Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Accepter qu'elle aime aussi un autre

#
Profil

jesteban

le lundi 05 janvier 2015 à 10h42

"Ne crois pas que l'on cherche forcément ailleurs ce qu'il n'y a pas dans notre relation primaire, c'est déjà te rabaisser toi-même"
Katouchka a raison quand elle te dit que ce n'est pas contre toi que ton épouse agit et qu'elle ne cherche pas forcément à combler un manque en s'investissant dans uns autre relation. C'est ce que j'ai fini par comprendre lorsque j'ai découvert que ma compagne de vie depuis 20 ans entretenait une relation d'amitié amoureuse avec un autre homme que moi. J'ai ressentis cette dévalorisation du moi et cette blessure à l’égo. J'ai d'abord pensé que c'était à cause de moi et de mes actes que ma chérie était tombée amoureuse ailleurs. La lecture de nombreux ouvrage m'a beaucoup aidé à comprendre l'erreur de s'entêter dans l'amour exclusif. Le guide des amours pluriels, bienheureuse infidélité, les vertus du polyamour, la salope éthique sont des ouvrages qui m'ont aidé à me rendre compte que je me fourvoyai dans la jalousie et en affirmant que moi je ne voulais pas être poly. J'ai compris qu'en fait, j'affirmai vouloir rester mono pour maintenir coute que coute la stabilité émotionnelle de notre couple, que je voulais en quelque sorte m'enfermer dans un rôle de pilier stabilisateur sur lequel elle puisse toujours compter.

#
Profil

remi

le lundi 05 janvier 2015 à 11h09

Bonjour Alkekenge,
Ta situation est touchante. Je me permet de donner une idée en l'air, puisque tu sembles prêt à te remettre en question pour sauver ton couple, et c'est tout à ton honneur.
Tu es prêt à accepter de lui laisser vivre son deuxième amour, mais elle semble plus réticente à l'idée. Sais tu si cela peut venir de son "autre", qui lui n'est pas prêt à la partager et la pousse à faire un choix ? Auquel cas, il faut que ta femme prenne conscience qu'elle traverse une phase passionnelle (la fameuse NRE), qui va affecter sa capacité de jugement. Il faudrait que tu arrives à lui laisser la liberté la plus complète possible de vivre son autre histoire, sans que cela ne vous fasse prendre des décisions "définitives" sur votre couple et votre famille.
la phase passionnelle ne dure qu'un temps (6 mois - 1 an an de mémoire je crois ?).
Je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire.
je suis de tout coeur avec toi

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 05 janvier 2015 à 18h28

Bonjour à tous.
Merci pour vos messages, je suis un peu moins pessimiste que quand j'ai écrit les deux dernières fois, même si je me fait peu d'illusions.
Elle est très certainement dans la "NRE", mais j'ai du mal à savoir (et je crois qu'elle aussi a du mal...) ce qui vient de cette folle énergie et ce qui vient d'un réel malaise dans notre couple. Elle a revu "l'autre" hier, ne m'en a pas du tout parlé. Je trouve cela à la fois mieux et en même temps très inquiétant. Elle m'a dit que, elle comme moi, étions dans la réaction à ce qui lui arrivait. Je pense que c'est vrai. Je ne sais plus trop où j'en suis, j'ai pris sur moi pour lui permettre de le voir, mais j'ai explosé quand j'ai réalisé qu'elle lui avait en plus acheté un petit cadeau avec notre argent et qu'elle l'avait stocké dans notre chambre, tout ça sans m'en parler, sans me prévenir avant... J'ai eu l'impression d'être trahi encore, de me faire avoir...

Elle oscille entre des moments où elle me dit que c'est fini et d'autres ou elle évoque en pointillé la possibilité de "faire encore un effort pour continuer". Cela me met par terre, et me révolte aussi. J'ai envie de vraiment essayer de construire notre relation sous une nouvelle forme, je ne veux pas m'accrocher à tout prix à elle, juste explorer une autre façon de vivre notre couple. Elle n'arrive pas à me dire ce qu'elle ressent, elle semble persuadée de l'urgence de prendre une décision définitive qui puisse la soulager...

Je vais essayer d'aller lire un des livres que tu cites Jesteban, je ne sais juste pas trop lequel choisir... Peut-être pourras-tu m'en recommander plus particulièrement un ?

J'avais lu que ce type d'histoire, provoquait beaucoup de hauts et de bas, mais je ne pensais pas que c'était à ce point difficile à vivre.

#
Profil

Nurja

le lundi 05 janvier 2015 à 18h47

Vous avez tout votre argent en commun?
Où aurait-elle pu stocker le cadeau si ce n'est chez vous?

#

(compte clôturé)

le lundi 05 janvier 2015 à 19h01

Oui, nous avons un compte commun, elle a payé par carte, et je fais les comptes... Elle aurait pu payer en espèces ! Et je me suis dit qu'elle aurait pu mettre son paquet ailleurs que sous mon nez... Bon, j'avoue c'est une crise de jalousie, mais je trouvais que ça faisait vraiment trop...

#
Profil

Nurja

le lundi 05 janvier 2015 à 19h54

Ça changeait quoi qu'elle sorte x euros du bancontact pour aller acheter en liquide le cadeau ?

Je ne juge pas, j'essaie de comprendre

#

(compte clôturé)

le lundi 05 janvier 2015 à 20h38

En vérité pas grand chose, mais j'aurais trouvé ça plus délicat de m'éviter de tomber dessus en faisant les comptes X jours après l'achat alors qu'elle ne m'en avait pas parlé. Enfin, sur le coup, ça m'a mis en colère,maintenant, je trouve ça un peu ridicule. C'était surtout de la jalousie je crois de voir qu'elle pensait à lui. Par contraste, elle ne pensait pas assez à moi, selon moi... Voilà pour dire le fond de ma pensée, un peu aigrie, je l'avoue.

#
Profil

Nurja

le mardi 06 janvier 2015 à 06h09

Peut-être est-ce la façon (sans doute pas très délicate) qu'elle a trouvé pour te le dire ?

#
Profil

maximum

le mardi 06 janvier 2015 à 18h25

Bonjour à tous
Je rebondis sur le commentaire de iesteban.

Ne crois-tu pas que chercher ailleurs c'est justement combler un manque.ou tout au moins vouloir trouver quelque chose de différent.C'est ce qui me semble comprendre dans ce que dit ma femme: j'aime quelque chose (dans le ressenti d'une nouvelle relation, le début pour elle ) que je n'ai pas vécu avec toi.
Moi j'en suis conscient, je pointe les manques qui l'ont mise dans un état de frustration.Elle contrebalance pour me rassurer, en disant qu'il y a eu et qu'il y a des tas de domaines positifs dans notre relation et que ça elle le veux aussi.D'autre part l'engagement dans cette démarche nous a fait nous rapprocher.
Mais, j'ai beau me dire: je veux qu'elle soit heureuse, je la laisse vivre cette relation, je suis inquiet de la place que cela prendra.Il faut du temps je sais mais au quotidien, pour moi c'est obsédant.

#

(compte clôturé)

le mardi 06 janvier 2015 à 18h40

Bonsoir Nurja.
Peut-être effectivement était-ce sa façon de me le dire... Je trouve que dernièrement elle ne m'a pas ménagé...
J'arrête de me plaindre, et j'essaie de prendre les choses avec plus de détachement mais c'est pesant.
Ce soir, nous sommes paumés tous les deux, elle ne se sent pas heureuse, je crois que son autre histoire ne se passe pas comme elle le voudrait et la notre ne lui apporte pas grand chose pour le moment. J'ai un sentiment de déséquilibre dans notre relation. Je suis là, disponible, elle ne me considère pas, me voit à peine. Je fais presque partie du décors.

#

(compte clôturé)

le vendredi 09 janvier 2015 à 18h28

Bonsoir,
Elle le revoit ce soir, elle me dit qu'elle a besoin de parler avec lui.
C'est difficile à vivre pour moi, je me sens enfermé d'autant que je dois rester à la maison pour garder nos enfants pendant qu'elle sort et s'amuse... J'ai l'impression de me faire avoir.
J'essaie pourtant d'être "poly-acceptant" au moins, mais c'est déchirant ce sentiment d'abandon.
J'essaie de me raisonner, de me dire que ce besoin est en moi et que ce n'est pas à elle d'y répondre mais je ne suis pas raisonnable.
J'ai décidé de la laisser vivre son autre histoire en essayant de ne pas m'en mêler. Le seul soucis, c'est qu'elle me prend parfois pour un confident, elle me dit combien l'autre lui manque quand moi j'attendrais qu'elle me parle de nous, qu'elle s'intéresse à moi. Je trouve cette situation cruelle, je ne suis pas sur de réussir à la tenir sur le long terme.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 10 janvier 2015 à 03h09

heu, te prendre comme confident quand toi-même tu ne te proposes pas de l'être, oué, ça peut ne pas bien passer, ça, et mettre des limites sur ça, c'est très faisable...

Par ailleurs, c'est possible qu'elle fasse ça pour te faire participer, ça la déculpabilise peut-être ? Si c'est ça, faut qu'elle interroge son sentiment culpabilité entre elle et elle, avant de t'en faire partager les conséquences...

#

(compte clôturé)

le samedi 10 janvier 2015 à 12h10

Oui, Siestacorta, je vais essayer d'y mettre des limites, même si j'ai tendance à me dire qu'au moins elle me parle quand elle me confie des choses sur son autre histoire. Ça me donne un peu moins l'impression de ne ne pas exister... J'en reviens encore une fois à ce sentiment d'abandon et à ma difficulté à avoir de l'estime pour moi... Je dois travailler cela, c'est vital !
Je vais essayer de mettre des limites, de faire le nécessaire pour que je me respecte au maximum et qu'entre nous les choses soient vivables...

#
Profil

bodhicitta

le samedi 10 janvier 2015 à 15h10

Oui je pense que tu devrais t'interroger à savoir quelles limites tu devrais donner à ces confidences, afin que tu en souffre moins.
Perso je suis de celles qui "aiment" parler (un peu) de mes autres histoires à mes chéris, ceci pour quelques raisons autres que la déculpabilisation. (mais c'est vrai que c'est la raison la plus courante j'pense).
Il n'empêche que je fais très attention quand même, je ne veux peiner personne gratuitement, enfin qu'elle te dise qu'il lui manque lorsqu'elle est avec toi est je pense, pas très constructif, enfin c'est quelque chose dont tu ne peux lui être d'aucuns conseils, (après réflexions, si! vu que toi tu apprends à faire sans elle, lorsqu'elle a besoin de le voir l'autre)

Alkekenge
qu'au moins elle me parle quand elle me confie des choses sur son autre histoire. Ça me donne un peu moins l'impression de ne ne pas exister...

C'est p t etre un peu pour ça qu'elle le fait aussi (sans délicatesse ok)

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Strega

le samedi 10 janvier 2015 à 16h18

Comme Siesta et Bodhicitta je pense qu'il est nécessaire de mettre des limites (fin?) à ses confidences. Etre poly ce n'est pas être transparent et tout se dire (ça peut être ça pour certains mais c'est loin d'être une majorité). Ce que je perçois intuitivement, et que je trouve positif en un certain sens, c'est qu'elle t'a comme seul confident sur cette histoire. Ca montre bien une forme de confiance et un assez bon niveau de communication. Par contre, ce qui est beaucoup moins positif, c'est qu'il semblerait qu'elle manque d'autres confidents à ce sujet. Sans doute a-t-elle autant besoin que toi de s'épancher car elle aussi a perdu ses repères. Mais c'est évident que tu ne peux être la bonne personne étant juge et partie. Il faut qu'elle en parle à quelqu'un en qui elle a confiance et/ou qu'elle vienne échanger avec d'autres polys. Je comprends que ses confidences te rassurent car elles donnent l'impression d'une forme de complicité (et c'en est une d'une certaine manière). Mais si tu en souffres, il ne faut pas seulement viser le niveau "vivable" mais plutôt le "confortable". Peut-être pourrais-tu chercher/creuser un autre domaine de vos vies (centres d'intérêt, loisirs...) neutre par rapport ce sujet et qui vous intéresse tous deux pour te reconnecter autrement à elle, et nourrir autrement la relation ?

#

(compte clôturé)

le samedi 10 janvier 2015 à 17h37

Merci pour vos conseils, je vais l'encourager à se confier à un bon ami que nous avons pour que nous puissions respirer et vivre mieux. Je vais chercher des sujets communs comme tu nous le propose Strega même si dernièrement, ils sont assez rares...

Je veux vous parler d'un autre évènement qui s'est déroulé entre nous, hier soir à son retour de chez "l'autre", je lui ai fait une scène car elle m'avait promis de ne pas rentrer tard alors qu'elle a finalement remis les pieds chez nous à 1h15 du mat... J'avais tenu jusqu'à 23h30 mais après la fureur est montée... Elle ne m'a même pas prévenu par un petit mot, rien et je suis resté plus d'une heure à me demander ce qu'il se passait, à m'inquiéter et à imaginer des choses...
Ce midi, elle m'a annoncé que ça ne pouvait plus se reproduire et que d'après elle la seule solution était la séparation... Je ne suis pas d'accord avec elle, je suis près à vivre dans un couple ouvert, dans la mesure où elle tient ses promesses... où elle ne m'oublie pas au profit de l'autre !
C'est une situation périlleuse, mais je me crois capable de la vivre... seul soucis, il semblerait de plus en plus que je sois le seul à m'en sentir capable.

#
Profil

Leolu

le samedi 10 janvier 2015 à 18h02

Alkekenge
je lui ai fait une scène car elle m'avait promis de ne pas rentrer tard alors qu'elle a finalement remis les pieds chez nous à 1h15 du mat... J'avais tenu jusqu'à 23h30 mais après la fureur est montée...

Et quelle était la raison catastrophique qui lui imposait un retour à tes heures ? Un truc comme : l'obligation d'avoir quelqu'un à la maison à 12h00 pile pour garder bébé alors que tu devais impérativement partir à cette heure ? Un autre impératif aussi grave et urgent que ça ?

Ah oui : "elle avait promis". Mais pourquoi devait-elle promettre ?

La liberté réciproque, c'est le respect de l'indépendance, pas le respect des susceptibilités...

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 10 janvier 2015 à 18h15

C'est vrai, il n'y avait aucun impératif, je ne lui avais rien demandé, c'est elle qui m'a dit cela en partant et aussi un "fais moi confiance" qui m'a achevé... Je m'y suis accroché... bêtement

#
Profil

Leolu

le samedi 10 janvier 2015 à 18h31

Le difficulté première du polyamour, c'est de désapprendre le principe des obligations du couple qui imposent une unicité formelle : unis dans la confiance, unis dans le fait de savoir à n'importe quelle heure ce que chacun fait, un discours unique face aux enfants ou au reste de la société, des choix de vie réalisés en accord total, etc ...

Et cette unité est tellement importante, pour un couple, que tout écart au principe commun doit être âprement discuté, accepté et respecté (pour justement pouvoir rester unis sur le même bateau, avec les mêmes règles). C'est un principe de survie.

Le liberté du couple polyamoureux repose sur un tout autre principe : l'envie de faire plaisir à l'autre, de ne pas le décevoir. Dès lors, point d'exigences... Il faut mériter cette confiance et en profiter lorsqu'elle arrive.

(franchement, moi quand on m'a fait "une scène", je suis parti...)

#

(compte clôturé)

le samedi 10 janvier 2015 à 18h34

Bonjour Alkekenge,

ne te flagelle pas pour autant. Tu ne sembles pas bête du tout, au contraire. Qu'elle ne tienne pas ce qu'elle t'a dit spontanément (dit pour te/se rassurer avant de partir?) ne veut pas dire qu'elle ne peut pas tenir ce sur quoi vous vous mettriez d'accord.
Et peut-être que se fixer une heure limite, quand il n'y a pas d'impératif logistique, n'est pas une bonne idée, si cela ne fonctionne pas.

Au-delà de ça je me permets deux remarques :
D'une je souscris à ce qui est dit plus haut sur le besoin que chacun de vous ait d'autres "confidents" ; histoire qu'il y ait un espace où chacun peut respirer hors de ses/son histoire(s).

De deux, je suis frappée par la répétition dans tes messages, de la mention par ta compagne d'une séparation, à chaque moment ou discussion difficile. Avez-vous, aviez-vous un projet de couple et où en est-il ? colle-t-il toujous à ton propre projet ? Parfois dans l'évolution de ces projets, il y a des paliers difficiles qui peuvent se passer à deux, parfois non et quels que soient les sentiments.
Par ailleurs est-ce que vous avez discuté d'une "pause" ou est-ce qu'il s'agit toujours de "complètement ensemble ou complètement séparés" ? Le tout ou rien met une pression supplémentaire, je trouve.

Et enfin une question subsidiaire : que fais-tu pour toi, pour te faire plaisir, actuellement, en-dehors de ton couple ? où peux-tu vivre une image de toi plus facilement valorisante ?

Je te souhaite bon courage. Et merci à toi de ce que tu exprimes ici de tes réflexions, c'est enrichissant.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion