Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les vrais besoins du couple libre

#
Profil

bonheur

le samedi 24 juin 2017 à 23h30

Ou zone kérosène pour ceux qui savent pas.
Oups, encore une histoire de perche ! :-D :-D :-D

#
Profil

Camille_B

le dimanche 25 juin 2017 à 00h27

Pourtant il y a un pleins de "problèmes" au moins aussi graves que ceux concernant le sexe : l'attention à l'autre, la maladie, la confiance ( de manière générale ), la tendresse, la "vie de famille", que sais-je encore ...

Voir des couples se fissurer pour des histoires de jambes en l'air ( "tromperies", frustrations diverses ... ) c'est quand même un peu triste.

Le fait que nous n'envisagions l'exclusivité qu'en termes sexuels montre bien que nous avons du mal à définir l'amour autrement que par "amitié + sexe", mais sans non plus prendre en considération tout ce que cela peut impliquer ... en terme de non-exclusivité ( car l'amitié n'est pas exclusive ... ).

Mais c'est aussi faire peu cas de l'amitié dont les formes sont multiples.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 25 juin 2017 à 01h03

Ceci dit, j'ai déjà entendu parler d'exclusivité relationnelle et non-sexuelle... plutôt dans un cadre libertin. En gros, "ok tu peux aller faire l'amour, mais vous allez pas au ciné ensemble. Et surtout pas sans moi".

Je crois que c'est, au fond, sur la connexion entre sexe et sentiment plutôt que sur la seule sexualité, que beaucoup cherchent une forme d'exclusivité.
C'est pas tellement le sexe comme expérience de plaisir physique qui parle, derrière les récits de jalousie, c'est le sexe comme intimité. Un corps dans un autre, on peut pas faire beaucoup plus intime, physiquement (ya pas que le coït et autres pénétrations dans le sexe, certes, mais je pense pas me gourer de beaucoup en disant que ça prend pas mal de place dans l'imaginaire collectif).

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

Camille_B

le dimanche 25 juin 2017 à 02h02

Oui, mais dans l'absolu tout est possible entre les deux éléments "sexe" et "sentiments", sans parler de ce tout ce que l'on peut mettre dans ces deux termes.

Motifs de divorce : sexe + sentiments ; sentiments avant tout ; sexe avant tout etc. Tout cela existe. Et que met-on derrière ces mots ?

Qu'est-ce qu'un sentiment amoureux ? Comment le distinguer d'une très forte amitié ? Chacun a sa réponse.

A partir de quand commence la relation sexuelle "sérieuse" ? Le simple touché ? Un baiser ? Des regards ? Une pénétration ? Pourquoi la pénétration serait-elle la définition de base de l'acte sexuel "accompli" ? Est-ce une réalité "naturelle" ou un stéréotype ? etc. etc.

On peut donner les définitions que l'on veut, dans les faits chacun à les siennes, et ce que les gens mettent derrière le mot "tromper" est incroyablement varié. Pourtant, comme en de nombreuses choses, nous avons toujours l'impression que notre définition, quand elle colle vaguement à la norme, est celle de tout le monde. Cela conduit à des incompréhensions, les incompréhensions aux conflits, et les conflits à un risque accru de ruptures.

Le ciment du couple ne sont ni le sexe, ni les sentiments, ni le partage de hobbys, mais avant tout la communication, l'empathie, l'effort permanent que l'on fait pour écouter l'autre. Il peut arriver qu'une belle écoute ne résolve pas des divergences profondes en matière sexuelle ou sentimentale ; mais des divergences profondes en matière sexuelle ou sentimental ( ou autre ) ne se résolvent jamais sans un minimum d'écoute :)

Bon tout ça c'est des banalités, mais il faut se le rappeler quand même ;)

#
Profil

bonheur

le dimanche 25 juin 2017 à 15h14

Pas si banalités que ça (+)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion