Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Malheureuse, perdue,je ne sais plus...

Témoignage
#
Profil

katsue

le lundi 06 septembre 2010 à 19h48

.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Romy

le mardi 07 septembre 2010 à 01h22

Bonjour,
D'abord, ne t'en fais pas trop, tout peut s'arranger. C'est banal, mais c'est généralement vrai. Il faut toutefois être attentif à ce qu'on recherche vraiment, c'est-à-dire, être heureux.
Je ne peux me prononcer qu'à partir de ce que tu écris. Il me semble que tu n'es plus heureuse avec ton mari, indépendamment de ce qui se passe avec ton amoureux. Tu veux te séparer, mais il ne veut pas...Je ne comprends pas trop. Si tu veux vraiment te séparer, et te sens prisonnière dans ta vie actuelle avec ton mari, il s'agit d'une décision personnelle, il me semble. Une décision difficile, certes, mais qui ne doit pas dépendre de ce que veux l'autre, de ton amoureux. Si tu veux te séparer, tu as le droit de le quitter... Mais peut-être que tu ne veux pas le quitter car tu ne veux pas te retrouver seule, et tu sais que l'autre ne sera pas toujours disponible. Ceci dit, même si tu quittais ton mari pour un monogame, rien ne te dit que ce serait l'amour à vie... Lui aussi pourrait être absent souvent (travail, infidélité...). Il n'y a aucune garantie en amour. Tu dois d'abord t'assurer que tu prends la bonne décision, toi, sans dépendance par rapport aux autres.

Ceci dit, si tu mens à ton mari et que tu n'es pas à l'aise avec le mensonge, il est normal que tu le vois comme celui qui t'empêche d'être libre, car le mensonge te culpabilise. Peut-être qu'il vaudrait mieux lui en parler, être franche, lui dire que tu ne peux plus vivre comme ça, que tu n'es pas heureuse, lui expliquer ce que tu ressens vraiment. Ça lui fera mal, mais ne vaut-il pas mieux qu'il sache que tu ne vas pas bien? Tu as quand même eu des idées suicidaires, ce n'est pas rien. Tu as besoin d'aide et il me semble que ton mari avec qui tu es depuis 25 ans est probablement la personne la mieux placée pour te comprendre, surtout s'il t'aime.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LuLutine

le mardi 07 septembre 2010 à 21h37

Rosalie
ton mari avec qui tu es depuis 25 ans est probablement la personne la mieux placée pour te comprendre, surtout s'il t'aime.

Et puis s'il ne t'aime pas...il n'y a pas de raison de rester avec lui.
Dans tous les cas, ça me semble clair aussi.
Peut-être que s'il voit que tu es décidée à le quitter, qu'il le veuille ou non, il sera plus coopératif ? Après tout pour le moment, il doit bien se rendre compte que tu ne veux pas le contredire, et il en joue peut-être...

#
Profil

Richard_de_Montreal

le mercredi 08 septembre 2010 à 02h34

Je pense que le plus important est d’en parler, comme tu le fais ici. Ce qui est difficile, pour un homme, est de voir sa compagne malheureuse. Essayer de mettre tes sentiments sur la table te soulagerait premièrement. Celui qui t’aime vraiment sera à ton écoute et cherchera une zone de confort dans votre relation. Le ferait-il? Vivre en harmonie avec soi-même et ceux qui nous entour est un but, n’est-ce pas?

Une de mes perles de vie est la suivante : Prend des décisions quand tu seras heureuse. Cela donne plus souvent des résultats positifs. (Sinon, on est, peut-être, sur une influence négative)

#

(compte clôturé)

le mercredi 08 septembre 2010 à 16h39

Je ne suis pas trop d'accord avec richard, car prendre les décisions en etant heureuse ou malheureuse ne change rien à la donne.

Se poser les questions existentielles.... Qu'est ce qui est le mieux pour moi dans ma vie de tous les jours? Partir quelques jours seule, pour y voir plus clair. Surtout ne pas rester figé dans une situation qui ne te convient plus en te sacrifiant.

Partir loin des tracas quotidiens, permet de faire le point sur ce qui est important dans la vie. Bon courage

#
Profil

katsue

le jeudi 09 septembre 2010 à 12h02

...je crois que le (les ) problème(s) viennent de moi...non en fait
j'en suis certaine!
je crois que mon besoin
affectif est trop lourd à porter...trop d'attentes, trop d'espérances.. pas au
clair avec moi-même
Manifestement je me retrouve au pied d'un mûr qui me semble totalement, mais alors totalement infranchissable... je vais de déception en déceptions, n'arrête pas de pleurer sur moi-même et certainement de saouler tout le monde avec mes déboires..dont franchement tout le monde est en droit se foutr... !
...disparaitre......
J'en viens même à me demander ce que je fais là, en larmes devant mon clavier..;

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

PolyEric

le jeudi 09 septembre 2010 à 12h29

katsue
je crois que mon besoin affectif est trop lourd à porter...trop d'attentes, trop d'espérances.. pas au clair avec moi-même et tellement d'impatience... et d'envies, de désirs...

Ce qui est lourd à porter, c'est de ne pas s'assumer, ou d'être son propre ennemi.

Première règle à adopter dans un cas comme ça : être sa propre amie, se pardonner soi-même, être à ses propres côtés, accepter d'être difficile, accepter d'avoir beaucoup d'envies, accepter d'avoir beaucoup d'espérances, bref, accepter d'être normal, et accepter que ça coûte assez cher d'être normal, et accepter d'être obligée de travailler pour pouvoir se payer le luxe d'être normal.

Deuxième règle : ne pas se polariser sur soi. Vu que tu es normale, rien ne sert de te regarder sans cesse et de te reprocher d'être normal. Il te faut plutôt comprendre comment fonctionne les autres, et arriver à te faufiler dans la foule, pour y trouver ce que tu cherches.

Voilà, maintenant, on peut parler pour savoir comment trouver satisfaction. Dans ton cas, vu que tu es poly dans l'âme, ce sera peut-être en cherchant tous azimuts (ce qui demande beaucoup de travail) sans miser d'entrée de jeu toute ta fortune d'amour sur pierre ou sur paul. Il ne faut miser que sur ceux qui le mérite. Ce sera aussi en réfléchissant sur ce que tu préfère, et surtout faire des coupes sombres dans ce qui ne te conviens pas sans trop te soucier des oppositions aussi diverses que variées.

Il te faut retrouver vite, une base sur laquelle t'appuyer.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Pinklady

le jeudi 09 septembre 2010 à 12h30

Bonjour Katsue,

Je pense qu'il est urgent pour toi de te faire prendre en charge medicalement d'abord. Avoir des idées suicidaires ne doit pas etre pris à la légère. Tu ne pourras rien règler de tes difficultés affectives dans cet état et en effet tu risques de faire peur aux hommes que tu aimes. Les bonnes décisions doivent etre prises dans le calme et la sérénité. Explique a ceux que tu aimes que tu es perdu et que tu dois d'abord retrouver ton chemin pour pouvoir partager le leur .
Va voir ton medecin traitant ou une psychologue enfin qqn en qui tu as confiance mais rapidement. Il faut que tu retrouve d'abord ton calme.
Prend soin de toi. Pour avoir passé ce genre de traversée du désert je sais combien cela est dur et que toi seul dois deja calmer ta tempete intérieure .
Bon courage et agit vite si tu n'en as plus la force demande à une amie de t'aider à faire la demarche.
Géraldine

#
Profil

PolyEric

le jeudi 09 septembre 2010 à 12h53

katsue
je me sens séquestrée dans mon couple officiel, bien qu'ayant demandé une séparation d'avec mon mari..qui bien sûr s'y oppose;

Ce n'est pas à ton mari de décider si tu l'aime ou non. Que les choses traînent sur le plan administratif dans un divorce, je le sais bien. Au passage, disons qu'il aurait mieux valu éviter de se marier, mais bon, maintenant que la bêtise est faite, il te suffit de ramer jusqu'à la berge. Par contre, pour ce qui est du coeur, tu peux rompre de suite.

katsue
Deux histoires douloureuses en même temps , je ne sais plus quoi faire.. j'ai déjà "rompu " deux fois avec mon amoureux, ne pouvant plus souffrir autant de ses absences..pour aller le rechercher , ne pouvant plus vivre sans lui non plus..;

Arrête voir de rompre avec ceux que tu aimes. Si tu es en manque, trouves en d'autres en parrallèle. Ce n'est pas toi qui décide de l'emploi du temps des autres, mais par contre tu peux pleinement décider du tiens.

katsue
Mon mari semble penser que celà n'est qu'une crise , il ne sais rien de mon amoureux ( tromperie dont je ne suis pas fière du tout : je voudrais qu'il connaisse mes sentiments dont je n'ai pas honte!!)

La solution de vouloir qu'il le sache sans lui dire, aboutit à ne rien avoir, ni ta tranquilité (car ça te ronge) ni le plaisir de partager. Soit tu voudrais qu'il le sache et tu lui dit et tu te prépare à la bagarre en maintenant côut que coût une ligne clair sans flancher, soit tu ne veux pas qu'il le sache, et tu continue à lui cacher, et tu renonce à partager tes sentiments. Moi, dans ton cas, je prendrais la seconde solution, car la façon dont ton mari considère que tu es en crise n'augure rien de bon.

katsue
Je n'ai plus ni repères, ni certitudes à mon sujet..que m'arrive-t-il?

C'est simple. Tu remet en cause des choses qu'il ne faut jamais remettre en cause. Aimer, avoir des envies, imaginer. Ces choses là servent de repère au cerveau. Donc si ton cerveau les remet en cause, il perd ses repères. Banal. Reviens donc sur la bonne route, celle qui te semble impossible à vivre, et vie là.

katsue
quitter mon mari pour pouvoir vivre librement ma nouvelle vie ?

C'est la moindre des choses. A moins qu'il soit capable de venir avec toi, j'ai des doutes vu ton état de souffrance qui ne l'interpelle même pas.

katsue
rester et redevenir l'épouse et mère de famille raisonnable...(et éteinte...)

Toi et moi, on ne met pas la même chose derrière ce mot "raisonnable".
Ce qui serait raisonnable, dans ton cas, ce serait de protéger la petite flemme qui est en toi, et de lui donner du combustible pour qu'elle allume le feu, car il fait un peu trop froid à mon goût...

katsue
assumer mes choix, multiplier mes amours afin de ne plus être dépendante d'un unique amour ?

Une lueur de clairvoyance au milieu d'un océan. Tu as déjà vu un phare, celui qui guide les marins en plein océan ? La terre est proche, dirige toi à fond vers la lueur, arrête toi à petite distance de la côte, sort la chaloupe, et finit d'accoster en douceur à la rame sur le sable chaud. Là tu trouveras ton bonheur.

#
Profil

katsue

le vendredi 10 septembre 2010 à 12h59

Un grand merci, de tout coeur, à tous ceux qui ont bien voulus se pencher sur ma situation;
Entre temps mon mari et moi avons consulté une conseillère conjugale, j'ai fait appel à cette dernière pour m'aider à parler à mon mari...
J'ai enfin réussi à dire à voix haute mon envie vitale de récupérer mon indépendance et de pouvoir aller à la rencontre d'autres personnes.. ..que je voulais le dire clairement et ne pas avoir à m'en cacher; que bien sûr mon mari avait lui aussi la possibilité de faire de nouvelles rencontres dans la plus totale transparence (j'ai même parlé de compersion mais n'ai pas très bien été comprise ) ..que je concevais très bien que cette situation était très déstabilisante et douloureuse à vivre pour mon mari.., mais que moi aussi j'étais dans une terrible souffrance et me sentais séquestrée dans mon couple...et que nous étions tous les deux "enlisés" dans cette situation, que chacun campait sur sa position...et maintenant??? que faire???..........
J'ai évoqué le concept du polyamour à la conseillère qui a accueilli cela avec un sourire mi-surpris (par mon choix ? mon audace ??.) mi-gêné (pour mon mari?? ) . Lors de ma prochaine entrevue avec elle je vais lui reparler du polyamour et lui proposer le livre "aimer plusieurs hommes"; elle le lira ou pas..mais je pense qu'elle a besoin de savoir aussi pour pouvoir en parler;
Mon mari est toujours opposé à une séparation à l'amiable..mais sa réaction à été moins braquée cette fois-ci. (...?)
Reste à voir sa réaction lorsque je sortirai sans lui,
???
Nous revoyons la conseillère dans 15 jours,

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

PolyEric

le vendredi 10 septembre 2010 à 13h30

J'ai l'impression que trois histoires se superposent, ce qui ajoute à la confusion.
La première histoire est celle de l'adoption du polyamour dans ta vie.
Le seconde histoire est celle de la séparation plus ou moins voulue avec ton mari
La troisième histoire est celle d'une femme qui a besoin que quelqu'un lui dise "c'est bien mon enfant" pour pouvoir devenir une femme.

Je peux participer à la troisième histoire, je te le dis : c'est bien mon enfant.
Voilà, maintenant, tu peux devenir une femme.
Ah j'oubliais, je l'ai déjà dit, mais je le redit au cas ou : tient bien le volant.

#
Profil

Romy

le vendredi 10 septembre 2010 à 16h04

Katsue, ce sont de bonnes nouvelles...
Il y a aussi cet article qui peut être intéresant pour la thérapeute: Ce-que-les-professionnels-en-psychologie-devraient-savoir/

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 10 septembre 2010 à 16h21

Hello, Katsue.

Apparemment, la consultation d'une conseillère est une très bonne piste, et c'est déjà très bien que les choses puissent être dites, entre toi et ton mari, et "de toi à toi". On peut dire des choses à l'autre en terrain neutre, mais aussi dire des choses pour avoir conscience de ce qu'elles nous font ressentir, de ce qu'elles valent pour nous.
Et un conseiller conjugal peut, en essayer de comprendre une relation, te pousser à comprendre tes recherches persos. Bref, que du bon.

Ce que je ne sais pas, c'est si le polyamour est assez compris du monde psy pour être vu comme un facteur d'équilibre...
C'est peut-être un préjugé, mais un conseiller conjugal, je me demande s'il peut imaginer le salut hors du couple ? Je suppose qu'il aide les couples à évoluer, donc qu'il n'en a pas une vision trop restrictive... mais est-ce qu'il peut aller jusqu'à considérer qu'il y a des solutions qui ne sont ni le couple ni la fin de la relation ?

#
Profil

katsue

le samedi 11 septembre 2010 à 21h56

ERIC 49:
"La troisième histoire est celle d'une femme qui a besoin que quelqu'un lui dise "c'est bien mon enfant" pour pouvoir devenir une femme.

Je peux participer à la troisième histoire, je te le dis : c'est bien mon enfant.
Voilà, maintenant, tu peux devenir une femme."

.....!!!!.....une révélation......! je suis troublée, là ......

#
Profil

katsue

le lundi 13 septembre 2010 à 17h44

Blessé, mon cœur, d'une langueur monotone,
..et dire que c'est bientôt l'automne...
Brouillard et nuit me feront un nid,
Gel et froidure me seront couverture,
Neige et frimas sonneront mon glas...
Larmes gelées sur mon visage: diamants...
Que ne puis-je redevenir ...enfant;

......

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

princesse (invité)

le lundi 13 septembre 2010 à 18h15

trop chou ton poeme

#
Profil

titane

le dimanche 19 septembre 2010 à 07h27

Est-ce que je peux être provocateur?

Trop de réflexes "mono" dans un monde "multi"... La libération est douloureuse comme toute Renaissance et deuil à la fois...

Patience, confiance

#
Profil

katsue

le dimanche 19 septembre 2010 à 08h31

bonjour Titane;
...oui, tu as tout à fait raison...et je m'en était rendu compte aussi;
mais je persévère et tes mots ne sont pas provocateurs pour moi,
bien au contraire! ils m'encouragent!
merci !

#
Profil

titane

le lundi 20 septembre 2010 à 21h12

j'en suis heureux... une provocation n'est pas toujours "négative"

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion