Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Jugement et rejet du polyamour

Témoignage
#
Profil

lalila

le lundi 14 décembre 2015 à 06h32

Bonjour,

Toujours en recherche de témoignages et de conseils, je reviens vers vous!
Je suis en couple avec A depuis 6 ans, nous élevons ensemble nos 2 enfants.
Depuis un peu plus d'un an, j'ai une autre relation avec B (pardon pour l'énoncé format problème mathématique!!). A et B se connaissent, sont amis, et même si c'est pas toujours facile pour différentes raisons, on apprend à fonctionner tous les 3 pour que ça se passe au mieux pour chacun.

Nous avons vécu tout cela cachés tous ces derniers mois, mais nous commençons à nous dévoiler, notamment parce que nous avons le besoin avec B d'avoir aussi une vie sociale, sortir avec des amis, etc... C'est là que le problème se pose!
Nous rencontrons d'énormes difficultés à nous faire accepter, notamment dans nos groupes d'amis respectifs. Certains tolèrent, d'autres nous ignorent, mais certains nous rejettent purement et simplement. J'ai même été amenée à subir des insultes en public dans une soirée par une fille complètement hors d'elle de me voir avec son ami B en société.
La majorité tolère donc de nous savoir dans une histoire triangulaire, tout en refusant "d'y prendre part" (comme ils peuvent dire) c'est à dire que mes amis refusent de rencontrer B comme les amis de B refusent de me rencontrer. A ressent ce rejet aussi puisque ces jugements provoquent des changements dans les relations en place. Tout cela crée beaucoup d'isolement, de remises en question, de tristesse...
Qu'en pensez-vous? Comment vivre ce qui est renvoyé par l'entourage? Comment avancer?

Merci d'avance pour vos témoignages..

#
Profil

bonheur

le lundi 14 décembre 2015 à 09h44

Avec le temps, j'ai appris personnellement à faire le tri.

J'ai laisser derrière moi un amour qui n'assumait pas : merveilleux à la maison, dans la cellule familiale mais prenant ses distances dès que l'on était chez lui (il habite une maison des courant d'air, ça rentre, ça sort, dans un balai incessant). Pourtant cette personne affirmait verbalement qu'il était libre et indépendant... de faire ce que l'on attendait de lui.

J'ai pris d'énormes distances avec mes parents, entre autres à cause de cela.

Oui, le regard extérieur peut jouer sur les relations, mais je crois que ça permet aux personnes concernées de faire bloc et de faire le tri. Aujourd'hui, tout le monde sait qui je suis (ou s'en fait une idée, certainement assez fausse) et je n'oblige personne. J'indique éventuellement des sources d'informations pour ceux-celles qui veulent se donner la peine de me comprendre. Egalement je peux consacrer beaucoup de temps à expliquer, à exprimer l'amour qui est en moi, ce que je ressens, comment je le vis... à qui veut m'écouter, évidemment.

Ma patronne, à qui je n'ai fourni aucune explication, m'a indiquée un jour, et j'en fut surprise, qu'elle ignorait ma vie et qu'elle ne voulait pas la connaitre, mais que je ne rentrait certainement dans aucune case. J'ai répondu qu'elle avait à peu près tout compris. Elle me connaissait depuis 3-4 mois seulement et avec aucun rapport autre que celui du boulot.

Donc, je dirais qu'il faut rester unis et faire bloc face à l'entourage. Communiquer avec ceux-celles qui le désirent vraiment (les autres on s'en fout) et avancer suivant notre vrai personnalité. Devenir des singes, et laisser les moutons bêler en troupeau. Pour cela, il faut être bien dans sa vie, sinon, on rejoint le cas que j'ai évoqué ci-dessus.

Aussi, respecter le choix de chacun-e s'il est exprimé que cela reste en circuit fermé. Ma relation secondaire actuelle désire que l'on se voit en perso car tout son entourage ne comprendrait pas. Je respecte cela et on s'organise en fonction. Cela ne me dérange pas... car il n'a jamais indiqué qu'il était libre, mais je sais pourquoi il désire cela. Et puis, c'est pas dérangeant, car de mon côté on se sent libre.

#
Profil

gdf

le lundi 14 décembre 2015 à 15h10

Hello
Je n'ai pas forcément d'expérience à partager puisqu'on n'a pas fait de coming out sur notre lutinage, mais j'ai envie de répondre quand même...

Les gens qui ne sont pas capables de t'accepter sont ils vraiment des amis ?
Si tu valorises la socialisation plus que la transparence, tu peux toujours rester discrète. Ma femme va voir son mec (Monsieur B) sans le crier sur les toits, il n'y a que moi qui sait où elle est vraiment, et personne n'a rien à dire.
Si tu veux être transparente et que ça fait réagir, ben tant pis pour ceux à qui ça déplait. Je crois que ça ne vaut même pas le coup de discuter. Il y a des gens à qui j'ai arrêté de parler parce qu'on avait des désaccords de fonds sur des sujets qui me tenait à coeur. Il y en a d'autres avec qui je suis resté amis mais on évite les sujets qui fâchent. Et enfin il y a ceux avec qui on peut ne pas être d'accord mais on se respecte. Comme dit bonheur, ça permet de faire le tri.

Gdf

#
Profil

Strega

le lundi 14 décembre 2015 à 15h33

Mon expérience est différente de la tienne parce que je ne suis pas en couple.
Quand j'ai parlé polyamour avec mes amis et collègues, les réactions ont été vives au début (mais personne n'a refusé de rencontrer un de mes amoureux). Et ça me fermait pas mal de dialogues en cas de problèmes avec un amoureux ("c'est la faute du polyamour, t'as qu'à te trouver un mec rien que pour toi"). Heureusement qu'il y avait les amis poly pour contrebalancer (<3 Lili-lutine).
Mais, après 3 ans, j'ai maintenant des réactions très différentes de celles du début, plus nuancées, plus bienveillantes. Le temps a fait son œuvre. Peut-être qu'il le fera aussi dans ton cas ?
Après, peut-être qu'avec B, vous pourriez avoir une/des activités rien qu'à vous, qui vous feraient rencontrer un cercle de personnes différentes de vos cercles perso ? Bref, vous construire votre vie sociale à vous plutôt que de l'adosser à vos vies sociales actuelles.

#
Profil

bonheur

le lundi 14 décembre 2015 à 21h54

Lalila, je reçois ce soir un mail dont la copie peut t'intéresser. Je te l'envoie en perso car je ne désire rendre public ces propos. Consulte ta messagerie dans les prochaines heures (ou jours suivant ta disponibilité).

#
Profil

Lili-Lutine

le lundi 14 décembre 2015 à 22h15

Mon témoignage pour toi Lalila :

C’est bien sur ce principe de la pleine et entière légitimité de l’existence de mes relations amoureuses que j’ai tenu à ce que ceux qui me côtoient le sachent.

Depuis je suis plus sereine quand je me promène sous le soleil avec eux, dans mon quartier, chez mes commerçants, du coté de ma famille ou de mes amis … etc .. Je sais désormais que je ne serai plus surprise en situation considérée comme adultère, ou pire dénoncée à mes proches, et que c’est véritablement de moi qu’ils l’ont appris et non par une bonne âme ….

Même si la plupart du temps ceux qui me côtoient quand je me promène ou fais mes courses ne sont pas au courant (commerçants, restaurateurs, etc.), ils voient, ou pas d’ailleurs , que ce n’est pas toujours la même personne qui me tient la main ou m’embrasse , ils voient aussi que parfois ils sont deux et même ils nous voient à 4 quand je suis accompagnée de mes deux amoureux et d’une amoureuse de l’un deux. Nous avons nos habitudes d’achats, de restos etc … nous ne changeons pas nos habitudes pour la simple raison qu’il y a un officiel et un non officiel … un pour la société et sa morale et un que je cache … que je cache pourquoi et au regard et jugement de qui ?

Mes proches, familles, enfants et amis ont tous eu des réactions variables et fluctuantes sur le temps, allant du rejet total avec parfois de la violence dans leurs propos jusqu'à une parfaite compréhension de mes choix amoureux. Entre ces deux extrêmes, certains se sont promenés longtemps et hésitants, puis le temps, le magique temps, a fait son travail et le miracle est là !

Aujourd’hui je me sens libre et ma parole n’est plus ligotée à mes peurs et aux leurs. Ils ont entendu, accepté vite ou doucement, pas toujours compris encore comment et pourquoi mais ce qu’ils savent véritablement aujourd’hui c’est que je suis une femme honnête et assumant sa vie !

Les premiers mois j’ai vécu tant et tant d’étonnantes réactions … j’ai entendu tant et tant de vilaines paroles … tant et tant de jugements à la hache … si à chaque fois j’avais mis de l’huile sur leurs feux, plus grand monde de ceux que je connaissais avant ne ferait encore partie de ma vie en ce moment.

J’ai choisi de ne pas réagir comme eux, de toujours accueillir leurs émotions avec douceur, leurs mots, leurs éloignements et leurs longs silences avec patience, tout simplement comme l’expression de leurs peurs et de leurs inquiétudes pour moi qu’ils aiment et connaissent depuis si longtemps, et je n’ai eu de cesse de les rassurer lentement et vaillamment, patiemment au fil du temps et de leurs questions, de simplement respecter leurs émotions et leurs silences …

J’ai parfois regretté et culpabilisé de leur avoir parlé… mais j’ai tenu et rien de moi n’a changé en leurs présences, en leurs silences ou nouvelles violences. Je les ai laissés partir en colère, je les ai laissés revenir un peu apaisés … une sorte de va et vient nécessaire certainement à leurs compréhensions.

Je suis restée moi, celle que je suis profondément, calme et bienveillante, à l’écoute et sereine, pleinement et simplement heureuse de mes bonheurs ajoutés, une femme libre . Ils ont fini (et chacun a son rythme) par n’avoir plus peur d’être brûlés avec moi quelque part dans un enfer si jamais, en plus, peut-être, je pouvais me payer le culot, par ma révélation, d’attendre d’eux une quelconque validation ou certification !

Bien-sûr j’ai eu mal au ventre, je fus stressée par moment et quelques unes de mes nuits furent agitées … bien-sûr que je fus en colère, révoltée, et que souvent j’en voulais à la terre entière de ne pas me comprendre … Mais jamais en la présence de ceux qui m’agressaient en retour d’une de mes paroles qui leurs annonçaient pourtant ma bonne nouvelle à moi .

Le soutien de mes amoureux qui ont accueillis avec tendresse mes révoltes et mes peurs, leurs amours conjuguées m’ont permis de rester belle et humaine. Après tout ce que je vis aujourd’hui qui contribue si largement à mon bonheur, cela aurait été vraiment « ballot » d’agir autrement … et de perdre le lien avec mes enfants, avec ma famille et avec mes amis : même si un seul brisait le lien, je serais triste.

L’important n’a pas été de tout retrouver avec eux, tout de suite, et comme autrefois, comme si de rien n’était, l’important c’est le lien qui n’est pas cassé et qui nous fera aller ensemble et encore de nombreuses années sur ce beau chemin d’amours, d’amitiés et de partages, avec comme bagages nos belles différences qui font de chacun un être unique.

Je les aime chacun tels qu’ils ont choisis leurs vies amoureuses et je n’ai pas cherché non plus à convaincre ou à militer pour les amours plurielles.

Notre chemin de vie est long encore, vivons en respectant l’autre dans ses peurs et ses confusions et ne changeons pas nos regards ni nos attitudes avec ceux qu’on aime depuis longtemps dès que nous sommes confrontés à leurs peurs.

Car en vérité, de quoi d’autre il s’agit ?

Aujourd'hui nous pouvons vivre de temps à autre des moments " tous ensemble " en famille poly élargie en présence de nos enfants , familles et amis .

Comme ce Noel où tous ceux et celles que nous aimons seront là avec tous les enfants de cette grande famille, avec en plus ma mère et la mère de mon compagnon le plus vieux historiquement, tout simplement :-)

Je n'ai perdu personne et je n'ai pas non plus du choisir de quitter qui que ce soit . J'ai juste accepté et parfois accompagné, les différents cheminements de chacun , en amitié comme en amour ma fidélité est ma seule force , j'ai confiance en mon choix de vie comme j'ai confiance en mes amours, en ma famille et en mes amis .

Je crois que le temps est notre allié à tous . Pour moi c'est lui seul conjugué à ma fidélité et en ma confiance qui a permit aujourd'hui ce que je vis .

Accepter que certaines personnes s'éloignent un peu ou pour plus longtemps , n'est pas pour moi le prix à payer pour mes choix amoureux mais bien plus pour moi le choix de respecter leurs parcours. Ce faisant , pour l'instant , tous ceux ou celles qui c'étaient éloignés sont revenus .

La chance ? Je ne sais pas ... Vouloir imposer ... Vouloir s'imposer ... Peut-être est-ce juste plutôt quelque chose qui se sent et se vit avec respect auprès de nos amours, familles et amis , quelque chose qui serait de l'ordre de ce que nous sommes ou pas en capacité d'assumer véritablement ?

Je suis et reste en questionnement et à l'écoute , de tout mon cœur et de toute mes forces .

Choisir d'être et d'accepter celle que je suis, comme celle que je deviens au milieu et avec ceux et celles qui me côtoient m'a toujours paru être le meilleur pour moi .

Demain est un autre jour ... Belle nuit à toutes et à tous <3

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion