Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Accepter qu'elle aime aussi un autre

#
Profil

LuLutine

le mercredi 04 février 2015 à 23h01

Nurja
C'est amusant, pour moi, être polyamoureux, c'est avant tout accepter que l'autre puisse aimer plusieurs personnes.
De même, pour moi, le polyamour est un système relationnel égalitaire : ce que je me permets à moi, je le permets à l'autre (sinon, pour moi, ce n'est pas du polyamour).

Et ce que je permets à l'autre, je me le permets à moi !!!
C'est important de le dire (moi j'ai souvent tendance à laisser passer chez les autres des choses que je ne tolèrerais pas chez moi...pas tout le temps, heureusement, et puis je me soigne ! ;) )

Bon, en gros j'étais en train de dire un peu la même chose que toi juste au-dessus.

#
Profil

Nurja

le mercredi 04 février 2015 à 23h28


Et ce que je permets à l'autre, je me le permets à moi !! !

Effectivement dans ce sens-là aussi. :-D

#
Profil

Chupapink

le jeudi 05 février 2015 à 15h08

LuLutine
Selon ma définition, tu étais poly dès que tu as accepté que ton mari puisse en voir une autre. Alors que lui ne l'était pas...et ne semble toujours pas l'être.
Mais je dis bien "semble", car la frontière entre "je suis ok sur le principe mais je me sens très jaloux, j'ai du mal à m'en sortir" et "je suis pas ok même sur le principe, et/ou je ne veux pas ou ne peux pas accepter cette situation" est parfois difficile à identifier.

Effectivement, je pense qu'il l'est dans la pratique puisqu'il aime 2 femmes mais pas dans la morale. Mais il serait plus proche de : "je suis ok sur le principe mais je me sens très jaloux, j'ai du mal à m'en sortir". Je vais laisser le temps agir, mais comme le dit aussi Siesta, on ne peux pas rester continuellement dans l'effort de convaincre si ça ne mène à rien.
Des événements vont encore bouleverser notre quotidien dans les quelques mois à venir, je sais qu'il ne faut pas se précipiter, mais je sais aussi qu'on ne va pas pouvoir rester comme ça, que "je" ne vais pas pouvoir continuer comme ça. Je ne veux plus avoir à me justifier de ce que je fais en dehors de lui. S'il n'arrive pas à me laisser ma liberté, de vivre et d'aimer, je vais finir par me sentir prisonnière de cet amour qu'il y a encore entre nous et ça risque plutôt de tout détruire qu'autre chose. Et je ne veux pas en arriver là.
Mon amoureux m'apporte cette confiance dans le polyamour, il sait ce que je lui offre et n'en demande pas plus. Il sait que les moments passés ensemble sont importants et c'est pour ça que nous en profitons. Mais il sait aussi que mon mari est toujours dans mon coeur et je ne l'en aimes que dix fois plus pour ça. C'est comme ça que je conçois le polyamour, et je voudrais tant le vivre de la même façon avec mon mari ...

#
Profil

LuLutine

le samedi 07 février 2015 à 01h11

Jezebel
Mon amoureux m'apporte cette confiance dans le polyamour, il sait ce que je lui offre et n'en demande pas plus. Il sait que les moments passés ensemble sont importants et c'est pour ça que nous en profitons. Mais il sait aussi que mon mari est toujours dans mon coeur et je ne l'en aimes que dix fois plus pour ça. C'est comme ça que je conçois le polyamour, et je voudrais tant le vivre de la même façon avec mon mari ...

Dis donc, je croirais lire ce que j'ai vécu et ressenti il y a presque 6 ans...!

#

(compte clôturé)

le vendredi 13 février 2015 à 11h57

Bonjour à tou(te)s
Je viens de relire l'ensemble du fil de discussion et ça m'a aidé à me retrouver et à mieux comprendre où j'en étais. Merci encore pour nos échanges et pour vos conseils et remarques !

Notre situation évolue doucement... Je crois que nous nous dirigeons de plus en plus résolument vers la séparation.
L'autre a définitivement abandonné la liaison avec ma compagne et nous nous retrouvons tous les deux face à nos contradictions et à notre difficulté de vivre en couple. Elle n'assume plus ma présence à ses côtés, elle ne veut plus me considérer comme son compagnon. Je pourrais rester le père des enfants, l'amant mais pas celui avec lequel elle veut vivre à deux.
Elle dit ne plus ressentir d'amour pour moi, ne plus être heureuse de m'avoir auprès d'elle. De mon côté, je lui suis toujours attaché, je l'aime toujours et je sais que si nous nous séparons, elle va terriblement me manquer.

Toujours est-il que je ne peux pas faire tenir notre couple à moi seul. Si elle veut mettre un terme à notre histoire, je ne pourrai pas l'en empêcher. Je devrais faire avec et me forcer à penser à ce qui est bon pour moi même si je suis seul.

D'un trio d'amours poly au départ, nous voilà arrivés à quelque chose de très commun... Une séparation par manque d'amour...tout court.

#

(compte clôturé)

le vendredi 13 février 2015 à 15h02

Merci pour ces nouvelles Alkekenge et navrée qu'elles ne soient pas meilleures.
Je te souhaite le meilleur pour la suite, et je pense pouvoir dire que tu seras toujours le bienvenu ici.

#

(compte clôturé)

le jeudi 19 février 2015 à 19h23

Comme Shamal je te souhaite le meilleur à venir. Prends soin de toi et n'hésite pas à donner des nouvelles.

#

(compte clôturé)

le dimanche 22 février 2015 à 17h34

Merci pour vos messages, je continuerai à lire les échanges sur le forum, je trouve cela très enrichissant. Et je posterai de temps en temps un petit mot.

Pour le moment, les choses se sont ralenties, nous sommes en stand by, plus de grandes effusions, plus de grandes déclarations, juste le quotidien. Elle ne sait plus trop, hésite, ne veut pas faire souffrir les enfants, ne veut pas que nous souffrions non plus pour rien... Moi je suis encore dans l'attente mais il est probable que ça recommence dans 2 mois, 2 ans... à moins que notre situation n'évolue...
Ce sera donc une vie de couple "tiède" et si cela ne me convient plus, le célibat... A nous de voir.

#
Profil

Evavita

le lundi 23 février 2015 à 18h50

@Alkekenge "Je devrais faire avec et me forcer à penser à ce qui est bon pour moi même si je suis seul. "

Tu peux déjà songer à ce qui est bon pour toi, seul ou pas. Ca permet de penser à autre chose que "combien reste-t-il de temps avant qu'elle ne saute le pas de la séparation (peut-être est-ce déplacé de suggérer ça? Desolée si c'est le cas.).

Même si ce que ta compagne a exprimé n'est pas très réjouissant, au moins les questions qu'elle se posent se précisent.

De ce que j'ai pu en lire, j'ai la sensation que tu sauras débusquer le bonheur là où il se trouve. Au plaisir de te relire.

#

christophe (invité)

le jeudi 26 février 2015 à 23h22

Bonsoir,
je ne sais pas si je suis dans la bonne discussion, mais en tous les cas cela m'a permis de me poser et de voir que je n'étais pas tout seul à vivre cette situation.
voici un résumé de ma situation:
nous nous connaissons depuis maintenant 23 ans. Elle a été et est ma seule et unique expérience sexuelle, et de mon côté, cela ne me pose pas de problèmes. De son côté, elle en a eu 2 avant que l'on se connaisse.
Au début, j'étais passionné, dès que je n'étais plus avec elle, elle me manquait énormément. Après, nous nous sommes mis en couple, nous avons aujourd'hui 2 magnifiques filles de 10 et 13 ans.
Depuis quelques années, je suis assez froid, beaucoup moins tactile, moins proche. Je ne m'en suis pas aperçu, peut-être du à mon travail très prenant. Pour essayer de me faire réagir, depuis 2 ans, elle a été très innovante dans nos jeux sexuels, et c'est vrai que de ce côté là, c'est aujourd'hui le pied, et nous sommes parfaitement en phase. Cela ne m' empêche d'être relativement distant quand notre relation n'est pas au beau fixe. Mais, il y a 3 semaines, je pensais que nous étions au bout du bout, et en essayant d'expliquer que je ne voyais plus d'autres alternatives que la séparation, car ni pour l'un ni pour l'autre on ne parvenait à exprimer notre amour.
Je suis tombé par hasard sur notre PC familial que madame avait été sur le site GLEEDEN, et là j'ai eu un choc énorme. Je pense que cela m'a fait prendre conscience que je tenais à elle plus que tout. Elle m'a expliqué que c'était pour vérifier si le petit ami d'une copine n'était pas en recherche. Je l'ai cru. Nous avons fait l'amour cette nuit comme jamais, et j'ai ressenti comme au début plein de frisson dans mon ventre, et elle m'a dit qu'elle m'aimait (chose qu'elle m'avait plus dit depuis plusieurs années !!)
Ensuite, elle m'a avoué qu'elle s'était pris au jeu sur GLEEDEN, et qu'elle cherchait à rencontrer quelqu'un, non pas qu'elle ne m'aimait pas, mais qu'elle voulait vivre autre chose.
Premier rendez vous, cela n'a pas collé, il ne s'est rien passé. Mais, j'ai été malade tout le temps de leur rencontre.
Deuxième rendez-vous la même semaine, avec une autre personne et là il s'est passé quelques choses. J'ai eu énormément de mal à rester zen avec les enfants à la maison, et heureusement que j'étais bien occupé. En rentrant, elle a été très sensuelle avec moi, et nous avons fait plusieurs fois l'amour pendant le weekend ensuite.
Troisième rendez-vous avec une troisième personne, et il s'est aussi passé quelques choses.
Elle me dit que c'est avec moi qu'elle veut vivre, partir en vacances, se réveiller le matin, et c'est vrai que c'est moi qui vit avec elle. Elle me dit que ce sont ces bulles d'oxygène, qu'elle ne verra ces 2 personnes que toutes les 2 ou 3 semaines, que ce n'est qu'un moment de partage sexuel, sans sentiment. Mais j'ai énormément de mal, car je manque de confiance en moi. Je me dis, on ne peut pas partageait sexuellement sa femme avec d'autres hommes, ce n'est pas "normal".....
Mais quand je lis cette discussion, je ne suis pas tout seul dans cette situation.
Il va y avoir d'autres bulles d'oxygène, et je ne sais pas comment je vais les vivre.
Donc je ne vois que 2 solutions aujourd'hui, et j'attends beaucoup de vos conseils avisés pour m'aider:
- je me lance dans un relation extra conjugale pour voir le piment que cela amène, et si cela m'aide à comprendre la situation de ma femme, mais j'ai aussi peur de me perdre ?
- je subis, en voulant conserver mon couple, et en devenant tolérant à ces "bulles " d'oxygène
Ma femme a aujourd'hui 43 ans, elle s'assume parfaitement, et elle est très jolie (1.76m, 60 Kg, cheveux marron mi long, yeux verts), et elle a plusieurs tenues sexy qui la mettent parfaitement en valeur. Elle voit qu'elle attire le regard des hommes, mais ce n'est pas les jeunes hommes qui l'intéressent. Elles cherchent des hommes de nos ages, pas de notre ville, marié, avec la tête bien sur les épaules, avec qui elle peut partager un instant charnel, sans qu'il y ait de sentiment. Pour ma part, je ne sais pas si on peut la considérer comme une polyamoureuse, mais je pense plutôt qu'elle veut profiter de l'instant présent, et de tout ce qu'elle a pu refouler pendant plusieurs années, et qu'elle ne veut plus rien se refuser pour le moment.
J'attends avec impatience vos commentaires pour m'aider dans cette situation dont j'ai l'impression que j'ai perdu totalement le contrôle.

#

(compte clôturé)

le vendredi 27 février 2015 à 11h15

Bonjour Christophe,

J'ai exactement le même parcours que ta femme. Un quotidien, une routine, un conjoint qui se laisse vivre et nous voilà au bord de la rupture. C'était il y a 2 ans et demi. Je me suis inscrite moi aussi sur ce site. Et comme toi, mon mari l'a découvert. Bien évidemment, ce fut comme si une tornade était rentrée à l'intérieur de notre couple. Après en avoir beaucoup discuté, après avoir réussi à rassurer mon conjoint sur le fait que je faisais cela pour moi et non contre lui, il a accepté que je vive mes expériences. Nous avons mis en place quelques règles et j'ai commencé à faire de belles rencontres. Dans un premier temps, cela me suffisait. Mes escapades, "mon jardin secret" ont ranimé chez moi la "flamme", un désir que j'avais perdu. Je savais que mes rdv étaient difficiles à vivre pour mon conjoint mais en même temps je savais que mon retour allait être magique. Et puis mes belles rencontres sont devenues de belles histoires s'inscrivant dans la durée. Et les sentiments sont apparus, pas uniquement de mon côté d'ailleurs. Mon conjoint me voyait revenir de mes rdv pétillante, joyeuse, avec une pêche énorme. Et un jour, il m'a avoué avoir envie de vivre la même chose que moi. Je l'ai encouragé dans cette démarche, je l'ai aidé à se faire un profil. Et il a fait des rencontres. Il l'a très bien expliqué sur ce site dans un fil de discussion. Peut être que cela pourra t'aider.
Par contre je ne pense pas que tu puisses tenir longtemps si tu choisis la solution de subir. Maintenant cela n'engage que moi. J'ai appris avec le temps qu'il faut faire des compromis et non des concessions. Et surtout qu'il faut communiquer afin de ne pas laisser l'autre imaginer des choses. En ayant d'autres relations, je ne cherche pas à combler quelque chose que je n'ai pas avec mon conjoint mais de les vivre différemment.
Et pour finir, tu as toute mon admiration pour être venu te confier ici. Ce n'est pas forcément évident de pouvoir mettre des mots sur des émotions aussi fortes que celles que tu décris.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

maximum

le lundi 02 mars 2015 à 23h02

Bonsoir Christophe

Je lis avec attention ton histoire car je retrouve beaucoup d'éléments de la mienne , la nôtre.Je n'avais encore rien lu sur l'expérience nouvelle d'un "vieux" couple ( excuse!).nous avons même plus d'ancienneté puisque ensemble depuis plus de 30 ans ( la cinquante juste).
Le point commun ,c'est la précocité du couple ( marié à 20 ans ) et pour toi comme pour moi , pas d'autre expérience.De ce fait, en plus d'une "usure" du couple comme en vive beaucoup, il y a une polarisation de l'affectif sur une seule personne et lorsque "l'aventure" extérieure arrive , tout semble s'écrouler.Tu parles aussi pour toi d'une certaine froideur, pour moi, nous avons pointé un certain manque de tendresse ( de mots aussi).Je pense que cela est dû à la précocité du couple .Nous n'avons pas su (surtout nous les hommes) mûrir toutes ces attentions,ces gestes, ces mots qui sont la communication intime d'un couple.Elles se sont senties abandonnées sur le plan intime et je ne parle pas seulement de sexualité.De cet abandon naît le sentiment de n'être plus vraiment une femme désirable d'où le besoin d'aller se rassurer, se ressourcer ,se reconnaître par le miroir d'un autre homme.
Je continuerais si tu veux bien pour expliquer ou nous en sommes maintenant.( le début de notre "nouvelle" histoire se situe il y a 5 mois environs)
Bon courage à toi

#

Christophe (invité)

le samedi 07 mars 2015 à 15h50

Bonjour Virgile,
ton commentaire m'aide beaucoup, et surtout coïncidence cette semaine, je me suis posée la question d'essayer de vivre la même expérience que ma femme en m'étant inscrit sur le même site ...
Est-ce que tu pourrais me donner le lien dans laquelle ton mari a témoigné, pour voir si je me retrouve dans ce qu'il a écrit.
Merci d'avance pour votre aide, cela m'aide à gérer cette situation qui n'est quand même pas très commune.

#

(compte clôturé)

le samedi 07 mars 2015 à 16h40

Bonjour Christophe,

Voici les deux liens de discussion que tu m'as demandé. En espérant que cela puisse t'aider.
Bonne lecture :-)
Virgile

/discussion/-Pb-/La-douleur/
/discussion/-Pi-/Vivre-la-meme-chose-que-ma-femme-...

#
Profil

maximum

le dimanche 08 mars 2015 à 11h56

Bonjour Christophe

je rebondis sur ce passage:

christophe
Elle me dit que ce sont ces bulles d'oxygène, qu'elle ne verra ces 2 personnes que toutes les 2 ou 3 semaines, que ce n'est qu'un moment de partage sexuel, sans sentiment. Mais j'ai énormément de mal, car je manque de confiance en moi. Je me dis, on ne peut pas partageait sexuellement sa femme avec d'autres hommes, ce n'est pas "normal".....

Contrairement à toi, j'étais ,moi,"plutôt" rassuré quand je pensais que la relation qu'elle cherchait était de l'ordre d'un ressenti de séduction et de sexualité.Cela ne remettait pas en cause pour moi les bases profondes de notre couple.Moi même, je me verrai pourquoi pas dans une relation de ce type: "sans" sentiments.Mais ceci c'est transformé en une "vrai" et profonde relation qu'elle affirme être différente de ce que nous unit, mais quand même, avec le manque de confiance dont tu parles ,j'ai le sentiment de ne pas être en ce moment "acteur" de son bonheur.
Et ça ,ce n'est pas simple à vivre: Comment passer au delà de cet état de dévalorisation?

Autre remarque sur ce deuxième passage:

christophe
-je me lance dans un relation extra conjugale pour voir le piment que cela amène, et si cela m'aide à comprendre la situation de ma femme, mais j'ai aussi peur de me perdre ?
- je subis, en voulant conserver mon couple, et en devenant tolérant à ces "bulles " d'oxygène

Pour moi, les deux démarches vont de paire, mais ce qui est commun, c'est que nous n'étions absolument pas préparé à vivre ça.C'est donc comme une sorte d'exercice imposé.On a la pression de réussite, sinon, on a le sentiment de ne pas avancer, d'être un frein à son bonheur.Et plus cet état s'installe,plus son envie d'aller ailleurs se développe et plus on le vit mal.
Comment sortir de ce cercle vicieux? Comment trouver la confiance en soit qui pourra contrecarrer l'idée qu'elle va "compenser " avec un autre ce qui lui manque avec nous.

Voilà mes quelques réflexions du jour un peu morose , je l'avoue.Est-ce que le temps...?

#

Christophe (invité)

le mardi 10 mars 2015 à 17h29

Merci pour tes remarques Maximum, car mêmes si elles sont moroses (pourtant ce weekend en France nous avions plutôt beau temps), elles permettent d'avancer dans la réflexion, et aussi l'action.
C'est quand même compliqué comme situation, et on va dire que dans la société dans laquelle nous avons été tous élevés, nous n'avons pas les outils en main pour gérer cette situation.
Donc, le partage sur ce forum m'aide de mon côté beaucoup, car cela permet de voir que l'on ait pas tout seul dans cette situation, et c'est en lisant les expériences des autres que l'on trouve les clés pour essayer de mieux vivre notre situation les uns et les autres, et surtout, ce que nous souhaitons tous, c'est de sauver nos couples, car nous sommes tous amoureux de notre conjoint, et nous ne voulons pas exploser cela.
Même si certains exemples montre que c'est compliqué, et que même avec du dialogue, cette situation n'est pas supportable par tout le monde.
En espérant lire encore d'autres expériences, pour que cela nous aide tous à avancer

#

christophe (invité)

le mercredi 11 mars 2015 à 00h17

Bonsoir, Bonjour, effectivement il est à la fois tard et tôt.
Cette soirée a été difficile pour moi, car elle m'a dit qu'elle allait en voir un autre vendredi. Après une semaine de vacances passée ensemble, j'avais bercé l'espoir qu'il n'y aurait que moi...
A
J'ai eu aussi mon analyste hier soir, avec qui j'ai discuté plus d'une heure au téléphone. Elle nous connait parfaitement ma femme et moi, car elle nous suit tous les 2. En me posant des questions assez précises, à savoir qu'Est-ce qui me mettais dans cet état, qu'Est-ce que je ressentais exactement, nous en sommes arrivés à la conclusion:
- notre couple n'était pas en danger, car ce n'était pas de la colère que je ressentais, car dans ce cas cela voudrait dire que je n'accepterais jamais dans mon couple que ma femme soit polyamoureuse.
- la peur est plutôt bon signe, car cela veut dire que ce n'est pas contre mes valeurs, mais qu'il y a quelques choses au fond de moi qui me pousse à avoir cette boule dans mon ventre, et qu'il va falloir que je creuse dans mon passé pour déboulonner cela.
J'en ai parlé avec ma femme, et elle comprend parfaitement que ma situation n'est pas facile à vivre, mais clairement de son côté, elle ne conçoit plus aujourd'hui de vivre autrement, car si elle s'est bridée pendant plus de 40 ans du fait de son éducation, et de l'autorité de son père, elle ne le fera plus.
Par contre, nous avons fait l'amour avant de se coucher, et j'ai l'impression que c'était plus par obligation, que par désir, même si cela nous a offert du plaisir à tous les 2, je pense que nous n'étions pas au niveau de la semaine dernière, ou c'était réellement l'extase à chaque fois.
Voilà, j'ai l'impression que ce n'est pas la dernière fois que je vais poster quelques choses su cette discussion, car pour mon cas, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.
En attendant de vous lire les uns et les autres, car cela me fait beaucoup de bien de partager mes inquiétudes, mes sentiments.

#
Profil

maximum

le samedi 14 mars 2015 à 18h43

Bonsoir Christophe
De mon côté, le psy m'a dit que le sentiment de jalousie était un signe de sensibilité : très bien, évidement, et qu'est-ce qu'on fait après avec ça: ça bouffe le quotidien!
Pour ta femme, comme pour la mienne,quelque chose s'est déverrouillée .Elle me dit que de longue date elle se sentait dans cet état d'esprit même si rien se s'était passé avant.Elle est,globalement dans ces rapports aux autres ouvertes, tolérantes avide de connaître.C'est sa personnalité profonde et ce qu'elle vit aujourd'hui, n'est pas incongru.

Moins ouvert aux autres,j'ai du mal a concevoir pour moi une relation de ce type.J'ai même une certaine difficulté dans l'absolu à me tourner vers l'extérieur pour être moins exclusif vis à vis d'elle: c'est une démarche que je dois faire car je sais qu'elle sera bénéfique pour nous deux.
Plus son histoire avance, plus elle parle de cette indépendance qu'elle souhaite, que moi aussi je dois faire mienne. Pas seulement vis à vis de sa nouvelle relation, mais dans l'absolu ( nos activités...).Je me rends compte que cette exclusivité était un refuge et surtout un piège insidieux dont il faut que je me sorte.
Si j'arrive à prendre de l'air, je lui en donnerai et on respirera mieux tous les deux.C'est vraiment ce que je souhaite car trop souvent j'ai aussi la boule dans la poitrine qui m'oppresse .

Voici mes quelques réflexions du moment.

#
Profil

homme_partit

le dimanche 15 mars 2015 à 16h01

Bonjour.

christophe
notre couple n'était pas en danger, car ce n'était pas de la colère que je ressentais, car dans ce cas cela voudrait dire que je n'accepterais jamais dans mon couple que ma femme soit polyamoureuse.

Je ne suis pas totalement d'accord avec cela. Ressentir de la colère n'est pas synonyme de blocage, mais plutôt le ressenti d'une incompréhension à une situation donnée.
Cela ne remet pas en cause le danger dans le couple, car le risque existe, que l'on soit poly ou mono. Un vrai danger serait de ne pas tenir compte de la souffrance de son conjoint.

christophe
J'en ai parlé avec ma femme, et elle comprend parfaitement que ma situation n'est pas facile à vivre, mais clairement de son côté, elle ne conçoit plus aujourd'hui de vivre autrement, car si elle s'est bridée pendant plus de 40 ans du fait de son éducation, et de l'autorité de son père, elle ne le fera plus.

Ta femme te fait-elle payer l'autorité de son père? Imposer son désir en modifiant les termes du contrat initial demande du temps et de la compréhension pour les deux. Aller trop vite est un risque de brûler certaines étapes nécessaires à ta compréhension aux seul bénéfice de ta femme. Cela risquerait d'accentuer le déséquilibre créé par le poly et de compliquer davantage la survit du couple.

Mais ces pensées n'engagent que moi.

#
Profil

maximum

le dimanche 15 mars 2015 à 21h07

bonjour
je rebondit, homme partit sur ton deuxième commentaire: Quelque soit l'origine de la mutation d'un des membres du couple qui engage une relation poly, il y a évidement modification (radicale pour l'autre) de la situation initiale (je n'aime pas trop le mot contrat trop marqué socialement et non pas intime au couple).Je suis par contre tout à fait d'accord sur ce que tu dis de la notion de temps et des étapes.Ce qui est compliqué ,c'est que les partenaires ne sont pas pour cela dans le même timing puisque pas dans le même vécu (et ça c'est nouveau).Il y a du coup une succession de déséquilibres.Il faut peut-être s'attendre,savoir patienter des deux côtés.
La marche qui nous fait avancer est une succession de déséquilibres et pourtant on ne tombe pas!
Parfois oui en fait,ça fait même un mal de chien, mais on peut se relever et continuer avec en plus l'expérience de la chute.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion