Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mono en déconstruction

#

Triobulle qui a perdu son mot de (invité)

le vendredi 15 mars 2019 à 19h21

En ce qui concerne la libido, je ne peux que donner mon exemple, mais effectivement, le fait d'avoir 2 amours a boosté la mienne !!! Mon mari qui était réticent au départ apprécie beaucoup maintenant !

#
Profil

Siestacorta

le samedi 16 mars 2019 à 00h24

Je voudrais évoquer une possibilité : dans cette histoire, le sexe est peut-être un cache-sexpérience.
Vous vous êtes mis en couple avant d'en avoir beaucoup...

Dès lors, ya toute une partie de la carte du tendre qui vous est Terra Incognita. Que ton épouse ait envie d'un des rares qui ait passé le seuil, que toi ça suffise à te poser des questions, ça me semble significatif. Pour votre expérience sexuelle comme sentimentale...

Maintenant, dire que le sexe est important, ce n'est pas le sacraliser. On peut difficilement faire expérience plus intime que la pénétration d'un corps dans un autre (non je résume pas le sexe à ça, mais je crois que dans le contexte, cette généralité ne posera pas de problème immédiat).
Il peut se passer plein d'autres choses intenses, mais que celle-ci puisse être investie de sens, c'est pas rare ; et pas nécessairement problématique si on est capable d'un minimum de recul sur ce qu'on estimait "évident".

Bref. Le risque que représenteraient des découvertes sexuelles me semble ni complètement réaliste (on a tous des appareils génitaux, on s'en sert, c'est pas la fin du monde) ni complétement imaginaire (une fois qu'on est libre de ce point de vue, plein de changements sont possibles, puisqu'il ne s'agit pas seulement de ça, en vrai).

Vous avez voulu "pimenter" votre vie sexuelle... Selon ma lecture, vous vous êtes carrément donné l'occasion de vivre votre vie. Je veux dire qu'aujourd'hui, là où vous en êtes, là où la société en est, arrêter ses envies, expériences, évolutions à une rencontre, c'est peu plausible.
Si vous aviez pas tenté le triolisme, vous auriez peut-être eu d'autres expériences - peut-être moins franches d'ailleurs...
Donc ne pas tenter le polyamour, ça peut parfaitement se comprendre (en faisant de très gros efforts, mais si, c'est possible de pas être poly :-D ), mais estimer que pour autant les risques disparaitront... Bon. J'y crois pas trop. Du coup autant réfléchir à ce qui peut ou pas se faire avec amour.

Ceci dit, pour parler de l'aspect réaliste du risque, le polyamour représente bien un changement de vie et d'engagement. C'est pas un truc sans conséquence, c'est des choix de vie.
Maintenant... vous avez déjà su bien dialoguer, pour être ensemble, rester ensemble, faire des enfants et "pimenter". Tu décris plutôt bien ton propre parcours, t'es effrayé mais pas paumé, tu prends les choses dans l'ordre.
Oui, ce qui se passe après est inconnu, demande de renouveler des efforts, d'en faire là où on pensait pas avoir à en faire. Mais j'ai pas l'impression que ça ne vous "aille" pas, que ce soit hors de vos possibilités.

Sinon, un point encore plus subjectif que ce que j'ai déjà écrit : parler de trouple maintenant, alors qu'il n'y a pas encore d'histoire écrite, ça me parait aussi radical que de parler de rupture. Je dis pas que ces choix peuvent pas se présenter, mais ça vaut la peine de s'attarder sur plein d'autres options.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion