Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Tentative d'ouverture et déséquilibre

Besoin d'aide
#
Profil

Lineart

le mercredi 31 mars 2021 à 17h49

Bonjour,

Je suis en couple avec mon bonhomme depuis 4 ans et avait entamé une discussion sur l'ouverture du couple il y a un peu plus d'un an avec lui, de mon initiative. Je ne me suis jamais sentie jalouse sur le plan romantique et je n'ai jamais compris réellement l'importance de ce que l'on appelle communément une "infidélité". Étant honnête et empathique, je n'ai jamais "trompé" qui que ce soit, mais ayant découvert le concept de relation ouverte et de polyamour, je m'y suis vraiment retrouvée.
Mon compagnon est intéressé par l'idée, la trouve logique et aimerait qu'on arrive à avoir des relations multiples, que ce soit sexuelles ou amoureuses. Nous avons donc tenté de nous inscrire sur une app de rencontre aux alentours de Noël dernier.

Seulement, ça ne s'est pas très bien passé. Pour ma part je suis une personne sociable, qui m'ouvre facilement aux gens, et, étant une femme, je rencontrais plus facilement des personnes que lui. Il a plutôt du mal à aller vers les gens, surtout en ligne, et déteste l'aspect un peu vitrine et artificiel du côté dating app. Il déteste aussi le côté où "il faut se vendre" et ça lui demande un gros effort d'envoyer des messages. Ajoutons à ça qu'il ressentait de la jalousie pour la première fois envers les autres hommes avec qui je discutais, mais aussi envers moi d'arriver à entamer les discussions, et de surcroît il se déteste vis-à-vis des sentiments qu'il éprouve. Quant à moi, voyant son mal-être, je me suis sentie vraiment coupable, j'ai ralentis mes discussions, essayée d'éviter de texter lorsqu'il était là, mais il y a un moment où le voir dépérir me bouffait, et nous avons pris la décision d'arrêter l'App sans que rien de concret ne ce soit passé pour lui comme moi, mais avec une confiance en nous même un peu anéanti par tout ça. (Rejet malhonnête pour moi, peu de réponses ou pas pour lui)

Nous allons maintenant beaucoup mieux, et vivons très bien notre relation de couple sur tous les plans. Seulement nous savons aussi que ce n'est que le calme temporaire avant de relancer les choses, car nous savons tous deux que je vais à nouveau avoir envie d'ailleurs. Lorsque nous en discutons, il me dit qu'il aimerait un peu égoïstement (ce sont ses mots) obtenir le résultat de la relation ouverte/polyamoureuse (avoir quelqu'un de son côté) mais il n'aime pas prendre des initiatives pour rencontrer quelqu'un. Il ne se sent pas capable de vivre sereinement mon ouverture si de son côté il reste comme ça, et dans le même temps, ne veut pas m'empêcher de vivre ce que je souhaite. Moi, je l'aime énormément et ne veut surtout pas le plonger dans une sorte de dépression, j'aimerais aussi qu'il puisse avoir une relation avec quelqu'un d'autre que moi.

Il est évident qu'il y a un déséquilibre en le sens qu'en tant qu'homme, il à moins de chances que moi d'obtenir un match, mais qui plus est, parce qu'il est timide et n'est vraiment pas le genre à faire le premier pas et/ou draguer. J'aimerais pouvoir l'aider, mais je ne veux pas le forcer ni lui imposer ce que je veux, et dans le même temps, j'ai peur de le détruire si de mon côté j'entame une nouvelle relation, et cette situation ne peut pas durer éternellement.

Je serais vraiment intéressé de lire vos avis et témoignages, concernant sa situation comme la mienne :)

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

alinea7

le jeudi 01 avril 2021 à 10h36

Je vois que personne ne répond alors je me lance. Je peux surtout répondre pour ton partenaire, je laisse les autres te répondre pour ce qui te concerne.

Cette envie de relationner à tout prix pour équilibrer m'interpelle. Que viendrait combler cet équilibrage ? Est-ce que c'est pour éviter une faille narcissique, elle est trop bien pour moi puisqu'elle séduit plus/plus facilement ? Est-ce que c'est pour éviter la solitude, si je suis seul est-ce que j'existe ? Est-ce que c'est par recherche du plaisir d'être en relation ?

J'ai du mal à penser que c'est la troisième option s'il n'a pas de plaisir dans la découverte de nouvelles personnes. L'importance donnée au fait d'équilibrer me semble pointer l'égo. Il se perçoit différemment si tu trouves des partenaires et lui non. (pourtant bien sûr il ne l'est pas)

S'il n'y avait cette question d'ego, aurait-il envie de découvrir de nouvelles personnes ?  On dirait que non puisque seul le résultat l'intéresse. Mais peut-être aussi que c'est dans la méthode qu'il utilise qu'il ne se retrouve pas. Les applications de rencontre ne sont peut-être pas sa tasse de thé. Par exemple, pour moi c'est important de sentir que je partage un certain nombre de valeurs avant de pouvoir m'ouvrir. Je ne connais pas trop le domaine de la rencontre via des sites et des apps. Cette mise en contact tout de suite sur une base de séduction, c'est violent pour moi.

En tout cas, sortir de l'injonction au couple m'a fait du bien. Et ça commence tôt cette injonction !! On peut être très bien dans le célibat. Personne n'a besoin d'être en couple pour avoir une valeur en tant qu'humain. Et même, cette injonction est comme beaucoup d'autres, une façon de pousser les gens à se torturer à réaliser des objectifs auxquels ils n'auraient peut-être pas pensé.

Ce serait dommage en tout cas de se rendre malheureux à vouloir obtenir quelque chose qui n'est pas indispensable, ni au bonheur ni à un équilibre intérieur, et d'une manière qui lui coûte. De mon côté, penser les difficultés comme étant de l'ordre du "j'aime/je n'aime pas" plutôt que "j'arrive/je n'arrive pas à" m'a permis de mieux vivre mon autonomie. Le problème n'est pas d'arriver à développer des relations ou pas, facilement ou non, le problème c'est de devoir le faire, et d'une certaine manière, avec un taux de réussite, une rapidité de résultat. Et alors les difficultés disparaissent : je fais ce que j'aime faire de la façon qui marche pour moi et qui me fait du bien. Ça peut me mener à concrétiser moins de relations voire aucune, mais je me sens bien sur le chemin.

Peut-être qu'une étape qui m'a aidée, ça a été de me dire que si on se séparait avec mon partenaire, je ne chercherais pas quelqu'un d'autre. Pas forcément, pas activement. Et ce, indépendamment de sa vie amoureuse à lui. Je ne cherche pas n'importe quelle relation amoureuse pour combler une faille narcissique. Je ne crois pas qu'intégrer n'importe quel inconnu à mon équilibre soit bon pour moi indépendamment de l'image que ça donne.

Sur la base de tout ça j'aurais tendance à conseiller de sortir de l'injonction à prouver quelque chose par rapport à soi et entrer dans le plaisir d'être soi.

Et je pense que ça pourra redonner du plaisir à entrer en relation. L'injonction au résultat, le mélange avec l'égo, ça foire le plaisir d'être là.

Voilà mon expérience et mon avis sur la question ! J'espère que vous allez trouver vos solutions !

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Lineart

le jeudi 01 avril 2021 à 21h06

Merci pour ta réponse ! C'est toujours intéressant de voir d'autres points de vue ! Quelques précisions qui sont de mise concernant ta réponse :

_ce qui le met mal, c'est de se sentir seul et de ne pas trop savoir comment s'occuper. Problème qui est apparu surtout en ce moment, temps de Covid, vu qu'avant, il pouvait voir ses copains pendant son temps libre. Lorsque j'appelle des amis a moi pendant longtemps, ça peut l'agacer et le faire tourner en rond s'il n'est pas occupé.

_Ce n'est pas qu'il n'aime pas rencontrer des gens, à vrai dire il est même facile de parler avec lui lorsqu'il rencontre des personnes en vrai. C'est plutôt qu'il a du mal a trouver quoi dire par messages, et est stressé de se retrouver seul à seul avec une personne qu'il connait peu. (En groupe ça se passe très bien cependant) Disons qu'il n'est pas du genre à lancer une conversation, mais plutôt à rebondir sur celles-ci.

_Il n'est pas dans le "trouver quelqu'un à tout prix", mais l'idée de partager une relation de confiance et d'intimité avec une autre personne lui plaît, et il ne me cache pas que s'il apprécie l'idée de l'ouverture, c'est aussi qu'il aimerait bien avoir des relations(qui lui plaisent, et non n'importe quelle relation) de son côté. Il est plutôt le genre à attendre de voir où la vie le porte globalement, pas du genre à chercher les opportunités et pas non plus à prendre les devants dans les choses qu'il entreprend.(par exemple, nous vivons au Canada, mais même s'il avait envie de venir, il n'aurait rien entreprit seul pour quitter la France)

_Pour ce qui est de la vie en dehors du couple, nous avons toujours été relativement indépendant de l'autre, et avons pour projet de vivre une relation à distance par intermittence pour une durée indéterminée. (Différents de projet de vie)

Effectivement, comme tu le dis, je pense que l'App à créée un peu cette injonction au résultat, qui a mis a mal sa confiance en lui. Tu as très certainement raison, ce support le met mal à l'aise parce qu'il trouve ça peu naturel et spontané, et que quelque part le fait de "devoir" séduire, le stresse. Il aimerait bien être plus entreprenant sans qu'il soit en souffrance à cause de ses angoisses. Puis, il y a aussi la jalousie qui ressort, il sait qu'au fond, il ressent une certaine possessivité et se déteste de se sentir en insécurité vis-à-vis de moi. Rationaliser les choses ne l'aide pas malheureusement, il comprend mais ça ne s'aligne pas avec les émotions qu'il ressent.

Je sens que depuis qu'on vit tous ces changements, nous nous faisons encore plus confiance et nous aimons d'autant plus, paradoxalement :) mais à vrai dire, plus je réfléchis, moins j'ai l'impression de pouvoir l'aider sur cette question.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

mipmap

le samedi 10 avril 2021 à 12h26

Bonjour Lineart,

Je me retrouve beaucoup dans la description de ton couple et comme je suis de l'autre côté, celui qui est un peu timide et qui a des difficultés à créer des relations amoureuses, je me dit que je peux peut être éclairer ce coté là. Alinea à raison de dire qu'il y a un bout d'égo, de fragilité et franchement pourquoi veut-on d'une relation avec on ne sait encore pas qui sur une app. Pourtant les app existent, les hommes comme les femmes les utilisent, et donc bon on peut avoir un désir d'être proche de quelqu'un d'être cajolé et de cajoler, si on pense que ça nous fera du bien à soi et à l'autre... on a bien le droit d'en avoir envie. Ce serait clairement mieux d'être capable d'être bien tout seul et mieux à deux (mais bon ça ne se décrète pas ). Il faut clairement lutter contre ça soi même cela dit, ce n'est pas une bonne base pour un autre relation.

Ma relation à moi s'est mal terminée il y a un mois à peu près, après 3 ans ensemble et une année de polyamour pendant laquelle j'ai beaucoup souffert et de jalousie et de ne pas avoir faire d'autres jolies rencontres amoureuses dans cette période. Comme ton amoureux, j'avais envie de polyamour, j'ai eu avant une longue relation de 20 ans pendant laquelle je suis tombé amoureux 2 ou 3 fois et à chaque fois ça m'a fait souffrir. Bon je parle de moi pour que tu aie un peu de contexte. Mon histoire récente s'est terminée à mon initiative parce que je souffrais trop d'abandon et de jugement. Voila qui m'a manqué et qui m'aurait permis de moins souffrir je pense et peut être de continuer de façon heureuse dans le polyamour :

- Reconnaître que c'est beaucoup plus facile pour les femmes de parler sur les App. C'est comme ça, ça ne veut rien dire sur lui, ni qu'il est moins bien que toi, ni moins désirable, ni que tu le désires moins pour ça. Ce qui est bien c'est que tu sembles déjà le faire, mais le répéter et le soutenir c'est bien. J'ai fais trois rencontres d'une soirée en 1 an, dont deux un peu par dépit (je le dit pour qu'il relativise ).
- Faire attention à lui, propose lui des sorties, tu en fais de ton coté avec ton autre amoureux, ce n'est pas à lui d'en plus devoir te reconquérir en faisant des efforts de séduction, il est fragile déjà. Si tu tiens à lui montre lui.
- Faire attention à ce que tu racontes sur ton métamour, en particulier attention aux trucs valorisants. Si il te pose des questions, en fait je crois qu'il vaut mieux lui permettre d'y répondre lui même histoire en organisant une rencontre et de ne pas se construire une version idéalisée... Fait attention à ce que tous tes métamours aient bien leur place dans cette rencontre, que chacun puisse parler de lui (surtout si un de tes métamours est plus confiant, plus expérimenté,... ce devrait être lui qui écoute le plus. ). Fait l'arbitre si besoin.
- Ce n'est pas trop le moment d'avoir envie de moins de sexe... personne n'est obligé bien sur, mais bon si tu en as moins envie juste maintenant, tu vas lui ajouter un tas d'insécurités.
- Si tu as des amies à lui présenter, parce que tu l'adores et que tu veux le partager, ce n'est pas interdit de faire l’entremetteuse :p.

( Ma chérie a fait une dépression au milieu pour des raisons autres et n'était clairement plus capable de faire tout ça. Elle avait besoin de soutien aussi à ce moment là.  )

Merci pour ton post, ça m'a permis de formaliser tout ça. J'espère que je n'ai pas trop ramené la couverture à moi et que ça te sera utile.

#
Profil

alinea7

le samedi 10 avril 2021 à 22h05

mipmap
Alinea à raison de dire qu'il y a un bout d'égo, de fragilité et franchement pourquoi veut-on d'une relation avec on ne sait encore pas qui sur une app. Pourtant les app existent, les hommes comme les femmes les utilisent, et donc bon on peut avoir un désir d'être proche de quelqu'un d'être cajolé et de cajoler, si on pense que ça nous fera du bien à soi et à l'autre... on a bien le droit d'en avoir envie.

Loin de moi l'idée de critiquer le bien-être qu'on peut trouver dans une relation amoureuse !!!
Simplement si rencontrer quelqu'un sur une App n'est pas naturel ni agréable, si c'est un effort uniquement pour un résultat, je me demande pourquoi se l'infliger. Il y a d'autres façons de rencontrer.

#
Profil

bonheur

le dimanche 11 avril 2021 à 10h35

alinea7
Simplement si rencontrer quelqu'un sur une App n'est pas naturel ni agréable, si c'est un effort uniquement pour un résultat, je me demande pourquoi se l'infliger. Il y a d'autres façons de rencontrer.

Je suis aussi de cet avis. Internet est un monde à part, qui peut rejoindre le monde du réel (ou pas). Un monde comme un autre finalement, sauf qu'il est utilisé pour ceux et celles qui "chassent". Une appli de rencontres est le milieu rêvé pour ceux et celles qui désirent du sexe. Autrefois les agences matrimoniales qui servaient à trouver le partenaire pour se marier, et j'ignore si on y parlait amour ( :-/ ). Dans ces appli, viennent des personnes en recherche, et pas toujours de la même chose, d'où des critères de "sélection". En fait, on se réduit à un questionnaire. Lorsque l'on est commun, on aura plus que le choix. Lorsque l'on est atypique, on aura... les chasseurs puisque proies en perdition, désœuvrée par le manque d'intérêt suscité. Alors oui, ne pas généraliser. Ne pas penser que si l'on n'est pas intéressant dans la vie réelle, on le sera plus sur la toile, qui ramènera au réel de toute façon.

Et pourquoi s'infliger ce qui ne nous convient pas ? Je suis en faveur de l'optimisme, de la positivité et de croire en ses rêves. Sauf que l'on n'obtient rien en allant dans des tensions inévitables. L'instinct ! Se laisser vivre et guider par sa bonne étoile. En matière de relations, sa bonne étoile est "je suis moi".

Mon amoureux actuel, je l'ai connu sur le net (LinkedIn, nous avons d'abord parlé boulot, puis humain, puis un long temps d'approche, puis l'amour affectif). Nous ne nous sommes pas encore rencontré et c'est vrai que nous avons appris à nous connaitre au plus près du réel. Nous avons fait des visios, par exemple. Il ne cherchait pas et moi non plus. Cela ne nous a pas empêché de nous trouver. Chercher l'amour est vain, c'est l'amour qui nous trouve. Nous avons un potentiel amoureux accru avec internet, puisque nous multiplions les opportunités de rencontres, y compris sur d'autres continents. Et plus nous avons cette ouverture mondiale, plus l'humain est en mal de relationnel. C'est un constat. Un questionnement aussi. Ne serait-ce pas parce que notre coeur est fermé, ou méfiant, ou défiant, ou trop calculateur... Je ne crois pas en l'âme soeur unique et qui comble. Je crois aux âmes qui se reconnaissent et s'apprivoisent, loin des critères et des stéréotypes emprisonnant.

Dans le réel aussi, l'insatisfaction est au rendez-vous. Les personnes que j'aime, enfin dont je me découvre amoureuse, n'ont pas cette volonté de m'aimer en retour (personne mariée, déjà engagé...). Il ne faut pas en vouloir à ces personnes qui se conforment au monde où elles vivent. Les perles sont celles qui sont rares, avec un éclat atypique, qui accepte de briller, d'offrir, en y mettant le temps et non les formes. Voilà ma conception de la rencontre. Elle est mienne évidemment, et non universelle.

#
Profil

bonheur

le dimanche 11 avril 2021 à 11h09

@Lineart,

Ton compagnon a besoin d'apprivoiser avant de s'ouvrir ? Personnellement, je demande une période, quelque soit l'émotionnel et son intensité. Je ne supporte pas l'impression qu'on veuille se jeter sur moi, au sens figuré évidemment.

#
Profil

Lineart

le dimanche 11 avril 2021 à 15h02

mipmap
Bonjour Lineart,

Je me retrouve beaucoup dans la description de ton couple et comme je suis de l'autre côté, celui qui est un peu timide et qui a des difficultés à créer des relations amoureuses, je me dit que je peux peut être éclairer ce coté là. Alinea à raison de dire qu'il y a un bout d'égo, de fragilité et franchement pourquoi veut-on d'une relation avec on ne sait encore pas qui sur une app. Pourtant les app existent, les hommes comme les femmes les utilisent, et donc bon on peut avoir un désir d'être proche de quelqu'un d'être cajolé et de cajoler, si on pense que ça nous fera du bien à soi et à l'autre... on a bien le droit d'en avoir envie. Ce serait clairement mieux d'être capable d'être bien tout seul et mieux à deux (mais bon ça ne se décrète pas ). Il faut clairement lutter contre ça soi même cela dit, ce n'est pas une bonne base pour un autre relation.

Ma relation à moi s'est mal terminée il y a un mois à peu près, après 3 ans ensemble et une année de polyamour pendant laquelle j'ai beaucoup souffert et de jalousie et de ne pas avoir faire d'autres jolies rencontres amoureuses dans cette période. Comme ton amoureux, j'avais envie de polyamour, j'ai eu avant une longue relation de 20 ans pendant laquelle je suis tombé amoureux 2 ou 3 fois et à chaque fois ça m'a fait souffrir. Bon je parle de moi pour que tu aie un peu de contexte. Mon histoire récente s'est terminée à mon initiative parce que je souffrais trop d'abandon et de jugement. Voila qui m'a manqué et qui m'aurait permis de moins souffrir je pense et peut être de continuer de façon heureuse dans le polyamour :

- Reconnaître que c'est beaucoup plus facile pour les femmes de parler sur les App. C'est comme ça, ça ne veut rien dire sur lui, ni qu'il est moins bien que toi, ni moins désirable, ni que tu le désires moins pour ça. Ce qui est bien c'est que tu sembles déjà le faire, mais le répéter et le soutenir c'est bien. J'ai fais trois rencontres d'une soirée en 1 an, dont deux un peu par dépit (je le dit pour qu'il relativise ).
- Faire attention à lui, propose lui des sorties, tu en fais de ton coté avec ton autre amoureux, ce n'est pas à lui d'en plus devoir te reconquérir en faisant des efforts de séduction, il est fragile déjà. Si tu tiens à lui montre lui.
- Faire attention à ce que tu racontes sur ton métamour, en particulier attention aux trucs valorisants. Si il te pose des questions, en fait je crois qu'il vaut mieux lui permettre d'y répondre lui même histoire en organisant une rencontre et de ne pas se construire une version idéalisée... Fait attention à ce que tous tes métamours aient bien leur place dans cette rencontre, que chacun puisse parler de lui (surtout si un de tes métamours est plus confiant, plus expérimenté,... ce devrait être lui qui écoute le plus. ). Fait l'arbitre si besoin.
- Ce n'est pas trop le moment d'avoir envie de moins de sexe... personne n'est obligé bien sur, mais bon si tu en as moins envie juste maintenant, tu vas lui ajouter un tas d'insécurités.
- Si tu as des amies à lui présenter, parce que tu l'adores et que tu veux le partager, ce n'est pas interdit de faire l’entremetteuse :p.

( Ma chérie a fait une dépression au milieu pour des raisons autres et n'était clairement plus capable de faire tout ça. Elle avait besoin de soutien aussi à ce moment là.  )

Merci pour ton post, ça m'a permis de formaliser tout ça. J'espère que je n'ai pas trop ramené la couverture à moi et que ça te sera utile.

Merci pour ta réponse et ta bienveillance ! :)
Je garderais tout ça en tête si a un moment il se trouve que j'ai une autre relation, même si ce sont des choses que je me disais déjà avant globalement.

Quand nous en avions parlé cependant, il n'était pas pour rencontrer les possibles autres relations que je pourrais avoir, et puis d'une certaine manière, ça me convient bien. Je suis le genre de personne à séparer tous mes cercles sociaux sans chercher à les faire se rencontrer (ni les en empêcher, qu'on s'entende), j'ai toujours peur de mésententes, puis j'aime garder des univers qui me sont propres aussi, où je ne suis pas "la copine de". Pour l'histoire d'ailleurs, j'ai des amis qui pensait presque que je mentais lorsque je disais que j'avais un compagnon, puisqu'il ne l'avait jamais vu en 3 ans. (Je ne voulais pas forcément le forcer à venir à mes soirées). Ceci dit j'aimerais bien lui faire rencontrer des filles, mais depuis qu'on est arrivé au Canada on voit surtout les mêmes personnes (que je connaissais d'avant, ou que nous avons rencontré en travaillant, vu qu'on travaille au même endroit) et avec le covid on ne rencontre presque personne malheureusement.

En tous cas, c'est plus ou moins ma responsabilité d'avoir lancé l'idée d'ouverture, qui en elle-même est assez difficile comme ça. Donc c'est aussi a moi de veiller sur son bien-être, étant donné que j'ai de l'amour pour lui et que je ne veux pas perdre notre relation.

#
Profil

Lineart

le dimanche 11 avril 2021 à 15h06

alinea7
Loin de moi l'idée de critiquer le bien-être qu'on peut trouver dans une relation amoureuse !!!
Simplement si rencontrer quelqu'un sur une App n'est pas naturel ni agréable, si c'est un effort uniquement pour un résultat, je me demande pourquoi se l'infliger. Il y a d'autres façons de rencontrer.

Je suis d'accord avec toi en temps normal, mais avec le Covid, il n'y a pas vraiment de nouvelles rencontres qui se font en réel. C'est d'ailleurs en partie pour cette raison qu'on s'est dirigé vers une App.

#
Profil

Lineart

le dimanche 11 avril 2021 à 15h43

@bonheur,

Nous ne nous cachons pas non plus que nous étions sur l'App aussi pour le sexe, mais avec tout de même un minimum d'entente ou de complicité, ainsi que du respect. (Coucher avec une personne sans avoir le moindre intérêt pour sa personnalité ne nous intéresse vraiment pas, tout comme ne pas être considéré comme une personne) Je pense que vouloir du sexe ne met pas nécessairement les gens dans une position de chasseur, même si malheureusement, une partie de la population le voit de cette manière. Dans notre cas, nous parlons plus d'ouverture de couple que de polyamour, nous sommes ouvert à l'aventure de type Friends with benefits tout comme des nouvelles relations amoureuse, nous n'avons pas d'attentes précises.

Pour ce qui est de s'ouvrir, je ne pense pas qu'il a besoin de beaucoup de temps, mais il faut que les personnes lui posent des questions pour que ça arrive. Il ne va pas parler de lui si personne ne lui demande. (C'est d'ailleurs une chose qu'il apprécie chez moi, je suis curieuse donc je le fais parler pas mal de ce qu'il ressent)

Nous sommes aussi bien conscient que les insatisfactions sont aussi le fruit de nos attentes, donc nous ne sommes pas rancuniers, à moins qu'il y ait manque de respect et d'honnêteté. Je ne sais pas si le mal relationnel vient de l'ouverture mondiale, je trouve qu'on grandit beaucoup plus lorsque l'on rencontre des gens radicalement différent de nous à condition d'être ouvert et respectueux des différences. Effectivement, ça nourrit peut-être le besoin de rencontrer et de découvrir, mais dans le même temps, les relations qui en sont issus sont aussi un témoignage immense de partage. Enfin, c'est mon avis personnel sur la question.

Quand nous avons reparlé de tout ça hier, il n'est pas sur de retourner sur l'App, il ne se met plus la pression à ce niveau et je ne cherche pas à le pousser. La chose étant que cette asymétrie entre nous 2 va perdurer, considérant nos personnalités respectives. Il se dit qu'il va falloir réussir à s'habituer à ce que je vois possiblement quelqu'un d'autre, mais pas lui. Puis nous savons aussi que le problème d'insécurités et de jalousie ne sera pas réglé simplement parce qu'il voit quelqu'un. Ce qui nous fait peur, c'est qu'il ne puisse pas "profiter de son droit", alors qu'il tente ce changement pour son propre bénéfice aussi, ce que je comprends totalement.

#
Profil

alinea7

le dimanche 11 avril 2021 à 17h40

Lineart
Puis nous savons aussi que le problème d'insécurités et de jalousie ne sera pas réglé simplement parce qu'il voit quelqu'un. Ce qui nous fait peur, c'est qu'il ne puisse pas "profiter de son droit", alors qu'il tente ce changement pour son propre bénéfice aussi, ce que je comprends totalement.

Se sentir libre d'envisager une évolution amoureuse de toute relation, rien que ça, c'est déjà un gros bénéfice.
Et ça peut prendre un peu de temps de réapprivoiser son propre potentiel en terme de séduction.

Je suis d'accord, pas facile en ce moment de rencontrer sans les apps.

#
Profil

bonheur

le dimanche 11 avril 2021 à 20h15

Mon métier fait sans doute que je ne me sens pas du tout isolée. Je peux même dire que je suis en overdose d'humains. Alors je ne me rend pas trop compte :-/ .

#
Profil

Lineart

le mercredi 14 avril 2021 à 14h34

alinea7
Se sentir libre d'envisager une évolution amoureuse de toute relation, rien que ça, c'est déjà un gros bénéfice.
Et ça peut prendre un peu de temps de réapprivoiser son propre potentiel en terme de séduction.

Se sentir libre c'est effectivement un gros bénéfice, mais je pense que pour sa part il ne se sent pas plus libre qu'avant puisqu'il avait déjà l'impression d'être libre.(c'est plus moi qui tiens à cette liberté) Je pense aussi qu'il n'a jamais vraiment apprivoisé son potentiel de séduction. C'est amusant parce que ce que tu écris s'applique plus à moi qu'à lui, peut-être parce que j'ai une vision un peu plus philosophique et analyste des choses que lui.

En tous cas merci pour l'aide que vous tentez de nous apporter.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion