Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

« Être féministe et en relation avec un mec cis »

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 18 avril 2019 à 14h02

HeavenlyCreature
Les regards

J'avoue que c'est un point qui m'importe. J'ai du mal à savoir quand et comment je peux regarder une femme sans la gêner. Mais c'est pas trop dans le sujet...

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 18 avril 2019 à 14h49

bidibidibidi
J'avoue que c'est un point qui m'importe. J'ai du mal à savoir quand et comment je peux regarder une femme sans la gêner. Mais c'est pas trop dans le sujet...

Haha le sujet ça fait lgtps qu'on l'a trollé (désolée d'ailleurs). :)

Ben c'est pareil, faut pas tomber dans la parano où tout le monde regarde ses pompes. Je suis pas offusquée qu'on me regarde ni qu'on m'accoste dans la rue d'ailleurs. C'est par rare que je réponde à un Bonjour par un Bonjour, à un compliment par un sourire. Tout dépend de si je le perçois comme une agression ou pas. Je parle de ces regard insistants, lourds, vicelards, que même sans les voir directement tu les sens peser physiquement sur toi. C'est très intuitif pour le coup, juste tu le "sens" comme une décharge dans tout ton corps en passant à côté de certains hommes ou groupes d'hommes. Ça ne m'insécurise pas du tout , mais c'est très désagréable en effet.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 18 avril 2019 à 14h57

HeavenlyCreature
Ben c'est pareil, faut pas tomber dans la parano où tout le monde regarde ses pompes. Je suis pas offusquée qu'on me regarde ni qu'on m'accoste dans la rue d'ailleurs. Je parle de ces regard insistants, lourds, visselards, que même sans les voir directement tu les sens peser physiquement sur toi. C'est très intuitif pour le coup, juste tu le "sens" comme une décharge dans ton corps en passant à côté de certains hommes ou groupes d'hommes. Très désagréables en effet.

D'accord. Bon, tu me rassures, je pense pas avoir un regard vicelard :)
Mais c'est vrai que j'aime bien regarder les jolies femmes dans la rue, et autant je ne trouve pas qu'il y a quelque chose de mal à ça dans l'absolu, autant je me dis que ce n'est pas nécessairement sollicité. Et donc, je jettes plutôt des regards dérobés. Mais j'ai la sensation que je ne suis pas toujours si discret...

#
Profil

bonheur

le jeudi 18 avril 2019 à 15h02

Entre le mec bienveillant qui te regarde avec sourire car il est heureux de t'admirer ET le type qui bave devant toi avec l'arrière pensée de passer à l'acte... il y a une marge.

Je pense que c'est l'état d'esprit sous-jacent qui fait la différence. L'insistance aussi. Il y a une différence entre insistant baveux et assumé heureux !

Je rejoins l'intuitif !

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 18 avril 2019 à 15h04

Ben te prends pas la tête : des yeux, c'est fait pour regarder ! Franchement, je suis pas la dernière à regarder un homme quand il me plaît (et les femmes aussi quand je les trouve jolie). Mais effectivement, c'est plutôt à la dérobée. Je crois qu'on a acquis socialement que regarder qqun qu'on connaît pas de manière insistante, c'est un signe d'agression (du moins perçu comme tel) peu importe dans quel but : quelqu'un qui te fixe, tu te dis "oula c'est quoi son problème ?". Les personnes qui le font sciemment je pense qu'elles savent très bien ce qu'elles font. C'est une forme de déstabilisation. Pour ça que je fais bien la différence et que la plupart du temps ça me gêne pas, je trouve même ça plutôt flatteur. Y compris les "très charmante madmoidelle" franchement la plupart du temps c'est dit sans lourdeur et je trouve ça même mignon. Rien à voir avec les regards tordus dont je parle (ceux là ils t'accostent même pas d'ailleurs) ou les agressions type frotteurs, suiveurs, etc. Là y a une vraie volonté de nuire, pour moi ça n'a rien à voir avoir "elle me plaît" ...

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 18 avril 2019 à 15h10

Tu sais, il n'y a pas que le fait de regarder. Il y a l'attitude générale. Aussi, le regard dans le regard... Je veux dire une personne qui regarde une partie de mon corps (mon décolleté, à moi de ne pas le montrer si je ne veux pas être regardée, autres...) et qu'il me sourit ensuite en regardant mon visage, mes yeux, ça me va. Les yeux dans les yeux, c'est la franchise, c'est s'assumer. Le sourire qui va avec c'est "cette vue me rend heureux".

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 18 avril 2019 à 15h11

bonheur
Tu sais, il n'y a pas que le fait de regarder. Il y a l'attitude générale. Aussi, le regard dans le regard... Je veux dire une personne qui regarde une partie de mon corps (mon décolleté, à moi de ne pas le montrer si je ne veux pas être regardée, autres...) et qu'il me sourit ensuite en regardant mon visage, mes yeux, ça me va. Les yeux dans les yeux, c'est la franchise, c'est s'assumer. Le sourire qui va avec c'est "cette vue me rend heureux".

Perso les décolletés je peux pas m'empêcher de plonger les yeux dedans :) Des vrais aimants à yeux, difficile de leur en vouloir à ses messieurs je trouve !

Mais oui, tu as raison c'est une attitude globale. En fait, vraiment, c'est très bestial : pour ça que je parlais de le "sentir" sans le voir. Je suis certaine qu'il y a de la chimie la dedans, des ondes, des énergies, peu importe comment on les appelle. Mais une personne qui "t'agresse" en te regardant tu le ressens. Et pour revenir avec la victimisation, je crois qu'il y a certaines femmes qui du coup, pcq elles ont vécu des agressions, en viennent à percevoir toutes ces sollicitations comme des agressions (comme si leur percepteur était brouillé). Je le comprends parfaitement, mais je pense qu'il y a un travail sur soi à faire pour faire la part des choses, ne serait ce que pour leur bien-être personnel, et aussi pcq comme je le disais : c'est très bestial et les prédateurs, ils sentent intuitivement la peur.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 18 avril 2019 à 15h20

Oui c'est vrai ! Et non, je n'en veux à aucun mec qui y perdrait ses yeux. Après, ce qui est lourd, ce sont les remarques verbales plus que les attitudes.

C'est la raison pour laquelle j'adore le milieu libertin. On peut s'exhiber, perdre ses yeux façon aimants, sans que ça ne perturbe l'ambiance. On s'y sent libre, déjà rien que pour ça. Et puis, quand on me fait un sourire et un (+) , c'est wahoo !

On peut indiquer son admiration comme devant tout ce que l'on trouve beau.

Par contre, j'admets, je ne vais plus au travail avec un décolleté. Ca devenait trop chiant à gérer. Je préfère que l'on me regarde pour ce que je dégage en terme de rayonnement. Une évolution comme une autre.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 18 avril 2019 à 15h24

Vous me rassurez les filles.

HeavenlyCreature
Et pour revenir avec la victimisation, je crois qu'il y a certaines femmes qui du coup, pcq elles ont vécu des agressions, en viennent à percevoir toutes ces sollicitations comme des agressions.

Tu le dis toi-même : C'est agressif. Donc, dire aux femmes de s'endurcir, oui. Mais aussi critiquer le comportement quand il est critiquable. On va pas excuser le manque de respect !

#
Profil

bonheur

le jeudi 18 avril 2019 à 15h28

HaevenlyCreature
Mais oui, tu as raison c'est une attitude globale. En fait, vraiment, c'est très bestial : pour ça que je parlais de le "sentir" sans le voir. Je suis certaine qu'il y a de la chimie la dedans, des ondes, des énergies, peu importe comment on les appelle. Mais une personne qui "t'agresse" en te regardant tu le ressens. Et pour revenir avec la victimisation, je crois qu'il y a certaines femmes qui du coup, pcq elles ont vécu des agressions, en viennent à percevoir toutes ces sollicitations comme des agressions. Je le comprends parfaitement, mais je pense qu'il y a un travail personnel à faire pour faire la part des choses, ne serait ce que pour leur bien être.

Message modifié par son auteur il y a quelques instants.

Je pense que le malaise est profond dans ces circonstances :-( . Je suppose qu'il y a une amplification des ressentis.

Par contre, à la dérobée n'atténue pas, je pense. Seul une façon de rassurer sur son intention pourrait permettre une juste appréciation. Faire en sorte d'indiquer que c'est un "compliment" et qu'il n'y a rien de malsain. C'est pour cela que j'encourage le sourire bienveillant en accompagnement.

Une fois, j'ai croisé deux hommes dans la rue et oui j'admets, à l'époque j'avais souvent des décolletés osés, ce jour-là en particulier. L'un des deux a dit "y a du monde au balcon". Je lui ai répondu : "jaloux" (et j'ai pris mes seins dans mes mains). Son copain s'est foutu de lui. Fin de l'histoire. Le hic c'est qu'une femme déjà mal dans sa peau car ayant eu un passé peu enviable, n'aura pas ce répondant. Après, la prochaine fois, il l'a bouclera. J'espère que ça lui a servi de leçon.

#
Profil

bonheur

le jeudi 18 avril 2019 à 15h31

bidi...
On va pas excuser le manque de respect !

Non, et dénoncer les comportements sur l'instant. Evidemment, il faut avoir un certain aplomb :-/ J'encourage toutes celles qui l'ont à s'en servir, question de solidarité :-)

#
Profil

HeavenlyCreature

le jeudi 18 avril 2019 à 18h08

bonheur je trouve ta réaction vraiment admirable : pleine d'humour et d'intelligence. Idéalement, on devrait toutes tendre vers ça je trouve, pcq ça dédramatise totalement la situation (plus de bourreau, plus de victime, mais une femme qui s'assume pleinement)! Si toutes les femmes réagissaient comme toi, le harcèlement de rue serait une histoire ancienne ! Bien sûr ça s'apprend. Si j'avais des filles, c'est vers ce féminisme-là que je les emmenerais ! Bravo !

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 18 avril 2019 à 20h47

J'ai des garçons, mais je les emmène aussi vers cela.. enfin je m'y efforce. J'aime prendre le contre-pied et ridiculiser à ma façon ce type de comportement.

Je suppose que nombreuses sont les femmes qui ne pourraient pas, je le regrette. Mais ça ne me gène d'agir pour le bien-être des autres. Je considère même que c'est un "devoir". J'ai été garçon manqué toute mon enfance (donc je jouais avec des garçons) et aujourd'hui encore, je n'ai pas de difficultés à regarder un homme dans les yeux et de lui faire part de mon ressenti.

Si je ne peux pas (amis ou autres), je m'éloigne purement et simplement des hommes qui ne me respectent pas. On ne peut pas toujours, malheureusement, faire du rentre-dedans, avec ou sans humour.

#
Profil

pkd

le jeudi 18 avril 2019 à 20h55

Merci de ces échanges. C'est ce que j'aime sur ce forum. On peut avoir des échanges francs voire des désaccords de fonds, mais c'est toujours respectueux et amène des échanges intéressants.

#
Profil

oO0

le dimanche 21 avril 2019 à 12h07

Merci, cela m'a fait plaisir de vous lire toutes et tous ! Je retiens les points suivants :

- Quelle(s) position(s) en tant qu'homme par rapport au féminisme ? Le mieux semble être de ne pas réduire la diversité des positions possibles, mais de bien comprendre leur intérêt en fonction des situations ... avec humilité en privilégiant une position d'écoute dans le dialogue mixte, manquer d'humilité étant de se considérer comme expert du féminisme pour un homme. Au final, c'est surtout entre hommes, en tant qu'homme qu'il y a du travail à faire sur soi et entre soi. Ce qui n'empêche qu'être féministe peut avoir autant de sens qu'être anti-raciste, même si on est pas une personne de couleur ou une femme.

- Ce qui revient régulièrement comme critique, c'est la réduction du féminisme à une culture victimaire. J'ai l'impression que cette critique le fait d'enfermer les relations femmes-hommes dans le fameux triangle de Karpman, victime-bourreau-sauveur.

Être féministe en relation avec une homme cisgenre féministe ? J'ai l'impressions que c'est la question qui s'est posée en page 5 et 6. Et, l'article sur le fait que "Ce n'est pas aux hommes de décider s'ils sont féministes" est très parlant sur les travers ...

... qu'il est possible de rencontrer soi-même. Je suis encore avec des questions dont je n'ai pas compris les motifs, la position dominante qui m'était reprochée. Cela ne m'empêche pas de m'intéresser au féminisme et d'y trouver mon intérêt comme suit.

Lili-Lutine
«  Les hommes ont grandi avec des certitudes qui sont de plus en plus remises en question. Il va falloir qu'ils s'y fassent. Et surtout, qu'ils participent. Parce que tout le monde a à y gagner, bon sang. Alors, messieurs, prenez le train en marche au lieu de tirer sur la sonnette d'arrêt d'urgence en hurlant à la rame que ce n'est pas le bon horaire ni la bonne destination. Ce n'est pas vous qui conduisez. »


La première impression que j'ai eue du féminisme et sur laquelle je reste, c'est effectivement que tout le monde a à y gagner. Et ce qu'il y a à gagner, c'est la chance de relation émancipée de comportement de domination et/ou de manipulation : domination n'est pas relation, pas plus que manipulation. Se perdre dans l'un ou l'autre, c'est perdre la chance de vivre une relation bien réelle.

Sur le fait de ne pas conduire, j'aime beaucoup, je trouve que je ne suis d'ailleurs pas assez conduit là où il faut. Ce que j'aime dans le fait d'être conduit, c'est que j'y retrouve un sens large de la séduction : se ducere, conduire à soi. Large, au sens de pouvoir être conduit par l'autre à ressentir ce qu'il ressent, bref, à un certain plaisir propre à l'empathie qui se suffit à lui-même ...

... de part la clarté qu'il apporte. En tant qu'homme, j'ai souvent l'impression d'être dans le noir sur le genre féminin et d'être comme un aveugle qui doit être guidé dans une maison inconnue. Reste que ce n'est pas une impression que j'ai spécifiquement avec le féminisme, mais dans toutes relations humaines à partir du moment où je sens que la réalité de l'autre m'échappe.

Généralement, c'est à ce moment là que je me sens le plus proche de la réalité, quand elle m'échappe parce qu'elle ne m'appartient et ne m'appartiendra jamais plus que c'est la réalité de l'autre.

#
Profil

Acajou

le dimanche 21 avril 2019 à 15h54

Lili-Lutine
«  Les hommes ont grandi avec des certitudes qui sont de plus en plus remises en question. Il va falloir qu'ils s'y fassent. Et surtout, qu'ils participent. Parce que tout le monde a à y gagner, bon sang. Alors, messieurs, prenez le train en marche au lieu de tirer sur la sonnette d'arrêt d'urgence en hurlant à la rame que ce n'est pas le bon horaire ni la bonne destination. Ce n'est pas vous qui conduisez. » Moi j'aime beaucoup cet article :-D <3

Tu prendras le train toute seule, ou en tout cas sans moi. Je préfère faire le chemin à pied, même s’il est pourri.

Tu véhicules le patriarcat, à défendre la passivité et la castration du désir, surtout pour les femmes. Il y aura toujours des mecs irrécupérables, on s’en sortira jamais. Après il y a aussi des trucs bien que tu écris ou partages, quand tu parles d’expériences plus personnelles et que tu n’est plus dans les généralités.

J’ai eu une éducation suffisamment castratrice comme ça, un puritanisme toxique, et c’est ça que la majorité des féministes victimaires ne veulent pas comprendre, qu’elles font aussi partie du problème.

Et moi je préfère être seul que de subir ça encore, j’ai suffisamment de quoi m’occuper sans les femmes, et tant pis pour celles qui sont dans le train, elles ont qu’à s’intéresser un peu à moi, sortir de leurs préjugés sur les hommes, au lieu de passer leur temps à critiquer. Moi je ne monte pas dans le train.

#
Profil

artichaut

le dimanche 21 avril 2019 à 18h16

…pourquoi tant de haine @Acajou ?
…et surtout, pourquoi venir la déverser ici ?

Je suis un peu dépité que ce fil en arrive là.

Désolé @Lili-Lutine d'avoir pourri ce fil avec mes considérations de mec-cis qui n'avaient rien à faire là (et qui ont pu inciter ensuite à d'autres contributions). Ce fil était clairement et explicitement destiné à tout autre chose. Et c'est pas comme si y'avait pas mille autres fils, où je puisse gloser à mon aise.

Je ne m'exprimerait donc plus sur ce fil, et n'aurait sans doute pas dû le faire. J'en ai eu tôt le sentiment, mais je pense que j'ai un peu trop écouté ta bienveillante inclusion (encore ce truc d'ascendance morale, sans doute).

Oui, décidément, nous mec-cis, avons encore beaucoup à apprendre.
Et bien sûr que je ne peux que plussoyer ce :

Parce que tout le monde a à y gagner, bon sang

Et c'est d'ailleurs une bien meilleure approche.

Aussi, je tâcherais à l'avenir de moins la ramener sur certains sujets auprès de certaines personnes.
Continuer par exemple de questionner les mec-cis du forum (dont moi-même) à plein de propos, tiens par exemple sur leur (notre) pseudo omniscience à tout propos. Mais éviter de trop la ramener sur des sujets qui ne me concernent qu'indirectement auprès de personnes directement concernées.

Donc, désolé @HeavenlyCreature également. Je n'ai aucune "leçon" à te donner en matière de féminisme et/ou de racisme.

Je quitte ce fil (et n'y reviendrai pas).
A bientôt sur d'autres fils, donc.

#
Profil

HeavenlyCreature

le dimanche 21 avril 2019 à 18h26

Pas d'accord artichaut , c'est bien aussi de pas être d'accord :) j'ai apprécié débattre avec vous (et toi notamment) pcq quand tlm est d'accord, ben il se passe pas grand chose. Tu as ta propre sensibilité, et je l'accepte.

#
Profil

HeavenlyCreature

le lundi 22 avril 2019 à 00h29

P. S : c'est marrant, j'étais persuadée que acajou et oO0 étaient des femmes, je viens seulement de comprendre le contraire :)

oO0
J'ai bien aimé ton parallèle avec le triangle de Karpman, je crois qu'il y a effectivement qqchose à creuser de ce côté là. Je crois qu'une manière de sortir de ce triangle est de ne pas parler
en terme de "domination" (des hommes sur les femmes donc) mais d'aliénation. J'entends par là que les injonctions qui touchent les femmes touchent aussi les hommes, qui en souffrent (exemple souvent évoqué ici : la sexualité). Si on arrête de chercher des coupables dans l'histoire, mais qu'on considère qu'on a tous à y gagner dans l'histoire, on est plus dans le clivage mais dans l'avancer ensemble.

acajou
Je comprends ta colère face à une certaine catégorie de féministes que tu qualifies (à juste titre) de castratrices. Néanmoins faisons la part des choses et tentons de trouver le juste milieu : encore une fois l'idée n'est pas de cliver mais de réunir. De construire ensemble.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

oO0

le lundi 22 avril 2019 à 01h35

Acajou
Tu prendras le train toute seule, ou en tout cas sans moi. Je préfère faire le chemin à pied, même s’il est pourri.

Tu véhicules le patriarcat, à défendre la passivité et la castration du désir, surtout pour les femmes. Il y aura toujours des mecs irrécupérables, on s’en sortira jamais. Après il y a aussi des trucs bien que tu écris ou partages, quand tu parles d’expériences plus personnelles et que tu n’est plus dans les généralités.

J’ai eu une éducation suffisamment castratrice comme ça, un puritanisme toxique, et c’est ça que la majorité des féministes victimaires ne veulent pas comprendre, qu’elles font aussi partie du problème.

Et moi je préfère être seul que de subir ça encore, j’ai suffisamment de quoi m’occuper sans les femmes, et tant pis pour celles qui sont dans le train, elles ont qu’à s’intéresser un peu à moi, sortir de leurs préjugés sur les hommes, au lieu de passer leur temps à critiquer. Moi je ne monte pas dans le train.

C'est pas Lili-lutine l'autrice du passage que tu cites.

Après, tu parles de généralité et les généralités se prêtent facilement à projeter son vécu. Personnellement, je ne voix justement pas de positionnement en victime, mais une invitation à voir le féminisme comme la chance de sortir justement de cette relation bourreau-victime.

D'un côté, je te comprends. D'un autre côté, je comprends que comme moi, il y a des choses à régler avec soi-même, avec sa propre image de la masculinité. Qu'elle soit alimenté par une mauvaise image sociale des hommes, certes, mais j'y vois plus, ici, l'occasion de reconstruire le genre. Le train à prendre, c'est justement celui de la reconstruction du genre que les femmes ont commencé bien avant les hommes. D'où la métaphore du train à prendre ...

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion