Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je culpabilise...

Témoignage
#
Profil

Pollo68

le dimanche 21 juillet 2013 à 20h25

Bonjour,

je suis un homme de 45 ans, marié depuis 13 ans, heureux en couple, 2 enfants, une femme formidable. J'ai rencontré il y a quelques temps une femme plus jeune, célibataire, et nous avons entamé une liaison. Je l'ai dit à ma femme, qui l'accepte très bien, nous sommes tous les deux convaincus que l'on ne s'appartient pas, qu'on peut aimer d'autres personnes, que ce qui compte avant tout c'est le respect, etc. Quant à elle, ça ne l'intéresse pas, pour l'instant, d'avoir d'autres relations.

Bref, tout va bien... sauf que je ne peux pas m'empêcher de culpabiliser. Je veux dire, il y a quand même ce moment où l'on part de chez soi, et celui où l'on rentre, qui sont assez délicats. Ce n'est pas tout à fait comme d'aller à la Poste! Donc, même si ma femme m'autorise cette autre relation (car elle a une confiance absolue en moi comme je l'ai en elle), je ne suis pas toujours à l'aise. Ça fait quelques semaines seulement...

J'aimerais savoir si cette culpabilité est habituelle chez les polyamoureux, si elle disparaît avec le temps. J'ai surtout peur que ça lui fasse du mal par ricochet, que les gens le sachent, qu'ils nous jugent, etc. Bref ce n'est pas simple. Et puis le fait que ça ne l'intéresse pas elle , pour l'instant je le répète, fait qu'il y a un déséquilibre...

Le paradoxe est donc que c'est moi qui ai une 2e relation dans ma vie, et ma femme qui me rassure!!!

Voilà, si je pouvais avoir quelques témoignages sur le sujet, merci.

#
Profil

bouquetfleuri

le dimanche 21 juillet 2013 à 21h18

Bonsoir Pollo68, ton message est réjouissant, malgré le problème que tu exposes.

Freud écrivait quelque chose d'intéressant : " Le sentiment de culpabilité normal repose sur l'état de tension qui existe entre le moi et le moi idéal, il est l'expression d'une condamnation du moi par son instance critique ".

Le moment où tu pars et celui où tu reviens seront toujours particuliers. Je l'espère pour toi : nous sommes en train de parler d'amour, pas de commissions, mais ce n'est pas pour autant qu'ils doivent obligatoirement être marqués par la culpabilité.

C'est un des premiers travaux que j'ai entrepris sur moi, la destruction de cette culpabilité, porteuse de tous les jugements et les coercitions sociales. Mais ce n'est pas une culpabilité qui se met en route avec le choix d'un schéma de relations amoureuses différent. C'est juste une barrière qui empêche de vivre et de se construire tel qu'on le désire. Ainsi, en allant vers son individualité, en acceptant son moi comme le modèle du moi "idéal", on supplante la morale par son éthique.

Il me semble que dans votre cas, tout est réuni pour que ce travail s'opère bien : vous dialoguez ouvertement, vous n'êtes pas dans la possession et vous avez confiance en vous. Ce sont les principales conditions requises pour détruire ensemble tout jugement moral et neutraliser le sentiment de culpabilité.
Cela peut prendre du temps. On ne sait jamais jusqu'à quel point s'est infiltrée cette morale et ses jugements de valeur.

Bon courage

#
Profil

Geraldin-e

le dimanche 21 juillet 2013 à 21h34

Bien dit Bouquetfleuri, tout à fait ok. Perso je n'en suis pas encore sorti complètement de la culpabilité, ça dépend des domaines. Entre l'envie d'être librement soi-même, et la peur du regard/jugement des autres dès qu'on sort des clous... Le fait que des proches puissent être sur la même ligne aide bien, donc ça devrait bien se passer dans votre cas.

Pour peut-être moins culpabiliser, veiller à être bien présent auprès des deux ? Mais là aussi, pas forcément 50/50, plutôt en fonction des possibilités/besoins des unes et des autres.

Sinon, le fait qu'elle n'ait pas envie d'autres relations pour l'instant n'est pas un problème. Du moment que vous dialoguez sur vos ressentis, et que chacun est satisfait ainsi, que chacun.e a son équilibre ainsi, tout va bien. Comme pour d'autres "activités", chacun.e ne peut pas faire tout pareil que l'autre (ou les autres) ni au même moment.

Bienvenue sur le forum et dans la liberté d'aimer :-)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Anarchamory

le dimanche 21 juillet 2013 à 21h43

Salut et bienvenue ! :-D

Tu as beaucoup de chance d'avoir une femme comme ça ! S'il est vrai qu'elle l'accepte bien, alors je crois que tu ne devrais pas culpabiliser, même si je comprends cette culpabilité, relativement à tout ce qu'on nous met dans la tête... Je pense que progressivement tu vas prendre confiance en toi et que ça va devenir naturel. Il n'est pas anormal, de toute façon, d'aimer plusieurs personnes à la fois (c'est même très commun à vrai dire), c'est juste réprimé par la société et ses normes, comme tant d'autres choses parfaitement saines et innocentes : les jeux de rôle, la musique gothique, le naturisme, l'homosexualité, l'asexualité (ne les oublions pas eux aussi !), etc.

Après, tu n'es pas obligé d'étaler ta vie privée au grand jour. Tes collègues de travail, ton patron, tes employés, tes clients, ta famille, tes voisins, tes potes, etc. ne sont pas obligés de savoir que tu aimes (en actes) deux femmes. Après, tu peux aussi en parler de manière discrète et progressive (si l'occasion s'y prête bien sûr !), afin de sensibiliser progressivement ton entourage, et ça permet de voir avec qui il y a des résistances (et qu'il vaut mieux laisser dans le secret) et avec qui il semble y avoir une ouverture sur le sujet (sans forcément une adhésion : nous avons, sur ce forum, au moins une monogame qui poste régulièrement, aviatha, qui comprend intellectuellement notre façon de vivre même si elle ne la partage pas, et avec qui nous avons toujours des discussions très cordiales).

Juste deux questions : est-ce que la 2è femme que tu vois est au courant que tu es marié, que tu aimes ton épouse, et qu'elle ne t'aura donc pas pour elle toute seule ? est-ce que ça lui convient ?

Si oui, alors tout est OK. La société, l'Etat, la religion, etc. n'ont pas à s'immiscer dans ce que les gens font entre eux avec le consentement de chacun.

N'hésite pas à nous rencontrer lors des divers événements organisés, tu verras qu'on ressemble davantage à ça :
www2.coucoucircus.org/audios/images-da/bisounours....
qu'à ça :
lh4.ggpht.com/_R3DdHae0b0Y/S2opSq1DBuI/AAAAAAAAFkM...

:-D

#
Profil

Pollo68

le dimanche 21 juillet 2013 à 22h21

Bonsoir et merci pour vos réponses!

Oui la phrase de Freud sur la culpabilité est intéressante... J'ai pris conscience aussi récemment qu'exprimer ma culpabilité ne m'apportait rien, que c'était une façon de vouloir être "parfait", au sens moral, au détriment des émotions vraies que je ressentais. Ça m'a un peu libéré: je ressens toujours de la culpabilité, mais ne l'exprime plus tout le temps à tort et à travers.

En ce qui concerne la 2e femme, elle est bien sûr au courant que je suis marié, depuis le début. Elle l'accepte plus ou moins: c'est-à-dire que, clairement, elle aimerait plus, que je lui accorde plus de temps, mais on a fini par trouver un équilibre qui vaut ce qu'il vaut et qui durera ce qu'il durera: je ne suis pas beaucoup avec elle, mais quand je suis avec elle, je suis avec elle.

Ma femme aimerait beaucoup la rencontrer, qu'on devienne "amis" tous les 3, par contre mon amante (appelons-la comme ça) ne le souhaite pas, et veut rester à l'écart de ma famille, de mes enfants, de ma femme. Non qu'elle ne les aime pas mais j'imagine qu'elle veut garder sa place et ne pas tout mélanger. Il y a donc des petites choses comme ça, des différences de places ou de perceptions qui sont difficiles à gérer.

Mais on cherche, on discute, on essaie... c'est difficile mais passionnant et tellement riche! Je me sens privilégié et reconnaissant d'avoir une femme comme ça, aussi ouverte d'esprit et de coeur! Et d'avoir rencontré cette deuxième femme tellement merveilleuse aussi...

Je dois dire que le fait d'avoir des enfants n'aide pas à simplifier les choses, au niveau pratique...

#
Profil

Anarchamory

le dimanche 21 juillet 2013 à 22h29

Tu as vraiment une épouse admirable, exemplaire même ! :-D C'est effectivement une chance... (je n'ai pas eu cette chance, moi, mais je n'ai que 35 ans : encore toute la vie devant moi pour rencontrer les perles rares... enfin j'aimerais avoir des enfants aussi donc peut-être pas toute la vie non plus...). J'imagine que tu t'attendais à recevoir des poêles et des casseroles en pleine face quand tu lui as annoncé la nouvelle... Ça a vraiment dû te décontenancer qu'elle le prenne même encore mieux que toi ! ;-)

#
Profil

aviatha

le dimanche 21 juillet 2013 à 22h38

*pointe le bout de son nez* On parle de moi ? :-)
Petit éclairage, pour une fois de l'autre côté de la barrière. Je comprend très bien ton "amante" (on va garder ce terme pour que ce soit clair pour tout le monde). Mon cher et tendre m'ayant permis d'aller voir ailleurs histoire de voir si ça m'aidait à supporter la situation (ce n'est absolument pas le cas mais on va pas y revenir, bref), je me suis un temps retrouvée dans sa situation, mon "à côté" étant en couple également. La dernière chose au monde dont j'avais envie, c'était bien de la rencontrer, de devoir lui parler, de peut-être la voir souffrir de ça (alors que, étant à sa place, je ne pouvais que comprendre parfaitement ce qu'elle ressentait, bref).
Si c'est parfois loin d'être facile d'être le conjoint d'un polyamoureux, ce n'est parfois pas plus facile d'être "l'autre" auprès d'un couple bien installé. Sans doute qu'elle gère ça un peu comme elle peut, et si le point de vue qu'elle a trouvé la tranquillise, ce n'est sans doute pas plus mal comme ça.
Voilà *retourne jouer à l'ordi*

#
Profil

LuLutine

le lundi 22 juillet 2013 à 11h01

MetaZet
Tu as vraiment une épouse admirable, exemplaire même ! :-D C'est effectivement une chance... (je n'ai pas eu cette chance, moi, mais je n'ai que 35 ans : encore toute la vie devant moi pour rencontrer les perles rares... enfin j'aimerais avoir des enfants aussi donc peut-être pas toute la vie non plus...).

Bon c'est hors sujet mais pour élever un enfant, on peut aussi adopter...pas besoin de trouver quelqu'un avec qui "le faire".

#
Profil

Anarchamory

le lundi 22 juillet 2013 à 11h47

Oui mais élever seul un enfant ça me tente moyen...

#
Profil

LuLutine

le lundi 22 juillet 2013 à 13h13

MetaZet
Oui mais élever seul un enfant ça me tente moyen...

Tu peux aussi adopter avec quelqu'un sans "faire" l'enfant vous-mêmes.
D'ailleurs, ça rejoint ce que tu disais sur un autre fil sur le fait d'élever des enfants plutôt avec nos ami(e)s qu'avec nos amoureux(ses)...

Et puis, je connais des parents célibataires, et de fait ils ne sont jamais seuls : il y a la famille, les amis etc.

#
Profil

Evavita

le mardi 23 juillet 2013 à 13h38

Salut Pollo68,

Pollo68
il y a quand même ce moment où l'on part de chez soi, et celui où l'on rentre, qui sont assez délicats

Est-ce que la culpabilité que tu ressens ne se manifeste qu'au moment où tu rentres chez vous? Qu'est-ce que cela donne-t-il quand tu retrouves ta femmes en extérieur après avoir vu ton amante? Ou quand tu fais autre chose avant de rentrer chez vous? Je pose la question parce que j'ai constaté que chez moi, le contexte (en l'occurrence celui du lieux) pouvait être un "facteur aggravant" sur ma culpabilité.

Pollo68

Ma femme aimerait beaucoup la rencontrer, qu'on devienne "amis" tous les 3, par contre mon amante (appelons-la comme ça) ne le souhaite pas [...]Il y a donc des petites choses comme ça, des différences de places ou de perceptions qui sont difficiles à gérer.

Quel genre de problème de gestion cela entraine-t-il?

MetaZet
Tu as vraiment une épouse admirable, exemplaire même !

1) Le terme "exemplaire" me gêne un peu dans le sens où il indique qu'elle serait un exemple à suivre et que celles qui ne sont pas aussi conciliantes sont pas "au point" ou sont en quelque sorte de "mauvaises élèves". Je me doute qu'il y a des grandes chances pour que ce ne soit pas ce que tu voulais dire MetaZet, mais compte tenu du fait que des personnes te lisent, il me semble important de préciser que chacun a plus ou moins de facilité à gérer ce genre de situation. C'est super pour Pollo68 que sa femme le gère bien mais cela ne veut pas dire que celles qui ne sont pas dans son cas, font preuve de mauvaise volonté ou autre. (nous pouvons voir un merveilleux exemple de ce que cela peut donner tiré à l'extrême ici )
2) Cette remarque ne serait-elle pas contre-productive dans le cadre d'une discussion autour de la culpabilité que ressent Pollo68 envers sa femme? Je me pose la question car je me dit que les conclusions que je pourrais en tirer peuvent s'avérer utiles vu qu'il m'arrive d'intervenir dans des fils pour soutenir/écouter/donner des pistes de réflexion à quelqu'un qui vient se confier...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Anarchamory

le mardi 23 juillet 2013 à 20h50

Evavita,

Tu as parfaitement raison. Merci de m'avoir repris. J'ai fait une comparaison avec ma situation avec ma future ex qui a par contraste enthousiasmé un peu trop mes propos.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion