Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

J'aime deux hommes… et je dois faire un choix que je ne veux pas faire. Au secours

#
Profil

MagentadeMars

le vendredi 28 novembre 2014 à 17h51

Je fais appel à M. W Shakespeare:

Oh, beware, my lord, of jealousy!
It is the green-eyed monster which doth mock
The meat it feeds on. That cuckold lives in bliss
Who, certain of his fate, loves not his wronger,
But, oh, what damnèd minutes tells he o'er
Who dotes, yet doubts— suspects, yet soundly loves!

O Seigneur, méfiez vous de jalousie !
Il est le monstre aux yeux verts qui se moque
de la chair dont il se nourrit. Le cocu vit tranquille
Qui, certain de son sort, ne connaisse pas celui qui le trompe
Mais, O quels temps il verse
Qui adore, mais qui doute, qui soupçonne mais qui aime fort !

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Lagentda

le samedi 29 novembre 2014 à 01h02

Au-delà de la difficulté de passer de l'acceptation théorique du polyamour à l'acceptation pratique, je pense qu'il y a une grosse crise/perte de confiance dans cette histoire : Romarin n'arrive plus à te faire aussi confiance, il n'arrive plus non plus visiblement à se faire confiance... Et, toi, as-tu confiance en lui ?
C'est pour ça que, comme te l'a suggéré Françoise, c'était bien de récapituler l'historique de cette aventure avec Romarin, pour voir où se sont trouvés les noeuds du désaccord et de la rupture de confiance... Après, analyser le passé, ce n'est pas en faire un passif pour l'un ou et l'autre. Mais, ça peut aider à comprendre les problèmes... Pas forcément à les résoudre, puisque la flèche du temps ne va que dans un seul sens... Ce qui est fait est fait... Ce qui est perdu est perdu.... L'important est de rester soi-même, être évolutif mais unique.

Toujours dans l'idée d'analyser comment fonctionne votre communication, Romarin et toi, j'aurais une question : tu dis que quand vous vous voyez, ça se passe très bien, et vous passez de bons moments, et que vous ne pensez même pas à évoquer les sujets qui fâchent... Alors, à quel moment, les sujets qui fâchent explosent-t-ils ? Puisque visiblement, ils explosent, avec des annonces de départ avec pertes et fracas... Est-ce que ça se passe par téléphone, par message virtuel, voire par télépathie biaisée ???

Puisque la question du moment est celle du départ, peut-être que cela serait bien que vous couchiez chacun les "pour" et "contre" d'un départ. Vous pourrez vous montrer ou pas ces réflexions qui sont personnelles... Ca permettra de distinguer dans les motivations :
- celles qui sont liées à ce qui s'est passé avec l'autre
-celles qui sont liées à la décision de l'autre de son côté : partir ou rester
-celles qui sont totalement extérieures (envie de changer d'environnement, attachement à sa maison dans le village, raisons professionnelles, amicales, familiales,...)

A voir. Ne pas précipiter les choses plus que nécessaire.

#

monocurieux (invité)

le samedi 29 novembre 2014 à 14h15

Pour ma part, je ne pense que faire des listes de pour et contre ou autre marcherons, pour elle le polyamour et tilleul sont important mais pour romarin le polyamour et tilleul sont insupportable et le font énormément souffrir.

Et il semble que d'ou vienne le compromis, l'un souffrira toujours, c'est malheureux mais l'amour n'est pas plus fort que tout, comme on aime a nous le faire croire, vous êtes simplement incompatible dans votre vision du futur et vos attentes, c'est dommage mais c'est comme sa.

Si lui l"accepte pour te faire plaisir il continuera a souffrir et sa ne fera qu'augmenter, et si tu te contraint a refouler le polyamour ou l'amour que tu as pour tilleul c'est toi qui par la suite en souffrira.

Et on n'a pas a faire changé l'autre, ni lui ni toi, tu l'aimes comme il est et si il se forçait se ne serait plus la même chose.

Bon courage malgré tout, mais pour ma part, une séparation me semble inéluctable

#
Profil

Siestacorta

le samedi 29 novembre 2014 à 15h01

monocurieux

Et il semble que d'ou vienne le compromis, l'un souffrira toujours, c'est malheureux mais l'amour n'est pas plus fort que tout, comme on aime a nous le faire croire, vous êtes simplement incompatible dans votre vision du futur et vos attentes, c'est dommage mais c'est comme sa.

En fait, la définition d'un compromis, c'est qu'il se fait entre deux personnes.
Quand il y en a un qui souffre plus pour l'autre, qui se sacrifie un peu, c'est pas un compromis, c'est une concession (on confond souvent à cause de "se compromettre", qui est l'action d'une personne seule sur elle-même, d'où le pronom complément, bref, je digresse, désolé).

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Bergamote

le samedi 29 novembre 2014 à 19h58

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 30 novembre 2014 à 01h20

Bergamote
Sacrifier une PERSONNE pour "un mode de vie qui m'attire et que je valide" ? J'ai du mal...

A mon sens ce n'est pas du tout de cela dont il s'agit.

N'exagérons rien, tu n'es pas en train d'assassiner Romarin ! ;)

Ce serait plutôt :

Sacrifier une RELATION avec une personne en échange de l'épanouissement d'une autre personne (toi en l'occurrence) - et qui sait, peut-être même des deux ?

S'il y a une situation où tu sacrifies quelqu'un, à mon sens c'est peut-être celle où tu réprimes qui tu es profondément pour "faire plaisir à" (ou bien "ne pas faire souffrir") Romarin.

A toi de voir si ça te parle ? (J'ai bien écrit "à mon sens" plus haut...)

En fait plus loin, tu dis bien :

Bergamote
Tilleul n'est pas un paramètre à supprimer en cliquant dessus, c'est une personne à qui je tiens beaucoup.

Ce qui montre aussi à mon sens que ce n'est pas "juste" une histoire de "mode de vie" !

Pour ma part, je sais que je suis comme ça : je m'attache à des personnes, j'en désire d'autres, je tombe amoureuse etc. !
Et je ne peux pas vivre une relation épanouissante avec quelqu'un qui n'accepte pas que je puisse vivre pleinement cette part de mon identité !

Bosley
A la lecture de nombreux monos qui témoignent ici, c'est le choix de leur partenaire poly de passer ou non du temps avec eux qui pose toujours problème.

Et d'autres fois ce n'est pas ça.
Un homme que je fréquentais (et qui est dans une logique exclusive - mais qui savait depuis le début que je ne l'étais pas) faisait quasi systématiquement une crise si j'avais passé du temps avec un autre amoureux.
Mais si j'étais toute seule chez moi pendant que lui était aussi tout seul chez lui, pas de problème....

Je pense que certaines personnes ont besoin de sentir l'autre "à disposition".

Alors, si j'étais seule chez moi il considérait probablement qu'au besoin, il pouvait m'appeler - même si en pratique il ne le faisait pas, et même si quand je suis seule chez moi je peux très bien décider de me mettre devant un film ou sur un travail, ou de prendre un bain, ou encore de faire une sieste, et de ne pas répondre aux messages ou aux appels, parfois pendant plusieurs heures !

Mais si j'étais avec un autre, même en restant (relativement) joignable, ça ne "passait" pas...

Bon, je pense que son "raisonnement" était aussi très biaisé par la vision sexiste qu'a notre société : une femme qui fréquente plusieurs hommes est une s*****, elle ne se respecte pas, elle manque aussi de respect à l'homme qui la respecte, lui (même s'il fait avec elle exactement la même chose que les autres, cherchez l'erreur...), etc.

Bref le problème était de passer du temps avec lui plutôt qu'un autre, mais passer du temps avec lui plutôt que toute seule ou avec des amis (lui-même ne se privant pas de me dire "je vais voir des potes mais là je n'ai pas envie que tu viennes avec moi") ne dégageait pas du tout la même problématique.

Je rejoins monocurieux sur "l'amour n'est pas plus fort que tout" : on peut aimer quelqu'un, et réciproquement, et la relation peut être impossible...

#
Profil

Nurja

le mardi 02 décembre 2014 à 19h31

Bergamote, j'ai juste envie de t'envoyer des câlins via écrans.
Certains aspects de ta situation ressemblent à ce que je vis et je mesure comme cela peut être compliqué, comme on peut se sentir dans une impasse.

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 décembre 2014 à 10h09

Bon, je vais mettre les pieds dans le plat.
Si tu avais eu un coup de coeur pour un collègue de travail, il te demanderait quoi, ton Romarin ? De quitter ton travail ?
Non parce que moi je veux bien l'amour, l'empathie, le respect etc etc mais là quand même il te fait une vie impossible, ton chéri... Et en plus il aurait tort de se gêner puisque c'est toi qui te fais des reproches !

Clairement vu d'avion vous avez besoin de calme. Que tu réfléchisses mais que lui aussi réfléchisse. Et ça, c'est absolument pas possible quand tout le monde vit ensemble et se croise toute la journée. L'idée intéressante, ce ne serait peut-être pas que toi et lui quittiez ensemble le village - surtout qu'effectivement ça ne changera rien, puisqu'au point où en est Romarin de son délire de jalousie, il sera capable de te reprocher jusqu'à tes pensées pour Tilleul.
Non, l'idée ce serait que chacun de vous trois prenne de la distance. Par exemple en prenant des vacances. Tout seul. Ailleurs. Est-ce que tu as un/une ami-e, un grand-parent ou un parent, quelqu'un en qui tu as confiance et chez qui tu pourrais te réfugier deux ou trois jours ? Et lui, il a ça ?
D'expérience, un peu de vraie solitude (pas de téléphone, pas de mail, rien) pendant trois jours assainit très souvent les idées.

#
Profil

Bergamote

le mercredi 03 décembre 2014 à 13h43

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 03 décembre 2014 à 14h13

Bergamote
Au début, il me demandait "simplement" de renoncer à Tilleul

Et tu écris ça comme si c'était rien du tout....

Demande moi "simplement" de renoncer à l'une des personnes que je fréquente (amis compris d'ailleurs).
Tu vas voir le résultat.

Bien sûr, je ne suis pas toi, tu n'es pas moi.

Mais je crois qu'il ne faut pas minimiser les choses. Visiblement, "renoncer à Tilleul" c'était trop difficile pour toi. Je ne vois pas en quoi tu devrais t'attribuer des torts.

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 décembre 2014 à 14h21

LuLutine
Je ne vois pas en quoi tu devrais t'attribuer tous les torts.

Voilà, c'est ce que je pense aussi. Tu as une attitude très empathique dans ce que tu nous racontes, comme si c'était à toi que dans la relation revient le rôle de protéger, préserver, faire attention.
Mais en l'occurrence, c'est lui qui fait ses cartons - et qui donc risque de fiche en l'air votre relation par une réaction un peu extrême.
Ce n'est pas une question d'être dure ou pas, mais tes besoins ne sont en rien moins légitimes que les siens. Or dans ce que tu décris - qui n'est peut-être pas exactement ce qui se passe, mais tu es seule à même de le dire - on a l'impression que tu as accepté l'idée que tu passes en second.
Tu dis que c'est ton attitude qui a abouti à une rupture de confiance. Mais tu n'as rien fait de grave ! Tu as continué à fréquenter une personne qui vit près de toi, qui compte pour toi, tu n'as pas forniqué avec elle sous les yeux de Romarin... J'ai l'impression en te lisant que tu regrettes de ne pas avoir pu contrôler tous tes gestes et toutes tes pensées. Mais personne ne le pourrait !
Sois plus douce avec toi-même, et pense aussi à toi.

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 décembre 2014 à 14h26

Un truc comme ça au hasard : tu es parti prendre du champ (pardon, ça m'avait échappé) mais lui ? Il a fait quoi à part une grosse crise de colère ?
Est-ce que lui et Tilleul ont essayé de se parler ?
Est-ce qu'il a pris le temps de réfléchir seul dans un autre contexte que le village ?
Est-ce qu'il a essayé de prendre conseil auprès de personnes bienveillantes et bien intentionnées ?
Il faut se méfier d'une illusion commode qui consiste à dire que c'est celui qui est allé regarder ailleurs qui a la responsabilité de "réparer" ou de gérer derrière. Une relation implique au même niveau toutes les personnes concernées, et il a autant que toi la responsabilité de ce qui vous arrive.

#
Profil

Bergamote

le mercredi 03 décembre 2014 à 14h35

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 03 décembre 2014 à 14h42

J'ai édité mon message après ton passage Janis et j'ai changé "tous les torts" (expression qu'on voit souvent et que j'ai utilisée d'abord sans trop réfléchir) en "des torts" parce qu'en fait la première expression sous-entend que quelqu'un aurait des torts.

Alors qu'au final, à mon sens personne n'a nécessairement à se voir attribuer des "torts" dans l'histoire.

#
Profil

Bergamote

le mercredi 03 décembre 2014 à 14h44

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le mercredi 03 décembre 2014 à 15h43

Janis
Tu dis que c'est ton attitude qui a abouti à une rupture de confiance. Mais tu n'as rien fait de grave !

C'est ça la question "politique". Pour moi, non. En fait pour moi, si tu avais fait un tort c'est probablement à toi, en restant à ce baiser impétueux : tu embrasses le gars, tu l'adores, il y a tous tes hormones qui demandent que tu l'amène dans ton lit... tu es piégé dans un état de désir figé. Et en suivant la citation de Shakespeare que j'ai collé plus haut, il aurait possiblement été plus facile aussi pour Romarin si vous étiez passés à l'acte : il aurait su que ce soit fait, et les choses faites ne changent pas. Il n'y a que à les accepter. Par contre, il reste en agitation pour obtenir que cela ne se produise pas, parce qu'il a une peur irrationnelle que si tu couches avec Tilleul, le ciel tombera.

En revanche, pour les conservateurs, le couple c'est sacrée, tu es fautive... tu aies fait un délit de couple. Ce qui reste, c'est de payer l'amende et tout mettre en place afin que cela ne progresse pas au crime définitif. C'est une question de foi, cela ne se discute pas.

Oui, je dis que le perspective poly est supérieure, car non déterminé pas des principes indiscutable sans base logique. Moins con, en bref. Je l'assume. Que le pratique poly soit plus ou moins efficace pour la maximisation de la bonheur sur terre, ça reste à voir.

#

monocurieux (invité)

le mercredi 03 décembre 2014 à 16h45

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous, si le poly est discuté avant puis accepté par chacun alors pas de problème pour un baiser avec tilleul, safran ou autre, mais dans son cas a elle, c'est de la tromperie pur et simple (surtout aux yeux de Romarin), le désir c'est très bien mais sa se contrôle, d'autant plus si l'on veut préserver son couple comme Bergamote.

Alors entendre qu'elle aurait du coucher avec tilleul pour mettre romarin dans une impasse, genre "c'est fait, t'a rien a redire sauf a accepté", je ne vois pas du tout ou est le dialogue et le respect de l'autre.

Romarin s'ait senti trahis par se que Bergamote a fait, car avant même de discuter clairement elle embrasse tilleul a une soirée ou ils étaient les 3 présent ci je ne me trompe pas.

Le problème ici n'est pas poly ou mono, mais le mensonge, qui est universel quel que soit l'orientation qu'on prend et qui toujours aussi destructeur.

#
Profil

Bergamote

le mercredi 03 décembre 2014 à 16h56

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Bergamote

le mercredi 03 décembre 2014 à 17h25

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le mercredi 03 décembre 2014 à 17h33

Pense à l’arachnophobie. Ce n'est pas de tout logique, pourtant il y a des gens qui partent dans un panique affreux à la vue d'une de ces petits bêtes. Et ce n'est pas du fait que personne n'est arrivé à leur expliquer que l'araignée n'est pas dangereuse.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion