Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Impression d'être folle

Engagement
#
Profil

NorahSpinozi

le mercredi 25 mai 2022 à 14h30

Bonjour à tous

Cela fait quelques temps que je suis non exclusive, avec des hauts et des bas.
J'ai un partenaire de vie depuis des années, mon copain officiel.

J'ai eu plusieurs aventures, dont une particulièrement intense avec un homme, qu'on appellera Rocky pour conserver son anonymat.

Il y a eu des hauts et des bas, mais c'est assez incroyable, mon chéri de vie est à présent totalement dans le principe de la non exclusivité à présent, et est totalement détendu que je voye cet autre homme. Ce qui n'était vraiment pas gagné, j'étais à une période où j'avais complétement fait le deuil et accepté la monogamie. Et l'idée a fait son petit chemin dans sa tête comme par magie. Il a également pu avoir quelques aventures et aime bien ça on peut dire hihihi.
Lorsque je vois Rocky nous passons vraiment de très bons moments, c'est intense et je suis amoureuse.
Dans ce tableau qui semble idillyque, j'ai malgré tout beaucoup d'angoisses.
J'ai peur d'oublier mon chéri a côté de cette passion pour Rocky, et qu'il m'en veuille un jour, que cela lui fasse du mal et qu'il parte.
J'ai peur que cette relation soit mauvaise pour Rocky aussi.
En effet je préfère que tout ceci reste sous contrôle et j'ai choisi de garder une hiérarchie, avec mon chéri en priorité. Je suis cependant attentionnée envers Rocky, mais je souhaite que mon chéri ait tout de même une majorité de mon temps. J'ai très peur de perdre contrôle... C'est important pour moi, car avec mon chéri je veux qu'on garde notre relation car j'y tiens beaucoup, je voudrais qu'on fasse un foyer et des enfants ensemble plus tard pourquoi pas. Je suis heureuse de partager ma vie avec lui et de dormir dans ses bras.
Et donc pour Rocky... Je sens qu'il a vraiment des sentiments forts pour moi, il veut me revoir, il s'attache beaucoup je le sens, et ça me touche, car c'est réciproque. Cependant j'ai très peur, je me dis qu'il mérite d'être le number one de quelqu'un, et que je le laisserai toujours en second... J'ai peur que par amour il s'investisse trop dans notre relation et rate d'autres opportunités.
J'ai également peur d'être trop amoureuse de lui et de délaisser ma relation avec mon chéri
Je réfléchis sûrement trop... Mais par ces peurs je m'interdis de voir trop Rocky.
J'aime que l'on s'enflamme de passion, mais j'ai peur qu'il reste un goût amer du fait qu'il n'y ait pas assez d'issue à notre relation.
J'hésite donc souvent à continuer... J'ai peur de m'aventurer dans ce chemin qui va vraiment je ne sais pas du tout où. Je me suis connue plus aventureuse. Des fois je me dis que je ferai mieux de rester monogame exclusive etc.. Même si ce scénario me semble je dois l'avouer bien moins excitant.
J'ai peur aussi de me lasser de Rocky. Est ce que je suis attachée à lui par la seule force de la passion, et quand elle s'estompera je le lacherai ?
La balle est dans mon camp en ce moment. Rocky m'a invitée à une soirée. Tout va bien pour mon chéri, il est très relaxé. Du côté de Rocky tout va bien également, je pense qu'il se prend beaucoup moins la tête que moins hahaha. En fait il a l'air d'avoir bien accepté que je ne compte pas changer ma position. Je m'inquiète sans doute pour rien car je sais qu'il continue de chercher une petite amie de son côté, et je suis sincèrement contente qu'il ne se bloque pas pour moi.
Donc il me suffit d'un message de confirmation, et je passe une soirée du feu de dieu chez lui.
J'ai peur car si je vais là bas nos liens risquent de se serrer encore plus
Nous serons encore plus attachés l'un a l'autre
Je ne sais pas si je suis prête à tant d'implication.
Prête à assumer que ma vie serait de vraiment aimer deux hommes
Et être plutôt bien impliquée avec les deux
J'ai peur d'être une outsider... De ne pas être comme tout le monde, de tomber trop amoureuse de lui et de ne pouvoir le dire à personne.. de me sentir coupable. Je ne sais pas pourquoi j'ai tant peur du regard des gens je devrais travailler dessus.
Ça m'embête de lui imposer une relation plus ou moins cachée..
Ou cela s'arrête t il ? Si je rencontre encore quelqu'un qui me plaît tant, vais je avoir 3, 4, 12 hommes !? Peut être que je ne sais pas assez bien prendre des choix ?
Et d'un côté j'ai tellement envie de le revoir, je passe des moments très heureux avec lui. Trop heureux même.
La plupart du temps je me dis que, c'est pas grave le futur, je prend ce qui vient et rien ne sert de trop réfléchir. Et on avise selon ce qui se passe. Que si ça se trouve, je me prend trop la tête et je devrai profiter tant qu'il n'a pas encore trouvé de petite copine, puisque je sais qu'il ne se bloque pas pour moi.
Et des fois j'ai des moments de doute et d'angoisse comme celui là....
J'ai tellement fait de mal par le passé avec de telles aventures, j'ai vraiment la phobie de causer a nouveau de la souffrance. Mais peut être que cela fait aussi partie du jeu de l'amour.
Parfois la peur est si forte, je me dis que je suis très heureuse avec mon chéri, de base, pourquoi ne pourrai je pas me contenter d'une vie déjà très très chouette avec lui, et couper court à toutes ces prises de risques si délicieuses soient elles.

Cela vous arrive t il aussi d'être si anxieux ? D'avoir du mal à trouver des repères même quand tout semble bien aller ?

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

cactus

le mercredi 25 mai 2022 à 15h12

Hello,

J'avoue que j'ai été impressionnée en lisant ton post : il y a 14 fois le mot "peur" dedans...

Est-ce qu'il m'arrive d'avoir de l'anxiété ? Oui, à une époque, clairement ça me bouffait.

Et puis en murissant je me suis rendue compte que ça m'arrivait plutôt dans les périodes où tout allait bien, sans doute par peur de perdre ce que j'avais dans ma vie, aussi parce que j'ai horreur de l'ennui - probablement parce que j'ai une conscience assez aiguë de la mort de par mon vécu - et que quand il s'ennuie, mon cerveau a tendance à s'inventer des problèmes, histoire d'avoir du grain à moudre, ce qui génère des angoisses...

Maintenant, j'ai appris à apprécier mes périodes de sérénité sans m'inquiéter, à laisser mon cerveau s'ennuyer... ou du moins, à lui trouver des dérivatifs positifs - la musique, mes diverses passions - plutôt que négatifs.

Quand ça revient, je me serine ma petite phrase préférée : "la peur tue l'esprit" ;)

Plein de courage pour combattre tes angoisses et trouver la paix intérieure <3

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

NorahSpinozi

le mercredi 25 mai 2022 à 15h46

Merci cactus
C'est une analyse sympathique. En effet je vais essayer de me calmer hahaha. Rien que de pouvoir lâcher tout ça ici me soulage déjà un peu.

#

(compte clôturé)

le mercredi 25 mai 2022 à 17h04

Ne pas mentir. Ne pas se mentir. Analyser ses sentiments.

#
Profil

bonheur

le mercredi 25 mai 2022 à 17h49

@Donald;

Je n'aurai pas dit mieux (+)

Surtout ne pas se mentir.

#
Profil

NorahSpinozi

le mercredi 25 mai 2022 à 20h41

Merci à vous

#

(compte clôturé)

le mercredi 25 mai 2022 à 21h26

Ceci dit, associer amour et souffrance envers l'autre, comment dire...(je ne fais que te lire)

C'est un peu toxique, non ?

Je me réponds : en te relisant ce n'est pas exactement ce que tu as écrit.
Du coup je m'interrogerais sur la question de la souffrance dans l'amour.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

bonheur

le jeudi 26 mai 2022 à 10h04

La souffrance dans l'amour ?

Je crois que c'est intrinsèquement lié. L'amour, on ne l'évalue rarement. En tout cas pas à sa juste valeur.

La souffrance, elle, impacte tellement, qu'on la mesure. Au final, c'est quand on souffre que l'on s'interroge. A part faire sienne l'interrogation perpétuelle dans le but d'une satisfaction, amélioration en boucle (oups, le boulot qui ressort), on ne s'aperçoit souvent même pas de son état heureux. C'est la souffrance qui nous amène à l'interrogation.

#

(compte clôturé)

le jeudi 26 mai 2022 à 10h58

Oui, bonheur, c'est vrai mais la phrase de Norah était un peu ambiguë. Du coup je me demandais ce qu'elle voulait dire. Aimer et souffrir, oui, aimer et faire souffrir parce-qu'on aime
je serais plus réservé.

#
Profil

bonheur

le jeudi 26 mai 2022 à 11h10

Aucune relation n'est parfaite @Donald. A un moment ou à un autre, on fera souffrir les personnes (ou la personne) que l'on aime.
Cela me parait inévitable. Et parfois on sait que l'on fera souffrir.
Pour moi, ce n'est pas "choquant" de dire que l'on fait souffrir une personne parce qu'on l'aime.

C'est d'après moi cela qui pousse à l'adultère, à la non franchise, etc... Déjà la peur de faire souffrir. Ensuite la peur d'assumer la souffrance que l'on provoque. Il faut faire face aux deux. L'amour c'est aussi cela.

#
Profil

NorahSpinozi

le vendredi 27 mai 2022 à 23h58

La remarque peut être pertinente en effet, car associer amour et souffrance peut mener à un lien de causalité pas terrible. Ça peut mener à accepter la souffrance car on se dit que c'est normal par amour, etc...
Je suis consciente de cet effet, je vois ce que tu veux dire.
Et je trouve justement ce que cactus a dit plutôt intéressant !
C'est vrai qu'au final, même le bonheur peut être lié à la peur. Car on a peur de le perdre... Je suis tellement heureuse en ce moment, peut être que j'ai du mal à m'y habituer et j'anticipe tous les potentiels problèmes futurs. Je vais essayer de me concentrer sur ce que j'ai tant que je l'ai.
Il m'arrive des trucs positifs mais c'est si bien que par peur de perdre ça je stresse par anticipation
Au final l'amour n'est pas un sentiment négatif. Mais notre réaction selon comment le gérer peut l'être et peut entraîner de la souffrance.
Donc en effet on ne peut pas dire amour = souffrance
Mais on peut dire amour = potentiellement souffrance selon comment on le gère
Et pour cette raison je souhaiterais essayer de bien gérer le schmilblick, pour ne pas faire souffrir ceux que j'aime. Et aimer deux hommes est je dois dire délicieux mais un management assez complexe à prendre en main pour la néophyte que je suis x)

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

bonheur

le samedi 28 mai 2022 à 07h53

S'engager dans une relation amoureuse, c'est (d'après moi) s'engager à se retrouver tôt ou tard face à la souffrance. La sienne, celle de l'autre (donc la sienne). Pourquoi ? Parce que le parfait n'existe pas et qu'il y aura toujours à souffrir.

Accepter cela, permet de savoir par anticipation. Non pas que l'on soit "préparer", mais l'on sait et cela évite le désagréable "pourquoi on souffre, puisque l'on s'aime ?"

On peut souffrir sans perdre, là est le positif ! Il ne faut pas mélanger souffrance et rupture (chagrin d'amour) qui est d'après moi une autre forme de souffrance

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#

(compte clôturé)

le samedi 28 mai 2022 à 11h24

@bonheur, je vois ce que tu veux dire. Juste un bémol concernant le mensonge pour épargner des souffrances à l'autre, malgré ce que peuvent dire les gens, j'ai l'impression que les motivations à mentir à son conjoint ou conjointe sont nettement moins honorables.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion