Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Jalouse moi aussi... poly de tête et mono de coeur ?

#
Profil

Katouchka

le jeudi 16 mai 2013 à 15h26

Jasmine, ton histoire ressemble beaucoup à la mienne.
Non seulement dans les faits mais aussi dans ce que tu ressens.
Mon ami est tombé amoureux il y a un an et demi (j'étais enceinte de mon 2e) d'une autre personne et tout comme toi, même si j'ai accepté intellectuellement le polyamour, j'ai souffert dans mon coeur.
J'ai vécu la fusion et je me suis nourrie d'elle, c'était comme une drogue et quand il l'a aimée elle, ma drogue est partie...
Mais j'ai appris (grâce à beaucoup de personnes ici) à m'aimer moi. Pas à travers son regard à lui, ni à travers le regard de quelqu'un d'autres d'ailleurs. J'ai appris dans cette histoire à servir mes intérêts à moi aussi, plus que mon égo. J'ai appris que mon bonheur dépendait de moi en continuant d'entretenir une belle relation avec lui. J'ai appris à me débarrasser de mes peurs en les mettant sur le papier et en les regardant de loin.
Je dis tout ça parce que je voudrais que tu gardes espoir. C'est possible, d'autant plus que tu le veux, ça se voit. Ce cheminement est difficile mais il m'a libéré, tout comme il devrait le faire avec toi. Et tu vois, à peine 2 ans plus tard, je suis enfin heureuse... Je ne l'ai pas perdu lui, au contraire on est plus fort et en plus j'ai découvert toutes les joies du polyamour.
En Bourgogne, il y a des polyamoureux que tu pourrais rencontrer! Si tu me le demandes, je te dirais qui (sinon tu peux aller sur l'annuaire...)
Sinon Cendres a raison, les café poly c'est très bien! Peut-être qu'une fois, vous pourriez vous organiser avec ton amoureux pour que ce soit toi qui profite d'un week-end de repos pendant que lui garde les gosses, toi tu monterais à Paris ou ailleurs pour rencontrer des poly ou faire tout autre activité qui te permettrait d'avancer toi, de passer des moments pour toi sans lui.
Voilà, bon courage. Et déjà mille bravos pour les montagnes déjà surmontées de manière si intelligente.

#
Profil

Katouchka

le jeudi 16 mai 2013 à 15h36

Ah oui j'ai oublié d'ajouter qu'effectivement moi aussi j'ai ressenti le besoin de savoir ce qu'ils faisaient, qui elle était. Ca me rassurait. Je pense qu'au début c'est plutôt bien mais je conseillerais de se détacher progressivement de ce besoin une fois rassurée. La transparence ce n'est pas la démocratie, c'est la dictature. Il faut finir par accepter de ne pas avoir ce contrôle. Au début c'est tellement douloureux que ça aide quand même un peu. Explique ça à ton chéri. Dis lui que tu ne penses pas que ça durera toujours mais que là tu en as besoin. Il faut que lui aussi il fasse en sorte que tu ailles bien. C'est ça le polyamour, trouver ensemble des solutions, un équilibre.

#
Profil

Jasmine

le jeudi 16 mai 2013 à 16h12

Merci Katouchka ; la question de la "transparence" est importante pour nous, ça me dérange presque d'avoir tellement besoin de savoir. Mais ça me fait moins mal au fur et à mesure que j'apprends un peu qui elle est. Je ne veux surtout pas savoir ce qu'ils font dans le détail (quoique ;-) ), mais l'idée qu'ils fassent ce que nous faisions tous les deux (certains musées, certaines villes, etc.) ou ce que j'aurais aimé faire avec lui sans en avoir eu le temps/l'occasion, ça me mortifie.
C. est un peu heurté par ce besoin de savoir, je vois bien qu'il le vit comme une intrusion (c'est un peu le cas) et qu'il ne comprend pas forcément en quoi c'est important. Mais je crois aussi, et je le lui ai dit, que plus j'avancerai et plus je serai "sécurisée" dans cette nouvelle façon de vivre l'amour, moins j'aurai besoin de savoir. Je crois que ça l'a soulagé ;-) D'ailleurs je ne suis pas sûre que la transparence totale convienne à tout le monde... l'honnêteté, oui !

#
Profil

Katouchka

le jeudi 16 mai 2013 à 16h40

Moi aussi j'étais mortifiée à l'idée qu'ils aillent à des endroits où nous étions allés. Ou même qu'ils aillent à certains endroits où je voulais aller avec lui. Pendant très longtemps, elle comme moi avons eu le besoin de l'exclusivité de certains lieux. C'est marrant, j'ai beaucoup réfléchi là-dessus en me demandant pourquoi c'était si important pour moi. Pourquoi j'arrivais à partager son coeur, son corps mais pas les lieux? J'ai réalisé un jour que c'était surement parce que j'espérais qu'il ne l'aimait pas comme il m'aimait, j'avais peur qu'elle prenne MA place dans ces lieux. Peu à peu, je n'ai plus eu peur et j'ai désacralisé chaque lieu jusqu'à mon propre lit. C'est logique, si lui ne m'appartient pas, les endroits où nous sommes allés non plus. Par contre, les moments que l'on a passés ensemble et ceux à venir: c'est ça qui compte vraiment parce que si tu y réfléchis bien ça rien ne peut te les enlever. Si tu veux aller à tel endroit avec lui, surtout ne te prive pas de lui dire et de tout faire pour que ça marche!
Ayant maintenant moi même d'autres amoureux, il m'est arrivé d'aller à certains endroits avec eux où j'étais déjà allée avec lui, et bien ça n'a rien à voir, les souvenirs sont bien différents.
Cependant tu as le droit il me semble de marquer tes limites (qui peuvent être provisoires ou pas) et par exemple de mettre ton véto sur quelques endroits.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Eve-Lyne

le jeudi 16 mai 2013 à 18h52

Jasmine, as tu vu sur le forum qu'il y avait une rencontre organisée dimanche à Dijon ? /discussion/-Fp-/Rencontre-Dijonnaise/page-1/

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion