Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

J'aime deux hommes… et je dois faire un choix que je ne veux pas faire. Au secours

#
Profil

MagentadeMars

le jeudi 27 novembre 2014 à 12h22

Bergamote
Trois jours plus tôt, on s'était dit que la seule option qui nous restait si l'on voulait "sauver notre histoire", était de quitter le village tous les deux et de nous installer ailleurs...

Cela m'inquiète. Pour moi (j'insiste, point de vue personnel), chaque personne vaut plus que l'abstrait "couple". Partir ensemble de ses vies pour sauver le couple me semble vraiment malsain, un étape vers la co-dépendance totale et l'auto-destruction. Désolé d'avoir un point de vue si négatif.

#
Profil

homme_partit

le jeudi 27 novembre 2014 à 13h21

GreenPixie
je connais des couples ( lors de désaccords ou crises ) qui ont réalisé quelque chose que je trouve fort pratique & super riche et intéressant, inédit, que j'appelerai là des ' contrats à bases réciproques ' , c'est à dire que les deux écrivent & dessinent chacun-e de leur côté sur une grande page (ou plusieurs pages) leurs attentes relationnelles ( avec vraiment moultes détails ! en tout cas avec autant de précisions que ceux-ci nous semblent essentiels pour une relation à deux, ouverte ) .

C'est effectivement une bonne idée mais à appliquer au début d'une relation. Dans le cas présent, le mal est ancré et le temps des conciliations me semble pas d'actualité.

Juliejonquille
En fait, ce n'est pas entre tilleul et romarin que tu choisis. C'est quelle vie, quel type de relation et finalement qui tu es et ce qui te correspond sentimentalement.

Mais si ce n'est pas un choix entre 2 personnes, il n'est pas démontré que les personnes désirées soient consentante pour le type de relation choisie.
Donc tu peux désirer un type de relation que l'autre ne désire pas, seule l'idée change, pas le contexte.

#
Profil

Bergamote

le jeudi 27 novembre 2014 à 14h14

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le jeudi 27 novembre 2014 à 14h42

Bergamote
La chose folle et que je n'arrive pas à comprendre, c'est : j'aime davantage Romarin que Tilleul, au sens où je ferais tout pour lui, je lui donnerais un rein s'il le fallait, j'en crèverais s'il mourrait, notre lien est très très très fort.... Pourtant, je n'arrive pas à me dire "DONC, je renonce à Tilleul".
Je suis dans une situation où je dois renoncer à la personne que j'aime le plus ! Je ne comprends pas pourquoi ni comment j'en suis arrivée là, je me dis que je suis complètement folle...

Je simplifie grossièrement, comme d'habitude, mais : tu peux beau aimer respirer, cela n'empêche pas que tu aies besoin de boire...

#
Profil

homme_partit

le jeudi 27 novembre 2014 à 14h43

Bergamote
Par contre, je ne comprends pas la deuxième partie de ton message

Je vais tenter de m'expliquer plus clairement.
Ce n'est pas parce que tu as défini ton mode de vie que ton conjoint ou un autre sera obligé d'y adhérer.
Concrètement, tu sais vouloir une relation poly mais pas ton conjoint.

#
Profil

Bergamote

le jeudi 27 novembre 2014 à 15h23

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 27 novembre 2014 à 16h26

Bergamote, très clairement tu es si liée à Romarin que la simple idée qu'il te quitte te met au fond du trou et que Tilleul ne compterait plus si tu te retrouvais sans Romarin. Autant alors ne pas le quitter et reprendre avec lui une existence monogame, ce qui te laissera du temps pour réfléchir et savoir si Tilleul compte vraiment dans ta vie, s'il symbolise juste une envie ponctuelle de liberté ou si réellement tu souhaites remettre en cause ton schéma amoureux au profit du polyamour.
Tu vas me dire que Romarin te demandera de jurer d'être définitivement monogame. On ne peut jurer de rien et tu n'as pas à jurer ce dont tu n'es pas sûre. Revenir avec lui, c'est lui envoyer comme message "tu comptes tant pour moi que momentanément je préfère me faire violence que te faire violence". Il pourra arriver qu'un jour tu lui en veuilles de t'avoir fait violence et il te semblera naturel de choisir une autre voie que celle qu'il te demande. Mais pour l'instant, manifestement, tu n'y es pas prête.
Si Romarin exige que tu jures... ben je me refuse à te donner un quelconque avis car je suis incapable d'imaginer qu'on puisse vivre avec quelqu'un qui exerce une telle pression, donc je suis mauvais juge...

#
Profil

Bergamote

le jeudi 27 novembre 2014 à 19h00

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

monocurieux (invité)

le jeudi 27 novembre 2014 à 20h28

Bergamote sa fais un moment que je suis ton histoire et je comprend parfaitement romarin, qui comprend et respect le polyamour mais n en veut pas dans sa vie car il en souffre terriblement.

Ce que je peux te dire c est que ci tu le choisis, tu ne devra jamais lui reprocher ce choix car c est le tien et d après ce que je vois il ne te force en rien.

Malheureusement pour ma part je ne pense pas qu'il y est une solution qui permettait a chacun d être heureux du moins a court termes c est pourquoi il faut que tu fasse le meilleur choix pour toi

Courage, mais ne laisse pas les choses s enlisé se sera encore pire ensuite

#
Profil

Bergamote

le jeudi 27 novembre 2014 à 22h26

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 27 novembre 2014 à 23h59

Bergamote

Je m'en veux tellement....Je n'arrive pas à comprendre comment j'ai pu créer une telle situation...

Ben tu sais, certains jours de nos vies poly, on arrive pas trop à comprendre comme les gens se sont créés une situation d'exclusivité.

Des fois, pas toujours mais de temps en temps, je regarde un couple mono se rabougrir, ou au contraire se déchirer a belles dents, juste parce que l'un a peur que l'autre sorte de la bulle affective. Comment, alors que des gens aimants, des possibilités de se faire confiance, il y en a, ils arrivent quand même à être mono, à renoncer à toute affinité nouvelle, quand, de toute évidence, ils ressentent quelque chose ?
Et donc : pourquoi s'en vouloir d'être capable de vivre cela ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Bergamote

le vendredi 28 novembre 2014 à 09h25

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 28 novembre 2014 à 10h00

Bergamote, je me suis justement demandé hier comment vous (et pas seulement toi) en êtes arrivés là. En effet, depuis ton premier post, on est parti d'un couple plutôt libertaire, ouvert au moins en théorie à la non exclusivité, capable de surmonter ta première expérience (avec une fille), à un conflit paroxystique où tu me dis que Romarin veut carrément que vous quittiez le village car il ne supporte même pas l'idée que tu puisses croiser Tilleul, alors que deux pages plus tôt tu écrivais qu'il acceptait que tu aies une relation amicale, mais surtout pas amoureuse avec celui-ci.
Alors je me pose la question: est-ce toi qui a voulu "pousser le bouchon" de plus en plus loin en embrassant Tilleul quasi sous les yeux de Romarin et sans l'avoir auparavant informé de ton attirance pour lui, puis en n'essayant pas de calmer le jeu ( "qu'est- ce que j'ai fait de mal?") ni de chercher un compromis acceptable pour vous deux. Est-ce lui qui, blessé de n'avoir pas su voir ou prévoir ce qui est arrivé, cherche à pousser le bouchon toujours plus loin en exigeant d'abord "pas d'amour avec Tilleul", puis "tu ne le voies pas en tête à tête", puis "tu ne le voies pas du tout" puis "on quitte le village ou c'est moi qui pars seul".
Il n'y a pas question de tort ou de raison ni pour l'un ni pour l'autre, mais simplement la constatation que, à lire ton récit, on a l'impression que loin de chercher à vous rapprocher, vous cherchez tous les deux le clash, le blocage, à tel point qu'à chaque avis de polys ici présent tu réponds "ce n'est pas possible, parce que..." La vraie question est-elle ta relation avec Tilleul ou l'équilibre des forces entre Romarin et toi?

#

(compte clôturé)

le vendredi 28 novembre 2014 à 10h03

Au fait, as-tu dit à Romarin que tu viens chercher de l'aide ici, et que dirais-tu qu'il lise les posts, où l'amour que tu exprimes à son égard pourrait le rassurer?

#
Profil

Bosley

le vendredi 28 novembre 2014 à 10h45

Bergamote, je suis un peu sur la position de Romarin, je traverse une phase extrêmement difficile avec mon épouse qui est chroniquement infidèle, ayant laissé traîné cette situation depuis des années mais à présent les choses évoluent, ce n'est peut être pas du poly-amour "réel" mais dans ton témoignage je lis un peu de ma situation et je pense même que d'une certaine manière mon épouse pourrait s'y reconnaître un peu.

Puis-je me permettre de te demander précisémentce qui insupporte Romarin ? Parce que moi, clairement, ce sont les relations sexuelles.

Ma femme a des copains, je sais qu'elle ne fait rien "avec", elle les voit régulièrement et honnêtement je vis ça bien. Comme le suggérait un autre témoignage, curieusement je supporterais que ma femme entretienne une relation amicale, voire "tendre" avec un autre que moi pendant 20 ans, mais une nuit d'amour avec un seul, même pas la peine... Je m'effondre de jalousie, de rage et d'humiliation ! La fameuse exclusivité sexuelle, la limite ultime du couple monogame/monoandre (par définition)

Etant en plein milieu de cette crise, j'ai entamé un profond travail sur moi-même qui est extrêmement pénible mais qui est un sursaut vital... Il faudrait peut-être que tu entres dans le détail avec lui car même si l'issue de ton histoire ne se termine pas comme tu le souhaites cela peut permettre à chacun de vraiment réfléchir sur les moments qui semblent insupportables à vivre et ce que cela sous-entend.

Je sais qu'en matière de sexe chacun vit les choses différemment suivant le partenaire, on fait des choses avec certains et pas avec d'autres, pour ma part je vis les expériences de ma femme comme une blessure profonde car au bout de 30 ans je n'ai pas pu combler tous ses désirs et j'ai bien vu que sans le savoir elle ramenait des pratiques différentes dans notre lit, pas d'une manière flagrante mais je voyais qu'elle changeait. Je pense qu'il est illusoire d'imaginer qu'on peut cloisonner complètement sa vie amoureuse et que ce qu'on fait avec les autres n'aura absolument aucune incidence dans notre pratique. Ceci m'a emmené vers plus d'ouverture et si je n'avais pas été au courant "accidentellement", finalement comme tu l'évoques un peu avec ce baiser au "mauvais moment", et bien les choses seraient restées "bien pépère" avec peut-être une vraie crise définitive dans quelques années... Il n'y pas que des choses négatives dans ce que je vis actuellement, loin de la, je le considère comme une chance (même et surtout au niveau sexuel mais comme pour le reste)

Il faut donc mettre les pieds dans le plat, demander précisément à Romarin ce qui le gêne quand tu es avec Tilleul, au delà de sa réaction primaire que tous les gens confrontés à cette situation ont : colère irrépressible, frustration, humiliation. Ne pas sous-estimer la puissance du sentiment de jalousie, je l'ai éprouvé vraiment et c'est monstrueux. Dans ces moments on peut comprendre les crimes passionnels, même si je n'en suis pas la ;-) Et Romarin aura beau être le plus intelligent, compréhensif, tolérant etc. ça ne lui servira à rien dans un premier temps, c'est un raz-de-marée qui assèche toute tentative de réflexion rationnelle, cela peut durer longtemps.

A la lecture de nombreux monos qui témoignent ici, c'est le choix de leur partenaire poly de passer ou non du temps avec eux qui pose toujours problème. Dans l'absolu, et d'un point de vue "mono", cela ne me poserait pas de problème qu'un "clone" de ma femme aille dans les bras d'un autre si elle est dans les miens, mais on est dans la fameux problème de superposition des amours, le temps lui, ne se partage pas.

Tout choix est un renoncement, il le vit sans doute comme ça, pas toi et tu n'arrives pas à lui faire comprendre que le temps passé avec l'autre n'est pas une manière de combler un manque par rapport à lui mais de la liberté de choisir avec qui tu veux être à tel ou tel moment, sans que cela remette en cause l'amour porté à chacun. Il faut aussi préciser que ton épanouissement personnel est de nature à donner de la vigueur à votre couple. Te questionner aussi sur ton désir d'aller voir ailleurs, cela a-t-il toujours été comme ça, c'est une nécessité pour toi ? etc.

Arriver à être détaché au point de "supporter" voir même d'apprécier que son partenaire passe du temps avec un autre (sexe, amour, activités, etc.) semble être le graal de tous les polys, la liberté absolue. Aimer sans avoir peur d'être abandonné en "partageant" l'autre, sous-entendu en acceptant qu'il choisisse de passer du temps avec l'autre sans que l'on soit terrifié à l'idée de le perdre, je pense que peu de gens sur terre en sont capables sans passer par ce que je vis actuellement, c'est un long cheminement.

Après il y a aussi la compétition sexuelle, peut-être plus flagrante entre les hommes (mais que peut-il bien lui faire pour qu'elle souhaite aller avec lui ?), ce qui peut se traduire par de l'humiliation et qu'il t'imagine "faire" des choses avec lui, ce qui peut lui sembler insupportable (l'imagination est sans limite dans ce domaine pour faire souffrir), ce sont des pistes que je te donne parce que je les éprouve et je ne suis pas le seul, après il peut réagir différemment.

Pas question de lui dire ce que tu as envie de faire à l'autre mais si tu l'aimes il faut que tu écoutes vraiment, ça veut dire le rassurer, lui dire que ce n'est pas à cause de lui mais que toi tu ressens ça, que ce n'est pas un manque mais autre chose. Au début il déniera, il hurlera de douleur, souffrira 1000 morts, s'il t'aime les choses pourraient évoluer positivement, avec du temps. Accepte sa colère, ses reproches, laisse-le te parler... Ne cherche pas à ce qu'il t'"autorise" mais qu'il comprennent la situation qui, si vous restez ensemble plus longtemps, se reproduira fatalement avec un autre... Peut-être aussi qu'il y a quelque chose de tranquille et rassurant dans ta relation et que Tilleul c'est le cadeau "Bonux" mais c'est justement peut-être que c'est ça qui gêne Romarin : à Tilleul la Bagatelle, à moi le quotidien ! Etc.

Soit économe en parole sur tout ce qui touchera à ta relation avec Tilleul. Aucun indice qui pourrait nourrir des idées et déformer la réalité de ce qui se passe avec l'autre, préserve-le si tu l'aimes.

Je sais que les polys n'ont pas du tout la même approche mais c'était pour te donner le point de vue d'un mono, rien n'est fixé et j'y mets forcément de mon vécu, prend ce qui te paraît pertinent dans mon témoignage, chaque histoire est unique, ne laisse pas la possibilité d'aller jusqu'au bout, essaie de dépasser la réaction épidermique de Romarin pour essayer de comprendre ce qui se passe dans sa tête quand tu es avec Tilleul.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

monocurieux (invité)

le vendredi 28 novembre 2014 à 10h52

Il me semble que romarin n exige rien car il veut a priori partir seul du village, que bergamote reste où le suive c est son choix.

Moi j ai compris que romarin comprenait et respectait le polyamour et au final après avoir réfléchis sa lui est tout simplement insupportable. Ce n est pas contre bergamote c est simplement pour lui et pour mettre fin a sa propre souffrance.

Donc pour ma part, je ne pense pas que romarin pousse le bouchon de plus en plus loin, car ces demandes sont un choix pour bergamote pas une obligation, et il demande cela juste pour arrêter de souffrir

J ai lu sur ce forum quelque chose qui me semble très juste c est de penser a soi d abord et ne pas se renier, et c est ce que fait romarin.

En passant, il serait temps pour le bien de ce site et de la "cause" polyamourienne d arrêté de rabaisser sans cesse le monoamour, je trouve sa assez blessant certains propos qui sont carrément subjectif et plein de cliché. D autant que les poly se disent ouvert et empathique mais dans ces cas là, c est tout l inverse qui transparaît...

#
Profil

Juliejonquille

le vendredi 28 novembre 2014 à 11h24

monocurieux
En passant, il serait temps pour le bien de ce site et de la "cause" polyamourienne d arrêté de rabaisser sans cesse le monoamour, je trouve sa assez blessant certains propos qui sont carrément subjectif et plein de cliché. D autant que les poly se disent ouvert et empathique mais dans ces cas là, c est tout l inverse qui transparaît...

C'est ton ressenti, mais je pense que le discours est orienté car c'est Bergamote qui vient ici chercher de l'aide. Sur ce forum, il y a l'effet minorité opprimée qui joue évidemment, une réaction de défense, de militantisme, personne n'est à l'abri d'être subjectif ou orienté. Personne ne délivre la Vérité, on écoute, donne des pistes mais tout reste personnel et sous la responsabilité de chacun.
Imagine ce qui se serait passé sur un autre forum si Bergamote avait exposé son problème, cela relativise.

Bergamote : et si vous partiez ensemble en week-end ou en vacances quelque part, le temps que les choses se décantent ?
Il y a une sorte d'escalade comme dans une dispute où les réactions s'enchaînent et où on se demande comment on a pu en arriver là.

Bosley, ton témoignage est très beau. Je pense que c'est ce que traverse silencieusement mon mari.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

monocurieux (invité)

le vendredi 28 novembre 2014 à 11h49

Juliejoncquille: justement pourquoi vouloir faire comme d autres sites a prendre quasi systématiquement parti ?

Surtout que, étant une minorité sa n aide en rien de faire comme les autres, c est même l effet inverse car certaine personne qui se pose des questions et tomberait sur le mauvais topic, partirait en voyant cela et c est dommage car certain topic et avis sont pleins de bon sens.

#
Profil

Abricot

le vendredi 28 novembre 2014 à 12h34

Je viens de m'inscrire, j'ai lu la plus parts des messages ici .
Déjà...Bon courage @Bergamote pour ce que tu es entrain de vivre <3 (je suis aussi dans une situation delicate, mais encore différente de la tienne, c'est pour cela que je me suis inscrite)
J'ai vu que vous pensiez à quitter le village, que pour Romarin, cela arrangerait beaucoup les choses.
De ma propre experience, cela ne change absolument rien de ne pas voir ou avoir de contacts directs avec la deuxième personne que tu aimes.
Et heureusement car cela signerait la fin de toutes les relations à distance :-D
Je ne vis pas dans la même ville que le 2ieme garçon que je pense aimer, je ne lui avais pas parlé depuis le mois de Avril (jusque recemment), je l'ai vu environ 3 fois en un an (sans qu'il ne se passe rien) et pourtant... je rêvais de lui, je pensais à lui, il me manquait. Mais je me retenais de prendre tout contact, pour mon fiançé.
C'est encore pire de ne pas avoir de nouvelles. Cela entretient un mythe, une relation perdue, un "Qu'est ce qu'il fait? Qu'est ce qu'il devient? Est ce qu'il a quelqu'un?", mon coeur se brisait un petit peu dès que je voyais une photo de lui, un souvenir (c'est mon ex) ou que j'étais dans telle ou telle situation... Alors certes pendant quelques semaines, voire un ou deux mois, tu peux parfaitement réussir à le mettre de coté, à ne pas pas y penser mais, personnelement, j'avais toujours ce que j'appelais des "crises" qui revenaient inlassablement comme des vagues.

Alors voilà, je voulais témoigner de mon experience et de l'idée de la "fuite" car je pense que ça n'est pas forcément la meilleure solution dans le cas où Romarin garde sa postion (après c'est peut-être la moins pire...)

#
Profil

Bergamote

le vendredi 28 novembre 2014 à 16h45

x

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion