Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quand on se perd..

Témoignage
#
Profil

Eparsentiere

le lundi 01 novembre 2010 à 17h50

Avant hier:

depuis mon premier copain, j'ai d'autres relations.
pendant des années je me suis sentie mal, anormale, "en manque de..." parce qu' incapable de ne vivre qu'une seule histoire.
à cela s'ajoutait mon attirance pour les femmes. mon premier vrai amour de lycéenne, amour partagé.. non physique cependant puisqu'il ne s'est jamais rien passé sexuellement.

Hier:

Rencontre avec celui qui allait devenir mon mari, B. Libertin de mœurs, c'est quelqu'un qui est pour le "couple libre". pendant 3 ans, je resterai fidèle, exclusive, jalouse et possessive. refusant d'entendre parler de liberté les quelques fois où on aborde le sujet. trop contente d'avoir chassé ce que j'appelais dans ma jeunesse "le démon".
et puis. la parentalité peut être nous fait aussi défusionner. notre couple n'est plus comme au premier jour et il n'est plus "évident" de ne pas vivre d'autres rencontres...une disponibilité d'esprit peut être qui rend possible ma rencontre avec W.

W, on parle, on s'intéresse et s'intrigue, on se plait, on se découvre. par les mots, par la tête.. et rapidement par le corps. Le cœur sans s'emballer, bat plus fort.

Les discussions tardent mais se font. B. mis à l'épreuve de la pratique vis à vis de sa théorie des libertés, le vit bien. Sans cesser d'aimer B., j'aime un autre homme en plus. Je continue ma relation, l'esprit plus tranquille. je ne suis pas "mauvaise", juste que j'ai le cœur qui déborde.. petite euphorie d'aimer et d'être aimée en double. je découvre les termes "polyamour", lit F. Simpère. moins perdue. heureuse.

En parallèle, comme la sexualité plurielle m'attire, nous décidons également de nous lancer, ensemble avec B dans le libertinage. Comme de coutume, après plusieurs mois de paroles, nous agissons librement, et dès notre première sortie nous devenons échangistes.
Une possibilité pour nous de partager des plaisirs ensemble, plutôt que de ne vivre pleinement ma sexualité qu'à l'extérieur, en particulier avec W. plus proche de moi côté fantasmes et désirs que ne l'est B.

Aujourd'hui:

il est de plus en plus difficile de voir W. intimement.
je ne sais plus quel sentiment m'anime envers B.
la bisexualité qui a pu se laisser aller grâce au libertinage me perturbe. le contact brusque des hommes me repousse un peu, et n'avoir qu'une relation sexuelle avec une femme me frustre.

je ne sais plus qui je suis ni ce que je veux. où sont mes rêves et quelle est ma réalité désormais?

indécise et perdue, je reste.. sur le bord du chemin, en attendant que le soleil revienne.
pendant un an et demi j'ai été Entière tout en étant Eparse. aujourd'hui j'ai tendance à croire que je suis..entièrement, perdue.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 01 novembre 2010 à 18h14

Eparsentiere
le contact brusque des hommes me repousse un peu, et n'avoir qu'une relation sexuelle avec une femme me frustre.

Est-ce que ce n'est pas juste le côté "libertin" qui ne te convient pas ?
En ce qui me concerne, je suis polyamoureuse non libertine.
Le sexe pour le sexe, ça n'a aucun intérêt pour moi.

La seule chose qui vaut le coup pour moi c'est d'avoir des relations entières ; les sentiments, le partage, le fait de se construire une histoire et des souvenirs communs...tout ça compte énormément (beaucoup plus que le sexe d'ailleurs, qui pour moi est agréable mais pas indispensable dans 95% des cas !). Ces choses-là ne sont pas possibles dans les relations "purement" libertines, je crois.

#

(compte clôturé)

le lundi 01 novembre 2010 à 18h21

Bonsoir Eparsentiere,

Je ne sais pas si je vais pouvoir te donner beaucoup de réponses, mais peut-être soulever quelques questions, toujours utiles pour avancer.

Eparsentiere
il est de plus en plus difficile de voir W. intimement.

Pour quelles raisons ? Matérielles ? Envies de l'un, de l'autre ?

Eparsentiere
je ne sais plus quel sentiment m'anime envers B.

L'amour varie avec le temps, et il devient parfois très difficile de le qualifier. Que ressens-tu lorsque tu es avec lui ? Quand tu es loin de lui ?

Eparsentiere
la bisexualité qui a pu se laisser aller grâce au libertinage me perturbe. le contact brusque des hommes me repousse un peu, et n'avoir qu'une relation sexuelle avec une femme me frustre.

J'aurais tendance à penser que tu généralises : peut-être que certains hommes avec qui tu as eu des expériences ont eu un contact brusque avec toi, peut-être que certaines relations sexuelles que tu as eues avec des femmes ne t'ont pas pleinement satisfaite. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'hommes qui puissent faire preuve de douceur ni de femmes qui puissent te satisfaire pleinement...

Eparsentiere
je ne sais plus qui je suis ni ce que je veux. où sont mes rêves et quelle est ma réalité désormais ?

indécise et perdue, je reste.. sur le bord du chemin, en attendant que le soleil revienne.
pendant un an et demi j'ai été Entière tout en étant Eparse. aujourd'hui j'ai tendance à croire que je suis..entièrement, perdue.

Questionnement difficile, qui ne me semble pas lié au fait d'avoir des expériences multiples ou pas. On a tous dans nos vies des moments où on se pose quelques questions existentielles du genre "qui suis-je ?", "où vais-je ?", "dans quelle étagère ?", et c'est aussi cela qui nous fait évoluer.
J'espère que les réponses que tu trouveras ici t'aideront.

Edit : +1 avec LuLutine

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Gin

le lundi 01 novembre 2010 à 18h51

tu es peut-être juste un peu fatiguée, genre "fatiguée" après cette période de découverte, de transformations des relations, de beaucoup de sentiments forts et de beaucoup de sexe...

parce que quand même, tu as l'air de bien t'en sortir... d'avoir pas mal de conscience de ce que tu vis, ce que tu choisis, etc.

parfois quand on se sent perdue, quand on ne sait plus, quand rien ne nous va, c'est tout bêtement parce qu'on vient de vivre beaucoup et qu'on a besoin d'une pause...

allez hop, un suppo et au lit ! ;)

#
Profil

Romy

le lundi 01 novembre 2010 à 21h25

Bonjour Eparsentière,
C'est un beau témoignage que tu écris. Ce n'est pas toujours simple. Je ne crois pas qu'il y ait de recettes magique et on "évolue" pas tous simplement en le voulant. Un ami me disait: je sais que ça passera, mais j'aimerais pouvoir faire "fastfoward" et me retrouver déjà là. Je crois qu'il ne faut pas sous-estimer que l'on puisse vivre des périodes de doutes et d'angoisses. C'est comme de dire à une anorexique qui se laisse crever de faim et qui se meurt: ben voyons ma petite, il suffit de manger! C'est simple, mais c'est pas simple. Bon, l'anorexie est une maladie. Mais il y a des décisions dans la vie qui sont très angoissantes.
La seule chose que je peux dire c'est qu'il vaut mieux suivre son instinct (et être indulgent envers lui), être honnête avec nos envies et nos désirs, prendre courage, se faire confiance, y aller et ne plus regarder en arrière. Ne pas penser au passé, ne pas se dire "j'aurais dû" ou "je n'aurais pas dû".
Courage.
R.

#
Profil

Eparsentiere

le lundi 01 novembre 2010 à 21h37

merci à vous pour vos réponses et questions éclairantes :)

Bonsoir LuLutine,

LuLutine
Est-ce que ce n'est pas juste le côté "libertin" qui ne te convient pas ?
En ce qui me concerne, je suis polyamoureuse non libertine.
Le sexe pour le sexe, ça n'a aucun intérêt pour moi.

La seule chose qui vaut le coup pour moi c'est d'avoir des relations entières ; les sentiments, le partage, le fait de se construire une histoire et des souvenirs communs...tout ça compte énormément (beaucoup plus que le sexe d'ailleurs, qui pour moi est agréable mais pas indispensable dans 95% des cas !). Ces choses-là ne sont pas possibles dans les relations "purement" libertines, je crois.

en effet, les choses que tu décris et qui m'importent beaucoup à moi aussi sont majoritairement réprouvées dans le libertinage (même s'il existe des personnes pour fonctionner ainsi, ne serait ce qu'avec des relations suivies).
on cherche du sexe, ou alors on aime avoir des affinités mais dans ce cas c'est souvent un truc de couple (ce qui me paraît étouffant..)
personnellement, le sexe est important pour moi mais il ne s'agit pas tant de "sexe pour le sexe", il est plutôt cérébral, fantasme à réaliser, affranchissement, découverte.. c'est ce qui me plaît bien.

mais tu touches quelque chose, car W. est aussi libertin. il nous ait arrivé de libertiner ensemble, ça se passe bien. mais il a été question de faire rencontrer nos couples. (W. est marié, sa femme n'est pas au courant de mon existence..)
et ça, c'est quelque chose que jusqu'à présent je refuse.
simplement parce qu'on enlèvera non pas tant l'intimité sexuelle, que l'intimité autre qui m'est précieuse.
je lui ai aussi proposé de rentrer davantage dans ma vie. puisque B. y est ouvert, donc W. pourrait être plus là, que tous les deux, ou avec B. il en serait heureux, mais attend d'avoir du temps.

disons que la seule option si je veux le voir plus, est le libertinage.
ça peut être tentant, mais tant que je suis aussi mitigée, je ne préfère pas me lancer.
car comme tu dis, oui les souvenirs, ce qu'on construit m'importent aussi. tant qu'on a une relation à deux, même épisodique sur certaines périodes, elle se nourrit.. et le sexe aussi épanouissant soit il, ne fait pas tout. ça va faire niais, mais après tout, pour une fois, j'ose l'affirmer. une heure au restaurant à me serrer les doigts sous la table m'ont rendu heureuse plus longtemps qu'une après midi de folies des corps. (pas plus ou moins heureuse, juste .. plus longtemps. )

bhd4
Je ne sais pas si je vais pouvoir te donner beaucoup de réponses, mais peut-être soulever quelques questions, toujours utiles pour avancer.

Pour quelles raisons ? Matérielles ? Envies de l'un, de l'autre ?

pour des raisons essentiellement de temps et de disponibilités il est devenu plus rare de se voir intimement..
avant, j'avais du temps en journée. aujourd'hui c'est très compliqué d'en dégager même si je peux y parvenir et de toute façon lui n'en a pas.
Le soir pour moi c'est possible mais lui rechigne pour une raison inconnue (je suppose que c'est vis à vis de sa femme) , j'ai pour réponse "j'aimerai bien. en plus je m'ennuie chez moi.. mais je ne peux pas."
il y a toujours eu des moments plus difficiles que d'autres pour des raisons professionnelles, là c'est juste..encore plus long.
Les envies ont l'air d'être partagées, de ce qu'il m'en dit et de ce que j'en vois. dès qu'il a quelques heures on se retrouve.

bhd4
L'amour varie avec le temps, et il devient parfois très difficile de le qualifier. Que ressens-tu lorsque tu es avec lui ? Quand tu es loin de lui ?

je me sens bien la plupart du temps. parfois un peu en colère, un peu étouffée mais globalement ça va.
Loin, je me sens bien, indépendante, même s'il arrive certains soirs que je sois pressée de le retrouver.
ce qui coince actuellement, c'est le désir. je n'ai plus aucun désir envers lui. la tendresse demeure, l'affection mais ce qui est sexuel m'a progressivement demandé des efforts, et maintenant nécessite que je me force. (bon, je laisse aussi passer pas mal de jours.. juste que si je m'écoutais il n'y aurait tout simplement aucun rapport sexuel.)

bdh4 J'aurais tendance à penser que tu généralises : peut-être que certains hommes avec qui tu as eu des expériences ont eu un contact brusque avec toi, peut-être que certaines relations sexuelles que tu as eues avec des femmes ne t'ont pas pleinement satisfaite. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'hommes qui puissent faire preuve de douceur ni de femmes qui puissent te satisfaire pleinement...


oui, je le pense bien et l'ai expérimenté.
ce que je voulais dire c'est que désormais, j'ai du mal avec les hommes, que je vais trouver brusques, quelque soit leur comportement. ou alors trop "collant" comme c'est le cas avec mon mari.
et que les femmes, il me manque .. du partage de sentiments (c'est vaste sentiments) c'est de cette frustration là dont je parlais. :-)
ça c'est concernant le libertinage.

W. échappe à cette nouvelle sensation, tout comme un autre ami également.

disons que si c'était seulement les partenaires libertins, il me serait aisé de penser que c'est le libertinage qui me pose problème.
Or, mon mari y est aussi...
et encore, pour les libertins, l'excitation naît de réalisation de fantasme..

bdh4
Questionnement difficile, qui ne me semble pas lié au fait d'avoir des expériences multiples ou pas. On a tous dans nos vies des moments où on se pose quelques questions existentielles du genre "qui suis-je ?", "où vais-je ?", "dans quelle étagère ?", et c'est aussi cela qui nous fait évoluer.
J'espère que les réponses que tu trouveras ici t'aideront.



oui.. merci pour cette réponse rassurante.

Gin
tu es peut-être juste un peu fatiguée, genre "fatiguée" après cette période de découverte, de transformations des relations, de beaucoup de sentiments forts et de beaucoup de sexe...

parce que quand même, tu as l'air de bien t'en sortir... d'avoir pas mal de conscience de ce que tu vis, ce que tu choisis, etc.

parfois quand on se sent perdue, quand on ne sait plus, quand rien ne nous va, c'est tout bêtement parce qu'on vient de vivre beaucoup et qu'on a besoin d'une pause...

allez hop, un suppo et au lit ! ;)

LOL merci Gin.
en cela tu confirmerais ce que me disent et B. et W., de me reposer.
j'ai aussi quelques changements professionnels. je dois être à fleur de peau.
6 mois de libertinage, 18 mois avec W. je ne pensais pas que "j'accuserai le coup" maintenant, trop tard ou trop tôt.

bon..j'échange le suppo contre une tisane.

merci encore à vous.
bonne soirée.

#
Profil

Eparsentiere

le lundi 01 novembre 2010 à 21h39

Rosalie
Bonjour Eparsentière,
C'est un beau témoignage que tu écris. Ce n'est pas toujours simple. Je ne crois pas qu'il y ait de recettes magique et on "évolue" pas tous simplement en le voulant. Un ami me disait : je sais que ça passera, mais j'aimerais pouvoir faire "fastfoward" et me retrouver déjà là. Je crois qu'il ne faut pas sous-estimer que l'on puisse vivre des périodes de doutes et d'angoisses. C'est comme de dire à une anorexique qui se laisse crever de faim et qui se meurt : ben voyons ma petite, il suffit de manger ! C'est simple, mais c'est pas simple. Bon, l'anorexie est une maladie. Mais il y a des décisions dans la vie qui sont très angoissantes.
La seule chose que je peux dire c'est qu'il vaut mieux suivre son instinct (et être indulgent envers lui), être honnête avec nos envies et nos désirs, prendre courage, se faire confiance, y aller et ne plus regarder en arrière. Ne pas penser au passé, ne pas se dire "j'aurais dû" ou "je n'aurais pas dû".
Courage.
R.

Bonsoir Rosalie,
et merci.
oui, je vais peut être m'interroger plus sur ce que je veux,
ça m'effraie beaucoup d'avoir la réponse.
car actuellement, aucune de mes relations ne me satisfait...
ce n'est déjà pas évident vis à vis de W. mais ça l'est encore moins pour mon couple.

enfin.. oui, j'aimerai être à "après". être à "demain." :)
mais je sais aussi que ce moment arrivera.. pourvu que le passage soit.. le moins pénible pour tout le monde.

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 02 novembre 2010 à 09h32

prends toi des vacances loin de tout et seule, pour faire le point de ce que tu recherche vraiment....

pas besoin de te retrouver chez les inuits, un bord de plage, ou en pleine campagne, enfin bref le silence pour pouvoir mieux réfléchir..

#
Profil

Goffio

le mardi 02 novembre 2010 à 15h38

Bonjour Eparsentière,

Ton historique ainsi que ton pseudo sont touchants, chacun à leur manière ! Tu apparais bien lucide, à travers la narration.

Au-delà de ce qui t'a déjà été dit, j'ajouterai pour ma part : ce que tu ressens, c'est un défaut d'empathie. Parce que ton être "subtil" attend d'avancer, face à ce qui relève d'une manière ou d'une autre : de la routine, très probablement...

En tous les cas, suppo mis à part (sacrée Gin :-) ) : tu me donnes l'impression de tenir le bon bout !

Bien à toi,

(+)

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 16h02

Si aucune des relations ne te satisfait, peut-être que c'est parce que tu les encadres d'avance, tu crées des attentes, tu les définies. Elles ne te satisfont pas "pleinement" ou 'complètement", mais il y a des éléments de ces relations qui te satisfont. Peut-être prendre ces relations pour ce qu'elles sont, profiter de ce qui va bien dans le relation et se boucher les oreilles pour le reste.

Oui, je sais, ça ne se fait pas en criant ciseaux...

#
Profil

titane

le mardi 02 novembre 2010 à 16h17

très importants ce que tu dis Rosalie... prendre les relations pour ce qu'elles sont c'est surtout se libérer soi-même!

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 16h29

Quand il y a un début de relation, c'est encore mieux...
Dans le sens que prendre la relation pour ce qu'elle est (rien), c'est plus embêtant.
Je blague. Je me parle à moi-même.
Des fois on croit qu'il n'y a rien, car il n'y a rien de tangible. Il faut avoir la foi...

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

titane

le mardi 02 novembre 2010 à 16h32

La foi en l'amour... tiens tiens... une vague de spiritualité ?

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 16h42

La foi en la parole...la parole de mes amis. La confiance, sans les preuves tangibles.
Oui, c'est de la spiritualité, et je ne suis pas contre :-)
Ne me relance pas sur le sujet...Je t'ai dit: tape sexualité et spiritualité sur le net et va sur les liens. C'est ça que je n'aime pas, qui ne m'excite pas en tout cas.

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 18h06

Je préfère voir la sexualité comme un jeu. Jouer comme des enfants. Et les enfants, même s'ils jouent, ne jouent pas toujours à des jeux gentils, doux et épanouissants, porteurs de sens...Ils sont naturels et inconscients.
Si tu définis spiritualité comme étant la pensée personnelle, ok. Mais généralement, le terme spiritualité est rattaché à un culte, une école de pensée. Or, pour moi, il n'y a pas de
"communauté" sexuelle, ça reste une question profondément individuelle, inconsciente.
Hors sujet. Et je me répète en plus...

#
Profil

Gin

le mardi 02 novembre 2010 à 20h43

Eparsentiere

bon..j'échange le suppo contre une tisane.

trop fatiguée pour un suppo ?! ben tu vois que t'es vraiment fatiguée ! ;)

#
Profil

titane

le mercredi 03 novembre 2010 à 19h30

Je préfère voir la sexualité comme un jeu.... une visions très spirituelle de la sexualité... le jeu...

Parles nous de ta vision du jeu... le côté ludique, le côté "constructeur de personnalité"; le côté "expérience de vie et de l'amour"...

#
Profil

Romy

le mercredi 03 novembre 2010 à 19h38

Non. Merci quand même de l'invitation Titane.

#
Profil

titane

le mercredi 03 novembre 2010 à 19h45

:-( pourtant je trouve ça un sujet intéressant: le côté ludique de l'amour... l'humur dans l'amour et vice versa...

Pourquoi l'amour serait sérieux et lourd... et la sexualité qui va avec du coup; of course...

non?

#
Profil

Romy

le mercredi 03 novembre 2010 à 19h51

Ouais, mais je vais quand même pas te donner mes trucs... Sinon ça devient banal et ça perd de sa spontanéité...j'aime meiux laisser mijoter ça dans ma soupe de l'inconscience.
Je dirais,pour ne pas te laisser sur ta faim, que pour moi, tout passe par la lecture et par le "dire". Se raconter des histoires, les dire à haute voix si on est capable.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion