Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ce qu'il y a de positif pour vous quand l'un-e de vos partenaire rencontre une nouvelle personne

Bases
#
Profil

pauline

le vendredi 01 mars 2013 à 20h16

bonsoir à toutes et tous

ce soir, comme tous les soirs, je me penche sur mon sentiment d'insécurité et ma grande incompréhension vis à vis de cette insécurité dans une relation qui a priori est "sure" (comme toute relation, sure jusqu'à ce que ... bref)

et j'ai envie de prendre le problème par un autre bout et j'aurais besoin de votre aide pour ça. en fait, n'ayant pas toujours ressenti de jalousie ou d'inquiétude vis à vis des autres amours de mes amours, je me demande tout le temps :"mais qu'est ce qui m'arrive bon sang !!??" et là ce soir, j'ai essayé de me souvenir de tout ce que ça m'apportait de bon quand l'une de mes partenaire rencontrait quelqu'un ou quelqu'une. et je ne parviens pas à m'en souvenir. alors je me suis dit, et ça répond aussi à un autre fil qui élabore autour du fait que le forum retrace souvent des expériences négatives, que ça pourrait être chouette, dans la mesure où ça n'est pas trop intrusif pour vous, de partager ces choses là.

alors, s'il y en a, quelles sont les belles choses que vous retirez des amours plurielles de vos amours ?

bonnes soirées !

j'édite car je viens de lire que trois lignes sous ce fil, il y en a un autre qui raconte de belles histoires de poly amour alors peut être que celui ci fait doublon, mais peut être pas, alors je le laisse :)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 01 mars 2013 à 20h31

pauline
[...] tout ce que ça m'apportait de bon quand l'une de mes partenaire rencontrait quelqu'un ou quelqu'une.

1/ Avant tout le fait de savoir qu'il vit quelque chose qu'il souhaitait vivre (je pars du principe qu'il s'en réjouit ^^ et je me réjouis de sa réjouissance).

1 bis/ Le tout en espérant que la rencontre se passe comme il l'espérait, que ce soit un chouette moment pour lui.

2/ C'est aussi pour moi l'occasion de travailler sur ma propre insécurité, de me rappeler qu'aussi bon que soit le moment que mon partenaire passe avec quelqu'un d'autre, ça ne remet en cause ni ses sentiments pour moi, ni ce que nous partageons.

#
Profil

Cendre

le vendredi 01 mars 2013 à 23h02

Ça fait pas doublon du tout, c'est même justement très bien venu pour ordonner certaines choses dont on a commencer à causer par ailleurs.

C'est une expérience que je ne connais pas, je suis bien trop novice en poly pour cela. Mais ça m'empêche pas d'avoir pas mal réfléchi à la question et envisagé la situation.

À tous mes amants, je souhaite qu'ils puissent vivre cela, encore une fois, puis d'autres fois encore. Et bien que le pur altruisme n'existe pas, je pense qu'il y en a un peu dans mon amour pour eux.
Et puis, histoire de me sentir moins privilégiée d'avoir eu, moi, ce bonheur là, de retomber amoureuse.
Et puis, pour mon compagnon mono, qu'il comprenne ce que je vis, le vive avec moi.

Après, ça reste très hypothétique, j'imagine très bien que l'on ne réagit jamais comme dans ses rêves, et je serais peut être inquiète. De l'insécurité. De réveiller une phrase qu'on ma sorti un mardi 29 janvier au soir :

« Et toi, ça te fais rien d'être une parmi d'autres sur la liste ? »

Ce à quoi on m'a répondu, une autre fois, cette phrase qui résonne encore en moi :

« Toi c'est pas pareil »

Faites nous des listes ou chacun est unique, voilà ce que je demande à tous mes amoureux !

--

PS : les deux phrases sont sorties de leur contexte, deux contextes très différents d'ailleurs. Je les garde telles quelles en moi parce que l'une et l'autre m'ont été importantes, et j'avais envie de vous les transmettre, mais le but n'est pas d'engager une polémique sur leur bêtise, leur agressivité ou leur non sens.

#
Profil

Katouchka

le samedi 02 mars 2013 à 09h07

Idées en vrac (d'une mono/poly/compatible ;)):
1/ Le sentiment de bonheur par empathie : il est bien, je suis bien.
2/ Je suis heureuse qu'il ait la possibilité de vivre des expériences qu'il ne vit pas avec moi, (et inversement je suis heureuse qu'il puisse vivre avec moi des expériences qu'il ne peut vivre avec d'autres).
3/ Je suis heureuse d'avoir désormais une relation avec lui où le dialogue est nécessaire (avant il n'était pas très causant). Pour le moment, il n'a rencontré qu'une seule autre amoureuse mais ce que cela a déclenché comme paroles a été très très bénéfique, j'imagine que c'est la cas pour chaque rencontre.
4/ Je suis heureuse si cette personne devient mon amie, c'est une amitié bien particulière.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Paul-Eaglott

le samedi 02 mars 2013 à 10h34

Autres points positifs envisageables, en laissant de côté les sentiments liés à l'empathie :

- ça me laisse davantage de temps pour moi.
- ça me rend moins "responsable" de "tout" apporter à ma/mon partenaire.
- un-e partenaire épanoui-e est plus agréable à vivre.
- si un-e partenaire revient vers moi alors même qu'elle/il a une autre relation, c'est le signe qu'elle/il m'apprécie vraiment, et qu'elle/il ne restait pas avec moi simplement pour "meubler" parce qu'il n'y avait pas d'alternative.
- les moments qu'on ne passe pas ensemble aiguisent le désir entre nous.
- en découvrant des pratiques ou des plaisirs inédits avec d'autres partenaires, ma/mon partenaire peut ensuite enrichir notre propre relation.
- etc.

#

(compte clôturé)

le samedi 02 mars 2013 à 10h44

Je plussoie 100% Paul-Eaglott, j'allais écrire exactement la même chose. Plus une: ça apprend à cultiver le sens de l'humour, excellente façon de relativiser lorsqu'il arrive- ça arrive- qu'une relation nouvelle d'un amoureux déstabilise momentanément;

#
Profil

LuLutine

le lundi 04 mars 2013 à 17h31

Cendre
Et bien que le pur altruisme n'existe pas, je pense qu'il y en a un peu dans mon amour pour eux.

Ha, mais ce n'est pas altruiste, c'est totalement égoïste ;) !

Aimer quelqu'un, c'est vouloir son bonheur / avoir envie qu'il soit heureux ; par conséquent quand un amoureux est heureux, tu éprouves du plaisir à voir son bien-être, puisque c'est ce dont tu avais envie !

Au final, ça te procure un plaisir très égoïste ;) !

En fait les polyamoureux sont des champions de l'égoïsme (comme la plupart des gens cela dit). Sauf que contrairement à d'autres personnes, leurs vies sont plus souvent dirigées par l'amour que par la peur. Du moins c'est mon opinion.

#
Profil

coquelicot

le lundi 04 mars 2013 à 18h25

Quand un amoureux est amoureux il degage des ondes positives.
Celles ci je les absorbe, je les consomme ;on les deguste a deux!!!!!
<3 :-)
Systemique quand tu nous tient!!!!!!

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

coquelicot

le dimanche 24 mars 2013 à 18h26

Quand mon amoureux rencontre des nouvelles personnes ,il doute il tatonne il n est jamais sur de rien;Il est un peu ailleurs un peu beaucoup reveur.
Mais curieusement il est a chaque fois un peu plus amoureux , rassuré, apaisé.
J aime ce sentiment d amour croisé partagé ;
Je suis bien dans notre amour;je suis bien dans notre histoire je suis hyper bien dans" ses" baskets....

#
Profil

beate

le lundi 25 mars 2013 à 03h18

C'est vraiment joli de vous lire tous. Merci pour les partages. Je ne peux répondre encore à cette question, car je suis nouvelle dans le polyamour. Enfin je n'ai pas encore de partenaire qui a une autre amoureuse.
Mais je sens ces temps que le désir d'être la "seule" faiblit, car je ressens l'abondance offerte par la liberté d'aimer. C'est un cadeau et je trouverais beau de le partager, de multiplier l'amour et le laisser libre, plutôt que vouloir le restreindre, le retenir.
J'ai un nouvel amoureux et je n'ai pas envie qu'il ne soit qu'à moi. J'ai envie qu'il soit beau et heureux :)

#
Profil

bouquetfleuri

le lundi 25 mars 2013 à 09h08

Pour moi, l'enrichissement principal est bien dans la relativisation comme le souligne aimerplusieurshommes.

Ce n'est pas dans l'organisation plus tranquille de mon temps, ou ma déresponsabilisation, je ne sais pourquoi mais j'associe cela à de l'indifférence qui s'inscrit sournoisement dans la relation (je précise que je parle pour moi et seulement pour moi) que je trouve le supplément de richesse.
Je le trouve bien plus dans la complexité qui s'installe dans notre univers.
On ne juxtapose pas deux ou plusieurs relations, sauf à être dans la consommation, on les imbrique forcément, qu'on le veuille ou non. Le cloisonnement est possible dans des limites matérielles et procédurales, mais le cerveau mélange allègrement toutes les données supplémentaires et produit exponentiellement plaisirs et parfois douleurs.

Pour moi, le bonheur est d'arriver à lever tout ce qui peut effectivement m'ennuyer quand elle noue une nouvelle relation amoureuse, la voir moins, la sentir moins disponible, sentir une forme d'éloignement, sentir une vraie perte d'effervescence au profit de l'autre, en mesurant la complexité nouvelle, en découvrant une nouvelle façon de la regarder, en apprenant comment elle vit avec l'autre sans rien amoindrir de son attachement pour moi.

Ce qui est positif pour moi est de me rendre compte de la concrescence du sentiment amoureux, qui rend mon sentiment unique et éclairé par d'autre sentiments uniques

#
Profil

Cendre

le lundi 25 mars 2013 à 12h48

concrescence
nom féminin (latin cum, avec, et crescere, croître)

Croissance en commun de deux pièces florales qui restent ensuite soudées.

C'est ce qui m'attache définitivement à la logique du polyamour.
Chaque rencontre nous change, nous affecte. On l'ingère, elle intègre notre histoire.
Quelque soient nos rencontres ultérieures, nous avons été façonnés entre autre par les précédentes.
Admettre cet enrichissement personnel exponentiel. Ne pas faire table rase, ne pas refaire sa vie, la continuer.

#
Profil

LuLutine

le lundi 25 mars 2013 à 18h55

Cendre
Admettre cet enrichissement personnel exponentiel. Ne pas faire table rase, ne pas refaire sa vie, la continuer.

(+)

#

ex monopoly très frendly (invité)

le mardi 26 mars 2013 à 18h29

lulutine : "Aimer quelqu'un, c'est vouloir son bonheur / avoir envie qu'il soit heureux ; par conséquent quand un amoureux est heureux, tu éprouves du plaisir à voir son bien-être, puisque c'est ce dont tu avais envie ! "

Comme j'aurais aimé voir ça chez mon ex amoureux poly. j'aurais surement mieux accepté ses autres amours.Quand il m'en parlait c'était toujours en négatif, toujours ce qui allait pas,je me demandais toujours pourquoi il était avec elles.
Il y a juste une fois, il est partie en vacances seule et à eux une aventure, il est revenue heureux et épanouie, et là j'étais tellement heureuse pour lui et pour d'être dans une relation qui permettais ce genre de chose.

Et quand l'autre est heureux, on profite aussi de sa belle énergie dans notre relation et inversement aussi :(.

#
Profil

artichaut

le mardi 04 décembre 2018 à 04h39

Je déterre ce fil, car ça manque de fils positifs sur ce forum.

Quand l'un-e de mes partenaires rencontre une nouvelle personne :
- je suis content pour elle (j'aime que la vie nos apporte de nouvelles choses)
- je suis content, car elle est contente, que sa joie rayonne et que c'est contagieux
- ça nous fait de nouveaux sujets (croustillants !) de discussions (j'aime beaucoup parler de ces nouvelles relations)
- ça me conforte dans l'idée que le polyamour c'est quand même sacrément chouette (et que les personnes qui s'auto-censurent ont quand même sacrément tord)
- parfois ça réactive mon amour pour cette personne (l'amour c'est contagieux)
- parfois ça me donne envie de rencontrer de nouvelles personnes, ou juste passer du temps avec d'autres de mes relations (ça réactive mon amour de l'amour)
- presque toujours, ça me donne envie de rencontrer ce nouveau metamour

____________
volontairement, pour répondre à la question, telle qu'elle a été posée :
- je n'ai pas parlé des peurs, craintes ou autres que ça peut aussi amener
- je n'ai pas pris en compte l'aspect positif d'une relation qui dure, mais juste des nouvelles relations

#
Profil

artichaut

le lundi 27 mai 2019 à 15h35

J'ai hésité à poster ici, ou créer un nouveau fil…

J'ai récemment éprouvé de la jalousie (ça ne m'arrive pas si souvent).
Ça faisait 2 fois que j'essayais de câler un rendez-vous avec une amoureuse, 2 fois qu'elle me dit que oui ce serait chouette de se voir vers tels ou tels jours, et finalement 2 fois quand je propose un jour, qu'elle me dit qu'en fait on ne peut pas se voir car elle a rendez-vous avec un gars (le même à chaque fois). Gars qu'elle a rencontré il y a peu, que je ne connais pas encore (et donc, avec qui, je déduis qu'elle est en NRE).

Et là ça pique un peu.
Rien de très grave en soi. Ce n'est pas une "annulation de rendez-vous". On avait rien câlé de ferme, j'ai chaque fois un peu tardé à répondre à sa proposition. Et donc dans le feu de ce qui semble bien une NRE, elle câle autre chose. Soite.
De plus je sais que ne pas encore connaître le gars, et ne même pas avoir eu l'occasion d'en parler avec elle, ne me rassure pas.
Et elle aurait pu me prendre +en compte dans les câlages de rendez-vous, comme ne pas me proposer de nous voir, tant qu'elle n'avait pas câlé ses rendez-vous avec lui, etc.
Mais ce n'est pas pour parler de son attitude que j'écris ici (on en a parlé ensemble, j'ai dit ce que j'avais à dire, ça a été entendu, et tout est au clair de ce côté là). Non ce qui m'intéresse c'est ce que ça provoque en moi.

Je me sens "un peu" jaloux donc.
Ça réveille des trucs en moi : ça pique, ça déstabilise, sans compter la déception que… ben on va pas se voir, et je suis solo chez moi pour la soirée…

Mais quand je dis "Ça réveille des trucs en moi" et bien du même coup… ça me réveille. Je me lève. Je me sens revigoré. Je sens+ mon corps.
Et je me dis : « Ah chouette un peu de jalousie, je commencais à m'encroûter dans ma compersion ! » (sisi pour de vrai !)
Et des questions naissent : Est-ce que à force d'être heureux pour l'autre, je ne finis pas un peu par m'oublier moi-même ? Est-ce que je ne me laisse pas gagner par une certaine routine ? Est-ce que je compte trop sur elle ou sur les autres pour me rendre heureux ?

Alors voilà, paradoxalement, même si y'a un petit pincement, ça réveille et ça ramène des trucs chouettes et je suis heureux de cette jalousie qui arrive.

Du coup, je me dis : et moi, alors ? qu'est-ce que
je fais de ma vie ? comment mettre du bonheur dans ma vie, par moi-même ?
Et j'en viens illico-presto à faire un petit bilan de ma vie. Et en plus de faire là tout de suite quelque chose qui me fait plaisir (à court terme) je me mets à envisager aussi des choses qui me fasse plaisir à +long terme.
Bref je me prends en main, et ça fait du bien. Ça me redonne de la joie, de la confiance.
Ça tombe bien j'en avais un peu besoin en ce moment.

Et en+ de tout ça, je sais que je n'en serais que +heureux quand je la retrouverais la prochaine fois !

Et j'ai envie de les remercier tout les deux pour ce qu'il ont ainsi permis de faire émerger dans ma vie.
Alors c'est étonnant comme sensation : qu'on se voit, ou qu'on ne se voit pas, ça me rend heureux. Différemment, et pas pour les même raisons, mais dans les deux cas tout de même.

Voilà, j'avais envie de partager ça.


Tiens, ça me donne presque envie d'écrire un plus long texte sur « Les aspects positifs de la jalousie »…

Comme toute émotion elle a des choses à nous apprendre sur nous-même. La recevoir est la joie de pouvoir avancer un peu +loin avec soi-même et les autres.


Évidemment tout ça n'a été possible aussi facilement que
- parce que la jalousie ressentie était de faible intensité
- parce que je suis en grande confiance dans cette relation
- parce que j'avais déjà par le passé, traversé des moments de jalousie que j'avais pu ainsi "positiver" et qui m'avait appris des trucs sur moi-même (donc j'étais en confiance vis-à-vis de moi-même par rapport à ça)
- etc

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion