Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment on fait quand tout ça nous a dépassé trop vite ?

Témoignage
#
Profil

liloufleur

le dimanche 29 décembre 2013 à 16h22

Bonjour!
me voilà nouvelle sur ce site sur lequel je suis tombé hier soir quand je cherchais la lumière, essayant dans ma situation de me recentrer sur moi, car là, c'est la seule chose constructive à faire.
Je vous écris pour partager mon histoire car je doute beaucoup et surtout j'ai peur.
tout commence peut être quand j'avais 14 ans: j'étais amoureuse de 2 garçons en même temps, j'étais assez timide et face à cette situation atypique, c'est resté platonique.
puis à 20 ans, je rencontre un homme qui devient rapidement mon meilleur ami, nous sommes tous les 2 libertaires mais lui assumé - moi en recherche. 2 ou 3 ans après, on sort ensemble, ça me perturbe grave et finalement je me dis être amoureuse de lui. Lui est déjà sur des sujets d'"amour libre" comme on dit à l'époque et nous tentons une aventure alors qu'il est avec quelqu'un et qu'il vienne d'avoir un enfant. Horreur!!! Elle ne pensait pas que c'était une histoire d'amour, moi je gère pas bien, finalement, tout le monde se sépare, énorme culpabilité de ma part.
Puis je me mets en couple classique, enfin + ou - car je me mets en couple avec un ami, je n'en suis pas amoureuse, je l'aime (ça a souvent été comme ça pour moi)
Puis je rencontre mon 1er grand Amour - F - rencontre passionnelle, 3,5 ans de vie commune, où on a rencontré et transformé l'horreur, nos démons intérieurs. c'était l'homme parfait pour moi et moi pour lui pour servir de miroir, explorer.... mais évidemment c'était souvent dramatique et douloureux (c'est un très faible mot!!)
puis il m'a quitté, il s'ennuyait (accro aux sensations fortes évidemment, ça clashait moins, donc plus de train train, pour moi très beau et constructif, pour lui aliénant)
j'ai souffert comme pas possible de cette séparation, où j'ai dû quitté ma maison, mon monde si beau... je me suis résolu et ai pris un petit appart dans le village où je travaillé. Et là,... j'ai rencontré M. Il revenait d'Inde, il était marié, 2 enfants en bas âges, et dans une union libre du genre "on a le droit d'aller voir ailleurs mais on se le dit pas" je suis devenu membre de cette famille mais notre connexion avec M était si profonde que nous sommes devenu amants.
Moi ça m'allait très bien, je n'avais pas fait mon deuil (ça m'a pris 1,5 an), et je voyais aussi que si nous étions en couple avec M, il y aurait des endroits où ça coincerait. Je suis devenu amie avec sa femme, qui est merveilleuse.
Et puis, j'ai freiné cette relation d'amants, car j'en avais d'autres , car on partagait autres choses.. je sais pas. et M et toute sa famille sont partis s'installer à l'étranger
3/4 mois avant, F est revenu dans ma vie, on est ressorti ensemble mais lui était encore avec sa compagne 'intermédiaire'. la situation a duré 3/4 mois, il ne savait pas s'il devait choisir, il nous aimait les deux, je l'ai accompagné - à vrai dire, elle étant loin, il y avait de grande chance qu'il revienne avec moi. A ce moment là, je voulais revenir à la situation d'avant "être sa seule et unique femme"
mais je n'ai pas réussi, je l'ai trompé dans les moments où ça allait pas, je ne lui ai pas dit. bien que notre relation reste très compliquée, l'amour est toujours aussi fort.
Lui l'été dernier a embrassé une amie à moi littéralement dans mon dos. Pour la 1ere fois, je me suis affirmé sereinement devant lui en lui disant que c'était abusé de faire ça, alors que j'étais leur chauffeur car ils étaient trop bourré. mais en gros ça ne porté pas à conséquences. Lui n'a pas eu une once de culpabilité (ce qui est bien pour lui, mais abusé avec ce qui se passe maintenant)
Et puis M est revenu s'installer par ici, j'ai posé le cadre en lui disant que nous ne serions plus amants. mais dans les faits, nous sommes et nous comportions comme tel, plaisir de la présence de l'autre, de son contact, besoin de nos échanges....
C'est F qui a ouvert la porte: il a fait une rencontre l'été dernier, une fille à qui il plaisait et elle a refait surface à l'automne, il a senti ses attentes, m'en a parlé, me disant qu'il n'avait pas envie de l'encourager. Parallèlement, il était obligé de travailler sur sa dépendance affective, car j'étais souvent en déplacement.
Et elle lui a dit "je veux t'aimer!", et il a fondu. Il me l'a dit, m'a demandé la permission de pouvoir vivre cette histoire. J'avoue ça a coincé 5mn aux entournures mais je lui ai donné ma bénédiction et lui ai souhaité une belle histoire en parallèle de la nôtre.
Et puis, j’ai été trop vite, j’ai passé une soirée avec M, et j’ai ouvert la porte et nous nous sommes aimés. Alors j’en ai parlé à F, et ça a été le pugilat.
D’abord culpabilisation extrême, et puis conflit, souffrance… j’ai freiné M, lui expliquant la situation, mais je me suis rendu compte qu’il était amoureux de moi, d’un coup, j’étais pour lui sa nana…
Waouh ! carnage ! souffrance pour tous les 3.
A savoir que M et F n’ont jamais accroché, ils se connaissent très peu mais M m’a vu souffrir de ma relation avec F et F a très peu de respect pour M qu’il trouve inconséquent.
Au final, je me suis retrouvé dans la situation de devoir choisir, les 2 me le demandent. F car il a fait un repli identitaire sur des valeurs chrétiennes et car son égo est blessé certainement. Il me reproche d’avoir été trop vite, de ne pas avoir pris le temps de construire cette réalité avec lui. Là-dessus, je reconnais que je paie le prix de mon impulsivité. M lui serait, dit-il, ouvert à ce qu’on construire une relation de polyamour, mais pas avec F dans sa vie.
F vient de me quitter, M m’attends pour l’instant mais refuse de comprendre la partie de moi qui aime F.
Avec F, j’avais une relation relativement mature car 7 ans d’histoire et surtout énormément d’échanges, avec M, tout est à construire, et je n’étais même pas sûre de vouloir construire un autre « couple » au départ, je voulais simplement vivre l’amour que je porte dans mon cœur
Je risque de tout perdre, mais c’est aussi une très belle occas de me trouver.
Et vous parler peut peut être m’aider à trouver le pas suivant pour vivre au mieux cette situation,
Alors si vous avez des conseils des avis, je suis preneuse et vous remercie par avance.

#
Profil

Green-Man-Outside

le dimanche 29 décembre 2013 à 17h31

Peut-être que quelques paragraphes aéreraient ton post et le rendraient ainsi plus lisible. ;-)

#
Profil

Marie-Georges

le dimanche 29 décembre 2013 à 18h12

Si j'ai bien compris, M t'offre le genre de relation que tu souhaiterais vivre avec F.
D'après moi, F ne tient pas compte de ce que tu veux et ne me semble pas très reconnaissant malgré les efforts que tu as fournis pour lui (accepter sa relation avec une autre femme). L'argument de F comme quoi tu serais allée "trop vite" ne tient pas, dans la mesure où il a fait la même chose : t'avouer une relation (qu'il souhaitait poursuivre). Toi tu n'as fait que lui avouer une soirée avec M... Tes sentiments semblent forts pour F, mais c'est une personne qui ne respecte guère ce que tu ressens.

Je vais citer ce qui me paraît le plus important :
"Je risque de tout perdre, mais c’est aussi une très belle occas de me trouver."
C'est une très belle façon de prendre les choses. Le temps te dira ce qu'il advient de tes relations avec F et M (qui peuvent être perdues... puis retrouvées... Ou pas... Sans oublier tes futures rencontres...), mais en te lisant tu m'as l'air d'être en plein travail de précision de tes propres désirs et attentes. Donc à suivre, et bravo pour ta capacité d'analyse à la fois autocritique et non égocentrée.

#
Profil

liloufleur

le dimanche 29 décembre 2013 à 22h24

Merci Marie-Georges,
je crois vraiment qu'il faut être très évolué pour tenter de telles aventures. moi ça me force à grandir mais des 2 autres côtés c'est pas si évident. F ne veut pas reconnaître que c'est lui qui a ouvert la porte à une telle situation, par sa demande et M ne veut pas tenir compte du fait que F existe dans ma vie et mon coeur.
En fait les deux voudraient une vie de couple plutôt classique finalement... je suis tombé dans le panneau!!
d'ailleurs à ce propos, comment ça se passe quand les deux partenaires hommes veulent une vie en 'concubinage'? waouh!! se partager, faire un choix, c'est sûr là j'ai l'impression d'être bien novice dans ce genre d'histoire, du coup, je chemine avec 2 partenaires novices aussi peut être.... synchronicité!!

merci du partage de vos expériences, je ris beaucoup en lisant les discussions, je me retrouve dans beaucoup de propos et c'est libérateur... merci à vous tous d'exister et d'être fidèle à vous même avant tout!!

#
Profil

Boucledoux

le lundi 30 décembre 2013 à 08h15

Salut Liloufleur,

deux trois idées en vrac, et d'abord welcomme. Je pense qu'on a été beaucoup à un moment ou à un autre à trouver ici une parole libératrice qui permettait de penser et de discuter sans jugement ce qu'on ressentait donc, vraiment, bienvenue.

Je réagis à chaud donc peut-être injustement sur deux ou trois trucs qui ressortent pour moi dans ton récit, tu verras si tu peux en faire quelque chose...

j’ai été trop vite : non ! Je n'ai pas l'impression (culpabilisation quand tu nous tiens....) Tu as vécu, tu as accumulé les expériences, fais ton petit bonhomme de chemin, manifestement toujours en prenant en compte tes partenaires, beaucoup (trop ?). Manifestement tu réfléchis et tu ne t'engages pas sur des impulsions à ce que tu ne peux pas tenir. Fais toi confiance !

F a très peu de respect pour M qu’il trouve inconséquent. Outre que je trouve irrespectueux pour toi de ne pas respecter les gens que tu aimes (on peut ne pas comprendre, ne pas les apprécier, mais te faire suffisamment confiance pour penser que si tu les apprécies beaucoup c'est qu'ils sont respectables...), le comble de l'inconséquence en l’occurrence (et du "trop vite" en même temps d'ailleurs) c'est de te demander ce que t'a demandé F sans réfléchir AVANT à une éventuelle réciprocité. Pour le coup c'est inconséquent, trop vite ET irrespectueux d'ailleurs.

M m’attends pour l’instant mais refuse de comprendre la partie de moi qui aime F Est il nécessaire qu'il comprenne ? A t'on besoin de tout comprendre des autres pour les aimer et partager avec eux ? on aimerait pas grand monde à mon avis...

culpabilisation extrême, devoir choisir, etc... Non, Non, Non ! Tu n'as pris personne en traître. M savait qui tu étais et que F était dans ta vie non ? F savait ce qu'il faisait et c'est à lui de se mettre devant ses contradictions. Encore une fois, fais toi confiance ! Ce que tu dois me semble t'il c'est dire clairement ce que toi tu veux pour toi. Et prendre le temps de le dire et de l'expliquer respectueusement (mais à te lire, je n'ai pas de doute là dessus...) Ensuite, c'est à chacun de choisir ce qui lui va ou pas.

Courage et bonheur,

#
Profil

Boucledoux

le lundi 30 décembre 2013 à 09h05

Ah tiens voilà le bout que je ne trouvais plus, il est dans ta réponse...

comment ça se passe quand les deux partenaires hommes veulent une vie en 'concubinage' ? : pour moi la réponse est dans la question : les deux partenaires hommes veulent.... mais que veux la troisième ?

bises

#
Profil

LuLutine

le lundi 30 décembre 2013 à 18h45

liloufleur
M [...] refuse de comprendre la partie de moi qui aime F.

Ce n'est que mon opinion, qui vaut ce qu'elle vaut, mais pour moi ça revient à refuser cette partie de toi, et je n'appelle pas ça aimer.
Mais bon, ça reste ma définition...

Après, ça dépend aussi ce qu'on entend par "comprendre".
Parfois, on ne comprend pas, mais on peut accepter quand même.

Je ne comprends pas forcément pourquoi untel aime unetelle (par exemple), mais ça ne m'empêchera pas d'entretenir une relation avec untel, de l'aimer et d'accepter qu'il aime untelle...

liloufleur
Je risque de tout perdre, mais c’est aussi une très belle occas de me trouver.

Moi, je suis déjà de l'autre côté, si l'on peut dire.
J'ai tout perdu, et je me suis trouvée.

C'est crevant et parfois douloureux mais d'autres fois enthousiasmant, et pour moi ça en vaut la peine.

A toi de voir ce qu'il en est dans ton cas. Ca reste une décision individuelle, et lourde de conséquences dans tous les cas.

liloufleur
F ne veut pas reconnaître que c'est lui qui a ouvert la porte à une telle situation,

Ah, j'ai connu quelqu'un comme ça...
Les gens qui n'assument pas, c'est épuisant (oui, là je fais des généralités, je sais).

liloufleur
et M ne veut pas tenir compte du fait que F existe dans ma vie et mon coeur.

Connu ça aussi...

liloufleur
merci à vous tous d'exister et d'être fidèle à vous même avant tout! !

De rien.
(Mais tu sais, c'est pas de tout repos. Je préfère te prévenir ;) , au cas où tu rejoignes notre secte :P !)

En tout cas tout comme Boucledoux, je n'ai pas l'impression à te lire que tu sois allée "trop vite".

Boucledoux
A t'on besoin de tout comprendre des autres pour les aimer et partager avec eux ?

Non.
Enfin, pas dans mon expérience en tout cas. :)

#
Profil

Marie-Georges

le lundi 30 décembre 2013 à 19h47

liloufleurd'ailleurs à ce propos, comment ça se passe quand les deux partenaires hommes veulent une vie en 'concubinage' ? waouh! ! se partager, faire un choix, c'est sûr là j'ai l'impression d'être bien novice dans ce genre d'histoire, du coup, je chemine avec 2 partenaires novices aussi peut être.... synchronicité

Je rejoins Boucledoux : et toi que veux-tu ? C'est le meilleur guide ! En tout cas c'est comme ça que je me sors de ces moments terribles où il faudrait "choisir". En fait, moi j'ai choisi de ne pas choisir. Ce faisant, j'ai choisi de laisser la liberté de s'en aller à celui à qui cela ne conviendrait plus (j'ai comme toi deux relations fortes).

Sur le concubinage, je leur ai dit que je voulais une vie à plusieurs (nombre à définir, pourquoi pas avec les copines de mes amoureux), mais l'un d'eux ne serait d'accord que pour un concubinage exclusif et c'est tout à fait son droit, donc... Je partage mon emploi du temps. Cela me va beaucoup mieux que de faire un choix rigoureusement impossible (puisque je n'ai absolument aucune envie de rompre avec l'un ni avec l'autre). "Fais ce que tu veux vraiment" est le meilleur conseil. N'hésite pas à leur parler de ce qui serait idéal pour toi. Après confrontation des vœux des uns et des autres, si tout le monde est à l'écoute des désirs exprimés, vous trouverez petit à petit un équilibre et un mode de vie qui vous conviendra. Exemple : Moi je voudrais plus que tout vivre avec eux mais cela déplaît à l'un donc ok je préfère ne pas vivre avec eux et être avec les deux etc. Si ça peut te rassurer, malgré les réticences extrêmement fortes de l'un de mes amoureux vis à vis du polyamour, je suis toujours avec mes deux amoureux depuis une poignée d'années maintenant. Et ça c'est chouette ! :-)

#
Profil

liloufleur

le mercredi 01 janvier 2014 à 12h45

Bonjour et bonne année et meilleurs voeux de bonheur et d'AMOUR à vous tous,

Et bien, j'ai continuer mon périple au pays de 'qu'est ce que je ressens au juste?', 'qui suis-je?", "qu'est ce que je veux dans ma vie?",
à cette dernière question que vous m'avez retourné: je ne sais pas au juste, dernièrement je dis "la forme m'importe peu, le fond pour moi c'est l'Amour, la joie, la justesse, l'éveil!" j'ai le fil conducteur c'est déjà pas mal, après tout est possible... enfin, je crois, croyais.... est ce si sûr?

les fêtes de fin d'année auront été bien marquées par cette histoire et il y a vraiment 2 aspects en moi même qui s'entrechoquent pour le moment et crée un beau flou artistique: la peur d'un côté et la confiance de l'autre

Avec F, et c'est peut être ce qui caractérise notre histoire, je rencontre mes peurs les plus profondes; depuis le début de cette aventure je ne cesse de me demander "et si ça s'était passer dans l'autre sens?" Je sais que j'ai un très gros travail à faire sur moi si c'était le cas - pas tellement un travail sur la jalousie d'ailleurs mais sur un sentiment d'infériorité, du genre "F trouvera forcément une fille mieux que moi et me laissera tomber!!" Ce sentiment est très vif chez moi et même si je suis en travail pour m'aimer moi même, je ne suis pas au bout et ça me taraude fort.

En plus, dans nos discussions sur le polyamour, car nous en avons beaucoup parlé ce qui est plutôt chouette!!, il n'a pas un abord comme moi je l'ai vis à vis de lui et ça m'insécurise!
je m'explique, dans les différentes discussions, j'ai à plusieurs reprises lu "mon conjoint/amoureux principal", et en fait c'est comme ça que je considère F. Il est mon principal.
Lui a une vision peut être plus libératrice encore (tout en sachant/pensant... que c'est pas forcément ce qu'il a envie de vivre): chacune de mes polyamoureuses seraient au même niveau.
A la rigueur, ce qu'il pourrait me proposer c'est finir et recommencer notre histoire, plutôt que la transformer... mais vraiment tout ça, et moi, lui a donner envie d'une vie monogame, avec la création d'un foyer, d'une famille... la sensation pour lui, je n'ai plus besoin de chercher ma conjointe, c'est E (moi) et mon énergie je l'a mets à construire ou réaliser autre chose que des histoires d'amour...

Alors on en est à vivre le flou artistique total, je ne sais pas quoi choisir car je n'en est pas envie - et là j'entends les refrains 'on ne peut pas tout avoir dans la vie, il faut choisir, c'est immature de tout vouloir en même temps', bref pas grand monde vers qui se tourner!! à part ici...

je ne sais pas non plus au juste ce que je ressens pour M, il m'est demandé (ni par l'un ni par l'autre mais dans cette aventure nouvelle) de mettre des mots, de définir... c'est la même logique! amoureux, amants, ami... dans les 3 il y a AME. c'est une rencontre d'âmes, alors définir plus que ça, je sais pas.
Quand je disais M ne veux pas comprendre la partie de moi qui aime F: pour être plus précise, il ne l'accepte pas, pour lui, je devrais quitter F qui me manipule, me rends malheureuse, m'en demande toujours beaucoup, est égocentré... (ce qui est assez vrai mais pour autant nous avons une histoire longue qui fait qu'on se connait bien et que malgré les difficultés, nous avons un degré certain de maturité de 'couple') et vivre avec lui le polyamour, qu'il me laisserai vivre!!

M est laissé de côté pour l'instant ce qui est douloureux pour lui et pour moi. tant que je suis pas au clair, je ne sais pas quoi proposer. je me suis dit à un moment lui proposer d'être à nouveau mon amant, dans l'ombre mais je ne veux pas 'trahir/mentir', pourtant en disant la vérité, tout est si compliqué!! Revenir en arrière concernant notre histoire me parait difficile

il y a vraiment un paramètre en plus dans toute cette histoire, c'est que je n'ai pas d'enfants et que je voudrais être mère. Les 2 sont prêts à me faire un enfant mais, mais mais...
au départ, et ce qui a ouvert la porte à cette aventure aussi peut être, je m'étais dit
Plan A: F: car on est heureux et qu'un enfant vient naturellement s'installer au milieu de notre histoire,
Plan B: M: comme un ami géniteur, avec qui je ne suis pas en couple...
Bon il se trouve que M concevait la chose autrement, et ses sentiments à mon égard était plus fort que la simple amitié

je suis à une croisée des chemins, un tournants dans mon histoire personnelle et dans mon histoire avec F aussi (7ans)
mon année chinoise arrive: cheval: il y a 12 ans, un ami m'avait dit 'tu choisis ton rythme: au pas, au trot, au galop!' et moi j'étais parti au galop, sauvage, impulsive, passionnée
je reste la même mais avec une autre maturité...
à voir: "hate toi lentement" est ce qui me vient tout de suite...

je sais qu'à un moment donné, si je ne me positionne pas clairement, F le fera en 1er, il a beau être artiste, le flou artistique ne lui correspond pas
j'ai peur de regretter, de me taper une lubie, de .... ???
il y a un titre dans le fil des discussion 'polyamoureuse pas assumée!", peut être est ce là où j'en suis... pour l'instant j'emploi beaucoup de 'si'... je ne suis pas prête à faire ce coming out, pas prête à assumer des sentiments pour M, pas prête à quitter F si on est pas sur la même longueur d'onde...
peut être je ne fais qu'un détour par le polyamour pour revenir à une monogamie heureuse...
peut être, peut être.... beaucoup de questions, de doutes et de prises de têtes en tout cas, pouah!! c'est fatigant!!
je vous embrasse

#
Profil

LuLutine

le jeudi 02 janvier 2014 à 23h14

liloufleur
la peur d'un côté et la confiance de l'autre

Comme je te comprends. Confiance et peur, les meilleures ennemies...

liloufleur
"et si ça s'était passer dans l'autre sens?" Je sais que j'ai un très gros travail à faire sur moi si c'était le cas

Je te félicite pour cette lucidité. C'est une chose d'envisager le polyamour "pour soi", c'en est une autre (d'essayer) de l'accepter chez un(e) partenaire.

liloufleur
chacune de mes polyamoureuses seraient au même niveau.

Ca, il faut peut-être lui dire que ça ne se décrète pas forcément. En effet il ne suffirait pas que lui le veuille, il faudrait qu'elles le veuillent aussi...
Bon, là ça reste une situation hypothétique, et puis ce n'est que mon opinion, je précise.

liloufleur
'on ne peut pas tout avoir dans la vie, il faut choisir, c'est immature de tout vouloir en même temps'

Refrain classique que les poly entendent sans arrêt...mais ceux qui le chantent n'ont peut-être jamais éprouvé que ne pas choisir, c'est aussi un choix, et souvent lourd de conséquences...!?
Ce que beaucoup de "poly" savent dans leurs tripes ! (Enfin à mon avis - je n'ai pas fait de sondage :P !)
Crois-moi, je ne pense pas que ce "non-choix" (qui en est en fait un, très clair !) soit immature. Bien au contraire !

liloufleur
amoureux, amants, ami... dans les 3 il y a AME. c'est une rencontre d'âmes, alors définir plus que ça, je sais pas.

Merci à toi pour cette belle phrase !
Oui une rencontre d'âmes ! C'est aussi mon vécu, comme je te comprends !
Pourquoi vouloir à tout prix des étiquettes sur les relations ? Se mettre d'accord sur ce qu'on a envie de vivre ensemble, ça suffit parfois !

Les étiquettes peuvent exister (et sont parfois utiles), mais elles ne devraient pas être exigées...

liloufleur
j'ai peur de regretter, de me taper une lubie, de .... ?? ?

Je reviens sur ce que je disais plus haut :

LuLutine
Moi, je suis déjà de l'autre côté, si l'on peut dire.
J'ai tout perdu, et je me suis trouvée.

Et je voulais citer des phrases écrites par une autre personne (dans une communication privée, mais j'ai son autorisation pour les reproduire ici :) ), parce qu'elles traduisent très bien quelque chose que je voulais dire en lisant ton message :

Je regrette rien de tout cela, ni les souffrances, encore moins les bons moments. Je Crois que c'est la bonne voie. Même si je ne sais où elle m'emmène. Et tant pis pour ce que je vais devoir abandonner en route. Je voudrais être, simplement, moi.

Alors, j'ai envie de te dire : sois toi !
A mon avis le temps, la patience et le dialogue (la - sainte ? :P - trinité ^^ !) t'aideront à savoir ce que c'est qu' "être toi", et ce qui te convient.

Et à faire des choix (y compris celui du non-choix, qui en est un ;) !).

PS : Moi, j'ai un peu l'impression d'être en chute libre....et j'ai pas encore ouvert mon parachute...c'est grisant, et le sol est encore loin (j'ai le temps de voir venir)...grisant mais risqué...alors à toi de voir, si ça peut en valoir la peine.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion