Une des notions, notamment, est celle de stratégie d'accouplement. En gros, il existe des stratégies d'accouplements qu'on pourrait qualifier de "classique" et des stratégies d'accouplement alternative.
Les stratégies d'accouplement classiques, souvent peu nombreuses (voire unique au sein d'une espèce), sont les stratégies d'accouplement les plus communes. Des trucs comme de montrer ses abdos ou rouler en Ferrari (je dresse un portrait caricatural, mais les stratégies d'accouplement classiques sont caricaturales par nature).
Sauf qu'au sein d'une population, tout le monde ne peut pas avoir des tablettes de chocolat et des grosses voitures. D'où l'existence de stratégies alternatives. Les stratégies alternatives sont moins efficaces que les stratégies communes quand on a tout ce qu'il faut pour suivre les stratégies communes (si tu as des tablettes de chocolat et une grosse voiture, tu n'as pas besoin d'imagination) mais beaucoup plus efficaces quand on a justement pas ces atouts.

Et les stratégies alternatives... n'ont pas vraiment de limites. Sauf qu'elles ne passent pas par des vecteurs standards.

Où voulais-je en venir ? Ha oui :
Si Hermann n'a pas les qualités pour briller sur un site de rencontre, il vaut mieux qu'il passe par des stratégies alternatives. Que ce soit une utilisation non conventionnelle du site de rencontre ou juste de fuir le site de rencontre.

Je suis pas sûr que ce message soit d'une grande aide, mais j'avais envie de parler de ce que je venais de lire :-D

#
Profil

Anab0u

le vendredi 26 août 2022 à 18h25

Hé bien, je constate que ce sujet est plus sensible qu'il n'y paraît. Je vous remercie du temps que vous avez passé à y répondre. J'aimerais y réagir de manière détaillée. Ce que je ne manquerais pas de faire en début de semaine (avec temps et ordi sous la main)!

#
Profil

Anab0u

le vendredi 26 août 2022 à 18h27

Un grand merci spécial à Topper pour ses conseils éclairants !

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Neels

le samedi 27 août 2022 à 07h11

PolyPasLeChoix
@Neels j'espère que tu ne t'es pas arrêté à la première phrase de mon commentaire

Non du tout... je suis juste parfois dans l'incompréhension par rapport à des bribes de commentaires... et je les analyse (peut-être à tord) mais sans aucune malveillance ! Et je partage mon vécu !

Bonheur, je respecte tout à fait la rencontre "hasardeuse" ! Mais tout comme dans mes post précédent, je réagis souvent face à ce que je ressens comme une pensée unique qui se voudrait LA pensée. En essayant de sauver l'image des rencontres via un site, j'aide peut-être par mon expérience les personnes timides comme moi. Car je sors peu et suis réservé.:-)

#
Profil

Neels

le samedi 27 août 2022 à 07h34

bonheur
Je ne pense pas qu'un site vaille mieux qu'un autre (je n'y vais pas, je suppute).
...
Après le décalage homme-femme est peut-être lié à un phénomène que l'homme se jette sur les profils féminins
Message modifié par son auteur il y a 2 jours.

Pour "penser et non supputer" bonheur, je pense qu'il faut le vécu. C'est ce que je présente dans mon intervention. La préméditation parait t'être un frein dans la recherche amoureuse. je comprends. Cela reste ta vision propre.*
En ce qui concerne l'attitude de l'"homme" (qui n'est pas fausse)... c'est un simple effet d'offre/demande, et la façon dont une majorité d'homme le fait est un problème d'éducation.

*: je reviens à cette "préméditation". AnabOu, perso en tant qu'homme, j'utilise les sites et je fais des rencontres qui durent souvent plus longtemps et de meilleur qualité, ciblées que les rencontres au hasard. Car la rencontre de hasard fait que la personne amoureuse s'adapte parfois à ma philosophie qu'elle trouve originale puis abandonne. Car être poly ne se fait pas en un jour. Du coup cela fait des années que j'ai l'expérience des sites. C'est dur et vite décourageant... c'est souvent payant... il faut de la stratégie (bonheur doit être horrifiée!:-) ...hi hi ! je veux dire par là, qu'il y a des saisons, des profiles types, des descriptions parlantes... car internet est un supermarché et nous sommes tous un produit. Je pense qu'il faut se convaincre de cette triste vérité ! Mais derrière notre emballage nous sommes humains ,sensibles et vrais.<3

#
Profil

Topper

le samedi 27 août 2022 à 10h29

Anab0u
Hé bien, je constate que ce sujet est plus sensible qu'il n'y paraît.

Le sujet est sensible parce qu'il y en a qui veulent en faire un sujet sensible. Pourtant, il n'y a pas de quoi. Il n'y a pas une façon de faire des rencontres. Il y en a plusieurs, certaines plus efficaces que d'autres selon le type de recherche et selon le contexte. Il y en a certaines où on se sent plus à l'aise et donc chacun fait comme il veut. Il n'y a pas un mode de rencontre qu'il faudrait valoriser parce qu'il serait plus authentique.

Le contexte, c'est faire des rencontres quand tu es un homme. Et rien que ça, cela change absolument toute l'approche que tu peux avoir, ce qu'il est possible d'envisager, et les perspectives que tu peux avoir.

Faire des rencontres quand tu es une femme ou un homme, cela n'a rien à voir. C'est une expérience totalement différente et ce n'est pas du tout les mêmes facilités.

Je suis d'accord avec le constat de @Neels.

Neels
perso en tant qu'homme, j'utilise les sites et je fais des rencontres qui durent souvent plus longtemps et de meilleur qualité, ciblées que les rencontres au hasard. Car la rencontre de hasard fait que la personne amoureuse s'adapte parfois à ma philosophie qu'elle trouve originale puis abandonne. Car être poly ne se fait pas en un jour.

C'est du bon sens. Alors que nous sommes dans une société monogame, la probabilité de tomber sur une personne déjà informée (voire expérimentée) vis-à-vis du polyamour et à l'aise avec ça est extrêmement faible. Si tu vis en zone rurale ou petite ville de province, cette probabilité est quasi-nulle. Dans ce cas, la pérennité de la relation est très compromise, en supposant qu'une monogame se soit laissée tenter.

Neels
Du coup cela fait des années que j'ai l'expérience des sites. C'est dur et vite décourageant... c'est souvent payant... il faut de la stratégie (bonheur doit être horrifiée!:-) ...hi hi ! je veux dire par là, qu'il y a des saisons, des profiles types, des descriptions parlantes...

C'est juste. Il y a des saisons propices, comme après les fêtes de fin d'année, période où beaucoup de monde se sépare, la Saint-Valentin, le milieu du printemps, etc.

Il y aussi tout un vocabulaire, que l'on apprend à maîtriser. Pareil pour les emojis qui ont des significations très précises. Les photos peuvent être très parlantes pour donner une idée de la personnalité.

Plus que de la stratégie, je considère que c'est une adaptation aux sites de rencontres et au langage qui s'est créé autour de ça. C'est extrêmement codifié. Cela demande de l'analyse et de se conformer à ces codes.

Au final, il se passe exactement la même chose que dans une rencontre dans la vraie vie. Nous sommes face à des personnes, nous allons vers certaines, pas vers d'autres, nous les analysons, nous cherchons à savoir si nous pouvons bien nous entendre, nous répondons à des codes de séduction.

#
Profil

bonheur

le samedi 27 août 2022 à 10h36

@Neels. Horrifiée ? Plutôt amusée en fait, même si c'est un peu cynique.

La philosophie est bien, je suis un produit, je me mets en vitrine (parce que je suis timide ?) et je me vends, sachant qu'en tant qu'homme la concurrence est rude.

Est-ce la vision du polyamour ? Il faut croire. Pas la mienne en tout cas, c'est vrai. Stratégie ? Je comprends mieux nos différences. Se vendre, surpasser les autres, avoir des tactiques,... c'est très conformiste et surtout bien le fruit de notre société consumériste (l'offre et la demande, en amour ?).

Bon pourquoi pas, si ça rend heureux. Ca rejoint tout de même mon avis initial : une quête qui n'a rien à voir avec l'amour et un prix (une valeur).

Le hasard ? Il fait partie de la vie, bien que pour moi, si une personne nous interpelle (ou davantage), ce n'est pas par hasard.

La timidité ? J'en conclue que l'exposition de masse permet de se dévoiler plus facilement. Là je cherche à comprendre : je suis dissimulé au milieu des autres, donc comme je fais comme tout le monde, je suis plus ouvert. C'est le principe ? De toute façon, il faut bien à un moment donné sortir de son profil et être l'individu, c'est à dire soi. Non ? Commencé par du faux (factice) pour aboutir à du vrai.

Je préfère en effet, la vie et rester toujours vraie. Dire que par le biais d'un site l'autre doit s'adapter à notre particularité ? Quand je lis ici (ou ailleurs) toutes les différences concernant le polyamour, je me dis qu'un-e novice a finalement moins d'aprioris initiaux et entendu plus ma façon d'être (qui est unique) qu'un discours avec une pré-construction.

Dans les deux cas, on se dévoile, timide ou non, on sort de la masse, sauf si le conformisme convient. Après, il ne faudrait pas en vouloir aux extravertis d'être ainsi et surtout de se sentir bien tels qu'ils sont.

@Neels. Une expérience ne vaut que pour la personne qui la vit. Je l'ai très souvent indiqué, ici même, et ce depuis maintenant 10 ans (puisqu'il faut se vanter de ce que l'on fait et de la durée... version consumérisme)

#
Profil

bonheur

le samedi 27 août 2022 à 10h46

Topper
Le sujet est sensible parce qu'il y en a qui veulent en faire un sujet sensible. Pourtant, il n'y a pas de quoi. Il n'y a pas une façon de faire des rencontres. Il y en a plusieurs, certaines plus efficaces que d'autres selon le type de recherche et selon le contexte. Il y en a certaines où on se sent plus à l'aise et donc chacun fait comme il veut. Il n'y a pas un mode de rencontre qu'il faudrait valoriser parce qu'il serait plus authentique.

Le contexte, c'est faire des rencontres quand tu es un homme. Et rien que ça, cela change absolument toute l'approche que tu peux avoir, ce qu'il est possible d'envisager, et les perspectives que tu peux avoir.

Faire des rencontres quand tu es une femme ou un homme, cela n'a rien à voir. C'est une expérience totalement différente et ce n'est pas du tout les mêmes facilités.

Sans doute que mon antipathie envers les sites de rencontre provient d'un vieux contentieux ici même (2014) de la part d'une petite équipe qui voulait justement venir vendre (au sens concret) ce qu'il pensait être un remède miracle (site de rencontres). N'étant pas de ces personnes là, j'ai exposé mon point de vue. Ca m'est revenu très violemment dans la gueule, mais alors très violemment. Alors aujourd'hui, mon point de vue je l'expose et tant pis si ça dérange.

Chacun fait bien comme il veut. En tout cas, moi je fais comme je veux et ça me réussi très bien. Et non, je ne rend pas le sujet sensible (si c'est qui suis visée), je rend le sujet version boomerang et je le rendrai toujours ainsi :-D

Bisounours, mais pas trop quand même. Je ne suis pas un produit et juste je vis mes émotions. Voili, voilà
De toute façon, je préfère de loin une personne mono ou qui désire me découvrir telle que je suis, qu'un poly qui veut me mettre à son tableau de chasse.

#

AlexisB (invité)

le samedi 27 août 2022 à 11h13

Je suis toujours dérangé par tout ces débats qui se tendent car on confond le polyamour avec une envie d’aller voire ailleurs… ou plutôt justifier l’envie d’aller voir ailleurs par le polyamour, un terrain déjà assez complexe pour en ajouter de la sorte!
Tout comme on justifie la tromperie par le polyamour … sauf que la c’est en amont …
Désolé si je pose des mots qui peuvent interpeller mais j’essaie de faire comprendre mon malaise.

#
Profil

bonheur

le samedi 27 août 2022 à 11h32

@AlexisB. Que te répondre ? Enfin, j'adorerai te répondre, sauf que sur ce fil de discussion, je suis la cible à abattre. Je ne m'offrirai plus en pâture, alors je me désinscrit de ce fil de discussion, qui m'amène exactement à la même conclusion que toi. Quand le polyamour entre dans une logique de consommation, je décroche et ne me reconnaitrais jamais.
Dommage que tu sois en invité, ce serait cool de discuter avec toi en mp. Ta vision du monde est belle, de ce que j'ai lu ici.
Et l'amour dans tout ça (pas le sexe, l'amour) ?

#
Profil

Caoline

le samedi 27 août 2022 à 22h14

Comme la discussion avait de mon point de vue dévié du sujet, j'ai commencé un nouveau fil pour donné mon avis sur le thème des derniers échanges : /discussion/-cES-/Pourquoi-peut-on-chercher-a-fair...

#
Profil

artichaut

le dimanche 28 août 2022 à 16h02

Et c'est reparti pour la victimisation des mecs. Pauvre petits chéris qui n'arrivent pas à trouver de nouvelles relations, alors que pour les femmes ça "serait facile".

Mais vous comparez des choses qui ne sont pas comparables.

Déjà ne prenons pas en compte toutes les sollications non désirées, de mecs relou, qui ménerons à des agressions ou de l'indifférence (une fois le but de la baise atteint), etc. Bref pour les femmes il ne reste plus grand monde d'intéressant sur les sites de rencontre, ou dans la vie.

Ensuite si vous voulez comparer, comparez des hommes et femmes du même âge. Il ne sert a rien de comparer les conquètes d'un homme de 50 ans et d'une femme de 30. Parce que franchement, une femme de 50 ans ne croûle pas non plus sous les propositions intéressantes.

Enfin la plupart des hommes cantonnent leur recheches à une minime portion de la société. Là où les femmes bien souvent sont prêtent à relationner avec toutes sortes de personnes (hommes, femmes, non binaires, de 18 à 70 ans, avec toutes sortes de corps), les hommes bien souvent ne recherchent que des femmes (pas d'hommes), qu'une seule tranche d'âge (disons 25-35 ans pour caricaturer), qu'un seul type de "beautée" physique, etc. Et pour ne pas arranger les choses, presque tous les hommes, de tous âges, recherchent quasi le même idéal féminin.

Donc oui, forcément y'a beaucoup+ de mecs en chien par rapport à "l'offre". C'est mathématique. Quand les 3/4, pour ne pas dire les 9/10, d'une population adulte ne cherchent leur dulcinée que dans 1/10ème ou 1/20ème de la même population de l'autre genre, forcément ça crée un effet de compétition++. Alors que pourtant, mathématiquement toujours, il y a autant d'homme que de femmes sur le marché du coeur et du cul.

Je ne comprend pas que l'on puisse être aussi aveugle de ce qui produit les effets tant décriés.
Encore une fois les mecs sont incapables se se regarder le nombril, et de voir que leurs "problèmes", vient d'eux même et de personne d'autre.

Élargissez vos attirances, vous aurez +de possibles.
Cantonnez-vous à toujours les même recherches, vous galérerez toujours autant.
C'est pourtant pas bien compliqué à comprendre.

Et je ne parle même pas des recherches de licornes… !

#
Profil

Anab0u

le dimanche 28 août 2022 à 20h57

Je reviens sur la base de ma démarche.
Enfaites, simplement, pour comprendre un peu plus le contexte.
Nous nous sommes inscrits sur ok Cupid mon conjoint et moi.
J'ai été assaillie en très peu de temps et lui n'a pas pu discuter avec une seule personne.
Faire des rencontres, c'est aussi discuter, échanger.
Cela nous a surpris. On s'est demandé comment tout ça "fonctionnait".

Nous connaissons les sites de rencontres pour avoir expérimenté Adopte un mec il y a 10 ans.
Nous nous sommes rencontrés sur ce site (qui au passage tourne en auto-dérision l'aspect consumériste).
Mais pour le coup, comme tout le monde, nous nous sommes rencontrés en chair et en os.
Et la magie a opéré... 10 ans et 2 enfants plus tard, nous y revenons dans une démarche de redéfinition de notre couple avec plein de bonnes intentions, de bienveillance, de manière apaisée.
Une réflexion qui est assez ancienne et nous sentons que c'est le moment de se permettre de vivre le "polyamour".
Notre entourage n'est pas du tout dans cette logique, il nous semblait donc intéressant de nous inscrire sur un site où la non-monogamie à sa place de façon assumée.
Et que c'est aussi l'occasion de pouvoir discuter des expériences de chacun, tout comme sur ce site.
Je trouve qu'il peut y avoir tout autant de beauté à rencontrer quelqu'un sur une site que dans la vraie vie directement. L'un n'empêche pas l'autre, d'ailleurs.
Et l'inverse, avoir l'impression d'être objetisé dans la vraie vie et sur un site.
Je crois que tout est question de rencontre.
Notre quotidien ne nous permet pas d'en faire beaucoup dans la vraie vie (jeunes parents, emploi où il y a peu de nouvelles rencontres pour lui, les sorties sont souvent ensemble et souvent avec nos enfants donc bon... ce n'est pas très adapté non plus).
Alors, les sites sont un bon moyen mais pas une fin.
D'autant plus, quand la timidité est là...
Je vous remercie d'avoir pris à coeur ce fil et je suis désolée que la conversation ai dévié dans la tension.
Merci pour vos points de vues et vos conseils.

#

FM (invité)

le lundi 29 août 2022 à 07h40

Bonjour,
Entièrement d'accord avec Artichaut !
Il ne faut pas idéaliser le fait d'être une femme sur un site de rencontre : c'est souvent très pénible, en réalité. Comme dans la "vraie vie", il y a une bonne quantité de gros boulets, et faire le tri nécessite beaucoup de temps et d'énergie. C'est pourquoi de nombreuses femmes abandonnent.
Les hommes qui harcèlent les femmes se tirent une balle dans le pied. Le problème c'est qu'ils tirent aussi une balle dans le pied de tout le monde. Et qu'après on se tape les male tears de l'ensemble des mecs. Double peine !

Conseil aux mecs concernant les sites de rencontre : créez un profil sincère et complet, et ATTENDEZ. Faites passer le message à tous vos copains. Merci.

#
Profil

Lili-Lutine

le lundi 29 août 2022 à 08h02

artichaut
Et c'est reparti pour la victimisation des mecs. Pauvre petits chéris qui n'arrivent pas à trouver de nouvelles relations, alors que pour les femmes ça "serait facile".

Mais vous comparez des choses qui ne sont pas comparables.

Déjà ne prenons pas en compte toutes les sollications non désirées, de mecs relou, qui ménerons à des agressions ou de l'indifférence (une fois le but de la baise atteint), etc. Bref pour les femmes il ne reste plus grand monde d'intéressant sur les sites de rencontre, ou dans la vie.

Ensuite si vous voulez comparer, comparez des hommes et femmes du même âge. Il ne sert a rien de comparer les conquètes d'un homme de 50 ans et d'une femme de 30. Parce que franchement, une femme de 50 ans ne croûle pas non plus sous les propositions intéressantes.

Enfin la plupart des hommes cantonnent leur recheches à une minime portion de la société. Là où les femmes bien souvent sont prêtent à relationner avec toutes sortes de personnes (hommes, femmes, non binaires, de 18 à 70 ans, avec toutes sortes de corps), les hommes bien souvent ne recherchent que des femmes (pas d'hommes), qu'une seule tranche d'âge (disons 25-35 ans pour caricaturer), qu'un seul type de "beautée" physique, etc. Et pour ne pas arranger les choses, presque tous les hommes, de tous âges, recherchent quasi le même idéal féminin.

Donc oui, forcément y'a beaucoup+ de mecs en chien par rapport à "l'offre". C'est mathématique. Quand les 3/4, pour ne pas dire les 9/10, d'une population adulte ne cherchent leur dulcinée que dans 1/10ème ou 1/20ème de la même population de l'autre genre, forcément ça crée un effet de compétition++. Alors que pourtant, mathématiquement toujours, il y a autant d'homme que de femmes sur le marché du coeur et du cul.

Je ne comprend pas que l'on puisse être aussi aveugle de ce qui produit les effets tant décriés.

Encore une fois les mecs sont incapables se se regarder le nombril, et de voir que leurs "problèmes", vient d'eux même et de personne d'autre.

Élargissez vos attirances, vous aurez +de possibles.

Cantonnez-vous à toujours les même recherches, vous galérerez toujours autant.

C'est pourtant pas bien compliqué à comprendre.

Et je ne parle même pas des recherches de licornes… !

Ça fait rudement du bien de lire tes mots @artichaut, tu as su bien secouer et redonner un peu + de sens à un nombre impressionnant de leurres, d’impensés, d’ignorances et de malentendus sur ce sujet. Merci <3

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#

Terra (invité)

le lundi 29 août 2022 à 08h40

37% de femmes sur Tinder, 67% d'hommes. Oui, c'est mathématique, mais pas dans le sens que Artichaud le dit.
Et c'est ce qu'exprime l'autrice de ce post: son mari n'a aucun contact. Elle, sans rien faire est submergée. Donc ce n'est pas parce que Mr serait trop exigeant, rien à voir.

Et d'une manière générale, les enquêtes et les statistiques te donnent tord (je ne peux pas poster de liens, mais ils sont fort nombreux).
20% des hommes sur Tinder, concentrent 80% des "match".
Les hommes trient et pas les femmes ? hum...lol.

#
Profil

artichaut

le lundi 29 août 2022 à 10h30

Anab0u
Je reviens sur la base de ma démarche.
J'ai été assaillie en très peu de temps et lui n'a pas pu discuter avec une seule personne.

Quel âge as ton mari ? Quel âge as-tu ?
Qui de vous deux prends le +soin de son apparence physique ?
Qui de vous deux correspond le+ aux critères sociétaux de beautée ?
Les réponses sont sans doute bien+ là que dans le fait d'être un "homme" ou une "femme".

Lili-Lutine
Ça fait rudement du bien de lire tes mots @artichaut

Ça fait quelques temps déjà que je réfléchis à écrire un texte sur le sujet… peut-être je le ferais un jour, car oui ça me semble largement un impensé.

Terra
20% des hommes sur Tinder, concentrent 80% des "match".
Les hommes trient et pas les femmes ? hum...lol.

L'un n'empêche pas l'autre. Ce que tu dis n'invalide pas ce que je dis. Les causes sont complexes. Bien sûr que les alphas sont ceux qui "s'en tirent' le mieux, des deux côté de la frontière hétéro.
Mais tu vois bien alors que la question n'est pas d'être un homme, mais de ne pas être un alpha.

Les femmes qui ne sont pas des alphas galèrent tout autant que les "hommes" qui s'expriment ici.

Terra
ce qu'exprime l'autrice de ce post: son mari n'a aucun contact. Elle, sans rien faire est submergée. Donc ce n'est pas parce que Mr serait trop exigeant, rien à voir.

Si un homme est en couple avec une femme correspondant globalement aux critères sociétaux, il est un sens déjà ultra-privilégé.
Si cet homme veut "être poly" et donc recherche une deuxième femme dans les même critères, évidemment c'est encore+ difficile, voire impossible.

Le conseil que je donnerais donc à ton mari @Anab0u c'est déjà de réaliser qui il est dans ce monde là, et de ne pas se comparer à toi, si la comparaison ne tient pas, ensuite de travailler à devenir une meilleure personne au lieu d'attendre que tout lui tombe tout cru dans le bec, enfin de travailler à déconstruire ses attirances, et se demander pourquoi, probablement, il n'est attiré que par un certain type de personne.
Le monde est vaste et rempli de personnes merveilleuses qui ne demande qu'à relationner avec d'autres personnes merveilleuses.

Il faut peut-être juste se mettre d'accord sur ce qui est merveilleux.

Est-ce de coller à tel ou tel critère sociétal (jeune, beau/belle, canon…), ou d'avoir une personnalité sensible, généreuse, empathique, originale …indépendamment de son physique, de son âge et de son genre ?

Peut-être que ce site ne convient pas à ton mari, car il ne correspond pas aux critères alpha de ce site. Il peut alors chercher partout ailleurs.
Ou rester sur ce site mais comme disait FM… créer un profil sincère et complet, et attendre (et accepter que c'est fini, il n'est plus, ou pas, dans la catégorie alpha, n'en déplaise à son ego).

#

AnabOu (invité)

le lundi 29 août 2022 à 23h33

Alors pour le coup, j'ai 36 ans et lui 37, il cherche à discuter avec des filles de tout horizon si leur présentation fait écho à des sujets ou des points de vues qui l'intéresse.
Par ailleurs nous avons plutôt du "succès" tous les deux dans la vraie vie tant sur le plan physique qu'intellectuel (mais pas simple pour le polyamour).
Depuis ma question il a entamé des conversations intéressantes avec deux femmes.

#

Terra (invité)

le mardi 30 août 2022 à 05h33

Artichaud, je ne me situais que sur un plan statistique.

Tout âge confondu, les femmes, sur les SDR continuent d'être sur sollicités car 4 à 6 fois moins nombreuses. Et j'ai bien écrit, quelque soit leur âge. Y compris sur des SDR consacrés au plus de 55 ans. Donc non, je dirais qu'au contraire les hommes ne "trient" pas et c'est sur cela que nous ne sommes pas d'accord.
Et si tu es sur sollicité, les probabilités t'indiquent que mathématiquement tu auras plus de chance de faire de jolies rencontres.

Peu importe l’expérience individuelle qui n'a pas de valeur sur le plan statistique.
C'est dommage que je ne puisse pas mettre de lien mais il y a des enquêtes stat très intéressantes qu'il faut consulter sur ce sujet.
Et ces mêmes enquêtent indiquent que les femmes sont plus sélectives sur les sites de SDR justement parce-qu'elles reçoivent plus de sollicitations.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion