Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les vrais besoins du couple libre

#

Dehityalg (invité)

le samedi 24 juin 2017 à 10h52

Et puis cette expression de «  couple libre » m'agace doublement.

D'une part parce-qu'elle continue à enfermer les gens dans le modèle relationnel bien particulier du couple. Elle permet de faire oublier qu'il est par exemple possible de partager un appartement et des câlins avec une personne, du sexe et des sorties avec une autre, et un enfant avec une dernière. Et qu'en plus tout peut évoluer et être à renégocier quotidiennement en fonction des un·e·s et des autres.

D'autre part parce-qu'elle est trompeuse : on attache derrière elle la possibilité d'avoir plusieurs partenaires, hors la multiplication des partenaires augmente le nombre de contraintes. Ce seront souvent des contraintes un peu plus discutées, un peu plus librement choisies (sans que ce soit une qualité intrinsèque d'ailleurs), mais ce sont des contraintes quand-même.

Alors oui, quand on est dans ce «  milieu » on en a en général conscience, mais de l'extérieur c'est un peu trompeur, voir mensonger.

Utiliser une autre expression me semble vital à la fois pour les gens qui cherchent d'autres manières de relationner avec leurs entourage, en leur évitant une approche biaisée et des déceptions (ben oui, multiplier les relations c'est compliqué et fatiguant), mais aussi pour les gens qui vivent déjà leurs relations autrement et leur éviter d'avoir à défaire les idées reçues des gens qui découvrent tout ça.

Je préfère le terme de non-exclusivité qui, s'il est un peu long et moche à mon goût, a l'avantage de ne pas vendre à outrance un mode de vie avec une image de «  liberté » (qui sert d'ailleurs souvent à certains de prétexte à une certaine irresponsabilité affective[1]), mais surtout de ne pas se limiter à priori ni aux relations «  amoureuse », ni même aux relations interpersonnelles, d'ailleurs.

[1] https://gendertrouble.org/article133e68f.html

#
Profil

calinou696

le samedi 24 juin 2017 à 13h24

Ben non, libre, ca évoque effectivement la liberté, avec tout ce qui est associé. P-e as tu tout simplement un problème avec la notion de liberté.

Perso je préfère libre à non-exclusif, car non-exclusif, par opposition à exclusif, évoque tout de suite les relations sexuels autres qu'avec son partenaire de couple (et en particulier dans la tête des exclusifs), alors que libre veut tout simplement dire libre, sans aucune "obligation" d'aller voir ailleurs.
D'ailleurs, aux cafés poly, cette opposition exclusif/non-exclusif amène tout de suite des questions sur la situation sexuelle et amoureuse de chacun.. il faudrait presque se justifier d'avoir de multiples partenaires pour justifier sa liberté...
alors que "couple libre" ca veut bien dire ce que ca veut dire.
Et de l' "extérieur" comme tu dis, beaucoup ont bien conscience que cette liberté est dangereuse et c'est bien pour ca que beaucoup ne préfèrent pas y mettre un pied.

Et aussi les libertins sont non-exclusifs, et pour autant on ne peut pas vraiment dire qu'ils soient + libres que les autres..

Enfin.. chacun voit les choses à sa manière.. pas de quoi s'agacer.

edit : en parcourant rapidement ton lien, j'ai du mal à intégrer la notion de "responsabilité" dans les relations humaines.
Eventuellement auprès d'enfants, d'une famille, mais sinon je ne vois pas bien.. on a rien à exiger de l'autre.. une relation entre 2 personnes se fait avec consentement réciproque, ou ne se fait pas.
Après, il peut y avoir de la morale (être honnête, respecter une parole, par ex) mais de là à parler de responsabilité... et, il me semble, ca ne change pas grand chose que les relations soient plurielles ou non.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 24 juin 2017 à 13h41

calinou696
Ben non, libre, ca évoque effectivement la liberté, avec tout ce qui est associé. P-e as tu tout simplement un problème avec la notion de liberté.

Ou que les malentendus sur cette notion sont nombreux, à partir du moment où on a pas discuté de quoi on est censé être libre.

#
Profil

calinou696

le samedi 24 juin 2017 à 14h05

Certes, mais quand on parle de couple libre, il n'y a quand même pas bcq d'ambiguités.
En fonction des relations, on peut emettre quelques réserves, quelques barrières (par ex: ne pas avoir de relation intime avec du voisinage proche, c'est qui était notre cas) ou, sur des histoires de contraception, mais l'essentiel est là.
J'ai rencontré pas mal de couples qui se fixaient bcq d'interdits (par ex les libertins), mais j'ai du mal à y voir de la liberté.
Et je ne vois pas ce qu'il y a de trompeur, même les couples classiques comprennent bien. Qu'après ces derniers ne réalisent pas la multitude de relations différentes possible, c'est leur problème, on ne va pas changer de terme pour eux.

#

Titvuhofki (invité)

le samedi 24 juin 2017 à 14h13

«  car non-exclusif, par opposition à exclusif, évoque tout de suite les relations sexuels autres qu'avec son partenaire de couple »

Je n'ai jamais vu/entendu/perçu ce genre de point de vue. :/

Je suppose qu'on doit avoir des cercles sociaux très différents.

#

Phrojcho (invité)

le samedi 24 juin 2017 à 14h30

«  J'ai rencontré pas mal de couples qui se fixaient bcq d'interdits (par ex les libertins), mais j'ai du mal à y voir de la liberté. »

Faut pas confondre liberté avec anomie, hein.

L'exercice autonome de la liberté, c'est juste la capacité de choisir ses contraintes, seul et avec les autres.

Les contraintes non-choisies, l'hétéronomie, ça, c'est l'absence de liberté.

Si les couples libertins sont heureux dans les contraintes qu'ils se donnent, grand bien leur fasse : ils exercent un parfait exercice de leur liberté.

#
Profil

calinou696

le samedi 24 juin 2017 à 14h36

Pour répondre a Phrojcho :
Alors les couples exclusifs sont aussi libre puisqu'ils peuvent se séparer quand ils veulent. Même si ils sont mariés!
On est vachement avancés. ;-).

Pour la plupart des libertins que j'ai croisé, qui s'adonnent à des plaisirs sexuels dans des clubs, en couple, une fois de temps en temps pour s'amuser, je ne vois pas bien ce que la notion de couple libre vient faire là dedans.
(ca en avait p-e une à une autre époque)

#
Profil

bonheur

le samedi 24 juin 2017 à 15h13

Pour répondre à Titvuhofki, je suis polyaffective et monosexuelle. L'amour pour moi ne passe pas indubitablement par la case sexe. Donc, non, l'amour n'est pas que cela. Je me considère malgré tout comme non exclusive, parfois en relation avec des personnes qui le sont.

Concernant le polyamour et le libertinage. Lire "vertus du polyamour" de Yves Alexandre Thalmann ET "osez le libertinage" de Pierre Des Esseintes afin de s'informer et surtout de différencier.

D'ailleurs pour ne pas faire doublon, reprendre ce que j'ai indiqué ci-dessus afin de différencier, enfin ce que je différencie, entre couple libre et polyamour.

#
Profil

bonheur

le samedi 24 juin 2017 à 15h14

Aussi, il y a la liberté individuelle et le respect de la liberté d'autrui.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 24 juin 2017 à 15h27

calinou696
je ne vois pas ce qu'il y a de trompeur, même les couples classiques comprennent bien. Qu'après ces derniers ne réalisent pas la multitude de relations différentes possible, c'est leur problème, on ne va pas changer de terme pour eux.

Il s'agit pas de changer pour les couples classiques, qui, effectivement, ne comprendront pas tout ce que tu comprends (c'est pas couple libre par rapport à couple enfermé, mais couple plus libre que les couples classiques, le tout est dans le "plus", dans quelle liberté exactement).

Il s'agit pour moi d'être précis auprès de gens que ça intéresse, que ce soit pour avancer dans leurs relations ou avancer dans une relation avec moi..

Et comme le soulignait Syllabman (c'est une private joke avec le sens de son ancien pseudo), "couple libre" décrit des relations ouvertes qui intègrent d'emblée un couple. Le couple, déjà une petite société à lui tout seul. Ca n'est pas la même chose que l'échelle individuelle. L'exercice de la liberté par un individu avec d'autres amours n'a pas les même contraintes que l'exercice de la liberté dans le cadre d'un couple, puis par un couple avec les autres gens.
Je suis en couple libre, et nous ne sommes pas libre d'aller à trois voir ma famille, par exemple.
Je suis en couple libre, et je te demande, dans certains cadres sociaux, de ne pas évoquer notre relation.
Je suis en couple libre, et je ne te ferai pas d'enfant.
Donc, oui, c'est une expression qui peut être précise, mais justement parce que la notion de liberté peut y être moins large qu'elle n'y parait.

Bref.
Je comprend pourquoi tu apprécies l'expression "couple libre", mais je ne l'utiliserais pas moi-même, d'abord parce que la notion de couple telle qu'admise socialement me convient pas alors que je pense vivre ma non-exclusivité et des amours poly, et parce que la notion de liberté, je l'aborde rarement "en général", c'est plutôt des libertés que je demande ou reconnais aux autres... Et je sais que tout le monde ne demandera pas les mêmes.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

calinou696

le samedi 24 juin 2017 à 15h41

Ca va p-e être réducteur, mais, il me semble, que (au delà des couples ados qui n'ont pas encore leur toit), la société identifie le "couple" comme 2 personnes vivant sous le même toit.
Je comprends tout à fait que ca ne te convienne pas (et d'ailleurs moi non plus depuis la découverte du polyamour) mais y attachant "libre", les gens comprennent tout de suite la liberté sexuelle (parce que la société est obsédé par ca), et ensuite eventuellement la liberté amoureuse, pour ceux qui s'y interessent.
Ceux qui ne s'y interessent pas : on s'en fout.
Pour les autres, ben ca fait un gros bug comme pour ca l'a fait pour moi.
Autant "osez le libertinage" que bonheur vient d'évoquer, et qui est le premier bouquin que j'ai lu, ne m'a fait ni chaud ni froid.. autant la notion de liberté amoureuse ("vers la liberation amoureuse" de je ne sais plus qui) oui clairement!
La "non-exclusivité", tout le monde en a déjà entendu parlé -> libertinage, et force est de constater que même en 2017 ca n'attire pas grand monde.

#
Profil

bonheur

le samedi 24 juin 2017 à 15h47

C'est marrant ce que tu dis calinou696 car c'est lors d'une conférence sur le libertinage (je voulais savoir où j'en étais) que j'ai entendu pour la première fois le terme de polyamour et surtout la définition succincte.

Au début, je ne comprenais pas trop ce que je faisais là. J'ai côtoyé d'une manière asexuée les libertins à la recherche de moi-même (j'y ai trouvé le fait que l'on puisse s'accepter et s'assumer, en contact avec un travesti, aussi gentil que courtois). Ce n'était pas par hasard que mon instinct m'avait mené ici. Les libertins et leur philosophie de vie m'a ensuite beaucoup aidé à m'affirmer en tant que polyaffective.

#
Profil

bonheur

le samedi 24 juin 2017 à 15h49

le libertinage est souvent perçu différemment de ce que c'est réellement.

#
Profil

calinou696

le samedi 24 juin 2017 à 15h52

bah, chaque libertin à une expérience et une perception différente du libertinage ;-).
A l'un des derniers cafés poly auquel j'ai participé, il y avait 2 libertins qui s' "écharpaient", l'un affirmant qu'il y avait de l'amour dans chaque relation, et l'autre affirmant le contraire ;-).

#
Profil

bonheur

le samedi 24 juin 2017 à 16h13

:-D :-D :-D En effet, c'est pas très libertin comme propos. Sans doute y avait-il confusion concernant le mot amour.

#

DunIduc (invité)

le samedi 24 juin 2017 à 17h43

«  La "non-exclusivité", tout le monde en a déjà entendu parlé -> libertinage »

Tout le monde… dans ton/tes entourage(s).

Encore une fois, ce n'est clairement pas mon vécu. Par ailleurs, strictement parlant, ça me semble être un une interprétation largement abusive, car «  non-exclusivité » dit simplement ce que la relation n'est pas, sans même parler de la nature de la relation ni des champs auxquels la dite non-exclusivité s'applique.

Caricaturalement (mais réellement), pour bien faire remarquer le truc, je suis exclusif dans mes partenaires de tarot : je me limite toujours aux trois mêmes copines et copains pour mes parties de carte en l'air.

Si je voulais me la rejouer provocateur comme je sais le faire, je pourrais même dire que vouloir à chaque fois faire tourner la non-exclusivité autour du sexe c'est vraiment une névrose (d'une société) de gros bitards qui auraient bien besoin d'une psychanalyse.

Si je veux la jouer moins provocateur et plus constructif, je dirais… en fait non, il fait trop chaud et j'ai la flemme.

#
Profil

calinou696

le samedi 24 juin 2017 à 19h34

Evidemment que "tout le monde" fait tourner le problème de l'exclusivité ou la non-exclusivité d'un couple autour du sexe au premier abord.
On voit rarement des scènes de jalousie ou de graves problèmes de couples pour autre chose.
Et non, ce n'est pas mon entourage, j'ai la chance de cotoyer plein de milieux sociaux différents, et ce qui interesse les gens dans les histoires de couple, ben c'est le sexe. Jamais personne va penser que tu parles de jouer aux cartes qd tu évoques la non-exclusivité..
On peut voir aussi comment les gens s'interessent à la sexualité des célebrités.
Depuis les débuts de l'humanité, et même avant, la vie des gens tournent autour du sexe, c'est LE sujet de prédilection.
Les gens sont obsédés par le sexe, c'est un fait. Une société névrosé? J'en sais rien, un problème? Certainement. Mais c'est comme ca.
Je ne vois pas bien ce que tu cherches à dire en disant "c'est mon entourage"... tu vis chez les nones toi?

#
Profil

bonheur

le samedi 24 juin 2017 à 21h47

Saoulant de toujours tout ramener à ça ! :-(

#
Profil

calinou696

le samedi 24 juin 2017 à 22h23

Oui :( faut croire que ca fait partie de la nature humaine.. mais on a cerveau plus développé que les animaux, on devrait s'en servir un peu plus !

#
Profil

Siestacorta

le samedi 24 juin 2017 à 22h31

Comme zone érogène, pourquoi pas ? :-D
Désolé. La perche était trop bien tendue.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion