Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mono en déconstruction

#

Triobulle qui a perdu son mot de (invité)

le vendredi 15 mars 2019 à 19h21

En ce qui concerne la libido, je ne peux que donner mon exemple, mais effectivement, le fait d'avoir 2 amours a boosté la mienne !!! Mon mari qui était réticent au départ apprécie beaucoup maintenant !

#
Profil

Siestacorta

le samedi 16 mars 2019 à 00h24

Je voudrais évoquer une possibilité : dans cette histoire, le sexe est peut-être un cache-sexpérience.
Vous vous êtes mis en couple avant d'en avoir beaucoup...

Dès lors, ya toute une partie de la carte du tendre qui vous est Terra Incognita. Que ton épouse ait envie d'un des rares qui ait passé le seuil, que toi ça suffise à te poser des questions, ça me semble significatif. Pour votre expérience sexuelle comme sentimentale...

Maintenant, dire que le sexe est important, ce n'est pas le sacraliser. On peut difficilement faire expérience plus intime que la pénétration d'un corps dans un autre (non je résume pas le sexe à ça, mais je crois que dans le contexte, cette généralité ne posera pas de problème immédiat).
Il peut se passer plein d'autres choses intenses, mais que celle-ci puisse être investie de sens, c'est pas rare ; et pas nécessairement problématique si on est capable d'un minimum de recul sur ce qu'on estimait "évident".

Bref. Le risque que représenteraient des découvertes sexuelles me semble ni complètement réaliste (on a tous des appareils génitaux, on s'en sert, c'est pas la fin du monde) ni complétement imaginaire (une fois qu'on est libre de ce point de vue, plein de changements sont possibles, puisqu'il ne s'agit pas seulement de ça, en vrai).

Vous avez voulu "pimenter" votre vie sexuelle... Selon ma lecture, vous vous êtes carrément donné l'occasion de vivre votre vie. Je veux dire qu'aujourd'hui, là où vous en êtes, là où la société en est, arrêter ses envies, expériences, évolutions à une rencontre, c'est peu plausible.
Si vous aviez pas tenté le triolisme, vous auriez peut-être eu d'autres expériences - peut-être moins franches d'ailleurs...
Donc ne pas tenter le polyamour, ça peut parfaitement se comprendre (en faisant de très gros efforts, mais si, c'est possible de pas être poly :-D ), mais estimer que pour autant les risques disparaitront... Bon. J'y crois pas trop. Du coup autant réfléchir à ce qui peut ou pas se faire avec amour.

Ceci dit, pour parler de l'aspect réaliste du risque, le polyamour représente bien un changement de vie et d'engagement. C'est pas un truc sans conséquence, c'est des choix de vie.
Maintenant... vous avez déjà su bien dialoguer, pour être ensemble, rester ensemble, faire des enfants et "pimenter". Tu décris plutôt bien ton propre parcours, t'es effrayé mais pas paumé, tu prends les choses dans l'ordre.
Oui, ce qui se passe après est inconnu, demande de renouveler des efforts, d'en faire là où on pensait pas avoir à en faire. Mais j'ai pas l'impression que ça ne vous "aille" pas, que ce soit hors de vos possibilités.

Sinon, un point encore plus subjectif que ce que j'ai déjà écrit : parler de trouple maintenant, alors qu'il n'y a pas encore d'histoire écrite, ça me parait aussi radical que de parler de rupture. Je dis pas que ces choix peuvent pas se présenter, mais ça vaut la peine de s'attarder sur plein d'autres options.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

PointG

le samedi 13 juillet 2019 à 16h30

Bonjour a tous,

Voilà bien longtemps que je n'avais pas écrit sur mon sujet ! Je viens vous donner des nouvelles de mon histoire !

Nous sommes passés par des hauts et des bas, un amour fou comme de la séparation évoquée ?

A l'heure actuelle, il y a du mieux depuis quelques temps. Nos vacances en famille, loin de tout ça, nous ont fait du bien ! Mais le retour a la réalité a été douloureux un peu ... En effet, dans les bas il y a la perte de désir de ma femme a mon égard, liée a notre histoire personnelle, et en même temps le désir passionnel pour son metamour ?

Et la réside le déséquilibre ... Car que c'est dur a accepter comme situation, quand votre femme ne vous voit plus que comme un père de famille/co gestionnaire de vie, et que la dimension amant a disparu !

Bien évidemment nous en avons parlé, et elle m'a demandé du temps pour retrouver cette flamme. Alors soit je laisse du temps au temps.

Cependant, vendredi dernier ils se sont vus son metamour et elle, le temps de la pause déjeuner, et vu les échanges par textos que j'ai pu voir, la pause devait être bien remplie ... Je dois donc gérer dans un même temps l'attente du retour du désir et la.passion charnelle de l'autre côté ? que c'est dur ... Dur de savoir qu'ils sextotent alors qu'elle se refuse de faire cela avec moi ...

Alors oui je suis jaloux bien évidemment !
Comment ne pas l'être ?! Parce que le comportement qu'elle a avec lui c'est tout ce que j'ai toujours voulu que nous ayons ensemble ! Bien-sûr que je vois quand même le côté positif, cet amour qu'elle me porte toujours, mais bien-sûr que je ne suis pas pleinement satisfait ...

Alors oui je me suis aussi ouvert a d'autres expériences de mon côté, mais ce n'est pas ce que je recherche. Ça a été un bel apport sur le plan amical, mais ça n'a pas comblé mon besoin pour autant. Et ça a même mis en avant des façons de faire qui n'existaient plus dans notre couple ...

Je viens donc vers vous afin de recueillir des façons de ne plus ressentir de colère, de dégoût, envers ma femme malgré tout ... Parce que je ne veux plus ressentir ça ... Parce qu'à un moment je dois aussi être en mesure d'assumer mes choix, comme celui de lui permettre de vivre cela, sachant que cette passion a disparu au sein de notre couple (pour le moment)

#

Polyarthrite (invité)

le samedi 13 juillet 2019 à 18h42

Le problème, c'est que concrètement que fait ta femme pour rallumer son désir pour toi ? Car si elle se plonge à corps perdu dans sa passion charnelle avec son amant et que le désir pour toi ne revient pas alors il ne va pas revenir comme ça

Est vu que tu souffre de cette asymétrie avec son amant, elle pourrait faire une pause pour vous reconcentrer sur votre couple sinon ?

#
Profil

PointG

le samedi 13 juillet 2019 à 18h53

@Polyarthrite

Elle ne se jette pas non plus a corps perdu dans sa passion mais effectivement cette asymétrie me fait mal. Nous avons encore des échanges intimes mais ça n'est pas aussi Intense qu'avec son amant. Et il faut trop d'aide comme regarder un porno ... Il n'y a pas de préparations en amont, comme si c'était plutôt un accomplissement du devoir conjugal. Du mécanique en somme.

Mais elle reconnait que c'est pas normal quand même. c'est complexe surtout parce que ca n'est pas la passion avec le metamour qui est compliquée mais l'absence de passion avec moi ?

Concernant mettre de côté sa relation le temps que l'on se retrouve ? Ils ont déjà eu des échanges a propos d'arrêter provisoirement tellement de fois et tout est revenu comme si de rien n'était que je n'y crois plus et que je crois que cela n'arrivera jamais. Et je trouverais ça égoïste de le demander ...

#
Profil

Caoline

le samedi 13 juillet 2019 à 19h48

Un petit point de vocabulaire pour commencer, l'autre homme c'est ton metamour a toi, c'est à dire l'autre partenaire de ta compagne. Par rapport à elle c'est juste son autre partenaire.

D'après ce que j'ai pu lire, s'attendre à ce que la sexualité dans un couple de plusieurs années que dans une relation toute fraîche. Dans mon couple historique, ça arrive parfois et encore, dans les concret pas dans les échanges à distances, mais il y a aussi des périodes où c'est très calme, doux, tendre.

C'est très dur pour moi de te lire, j'ai l'impression de sentir une pression, une exigence de ta part et je pense que c'est contre-productif. Tu as vraiment envie qu'elle se force au devoir conjugal ?
Avoir une autre relation peut rebooster la libido mais peut-être pas si il y a jalousie, attente de la même chose...
Tu ne penses pas que tu te fais plus de mal que de bien à aller lire leurs échanges ? Je suis pour une transparence totale mais si ça doit faire du mal de voir, je pense qu'il vaut mieux éviter.

Si tu savais qu'il n'y aura plus jamais de sexualité épanouissante avec ta compagne, resterais tu avec elle ? C'est un des avantages du polyamour de pouvoir vivre la relation parentale et certaines autres chose qu'on apprécie tous les deux, et avoir d'autres relations pour ce sur quoi on est pas sur la même longueur d'ondes.

Tes essais avec d'autres pas épanouissants, c'est peut-être parce que tu n'es pas tombé sur la bonne personne, il faut peut-être persévérer un peu.

Bon courage à vous deux et même 3 car l'autre doit avoir des répercutions de vos tensions puisque tu parles de plusieurs tentatives de ralentissement.

#
Profil

PointG

le samedi 13 juillet 2019 à 21h33

@Caoline

Est ce que j'ai envie qu'elle se force au devoir conjugal ? Bien sûr que non ! Ne serait ce pas du viol sinon ?

Évidemment j'attends autre chose. Et pourquoi pas ? En quoi est ce mal ?! N'ai je pas le droit de voir mon équilibre comme cela ? Après tout j'ai toujours autant de désir pour ma femme depuis 11 ans ! Et il s'est même renforcé !

#
Profil

Caoline

le samedi 13 juillet 2019 à 21h44

PointG


Et il faut trop d'aide comme regarder un porno ... Il n'y a pas de préparations en amont, comme si c'était plutôt un accomplissement du devoir conjugal. Du mécanique en somme.

Pour moi si ça ce n'est pas du viol conjugal ça en est très proche.

Oui tu as droit à ton équilibre mais le sexe avec quelqu'un n'est jamais un droit ! Sans consentement enthousiaste c'est de l'abus.

#
Profil

PointG

le dimanche 14 juillet 2019 à 02h53

@Caoline

Je crois qu'il.y a méprise dans ta compréhension ...
Ça n'est pas moi qui suit a l'origine de regarder du porno, mais elle, et c'est elle qui le propose ! Mais oui désolé que cela ne me convienne pas entièrement, désolé de vouloir une sexualité épanouie, où ma femme a du désir pour moi sans aide ...

Il n'y a donc pas de viol, d'absence de consentement !
Mais oui effectivement, même si elle reconnait que c'est pas forcément normal, et que je pense qu'elle fait du travail de son côté, oui c'est dur à accepter cette passion éteinte ! Alors oui je suis petit égoïste, mais le désir pour ma femme est toujours le même, et oui ce qu'elle vit je trouve ça fabuleux ! En même temps je suis content pour elle, et en même temps j'ai du mal a accepter cette asymétrie ? alors mon honnêteté ne peut pas plaire mais c'est comme ça ! Cette passion je la ressent toujours pour elle et oui ça me fait mal qu'elle le ressentes pour un autre

#
Profil

Caoline

le dimanche 14 juillet 2019 à 07h53

Je peux me tromper bien sûr mais je continue à expliquer ma pensée.
Tu sembles lui mettre une pression terrible car tu considères qu'elle te doit des relations sexuelles épanouissantes ce qui pour moi est inacceptable. Personne ne devrait jamais devoir de sexe à personne même si la société patriarcale dans laquelle nous vivons parle encore de devoir conjugal, personnellement rien que le mot me donne la nausée.
Visiblement toi et ta compagne avez encore cela bien encré en vous. Donc comme elle subit ta pression et qu'elle a intériorisé cette norme sociétale, elle trouve un moyen pour réussir à y satisfaire. Le porno, c'est pourtant assez rare que ça excite une femme, et, désolée d'en rajouter une couche mais je souhaite essayer que tu vois les choses en face, probablement en pensant à un autre, elle se laisse faire ou peut-être s'active en pensant à autre chose pour réussir à remplir le rôle qu'elle croit devoir remplir et pour lequel tu lui mets la pression. Je ne vois là aucun consentement enthousiaste.
Une relation sexuelle sans consentement c'est de l'abus ou du viol. Le viol n'est pas forcément une relation sexuelle avec contrainte et violence, ou plutôt ça peut être une violence insidieuse, transmise par la culture du viol, le devoir conjugal...

Elle n'a plus envie de toi et si je me souviens bien c'était déjà le cas avant sa nouvelle relation. La seule différence c'est qu'avant tu pouvais te dire qu'elle n'aimait pas/plus les relations intimes et sexuelles. Maintenant tu vois que c'est faux, que c'est juste avec toi et forcément ça te remet douloureusement en question. La seule solution me semble de trouver les causes qui n'ont rien à voir avec l'autre. Qu'est ce qui, dans ton attitude, dans votre relation, l'organisation de la famille (le classique quand une femme a tout ou principalement géré seule : enfants, maison, courses..., ou même uniquement la charge mentale de tout ça, il ne faut pas s'étonner qu'elle ai juste envie de dormir est peut-être à interroger) a engendré ce manque de désir pour toi ?

Es-tu prêt à travailler sur ces causes et à ne plus lui mettre aucune pression avec tes attentes de sexe pour lui laisser le temps de revenir vers toi, avec l'éventualité que ça ne revienne jamais ?
Si ce n'est pas le cas, il me semblerait plus sain de constater que votre relation n'est plus viable. Même si bien sûr c'est très difficile de faire le deuil de la vie qu'on souhaitait, plus les contingences matérielles... Pour les enfants, j'en ai vu assez souffrir des conflits violents ou larvés de leurs parents pour penser que la séparation n'est pas pire, surtout si les parents savent les garder comme priorité et s'arranger en bonne intelligence par rapport à eux.

Voilà, tu pourras rejeter en bloc tout ce que je dis, comme je le dis au départ, je peux me tromper, mais je trouvais important que tu ai au moins lu une fois cette vision.

Bon courage

#
Profil

Mark

le dimanche 14 juillet 2019 à 08h52

Caoline
Tu sembles lui mettre une pression terrible car tu considères qu'elle te doit des relations sexuelles épanouissantes ce qui pour moi est inacceptable.

Je trouve tes propos très durs. Ce que je lis moi, c'est qu'il aimerait retrouver, recréer le chemin du désir. Je n'ai jamais lu qu'il considère qu'elle lui doit quoi que ce soit.

Que tu expliques le contexte et cheminement de la culture du viol, est très intéressant et je trouve important d'écouter quand c'est une femme qui l'exprime. Mais je vois une différence entre expliquer les erreurs d'un cheminement et lui prêter nommément des considérations. On peut causer sémantique et formulation des mots, mais là j'y lis un coté juge et partie. Objection vôtre honneur.

#
Profil

PointG

le dimanche 14 juillet 2019 à 09h28

@Caoline

J'ai lu avec attention ton développement de pensées mais effectivement je me dois de te contredire car je ne considère pas que ma femme me doit quelque chose ! A quelque niveau que ça soit !

Mon désir c'est juste de retrouver,avec elle, une sexualité dans 1er premier temps et epanouie dans un 2eme temps, alors je ne lui met aucune pression pour ceia je ne parle de rien, je laisse venir les choses même. Car si je me met a faire le premier pas, dans ce contexte, effectivement on pourrait assimiler ça a de la pression !

Tu parles de la charge mentale et je te réponds que je participe a la maison et ce a tous les niveaux, chacun a ses tâches selon ses compétences et elle ne m'a jamais reproché quelques manques d'implications !

Donc je ne parle plus de sexe, car je veux que cela vienne d'elle, mais oui effectivement cela m'affecte cette passion avec le métamour. Et même ça je le cache, car je me rends bien compte que lui communiquer mon ressenti sur ce point, c'est aussi lui mettre de la pression. Je me retrouve donc a (devoir) me taire sur ce point, pour ne pas mettre de pression en lui disant que cela m'affecte ?

C'est compliqué comme situation car ça m'est douloureux mais je ne veux pas la faire culpabiliser ni lui mettre la pression mais ne peut rien exprimer ? quid de la transparence ?

Mais je tiens à nuancer quand même mes propos précédents, elle a eu des envies sans devoir avoir de stimulis extérieurs, donc je me raccroche quand même a ça, car ça reste positif !

#
Profil

Mark

le dimanche 14 juillet 2019 à 09h56

PointG
Donc je ne parle plus de sexe, car je veux que cela vienne d'elle, mais oui effectivement cela m'affecte cette passion avec le métamour. Et même ça je le cache, car je me rends bien compte que lui communiquer mon ressenti sur ce point, c'est aussi lui mettre de la pression. Je me retrouve donc a (devoir) me taire sur ce point, pour ne pas mettre de pression en lui disant que cela m'affecte ?

c'est un point dans la communication de couple je vois régulièrement mentionné dans les discussions: La distinction entre verbaliser ses besoins et de la manière dont la situation est vécue. La première peut être interprétée comme injonction, la deuxième comme une demande de considération. Bien communiquer n'est pas inné et sûrement encore plus difficile quand quand les sentiments sont chamboulés. C'est peut être une piste à explorer pour restaurer le dialogue?

Garder tout en soi et souffrir en faisant le dos rond en espérant que ça passe, ne me semble pas l'attitude la plus saine à avoir.

#
Profil

PointG

le dimanche 14 juillet 2019 à 13h27

Je crois surtout m'être mal fait comprendre
En fait j'aimerais des clés pour mieux vivre cette asymétrie, des témoignages de personnes a qui cela est arrivé, ou arrive encore, et comment ils ont géré la chose !

Honnêtement j'ai donné mon consentement, et même si c'est dur cette asymétrie, je ne peux pas en vouloir ni a ma femme ni au metamour ! C'est à moi d'assumer mon consentement et de ne pas faire de projections sur eux !

#
Profil

Mark

le dimanche 14 juillet 2019 à 13h42

Tu en es ou dans le livre sur la compersion?

#
Profil

Loou

le dimanche 14 juillet 2019 à 16h18

PointG
Cependant, vendredi dernier ils se sont vus son metamour et elle, le temps de la pause déjeuner, et vu les échanges par textos que j'ai pu voir, la pause devait être bien remplie ... Je dois donc gérer dans un même temps l'attente du retour du désir et la.passion charnelle de l'autre côté ? que c'est dur ... Dur de savoir qu'ils sextotent alors qu'elle se refuse de faire cela avec moi ...
Alors oui je suis jaloux bien évidemment !

PointG
Je viens donc vers vous afin de recueillir des façons de ne plus ressentir de colère, de dégoût, envers ma femme malgré tout ...

Bah, peut-être commencer par arrêter de regarder ses messages à elle pour ne pas te faire du mal ou être tenté de te comparer à son autre partenaire ET aussi pour respecter leur intimité ?

#
Profil

Loou

le dimanche 14 juillet 2019 à 16h26

Et sinon, plus largement, ce qui m'a beaucoup aidé dans mon cheminement, à l'époque où j'étais en couple, ça été de me considérer comme un être humain à part entière, pas la moitié d'un couple. Ça passe par prendre la responsabilité par mes envies et besoins et par ne pas prendre personnellement la non envie de l'autre. Je crois qu'il n'y a pas grand chose à faire pour que le désir revienne dans une relation, mais au contraire, y mettre beaucoup d'attentes c'est une bonne façon de repousser l'autre de plus en plus. Ne pas attacher ton désir à elle, essayer de l'assouvir avec d'autres personnes/d'autres façons, te faire du bien, nourrir d'autres liens, chérir ce que tu as avec elle plutôt que de te morfondre pour ce que tu n'as pas... Je sais que c'est dur, au début je le faisais pour distraire ma solitude puis un jour j'ai eu le déclic pour me réapproprier ma vie... Bref, c'est très brouillon ce que je dis...

#
Profil

PointG

le lundi 15 juillet 2019 à 10h11

@Mark

J'en ai repris la lecture hier :)

@Loou

Oui j'arrête la lecture de leurs échanges. C'est trop violent pour moi :(
J'ai au début voulu savoir presque tout, parce que je ne savais pas si je pouvais le supporter ou non, mais avec le temps je me rends compte que cela me bouffe plus qu'autres choses et que j'ai du mal à oublier certaines choses dont j'ai eu connaissance. Mon esprit reste focalisé sur certaines choses, qui en vrai n'ont pas de réelles importances, mais l'impact que cela a eu sur moi est malheureusement très négatif :( Alors pourquoi avoir voulu tout savoir ? Je répondrais donc comment savoir que cela serait insupportable sans essayer ?

J'en discutais avec ma femme et en aparté avec d'autre, ce qui est dur c'est que le métamour est un ami, et qui plus est témoin à notre mariage (ça fait tellement cliché au final ^^), mais plus ça va et moins j'ai de nouvelles de lui, tout c'est étiolé. Pourtant il sait que c'est compliqué à gérer pour moi, et j'apprécierais tellement un minimum de soutien de sa part, juste prendre un peu de mes nouvelles, avoir le sentiment qu'il s'intéresse quand même à cela et non pas qu'il n'en prenne que les avantages ...

#

Intermittent (invité)

le lundi 15 juillet 2019 à 22h19

@PointG

Désolé d'être un peu brutal mais quand penseras-tu un peu à toi ?

Arrête de te flageller. Tes besoins sont aussi légitimes que ceux de ta femme.

Tu as fait d'énormes efforts pour accepter les relations extra-conjugales de ta femme.
Tu fais d'énormes efforts pour t'adapter à son absence de désir envers toi, alors que tout son désir est tourné vers son amant, ce qui est assez habituel vu le contexte.

Et, en plus, tu te fais traiter de violeur en puissance car tout simplement, ta femme n'a plus de désir pour toi et recoure à des subterfuges pour pouvoir continuer à avoir des relations sexuelles avec toi.
Quoi que tu fasses, avec Caoline, cela ne sera jamais suffisant ....

Bonjour la culpabilisation ....

Tu ne la forces pas à avoir des relations sexuelles, c'est elle qui se force car elle sait bien que cette situation sera difficilement acceptable pour toi sur le long terme.

Mais elle n'est pas folle, elle sait où est son intérêt et l'intérêt de sa famille.
Ton ressenti est tout à fait respectable et elle le sait.

Elle veut que le couple parental demeure car elle sait que ce n'est pas son amant qui va gérer la famille.

Et vous savez tous les deux que ce n'est pas satisfaisant pour toi.

Frustration sexuelle, mauvaise image de toi, bref beaucoup de négatif ...

Et ne te fait pas trop d'illusions, son désir pour toi a peu de chances de revenir .... Il faut regarder les choses en face, elle n'est plus amoureuse.

Que se passera-t-il lorsque tes enfants seront grands et que le couple parental n'aura plus l'utilité qu'il a aujourd'hui ?

Si tu regardes les choses de TON point de vue, qu'as-tu retiré de positif de cette expérience ?

C'est cette question là que tu dois te poser et en fonction des réponses, en tirer les conséquences, même si elles sont négatives pour ton couple.

Le polyamour est une option, il y en a d'autres.

Ça doit être un minimum satisfaisant pour tout le monde, sinon, dans ces conditions, c'est juste du masochisme.

#
Profil

Mark

le mardi 16 juillet 2019 à 03h37

@intermittent

C'est tout le problème de porter un avis sur une situation dont seule une vision partielle est donnée.

L'écart de libido peut mener à des situations de rejet et d'absence de consentement enthousiaste. Le désir est une chose fragile.

La pression et l'injonction implicite de l'expression naturelle de la demande, du besoin, même si elle peut être inconsciente, doit être identifiée.

Ce n'est qu'à ce prix qu'on peut en prendre conscience et y travailler. Il faut donc l'exposer, le mettre en lumière. Culpabiliser n'est pas le but. Responsabiliser l'est.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion