Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je l'aime et je l'aime.

Témoignage
#
Profil

calisto

le dimanche 17 mars 2013 à 14h24

Bonjour aux membres du forum,

Je suis un homme de 24 ans. Et j'aimerai partager un témoignage sur une situation qui me déchire en deux depuis quelques mois.

Voilà, cela fait plus de deux ans que je suis avec ma chérie actuelle. Par chance, nous avons pu vivre sous le même toit depuis peu et nous organiser ensemble. Notre relation se passe bien, même si la passion des débuts n'est plus, le désir pour l'autre est toujours là, les moments de tendresse et, inévitablement les diverses engueulades mais qui finissent par une discussion et une conclusion du genre "allez mon p'tit con/ allez ma p'tite conne, je t'aime".

Je pensais que notre relation était une relation sincère et elle est... Sauf sur un point, venant de moi... Je continue de l'aimer mais, une autre fille occupe de façon assez obsédante mes pensées.
Mon éducation (très classique) me ferait dire "tu aimes l'une et plus l'autre, alors choisis celle que tu aimes vraiment et laisse l'autre". Mais cette fois-ci, il m'est impossible de faire ce choix... Je pourrais me dire que je ne suis qu'un indécis et je ne pourrais assumer un choix que le jour où je me ferai prendre.
Or, ma chérie est le résultat d'un choix entre elle et une ex avec qui la relation s'épuisait franchement et où les sentiments disparaissaient. Ce jour-là, j'avais fait un choix, le plus vite possible pour éviter de trainer une situation délicate ou de faire souffrir mon ex. Bien qu'elle a digéré très difficilement ma rupture, elle comprit par la suite que je n'ai fait qu'être sincère avec elle et, au final, elle retrouvera rapidement quelqu'un et sont encore très heureux ensemble.

Alors pourquoi le choix entre ma chérie, celle qui partage ma vie depuis 2 ans et avec qui j'ai fait toutes les engueulades possibles, passé les meilleurs moments de ma vie ; et une femme que je ne connais depuis peu mais dont l'esprit, l'intelligence ravissent mes besoins de parler et dont le corps m'envoûte et me laisse sans défense.

J'ai avoué à cette fille que son être m'attirait de façon inexorable, mais que je suis déjà l'homme d'une femme et que je ne sais pas quoi faire. Cet aveu était le plus simple car elle-même est quelqu'un qui explore les divers côtés de la sexualité, connait le polyamour, la bisexualité et autres. Elle est bisexuelle, elle croit en l'amour profondément mais se suffit à elle-même et donc ne le cherche pas par nécessité, et l'idée qu'elle puisse un jour aimer d'amour plusieurs personnes est envisageable. Plus je parlais avec elle, plus je me rendais compte que peut-être, mon incapacité à me décider serait que j'aime les deux; ou au moins, que je continue d'aimer ma chérie comme il a toujours été mais que cette femme m'est devenu une confidente, une amie avec qui j'aime partager de nombreux instants, charnels ou pas. Je veux pouvoir être avec elles.

Mais là où le vrai problème est, c'est que j'ai extrêmement peur que ma chérie ne puisse supporter cette situation, se croire être une "numéro 2" ou ne pas me suffire, ce qui n'est pas le cas. Chacune me fait sentir bien et serein à sa manière. J'aimerai pouvoir le confier à ma chérie, mais elle est facilement apeurée de me voir proche d'une fille et moi terrifié de la perdre...

Peut-être me suis-je réellement découvert poly-amoureux (en espérant que je ne hérisserai pas le poil de vrais polyamoureux si je me trompe ou méprends), ou bien suis-je qu'un homme qui en veut plus que les autres? Dans les deux cas, il y'a une chose que je n'assume pas et je sais que j'ai besoin de l'assumer avant que cela explose...

Je voulais témoigner sur ce forum, car l'intégralité de mes proches ont un certain mal (voire intolérance) à comprendre les tendances amoureuses autre que le couple classique hétéro. Quand je parle de bisexualité à mes amis, la discussion coupe très vite court. (je suis bi ou hétéro curieux étant donné que je ne l'ai jamais fait avec un homme mais que l'idée ne me déplait pas, et cela, ma chérie en est au courant).

A qui pourra me répondre, j'espère que ses mots pourront m'aider à voir plus clair...
Voilà...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Nanou-monogame

le dimanche 17 mars 2013 à 14h47

Peut être pas la bonne personne pour te conseiller mais en mettant à la place de ta copine je preferais te savoir honnête.....commence peut être à amorcer la "chose" en ouvrant des sujets de discussion sur le sujet....de toute façon l'amour ne se contrôle pas et elle ne pourra pas t'empêcher d'aimer une autre nana (ou un gars)....et si vous discutez beaucoup (énormément) peut être commencera t'elle a envisager les relations amoureuses autrement.
Mais aussi bien elle est elle aussi poly....

Dans tous les cas ne te "bouffe" pas l'esprit avec ça....la vie est vraiment trop courte, tu n'es pas un extraterrestre ni un gars qu'il faut enfermer pour déviance....tu aime 2 femmes...bon bah ça aurait pu être pire hein! ;-)

#
Profil

LuLutine

le dimanche 17 mars 2013 à 15h27

Oui, Calisto, pour moi le fait d'éprouver les sentiments que tu éprouves, pour deux femmes sans pouvoir choisir, et de vouloir le vivre honnêtement, ça fait de toi un polyamoureux - ou du moins, un polyamoureux en puissance !

Comme l'a dit Nanou, peut-être peux-tu amorcer la discussion sur ce sujet, sans parler de toi mais en parlant polyamour en général. Par exemple à partir d'un livre, d'un reportage (il y en a plein maintenant, tu en retrouveras certains sur internet).

Tu dis que ta copine connaît ta bisexualité, peut-être le sujet du polyamour ne la choquera-t-il pas ?

Et puis, il faut aussi penser que ça lui permet à elle aussi de connaître d'autres relations que la vôtre...peut-être le verrait-elle comme un avantage. ;)

#
Profil

calisto

le dimanche 17 mars 2013 à 15h48

Merci pour mes réponses LuLutine et Nanou.

Il faut dire que ma chérie est assez "bizarre" avec les relations du genre bi ou poly. Parmi son groupe de copines proches, je sais qu'elles ont eu des contacts physiques assez intimes, pas jusqu'à le faire. Disons qu'elle juge sans problème la beauté d'une fille et elle en fantasme pas mal aussi. Après je dirai qu'elle assume pas à 100% sa bisexualité. Probabilité qu'elle soit polyamoureuse ou qu'elle puisse le devenir? Possible... Si oui, y verra-t-elle des avantages? Je pense oui XD.

Aussi, je sais si ce phénomène vous est déjà arrivé, mais quand vous découvrez la première fois quelque chose (un mot, un mouvement, un livre ou plein d'autre choses), vous est-il arrivé par la suite de voir cet objet ou connaissance nouveau partout dans les jours qui suivent?

Personnellement, cela me le fait souvent. Et récemment, c'est le polyamour. Bon, je connais le mot que depuis 2 ans et mon sentiment depuis peu. Une petite anecdote sur moi, je suis un gros fan de cinema et j'y vais régulièrement. J'ai notamment vu "Week-end royal", et je fus surpris d'y voir un Franklin Roosevelt polyamoureux... pendant tout le film, je faisais le parallèle avec mon cas, ma chérie à mes côtés... Et je peux vous jurer que les mots étaient au bord de mes lèvres pour lui avouer que je suis PA.

Comme quoi les coïncidences...

#
Profil

alps

le lundi 18 mars 2013 à 01h09

Tu parles beaucoup de sexe. Enfin, ton propos semble très confus. Quand tu dis aimer l'etre. Tout de suite, tu evoques la sexualité de ce partenaire potentiel. Si j'etais une femme, voire la tienne. Je ne sais pas si je te considererais comme PA ou comme épicurien qui voit en la PA une bien plus jolie manière de dire. Cette fille m'attire j'ai envie de la sauter.

Après je ne maitrise pas les limites de la PA. Est ce que lorsque l'on est Pa. On peut multiplier parfois des aventures essentiellement basées sur le sexe. Meme si les sentiments existent un peu mais par dessus ?

Enfin j'ai réellement pas le sentiment que l'amour soit premier ici. J'y vois surtout de l'attirance et de la fascination.

Puis j'aimerais ajouter. Que meme si ce n'est pas de la Pa. Tu as tout à fait le droit de le vivre ainsi. Y'a pas de limite à la facon de concevoir ses relations amoureuses et sexuelles.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 18 mars 2013 à 03h26

alps
Après je ne maitrise pas les limites de la PA. Est ce que lorsque l'on est Pa. On peut multiplier parfois des aventures essentiellement basées sur le sexe. Meme si les sentiments existent un peu mais par dessus ?

Oui tout-à-fait.
D'ailleurs certains PA n'apprécient pas beaucoup que le mot "amour" soit dans "polyamour", car l'amour n'est pas considéré comme nécessaire à une relation par tous les PA.

L'idée principale concerne la pluralité des relations (quelle que soit la nature de ces relations), et le fait qu'elles soient assumées (honnêteté vis-à-vis de tous ses partenaires).

#

(compte clôturé)

le mardi 19 mars 2013 à 15h33

calisto... Que te dire? Oui je pense que tu dois en parler à ton officiel depuis 2 ans.. Car ? si c'est vraiment quelqu'un fait pour toi elle comprendra.. Sera vexée, blessée ou autre et je le comprend! Mais puré l'honnêteté et le dialogue est primordial !!
Oui oui suis forte pour les conseilles.. Mais moi?' Moi qui suis-je pour te dire que faire?
je te souhaite du courage et pleins de belles choses pour la suite..

#
Profil

Cendre

le mardi 19 mars 2013 à 15h41

alps
Tu parles beaucoup de sexe. Enfin, ton propos semble très confus.

Alps, c'est pas la première fois que j'ai un ressenti complètement à l'opposé du tien. Je trouve le message de Calisto très clair, et il parle de sexe là où cela donne une information pertinente.
C'était juste pour souligner que chacun lit les messages avec son état d'esprit.

Calisto
En espérant que je ne hérisserai pas le poil de vrais polyamoureux si je me trompe ou méprends

Le vrai polyamoureux n'existe pas. C'est bien une des choses dont je suis sure. On a tous d'une part notre idéal de comment vivre nos relations plurielles (qui peut lui même être changeant, multiple) et d'autre part la confrontation au réel, ce que l'on arrive à faire ou pas, nos comportements, nos ressentis, nos tripes.

Sinon, pour répondre à la question principale :

J'ai eu un exemple récent qui m'a montré que l'opacité peut avoir du bon parfois. Mais il faut être capable de la tenir sur le long terme. Sinon, le résultat est encore pire, avec sentiment de trahison aggravée.

Quand j'ai été dans la même situation que toi, à constater que j'aimais deux hommes, à fouiller le net à la recherche d'une explication, je suis tombée sur ce site. Et l'évidence s'est imposée : il fallait que j'en parle à mon officiel. Risque de le perdre ou pas, c'était devenu impossible de continuer à lui cacher un truc aussi important dans ma vie. Et puis, continuer à lui mentir par omission, c'était décider à sa place ce qui était bon pour lui. Hors je suis pas sa mère, je suis sa compagne ! Que je lui donne les moyens de décider si je suis toujours digne de lui !

Je ne l'ai pas perdu. J'ai peut être eu de la chance. Mais jamais je n'ai regretté d'avoir pris ce risque (et d'autres après)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 19 mars 2013 à 16h13

Calisto,
je ne peux que souligner ce que dit Cendre (cela devient une habitude). Le vrai polyamoureux n'existe pas ou plutôt il n'existe que de vrais polyamoureux. Pour limiter l'ampleur des discussions, on convient de dire que le polyamour s'expérimente au su de tous les protagonistes, voilà tout. Toi seul peux nous dire si tu es polyamoureux. Mais au fond, l'intérêt de la chose n'est pas là. Être ou devenir polyamoureux n'est pas une fin en soi, la finalité de ce cheminement, c'est de vivre ainsi, c'est à dire de laisser toute sa place à l'autre, aux autres, ne pas penser à leur place, leur faire confiance.

Je lis dans ton post que tu poses assez bien les termes de ce qui te questionne.
Aussi, n'aurai-je jamais qu'une sorte de conseil : écoute-toi. Et fais ce qui te semble juste et agréable, ce qui prend en compte toutes les peurs et ton indécision, je ne vois pas pourquoi tu n'aurais pas le droit d'être indécis. De la même façon que ta chérie n'est pas un résultat, tu n'es pas l'homme d'une femme, et la sincérité n'exige pas de n'aimer qu'une seule personne. Mais il faut l'être, sincère.
Tu as bien été sincère avec la deuxième personne, pourquoi ne le serais-tu pas avec la première ? Ta chance ou au contraire ton malheur si cela se passe mal, est que tu as rencontré une polyamoureuse qui pourra t'aider à être plus sûr de tes choix, quels qu'ils soient.
Écoutez-vous, personne d'autre que tes chéries et toi n'a la solution. Et vous la trouverez, ensemble (elle ne correspondra peut-être pas à ce que tu imagines, d'ailleurs) comme des polyamoureux, des vrais ou des faux.

#
Profil

kevinbo

le mardi 19 mars 2013 à 16h50

c'est bien au moins que tu sois honnête avec ta deuxième chérie au moins elle sait à quoi s'en tenir. Toutefois, si jamais elle trouve quelqu'un d'autre, ne t'attends pas à ce qu'elle reste car c'est certain c'est ce qu'elle fera. Et aussi, n'oublie pas de te confier à ta première pour éviter que c'est ta deuxième qui fasse le pas de l'avouer que vous êtes ensemble.

#
Profil

calisto

le lundi 17 juin 2013 à 00h46

kevinbo
c'est bien au moins que tu sois honnête avec ta deuxième chérie au moins elle sait à quoi s'en tenir. Toutefois, si jamais elle trouve quelqu'un d'autre, ne t'attends pas à ce qu'elle reste car c'est certain c'est ce qu'elle fera. Et aussi, n'oublie pas de te confier à ta première pour éviter que c'est ta deuxième qui fasse le pas de l'avouer que vous êtes ensemble.

La seule chose que je ne veux pas, c'est nous nous perdions de vue elle et moi; je pense ne pas avoir été très claire, mais la relation actuelle avec cette 2e femme est une très forte amitié qui peut passer au-delà va-t-on dire; mais le noyau ce qui me lie à elle est beaucoup dans le "racontage de vie", le dialogue, nos rêves, nos peurs. C'est une vraie confidente avec le fameux "et plus si affinités".
Elle sait certaines choses sur moi qu'aucun de mes proches ne sait, pas même ma chérie officielle.

Et je ne crains pas que la 2e avoue à la 1ère, elle n'a aucune envie de casser ma relation. En revanche, elle est sous le charme de mon officiel, (en même temps, bien que je sois loin d'être un "beau gosse", j'ai le chic pour tomber sur des filles très belles en particulier de visage).

Je remercie bouquet et cendre pour leurs commentaires, et alps aussi, bien que je trouve un peu sévère sur mon côté insistant sur le sexe alors qu'à ma relecture, je ne me suis pas trouvé si obsédé. Effectivement, mes précisions étaient pour clarifier car, il y'a encore beaucoup de détails que j'ai omis et pourrait encore susciter de nouveaux commentaires... mais ce sont des détails qui me gênent moins car j'ai déjà été confronté et aussi, je voulais aborder proprement le caractère polyamoureux de ma situation d'où ma venue ici. J'aurai pu très bien aller sur un forum libertin ou de discussions sexuelles ou encore doctissimo, mais c'est justement pour un détail que j'ai voulu parler ici, pour moi le polyamour correspond mieux à ma vision de couple que le libertinage (et doctissimo, trop général). Pour moi, le polyamour voit la relation comme un tout où le pilier, c'est la confiance envers l'autre. Le libertinage me semble recentrer le point névralgique du couple dans la satisfaction sexuelle. Certes, je ne pourrais pas vivre avec une fille qui ne me satisfait (ou que je n'arrive pas à satisfaire), mais encore moins avec une personne avec qui je n'ai aucune confiance. Surtout que, pour moi, les deux sont liés.

Comme je le répète, l'avouer à ma 2e était assez facile vu premièrement qu'elle touche du doigt cette façon de vivre et aussi, si ça ne passait pas pour elle, alors tant pis et je serais resté avec ma chérie. Pour mon officiel, elle aime me faire sentir une impression d'exclusivité. J'ai lui avoir dit que je peux être attiré par des hommes, au final, elle hésite à me croire sérieux et à froid, si je faisais avec un homme, elle le prendrait encore plus mal que si j'étais avec une fille. Elle a une réelle peur de ne pas me suffire. En réfléchissant, c'est compliqué. Nous avons chacun eu des gros malheurs dans nos vies et le soutien que s'apporte est notre vrai ciment. Nous avons besoin l'un de l'autre pour se protéger de nos fantômes. Sauf que, en cas de dispute, cet effet protecteur se dissipe et vu nos caractères, c'est pas gagné... La 2e était très souvent celle qui me rattrapait quand j'allai pas top à cause d'une dispute avec ma chérie. Je n'ai pas encore eu de grosses disputes avec la 2e, assez normal vu le temps qu'on se connait et une implication commune moins importante. Mais quand je suis loin des deux, j'ai un cafard pas possible. Pour moi, elles me sont complémentaires.

#
Profil

mHysterie

le lundi 17 juin 2013 à 07h22

Serais-tu également freiné d'en parler avec la personne avec qui tu vis afin qu'elle ne devienne pas elle-même poly ? Comment penses-tu pouvoir gérer ta propre jalousie si elle aussi entreprenait une relation affective et sexuelle avec quelqu'un d'autre ?
Quand on part d'une relation d'exclusive, cela me semble difficile des deux côtés de pouvoir gérer sa jalousie…

#
Profil

Katouchka

le lundi 17 juin 2013 à 08h41

@mHysterie C'est difficile mais pas impossible... Nous y parvenons la plupart du temps et quand c'est difficile nous discutons et souvent ça va mieux après.

@calisto
Entièrement d'accord avec Cendres. Et je vais même te rajouter le point de vue de l'autre côté. Je suis bien heureuse que mon ami et moi ayons parlé du polyamour quand il est tombé amoureux de son autre amoureuse.
Oui j'ai beaucoup souffert mais nous avons dépassé la souffrance pour comprendre l'essentiel: nous ne sommes pas ensemble parce que nous appartenons l'un à l'autre. Nous sommes ensemble parce que nous nous aimons et que nous aimons vivre des choses ensemble.
Alors évidemment ça ne se fait pas en un jour, il va y avoir des crises, des larmes, des discussions interminables. Il va falloir la soutenir, lui donner confiance, la rassurer sans cesse, l'aimer dix fois plus encore... Il va y avoir des moments désespérants, vous allez peut-être vous quitter et vous retrouver des centaines de fois, peut-être pas. C'est épuisant...
Oui, tu as raison de trembler, oui il faut du courage mais oui tu n'as pas le choix parce que maintenant que tu sais qui tu es, il faut qu'elle sache qui elle aime pour choisir à nouveau de t'aimer.
Sinon ce n'est qu'une illusion...

#
Profil

Cendre

le lundi 17 juin 2013 à 12h18

Cendre
Et puis, continuer à lui mentir par omission, c'était décider à sa place ce qui était bon pour lui. Hors je suis pas sa mère, je suis sa compagne ! Que je lui donne les moyens de décider si je suis toujours digne de lui !

C'est agréable de constater que je suis toujours en accord avec ce que j'ai écris il y a trois mois (non, non, je vous assure, à la vitesse où vont les choses, ce n'est pas évident du tout ^^ )

Callisto, en remettre une couche publiquement ce matin (je sais pas quand est-ce que j'aurais le temps de t'écrire une vrai réponse)

Pour des gens comme moi, comme Katouchka, comme beaucoup ici, ce qui prime dans une relation, c'est son honnête, sa sincérité. On préfère que ce soit moins drôle parfois mais que l'on se dise les choses entre nous.
Je crois qu'il existe des personnes qui préfèrent au contraire maintenir les apparences, construire un décors, et qui s'autorisent certaines entorses à leur éthique derrière le décors.
Si je m'amuse à faire ça, c'est perdu d'avance : le décalage entre ce que je dis et ce que je suis vraiment fini par être trop visible, et pour le coup, franchement insupportable (à juste titre) par mon interlocuteur.

C'est à toi de voir.
Soit tu prends le courage d'entamer les négociations (longues et perpétuelles) liées aux notions de non exclusivités avec ta compagne, et tu prends en effet un risque de la perdre, mais au moins, ce sera en connaissance de cause.
Soit tu continues ton double jeu, avec le risque qu'elle découvre elle même que quelque chose cloche, et qu'elle le prenne très très mal, car elle le prendra forcément pour de la trahison manifeste (avec volonté de masquer les faits).
C'est pas pour rien que la société véhicule l'idée que le plus simple, ça reste de n'avoir qu'une seule relation très intime...

Tu connais mon point de vue, c'est le même que celui de Katouchka, mais tu as le droit d'en avoir un autre...

Katouchka
Oui j'ai beaucoup souffert mais nous avons dépassé la souffrance pour comprendre l'essentiel : nous ne sommes pas ensemble parce que nous appartenons l'un à l'autre. Nous sommes ensemble parce que nous nous aimons et que nous aimons vivre des choses ensemble.
[...]
Oui, tu as raison de trembler, oui il faut du courage mais oui tu n'as pas le choix parce que maintenant que tu sais qui tu es, il faut qu'elle sache qui elle aime pour choisir à nouveau de t'aimer.
Sinon ce n'est qu'une illusion...

(+)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion