Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Bon anniversaire...

Témoignage
#
Profil

pallas

le mercredi 28 septembre 2011 à 17h28

Bonjour,

Je permet de livrer des faits passés, afin que quelqu'un puisse m'aiguiller et m'aider à avancer.
Je suis marié depuis 16 ans, et vit avec mon épouse depuis plus de 18 ans. Jusque là rien d'exceptionnel.
Une vie professionelle bien remplie (pour les deux) une vie de famille également (plein de supers enfants) nous avons toujours formé un couple uni et, la quarantaine pour nous deux arrive... l'année de mes 40 ans j'ai découvert (par hasard) que m'on épouse avait une liaison établie avec un homme de 15 ans son aîné, à l'esprit disponible et dégagé de beaucoup d'obligations, imposée par la vie au quotidien.
Cet état de fait, quoiqu'un peu pénible,passé, nous a beaucoup remis en question tout les deux et, nous avons également beoucoup échangé. Nous sommes à ce propos toujours unis.
La tempête est passé, vient le temps de la réflexion. Personne "n'appartient" à personne.
C'est une véritable liaison sentimentale qu'elle a vécue, sans culpabilité pour elle, n'ayant de son point de vue à aucun moment cesser de m'aimer et de me protéger.
La vexation passée, et la jalousie étant un sentiment amoureux fort mais égoïste, je culpabilise aujourd'hui, d'une certaine façon d'avoir découvert cette situation,de ne pas l'avoir acceptée sur l'instant et de lui demander d'y mettre un terme.
C'est assez paradoxal quand même, mais j'ai l'amer sentiment d'avoir fait une erreur de l'empêcher à aller vers l'amour absolu qui est pour elle multiple.
Quant à moi son seul bonheur me suffit, alors que je m'y suis opposé...
C'est avec plaisir que je croiserai les avis sur la question!

#
Profil

LuLutine

le mercredi 28 septembre 2011 à 18h23

pallas
Personne "n'appartient" à personne.

Je pense que cette phrase résume bien l'ensemble de ton message, et que tu ne trouveras personne ici pour te dire le contraire...

En fait, je ne comprends pas ce qui pose problème exactement ?

Tu lui as demandé de mettre fin à cette relation, elle l'a fait et aujourd'hui tu le regrettes ?
Pourquoi ne pas simplement le lui dire ?

Peut-être peut-elle reprendre cette relation. Sinon, si cela te convient aussi, tu peux lui dire qu'à l'avenir, elle pourra avoir d'autres relations si elle le désire, sans que tu t'y opposes...

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 septembre 2011 à 00h27

t'inquiète pas, pallas : elle t'a menti, s'est sentie morveuse et a donc accepté ton diktat pour rééquilibrer la relation : maintenant vous êtes tous les deux morveux, libres et honnêtes : l'état d'esprit idéal pour repartir du bon pied.
Si elle a mis fin à sa relation, c'est que c'est ce qui lui a semblé le mieux, si elle veut la reprendre, elle la reprendra, à la rigueur c'est son problème pas le tien.
Il y a plein d'autres mecs bien pour elle, plein de nanas super pour toi, votre vie n'est statistiquement pas terminée tout de suite, alors pas la peine de te prendre la tête trop longtemps, tu vas rater des occases!
Pour finir, la culpabilité n'a aucun intérêt à part justement te faire perdre ton temps et ton bonheur : quand on fait une erreur comme toi, on peut décider d'avancer et de profiter de cette expérience pour ne plus refaire la même (version responsable), ou bien (version coupable) s'arrêter et se morfondre au motif qu'on n'aurait pas dû et que ha si seulement on pouvait revenir en arrière, repartir de zéro, tout effacer, refaire autrement et autres trucs impossibles qui paralysent la réflexion et l'action... et l'amour!

#
Profil

patrice-86

le jeudi 29 septembre 2011 à 09h26

Ah ! Si seulement le "mensonge" n'était pas perçu comme la mère de tous les "vices" ! Si seulement une erreur n'était pas transformée ipso facto en "faute" ! Que de catastrophes seraient évitées si l'on quittait les rives du "moralisme" pour voguer vers un peu plus de bienveillance...
C'est pas toi, pallas, que je vise ici mais cette sentence d'eulren - "elle t'a menti, s'est sentie morveuse et a donc accepté ton diktat" - qui entre magnifiquement en résonance avec le vaste débat sur le "mensonge" mener dans un fil à côté. Où quand ce n'est pas tant le "mensonge" en soi qui pose problème que la réaction disproportionnée qui parfois lui fait suite. :-(

Pallas, il semble que cette mésaventure, vous avez su la dépasser (puisque vous êtes toujours ensemble) et elle vous a permis de mener une réflexion nouvelle sur ce qui vous relie. Peut-être est-il enfin temps pour vous deux de vous décharger de vos "fautes" et de cet inutile sentiment de "culpabilité" pour prendre pleinement soin de soi et de l'autre. Avec une vision comme celle-ci : "Quant à moi son seul bonheur me suffit", je pense que l'avenir vous est grandement ouvert... :-)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 septembre 2011 à 18h40

patrice-86
C'est pas toi, pallas, que je vise ici mais cette sentence d'eulren - "elle t'a menti, s'est sentie morveuse et a donc accepté ton diktat" - qui entre magnifiquement en résonance avec le vaste débat sur le "mensonge" mener dans un fil à côté. Où quand ce n'est pas tant le "mensonge" en soi qui pose problème que la réaction disproportionnée qui parfois lui fait suite. :-(

que tu vises? Tu veux dire que tu mets en exergue, non? Il semble bien qu'on soit parfaitement d'accord sur ce coup-là!

#
Profil

LuLutine

le vendredi 30 septembre 2011 à 20h28

eulren
que tu vises ? Tu veux dire que tu mets en exergue, non ? Il semble bien qu'on soit parfaitement d'accord sur ce coup-là !

Je plussoie Eulren, si je le suis bien, il a dit "elle s'est sentie morveuse". C'est une interprétation (qui me semble cohérente avec ce que dit pallas) et ça ne ressemble en rien à une "sentence"...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion