Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mono en déconstruction

#
Profil

Mark

le jeudi 07 mars 2019 à 12h56

@DisKovery

C'est une remarque intéressante. Je crois qu'il y a autant de manières de vivre le libertinage que de façons de vivre l'amour pluriel.

Je ne me souviens plus ou j'avais lu cette discussion mais elle portait sur les origines de la différentiation libertin (l'action) Vs. libertaire (l'état d'esprit)

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 07 mars 2019 à 13h43

Je trouve aussi qu'il est mis là en évidence deux définitions de libertinage. Celui de vivre en dehors des codes sociétaux ET vivre une sexualité libre et consentie. La différence je crois entre libertinage et liberté de vie.

Ma question de base était pour une incompréhension sur l'histoire initiale. Toutefois, bonne remarque générale.

#
Profil

PointG

le jeudi 07 mars 2019 à 14h17

Bonjour à tous,

Je vais faire une réponse qui englobe tout ce que j'ai pu lire

Je tiens à préciser, dans un premier temps, que ma femme ne m'a jamais rien imposé et qu'elle ne me met aucune pression d'aucune sorte. Je suis plutôt dans un soucis de (trop) bien faire donc cette pression je me la met tout seul :-/ Elle a toujours été transparente avec moi quant à ses envies, besoins mais toujours en respectant et comprenant mes limites et pour la citer "c'est normal ce que tu ressens". Mais il est vrai, et à mon sens normal, de vouloir souhaiter le bonheur de l'autre, son épanouissement le plus total à nos côtés. La rupture a été évoquée, dans cette discussion et même entre nous, comme une solution, malheureuse malgré l'amour, mais nous avons fait le choix de continuer de communiquer et de se donner le temps de trouver un équilibre car nous sommes un couple basé sur la confiance, le respect et l'amour.

D'ailleurs, j'ai beaucoup parcouru la section jalousie du forum et au final ce que je ressens quant à la sexualité n'épargne en rien des polyamoureux plus "aguerris".

N'allait pas me demander pourquoi mais je me sent à l'aise avec la polyaffectivité, qui dans un sens ne dénote pas vraiment d'une relation amicale mais qui est plus 'engagée" car il y a un affecte plus fort, mais j'ai du mal avec la polysexualité. Sûrement car, pour moi et je dis bien pour moi personnellement, je ne verrais pas avoir de rapports avec une autre femme que la mienne. C'est d'ailleurs pour ça que l'ouverture de notre intimité réalisée avec le partenaire ne m'a absolument pas dérangé. J'en étais même heureux de voir ma femme si comblée, si épanouie.

Je ne sais pas si j'ai un problème d'égo car lorsque ça s'est passé je n'ai pas cherché à montrer qui était le plus "fort" car le partenaire et moi sommes différents. Insécurité et manque de confiance en soi : plus que probable, dans le sens où je redoute qu'elle ne veuille plus avoir de rapports avec moi, parce que suffisamment comblée déjà et mieux comblée.

J'ai eu l'occasion de discuter en privé avec certains d'entre vous, et j'avais alors fait part de la proposition suivante que j'avais soumise à ma femme : et si nous formions un trouple ? Pourquoi ne pas lui proposer de vivre avec nous ? J'avais alors eu une réflexion intéressante quant à l'intimité des personnes entre elles et je crois pouvoir répondre que cela dépend de l'intimité recherchée. De plus, je connais le partenaire et je l'apprécie grandement.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 07 mars 2019 à 14h28

Belle analyse. En tant que polyaffective, je ne pourrai pas vivre une sexualité plurielle (en tout cas pas rapprochée dans le temps). Je comprend donc parfaitement que tu ne puisses avoir de sexualité avec une personne qui vient d'en avoir une par ailleurs.

Le pourquoi ? Malgré toutes les démarches d'informations, de déconstructions, autres, je n'ai jamais compris. Je peux juste indiquer ce constat. Je l'avais déjà fait il y a bien longtemps, étant jeune.

Il y a parfois des "limites" qui peuvent se ressentir, s'exprimer mais pas s'expliquer. Juste c'est ainsi ! Le tout étant de savoir l'impact de ces limites sur notre vie et sur les personnes qui nous entourent.

Il n'y a pas de solution, je crois. En tout cas, la seule qui existe, sera ce que vous ferez de ce constat. Personne n'a de clé ou de baguette magique. Déjà, oui, le respect, l'amour, etc...

#
Profil

PointG

le jeudi 07 mars 2019 à 14h30

Quelqu'un parlait d'ingérence dans la vie de l'autre et je pense qu'il y aurait ingérence plutôt si j'exprimais mon ressenti, sans qu'il me soit demandé, qu'il ne soit pas écouté et que je "menace".

Là c'est une toute autre dimension car je suis invité à exprimer mon ressenti et mes limites sont respectées. Il y a un réel effort de chacun de nous, de comprendre les besoins et désirs de l'autre, et de les respecter tout en veillant à ne pas faire souffrir l'un ou l'autre. Alors oui, le poly est plus souvent "laisé" car ses besoins ou désirs même s'ils sont compris et que l'autre l'aime et le respecte, malgré tout si je puis dire, il n'a pas pleinement ce qu'il veut. Et je le conçois à mon plus grand désarroi mais je crois aussi qu'il faut aussi ne pas se sacrifier car si l'un des partenaires pousse l'autre, pour qu'il réalise ses envies sans tenir compte de ses ressentis, il n'y alors plus de respect et donc plus de couple.

#
Profil

bonheur

le jeudi 07 mars 2019 à 15h25

Trouver un équilibre. Celui-ci vous est propre et personnel. Sa pertinence a sans doute été mal comprise. De toute façon, vous vivez pour vous, par pour le reste du monde.

PointG
Là c'est une toute autre dimension car je suis invité à exprimer mon ressenti et mes limites sont respectées. Il y a un réel effort de chacun de nous, de comprendre les besoins et désirs de l'autre, et de les respecter tout en veillant à ne pas faire souffrir l'un ou l'autre. Alors oui, le poly est plus souvent "laisé" car ses besoins ou désirs même s'ils sont compris et que l'autre l'aime et le respecte, malgré tout si je puis dire, il n'a pas pleinement ce qu'il veut. Et je le conçois à mon plus grand désarroi mais je crois aussi qu'il faut aussi ne pas se sacrifier car si l'un des partenaires pousse l'autre, pour qu'il réalise ses envies sans tenir compte de ses ressentis, il n'y alors plus de respect et donc plus de couple.

Dans un couple mono-poly, l'essentiel est d'avoir acheté ensemble la rue de la PAIX. Associer les tierces personnes concernées, c'est juste super ! Belle continuation :-) et personne ne dit que ce sera facile et juste pour tout le monde. Ce qui est juste, c'est de s'exprimer et d'écouter.

#
Profil

Mark

le jeudi 07 mars 2019 à 15h52

@PointG

La remarque sur l'ingérence vient de moi et j'espère que tu ne l'a pas pris au sens péjoratif.
Il est évident que les seules réponses menant à une vie relationnelle épanouie viendront de vous trois. ;-)

#
Profil

Parisecrets

le dimanche 10 mars 2019 à 16h56

@Point G

Je viens de m'inscrire et poster mon histoire. J'écris ici car je me reconnais un peu dans la tienne.
Je connais ma femme depuis ses 18 ans. Ca fait 14 ans que l'on est ensemble, des hauts et des bas, et aujourd'hui 5 ans de mariage et deux enfants :)
On a commencer dans le libertinage pour pimenter dans notre vie sexuelle, sans jamais échanger.
Et aujourd'hui on est à la fois dans le libertinage entre nous, on a toujours jamais fait d'échangisme. Mais on a des rencontres séparés affective et sexuelles. Affective tant qu'elle n’empiètent pas sur notre couple et ne prennent pas le dessus.
Contrairement à toi je n'ai aucun problème à ce que ma femme couche ailleurs et elle non plus si je vais coucher ailleurs. J'ai posté plus pour un problème de transparence (Tu peux lire mon post peut être que cela t'aidera dans tes idées).
Je note aussi que dans ton cas vous avez fait un plan à trois, donc tu acceptes qu'elle couche avec quelqu'un mais seulement devant toi, si j'ai bien compris.
En tout cas ca sera un plaisir d'échanger avec toi, même si nous sommes tous uniques et chacun par conséquent à ses idées et ses remarques.
Le plus important pour moi est la transparence et tu l'as dans ton couple.

#
Profil

PointG

le mardi 12 mars 2019 à 13h12

Bonjour à tous,

J'ai beaucoup réfléchi sur moi même ces derniers temps et sur le blocage que j'ai par rapport à la sexualité : je vais vous faire part de mes observations de moi même

Ma femme et moi avons une libido qui n'est pas identique et sans passer par 4 chemins la mienne est plus forte. J'éprouve toujours le même désir pour ma femme après plus de 11 ans de vie commune et ce désir je ne l'éprouve pas pour quelqu'un d'autre qu'elle. En soit, le fait qu'elle éprouve du désir pour un autre ne me dérange pas car qui n'a jamais fantasmé sur quelqu'un d'autre, ressenti une certaine attirance pour quelqu'un d'autre ? Mais en étant parfaitement honnête avec moi même, j'ai du mal à accepter le fait qu'elle veuille coucher avec un autre alors que je suis "demandeur" et comme sa libido n'est pas très forte, j'ai peur que le désir qu'elle éprouve pour moi disparaisse totalement car elle serait assez "comblée".

Je sais que mes propos peuvent choquer les polysexuels les plus aguerris d'entre vous, et il y a surement un problème d'ego derrière cela mais j'aimerais combattre cela.

#
Profil

bonheur

le mardi 12 mars 2019 à 13h40

La libido féminine, de ce que j'en vis, n'est pas constante. On n'a pas une ration "hebdomadaire" que l'on ampute à chaque fois que l'on a un acte sexuel. Et puis, lorsque l'on fait l'amour par amour, je pense qu'une grosse partie du temps que l'on y passe est concentré aussi sur la tendresse (je suis ainsi, peut être pas un exemple commun).

L'effet sera peut-être de booster... ou pas. De toute façon je pense que c'est imprévisible.

Par contre, considérer à part votre divergence "d'appétit", sans la ramener à autrui.

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 12 mars 2019 à 14h01

PointG
Mais en étant parfaitement honnête avec moi même, j'ai du mal à accepter le fait qu'elle veuille coucher avec un autre alors que je suis "demandeur" et comme sa libido n'est pas très forte, j'ai peur que le désir qu'elle éprouve pour moi disparaisse totalement car elle serait assez "comblée".

Il y a plusieurs points là dedans.
J'avais lu une étude sur la sexualité (pas hyper sérieuse car basée sur des propos recueillis, mais c'est dur d'être observateur direct en matière de sexualité) qui indiquait que, manifestement, le désir féminin baisse plus vite que le désir masculin. Constatation vue et revue un peu partout : C'est toujours la femme qui a la migraine.

Ensuite, le fait qu'elle aille voir ailleurs peut avoir les deux effets. Augmentation ou baisse de la libido a ton égard. Le fait de changer de partenaire augmente la libido (là, pour le coup, il y a des études plus sérieuses sur le sujet). Donc tu peux en profiter de ce fait. Après, à mes yeux (et là, je préfère insister sur le fait que c'est mon point de vue), si elle a toujours des sentiments à ton égard, et que tu ne réagis pas mal à sa polysexualité, tu as de forte chance de profiter de son augmentation de libido. Du moins, c'est ce que j'ai toujours entendu ici.

Après, dernier point : Ta femme ne te doit pas de sexualité. Là, c'est plus un conseil, mais ton besoin de sexe, tu dois pouvoir y répondre sans elle. Ce qui ne veut pas dire que tu ne dois pas y répondre en partie grâce à elle, bien entendu. Mais je t'encouragerai, vu que ton couple est ouvert, de chercher à développer une polysexualité qui te permette de mieux vivre la variation du désir de ta partenaire. Bon, là, je reconnais que pour un mono, c'est un peu hallucinant comme conseil ;-)

#
Profil

Caoline

le mardi 12 mars 2019 à 14h26

bidibidibidi
Ensuite, le fait qu'elle aille voir ailleurs peut avoir les deux effets. Augmentation ou baisse de la libido a ton égard. Le fait de changer de partenaire augmente la libido (là, pour le coup, il y a des études plus sérieuses sur le sujet). Donc tu peux en profiter de ce fait. Après, à mes yeux (et là, je préfère insister sur le fait que c'est mon point de vue), si elle a toujours des sentiments à ton égard, et que tu ne réagis pas mal à sa polysexualité, tu as de forte chance de profiter de son augmentation de libido. Du moins, c'est ce que j'ai toujours entendu ici.

Après, dernier point : Ta femme ne te doit pas de sexualité. Là, c'est plus un conseil, mais ton besoin de sexe, tu dois pouvoir y répondre sans elle. Ce qui ne veut pas dire que tu ne dois pas y répondre en partie grâce à elle, bien entendu. Mais je t'encouragerai, vu que ton couple est ouvert, de chercher à développer une polysexualité qui te permette de mieux vivre la variation du désir de ta partenaire. Bon, là, je reconnais que pour un mono, c'est un peu hallucinant comme conseil ;-)

Je confirme ce qu'écrit bidi pour ces 2 paragraphes. Le premier je suis peut-être un contre exemple, je pense plutôt que si la sexualité des femmes n'était pas si mal vue et la charge mentale et physique de la famille n'étaient pas portée très majoritairement par elles, elles auraient plus de libido.

Je pense que si tu laissais ta femme vivre ses envies au lieu de la brider pointG tu en aurais des retours très positifs.

#
Profil

PointG

le mardi 12 mars 2019 à 14h31

@bidibidibidi

Je tiens à préciser que je n'ai jamais considéré que ma femme me devait quelque chose que ça soit sur le plan physique et/ou affectif

Oui j'ai déjà lu des choses sur le fait d'aller voir ailleurs et que cela booste la libido. Mais bon tu soulignes aussi le fait que cela peut avoir l'effet inverse donc c'est un peu un quitte ou double on va dire.

Je sais bien que je devrais être en mesure de répondre (seul) à mon besoin de sexe mais comme tu l'as dit cela suppose de peut être allé voir ailleurs mais ça n'est pas spécialement quelque chose que je recherche, déjà parce que j'ai du mal à plaire à d'autres femmes et parce que du sexe pour du sexe ça ne m'intéresse pas. Je ne conçois pas d'avoir une relation sexuelle avec quelqu'un pour qui je n'éprouve pas une certaine affection.

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 12 mars 2019 à 14h51

Caoline
Je confirme ce qu'écrit bidi pour ces 2 paragraphes. Le premier je suis peut-être un contre exemple, je pense plutôt que si la sexualité des femmes n'était pas si mal vue et la charge mentale et physique de la famille n'étaient pas portée très majoritairement par elles, elles auraient plus de libido.

C'est fort possible. Comme signalé, l'étude ne peut guère être considérée comme sérieuse, des propos recueillis placent automatiquement le curseur dans la norme sociétale et dans la subjectivité.

PointG
Je tiens à préciser que je n'ai jamais considéré que ma femme me devait quelque chose que ça soit sur le plan physique et/ou affectif

PointGMais en étant parfaitement honnête avec moi même, j'ai du mal à accepter le fait qu'elle veuille coucher avec un autre alors que je suis "demandeur" et comme sa libido n'est pas très forte, j'ai peur que le désir qu'elle éprouve pour moi disparaisse totalement car elle serait assez "comblée".

Je mets tes deux propos en lien. Le souci, c'est que même si, rationnellement, tu ne considères pas que ta femme te doive du sexe, si elle te voit dépérir par manque de sexe, tout en sachant parfaitement que tu n'accepteras du sexe que de sa part, tu la places dans une situation de chantage affectif qui peut la pousser à accepter des relations dans des situations où elle n'est pas nécessairement très demandeuse. Alors, on est très loin du viol, hein, mais l'implicite ne doit pas être ignoré.

PointG
Je ne conçois pas d'avoir une relation sexuelle avec quelqu'un pour qui je n'éprouve pas une certaine affection.

Je suis dans la même situation. Je me rappelle de toutes les femmes avec qui j'ai eu des relations sexuelles. Elles m'ont toutes séduit en partie par leur personnalité, leur sensibilité.
Pourtant, j'ai eu avec certaines d'entre elles ce qu'on pourrait assimiler à des coups d'un soir vu de l'extérieur. Des fois parce que mes désirs n'étaient pas les leurs, des fois parce que la situation a voulu qu'on ne se revoit pas et des fois c'était clair dès le début.
Ce que je veux mettre en avant par là, c'est qu'avoir besoin d'affection ne signifie pas que tu ne peux avoir de relation placée principalement sous le signe de la sexualité. Donc, je ne suis pas en toi et ne peux connaître ton ressenti, mais je t'encourage à chercher si tu ne peux vraiment pas te concevoir dans la polysexualité.

PointG
j'ai du mal à plaire à d'autres femmes

Mauvaise excuse. Je cuisine très mal, mais j'ai pas besoin que maman débarque pour me faire la popotte. J'encourage toujours les hommes (parce que je ne peux que difficilement me mettre à la place des femmes) à trouver et à développer leur capacité de séduction. Pouvoir séduire te donnera infiniment plus confiance en toi, et t'aidera à sortir de toute forme de dépendance vis à vis de ta femme. Et puis, c'est toujours agréable pour l'égo, et ça pourra même s'avérer utile au sein de ton couple.

#
Profil

PointG

le mardi 12 mars 2019 à 15h08

@Caoline

Je n'ai pas une mauvaise vision de la sexualité des femmes : une femme qui a plusieurs amants, amoureux, si elle est heureuse de cette façon alors grand bien lui fasse, qui suis-je pour juger ?

Nous avons déjà discuté de cette situation avec ma femme, et si je me trouvais également dans une situation polysexuelle, elle n'apprécierait pas que je la "délaisse", qu'elle ne soit plus pleinement ma femme.

#
Profil

PointG

le mardi 12 mars 2019 à 15h16

bidibidibidi
Je mets tes deux propos en lien. Le souci, c'est que même si, rationnellement, tu ne considères pas que ta femme te doive du sexe, si elle te voit dépérir par manque de sexe, tout en sachant parfaitement que tu n'accepteras du sexe que de sa part, tu la places dans une situation de chantage affectif qui peut la pousser à accepter des relations dans des situations où elle n'est pas nécessairement très demandeuse. Alors, on est très loin du viol, hein, mais l'implicite ne doit pas être ignoré.

Je vois ce que tu veux dire et c'est pour ça que je ne "réclame" rien pour que les moments de sexe soient des moments de désirs partagés. Sachant que j'ai une plus forte libido, j'évite de faire (trop souvent) le premier pas afin de ne pas faire ressentir une quelconque pression.


bidibidibidi
Mauvaise excuse. Je cuisine très mal, mais j'ai pas besoin que maman débarque pour me faire la popotte. J'encourage toujours les hommes (parce que je ne peux que difficilement me mettre à la place des femmes) à trouver et à développer leur capacité de séduction. Pouvoir séduire te donnera infiniment plus confiance en toi, et t'aidera à sortir de toute forme de dépendance vis à vis de ta femme. Et puis, c'est toujours agréable pour l'égo, et ça pourra même s'avérer utile au sein de ton couple.

J'ai du mal je n'ai pas dit que je n'essaye pas :-)

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 12 mars 2019 à 15h22

PointG
Je vois ce que tu veux dire et c'est pour ça que je ne "réclame" rien pour que les moments de sexe soient des moments de désirs partagés. Sachant que j'ai une plus forte libido, j'évite de faire (trop souvent) le premier pas afin de ne pas faire ressentir une quelconque pression.

Aucun jugement négatif de ma part, ne t'inquiète pas. C'est pour moi un problème associé à la monogamie : Si les deux partenaires n'ont pas le même niveau de libido, on tombe sur des situations de frustration ou de devoir conjugal sans solution.

bidibidibidi
Donc, je ne suis pas en toi et ne peux connaître ton ressenti, mais je t'encourage à chercher si tu ne peux vraiment pas te concevoir dans la polysexualité.

Tu n'as pas répondu sur ce point là, qui me paraît plus important ;-)

#
Profil

PointG

le mardi 12 mars 2019 à 15h38

bidibidibidi
bidibidibidi

Donc, je ne suis pas en toi et ne peux connaître ton ressenti, mais je t'encourage à chercher si tu ne peux vraiment pas te concevoir dans la polysexualité.

Tu n'as pas répondu sur ce point là, qui me paraît plus important ;-)

C'est parce que je ne sais pas quoi répondre :-) si c'est défini dès le début de cette façon pourquoi pas sinon non

#
Profil

Caoline

le mardi 12 mars 2019 à 21h26

PointG
@Caoline

Je n'ai pas une mauvaise vision de la sexualité des femmes : une femme qui a plusieurs amants, amoureux, si elle est heureuse de cette façon alors grand bien lui fasse, qui suis-je pour juger ?

Je ne parlais pas de toi mais de la société en général puisque bidi parlait de la libido des femmes par rapport à celles des hommes en général.

#
Profil

Parisecrets

le jeudi 14 mars 2019 à 22h00

@Point G

Par rapport à mon histoire que j'ai raconté et qui se rapproche grosso modo de la tienne.
Cela fait presque deux ans que l'on ai officiellement Poly Sentimentale et Sexuel, pour te rassurer
moi ma femme cela a décupler sa libido de pouvoir aller voir ailleurs et surtout en sachant qu'il n y avait
aucun interdits.
D'ailleurs elle vient de me l'avouer il y a quelques jours, à chaque fois qu'elle a eu un rapport, en rentrant elle
en a eu un deuxième avec moi, et c'était très intense. Je m'en doutais pcq des fois je la trouvais plus "sexe" que d'habitude. J'en ai la confirmation maintenant.
Après comme le dise les autres chacun comment il réagit, mais il faut essayer! :)
Avant tout ça, comme toi j'avais une libido supérieur à la sienne, aujourd'hui parfois je dois m'avouer vaincu
de temps en temps :)
Je ne fais pas d'analyse comme d'autres personnes, je n'en suis pas capable, mais je partage avec toi mon
retour d'expérience, qui j’espère te rassurera!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion