Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Démarrage rempli de doute.

Besoin d'aide
#

Kintsugi (invité)

le samedi 17 octobre 2020 à 17h01

Bonjour à tous :)

Je me présente ici (car je n’arrive pas à m’inscrire, je ne reçois pas de mail, si quelqu’un a une astuce).

J’ai 29 ans, je sors d’une relation douloureuse, de 6 années.
Très amoureuse. Persuadée d’être au près de l’homme de ma vie. Je me découvre auprès de lui.

Ne connaissant qu’un type de couple possible. Le couple monogame, j’évolue dans ce schéma. Plusieurs signaux durant ces 5 années me mettent sur la voie, celle que je ne suis pas dans un modèle qui me convient. Mais la réponse a ça est «  que je suis différente » «  trop optimiste » «  trop ouverte d’esprit » «  trop gentille ou naïve » selon mon entourage. Je ne connais personne qui partage mon point de vue.

Durant ces 6 années, je surprends mon compagnon me cacher des rendez-vous avec une ancienne amoureuse. Je suis triste du mensonge, mais pas du rendez-vous, triste qu’il pense que je ne puisse pas le comprendre. Je lui demande s’il est encore amoureux d’elle. Cela va à des crises de colères si j’aborde ce sujet. Ok c’est son jardin secret je ne m’étale pas.

J’apprends également qu’il est rentré avec une autre ancienne amoureuse et qu’ils ont dormi ensemble après une soirée arrosée.. alors qu’elle habite à côté. Qu’on il fait ? Rien. Je le crois à demi mot, car je le connais il n’est pas serein. Très bien. Cela ne me regarde pas.

J’apprends qu’ils se font des saunas. «  Ce n’est qu’une amie »

Une pointe de jalousie, mais j’arrive à me dire que ce temps avec ses «  amies » n’impact pas ma relation.

Au fil des années, durant un temps. La communication est coupée entre nous deux. Nous habitons ensemble. Je ne comprends pas. Il passe son temps à jouer, ou à être sur son téléphone. Je lui demande s’il est heureux avec moi. Et lui parle du fait que je l’ai vu supprimer une conversation avec une fille.

Nous discutons vaguement ouverture de couple. Enfin JE discute seule d’ouverture du couple sans m’en être informée au préalable.. Voyant son malaise et n’étant pas sure de moi. Je coupe court.

Il n’en ressent pas le besoin. Ceci dit .. je crois que moi .. oui

Plusieurs épreuves font qu’ils décident. Avec ma compréhension de faire une rupture. (Je me sens aussi enfermée sans savoir pourquoi)

Je prends ça comme une opportunité de me découvrir. Je rencontre un garçon. Je l’apprécie beaucoup. Il me fait rire. Et nous discutons beaucoup. Mais sans oublier mon amour.

Mon amoureux me rappelle il veut continuer. Parfait. Je l’aime. Je suis partante.

1 an et demi se passe. Il apprend par un tier ma relation très brève avec cet homme. Je ne nie pas. J’explique tant bien que mal. Il me quitte. «  Trahi »

Je suis triste. Mais accepte. Ai-je le choix ?

Mais .. je suis bouleversée. J’ai l’impression d’avoir été punie pour une faute qui n’en était pas une à mes yeux. Cela ne m’empêche pas de l’aimer de tout mon cœur. Et je n’ai pas changé. Ni mes engagements envers lui. Je comprends cependant en parallèle sa souffrance et souffre à mon tour de lui procurer autant de peine.

Je me renseigne pendant ces 7 mois post rupture. Je fais une introspection. Je lis. Françoise Simpère par exemple. Ça me parle. Énormément.

Mais voilà.. je rencontre très récemment un autre garçon. Que je pense bien aimé. (Envie de le voir papillon dans le ventre) ! Mais j’ai toujours cet ex qui m’empêche d’avancer. Cet rupture à cause de «  trahison » ! J’ai l’impression d’être impure. D’être un peu traumatisée. Indigne de confiance. Pas fiable. Différente. Je l’aime encore. J’ai peur de souffrir si je fais un écart avec mes nouvelles relations. J’ai peur de parler de poly amour à ma nouvelle rencontre. Car il en a parlé tout seul, il a expérimenté.. et ça n’a pas marché.

Doit on vraiment en parler dès le début ? J’ai peur de m’attacher , de faire des choses considérées mauvaises pour les gens auxquels je m’attache. Quand je vais dans une relation j’y vais à fond. J’essaye de donner beaucoup de bonheur. Et je crois que de ne pas y arriver me fait souffrir.

Je suis ok pour qu’ils s’épanouissent ailleurs. Mais je ne trouve pas de garçon qui soient ok pour moi. Du moins ceux qui m’intéressent.

Merci à vous.

#
Profil

bonheur

le samedi 17 octobre 2020 à 22h12

Bonjour Kintsugi,

Déjà, évite les "trop". Comment peut-on être "trop" quand on est juste soi ? Le trop est le jugement d'autrui. Laissez parfois les juges à leur jugement et regarde toi de l'intérieur, en délaissant les regards TROP construits des autres.

Après, que l'amour perdure, y compris s'il y a rupture, sache que je le vis aussi. Que l'éloignement soit à ma demande, à la demande de l'amoureux (je suis une femme jusque-là hétéro affective), ou alors qu'elle se fasse au fil du temps, celui-ci tient à un fil. Les incompatibilités sont souvent l'origine des éloignements.

Te sentir coupable de trahison ? Wahoo, à te lire, le fait était courant de son côté. C'est violent ce "fait ce que je dis, pas ce que je fais". Je ne trouve pas de polyamour chez ton ex et tu es certainement plus "dans tes baskets et pure" que lui. Alors, libère toi de ce sentiment qu'est la culpabilité. Tu es imparfaite, comme tout le monde. Mais qu'un fourbe te reproche ta soi-disant trahison alors que vous étiez séparés, je trouve cela vraiment TROP. Tu peux garder les merveilleux instants vécu avec ton ex (et si il est qualifié de "ex" ce n'est pas par hasard), sans t'obnubiler à vouloir figer ton avenir au cas où il daigne de nouveau te regarder.

Tu es particulière ? Ben oui, et alors ? Après, dire au départ ou pas... c'est un débat. Je dirai que certaines personnes veulent savoir et d'autres non. L'important, c'est quel est ton opinion personnelle. Si tu penses que dire permet d'évacuer dès le départ ce qui deviendra un fardeau ou une incompatibilité, fais-le.

Tu te préoccupes du bonheur d'autrui, autant que du tien. C'est bien (+) . En revanche, faire le bonheur des autres au détriment du tien, là je tique :-/ .

#

Kintsugi (invité)

le dimanche 18 octobre 2020 à 17h58

Merci bonheur pour ta réponse.

J’ai effectivement peur de faire fuir certains potentiels amour avec ma vision des choses. Mais si je ne leur dit pas j’ai peur aussi de revivre une rupture douloureuse telle que celle de ces derniers mois. D’être rejetée pour ce que je suis.

Non mon ancien amoureux n’étais pas du tout dans le poly amour. Il avait peur de l’engagement. Le couple pour lui le «  castrait » selon ses dires. Alors que je voulais être une fenêtre ouverte sur plein de choses et pas une porte fermée à double tour.

J’ai effectivement un gros problème avec le fait de passer le bonheur des autres avant le mien. Ce qui est très mauvais dans une relation. Je m’en suis rendu compte. Un gros travail à faire là dessus.

Il est difficile aussi de faire face aux avis des gens. Vu comme «  instable » ! Ou «  ça va te passer » «  c’est à la mode » ! Je suis dans une petite campagne. Je n’ai pas la chance d’avoir accès à des cafés Poly, ou de rencontrer des personnes pour échanger à ce sujet, sans être prise pour une progressiste qui idéalise trop la vie. Je me sens un peu isolée sur la pratique. Je me documente. C’est ce qui m’apaise.

Merci de m’avoir écouté.

#
Profil

bonheur

le dimanche 18 octobre 2020 à 18h21

On ne peut être audible par tous, si l'on est en dehors du moule. J'en sais quelque chose, puisque j'ai été "muselé" ce week-end. Il ne faut pas chambouler les autres, oups (les pauvres) !

Le respect passe aussi par là. S'éloigner de ceux-celles qui ne veulent pas entendre et parfois, se faire royalement chier et entendre soi, ce dont on aurait pas envie. Rien n'est meilleur, rien n'est moins bien.

La campagne : ben c'est ni mieux, ni pire qu'en ville. Entre un quartier, un immeuble et un village, les commérages se propagent. Les cafés poly s'organisent parfois à la campagne, mais en effet c'est toujours aux ruraux à faire le déplacement, plus qu'aux urbains. Toutefois, tu peux, une fois que tu seras inscrite, en organiser. C'est très simple.

Faire le tri dans ses relations est important, et c'est progressivement que tu t'entoureras.

C'est bien que tu te documentes et l'apaisement est sain. Voici un lien sur une bibliographie :
/discussion/-bRf-/-Livre-elaboration-d-une-Bibliog...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion