Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Modèle de contrat de fidélité ?

Engagement
#

Loove (invité)

le jeudi 18 août 2016 à 20h34

Bonjour,

Avec mon conjoint, nous sommes ensemble depuis 18 ans, libertins depuis 9 ans. Aujourd'hui nous aimerions faire évoluer notre couple vers le polyamour.
Nous aimerions établir un "contrat de fidélité" (je ne sais pas si c'est le nom exact) qui établirait les limites de chacun.
En cherchant sur le net, je ne trouve aucun modèle de contrat de ce type, savez-vous où nous pourrions en trouver un ?

Amicalement,

Loove.

#
Profil

Balafy

le samedi 20 août 2016 à 15h36

Bonjour Loove

Ma femme et moi sommes polyamoureux depuis six mois et nous envisageons justement de mettre par écrit des règles que nous estimons devoir respecter tout les deux. Mais nous n'avons jamais regardé sur internet pour trouver un "contrat" type. Personnellement nous envisageons plutôt d'en faire un premier et ensuite de rajouter ou de retrancher des règles selon notre évolution.
Je sais que mon intervention ne réponds pas à la question posé mais je me dis que vous devez peut-être plutôt composer quelque chose ensemble qui vous corresponde.

Je n'ai pas beaucoup d'expérience d'autre pourront peut-être intervenir de manière plus utile.

Balafy

#

Eterlutisse (invité)

le dimanche 21 août 2016 à 20h38

Je suis en couple depuis 21 ans. Ma situation est differente. Chacun de nous est tombe amoureux d'une autre personne deux fois. La jalousie et la sensibilite de mon compagnon m'ont empeche de vivre mes amours. Il a vecu cache son premier amour et lorsqu'il a souhaite m'en parler, il l'a impose par le chantage. L'autre femme a prefere s'effacer mais j'ai longtemps garde de la rancoeur -c'etait il y a plus de 10 ans.-
Quand mon compagnon m'a annonce sa nouvelle relation, je lui ai propose de le vivre cette fois sur un modele different. Je ne vais pas faire l'historique des 6 derniers mois qui on ete houleux, mais j'ai eu besoin de poser des regles. Lui a eu du mal a integrer le concept car il sait que ce qu'il s'autorise il me l'autorise par boomerang et sa dulcinee commence a peine a conciderer le polyamour autrement que comme une vision conceptuelle. Nous sommes passe, pour moi d'un systeme mixant cocufiages Je n'imagine pas cependant ecrire, un contrat moral est tout autant de valeur.
Il me semble que des polyamoureux ne peuvent pas creer des regles a 2. Les autres membres du polyamour doivent pouvoir exprimer leurs besoins

#

Eterlutisse (invité)

le dimanche 21 août 2016 à 20h53

Je suis en couple depuis 21 ans. Ma situation est differente. Chacun de nous est tombe amoureux d'une autre personne deux fois. La jalousie et la sensibilite de mon compagnon m'ont empeche de vivre mes amours. Il a vecu cache son premier amour et lorsqu'il a souhaite m'en parler, il l'a impose par le chantage. L'autre femme a prefere s'effacer mais j'ai longtemps garde de la rancoeur -c'etait il y a plus de 10 ans.-
Quand mon compagnon m'a annonce sa nouvelle relation, je lui ai propose de le vivre cette fois sur un modele different. Je ne vais pas faire l'historique des 6 derniers mois qui on ete houleux, mais j'ai eu besoin de poser des regles. Lui a eu du mal a integrer le concept car il sait que ce qu'il s'autorise il me l'autorise par boomerang et sa dulcinee commence a peine a conciderer le polyamour autrement que comme une vision conceptuelle. Nous sommes passes pour moi d'un systeme mixant cocufiages et mensonges a un contrat moral apres nous etre rencontres tous les 3. Je n'imagine pas cependant ecrire ; un contrat moral est tout autant de valeur. -Je vais les ecrire juste pour l'exemple ;p.-
Il me semble que des polyamoureux ne peuvent pas creer des regles a 2. Les autres membres du polyamour doivent pouvoir exprimer leurs besoins.
Nous avons decide :
que mon compagnon resterai vivre au domicile familial.
que si nous avions des envies de sortie dans les meme endroits, le meme soir, nous sortirions ensemble.
que nous nous verrions parfois a 3 pour ne pas etre des etrangeres mais que nous respecterions alors une sorte de neutralite -pas de calin-.
qu'ils puissent se voir et faire l'amour librement.
que leur amitie puisse continuer lorsqu'elle aura trouve quelqu'un d'autre.

#
Profil

TrioBulle

le lundi 22 août 2016 à 13h20

Je n'avais pas pensé à ce type contrat. J'en suis toujours à la découverte du polyamour. Je n'arrive pas à expliquer à mon conjoint ce que je ressens pour "l'autre" homme. Par contre, une fois que tu seras posé à plat, c'est pas mal de se fixer ensemble quelques règles comme tu le fais Etelutisse.

#

Loove (invité)

le lundi 22 août 2016 à 23h56

En discutant entre nous, nous avons remarqué que nous n'avions pas les mêmes limites sur ce qui nous semblait acceptable que l'autre fasse ou pas. C'est pour ça qu'on s'est dit que ce serait bien d'essayer de mettre nos limites par écrit pour avoir une base sur laquelle s'appuyer si un jour on se retrouve dans une situation au cours de laquelle des émotions de toutes sortes peuvent perturber notre jugement.
On ne s'imagine pas qu'on va pouvoir penser à tout, mais on aimerait au maximum communiquer à l'autre ce qui nous semble acceptable et ce qui pourrait nous poser problème avant que la situation se présente afin que les limites soient respectées et que personne ne se sente trahi (du moins c'est comme ça que nous fonctionnons depuis 9 ans de libertinage et cela marche très bien). L'important est la communication et le respect, et les débats sont toujours plus intéressant si personne ne se sent blessé par l'autre.
De notre côté nous ne pensons pas que cela doit être symétrique. Ce n'est pas parce qu'on autorise quelque chose à l'autre que l'autre doit nous l'autoriser. L'important c'est que la personne soit prête à autoriser et ne se sente pas lésée. S'il est prêt à aller jusqu'à un certain point mais que moi je ne le suis pas ou vice-versa, alors on respecte le désir de l'autre, et on communique pour essayer de comprendre quelle est la gêne.
Ce qui nous plaît dans le polyamour c'est ne pas contraindre l'autre et pour nous mettre des règles ce n'est pas dans un but de s'y accrocher, c'est expliquer nos limites pour pouvoir avancer sereinement sans se sentir trahit mais en espérant réussir à laisser une liberté totale à l'autre au bout du chemin.
Je m'imagine peut-être, pour commencer, une réponse la plus honnête possible, chacun de son côté à la question : "à partir de quand tu estimerais que je te trompe ?". Cela pourrait être une base que nous étofferions au fil de nos discussions ensuite.

#
Profil

Minelli

le mardi 23 août 2016 à 15h47

Perso , jee pense qu'un contrat n'est qu'un moyen de passer à coté de belles personnes , de belles experiences . Les seules règles à retenir de valable :
- " Discuter de tout on pourra"
- "Enfreindre ma liberté tu ne pourras pas"
- "te protéger tu devras"

#

Loove (invité)

le mardi 23 août 2016 à 17h54

Je pense qu'on en arrivera là un jour effectivement Minelli. En attendant il n'est pas si facile de s'affranchir du jour au lendemain des carcans de la société. On va à notre rythme.

#
Profil

Minelli

le mardi 23 août 2016 à 18h40

Oh oui je connais ca ,no problemo . Ce n 'était pas un jugement mais un retour d 'expérience :-)

#

(compte clôturé)

le mercredi 24 août 2016 à 13h25

Pourquoi ne pas écrire chacun une lettre à l'autre pour lui dire ce qu'il accepte ou non et son ressenti (donc son pourquoi) ?

#

loop (invité)

le jeudi 25 août 2016 à 13h20

Bonjour.
Je suis le mari de loove. Voici le premier jet de "contrat de fidélité" que j'ai produit.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Grands Principes et Valeurs Profondes:
- Totale liberté
- Totale transparence

Dans la pratique :
- Droit de regard sur la personne prétendante au statut de secondaire La personne que tu vas aimer en plus de moi doit me plaire.
- Nous continuons à vivre sous le même toit.
- La nature profonde de cette relation doit rester secrète vis à vis des enfants jusqu'à ce qu'on estime tous les deux qu'ils sont prêt à l'entendre (avec les conséquences sociales qu'il peut y avoir)
- Si hésitation il y a, je serais la personne à bénéficier de l'hésitation dans 100% des cas. Le secondaire doit être au courant et doit accepter ça.
- Le secondaire ne doit pas être un parfait étranger à mes yeux. Plus que ça : on doit même 'matcher'.
- Les marques d'affections (câlins, bisous) en ma présence sont autorisées.
- Tout ce que tu ressentiras avec ce secondaire doit être partagé avec moi, si possible sans que je le demande.
- Une nuit ou un week-end avec le secondaire est autorisé. Seule ou avec moi. Mais pas plus longtemps. (évolutif)
- Pas de symétrie exigée : je ne réclame pas de bénéficier des mêmes termes en retour.

Concept général :
Tous les points de ce présents contrat peuvent être mis de coté à tout moment en fonction des sentiments encore inconnus qui ne manqueront pas de se manifester. Je m'engage à les communiquer et à travailler dessus en conséquence. Le secondaire doit être au courant et accepter ces aléas.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La première partie concerne les principes et les valeurs profondes qui m'animent.
La deuxième énumère les barrières qui subsistent et qui m'empêchent d'accéder à mes valeurs profondes. Je précise aussi quelques notions importantes à mes yeux.
Le dernier point est une sécurité car je m'engage dans un chemin inconnu.

Voilà, j'imagine bien que chaque histoire, chaque couple est différent. Ce que j'ai écrit là ne me concerne que moi, dans le contexte du couple que j'ai construit avec loove.
Je le partage au cas où ça puisse aider quelqu'un, ou pour avoir des retours (observation, conseils, etc...)

#
Profil

Minelli

le jeudi 25 août 2016 à 13h22

Je me permets juste ...." La personne que tu vas aimer en plus de moi doit me plaire" : un second toi quoi ! :-) .

#

(compte clôturé)

le jeudi 25 août 2016 à 13h49

Salut loove et loop,
puisque la demande est d'avoir un retour, je me permets :
peut-être qu'un point de départ intéressant pour discuter de votre "contrat" pourrait être d'essayer de répondre à ces deux questions :
- si tu as une autre relation de quoi ai-je besoin pour me sentir rassuré-e voire à l'aise
- si j'ai une autre relation, de quoi ai-je besoin pour me sentir rassuré-e voire à l'aise
en essayant de ne pas trop enchérir sur les besoins en question, plutôt comme une base indispensable que comme une superposition de parapluies et de parasols. Et d'échanger sur cette base.
C'est peut-être plus facile à vivre après que si on est parti de ce qu'on peut accepter ou pas, et ce qu'on voudrait voir arriver ou pas, qui peut vite aboutir à énoncer des droits ou des interdits, lesquels peuvent tout aussi vite aboutir à des trahisons s'ils ne sont pas adaptés dès le début. Ce n'est pas simple, comme l'énonce le concept général de loop qui dit bien que tout peut évoluer.
J'imagine que votre contrat n'a pas pour but de vérifier si l'autre trahit ou pas, mais de permettre que chacun soit rassuré, donc autant partir de là direct.

#
Profil

Anarcoeur

le samedi 12 octobre 2019 à 17h08

Allo! Cette discussion m'a bien aidé, merci!
J'ai trouvé cet article très intéressant aussi:
www.redpsy.com/infopsy/fidelite.html

#
Profil

bonheur

le dimanche 13 octobre 2019 à 12h48

(+) merci Anarcoeur pour ce lien !

#

Electronlibre (invité)

le dimanche 13 octobre 2019 à 14h06

Je suis assez choqué par cette idée de contrat écrit. N'y a t il pas assez de confiance pour se dire : tu vois tu as enfreints le contrat ! Un contrat écrit fige un acte, comme un décret. La création d'une société, un prêt d'argent, un crédit d'amour que tu rembourses par échéances. Je trouve cela triste d'en arriver à écrire un contrat ainsi. Où est la liberté ? L'amour ?

De notre côté l'évolution est arrivé à une situation de liberté mutuelle, de respect integral. Pas d'écrit, une totale évolution.
Nous sommes ensembles car on souhaite vieillir ensemble et que l'on est bien ensemble.
Nous discutons de nos envies, nos rencontres, on avance et on relativise.
C'est ainsi. Pas de contrainte, juste le plaisir d'être ensemble et partager un chemin en commun. Dialogue et complicité.

#
Profil

bonheur

le dimanche 13 octobre 2019 à 16h05

@Electronlibre : je suis d'accord avec toi. Pourtant à une époque, j'avais rédigé un contrat. Pourquoi ? Je fais partie de ces personnes qui écrivent. Ce contrat n'a pas eu vraiment de valeur, mais j'ai eu besoin d'exprimer une finalité de ma vision de ma volonté d'évolution à cet instant T. Je voulais être comprise avec les mêmes mots à la fois pour mon chéri de vie, à la fois pour mes amoureux. Autrement dit, bien qu'il puisse y avoir une lecture "différente", ma position était clairement affirmée et identique à tous.
On m'a déjà dit que je ne plaçais pas toutes mes relations sur un pied "d'égalité" et je suis d'accord, puisque je ne vis qu'avec mon chéri, je ne partage des biens et mon salaire qu'avec lui. Toutefois, mon cœur, mon amour, et j'ai le vocabulaire suffisant pour l'exprimer était "uniforme". Egalement, le fait que le sexe serait exclu et le type de tendresse, de câlins acceptables pour moi, en lien avec mes relations extra-conjugales.
Le fait qu'autrui dise "j'ai tout lu" implique qu'il a été explicitement informé. Evidemment, l'idéale aurait été une signature.
Qu'est-ce qu'un contrat, si ce n'est expliciter un accord ? Moi, j'ai besoin d'être certaine d'avoir été comprise. Un discours, écouter avec l'esprit dans les sphères amoureuses, ce n'est pas explicite. Je me suis souvent aperçue, et pas plus tard que depuis hier (un premier rdv avec un homme, en dehors de mon lieu de travail, où j'ai exprimé une amitié possible et malheureusement, je crois que ce n'est pas compris ainsi)… où l'attitude n'est pas adaptée à l'expression de mon souhait. En fait, il a dit verbalement qu'il comprenait que je n'étais pas amoureuse, mais l'expression de sa pulsion ne va pas en ce sens. En gros, il a entendu sans entendre. Un écrit devra peut-être devenir indispensable. Il le lira sans ma présence, car celle-ci parasite la nature du message. C'est ce que je ressens en tout cas.
Je crois qu'en matière de relations amicales/amoureuses, la clarté est vraiment indispensable et le face à face fausse la donne, parfois. Il faut dire que je suis plutôt "solaire", j'accueille autrui volontiers.
Ce matin, j'ai eu une discussion avec mon chéri sur ce contact et ce premier rdv. Lui et moi parlons le même langage aujourd'hui. Mais avec cet homme, qui ne me connait que superficiellement et croyais vraiment à un avenir amoureux avec moi, les mots n'ont pas le même sens et ma présence perturbatrice.
L'écrit a un "rôle" complémentaire. Il peut être lu seul, à tête reposé, de soi à soi.

#
Profil

kill-your-idols

le dimanche 13 octobre 2019 à 19h56

j'avais proposé deux modèles de contrat, qui couvrent les deux cas les plus communs:

- le couple à temps partiel

- l'adultere assumé

#
Profil

bonheur

le dimanche 13 octobre 2019 à 20h45

@kill-your-idols
J'aime trop la photo de la "maquette" de sexe féminin <3 (à gauche des articles !)

Autrement, moi qui est suivi ton parcours, je te comprend. Aussi, je dirais que comme moi, le flou ne peut être que provisoire, avant de définir la clarté. C'est là que ça se complique.

Après, le hic, c'est que pour moi, en tout cas, l'accord des métamours m'est nécessaire et aussi, avec la vie chaotique (professionnelle) que j'ai eu ces 13 dernières années, compliqué d'être dispo tous les mardis ou autres de ce genre (à distance ou en face à face). Du coup, ça ne peut convenir à tout le monde. D'ailleurs, je suis en train de chambouler ma vie professionnelle à cause de cela, entre autres (pas uniquement).

Il faut concevoir je pense, dans un échange, car au fond il s'agit de cela, un déséquilibre pas trop important dans la participation d'entretien du lien. Et cela ne peut relever d'aucun contrat. Les équilibres sont dans les actes, mais aussi dans les ressentis.

Encore merci pour ta récente aide (+) . C'est vraiment sympa de ta part.

#

Electronlibre (invité)

le dimanche 13 octobre 2019 à 21h04

Citation : kill-your-idols
le dimanche 13 octobre 2019 à 17h56

j'avais proposé deux modèles de contrat, qui couvrent les deux cas les plus communs:

- le couple à temps partiel

- l'adultere assumé

Je viens de lire tes postes et ton blog. Je respecte ton point vu. Je ne me considere pas polyamoureux, ni monogame, ni exclusif, ni ouvert. Mais en couple sans étiquette.
Je ne partage absolument pas ton idée, que je respecte pour autant. Mais je ne vois pas ouest l'amour non plus dans ton schéma. Mais plutôt du libertinage .
Pour ma part, après une évolution de plus d'un an dans la déconstruction, nous sommes en couple exclusif libre. On est libre , mais non pratiquant. La solution, le dialogue, la communication, l'absence de jalousie et de possessivité. On se donne la possibilité de vivre autre chose, mais on ne cherche rien. On est ensemble car on le souhaite. Tout simplement.
Pas de contrat, juste des souhaits, de l'écoute et une perpétuelle evolution en fonction des situations.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion