Polyamour.info

kerdekel

kerdekel

Paris (France)

la-tortue.info

Participation aux discussions

Discussion : Au sujet de mon invitation pour le réveillon du nouvel an

Profil

kerdekel

le jeudi 05 décembre 2013 à 10h20

Merci de lire la charte en entier, pas seulement ce qui vous intéresse.
Vous trouverez la réponse tout seul.

Voir dans le contexte

Discussion : Invitation pour le week-end du Nouvel An 2013/2014

Profil

kerdekel

le mardi 03 décembre 2013 à 17h32

Trouvé sur la bergerie des possibles
La Bergerie des Possibles propose un Nouvel Évangile, (une Nouvelle Bonne Nouvelle) de libération : du travail, de la honte sexuelle et surtout des mensonges religieux, athées et nouvellement écolos.

Moi, je suis athée.
Et je suis ptet athée, mais au moins, je fais iech personne avec mes croyances ou non croyances.
Vous vous prenez juste pour qui pour me traiter, mes contemporains et moi-même de "menteurs" ?
Le respect d'autrui, ça vous dit quelque chose ?

Trouvé sur la bergerie des possibles
La Bergerie des Possibles prône la vie en couple libres (hétérosexuels) et le polyamour naturel.

Et homophobe en plus...

S'il vous plaît, donnez-moi une seule raison de ne pas virer votre invitation et vous bannir, dans la foulée ?

(Je précise que ce que j'ai mis en citation, c'est un petit échantillon de ce que j'ai pu trouver de très révélateur sur vous. Alors prenez beaucoup de précautions avec ce que vous allez me dire... :) )

Voir dans le contexte

Discussion : Elle veut tout contrôler, et ça vire au cauchemar

Profil

kerdekel

le lundi 02 septembre 2013 à 16h53

Evavita, tu es la voix de la sagesse. :)
J'ai d'ailleurs fortement tendance à être comme toi, je pense. Notre système d'alerte est ainsi fait qu'il semble très sensible et qu'on pose rapidement le hola.
Mais même avec un système d'alarme performant, il peut arriver que le réveil de certaines personnes échappe à la vigilance. Personnellement, et je pense que c'est également ton cas, s'il y a ne serait-ce qu'une menace physique (même pas une claque hein, juste menace), c'est déclenchement de l'alarme immédiat.

Je pense qu'à partir du moment où il y a des "poussages" brusques pour se débarrasser, ou pour interdire, la limite de la violence est carrément dépassée. En tout cas pour moi.

Là où est toute la force de la perversion, ce qui à nous, nous parait invraisemblable (surtout parce qu'on est pas la tête dans l'eau) c'est que pour certains et certaines, il y aura tellement eu de petit pas avant que le système d'alerte sera scotché comme un écossais et ne se mettra pas en route, et la limite sera ainsi "intégrée", la personne prise au piège. Les 2 personnes pourraient donc agir, mais c'est justement là où est le problème, pour agir, il faut que l'alarme se déclenche, et/ou avoir l'impulsion, le déclic, voire soyons fous, le courage de donner un coup de pied en dehors du tourbillon. C'est très simple mais néanmoins difficile.
Par exemple, je raffole du fromage, son excès me fait du mal, mais je n'arrive PAS à m'empêcher d'en manger ou en manger moins et je me détruit et je le vois, mais je suis anesthésiée, car il me fait du bien à court terme, etc et je suis tellement déprimée que le courage de dire "allez c'est bon je ralentis" est extrêmement difficile, même s'il est simple. Voilà. Je suis sous la manipulation du fromage, je sais ce qui devrai être fait, oui "c'est mon choix", mais simple n'est pas facile et dans ces cas là, pour exprimer ce problème, nous sommes tous des Cassandre, ce qui ajoute de l'eau au moulin du casse-tête... Ce que l'on ressent sous le joug de quelqu'un qui nous manipule (que ce dernier en soit d'ailleurs conscient ou non) doit être extrêmement semblable à celui d'une drogue (pour ne pas dire identique).

C'est un mécanisme assez fascinant, bien que peu enviable (Monsieur Lapalissade, sors de ce corps).

Voir dans le contexte

Discussion : Elle veut tout contrôler, et ça vire au cauchemar

Profil

kerdekel

le samedi 31 août 2013 à 12h40

Vous savez comment on cuit une grenouille ?
On ne la met pas dans l'eau bouillante, non, elle vous sauterai à la goule sinon.
Non, non.
On la mets dans l'eau froide, les grenouilles kiffent l'eau. Et on augmente la température de l'eau, tout petit à petit.
Oh bien sur, à un moment donné, la grenouille s'apercevra que pfffouu, il fait chaud là-dedans quand même. Mais elle restera, elle est bien elle dans l'eau, du moins le crois-t-elle. Elle pense pas que ça peut empirer, qu'elle va ptet même s'habituer au chaud, elle ne pense pas qu'il est trop tard.
Elle ne se rends pas compte que si elle décide de ne pas fuir, c'est qu'elle est déjà très -voir trop- affaiblie, pas que physiquement, mentalement aussi, du coup.
Et on se dit "mais qu'elle est bête cette grenouille, elle est là dans l'eau chaude, mais elle se casse pas."
En vérité, elle n'est pas idiote, on a juste profité de sa faiblesse (son goût pour l'eau) et petit à petit, on "déconstruit" sa force, tellement doucement mais surement qu'on parvient à ne pas réveiller son système d'alerte.
Et quand ENFIN, elle commence à réaliser qu'il est trop tard, peut-être même lorsqu'elle réalise qu'en fait, l'eau est brulante, il EST bien trop tard, elle est déjà morte.

C'est le principe de la perversité (lien sur le blog de Jaddo, d'une explication très claire et très intéressante de ce terme).
Je ne nie pas qu'il y a des myriades de constructions sociales pouvant amener quelqu'un à devenir un pervers ou une perverse (narcissique, par exemple, comme j'ai lu le terme par je sais-plus-qui en lisant le sujet, j'ai trouvé que ça collait plutôt bien).
Mais la perversion est à mon sens une pathologie mentale qui gagnerait à être suivie psychiatriquement, ne serait-ce que pour déterminer les facteurs profonds qui ont amené à cette perversion et pouvoir agir directement dessus. Cela demande un suivi constant, qui demande quelqu'un de formé, rodé à ce type de pathologie, comme un ou une psychiatre.

Ce qui est sûr, c'est qu'il faut aussi parvenir à se mettre à la place de la grenouille pour comprendre comment c'est possible d'en arriver là, et faire montre ainsi d'un peu d'indulgence : être manipulé peut arriver à n'importe lequel d'entre nous, cela ne serai pas une preuve de bêtise pour autant, soyez assuré de cela. :)

Voir dans le contexte

Discussion : Poly, comme à la Maison - mercredi 4 septembre 2013

Profil

kerdekel

le vendredi 30 août 2013 à 14h36

LePolyMasquey
Autant pour moi, c’était vulgaire, je vais donc reformuler : il y a aura bien des individus de sexe féminin en âge de procréer et certainement qu’il y en aura à ton goût tu peux donc venir (ou pas...)

Message modifié par son auteur il y a 2 heures.

Et je signale au passage que les individus de sexe féminin "en age de procréer" et "au gout de" aimeraient premièrement qu'on arrête de les renvoyer à leur uterus et deuxièmement qu'on cesse de les considérer comme de la nourriture, comme demande, ça devrai pas être trop compliqué à comprendre pour Papa Poly Sexiste. ^^ ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Le féminisme devrait-il dénoncer la norme monogame ?

Profil

kerdekel

le jeudi 29 août 2013 à 15h08

Ça va ptet aller les règlements de compte?

Sinon, il y a une phrase qui m'a arraché les yeux dans ma lecture, en substance : "le féminisme ne sert plus à rien."

Je repense à ce visage tuméfié d'un homme gay, tabassé en marge des manifs-pour-tous qui m'a tellement marqué. Je repense aussi à cette fois où un de mes amis s'est fait tabasser par des fafs et avait du aller à l'hosto pour avoir distribué des capotes lors d'une manif d'Actup, près de Notre-Dame. Et puis tous ces commentaires absolument immondes sur mes amies trans...
Et parallèlement, ces "ptites remarques innocentes" à la "pff la gaypride en France, ça sert à rien". Et bah si. Ça sert. C'est une marche des fierté. Qu'elles soient à paillettes, à écouter de la plus ou moins bonne electro n'y change rien. Que la France soit plus ou moins progressiste sur le sujet que d'autres non plus (c'est même hors sujet, il importe peu que l'autre souffre plus ou moins que vous, la hiérarchie des souffrances c'est une vaste connerie, quand il y a souffrance, il est normal et surtout, nécessaire de trouver le moyen de la résoudre, periods).
Ces manif montrent, parlent, font parler d'elles, pour dire "On est là, on est pas seuls, on ne laissera pas certains nous la conter à l'envers".

Toi qui pense que le féminisme ne sert à rien :
Tant que tu n'aura pas la peur au ventre constante en rentrant chez toi, tant que tu fera pas aborder plusieurs fois par semaine par des bites sur pattes aussi intelligentes et lourdes qu'un fauteuil Louis XV (c'est 15 des fois que tu lirai pas les chiffres romains), tant que tout ce que tu verra comme publicités autour de toi te considérera comme une seulement une bonniche/mère/pouffiasse-vénale/etc-de-stéréotypes-débiles ou même encore de clips faisant fureur te prenant pour une chiennasse (on ferai un clip comparant des noirs à des singes, ça serai direct considéré comme raciste et ce serai NORMAL, mais non, femme=chienne, ça passe tout seul ! Tiens, d'ailleurs ce clip auquel je pense est aussi une pub...), tant que tu aura sans cesse affaire au mansplaining (la définition, tu colle parfaitement dedans, tu devrais t'y identifier facilement) alors que t'es pas plus con ou conne que la moyenne, tant que tu te sera pas fait entendre au bout du fil qu'on te préfère un technicien informatique parce que les techniciennes ça peut être que tout nul, tant que ta famille ne t'aura pas demandé comme seule nouvelle que "quand est-ce que tu comptais LEUR faire un chiard ?!" quand on demande à ton frère comment ça va à son boulot et sur quel projet il est, tant qu'on t'aura pas dit (style pole emploi et consors) "quand même se présenter à un entretien d'embauche sans être maquillée c'est du foutage de gueule" (quoi-votre-mère-ne-vous-a-pas-appris-à-vous-maquiller? Mais quelle mauvaise mère vraiment!), tant que ta grand-mère ne t'aura pas dit que ça aurai été mieux que ce soit toi plutôt que ton frère qui soit atteinte d'un cancer (d'ailleurs ta grand-mère n'a jamais compris pourquoi tu n'as jamais été docile et douce, que tu ne te laisse pas faire), tu ne comprendra sans doute pas ta connerie, parce que c'est pas avec ton empathie de bulot actuelle que tu risque d'y arriver.
Tant que les femmes seront moins payées à travail et compétences égales (non non le plafond de verre n'est pas un mythe), tant que plus d'une femme sur 3 par jour mourra sous les coups de son con de mari, tant que plus de 90% des personnes violées seront des femmes et que seulement 10% témoigneront (ce qui représente un chiffre élevé, vu ce que les victimes ont a subir, en plus du viol, comme retournement SYSTEMATIQUE de situation de qui est la victime), tant qu'une petite fille et qu'un petit garçon devront jouer aux jeux de "leur genre" et se comporter selon les stéréotypes de "leur genre" (au passage, le rose "couleur de fille", c'est à partir de la fin des années 20 que ça été établi, donc le "c'est naturel pour une fille d'aimer le rose", nan, c'est une construction sociale, et c'est qu'un exemple de ce type d'inepties essentialistes de mes 2), tant que t'aura des gens pour te traiter de salope et te renier du jour au lendemain parce que t'a plusieurs amoureux/ses quand les hommes seront vus comme de joyeux don-juan, tant qu'on aura des gens -parfois même des amis!- qui te sortiront la fameuse litanie absconde "les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus!" (bah non grosse nouille, les deux viennent de la planète Terre et l'un des 2 apprécierai que t’arrête de les traiter comme des sous-êtres impurs), tant que les lesbiennes seront vues comme des nanas qui n'ont connu en fait que des mauvais coups et qu'elles ont obligatoirement besoin d'une queue qui saura les satisfaire, tant que les gens continueront à traiter les féministes d'hystériques misandres et mal-baisées bonnes à gueuler et méritant juste de se faire recevoir un coup de bite (si elles sont "bonnasses") ou à brûler à l'acide (si elles sont "moches" et sont alors nommées en tant que "ça"), tant que les femmes seront sans cesse 24/7/365 ramenées à leur corps tout le temps sur tout partout à n'importe quelle fichue occaz', tant que, tant que, tant que, la liste est longue.
Mais pour te la faire courte, tant qu'on aura affaire au bingo sexiste auquel tu t'adonnes, ptet même pas consciemment (et là, ptet que t'es récupérable si tu t'applique ta chère "remise-en-question"), oui, le féminisme aura plus que jamais sa place dans le monde, incluant notre nation.
Alors après, je pourrai te dire aussi "tant que...blablabla... tu peux fermer ta mouille et ouvrir les écoutilles, ça te changerai".
Mais je te le dirai pas (même si je comprends parfaitement ceux qui le font, visiblement, tu parle beaucoup, comme par exemple, je réitère, de "remise-en-question" -ahahah! Bah tu te mouche pas avec le coude mon colon. Tu parles, tu parles, mais tu fais le contraire).

Non, moi, je préfère que tu t'exprimes, et que ta prose nauséabonde soit au vu de tous, que TOUT le monde ici se rende compte à quel point. Moi, tu ne me met pas en colère, tu me fais rire. Je sais c'est pas charitable de se moquer de certains esprits un peu plus nouilles que les autres, mais que veux-tu, je dois être un peu cynique. Alors vas-y débite tes inepties, fais-moi rire. :) Montre-moi à quel point tu es complétement à côté de la plaque et que tu t’entête dans ta bêtise, comme un roomba dans un mur avec l'option recul en panne !
Et je t'en prie, si t'es un homme, balance tes male tears, vas-y, fais-toi plaisir ! :D (Si t'es une femme, vas-y, fais toi défenseure en te réfugiant dans les pattes de ce pauvre Papa-triarcat qui sera te récompenser en te dominant et te privant de tes libertés, fais-toi plaisir aussi !)
Sur ce forum (c'est un exemple), je n'ai jamais banni personne (ceci dit, je comprends et ne reproche pas du tout la méthode chez d'autres modo, au contraire, c'est juste que je l'utilise pas), je préfère que les nauséabonds s'expriment. Allez, même, qu'ils crient sur les toits tout leur puant babillages. Aux yeux/oreilles de tous. Se couvrir de honte et de déshonneur, les imbéciles peuvent le faire tout seul et c'est bien plus marrant. Se taire et risquer de passer pour un con ou l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet, visiblement tu as choisi ton camp, camarade sexiste. :)

Mais saches que si tu peux t'exprimer, que les sexistes comme toi peuvent s'exprimer, moi aussi, les féministes (je plussoie de mes ptits doigts junon, boucledoux et consors, voix de la sagesse toujours et encore ! (+) ^^ ) aussi. Et ne compte pas qu'on se lasse avant toi, qu'on n'abandonne nos luttes parce que PAPA-triarcat a parlé et que seul son avis absurde (comme dans dénué de sens, de logique hein, visiblement tu piges pas la définition) prévaut et que les autres aillent tous se faire foutre. Tu ne veux pas te taire ? Tu veux parler ? Oui, tu as le droit. Tout à fait. Vas-y. Mais nous aussi on a le droit. Nous non plus on se taira pas, on se laissera pas faire, cale-toi bien ça dans un coin poussiéreux de ton crâne aux idées d'un autre temps.
Crie tant que tu peux, Néanderthal. Fais du bruit à toi tout seul comme si t'étais 50. Mets des miroirs qui brillent sur ton cheval pour faire le malin comme la horde sauvage dans Mon nom est Personne.
Tu finira comme eux... Et j'en ris d'avance ! ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 8 avril - Paris - Bubble Bar

Profil

kerdekel

le vendredi 22 mars 2013 à 16h03

Perso, j'adore passer des soirées devant mon écran et des fois, j'ai pas envie de voir du monde. Du coup je préfère mon écran à une soirée, pas pour masquer une peur, juste parce que j'aime bien. :)
J'ai des amis à l'autre bout du monde, avec lesquels je me connecte pas souvent, si on se donne rendez-vous à tel moment, je peux préférer être à ce rendez-vous, même si la connexion est "différente", "virtuelle".
Virtuelle ne signifie pas irréelle en mon sens, au contraire. Après, j'ai moins besoin pour ma part d'avoir la possibilité de toucher la personne en face que de me connecter "mentalement" si l'on peut dire.
Voilà, en fait je considère les connexions par écrans interposés ni plus ni moins qu'une forme de connexion entre personnes, qui se superposent, sans avoir à en préférer une (enfin ça dépends du moment/envie quoi).
Après, c'est que ma vision des choses (sans doute partagée par kevinbo mais je ne voudrai pas m'avancer) :)

Par contre kevinbo, chatroulette ?
Ca existe encore ce truc? :)
Are you from the past ? :D

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 8 avril - Paris - Bubble Bar

Profil

kerdekel

le jeudi 21 mars 2013 à 10h27

En plus c'est pas vrai que ce que tu dis siesta.
Ceux qui savent pas écrire rencontrent des difficultés dans le polyamour : pour remplir les formulaires.
Regarde ce qui s'est passé avec le formulaire d'Ystrak. Tu crois que c'est drôle de se retrouver avec la page A6b gribouillé de poneys et de narvals en lieu et place d'informations précieuses qu'on pourrai revendre à un site de vente immobilière ?

Voir dans le contexte

Discussion : [Site] OkCupid : qu'en pensez-vous ?

Profil

kerdekel

le mardi 19 mars 2013 à 18h04

Perso, j'ai des tas de français qui viennent me parler... en anglais. La plupart me disent qu'ils sont nuls en anglais et me demandent s'ils peuvent me parler en français, si je les comprendrai quand même.

Je trouve ça savoureux. :D

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 11 mars - Paris - Bubble Bar

Profil

kerdekel

le mercredi 13 mars 2013 à 10h38

C'est vrai que c'était sympathique tout ça.
J'ai vraiment beaucoup le fromage, je regrette pas d'avoir tanné littlejohn :)
Siesta, tu apprendra que j'ai adopté un bleu fort délicieux.
Mais j'allais pas tous les emmener dans mon sac ! J'aurai voulu c'est vrai. :) (Et puis j'avais un train à prendre je devais me presser)

Je vais pas faire du name dropping, mais j'étais ravie de rencontrer les gens que j'ai rencontré. En plus, pour une fois, c'est pas que des informaticien-nes, ça change.
(Lorel, souffleuse de verre, c'est la classe intergalactique, j'aurai voulu revenir parler avec toi, j'ai pas pu, j'espère que je te reverrai! :) )

Sinon pour les pic-nic ça va être cool dès que le temps va cesser de jouer aux montagnes russes (je sais pas ce que je vais mettre aujourd'hui, ma grosse neige ou mon ptit soleil... Et si j'accessoirisai avec un ptit vent, rhaa je sais pas, je vais mettre mon survet de brouillard tiens et cette aprem je me changerai pour un peu de bleu avec des chaussettes de gel!)

Après, je compte bien cet été encore créer des pages évènement pour le ciné plein air à la Villette, c'est toujours sympa.
Pour les nouveaux-elles, La Villette, au Nord-Est de Paris, organise de fin juillet à fin Aout, un cinéma plein air.
Concrètement c'est une énorme toile blanche qu'ils gonflent avant la séance devant une énorme pelouse. L'entrée est gratuite. Enfin "l'entrée", en gros tu vas t'asseoir sur la pelouse quoi (mieux vaut apporter une couverture pour s'assoir sur la pelouse voire un ptit coussin pour les plus --vieux-- sensibles d'entre nous). Le film est projeté à la tombée de la nuit. Ça peut être des trucs très classiques comme des films parfaitement inconnus, ça tourne toujours autour d'un thème. L'année dernière par exemple c'était "métamorphoses", pour ma part j'étais allée voir "Dans la peau de John Malkovitch".
Le programme est pas encore donné pour cette année, il devrai pas tarder, je surveille de temps en temps.
Ce qu'on avait déjà fait, c'est qu'on se pointe bien avant (la pelouse se remplit vite, c'est une activité culte parisienne ce ciné plein air), genre à l'heure du gouter, 17/18h , avec victuailles et couvertures, et le meeting poly se fait là. Le film commençant pas avant 22h. Après ceux qui veulent rester voir le film restent.
En général quand je faisai ce type d’événement, j'essayai de choisir le plus possible des films qui peuvent coller au polyamour (mais ça peut très bien n'avoir rien à voir en fait). Une fois on avait vu "Vicky, Christina, Barcelona" de Woody Allen, c'était chouette. :)

Donc voilà, je regarde ça de près. :)
Et pis sinon il nous reste toujours les buttes chaumont pour patienter jusqu'à cet été. ^^

Voir dans le contexte

Discussion : [Site] OkCupid : qu'en pensez-vous ?

Profil

kerdekel

le lundi 11 mars 2013 à 15h39

Perso, je fais pas vraiment les tests, je les trouve bizarre.
Après, ce que je fais, c'est quand je rencontre quelqu'un qui me plait pas mal sur ce site, je regarde les questions entre nous, pour voir un peu nos points communs, et je réponds à celle qu'il/elle a répondu et auxquelles je n'ai du coup pas répondu.
Du coup en fait, j'ai répondu à des toooooonnes de questions (dont certaines m'apparaissent encore assez obscures aujourd'hui, celle faisant référence dans le genre étant "do you litter ?", non je suis une grande crade j'adore garder mes poubelles sous mon oreiller).

Pour les match, à priori, plus de 90% c'est pas mal. Mais je méfie toujours un peu (d'où le fait que je regarde les questions auxquelles la personne à répondu toujours, il y a des choses "mandatory" chez moi aussi, comme avec littlejohn -heeey, 96% de match avec toi, little, la classe!- ^^ ). Sans citer de nom, je vois au moins 2 personnes à 99, avec qui la relation amoureuse ne fonctionnerai pas ou n'a pas fonctionné, alors que je suis en ce moment avec une personne avec qui je ne match "qu'à" 70% et des poussières et ça fonctionne impec. Mais à l'instar de littlejohn, j'ai eu mon quota de rencontre dessus (que visiblement j'ai encore semble-t-il). J'ai rencontré mon amoureux italien ainsi et c'est un vrai bonheur.

Ensuite, je confirme ce qui est dit à propos des demandes, nous les femme croulons sous les demandes, des plus courtes ("hi", ouais, super ta vie) aux plus chelous ("bonjour, je voudrai une recette de crêpes on se rencontre?" bien sur, tu m'as prise pour tante marie ou bien). Après, j'ai un profil "rigolo", du coup, j'ai vraiment beaucoup de demandes loufoques, c'est marrant. Faudrait que je sortes un recueil un de ces 4... (Hein ystrak ;) ! )
Perso, je vais surtout répondre aux demandes qui sortent de l'ordinaire donc, qui sortent du "ouais je suis sur paris, j'ai envie de queuter, t'es tentée bien ou bien?" ou "hi! nice profile! visitme/answer/pokelife/wooo".

Puis, si j'ai bien compris, il y a julienpoly qui se proposait d'en traduire une bonne partie des questions, il faudrait lui demander où il en est, voir l'aider. :)

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 11 mars - Paris - Bubble Bar

Profil

kerdekel

le lundi 11 mars 2013 à 14h29

Franck Thoraval, votre nom fleure bon le jeu de rôle médiéval-fanstatique, pourquoi ai-je cette impression... ^^

Voir dans le contexte

Discussion : L'amitié femme-femme est-elle possible ?

Profil

kerdekel

le mardi 05 mars 2013 à 18h24

Coquelicot, je ne t'ai jamais jugé à ton niveau d'études. Je ne suis d'ailleurs absolument pas ce genre de personnes. J'ai des tas d'ami-es avec plus ou moins de diplômes, parfaitement intelligents et s'exprimant correctement.
Toi-même, en dehors de quelques fautes (tout le monde en fait, à commencer par moi), je trouve que tu t'exprimes correctement, pour ma part. Je veux dire, on te lis, on comprends tes phrases, on a pas besoin de te relire 4 fois. J'ai eu connu d'autres personnes sur ce site et ailleurs, éventuellement plus diplômé-es, s'exprimant de manière bien plus obscure.
Puis, pour répondre à un autre point, n'ai pas peur d'exprimer ton point de vue. Si tu dois dire "moi, je" et t'exprimer avec ton cœur, alors n'hésites pas une seule seconde, nous te connaîtrons que mieux. :) En impliquant que toi, en ne parlant que pour toi, tu es bien moins nombriliste que "Je suis comme ça, je ne connais que ça, alors toutes les femmes sont pareilles" parce qu'à ce moment, tu applique "ton nombril" à celui des autres femmes (et c'est assez blessant). Tu ne dois donc pas craindre de parler de ce que tu ressent toi, juste en tant que toi.
Si je t'ai blessée, je le répète une seconde fois, je suis désolée, ce n'était pas mon intention (tu peux d'ailleurs me tutoyer en lieu et place de parler de moi à la 3ème personne, je ne vais pas te manger ou te maudire sur 3 générations :) ). Quant au "label", je pensais plus à "point" et non "étiquette", je me suis mal exprimée. Genre comme un point godwin, mais un point sexiste. Le fait de t'en voir attribuer un ne fait pas de toi quelqu'un de nécessairement sexiste, juste quelqu'un qui a sorti un truc sexiste. Si tu veux un jour, si j'en dis un, tu pourra me l'attribuer. :)

Enfin, et principalement, pour répondre à ta question, siesta est à mon sens, et comme toujours ! la voix de la sagesse.
Oui, bien sûr, tu peux être l'amie de l'amoureuse de ton amoureux (ou l'amoureux, si tes amoureux sont bi par exemple). Mais tu dois garder en tête que tu ne peux pas plaire à tout le monde. C'est valable tout le temps, même pour les amoureux-ses de tes amoureux. En cas d’échec de l'amitié avec cette autre personne, je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais tu ne dois pas te sentir coupable, par exemple.
Mettons ainsi que ton amoureux Raymond te présente Gudule. Autant que faire se peut (celle-là, je suis contente quand j'arrive à la placer ^^ ), tu te dois de montrer patience, amabilité, cordialité et tout le blabla. Bon bah après, ça passe, et là bah, fais-péter-le-champomy, t'as une nouvelle keuuupine. Ou alors elle en a rien à foutre, et du coup, bah écoute, tant pis, tu n'y peux pas grand chose. Ou alors, elle te déteste, et là, bah, pareil, tu n'y peux pas grand chose. Mais pars toujours dans l'optique de ne pas "forcer les gens". J'utilise beaucoup les allégories du renard dans le Petit Prince en ce moment (à mon sens, un des meilleurs livres de tous les temps, il avait oublié d'être con cet Antoine ! ). Il en est une que j'aime (ok je les aime toutes mais celle là vraiment beaucoup) c'est celle induisant l'idée d'apprivoiser la personne que tu as en face, car tu ne peux la forcer à t'aimer, à être ton ami-e.
D'ailleurs, le temps que tu aura passé à apprivoiser ton ami-e rendra ta relation plus précieuse encore. Mais le fait d'apprivoiser cet ami-e, ne fera pas de ce-tte dernier-ère ta possession. Apprivoiser est utilisé dans le sens "montrer à l'autre qu'on peut avoir confiance en toi".
En le résumant très grossièrement (très très), montrer pattes blanches.
A partir du moment où tu as tout fait pour montrer que tu ne veux pas de mal à l'autre, mais que cet autre ne vient pas vers toi ou ne veut pas, tu n'as pas grand chose à te reprocher.
Tu as fait ce qui était en ton pouvoir, le reste ne dépends pas de ton contrôle et il te "reste" alors à affronter une des peurs primaires, je dirai, de l'humanité, celle de "perdre le contrôle" justement.

Accepter de ne pas avoir le contrôle, lâcher prise, sur l'idée de ne pas être appréciée par cette autre amoureuse, ça peut être dur à faire. La manière de passer cette peur (tout comme celle de ne pas voir l'autre comme un-e rival-e), on est pas tous logés à la même enseigne là-dessus (et ce serai probablement très chiant si c'était le cas, mais c'est un autre sujet). Certains vont y arriver tellement bien qu'on aura absolument pas l'impression qu'ils ou elles ont eu peur une seule fois (ptet même que ce sera le cas). Pour d'autre, ça peut demander plus de temps.
Autrefois, j'évoquais cette crainte sur ce site, des enfants qui petits, ont besoin d'une veilleuse par crainte du noir. Dans le noir, on ne voit plus. Il y a peut-être des choses qui guettent, des monstres, on se retrouve face à l'inconnu. C'est une peur primaire, celle de l'inconnu, celle de ne plus avoir le contrôle sur un environnement car on ne le voit plus. C'est parfaitement naturel. C'est une peur instinctive, du à l'instinct de survie. Tu ne veux pas te faire attaquer et souffrir/mourir -> dans le noir, il est plus simple de t'attaquer car tu ne vois rien -> tu n'as donc pas de contrôle sur ce que tu vois, parce que tu ne le vois plus -> tu as plus de chances de te faire attaquer et mourir/souffrir.
Cette peur est déclenchée pour augmenter ta vigilance, c'est à dire, accroître tes autres sens. Elle peut être paralysante, créer une panique bloquante, et dès lors nécessiter une aide (comme une veilleuse). Au fur et à mesure que tu grandis, tu apprends à maîtriser cette peur peu à peu (les odeurs que tu sens mieux qui t'indiqueront que ton vieux chat qui pète est là, les bruits que tu apprends à reconnaître, etc) jusqu'à parvenir un jour, parfois sans même vraiment t'en rendre compte, à ne plus dormir avec la lumière.
Je devais pour ma part avoir passé le quart de siècle, quand je suis parvenue à dormir dans le noir complet, sans lumière pour me rassurer (ceci dit, vers la fin, c'était plus une habitude qu'une peur, je dois l'admettre). Je n'en ai pas honte une seconde.

En réfléchissant au truc, on peut en réalité ramener toutes les peurs, à ce schéma de peurs instinctives, celle de l'inconnu (qui peut t'attaquer d'une seconde à l'autre), celle de perdre le contrôle fourni par tes sens (et te faire attaquer d'une seconde à l'autre) qui renvoient toutes ensuite, à la peur primordiale de la mort, de la souffrance. L'instinct de survie, face à cette peur primordiale déclenche pour moi toutes les autres peurs, même celles qu'on dirai pas. Même par exemple celle de l'abandon. peur d'être abandonné -> être humain, profondément social tirant sa protection du groupe -> perds sa protection - peut être attaqué à tout instant -> bam peur de souffrir, mourir. Surtout si l'être humain en question a souvent été rejeté et en a souffert, il/elle sait que la peur n'est pas irrationnelle, il/elle ne veut pas connaître la souffrance à nouveau.

Si tu à peur de ne pas plaire à Gudule, c'est normal de l'éprouver, mais la peur n'éloignant pas le danger, tu te dois par un biais, par une aide (savoir qu'on est pas seul-e à ressentir quelque chose aide beaucoup d'une manière générale), d'accepter que oui, peut-être, tu ne lui plaira pas, même si t'as tout fait pour. Et prendre ce recul pour te dire "et alors ? J'ai d'autres amies, non ? Au final, est-ce important ? Est-ce que ça va m'empêcher de faire mon boulot, d'occuper mes journées à faire du vtt (j'ai dit vtt au hasard, je sais pas ce que tu aimes faire) ? Elle mène sa vie, je mène la mienne, si elles se croisent, tant mieux, si elle se croisent pas, bah tant pis, j'ai assez de soucis comme ça sans avoir à m'en faire d'autre !"
Les gens sont libres, tu ne peux les forcer. Ça se force pas l'Amour, ça se vit, même en amitié.

Si l'amoureuse en question ne veut pas te rencontrer, tu ne dois pas le prendre personnellement. C'est surement qu'en face, elle a peut-être du mal à résoudre ses propres peurs, ses propres interrogations. D'ailleurs, en général, quand tu as une personne un peu "récalcitrante" si je puis dire, en face de toi, c'est qu'il y a de grandes chances qu'il ou elle soit confronté à une peur, à un désagrément, au moment où tu lui parles. Mais ce n'est pas grave, tu ne connais pas le futur, peut-être changera-t-elle d'avis, peut-être pas. Mais si Gudule ne se tourne pas vers toi pour résoudre ses inquiétudes, tu dois respecter son choix, elle est libre de vouloir (ou non) aller vers qui elle le désire pour passer ses peurs, tu n'as pas à intervenir (à part si il y a une demande claire et formulée). Éventuellement ton amoureux peut essayer d'intervenir. Mais son choix doit ensuite être respecté.
C'est très cool quand tu t'entends avec les ami-es de ton ami, toujours (même juste les amis*) c'est un bon double effet kisscool c'est sur. Mais ce n'est pas obligatoire, heureusement ! :)

*tiens d'ailleurs, les ami-es de tes "juste" amis, tu t'entends ou connais tous d'entre eux ? Bah dis-toi que c'est un peu pareil avec ton amoureux. :)

Voir dans le contexte

Discussion : L'amitié femme-femme est-elle possible ?

Profil

kerdekel

le mardi 05 mars 2013 à 14h25

J'ai émis une critique parfaitement fondée sur une question posée de manière sexiste. Mais j'ai aussi appuyé sur le côté inconscient de la chose.
Je n'ai pas dit que j'étais irréprochable, il m'arrive parfois de genrer, et les gens me reprennent, et heureusement, je n'envoie pas une volée de bois vert à ceux-elles qui me reprennent.
Je leur dit en général "merci de m'avoir repris, c'était effectivement bof/sexiste de ma part, je reformule". Et roulez jeunesse.
Je n'en veut donc à personne, c'est la question que je reprends.
Par exemple, "les femmes sont tordues et plus compliquées que les hommes", quelque qu'en soit le contexte, c'est parfaitement blessant. Si toi coquelicot (tu vois, j'ai assumé que t'étais un homme au départ, je ne te parlais donc pas de "femme à femme" comme tu as pu le croire, comme quoi même moi je peux me tromper ;) Je m'en excuse) tu te sens proche de cette maxime, ça te concerne. Tu aurai dit "Je me sens plus tordue et compliquée que les hommes", j'aurai pas spécialement tiqué. Mais toutes les femmes ne sont pas ainsi. Je ne suis par exemple pas ainsi. Quand tu parles des femmes, tu m'inclue dedans et tu me dis "en tant que femme, tu es plus tordue et plus compliquée que les hommes", même si je conçois que ça n'ai pas été de ta volonté, bien évidemment (d'où le fait que j'insiste sur le caractère inconscient de la chose).

Ensuite c'est très gentil de te-vous soucier de mes relations avec les amoureuses de mes amoureux, mais pour ton information, elles fonctionnent très bien. :)
Je ne communique pas avec elles en tant que femmes, mais bien en tant que personnes, ni plus ou moins compliquées que leur sexe opposés.

Puis, vous trouvez que je m'emballe, que ce n'était qu'une question mal formulée (ce qu'elle était en effet). Bon, c'est votre avis, je ne le partage pas.
Entendons-nous bien, je suis une féministe, comme la plupart des gens ici (j'ose espérer tous). J'agis à ma petite échelle. Mon échelle consiste à reprendre les ptites marques, même involontaires, de sexisme. Cette échelle, je la partage avec vous tous ici. Au travail, dans vos familles, avec vos ami-es, vous reprenez (j'ose le croire) tous ceux qui vous entourent. Vous pouvez avoir l'impression de vous battre contre quelque chose d'anodin, d'anecdotique. C'est vrai, une question mal formulée au détour d'un forum, bah c'est rien. C'est une goutte. Mais à force, mises bout à bout, c'est des milliers de ptites gouttes, des milliards. et là, ça fait du poids. C'est sûre que si je le faisais seule ce serai absolument ridicule. Mais là où est la magie, c'est que je ne suis PAS seule. ;)

Quand je pose mal une question, je la re-formule, comme ce que je fais maintenant, vous re-formuler mon point de vue, que vous n'avez, il semblerai, pas bien compris (je remercie une nouvelle fois cendre qui a reformulé mieux la question, qui de fait, cesse d'être absurde, car sexiste)
Je n'aime pas le sexisme, je dit ce que je pense. N'allez surtout pas présumer de mes intentions derrière, je n'en fait pas un drame, je parle il est vrai un peu comme une charretière, vous m'en voyez navrée, une malpolyamoureuse en somme. ;)
Ceux/elles qui me connaissent réellement savent parfaitement que je ne suis pas cette personne que décrit coquelicot, impossible à discuter avec. ^^

Enfin, je n'ai aucune animosité à ton égard coquelicot, c'est une promesse. :)

Et si jamais un jour je genre et que je te parai pas faire du cynisme, de l'humour, n'hésites surtout pas à me le dire, je rectifierai. ;)

Voir dans le contexte

Discussion : L'amitié femme-femme est-elle possible ?

Profil

kerdekel

le mardi 05 mars 2013 à 12h52

Merci pour ces rectifications cendre, tu pose la question de bien meilleure manière en effet. Que ferait-on sans toi ? :) (+) ^^

Voir dans le contexte

Discussion : L'amitié femme-femme est-elle possible ?

Profil

kerdekel

le mardi 05 mars 2013 à 12h49

Apsophos, te vexe pas mais je ne m'adressai pas à toi. Pour être honnête, je m'adressai à coquelicot principalement, et d'autres comme lui qui ne se rendent même pas/plus compte du flot de gouttelettes amères qu'ils (et elles, là-dessus on est bien égalitaire pour le coup) rajoutent à l'océan immonde du Sexisme -plus ou moins- Ordinaire.

Toi d'ailleurs, j'ai bien compris le ton de la blague, d'où le fait que je te citais pas. ;)
Pour ce qui est des signes, j'avais compris le trait d'humour (même si je le trouve pourrave, mais c'est du au blocage provoqué par ce qui est sorti avant), c'est tout ce qui est dit avant qui est franchement moyen. Le coup même d'ouvrir un sujet sur une question aussi absurde (oui, elle est parfaitement absurde. Et sexiste)
Cependant, que tu n'en "pense rien", il est évident que c'est déjà un symptôme de l'anesthésie générale qu'ont la plupart des gens face au sexisme quotidien.

Voir dans le contexte

Discussion : L'amitié femme-femme est-elle possible ?

Profil

kerdekel

le mardi 05 mars 2013 à 12h33

Eh bah y'a du boulot à faire encore pour l'égalité, quand je lis de tels trucs.

coquelicot
"Les femmes sont beaucoup plus tordues et compliquées que les hommes."

Dis-moi que tu plaisante, je t'en supplie (et que par extension je pige pas la blague, pourtant je suis un public très facile).

Nan mais sérieusement, à part ça, ça vous choque pas comme question ?
Je sais pas moi, remplacez "femmes" par noires, ou juives.
Et là, ça vous choque toujours pas ?

"L'amitié femme/femme est-elle possible ?"
Et bizarrement, la question se pose pas pour 2 hommes, bah non. Tu penses bien.
Ca me fait penser à "Les femmes de vénus, les hommes de mars" tout ça, ou l'assertion la plus conne du monde que beaucoup de gens -trop- accepte sans broncher, sans hausser le moindre sourcil.
Nan, les femmes ET les hommes ne peuvent certainement pas venir de la même planète Terre et ne sont pas tous des êtres humains.
Lâfâââme, petit être frêle et étrange mangeur de salade, capable de se battre avec les spécimens de son sexe pour une paire de chaussures...
Quand les zôômes, virils et sages ne se prennent pas la tête pour n'importe quoi...
C'est bien, je vois que coquelicot lutte contre les clichés et autre joyeusetés stéréotypées qui nous étouffe absolument pas...

Mais on marche sur la tête hein.
Limite je suis à ça "." de créer le label SexismeDeNosContrées et de te le coller là.

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 11 mars - Paris - Bubble Bar

Profil

kerdekel

le mardi 05 mars 2013 à 11h10

Rhaa, Coffee, l'effraie pas, il va pas oser venir après. ^^

N'écoute pas ce qu'elle dit lovepassion, tu n'as besoin de rien pour venir, juste toi. :)

Et des fromages aussi, genre fabriqués dans ta région, si tu peux, c'est une cheese party quand même ! :)
(Mais si t'en apporte pas, c'est pas grave, ta bonne humeur nous ira très bien aussi)

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 11 mars - Paris - Bubble Bar

Profil

kerdekel

le lundi 25 février 2013 à 10h29

Maintenant, faites-vous un bisou, garnements. ^^
<3

Voir dans le contexte

Discussion : Les lundis poly - 11 mars - Paris - Bubble Bar

Profil

kerdekel

le mardi 19 février 2013 à 18h10

Siesta, fais moi penser à ton parapluie. :)

On avait pas déjà projeté un truc au bubble. Un vieux film, je me rappelle plus le titre. La grande amoureuse, pas le doc, mais le film justement. Un truc comme ça.
Donc ça doit être faisable je pense...
Littlejohn, tu confirme que c'est faisable ?

Et oui amenez tous du fromage :D (Surtout ceux qui viennent de régions autre qu'idf -quoiqu'il y a les bries de meaux/melun qui sont pas degueu-, pour vous c'est même obligatoire! )

Le thème de Françoise je le plussoie. J'entends tellement de stéréotypes de genre, même chez les poly. Je trouverai ça intéressant de les poser, pour pouvoir les dépasser ensuite. Ce n'est que mon avis. :)
(Mais j'aime bien le thème de Katouchka aussi, je suis pas contraignante :P )

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion