Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Conseil, mon copain est polyamoureux

Monogamie
#
Profil

Enelya

le mercredi 10 janvier 2018 à 18h06

Bonjour,

Je suis avec mon copain depuis 6 ans et il a découvert qu'il était pyamoureux. Ca fait un moment qu'il en parle mais je n'était pas sûre qu'il était sérieux et je me disais que j'avais le temps d'y penser. Maintenant c'est sûr il est sérieux. En gros, il me demande l'autorisation de voir d'autre personne. Je pense qu'il y a plein de point positif au polyamour. Mais le problème c'est que moi je ne suis pas ployamoureuse et même si j'ai envie d'accepter, je n'y arrive pas. Ca me rend très triste et j'ai peur qu'il aime quelqu'un d'autre plus que moi. C'est sûrement un manque de confiance en moi mais en attendant, je ne sais pas quoi faire. Je l'aime, je veux rester avec lui et je veux qu'il soit heureux mais je ne veux pas être malheureuse.

Merci d'avance pour vos conseils

#
Profil

LostButAlone

le mercredi 10 janvier 2018 à 18h52

Salut à toi,

Je suis dans la même situation que toi depuis plusieurs mois, je suis peu enclin à parler sur un forum à la vue de tous donc si tu as des questions, tu peux me les envoyer par messages privés :).

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 10 janvier 2018 à 19h11

Hello.
Juste pour dire que même si tu es ici chez les poly, il faut reconnaître que ce genre d'annonce peut effectivement te perturber. Pas seulement parce que c'est pas ton mode de vie, mais aussi parce que c'est un changement par rapport à ce que vous viviez avant. Comme annoncer un déménagement, un enfant... C'est pas un petit truc, ça demande que vous vous accordiez ou décidiez que vous ne pourrez pas le faire.

Il y a beaucoup de ressources sur le site, je pense qu'en fouillant tu vas trouver du grain à moudre.

Je te propose cet article... Il déborde pas d'optimisme, et il parle plutôt de l'histoire de monos qui viennent de rencontrer un poly, mais il parle de quelques sujets à ne pas laisser planqués sous le tapis.

Sinon, un point, c'est qu'on ne se découvre pas vraiment polyamoureux... Enfin si, mais ça se fait rarement aussi vite que ça. C'est pas parce qu'on se retrouve capable d'aimer plusieurs personnes qu'on va se mettre au polyamour, puisqu'il y a plein de gens qui ressentent des choses et n'en feront rien, et d'autres qui mènent des relations en s'en cachant.

Pour savoir à quoi t'en tenir, l'important c'est de discuter... Il veut faire des rencontres, mais il a quelles attentes ? Qu'est ce qui l'a mené à employer le terme "polyamour" ? Est-ce qu'il sait que c'est pas juste quelque chose qu'il va faire en te laissant te débrouiller, mais que ça suppose ton accord ?

#
Profil

gdf

le mercredi 10 janvier 2018 à 22h27

Bonsoir, bienvenue sur ce forum
L'annonce de ton copain est forcément dure à accepter, c'est une transition qui ne fonctionne pas toujours, et même quand ça marche ça ne se fait pas du jour au lendemain.
Il est normal que tu aies peur. Il n'y a pas 36 solutions : il faut discuter. Lui exprimer ce que tu ressens, tes envies et tes craintes, et puis tes désirs. Il faut que tu sois explicite sur ce que tu peux accepter ou pas, ce dont tu as besoin. Ca peut être des choses très pratiques, comme annoncer au moins 8 jours avant s'il sort sans toi, ou t'envoyer des SMS chaque pour te dire qu'il t'aime.
Il n'est pas obligé d'accepter tes contraintes, mais tu n'es pas obligée d'accepter les siennes. Si vous avez tous les deux envies que ça marche, vous allez y arriver.
En résumé, deux mots clés : patience et communication.

#
Profil

artichaut

le mercredi 10 janvier 2018 à 22h56

Comme le demande très justement Siesta :
- Il veut faire des rencontres, mais il a quelles attentes ?
- Qu'est ce qui l'a mené à employer le terme "polyamour" ?

Je rajouterais volontiers :
- Pourquoi "Maintenant c'est sûr il est sérieux" ?
- Est-ce qu'il y a urgence ? (genre a-t-il déjà rencontré quelqu'un ??)

Un (très) bon point pour lui, surtout s'il n'a encore rien fait, il t'en parles ! (au lieu de faire ça en cachette) et qui est cohérent avec le fait de se dire "polyamoureux".

Alors oui il faut prendre le temps de discuter, et que tu prennes le temps de réfléchir pour savoir si tu as envie d'aller vers ça. Il ne faut surtout pas te forcer. Et tu as le droit de demander des limitations ou des manières de procéder.

Et si toutefois vous décidez ensemble d'explorer cette nouvelle dimension pour votre couple, voici un conseil pour vous deux (et donc que tu peux lui transmettre) :

Franklin Veaux et Eve Rickert
Lorsque deux partenaires ne sont pas à la même vitesse dans leur évolution vers l'ouverture du couple ou pour l'ajout de nouveau partenaire, le meilleur gage de succès est d'aller à la vitesse de la personne la plus lente. Entendu que "lente" implique tout de même une progression et qu'il ne doit pas seulement s'agir d'une stratégie pour reporter indéfiniment l'ouverture, les rencontres et les rendez-vous de son partenaire.

source : Franklin Veaux et Eve Rickert (in "More than two", p.258, traduit et cité par Hypatia from space, in "Compersion", p 82)

…d'ailleurs, si tu aime les livres, tu trouvera plein de réponses à tes questions dans ces livres (More than two si tu lis l'anglais, Compersion si tu ne lis que le français)

Bonne chance (et/ou bon courage !) et tiens nous au courant.

#
Profil

Heika

le jeudi 11 janvier 2018 à 11h50

Salut Enelya,

Pour ma part je suis dans le même cas que ton copain et mon épouse dans le tient en quelque sorte. Ca fait grossomodo 6 mois qu'on a ouvert le couple pour moi (mais plus d'un an que le sujet est abordé sérieusement) et pour elle effectivement c'est difficile d'accepter la situation. Mais en cheminant ensemble main dans la main, on arrive à avancer globalement.
C'est lent, long, parfois pénible, pour l'un comme pour l'autre. Il y a même des périodes où ça recule plus que ça n'avance (très difficile à gérer pour le "poly" des deux). Ton copain va devoir faire preuve de beaucoup de patience, et tes métas (meta-amour, les amours de ton copain) aussi s'il y en a (mais pour que ça avance vraiment il en faut forcément sinon impossible de "pratiquer"/s'exercer).

Il est impératif d'ailleurs que tout le monde, métas inclus se calent sur ton rythme (si c'est toi la plus "lente", mais en général c'est pas celui qui veut ouvrir qui veut faire lentement de ce que j'ai pu lire ^^).

Ensuite, sache que malgré le ton un peu négatif que peut avoir ce message, il n'en est rien.
Au contraire, malgré toutes ces difficultés, c'est aussi un merveilleux cheminement à deux, un renforcement énorme de la complicité et la confiance dans le couple. Une véritable épreuve à traverser dont on ressort blindé et avec fierté. En l’occurrence, ce n'est d'ailleurs pas terminé de mon coté.
Pour l’anecdote perso, actuellement j'ai même "perdus" (mis en pause plutot) certains "droits" avec mon amoureuse parce que mon épouse a encore trop de mal à gérer certaines chose et qu'on sait tous les trois qu'il faut non seulement de la bonne volonté, mais aussi indéniablement du temps. Ça peut avoir un coté très frustrant (je parle en connaissance de cause crois-moi...), mais si c'est nécessaire pour la partie "mono" (je dis mono, c'est plus la partie "jalouse" en fait même si ce terme reste également maladroit), il faut savoir faire quelques pas en arrière pour mieux avancer ensuite.

Enelya
Ca me rend très triste et j'ai peur qu'il aime quelqu'un d'autre plus que moi.

De mon point de vue, on aime pas forcément "plus" ou "moins", on aime de différentes manières, avec différentes formes. Chaque relation est différente et unique, avec sa propre échelle de valeurs, ses propres contraintes, besoins, bonheurs, difficultés, etc...

Quoi qu'il en soit, essaie de chercher au fond de toi les raisons de cette tristesse, comment elle se manifeste, et quand (déclencheurs).
Et déjà tu devrais pouvoir te rassurer sur un point : s'il te parle de tout ça, et souhaite se mettre au polyamour avec toi c'est qu'il t'aime sincèrement et qu'il a confiance en toi pour y arriver. Sinon il ne se donnerait pas tout ce "mal" et se contenterait sans doute au choix, de te tromper ou te quitter.
N'hésite pas à bien chercher en toi tes besoins, les raisons de tes craintes, et à lui communiquer, afin qu'ensemble vous trouviez vos limites (qui évolueront au fil du temps et des événements) et ce qu'il peut faire pour te rassurer, ne pas trop te brusquer (mais n'oublie pas qu'on ne progresse pas en restant uniquement dans sa zone de confort, et lui ne doit pas oublié que si tu en sort, tu auras aussi besoin parfois d'y retourner de temps en temps).

En tout cas je vous souhaite vraiment bonne chance. N'hésite pas à discuter par MP si besoin et à nous tenir au courant ici aussi des évolutions :)

#
Profil

Camille_B

le vendredi 12 janvier 2018 à 16h19

Je ne crois pas qu'il faille non plus se voiler totalement la face quand à la "grandeur" potentielle d'un nouvel amour chez son ou sa compagne. Sinon on ne s'y prépare pas et ça fait mal, alors qu'au fond ça n'est pas grave.

Oui, il peut arriver que l'on aime "plus" quelqu'un d'autre. Mais ça n'est un problème chez les différents membres du couple que si cette possibilité est niée ou interdite.

Du côté de celui qui se sent moins aimé, il va voir dans le nouvel amour de l'autre un danger, il va même se sentir moins aimé qu'avant, alors que dans les faits rien n'a changé de ce côté. Cette personne est aimé tout autant qu'avant, c'est juste que son ou sa compagne a découvert un amour "plus grand" est c'est très bien pour elle ou lui sans rien retirer à l'autre relation.

Du côté de la personne qui aime nouvellement, si ça n'est pas conscientisé, si cette personne n'a jamais envisagé cette possibilité, le risque c'est qu'elle prennent l'émergence de "ce plus grand amour" comme le signe qu'elle aime moins son ancien ou ancienne compagne. Ce qui est souvent une mauvaise interprétation des choses. Si c'est vécu sur le mode de la culpabilité, les conséquences néfastes sont multiples, encore plus si ça n'est pas bien conscientisé.

Il faut donc se préparer à toutes les éventualités, parler et clarifier les relations qui s'ouvrent à vous autant que possible, et exprimer ses craintes, non pas pour imposer des règles et des contraintes, mais pour que vous agissiez de manière bienveillantes l'un envers l'autre.

Il faut savoir que bien vécue une expérience amoureuse est positive pour tout le monde. Même si ton compagnon tombe un jour amoureux fou de quelqu'un, si c'est vécu sans culpabilité et sans crainte, cela rejaillira sur toi et votre amour s'en trouvera grandit.

#
Profil

bonheur

le vendredi 12 janvier 2018 à 17h26

coucou Enelya.

Mon témoignage vaut ce qu'il vaut. Il n'a de valeur qu'à mes yeux car chaque vie est différente. Normal, nous sommes fait de particularités à titre individuel et de rencontres (interactions).

Lorsque j'ai réalisé que j'aimais en dehors de mon mari, j'ai d'abord été sous le choc de cette réalité. Ensuite j'ai dit à cette personne que je l'aimais et j'ai communiqué cette réalité (la mienne) à mon mari. Le choc fut percutant pour lui également, d'autant qu'il avait compris de travers. Il a imaginé que je ne l'aimais plus, que j'allais le quitter et faire vendre nos biens communs, que les enfants... Je disais simplement que j'étais amoureuse.

Le polyamour, j'ignorais ce que c'était, alors nous avons avancé dans le brouillard (la tierce personne, très proche de moi auparavant, ayant fuit face à ma sincérité et à celle faite à mon mari).

Depuis, j'ai regardé en face ma réalité. Je suis souvent en interaction amoureuse car je suis naturellement (et j'ai encore développé cette capacité depuis que je laisse mes émotions s'épanouir) touchée par l'amour. Aussi, depuis j'ai changé de métier, le nouveau me permettant une grande faculté de rencontres. Quand je dis rencontre, ce n'est pas uniquement amoureuse, c'est dans la vie courante et sous toute forme d'interaction. Je m'efforce d'offrir par le biais de ce métier une joie universelle que chacun-e réceptionne à sa façon. C'est chouette !

J'ai appris le terme polyamour et son sens au bout de 4 année suite à ma révélation première. Depuis, j'ai vécu du beau, connu des doutes, et pleurer aussi.

Tout ceci pour dire que je conçois que l'on se rende compte que l'on aime plusieurs personnes simultanément du jour au lendemain. Je dirais même en l'espace d'un fragment de seconde (moi, ce fut quand j'ai eu peur pour la vie de cet ami, qui était plus, tellement plus que cela, une fois les barrières sociétales abolies).

Etre poly, c'est en effet beaucoup plus que cela. En 4 ans j'avais fait un boulot sur moi-même (n'allant pas dans le sens de me ranger de nouveau dans le moule sociétal, bien au contraire). Quand on traverse ce genre de situation, il faut se prendre par la main, son entourage avec, et avancé dans le sens du vivant. Le mono-amour pour moi (et seulement pour moi) serait une forme de mort intérieure. Avec mon mari, cette avancée nous a amené à assister à une conférence sur le libertinage. Je ne crois pas au hasard, et je me cherchais. A l'occasion des questions-réponses, un inconnu a parlé de polyamour. Le conférencier a alors expliquer la différence principale : le côté sentimental, assumé et pérenne de toutes les relations. Bingo !

Depuis, j'ai lu, j'ai rencontré des polys (tous différents de moi) et je me sens enfin entière. L'instant choc révolution révélation de ma vie était en mai 2007. Je suis toujours mariée et je vis en harmonie de couple. Ca ne s'est pas fait en un jour et il y a eu des moments difficiles pour moi, pour mon mari, pour notre équilibre de vie. Sauf que les tiers, mes amours, n'ont jamais eu raison de cet amour de couple.

Aujourd'hui, je plaisante souvent en disant qu'avec mon mari nous formons un couple mono-poly et que nous avons acheté la Rue de la Paix. Ah oui ! mon mari n'est pas poly et comme ce n'est pas dans sa nature, il ne le deviendra sans doute jamais.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

Enelya

le mardi 16 janvier 2018 à 19h45

Merci pour tout vos messages.
En effet, il va falloir qu'on discute. On est en relation à distance en plus, ça ne facilite pas les choses.
Je ne suis plus très sûre s'il était sérieux. Je pense qu'il faut qu'il pense aussi sérieusement à ça.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion