Poly après monogamie - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Poly après monogamie

Monogamie
#

lundessens (invité)

le jeudi 01 décembre 2016 à 14h07

Bonjour à tous,

je découvre ce site, en cherchant un moyen d'amorcer une discussion avec mon conjoint sur le polyamour.
Mariés depuis plus de 15 ans, j'ai des envies que mon mari n'a pas. Avec le recul je m'aperçois que j'ai tenté de me "restreindre" à une vie de couple monogame moyennement satisfaisante, laissant mon compagnon diriger un peu notre vie bien malgré moi, m'enlisant dans un confort quotidien qui ne me comble qu'à moitié.
j'ai tenté de le lancer sur le libertinage, mais aux conditions qu'il veut m'imposer (pas d'hommes seuls, que des couples, pas d'embrassades,etc...) j'ai le sentiment qu'il me dit oui sans le vouloir vraiment et il me coupe mon envie. D'ailleurs c'est toujours moi qui doit organiser une soirée, une rencontre etc.... mais quand j'ai le malheur de parler à un homme pour faire connaissance, il est jaloux comme un pou. Si bien que le libertinage reste une vague envie reléguée dans un coin sombre.
Bref, je ne le sens pas vraiment. La communication n'a jamais été évidente dans notre couple, nous ne nous engueulons jamais, et quand on parle il se débrouille toujours pour monopoliser la parole, si bien que je ne sais plus quoi lui dire.
j'aimerais pouvoir lui dire que je souhaite rencontrer d'autres personnes, complémentaires, différentes, nouer des liens... mais vu déjà sa réaction devant un simple libertinage en couple je ne sais pas comment amener le sujet à moins de le mettre au pied du mur.
Au final je goute quand même à cette liberté, donc cachée. Cela rend ma situation d'autant plus invivable. Je voulais simplement "tester" mon envie, la confronter à la réalité, et ne pas rester sur un pseudo fantasme idéalisé.

J'aimerais lui laisser une chance de sauver notre couple, mais je ne sais pas si l'amorce du "tu l'acceptes ou sinon de toute façon je pars" est la mieux.

merci de m'aider

vanessa

#
Profil

gdf

le jeudi 01 décembre 2016 à 18h09

Bonjour Vanessa, bienvenue sur ce forum

lundessens
je ne sais pas si l'amorce du "tu l'acceptes ou sinon de toute façon je pars" est la mieux.

Ça, c'est facile : non, ce n'est pas la meilleure amorce.
La lecture de ton message appelle quelques questions...
La première et la plus importante : qu'est ce que tu attends de rencontres en dehors de ton couple ? Des sorties (genre faire du patin à roulette ou des ballades dans les bois, ce que tu ne fais pas avec ton mari), ou bien des discussions endiablées sur l'accord en genre et en nombre du participe passé avec l'auxiliaire avoir (ton mari n'aime pas la grammaire), ou bien de la tendresse (ton mari ne te tient pas la main), ou bien des mots doux (après 15 ans, il dit rarement "je t'aime"), ou bien du sexe (1 fois par semaine en missionnaire, ça ne t'excite plus trop).

Selon ce qui te manque, tu n'aborderas pas le sujet de la même façon. Les sorties ou les mots doux, peut être peut il faire un effort pour répondre à tes besoins.
Je soupçonne que ce que tu veux, c'est juste de la liberté. Auquel cas, la réponse n'est pas forcément de faire des rencontres amoureuses. Une sortie au club de jeux de rôle une fois par semaine pourrait être une bonne réponse, non?

La question suivante : Quel est le plus important pour toi, ton couple ou tes attentes ? Si j'inteprete correctement ta "liberté cachée", tu as un amant. Beaucoup de gens commencent par là, et se disent que ça ne leur va pas , et préféreraient la transparence, mais ne veulent pas quitter leur conjoint pour autant. Pour d'autres, c'est juste une façon de mettre en lumière que leur couple ne leur apporte plus rien, et ce n'est qu'une façon de précipiter la rupture.
Qu'en est il pour toi? souhaites tu rester avec ton mari ou envisages tu sérieusement la vie sans lui?
Dans le premier cas, vas y doucement. Commence par cesser toute relation cachée. Et parle lui, dis lui que tu ne te sens pas bien et que tu as besoin d'autre chose (ça suppose que tu saches ce que tu veux).
S'il est difficile de se faire entendre, assure toi d'avoir des demandes concrètes. Une sortie hebdomadaire seule, par exemple. Sans qu'il soit sur ton dos. En contrepartie, peut être peut il mettre des conditions. À toi de voir si ses conditions sont compatibles avec tes attentes. S'il est possible de trouver un compromis, tant mieux. Si le compromis est impossible, s'il te demande plus que tu n'es prête à donner...peut etre sera-t-il temps de mettre la séparation sur la table..

#

lundessens (invité)

le jeudi 01 décembre 2016 à 20h53

bonsoir GDF,

merci pour votre retour!
pour répondre à votre question, ma vie quotidienne avec mon mari me plait dans les grandes lignes : nous avons une vie sociale épanouie, nous sommes en accord sur à peu près tout, il me dit je t'aime tous les jours, me prépare des petits plats, et côté sexe nous sommes loin du missionnaire.
Pour résumer, mes attentes sont très égoistes. Je ne cherche pas spécialement d'homme(s) pour "palier" aux manquements de mon mari. Quand nous nous sommes rencontrés j'avais 18 ans, j'en ai 34 aujourd'hui. Cela joue certainement dans mon envie de découvrir d'autres personnes, c'est pour cela que je lui ai proposé des soirées "libertines", nous laissant ainsi la liberté de rencontres dans un cadre bien réglementé. Mais même là je m'aperçois que je ne veux pas accepter ses conditions. Il a peur que je rencontre un homme "mieux que lui" et que du coup je le quitte... je ne pense pas que cela créé un climat propice à l'épanouissement....
La séparation, j'y pense. Et je me dis que ce serait trop bête car au final nous avons une belle vie. c'est juste que je ne veux pas comme épitaphe "elle a eu une belle vie confortable".

#
Profil

gdf

le jeudi 01 décembre 2016 à 21h28

Alors le plus important, c'est de le rassurer. Ce n'est pas "contre lui", mais "pour toi" que tu cherches quelque chose.
Pour en revenir à la question initiale :

lundessens
je découvre ce site, en cherchant un moyen d'amorcer une discussion avec mon conjoint sur le polyamour.

La lecture du guide des amours plurielles de francoise simpere ou vertus du polyamour de YA Thalmann représentent une bonne entrée en matière.
Tu n'as pas confirmé ou infirmé ma supposition sur l'existence d'un amant. Un conseil, n'aborde pas le sujet si tu as une relation en cours, commence par cesser la relation. Et, s'il y a eu amant, dis en le moins possible. La découverte d'une infidélité passée a une fâcheuse tendance à empêcher les discussions sereines. La découverte d'une infidélité présente est carrément pire.

(*) je tutoie par défaut, j'espère que ça ne te dérange pas

#
Profil

MoE

le vendredi 02 décembre 2016 à 01h29

Bonsoir lundessens,

La description de ton couple reflète finalement bien le mien, si ce n'est que je suis le mari et que j'ai pu voir le besoin de mon épouse d'expériences diverses. Nous avons dans l'absolu un couple épanoui, modèle pour beaucoup de nos amis, mais qui a ses limites pour chacun de nous.
Et là où c'est encore plus flagrant de ressemblance c'est que ma femme a (avait?) aussi très peur de me perdre, comme tu le dis bien, pour trouver mieux.
Lors de notre première phase de libertinage en couple, nickel. Elle qui a des aventures, nickel... Moi qui en est une, ouch plus dur, une qui se répète? A l'encontre de mes propres regles, attention danger, menaces de divorce pour tout arrêter.
Paradoxalement elle m'a ensuite demandé s'il était possible de revenir a ce statut, mais comme je n'y trouvais pas mon compte je n'etais pas pressé, loin de là.
Nous sommes également un couple tres serein, peu ou pas de disputes, une communication etablie et suivie. Mais régulièrement je me prenait dans la figure que je serais quand meme mieux avec quelqu'un d'autre...
Puis suite a un amour platonique ravivé de mon côté, n'aimant pas cacher des choses à ma femme, je lui propose le polyamour. Première rea tion tres ouverte et curieuse. 2e reaction, pleurs et déclaration que je mettais fin au couple. Il a fallu que j'explique patiemment que non c'était tout l'inverse, que c'est parce que je souhaites conserver le couple a tout prix que je propose ca... Ca apaise un temps la tension, puis elle me dit «  ca ne serais pas plus simple que tu me trompes une bonne fois pour toute?», genre on est débarrassé après... Mais ca n'a jamais été ce que je cherchais.
Du coup on a eu une discussion de fond, ou j'ai mis les points sur les i. D'abord essayer de comprendre pourquoi quand elle badine ca ne pose aucun soucis, mais que l'idée seule que je puisse rencontrer quelqu'un soit insurmontable. Et là, la phrase choc est sortie. «  j'ai peur que tu me quittes, en fait j'ai peur de la moindre nana qui marche dans la rue, elles sont toutes mieux que moi»
Soit une énorme insécurité. Le problème c'est que je ne pouvais pas faire plus que ce que j'avais deja fait sur les dernières années pour y prouver que je l'aimais et que non il etait hors de question de la quitter. J'ai donc vidé mon sac a mon tour, en expliquant calmement que si la situation n'evoluait pas, a ce moment la oui, sa pire crainte pourrait se realiser, parce que je veux vivre pleinement et une demi mesure menerait forcément a la séparation redoutée.
Attention, ce n'était pas un ultimatum du genre on passe polyamory ou je te quitte... Mais une simple énonciation de faits avec les possibles solutions dans la philosophie poly.
Visiblement l'approche a été payante, elle en a discuté avec sa psychothérapeute qui lui as dit qu'elle n'avait finalement rien a perdre a essayer, que ca avait plutot l'air d'etre le contraire... Nous voilà donc officiellement lutins depuis une semaine et ma femme s'éclate comme une gamine ;)... C'est bien trop court pour juger bien sur, mais l'objectif que tu cherches a atteindre est atteint.

Donc en résumé, soit rassurante, essaye de sonder ses peurs viscerales et points par points rassure le encore et encore. Il a visiblement un fort problème d'abandonisme qui se traduit par cette jalousie, qui n'est que le reflet de l'insécurité.
Et s'il ne te laisse pas parler, instaurez des temps de parole ou l'autre ne peut qu'ecouter. Genre 30mn chacun, voire 1h ou la parole est a sens unique. C'est tres efficace en général.
Bises et bon courage!

#

lundessens (invité)

le vendredi 02 décembre 2016 à 10h41

Bonjour,

Merci à tous les deux pour vos réponses!

je pense qu'il a effectivement peur de l'abandon, peur surtout d'une séparation et de ses conséquences. Il n'est aussi pas très rassuré sur son sex appeal. Après avoir bossé comme des forcenés pendant 10 ans à notre compte nous commencons seulement à nous occuper de nous. Perte de poids, sport, la totale... ceci explique peut être mes envies de découverte, d'expériences multipes aussi.
Je me fais souvent draguer, lui pas du tout. Cela le perturbe aussi, il m'en parle assez souvent. Peut-être que s'il reprenait confiance en lui, par le biais de soirées libertines où des femmes auraient envie de lui par exemple, il aurait moins peur de se retrouver tout seul... et donc accepterait plus facilement de dialoguer.
Pour ce qui est d'un amant, j'ai effectivement rencontré 2 personnes dont les attentes correspondaient aux miennes. Ce n'était que sexuel car je ne voulais pas non plus m'impliquer émotionnellement. J'ai déjà bien assez à gérer avec mon couple.

je vais lire les bouquins que vous me conseillez. Peut être même le laisser trainer malencontreusement dans notre chambre...

Quant à moi je n'ai pas peur de le perdre, même s'il rencontre d'autres femmes. Au contraire, j'aimerais le voir plus épanoui, plus confiant, plus heureux.

#
Profil

gdf

le vendredi 02 décembre 2016 à 12h23

Je suis plutôt comme toi, j'ai suffisamment confiance en moi pour ne pas avoir peur de perdre mon épouse.
Par contre, il faut se rendre à l'évidence, c'est plus facile pour une femme que pour un homme de faire des rencontres.
On a fait le test avec OKcupid. J'ai envoyé 10 messages et reçu 2 en retour. Elle a envoyé 2 messages, mais en a reçu 50 (dont 40 sans aucun intérêt, certes).
Au final, la qualité n'est pas forcement au rdv, mais l'impression est quand même que c'est pas facile pour un homme d'attirer l'attention.
Je comprends que ça perturbe ton mari, mais c'est comme ça. Ça dépend aussi de ce qu'il cherche. Si c'est juste du sexe, les soirées libertines iront bien (ou tinder, paraît il). Si c'est autre chose, je ne sais pas trop quoi lui conseiller. Pour ma part, là où je me suis fait le plus d'amies femmes, c'est dans les trucs de parents. Mais bon, pas évident de faire des avances aux mamans des copains des enfants :)

#

lundessens (invité)

le vendredi 02 décembre 2016 à 15h09

Lui ne cherche rien.
je pense juste que cela lui ferait du bien de se faire un peu draguer. je sais bien que les femmes se font beaucoup plus draguer que les hommes, mais le fait que je me fasse draguer parfois même devant lui, cela l'agace et l'angoisse plus qu'autre chose.
Comme je l'ai dit, c'est tout nouveau puisqu'il y a 6 mois je ne me faisais pas du tout draguer, et pour cause. (bien que...) Cela me plait peut être un peu trop, ce qui n'arrange rien non plus.
bref, une bonne discussion honnête s'impose....

#
Profil

MoE

le vendredi 02 décembre 2016 à 18h03

Je confirme que pour les hommes c'est moins facile et les sites de rencontres sont frustrants, même si ça permet une première approche, mais à éviter si on a déjà des soucis de confiance en soi...
Une soirée libertine en club peut être une bonne idée. Et la discussion franche et honnête encore plus!

#

(compte clôturé)

le vendredi 02 décembre 2016 à 19h16

Bonsoir,
C'est plus difficile pour les hommes de faire des rencontres si on se place dans un cadre "site de rencontres" ou soirées libertines, car sur les sites comme dans les clubs, il y a une majorité d'hommes, et donc les femmes sont rares et très draguées. C'est génial pour leur ego, mais si ce n'est que sexuel, ça devient vite lassant.
En fait, on peut rencontrer des gens partout: dans les cafés, dans la rue, chez des amis... mais le plus simple et efficace, ce sont les groupes qui partagent des intérêt communs: clubs de sport ou associations humanitaires, militantes, etc. D'abord parce que les gens ont des intérêts communs, ce qui facilite la prise de contact, ensuite parce qu'on apprend à s'apprécier avant de "concrétiser" une relation amoureuse.
Après, bien sûr, faut choisir: un club de cuisine ou de tricot est majoritairement féminin, donc si un homme s'y pointe, il devient objet de curiosité (ou de convoitise) immédiate. Une femme qui se propose comme supporter dans un club de rugby, idem :-D Cela étant, l'idéal c'est les trucs vraiment mixtes: on trouve à peu près autant de garçons et de filles dans les assoces humanitaires, et dans les clubs de plongée, d'escalade, de randonnée, de vélo. J'dis ça, j'dis rien, mais le fait est que je fais de la plongée, de l'escalade, du vélo, du militantisme et qu'on y fait de belles rencontres amicales ou plus.

#

lundessens (invité)

le vendredi 02 décembre 2016 à 23h40

me voilà en train d'organiser la vie de mon mari pour qu'il fasse des rencontres :-)
j'adore l'idée.

#
Profil

gdf

le samedi 03 décembre 2016 à 00h04

lundessens
me voilà en train d'organiser la vie de mon mari pour qu'il fasse des rencontres :-)

j'adore l'idée.

C'est ma femme qui a choisi ma photo sur OK cupid, et à un moment elle a même passé du temps à sélectionner des profils qui pourraient me plaire :)
Sans grand succès, ceci dit...mais c'est parce que je ne crois pas trop à ces trucs en ligne. Et pourtant, je continue à y aller régulièrement....

#

lundessens (invité)

le samedi 03 décembre 2016 à 12h42

Il ne reste plus qu'à le convaincre que cela ne met pas notre couple en péril...

#
Profil

gdf

le samedi 03 décembre 2016 à 15h59

lundessens
Il ne reste plus qu'à le convaincre que cela ne met pas notre couple en péril...

Ah, mais si, ça met votre couple en péril. Il ne faut pas croire que c'est sans risque.
Mais ne rien faire aussi comporte des risques. Il faut juste les reconnaître et les traiter, plutôt que de le ignorer.

#
Profil

homme_partit

le samedi 03 décembre 2016 à 19h07

Bonjour.

lundessens
J'aimerais lui laisser une chance de sauver notre couple, mais je ne sais pas si l'amorce du "tu l'acceptes ou sinon de toute façon je pars" est la mieux.
Pour résumer, mes attentes sont très égoistes.
La séparation, j'y pense. Et je me dis que ce serait trop bête car au final nous avons une belle vie. c'est juste que je ne veux pas comme épitaphe "elle a eu une belle vie confortable".

A la lecture de ces phrases, je me demande si tu n'as pas peur de ta décision de le quitter. Tu parles de la peur de l'abandon de ton mari, mais ne serais-tu pas dans la même synergie?

lundessens
me voilà en train d'organiser la vie de mon mari pour qu'il fasse des rencontres :-)

Pourquoi donc le forcer? Si vous n'êtes plus dans la même optique, allez contre ses volontés ne sera pas d'une équité constructive. Lui demander de perdre ses repères pour te faire plaisir devrait être le résultat d'une concertation tout en lui laissant la liberté de ses propres initiatives.

lundessens
Il ne reste plus qu'à le convaincre que cela ne met pas notre couple en péril...

Le risque de perdition d'un couple sont pléthores. Maintenant, faut-il comprendre pourquoi lui ne veut pas se diriger dans la direction que tu as choisi.

lundessens
je pense juste que cela lui ferait du bien de se faire un peu draguer. je sais bien que les femmes se font beaucoup plus draguer que les hommes, mais le fait que je me fasse draguer parfois même devant lui, cela l'agace et l'angoisse plus qu'autre chose.

La drague d'un homme en couple en guise de thérapie? C'est bien le risque de découverte de ressentis aussi dangereux qu'agréables. De plus, cela ressemble à une recherche d'équilibre à travers des relations incontrôlables que le mari ne demande pas.
Alors le risque d'une perte de contrôle sera présent.

lundessens
Pour ce qui est d'un amant, j'ai effectivement rencontré 2 personnes dont les attentes correspondaient aux miennes. Ce n'était que sexuel car je ne voulais pas non plus m'impliquer émotionnellement. J'ai déjà bien assez à gérer avec mon couple.

Si je comprends bien, tu as eu 2 amants. Je ne sais pas si ton mari est au courant, mais faire en sorte qu'il se fasse draguer pour aller plus loin ensuite ressemble à une volonté d'équilibrer une situation inégale.

lundessens
Je me fais souvent draguer, lui pas du tout. Cela le perturbe aussi, il m'en parle assez souvent. Peut-être que s'il reprenait confiance en lui, par le biais de soirées libertines où des femmes auraient envie de lui par exemple, il aurait moins peur de se retrouver tout seul... et donc accepterait plus facilement de dialoguer

Retrouver confiance en lui pour qu'il puisse gérer tes absences reste assez paradoxal.
Perso, je ne pense pas que les soirées libertines soient faites pour retrouver un confiance en soi, surtout pour un homme. Cela l'est encore moins lorsque le conjoint a davantage de succès que soi.

Dans ta situation, il serait dangereux d'imposer une relation de la sorte alors que ton mari ne le désire pas. Cela ne signifie pas pour autant qu'il n'acceptera pas un jour, mais cela demande du temps, du dialogue et de la pédagogie.

#

lundessens (invité)

le dimanche 04 décembre 2016 à 10h42

Bonjour,

Je n'ai pas peur pour moi d'une éventuelle décision de partir, mais peur des conséquences pour lui.
Pour ce qui est de le forcer....nous allons devoir en discuter avant, c'est sur...

J'ai pris rendez vous avec un psy pour essayer de démêler tout ça. Le fait est que MOI j'en ai envie, la question étant de savoir si mon mari ne le souhaitant pas je suis prête à aller jusqu'à la rupture, ou si finalement mon couple est plus important.
Mais un couple où l'un de deux se restreint et étouffe ses envies, est ce vraiment souhaitable? Je ne pense pas. c'est en ce sens que je me traitais d'égoiste.
la voie du couple poly me parait idéale car elle correspond à mes envies, peut être pas aux siennes.
Tout serait tellement simple si je pouvais lui dire : "Chéri, j'ai envie et besoin de rencontrer d'autres personnes, de nouer d'autres relations. Je t'aime et cela ne remet pas en cause notre couple, nos projets de vie, etc... mais j'ai besoin de liberté sinon je vais étouffer"
je ne suis pas très patiente, et encore moins pédagogue, cela risque d'être compliqué.
pour ce qui est des amants, il n'est évidement pas au courant. Je voulais juste confronter mes envies à la réalité, et cela n'a fait qu'exacerber mon besoin de liberté.

#
Profil

MoE

le lundi 05 décembre 2016 à 13h54

lundessens

Tout serait tellement simple si je pouvais lui dire : "Chéri, j'ai envie et besoin de rencontrer d'autres personnes, de nouer d'autres relations. Je t'aime et cela ne remet pas en cause notre couple, nos projets de vie, etc... mais j'ai besoin de liberté sinon je vais étouffer"

je ne suis pas très patiente, et encore moins pédagogue, cela risque d'être compliqué.

pour ce qui est des amants, il n'est évidement pas au courant. Je voulais juste confronter mes envies à la réalité, et cela n'a fait qu'exacerber mon besoin de liberté.

Bonjour,

Deux suggestions pour toi, allez voir un conseiller conjugal ou un psy qui reçoit les couples, non pas pour lui demander des conseils, mais pour avoir un modérateur externe, qui pourra équilibrer la conversation, relancer et éventuellement aider à gerer une éventuelle crise.
Ou alors, puisque la discussion est compliquée, écrit lui... De totue façon le polyamour et le libertinage sont deux approches totalement différentes, ce n'est pas parce qu'il ne se sent pas bien dans l'un qu'il sera totalement fermé à l'autre.
Ex-libertin, je ne me voyais pas revenir forcement a un couple ouvert rapidement et la decouverte du polyamour (en sus d'une grosse introspection) m'a totalement emballé!

Par ailleurs je ne serais pas aussi tranchant que @homme_partit, dont je comprends le point de vue (vécu peut être), car en relisant tes textes, au travers des mots que tu utilise on sent quand même de la souffrance mais avec beaucoup d'amour pour ton homme et rien que l'intention de passer à quelque chose de plus transparent, alors que tu as déjà des amants et que tu pourrais égoïstement t'amuser dans ton coin, je trouve ça admirable.

#

lundessens (invité)

le mercredi 07 décembre 2016 à 01h24

bonsoir MoE,

merci pour ton message.
j'ai essayé d'entamer une discussion. mon conjoint est catégorique, si je vois un homme seul, sans lui, ce sera la fin de notre couple...
il est très ambigu car quand je le mets devant ses contradictions (le fait est qu'il n'est pas contre le libertinage... tant qu'il est là pour "controler") j'ai le sentiment qu'il bloque par principe alors que la logique me donne raison.

#
Profil

Diomedea

le mercredi 07 décembre 2016 à 09h25

Bonjour Lundessens - j'apprécie beaucoup la subtilité et compréhension que tu exprimes dans tes expositions et réponses.
Pour ce dernier message : j'ai plutôt le sentiment que si ton mari bloque sur l'idée que tu voies un homme seul, c'est que cette idée lui fait très peur. L'apparente rigidité de ce principe, face à ta propre logique, est plutôt le symptôme de cela.
Le résultat (pour le moment) est que tes élans sont frustrés et contrôlés, car tu l'aimes et ne cherches pas à prendre ta réalisation, ton plaisir, au prix de sa douleur - mais ta manière de décrire ton mari ne donne pas le portrait de quelqu'un qui cherche à te contrôler de façon perverse et s'il t'aime par ailleurs généreusement, c'est probable qu'il ne soit pas du tout à l'aise en te bloquant ainsi.
Ta patience, tout en continuant des discussions aimantes mais franches, est la seule manière de l'aider à bâtir son aisance avec ta demande et pour toi de trouver le bonheur d'aimer pleinement un autre homme en complicité avec ton mari. Ce chemin peut être long mais ce bonheur est très grand.
Voici quelques pensées de ce matin, venues tout droit des Monts d'Arrée... (pensées selon mes propres expériences - je pourrais éventuellement échanger avec toi là-dessus si tu le souhaites, mais je préfère le faire en MP)
Je te / vous souhaite bonne route en amour

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

MoE

le mercredi 07 décembre 2016 à 09h34

Y a t'il des café poly près de chez toi? Amènes le à une de ces soirée, offre lui le guide des amours multiples... Je pense comme @Diomedea , s'il est aimant par ailleurs il est simplement viscéralement "jaloux" dans le sens de l'insécurité...
Pour essayer de te donner du courage je peux témoigner de ma/notre propre évolution, sorti des plans culs, nous avons ma femme et moi chacun notre lutin/lutine, avec du temps libre passé avec chacun à tour de rôle. Et pour quelque chose qui aurait pu mal tourner (au vu de l'insécurité de ma femme) ça se passe sereinement et nous commençons à nous épanouir.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion