Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Naît-on polyamoureux ?

#
Profil

bonheur

le lundi 27 août 2018 à 17h06

Je sais, je suis bizarre ! Je ne mélange pas effets d'hormones libido (dont je ne tiens absolument pas compte, la mienne est toujours répressible) et aimer (émotions, ressentis et sentiments). Un effet hormonal également ? Peut-être, mais celui-ci, je ne peux l'ignorer... sans confondre. Voili, voilà !

#

(compte clôturé)

le lundi 27 août 2018 à 19h40

TrioBulle
Je suis contente de me retrouver dans cet exemple... J'ai l'impression qu'ici le libertinage est parfois tabou. Je suis devenue poly amoureuse après une très courte expérience libertine. Avec celui que j'appelle maintenant mon Lutin, qui peut être un élément du trio que nous formons avec mon mari, nous partageons aussi des moments à deux, pour du sexe, des sorties, des vacances... Mon idéal serait de partager la vie de mes amoureux à moitié (l'un est à 50 km, l'autre est mon mari depuis 33 ans et le père de mes enfants) mais ils n'y sont prêts n'y l'un ni l'autre.

Salut Triobulle

Le libertinage mainstream ne peut pas convenir à des personnes exigeantes et raffinées.Ce qu'on voit sur Internet en tous cas est affligeant.Vulgarité , superficialité, exploitation financière...etc...Pourtant je pense qu'il y a place pour un mode de relation, voire même un style de vie qui puisse en adopter le meilleur -ce besoin de sentir battre en soi la pulsion de vie par la tension sexuelle -tout en en rejettant ce qu'il y a de malsain.

#
Profil

TrioBulle

le lundi 27 août 2018 à 22h46

Karisteas
Salut Triobulle

Le libertinage mainstream ne peut pas convenir à des personnes exigeantes et raffinées.Ce qu'on voit sur Internet en tous cas est affligeant.Vulgarité , superficialité, exploitation financière...etc...Pourtant je pense qu'il y a place pour un mode de relation, voire même un style de vie qui puisse en adopter le meilleur -ce besoin de sentir battre en soi la pulsion de vie par la tension sexuelle -tout en en rejettant ce qu'il y a de malsain.

Je vois ce que tu veux dire... J'ai été un peu (très peu) en établissement libertin (sauna) et... je n'y ai pas trouvé mon bonheur.

Quand tu dis, Bonheur, que notre relation libertine a évolué, je pense que c'est autre chose... Avec mon Lutin (rencontré sur un site libertin), nous avons beaucoup échangé, discuté, parlé de tout et de rien, de sexe et de quotidien, avant de nous rencontrer. Et, le jour de la rencontre, je pense qu'il y avait déjà quelque chose de plus que du "simple" libertinage. En fait je crois avoir trouvé ce qui manquait à ma vie... Un autre homme, pour m'écouter, me parler, me câliner aussi... Je me demande comment j'ai pu m'en passer pendant toutes ces années ! La transition n'a pas été simple, il a fallu expliquer à mon mari que je ressentais autre chose que de l'amitié (les deux hommes ont beaucoup de points communs et se sont tout de suite bien entendus et ont noué une amitié)... ça a été dur a expliquer et dur à entendre et puis... c'est le bonheur maintenant !!

#

(compte clôturé)

le mardi 28 août 2018 à 08h39

TrioBulle
Je vois ce que tu veux dire... J'ai été un peu (très peu) en établissement libertin (sauna) et... je n'y ai pas trouvé mon bonheur.

Quand tu dis, Bonheur, que notre relation libertine a évolué, je pense que c'est autre chose... Avec mon Lutin (rencontré sur un site libertin), nous avons beaucoup échangé, discuté, parlé de tout et de rien, de sexe et de quotidien, avant de nous rencontrer. Et, le jour de la rencontre, je pense qu'il y avait déjà quelque chose de plus que du "simple" libertinage. En fait je crois avoir trouvé ce qui manquait à ma vie... Un autre homme, pour m'écouter, me parler, me câliner aussi... Je me demande comment j'ai pu m'en passer pendant toutes ces années ! La transition n'a pas été simple, il a fallu expliquer à mon mari que je ressentais autre chose que de l'amitié (les deux hommes ont beaucoup de points communs et se sont tout de suite bien entendus et ont noué une amitié)... ça a été dur a expliquer et dur à entendre et puis... c'est le bonheur maintenant !!

Ta situation ressemble beaucoup à la configuration classique mari-femme-amant.A ceci près que ton mari le sait et l'accepte.Évidemment s'ils vous arrive de faire l'amour à trois on sort de cette configuration classique....On en sort aussi si tu ne rejettes pas l'idée d'avoir de nouvelles rencontres amoureuses et de mixer triangle classique et libertinage de qualité.Mais il me semble tout de même que la situation présente te convient bien et que la relation est stabilisée.
Reste à savoir aussi comment tu réagirais si ton mari ou ton "lutin" t'annonçait qu'une autre femme pourrait vous rejoindre non ?
Il me semble que dans ces relations polyamoureuses on cherche la stabilité tout autant que dans la relation de couple classique alors que dans le libertinage idéal (plus proche de celui du 18 ième siècle que des bizarreries actuelles)on cherche au contraire l'instabilité.Toute la difficulté étant de contrôler cette instabilité afin de vivre dans une sorte de tension amoureuse sentimentalo-sexuelle constante.C'est très dangereux mais sans doute très bénéfique, y compris physiquement, pour ceux qui y parviennent.

#
Profil

TrioBulle

le mardi 28 août 2018 à 10h11

Pour répondre à ta question, Karisteas, peut-être que vu de l'extérieur ça ressemble à une relation mari-femme-amant, peut-être que dans la tête de mon Lutin ça y ressemble aussi mais... pour moi et pour mon mari, j'ai 2 hommes, 2 amoureux et c'est très clair !

Le libertinage (mon Lutin est un libertin de longue date) a fait partie de nos vies à un moment donné, et quand mon mari a émis l'idée d'une 4ème pour pimenter nos moments à 3, on a trouvé une 4ème. J'ai été (un peu) jalouse au début, surtout par rapport au Lutin lol Mais finalement on a passé de bons moments. Et quand mon mari a eu une occasion, qui est entre le libertinage et le poly-amour, je l'ai acceptée sans mal.

je pense que la seule chose qui me poserait problème si j'avais à partager le Lutin, c'est que ça prenne du temps sur notre temps à deux. On ne se voit pas assez souvent à mon goût (pour raisons d'occupation diverses de chaque côté). Donc si une autre venait se mêler à cela, j'aurais peur de perdre du temps de Lutin... Pas jalouse que le Lutin passe de bons moments avec quelqu'un d'autre.

Mais ce travail sur la jalousie m'a pris un certain temps... Je me dis souvent qu'heureusement que c'est moi qui ai découvert le poly-amour en premier sinon je pense que ça aurait fini par une séparation... Comme quoi...

#

(compte clôturé)

le mardi 28 août 2018 à 13h31

TrioBulle
Pour répondre à ta question, Karisteas, peut-être que vu de l'extérieur ça ressemble à une relation mari-femme-amant, peut-être que dans la tête de mon Lutin ça y ressemble aussi mais... pour moi et pour mon mari, j'ai 2 hommes, 2 amoureux et c'est très clair !

Le libertinage (mon Lutin est un libertin de longue date) a fait partie de nos vies à un moment donné, et quand mon mari a émis l'idée d'une 4ème pour pimenter nos moments à 3, on a trouvé une 4ème. J'ai été (un peu) jalouse au début, surtout par rapport au Lutin lol Mais finalement on a passé de bons moments. Et quand mon mari a eu une occasion, qui est entre le libertinage et le poly-amour, je l'ai acceptée sans mal.

je pense que la seule chose qui me poserait problème si j'avais à partager le Lutin, c'est que ça prenne du temps sur notre temps à deux. On ne se voit pas assez souvent à mon goût (pour raisons d'occupation diverses de chaque côté). Donc si une autre venait se mêler à cela, j'aurais peur de perdre du temps de Lutin... Pas jalouse que le Lutin passe de bons moments avec quelqu'un d'autre.

Mais ce travail sur la jalousie m'a pris un certain temps... Je me dis souvent qu'heureusement que c'est moi qui ai découvert le poly-amour en premier sinon je pense que ça aurait fini par une séparation... Comme quoi...

Franchement Triobulle tu m' impressionnes !
Ton aptitude à l'amour "inclusif " teintée d'un peu de libertinage sonne vrai.Je pense que c'est plutôt rare.
A te lire il semble que tout ceci se situe dans le cadres de relations strictement hétérosexuelles.Je me trompe ?

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

TrioBulle

le mardi 28 août 2018 à 16h18

Je ne sais pas ce que tu appelles l'amour "inclusif"... mais teinté d'un peu de libertinage, oui lol

Je ne sais pas si c'est rare mais je sais que j'apprécie énormément la capacité qu'à eu mon mari d'accepter tout cela, lui qui est d'habitude si long au changement !!

Et pour ta dernière question, oui relations hétérosexuelles (mes amours ne s'aiment pas d'amour mais s'apprécient) et moi, très peu branchée par les femmes.

#

(compte clôturé)

le mardi 28 août 2018 à 21h49

TrioBulle
Je ne sais pas ce que tu appelles l'amour "inclusif"... mais teinté d'un peu de libertinage, oui lol

Je ne sais pas si c'est rare mais je sais que j'apprécie énormément la capacité qu'à eu mon mari d'accepter tout cela, lui qui est d'habitude si long au changement !!

Et pour ta dernière question, oui relations hétérosexuelles (mes amours ne s'aiment pas d'amour mais s'apprécient) et moi, très peu branchée par les femmes.

Inclusif s'oppose à exclusif.En général l'amour est exclusif .Peu de gens franchissent la barrière de la jalousie, ou alors ils deviennent indifférents.
Ce dépassement de la jalousie me semble être la zone de contact entre polyamour et libertinage (comme je te l'ai dit en MP).Donc logique que certains polyamoureux passent d'abord par le libertinage ou y retournent par intermittence.

#
Profil

bonheur

le mercredi 29 août 2018 à 08h22

L'amour inclusif est parfaitement décrit par Serge Chaumier dans ses livres (juste pour info)

#

(compte clôturé)

le mercredi 29 août 2018 à 09h09

bonheur
L'amour inclusif est parfaitement décrit par Serge Chaumier dans ses livres (juste pour info)

Je ne savais pas que le mot et la chose connaissaient déjà un début de popularité (j'étais même assez content de ma petite trouvaille verbale.Lol.)
Pour le moment je préfère avancer en autodidacte, essayer de faire le chemin par moi-même sans recourir à des livres.C'est le plaisir de la découverte.Mais merci pour cette information.

#
Profil

bonheur

le mercredi 29 août 2018 à 14h46

Concernant Serge Chaumier.

Titre : La déliaison amoureuse - de la fusion romantique au désir d'indépendance. 1999 première édition Armand Colin - 2004 éditions Payot et Rivages (poche).

4ème de couverture : Que sont les relations amoureuses aujourd'hui ? Au désir de fusion, encore omniprésent dans les idéaux amoureux et les représentations sociales de l'amour, s'oppose l'exigence d'indépendance et d'autonomie de l'homme moderne. Le conflit entre ces deux tendances - fusion et individualisme - révèle de nouveaux modèles socia-affectifs : après celui de la fusion, voici venu le temps de la fission amoureuse !
Une livre qui éclaire les évolutions contemporaines du couple, de la famille, des rapports de sexe, des modes de vie et , plus généralement, du lien social.
Serge Chaumier, sociologue, est maître de conférence à l'Université de Bourgogne.

Titre : L'amour fissionnel - le nouvel art d'aimer. Fayard 2004

4ème de couverture : Le rapport de couple dans nos sociétés a profondément évolué sous l'effet de la tendance à l'individualisation, de la revendication des femmes à l'autonomie et à l'égalité, du droit à la reconnaissance et à l'expression d'une sexualité moins dissimulée - au moins dans les discours -, de la dédramatisation des relations extraconjugales et des séparations, ou encore de l'implosion des structures familiales considérées jusque-là comme "normales".
Le tiers fait peu à peu sa réapparition sur la scène de la conjugalité. Alors que l'amour fusionnel prône son exclusion et chante l'autosuffisance comme idéal, la caractéristique de l'amour fissionnel est, au contraire, de lui faire une place. Toutefois, celle-ci est variable selon les couples. Il n'y a plus un seul modèle, monolithique et unidimensionnel ; le propre des amours contemporaines est d'arbitrer une grande variété de liens, tous revendiquant peu ou prou une forme d'ouverture.
C'est à ce tournant dans la façon d'envisager nos relations affectives que nous sommes conviés au XXIè siècle. A travers des témoignages, des histoires de vie et des récits proposés par la fiction cinématographique, Serge Chaumier cherche à dégager ces évolutions dans nos manières d'aimer et leurs conséquences sur les formes de la vie sexuelle et de l'érotisme, invitant le lecteur à poursuivre la réflexion.
Serge Chaumier est enseignant chercheur à l'université de Bourgogne. Il a publié La déliaison amoureuse. De la fusion romantique au désir d'indépendance, ..., où il analyse d'un point de vue anthropologique, notamment historique, les relations amoureuses occidentales.

D'après mes recherches, Serge Chaumier n'est plus en Bourgogne et s'est tourné vers un tout autre centre d'intérêt.

#
Profil

trioberlue

le jeudi 30 août 2018 à 12h19


Ton aptitude à l'amour "inclusif " teintée d'un peu de libertinage sonne vrai.Je pense que c'est plutôt rare.

Je suis (étais) dans la même dynamique.
Mais contrairement à Triobulle, mes hommes n'ont pas réussi à suivre ...
Le mari n'a pas adhéré pour la partie sexe à 2 (entre mon lutin et moi )
Le lutin n'a pas adhéré pour la partie sexe à 3 et n'a pas compris que le mari accepte ma liberté d'aimer ailleurs ...
Et moi, je me suis perdue au milieu.
Triobulle prouve que c'est possible, et que c'est beau.

#

(compte clôturé)

le jeudi 30 août 2018 à 13h37

trioberlue
Je suis (étais) dans la même dynamique.

Mais contrairement à Triobulle, mes hommes n'ont pas réussi à suivre ...

Le mari n'a pas adhéré pour la partie sexe à 2 (entre mon lutin et moi )

Le lutin n'a pas adhéré pour la partie sexe à 3 et n'a pas compris que le mari accepte ma liberté d'aimer ailleurs ...

Et moi, je me suis perdue au milieu.

Triobulle prouve que c'est possible, et que c'est beau.

Slt ,
ton cas montre bien que l'aptitude à vivre des situations polyamoureuses sexualisées n'est pas donnée à tout le monde.
Pour ma part, quitte à m'opposer sans doutes à la majorité des ami(e)s de ce site, je pense que ce mode relationnel ne sera jamais populaire , qu'il ne peut être pleinement apprécié que par des happy few triés sur le volet qui doivent se reconnaître entre eux.Il faut disposer d'une très bonne condition psychologique (comme en sport on parle de condition physique) pour remettre en cause le mode relationnel classique sans y laisser des plumes.(Précision en MP)
Tout ceci avait déjà été plus ou moins tenté dans les années 70 , sous une forme un peu différente , sans grand succès.Ne comettons pas les mêmes erreurs.

#
Profil

trioberlue

le jeudi 30 août 2018 à 14h33

ton cas montre bien que l'aptitude à vivre des situations polyamoureuses sexualisées n'est pas donnée à tout le monde.
Pour ma part, quitte à m'opposer sans doutes à la majorité des ami(e)s de ce site, je pense que ce mode relationnel ne sera jamais populaire , qu'il ne peut être pleinement apprécié que par des happy few triés sur le volet qui doivent se reconnaître entre eux

Karisteas

Alors là, moi je suis bien d'accord. Je trouve utopiste de penser que dans nos contrées occidentales en tout cas on puisse être compris de tous. Mais bon, j'aimerais avoir tort.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 30 août 2018 à 16h21

Dans tous les cas, les polyamoureux ne recherchent ni la compréhension, ni la généralisation, juste l'acceptation.

Et pourquoi envoies-tu des MPs ? J'aurais bien aimé avoir la précision aussi.

#
Profil

alinea7

le jeudi 30 août 2018 à 18h49

Moi aussi je me suis dit que j'aurais bien aimé avoir la précision !! ^^

#
Profil

TrioBulle

le jeudi 30 août 2018 à 20h27

Peut-être que tous les poly amoureux ne cherchent pas la compréhension, mais perso, j'aimerais pouvoir en parler autour de moi et être comprise... Pour l'instant ça reste de l'ordre de l'intime, du secret, d'une part parce que mes amoureux n'y tiennent pas, d'autre part parce que je ne suis pas sûre d'être comprise par mon entourage...

Pour la généralisation, c'est sûr, que ce n'est pas pour demain... peut-être même pas pour après-demain...

Là où je ne suis pas d'accord avec toi, Kristeas, c'est quand tu dis que ce n'est possible que pour des gens triés sur le volet qui se reconnaissent entre eux. Pour nous ce n'est pas le cas. ça nous est tombé dessus, enfin, ça m'est tombé dessus comme un coup de tonnerre. Le lutin est tombé amoureux et moi aussi, mais lui, il aurait préféré vivre un adultère. Le libertinage il connaissait bien, l'adultère vaguement, le poly amour lui était totalement inconnu. Là où j'ai eu de la chance par rapport à Trioberlue, c'est que mes chéris ont bien voulu lire les bouquins qu'on m'avait conseillés ici, que j'ai lu et que je leur ai passés. Ils se sont rendus compte que ça existait, que ça arrivait à d'autres, que ça pouvait être vécu. Et finalement, pour l'instant, ça nous convient bien à tous les trois. Le Lutin est aussi par hasard tombé 1 ou 2 fois sur des émissions de radio qui parlait de poly amour, des fois ça aide.

Kristeas, j'ai répondu à ton MP que je n'avais pas vu de suite... Mais on peut aussi en discuter sur ce fil ou sur un autre.

#
Profil

bonheur

le jeudi 30 août 2018 à 21h15

Tu dis Karisteas, dans ton profil je crois, qu'ici on intellectualise. C'est vrai, sauf que l'on vit également.

Je pense que TrioBulle ne me contredira pas, ni d'autres, que oui, l'on s'est déconstruit pour se construire enfin suivant nous-mêmes.

Pour moi également, découvrir cet amour pour un homme que je nommais jusque là "ami" fut un choc. J'ai eu peur pour sa vie et tout est remonté à la surface. J'avais pendant environ 20 ans enfouie tout au plus profond de moi, y compris mon hyperémotivité, mon hypersensibilité et ma capacité à aimer (affective). J'ai d'abord affronté la situation seule, moi et mon petit intérieur, découvrant que j'en avais un. Un virage dans ma vie et très serré. C'est alors que j'ai exprimé à cet homme que je l'aimais et à mon mari cet amour surgissant. Le choc fut alors pour mon mari, un anéantissement puis on a fait un énorme travail, à la fois de compréhension, à la fois d'évacuation de tout ce qui était enfouie, chez l'un comme chez l'autre. Mon mari a fait le deuil de son rêve d'exclusivité, avec moi. J'ai avancé, ne comprenant pourquoi j'étais ainsi (mon passé d'enfance et d'adolescence laissant présumé que j'étais déjà ainsi, mon mari me connaissant depuis toujours, pas de surprise en fait). Ce n'est qu'au bout de 4 ans et une avancée commune (mon mari et moi... et un ex avec qui j'avais repris contact), que j'ai eu connaissance du terme polyamour. C'est alors que j'ai avancé, enfin que nous avons avancé.

Ah oui, cet homme qui m'a fait sortir de "ma zone de confort", lui m'a tourné le dos quasi illico. Peur de la situation. Mon autre amour, mon ex d'adolescence, lui, n'a pas compris que je ne divorce pas. Du coup il a fini par se marier et par être en situation d'adultère affectif et m'y mêlé par ricochet. Caché notre lien, bien qu'asexué à sa nouvelle femme, grrr !!!

C'est seulement, donc, au bout de 4 ans que j'ai commencé à consulter des livres et enfin me connecter avec moi-même, parallèlement à tout ça. Déconstruire, j'avais commencé, mais là, j'ai pu enfin me sentir légitimée dans ma démarche personnelle (mon mari, toujours présent :-) ). Il m'a fallu encore un an pour me dévoiler à mon entourage. Mon mari ayant pris l'initiative d'en parler à nos enfants (ados à l'époque), enfin les deux derniers encore à la maison. Et puis, mes parents, qui ont très mal réagi et avec qui j'ai pris du recul, beaucoup de recul. Et puis, j'en ai parlé de plus en plus facilement et aujourd'hui, ça fait partie intégrante de ma vie, vie privée, vie pro, vie de couple, vie de famille (nos deux derniers enfants).

Le bouleversement initial, c'était en mai 2007...

#

(compte clôturé)

le jeudi 30 août 2018 à 21h49

alinea7
Moi aussi je me suis dit que j'aurais bien aimé avoir la précision !! ^^

La précision en question concerne plus un problème lié au trio libertin, où les partenaires se rencontrent et ont une relation sexuelle à 3 , que le trio polyamoureux où ils peuvent ne jamais se retrouver tous les 3 ensemble.C'est une remarque annexe donc , pas indispensable à ce fil de discussion.

#
Profil

Diomedea

le jeudi 30 août 2018 à 22h39

Je pense qu'il est écrit nulle part qu'un trio polyamoureux "peuvent ne jamais se retrouver tous les 3 ensemble"....!!
....au moins dans notre expérience! :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion