Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Relation à 3 : entre fantasme et projet de vie

Témoignage
#
Profil

Aina

le dimanche 28 octobre 2018 à 11h16

Bonjour à tous et merci d’être là et de vous exprimer, cela m’aide beaucoup depuis quelques mois...
Mon histoire est ici /discussion/-bMQ-/Ouvrir-son-couple-comment-avez-v...
En quelques mots, mon compagnon polyamoureux souhaite vivre avec les deux femmes qu’il aime. Je chemine lentement vers cette possibilité tout en veillant à me respecter.
Après avoir traversé mes états émotionnels liés à la jalousie (j’ai beaucoup évolué sur ce point), j’en suis au stade où je rationalise... Je trouve que ce n’est pas rien comme décision, et j’aurais eu plus de facilité à accueillir une autre femme ponctuellement pour câlins, partages, complicités et même sexualité, que ce qui me semble être un gros engagement pour les trois parties...
Problème : elle ne le voit pas du tout comme ça... (nous sommes en lien toutes les deux, et tous les trois)
Ce qui me perturbe en ce moment : distinguer ce qui est de l’ordre du fantasme (même pour moi) d’un réel projet de vie...
Je trouve qu’ils vont trop vite (parlent d’un enfant ?) et le leur ai dit.
Je trouve qu’ils sont comme «  aveuglés » et me retrouve dans un rôle bizarre où c’est moi qui, dans une neutralité qui me surprend moi-même, leur pose des questions qu’ils ne se posent pas eux-mêmes et dont les réponses sont pourtant il me semble très importantes pour ce qu’on projette.
En discutant avec elle je m’apercois qu’elle ne le connaît pas du tout (ils se connaissent d’avant moi, mais n’ont jamais vraiment passé de temps ensemble). Elle fantasme sur ses qualités (indéniables) mais trop (il a plein de défauts aussi et pas des moindres). Je me retrouve alors dans une position bizarre où c’est moi qui lui conseille de prendre le temps de le connaître davantage avant de prendre des décisions lourdes de conséquences (elle doit réorganiser toute sa vie si elle veut venir vers nous). Je dis ça parce que ça me semble évident, puis réalise qu’il va falloir que je fasse de la place pour ça. Et j’en fais.
Bref, je sais pas trop là, si c’était judicieux cette démarche. Je suis pas sûre que son projet à elle soit une vie à trois (c’est ce qu’elle dit, mais elle avoue aussi que ce serait plus facile pour elle si j’étais pas là!)
Est-ce que ça évolue tout ça, en laissant les relations se vivre, tranquillement ? Deux-à-deux, puis occasionnellement à trois, puis éventuellement en projet de trio? Mon partenaire de vie est moyennement chaud pour avoir une relation avec elle sans moi, mais c’est curieux, moi j’ai envie qu’il expérimente en réel cette relation avec elle. Je trouve que la donne est faussée si je suis là. Qu’ils apprennent à se connaître d’abord... peut-être que je me trompe.
J’ai vu que certains d’entre vous avez vécu des années en trio et que c’était de belles expériences.
Je n’ai pas trop vu de récits concernant la mise en place du trio, où alors succincts. J’ai clairement l’impression de marcher en terrain inconnu, là, et je veux bien un peu de partages d’experiences...

#
Profil

Yuzu

le lundi 29 octobre 2018 à 13h42

Je suis toute ouïe à ces questions étant donné que l'on se pose les mêmes.
Comment pourrait on s'organiser une fois ensembles. On est en attente d'achat d'un chez nous pour tous les trois.
Pour le moment elle vient chez nous presque tous les week-ends et lui va chez elle au moins un weekend sur deux .
On s'est tous apprivoisés mais la question demeure : arrivera t on à vivre sur le long terme ensembles ?
C'est le projet mais qui n'empêche pas les doutes :-)

Par contre moi j'ai déjà deux enfants et la venue d'enfant(s) de leur couple est une hypothèse déjà approuvée et attendue xD

Bref je reste à l'affu sur ce sujet et te souhaite von courage pour votre trio :-D

#
Profil

Aina

le mardi 30 octobre 2018 à 11h37

Merci Yuzu, et ton partenaire vit bien votre relation amicale, entre elle et toi? Curieusement c’est ce point qui me pose question car mine de rien, malgre son désir de deux femmes, je ressens une forme de fantasme egotique de la part de mon partenaire, qui LUI risque d’avoir du mal à ME partager. C’est un peu étrange mais je vois comme il aime être au centre de l’attention et comme c’est dur à vivre pour lui quand je defocalise de lui (désolée mon clavier refuse les accents ce matin). C’est sans doute pour ça que je pousse un peu à la réalisation concrète de leur désir mutuel (les accents sont revenus!), afin de sortir des projections et de se confronter à ce qui peut poser problème dans un tel projet de vie.

#
Profil

Yuzu

le mardi 30 octobre 2018 à 19h00

Il fantasme un peu je crois car il aimerait que ça se développe en triade ( il en parle en rigolant en général) mais ce n'est pas au programme. Après je ne peux que vous souhaiter de bien vous entendre toutes les deux car ça aide grandement à la relation sans tensions !
Et voir comment il réagira ne peut être su que quand ça se passe effectivement. Peut-être passez du temps ensembles toutes les deux ne serait -ce que pour développer votre amitié. Surtout si elle demenage exprès pour, il serait dommage que ça se passe mal pour l'une ou l'autre des parties

#
Profil

Aina

le mardi 30 octobre 2018 à 19h36

Je m’entends très bien avec elle, je n’ai Aucune peur là-dessus. C’est d’ailleurs parce que c’est elle que je me lance.

#
Profil

Aina

le mercredi 31 octobre 2018 à 09h01

«  Et voir comment il réagira ne peut être su que quand ça se passe effectivement. Peut-être passez du temps ensembles toutes les deux ne serait -ce que pour développer votre amitié. »

C’est vrai. Comme elle habite loin, il est difficile de mettre en place ce que vous avez fait (présence le we chez vous, lui qui la rejoint un we de temps en temps) et qui me parait bien car chacun/chacune peut se rendre compte dans les faits de ce que ces relations font émerger.
Pour l’instant tout se passe par téléphone, sauf une fois où elle est venue à la maison. Nous avons dormi tous les trois en mode câlin, une femme de chaque côté de l’homme qu’on aime. J’ai trouvé ça très beau et doux, elle aussi. On était un peu comme des enfants.
Mais c’était une parenthèse, une bulle dans nos vies. La réalité nous a rattrapés je crois.
Je vais patienter.
J’ai du mal à m’investir affectivement dans sa famille et professionnellement dans notre projet commun dans cette situation, alors je piaffe un peu du pied.
Ça me parait énergivore, tout ça. Et lui se comporte comme si de rien n’était. Il ne parle pas d’elle, de leurs/nos projets, uniquement de nos projets à tous les deux. En écrivant je me rends compte que c’est ce manque de clarté qui me pèse.
Belle journée à tous

#

Le membre du site, cest moi! (invité)

le jeudi 01 novembre 2018 à 09h59

Quid d une vie a trois entre un homme et et un couple de femmes et faire enfant. Est ce possible? Quelles experiences? Comment faire en region parisienne?

#
Profil

Yuzu

le jeudi 01 novembre 2018 à 17h24

Pourquoi ce ne serait pas possible ? Et en quoi la region parisienne pose un problème ?

#
Profil

Aina

le vendredi 02 novembre 2018 à 15h06

Accueillir un enfant à trois, pour nous, c’est de l’ordre du «  possible », mais j’ai pour ma part beaucoup de choses à dépasser avant. Pour ma co-partenaire, ce n’est pas aussi problématique, elle n’a pas d’enfant, en désire un très fort, et sa priorité est qu’il grandisse entouré d’amour, peu importe qu’il ait deux parents ou qu’il en ait trois.
La question géographique se pose pour nous aussi, et je comprends que cela puisse être un sujet de réflexion. À trois et dans l’idéal d’une relation sereine où chacun/chacune est épanoui, on peut penser qu’il est plus facile d’accompagner un enfant dans la vie. Plus d’entraide, de relais, de possibilités de «  souffler ». Ce sont les arguments de ma co-partenaire.
Personnellement, je pose justement comme préalable «  l’idéal d’une relation sereine où chacun/chacune est épanoui », et donc souhaite prendre le temps de construire cette base. Si je m’engage dans un projet d’enfant, je serai maman autant qu’elle. Donc responsable de l’environnement dans lequel il grandira.
Paris? Tout dépend du cadre..., contexte professionnel, famille, amis, contacts possibles avec la nature (là c’est mon avis perso, mais après tout c’est ce qu’on demande, chacun donne son avis... je conçois mal un humain qui s’épanouirait sans contacts fréquents avec la nature... ).
De même que je ne conçois plus le «  couple » de la même manière qu’il y a 20 ans, je ne conçois plus non plus le fait d’accueillir un enfant de la même manière (je crois que sur ce chapitre je suis un peu «  meurtrie »! ). Après... je sais très bien que la Vie n’attend pas toujours qu’on ait réuni toutes les conditions qui nous semblent indispensables... mais on a le droit d’avoir un idéal et de «  tendre vers »! ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion