Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amoureux débutant une nouvelle relation.

Témoignage
#
Profil

Soirdeparis

le vendredi 02 août 2013 à 12h27

Bonjour à tous,

J'entretiens depuis un an et demi une relation avec un lutin. Au début de celle-ci, tous deux étions déja engagés par ailleurs dans une histoire pour moi, plusieurs pour lui. Cette situation ne me posait aucun problème à l'époque, les choses ayant été clairement posées entre nous. Nous avons une relation ensemble, mais chacun conserve son autonomie et peut être amené à en developper d'autres par ailleurs. Il conserve d'ailleurs des liens avec certaines femmes éloignées géographiquement.

Au fil du temps, j'ai cessé de voir mon premier amoureux, lui s'est également éloigné des femmes avec qui il entretenait une relation suivie. Depuis un an environ, ni lui ni moi n'avons rencontré de tiers lutin. Nous avons une forte différence d'âge (j'ai 25 ans, il en a 42), et je commençais tout juste à apprivoiser la peur du jugement (regard des gens sur nous, remarques de ceux qui connaissent son passé de lutin et me plaindraient presque d'être prise pour le dindon de la farce, fait de ne pas cacher notre choix de vie). La suite du récit intervient dans le contexte de son déménagement prochain pour l'autre bout de la France, alors que nous par partageons énormément de temps ensemble. D'où le manque de temps pour être lutins, peut-être.

Je suis partie pour mon travail pendant 4 semaines au mois de juillet. Après une discussion hier soir, mon amant m'a expliqué qu'il avait rencontré une femme pendant mon absence, qu'il s'était déjà passé quelque chose entre eux, et qu'il comptait, à priori, la revoir. Il a débuté la discussion en me demandant si, s'il entretenait une autre relation que la notre, j'aimerai le savoir. Ce a quoi j'ai répondu oui.

Depuis lors, je me sens assez mal, et je m'en veux. Pourtant j'ai déjà vécu cette situation de façon sereine, il y a un an. Je sais qu'il va bientôt quitter mon quotidien. Je sais notre amour réciproque, je sais que cette nouvelle relation n'altère en rien ce que nous avons déjà partagé. Je sais que je ne peux pas tout lui apporter, et je suis heureuse pour lui s'il peut trouver du bonheur dans cette nouvelle relation.

Néanmoins j'ai le cœur qui me chatouille, et je peine a trouver exactement pourquoi. Cette nouvelle situation me remet en question dans ma capacité à plaire, moi qui suis une "lutine monogame" depuis un an. J'ai relu les écrits de Françoise sur la Confiance et l'Impermanence des choses dans le Guide des amours, ce qui a un peu répondu à mes questions...

Des lutins plus expérimentés que moi ont-ils des remarques qui pourraient m'aider ?
Je vous remercie par avance ;)

Soirdeparis.

#

(compte clôturé)

le vendredi 02 août 2013 à 16h38

Coucou Soirdeparis,

Je ne suis pas plus expérimentée que toi loin de là mais je pense que "l'accumulation" de changements te met en insécurité. Il y avait un équilibre établi et celui-ci va inévitablement, si j'ai bien compris, être perturbé par ces deux facteurs nouveaux. Peur de l'éloignement (alors qu'il est capable d'entretenir un lien à distance avec d'autres donc pourquoi pas avec toi) et la venue d'une tierce personne que tu ne connais sans doute pas. L'inconnu peut aussi créer de l'insécurité chez certaines personnes, de ça, je suis maintenant convaincue.
Quand à la différence d'âge, j'y suis confrontée aussi et peut être que tu culpabilises par rapport à cela. Moi c'est un peu mon cas car ça fait aussi partie des particularités, ne pas tenir compte de la différence d'âge. Je pense que c'est bcp dans la tête. Tjrs est-il que ça y est et que l'on doit en tenir compte dans nos rapports avec autrui... Quant au regard de la société, on n'a pas le choix, il faut l'assumer et parfois, s'en détacher voir s'en amuser, ça aide. Malgré tout, quand le malaise s'installe, ce n'est pas facile de l'évacuer totalement. Il en est ainsi je pense pour toutes les formes de "mal être".

Voici la modeste petite réponse que je peux te faire, qui relève d'un avis et d'un ressenti tout personnel.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion