Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Jusqu'à quel point s'effacer/se mettre en retrait?

Témoignage
#
Profil

Lavinia

le dimanche 02 avril 2017 à 18h07

Bonjour à toutes et tous,

Je suis novice dans les relations non-exclusives, et j'ai une question pour les personnes ayant un peu plus d'expérience: jusqu'où est-il raisonnable de s'effacer, de se mettre en retrait, pour permettre à la nouvelle relation de son/sa partenaire de s'épanouir?

J'ai eu l'impression de devoir faire une grosse concession récemment (je pense au final que c'est pour le mieux, mais j'en suis encore un peu triste), je pense devoir en faire d'autres dans les mois qui viennent... J'imagine bien que chaque relation est différente, que chaque personne a des besoins différents.... Mais je ne sais plus. J'ai le sentiment que mes besoins et désirs sont illégitimes, j'ai peur de trop demander, d'être trop exigente, et de ne pas la laisser suffisamment libre.

Si vous avez des réponses, je suis preneuse....

Belle soirée à toutes et tous.

Lavinia.

#
Profil

bonheur

le dimanche 02 avril 2017 à 18h13

Il faut exprimer à la bonne personne ce que tu digères difficilement. Une relation doit être équilibrée, alors en matières de relations plurielles, les équilibres sont souvent difficile à trouver. De la communication et du temps et surtout ne pas se sous-estimer, ni se minimiser.

Laisser l'autre vivre ne signifie pas se minimiser ni se mettre en retrait. Tu dois avoir une place simple mais légitime, celle d'être aimée...

Ce n'est pas d'une aide certainement efficace immédiatement mais si ça te parle, alors tant mieux

#

Jvalin (invité)

le dimanche 02 avril 2017 à 18h13

Bonjour,

Pour ma part je suis allé jusqu'au bout, c'est-à-dire prétendre ne pas être avec ma partenaire en présence de son copain, faire comme si on n'était que des amis, ne jamais chercher à sympathiser avec l'autre, bref ne pas exister, la totale. Si la relation l'exige, il faut avoir le courage de ses idéaux. Dans le fond, ça pouvait s'avérer assez comique, puisque ma femme "trompait" son copain... avec son mari.
(Dans les faits, son copain voulait juste ne pas savoir si elle avait d'autres relations et qui ils étaient, donc on respectait juste le contrat.)

Et quand je parle de courage, oui il en faut, du courage, vraiment beaucoup. En ce qui me concerne, accepter le polyamour est carrément passé par une phase où ma femme m'a quitté pour que j'apprenne à ne pas dépendre d'elle affectivement. Pour la récupérer j'ai donc dû renoncer à elle. C'était pas drôle, aujourd'hui encore il m'arrive d'en baver. Il faut avoir un égo en mithril.

#
Profil

Lavinia

le dimanche 02 avril 2017 à 18h35

Merci à vous deux pour vos réponses, totalement différentes...

Jvalin, je n'ai pas le sentiment de dépendre d'elle, ni affectivement ni de quelque autre manière que ce soit (nous sommes dans une relation à distance depuis toujours, ce qui nous a peut-être évité cet écueil). Certes j'ai envie qu'elle fasse partie de ma vie, les moments passés en sa présence m'apportent beaucoup de joie, et le manque se fait sentir quand nous ne nous voyons pas pendant longtemps...mais est-ce de la dépendance? La réaction du copain de ta femme m'interpelle...a-t-il fini par accepter qu'elle ait d'autres amours dans sa vie? Je veux dire, par vraiment l'accepter, et pas seulement par le tolérer afin d'être avec elle?

Bonheur: Merci pour ton conseil...qui certes ne m'aide pas à résoudre ce problème dans l'instant mais qui, oui, me parle... Je sais, je sens (avec plus ou moins de force selon les jours) qu'elle m'aime, et je n'ai pas spécialement besoin qu'elle me le prouve (même si j'aime me l'entendre dire). Le mot légitime que tu as utilisé est intéressant: je ne me sens plus du tout légitime, et c'est là, je pense, le problème, c'est ce qui me fait souffrir.

#

Jvalin (invité)

le dimanche 02 avril 2017 à 18h43

Pour répondre à ta question, non, c'était un gars coincé, immature, assez misogyne, après de nombreux concessions de la part de ma femme ça a fini par une rupture entre eux.

Bon, quelle est la concession dont tu parlais, toi ? Car en effet il ne me semble pas vu d'ici qu'il y ait vraiment dépendance, en revanche je peux comprendre que tu te sentes délaissée, forcément.

#
Profil

bonheur

le dimanche 02 avril 2017 à 19h10

Lavinia
Le mot légitime que tu as utilisé est intéressant: je ne me sens plus du tout légitime, et c'est là, je pense, le problème, c'est ce qui me fait souffrir.

Contente d'avoir su trouver involontairement le mot qui te permettra sans doute de t'exprimer plus exactement. Le choix des mots est souvent important.

#
Profil

Lavinia

le dimanche 02 avril 2017 à 21h39

Jvalin: nous devions emménager ensemble et nous y avons renoncé car son autre amoureuse panique un peu,a beaucoup de mal à accepter le polyamour de ma compagne. Je ne me sens pas vraiment délaissée.... Certes on se voit moins qu'avant, mais je savais que ce serait comme ça, on en discute, on essaye de trouver des solutions. Et, plus important pour moi, les moments que nous passons ensemble sont toujours de qualité. Notre lien n'a pas changé, même si notre relation, si :)

#

Jvalin (invité)

le dimanche 02 avril 2017 à 22h16

A t'entendre tu n'as pas l'air d'avoir de problème.
Moi à ta place ce serait que l'autre décide à votre place à vous deux, que je trouve gênant en revanche ! Vous deviez déménager avec cette personne, ou juste vous deux ? Parce que dans ce dernier cas, l'autre n'a rien à dire, sans blague.

#
Profil

Lavinia

le dimanche 02 avril 2017 à 23h15

Nous devions emménager toutes les deux. Ce n'est pas l'autre qui a décidé à notre place, elle a fait peur de ses craintes à ma compagne, et nous avons décidé de ne pas emménager. Je pense que si j'avais insisté on aurait pu emménager, mais j'ai eu peur que cela entraîne rancunes et rancoeurs, ce que je ne veux pas pour ma relation. Leur relation à elles deux est toute neuve, très compliquée à mettre en place pour tout un tas de raisons. Nous, nous sommes ensemble depuis presque 5 ans, nous savons comment l'autre fonctionne et ce dont "nous" a besoin pour que "nous" il y ait. J'ai préféré m'adapter. Je suis dans une phase où je dois faire le deuil de ce que ma relation ne sera pas, ce n'est pas tous les jours facile, mais c'est un choix que j'ai fait, et je ne suis pas mécontente de conserver une forme d'indépendance que le cohabitation aurait rendu plus difficile...même si la distance géographique me pèse. Mais on dévie du sujet :)

#

Jvalin (invité)

le dimanche 02 avril 2017 à 23h31

Du coup je réitère ma question : quel est ton problème ?

#

Jvalin (invité)

le dimanche 02 avril 2017 à 23h33

Ou peut-être que je me trompe, que c'était juste une question et que finalement tu es contente avec ça.

#
Profil

Lavinia

le dimanche 02 avril 2017 à 23h39

Mon problème est que je ne sais pas jusqu'à où il est "normal" (je ne trouve pas vraiment d'autre terme) de faire des concessions et de se mettre en retrait pour permettre à l'autre relation de s'épanouir. Je ne suis pas encore contente avec cette situation, j'essaie de l'être, jour après jour. Et je sais qu'il y certaines choses que je ne serais pas prête à accepter, et je me demandais donc si j'exagérais...comment faire la différence entre un besoin légitime, celui d'être aimé(e) et pris(e) en considération, et ce qui pourrait s'apparenter à de la jalousie ou de la possessivité.
La réponse de Bonheur m'a mise sur la voie...

#

Jvalin (invité)

le dimanche 02 avril 2017 à 23h56

Justement, il n'y a rien de normal... La relation polyamoureuse est par essence en réfraction avec la normalité, la convention, qui est la monogamie exclusive. Les seules choses à garder en tête, c'est qu'il faut rester respectueux envers soi et les autres. Les deux ! Et évidemment, des fois, il faut taper du poing sur la table. En ce qui me concerne, si ça ne va pas, je prend mes distances. Je ne demande pas de comptes à ma compagne, déjà parce que je sais qu'elle déteste ça, mais aussi parce qu'elle ne me doit rien. Alors si je suis mécontent, je me prépare à l'éventualité de rester seul, chose que pour ma part je supporte très mal. Et c'est en regardant le néant en face que je me rend compte que 1) ce n'est pas du néant 2) je grossis le problème.
Mais j'ai l'impression que toi et moi sommes très différents, donc si ça ne t'aide pas j'en suis désolé.

Par ailleurs j'ai coutume de dire que la relation amoureuse c'est du bricolage permanent. Y'a de la passion, des fois, mais ça passe vite, si toutefois il y en a jamais eu, et effectivement, pour trouver l'équilibre sans ça, c'est difficile.

#

Jvalin (invité)

le lundi 03 avril 2017 à 00h02

Dans ton cas précis, si tu ressens le besoin de faire quelque chose dans ta relation, si j'étais toi je commencerai par m'assurer de dire à ma compagne que c'est un grosse concession et que c'est dur pour toi, et qu'elle garde bien ça en tête. Ce serait une bonne base.

#
Profil

bonheur

le lundi 03 avril 2017 à 11h56

En relisant ce que je t'ai écrit, je m'aperçois que ces mots qui t'ont mise sur la voie, m'ont amenés à réfléchir sur moi-même. En effet, en 10 ans de polyaffectivité, j'ai eu beaucoup, beaucoup trop d’écueils.

Je me disais que leur point commun, c'était moi. D'ailleurs c'est moi qui suit à l'origine des premiers pas et c'est moi qui rompt à chaque fois. Dans 100% des cas, je n'avais pas la légitimité, même d'une façon simple, et juste à la place que revêt l'amour lui-même.

En gros, j'étais en permanence face à des personnes qui était dans le "oui mais non". L'amour est à vivre, à ressentir, et souffre d'un manque d'acceptation dans son ressenti comme d'un manque de franchise dans son vécu.

Egalement, la répercussion de cette indécision d'une seule personne dans le rouage des amours plurielles, se fera automatiquement ressentir comme négativement sur toutes les personnes aimées par ailleurs et encore pire sur la personne "centrale".

Ce qui m'amène à penser que mon poly-acceptant de mari, qui l'est tout en disant qu'il préfèrerait ne pas avoir à poly-accepter, peut engendrer de l'indécision chez les personnes que je peux aimer en dehors de mon couple.

Réflexion personnelle : dois-je présenter mes amours à mon mari ?

#

Jvalin (invité)

le lundi 03 avril 2017 à 15h41

Tu sais, Bonheur, si c'est pas ça qui fera des problèmes ce sera autre chose. Rien ne vaut d'affronter les choses avec courages. Sois dit en passant, ton mari sera bien content d'avoir le droit de gambader avec des gazelles le jour où il tombera amoureux de quelqu'un d'autre, car ça arrive à tout le monde ce genre de chose.
Quant à savoir s'ils doivent se rencontrer, c'est à mon avis aussi et surtout à eux de décider.

#
Profil

bonheur

le lundi 03 avril 2017 à 17h35

Merci Jvalin. J'ai pas mal de compréhension de moi et oui, ça arrive à tout le monde de ressentir de l'amour, y compris à mon mari. Si tu le connaissais un tout petit peu, tu rirais de ta remarque. Amoureux, il y a été, comme tout le monde. Par contre, il fait parti de ces personnes qui passeront leur chemin. Il n'aime pas les complications, alors le polyamour... c'est pas pour lui. Evidemment, si un jour il le désirait, il le pourrait.

C'est aux autres à décider... mais aussi à moi. Le constat étant que ça culpabilise, alors je peux prendre la décision, et le courage de cette décision, de savoir ce qui convient. Je fais en effet partie des personnes qui affrontent.

#

Jvalin (invité)

le lundi 03 avril 2017 à 18h08

Bien sûr que la décision t'appartient, le problème c'est qu'il faut qu'ils soient d'accord aussi. Et si tu es des personnes qui affrontent, et que lui tend plutôt à éviter, alors c'est là qu'est le problème, je pense. Je vais y réfléchir, mais là, comme ça, je n'ai pas d'idée. J'ai la chance d'avoir une compagne qui affronte les problèmes aussi...

#

Vivi (invité)

le lundi 03 avril 2017 à 18h27

Bonsoir mon mari a repris contact avec son ancienne maîtresse et il me dit qu'il même à sa manière !!!! J'ai essayé de ne pas voir mais c'est trop dur!!!! Je fais chambre à part je lui es dit que j'avais besoin d'être respecter!!!!! Je sais plus en réalité !!!! Si quelqu'un a connu se problème !!! Merci

#

Jvalin (invité)

le lundi 03 avril 2017 à 19h05

Bonsoir Vivi, je n'ai pas l'impression que votre relation soit sur le mode du polyamour, si ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion