Polyamour.info

Romy

Romy

(Canada)

Participation aux discussions

Discussion : Infidélité dans Le Monde

Profil

Romy

le samedi 16 juillet 2011 à 15h41

Siesta,
une chose est sûre, je suis une narcissique :-) J'adore qu'on parle de moi comme si j'étais pas là. Je ne blague pas, ça a même une connotation très érotique bdsm pour moi. Encore mon inconscient... Chez un psy, j'aurais surtout peur de ce qu'il pourrait me dire. Probablement des trucs très vrais, alors que je suis bien dans mes mensonges. Pour le moment.

Voir dans le contexte

Discussion : Infidélité dans Le Monde

Profil

Romy

le vendredi 15 juillet 2011 à 20h50

Couper les coins ronds...c,est très imagé pourtant :-)
Bon, je vais arrêter ici la discussion sur le psy, parce qu'effectivement, là je parle de trucs que je ne connais pas.
Je sais seulement que moi (oui moi, toujours moi...) je suis très sensible à ce qui se dit dans les médias à propos de l'infidélité (entendu dans le sens d'amour extra-conjugal, même si on sait que ce n'est pas la bonne définition...). Mais bon,,,peut-être que je devrais aller voir un psy.

Voir dans le contexte

Discussion : Infidélité dans Le Monde

Profil

Romy

le vendredi 15 juillet 2011 à 20h18

popol
aucun psy ne m'a dit que je devais me changer moi, mais tous m'ont aidé à accepter ce que je suis et à considérer que les normes... ne sont que des normes, en cessant de leur accorder plus d'importance qu'à mon propre bien-être.

Bon...je suis jamais allé voir un psy non plus. Donc je parle peut être à travers mon chapeau (et je coupe les coins ronds :- ) ...tu connais pas cette expression?)

Par contre... un psy qui demande d' "accepter qui on est"...ça peut aussi signifier qu'on nous demande de changer... Deviens ce que tu es...Dans le mot devenir, il y a aussi changement. S'affranchir en somme. S'affranchir, c'est changer dans un certain sens, non? S'affranchir des normes, se foutre de ce qui est écrit dans les médias ou véhiculé dans les films...Pas toujours simple... Ça prend un sacré courage, et beaucoup d'introspection....Y a du boulot ;-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Infidélité dans Le Monde

Profil

Romy

le vendredi 15 juillet 2011 à 19h37

Inversement, un mari qui va voir ailleurs...il se justifiera souvent en parlant de faiblesse humaine, personne n'est parfait...qui n'a jamais péché lance la première pierre etc etc... Alors les psys pourraient aussi faire ce constat concernant les maris volages. Et à force de répéter ces constats, un mari infidèle finit par croire effectivement qu'il a "succombé à la tentation"... comme les autres maris volages et s'identifier à ceux-ci. Plutôt que de voir ça simplement comme un "oui" à la vie.

Je comprends, Popol, quand tu dis: et alors...si lui il ne ressent pas ça comme un "oui" à la vie, mais comme une faiblesse...où est le problème? Effectivement, pas de problème, qu'un constat de practicien. Sauf que c'est le chien qui se mord la queue. Il manque d'autres modèles à qui se raccrocher, à qui s'identifier. Le modèle Tentacara est sous-représenté.

Les modèles heureux qui ne se sentent pas coupables ou mal ne vont pas chez les psys (ce qui ne signifie pas qu'ils n'ont pas eux aussi leurs petites névroses..) Parfois, ils témoignent dans le journaux, et là...on les accuse souvent de prosélytisme.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Infidélité dans Le Monde

Profil

Romy

le vendredi 15 juillet 2011 à 19h15

Je sais pas ce que ça veut dire, mais quand je lis ce que tu rapportes de l'article Popol ça me fait mal, ça vient me chercher. Je me reconnais dans certains trucs, et pas dans d'autres, et en même temps, comme dit Siesta, ce n'est pas que ça. C'est couper les coins ronds.
Et tout ce qu'ils affirment sur les femmes qui acceptent la nature volage de leur mari ...c'est clairement ce que je crains que les autres pensent de moi, probablement parce que je le pense un peu aussi.
Je me demande simplement si ce que je ressens vient vraiment de mon propre ressenti, ou si c'est biaisé par les constats des psy justement, qui nous sont régulièrement rabattus dans les journaux, les films etc... Un gai, à force de se faire dire qu'il est défaillant et que son homosexualité vient d'une insécurité quelconque...il finit par le croire, et le répéter aux psys... C'est un cercle vicieux.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Attirée par un couple... besoin d'aide, de conseils et d'en parler!

Profil

Romy

le vendredi 15 juillet 2011 à 00h59

Ben tu pourrais être surprise! Y a plein de couples qui cherchent la compagnie d'une autre fille. Ils y pensent peut-être pas d'emblée, mais un peu de nouveauté dans la vie intime d'un couple, ça peut être très bienvenu. Je ne veux pas dire que tu serais là juste pour mettre du piquant, la saveur du jour, mais de là à dire qu'ils n'ont rien à faire de toi car ils sont tous les deux ensemble.. Ils sont juste tous les deux très souvent. Alors à trois de temps en temps, ils pourraient aussi aimer. Peut-être même une bénédiction pour eux.

Autre chose...Ne le prends pas mal, c'est mon impression. À te lire, on te sens beaucoup dans le besoin,comme si tu recherchais quelque chose venant d'eux, une forme de dépendance affective. Ça peut leur faire peur. En revanche, si tu étais plus dans le ludique, quelque chose que TOI tu peux leur apporter, un plus dans leur vie...ça peut être plus tentant.

bonne chance

Voir dans le contexte

Discussion : Infidélité dans Le Monde

Profil

Romy

le jeudi 14 juillet 2011 à 22h10

Donc finalement, tu te disais "y a du boulot" à toi même... et que cet article ne t'aidera pas trop à faire comprendre ton point de vue à ta femme ou aux autres qui te voient comme un défaillant de l'amour.
C'est un peu ça?

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Infidélité dans Le Monde

Profil

Romy

le jeudi 14 juillet 2011 à 21h00

Mais voyons Popol...qu'est-ce qui te prend? Toi aussi tu interprétais les propos de gdf non? Bof, pas grave. Je voulais juste dire comment j'avais interprété son propos. Je voulais pas parler à sa place. En plusss... c'est toi qui demandais à savoir ce que les autres en pensait.

Et puis je suis pas maternante, j'ai juste un préjugé favorable à l'égard de l'opinion des autres. D'ailleurs, j'ai rien dit sur ta colère.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Attirée par un couple... besoin d'aide, de conseils et d'en parler!

Profil

Romy

le jeudi 14 juillet 2011 à 20h52

As tu vu le film Les amours imaginaires de Xavier Dolan?
Je crois que même si les deux protagonistes souffrent à la fin, ils n'avaient pas vraiment le choix de déclarer leur amour au beau Niels...

Voir dans le contexte

Discussion : Attirée par un couple... besoin d'aide, de conseils et d'en parler!

Profil

Romy

le jeudi 14 juillet 2011 à 20h49

Je pense que tu devrais agir et être fixée par la suite. S'ils réagissent mal, ou s'ils te font sentir ridicule...vraiment, ce n'est pas toi qui a un problème, ce sont eux. Ils ont le droit de ne pas ressentir ce que tu ressens, ou de ne pas être intéressés. Mais s'ils ont un peu de sensibilité, ils te le diront d'une manière franche. Ça fera mal au début, mais tu n,as pas à te sentir ridicule.

Should I stay or should I go....C'est à toi à voir si le statu quo t'apporte plus de satisfaction (tu as toujours espoir que ça marche, même si tu souffres qu'il ne se passe rien) que de passer à l'action et prendre le risque de les perdre complètement... ou de débuter une belle histoire. L'amour est risqué, ça c'est clair. Mais rassure toi, tu ne seras pas la première à qui on dit non... :- )

Peut-être que tu peux faire quelque chose de plus ludique qu'un mail sérieux. Boire un coup, te laisser aller, tâter le terrain. Et si tu sens que c'est pas réciproque, t'as toujours l'excuse que tu étais un peu bourrée...

Voir dans le contexte

Discussion : Infidélité dans Le Monde

Profil

Romy

le jeudi 14 juillet 2011 à 20h26

Peut-être que ce que gdf voulait dire ce n'était pas tant de convertir (y a du boulot pour convertir)...Mais y a du boulot pour ramasser à la petite cuillère et aider éventuellement ceux qui croient très fort à la fidélité et qui risquent peut-être de tomber de haut. Parce qu'il y a les chiffres sur les valeurs d'aujourd'hui et les chiffres sur la réalité d'aujourd'hui.

Sincèrement, je ne crois pas que sur ce forum on veuille convertir qui que ce soit. Mais plutôt aider les gens qui se questionnent. Et si les jeunes ont besoin d'absolu, c'est bien et beau...mais éventuellement, ils se questionneront eux aussi. Peut-être que plus l'absolu est grand, plus les questionnements feront mal.
Je crois que c'est en ce sens qu'elle disait "y a du boulot".

Voir dans le contexte

Discussion : L'angoisse du vide qui répond à l'angoisse du tout

Profil

Romy

le jeudi 14 juillet 2011 à 17h18

Je suis toujours épatée par la qualité des échanges sur ce site. J'avais envie de l'écrire. On s'y sent bien.

Voir dans le contexte

Discussion : Confiance en soi...

Profil

Romy

le mardi 12 juillet 2011 à 17h16

Ulysse (celui qui part, mais qui revient toujours...)
Tu dis que ton couple va mieux et est au top. C'est assez positif tout ça. Est-ce que c'est aussi le cas dans le couple de ton ami et ta nouvelle flamme? Dans ce cas, les résultats parlent d'eux même , non?

Si tu assumes que ce n'est pas "mal" ce que vous faites, tu ne devrais pas te cacher. Je crois qu'à la longue, vous cacher et mentir sera beaucoup plus dommageable. Je ne continuerais pas en ce sens. Je dirais les choses comme elles sont pour que vous puissiez tous prendre vos décisions en toute connaissance de cause. Laisse les autres gérer leur souffrance. Je sais, facile à dire, pas facile à faire.
Tu peux aussi lire sur le NRE (New relation energy), cette forme de passion (énergie) des débuts de relation qui fait un peu perdre la tête. Ça permet de comprendre que ce qui nous arrive est assez normal, et que ça peut arriver à tout le monde...y compris à ta copine.

Tu peux aussi faire un "effort" supplémentaire pour sortir avec ta copine, t'arranger pour la laisser seule quelque peu au bar, le temps d'aller à la toilette et qu'elle se fasse un peu draguer :- ). Ça booste la confiance en soi. En somme, être beaucoup plus attentif à elle, lui montrer combien elle te plaît.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Le prix à payer

Profil

Romy

le lundi 11 juillet 2011 à 16h48

Je réfléchis à tout ça depuis quelques jours. Et je crois que les choses ne sont pas aussi simple que de dire: "il y a un problème ou il n'y en a pas". Si c'était aussi simple, je ne me poserais pas de questions. C'est justement lorsque les choses ne sont pas claires et nettes qu'il devient difficile de prendre des décisions. Une amie qui vit malheureuse dans sa relation me disait que ce serait tellement plus simple si elle n'aimait plus du tout son partenaire, si elle pouvait ressentir de la colère à son égard...C'est quand le statu quo s'installe que ça devient difficile. Ce n'est pas une question d'être prête. Mais plutôt de ne pas vouloir perdre quelque chose à laquelle on tient, même si c'est pas parfait. Et ça, ça rend parfois triste, parfois heureux. Il n'y a pas de frontière définie entre les deux. Je suis heureuse et triste à la fois. Je comprends mon Homme et je ne le comprends pas.
Voilà. Je voulais avoir le dernier mot sur ce post :-)

Voir dans le contexte

Discussion : Le prix à payer

Profil

Romy

le vendredi 08 juillet 2011 à 18h47

Merci Popol.
Je comprends ce que tu me dis....le problème...la solution... J'y réfléchis. Et je comprends aussi que je me plains, et tout de suite après je défends mon mari... Probablement la différence entre mon ressenti et ce qui en est vraiment.
Je crois qu'on est encore une fois dans le théorique. La situation serait différente si j'étais amoureuse et prête à prendre des risques. Prendre des risques juste-pour-que-ce-soit égal, ça serait con. Et je crois que ce serait con de l'empêcher de faire un truc juste parce que je sais (je crois) qu'il ne me laisserait pas le faire.
Donc pour le moment...je me tais aussi. Et je vous épargne de mes états d'âmes.
XXX
Romy

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Le prix à payer

Profil

Romy

le vendredi 08 juillet 2011 à 18h32

Et mon autre problème c'est que ses conditions à lui qu'il me met il ne les respecte pas toujours pour lui. Et ça, comme j'ai dit, il le reconnaît...il reconnaît que ce n'est pas égal.

Et un autre truc qui m'embête et qui me frustre à la longue, c'est quand j,ai la nette impression que toutes les "choses" que je lui laisse faire... il ne me les laissera jamais faire avec sérénité. Je parle par exemple d'une semaine à l'étranger avec sa copine, ou trois jours avec une autre copine qui habite dans une autre ville qu'il doit visiter pour le boulot...ou moi qui décide de les laisser sortir à deux parce que je comprends que sa copine n'a pas envie qu'on soit à trois au resto. Ou dormir chez elle une fois toutes les deux semaines... etc etc.

Bon, j'écris et je me dis: "ne jamais dire jamais..."

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Le prix à payer

Profil

Romy

le vendredi 08 juillet 2011 à 18h23

Ben non là...Popol...tu exagères.
La baboune, c'est normal. Tu fais quoi toi quand tu es vexé et triste?
Puis il fait plus l'indifférent que bouder. Il ne fait pas...Il EST. Et ma crainte c'est qu'il le reste, et qu'il cesse de m'aimer parce qu'il me trouve frivole ou ne me fait plus confiance ou trouve qu'on s'éloigne parce que j'agis indépendamment de ce qu'il pense et de ses besoins.

Et puis oui, ça arrive aussi que je rentre aux petites heures sans qu'il soit question d'un amant potentiel. Pas trop un problème ça. Même si je lui dit que j'ai embrassé un type à la discothèque, comme ça, juste pour le plaisir...Pas trop un problème. Non. Le problème, c'est quand il y a un amant potentiel qui rôde dans les parages, et que mon Homme a l'impression que je développe une relation plus de type amoureuse avec lui et que je ne l'implique pas dans ma démarche. Que je le tiens à l'écart.

Voir dans le contexte

Discussion : Le prix à payer

Profil

Romy

le vendredi 08 juillet 2011 à 17h49

Yomboor
Fais évoluer ta relation si tu veux la garder car ton épanouissement et celui de ta relation en dépend dans le long terme...

Oui, ça j'en suis convaincue. Et même si les discussions sont parfois pénibles, elles sont tout de même importante pour l'évolution...

Voir dans le contexte

Discussion : Le prix à payer

Profil

Romy

le vendredi 08 juillet 2011 à 17h45

Oui, bon...faut pas croire que je passe pas des journées seules non plus! Je vais en w-e avec des copines, je sors régulièrement (y compris avec des hommes), mon travail m'amène à l'extérieur de la ville parfois et j'y passe quelques jours seule...

Peut-être que la seule chose qui manque pour un véritable lâché prise, c'est la partie : "Homme ne demande rien et Romy ne dit rien non plus".
Mais pourquoi aller dans cette zone, si ça ne me dérange pas de dire et que lui veut savoir? Le seul problème, c'est que je crains sa réaction. Je crains que quelque chose se casse.

Il y a quelques semaines, le soir où je suis rentrée aux petites heures de chez cet homme qui aurait pu devenir mon amant... Mon Homme n'a rien demandé et je n,ai rien dit non plus. Mais il savait tout. Et il m'a fait la gueule, puis ne voulait pas que je le touche, m'a dit qu'il ne serait plus capable de me faire l'amour pour un temps, n'a pas dormi dans le lit les jours qui ont suivi...Alors on a parlé, et les discussions l'ont amenées à dire qu'on ne voyait vraiment pas les choses de la même manière et que ça regardait très mal pour notre couple etc. etc. J'étais dévastée. Après deux semaines...je reprends du poil de la bête. Et nous allons mieux. Mais c'est aussi parce que mon histoire ne se poursuit pas. L'homme en question ne veut pas rencontrer mon mari...et comme je lui ai dit que c'était nécessaire... Alors ça s'arrête ici....

Voir dans le contexte

Discussion : Le prix à payer

Profil

Romy

le vendredi 08 juillet 2011 à 14h43

Popol
Romy, non, je ne suis pas l'Australien :-).

Et bien tu es bien sympathique quand même : - )

Popol
Lui est déstabilisé que tu changes... et toi tu es déstabilisée à la perspective que la relation puisse changer. J'attendais que tu arrives toi-même à cette idée peut-être...

J'y étais tellement déjà arrivée à cette idée que ça me semblait une évidence. On est un peu dans l'impasse...mais on voit peu à peu la lumière. J'espère juste que ce soit avant l'indigestion de discussions, de cheescake et d'aigre-doux. On ne parle que de ça depuis 20 jours... Mais tu as raison que Siesta avait vu juste. Comme bien souvent d'ailleurs.

Popol
Je me trompe peut-être du tout au tout, mais ton homme, sous des dehors un peu machistes, me paraît fragile, avec des appréhensions plus fortes que les tiennes.

Oui, bien sûr...je ne resterais pas avec un vrai macho. C'est un faux macho. : - )
Il est fragile comme nous tous. Et il a peur comme nous tous. Il n'est pas prêt à ça, qu'il dit. Laisse-moi le temps, qu'il dit. Mais plus que tout, je crois qu'il est un peu déçu. Tout ça a vraiment débuté avec une envie de libertinage qui ne s'est jamais dissipée chez lui. Puis il s"est retrouvé à vivre une relation de type amoureux (de plein gré, il le reconnaît, mais l'idée de départ c'était pas ça...Ça devait être quelque chose qui "mettrait du piquant" dans notre couple). Moi, en voyant ce qu'il vivait, ça m'a mis la puce à l'oreille...(tiens...c'est ça que j'aimerais). Du coup, on s'est éloigné du libertinage et on fait beaucoup plus de bavardage... J'aime toujours le libertinage. Sauf que j'aime aussi le polyamour (je veux tout!). Et comme il me propose le libertinage en lieu du polyamour....du coup le libertinage devient l'ennemi à abattre...Car il prend la place de l'autre. Essayons donc de faire du métissage.

Popol
vous en êtes là de vos non-dits.

Et las...aussi. Hélas.

Nounours
Si la soumise transgresse les règles, ne cherche-t-elle la sanction ou le dominant ne désire-t-il pas que la soumise transgresse justement les règles pour pouvoir la sanctionner ?

Oui...mais... :- ) Quand c'est un jeu, ça va. Et puis...peut-être que je ne suis pas une vraie soumise. Je suis plutôt du genre: pas comme ça, tu me fais mal. Je contrôle par le bas, qu'il dit. Et aussi...Une règle dans le SM...c'est le "safe word". Lorsqu'on dit un mot qui veut dire: là, j'en ai assez..Arrête-toi, je ne joue plus. J'accepte souvent le jeu. Au lit comme dans la vie de tous les jours. Et comme il m'a dit hier: "ça t'allait jusqu'à la semaine dernière. Maintenant tu veux changer d'un coup."

Moi aussi j'ai peur. J'ai peur de changer. Parce que mon "rôle" ou disons plutôt, ma personnalité, me permet une certaine spontanéité, frivolité, lâché prise. J'ai peu de responsabilité. Le dominant doit être fort, avoir de l'initiative, il ne doit pas trop se tromper souvent...

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion